Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 What a dumbass! | AJ - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: What a dumbass! | AJ - TERMINE   Ven 15 Aoû - 23:39

What a dumbass !

Depuis son arrivée tout c’était extrêmement bien passé aux Embruns. AJ et Linoy avaient passés de bons moments. Elle s’était bien amusée et avait appris à aimer cet endroit. Ils n’avaient pas abusé de l’alcool, elle n’avait pas pleuré... Bref, c’était de bonnes vacances. Elle apprenait à vivre aux côtés d’AJ et elle aimait cela. Tous les matins ils se levaient et prenaient un petit déjeuner dehors, au soleil face à la mer. Ils ne parlaient pas forcément beaucoup mais peu lui importait. Elle était sure qu’il n’allait pas si mal qu’elle le redoutait et c’était rassurant. Il reprenait figure humaine, moins de cernes, les yeux non rouge. Plus elle le voyait et plus elle avait envie de le voir. Dès qu’elle se retrouvait un peu trop près de lui comme le premier soir alors qu’ils étaient installés dans le rocking chair sur la terrasse, elle avait la chair de poule. Il lui demandait souvent si elle avait froid, non, juste envie d’être un peu plus près de lui.
Plus Linoy essayait de chasser ce sentiment, moins elle y parvenait. Elle ne s’était pas rendu compte avant qu’il était si beau, si doux, si calme et si gentil. Elle commençait doucement à comprendre ce qui se passait en elle mais il était hors de question qu’elle se l’avoue. Jamais elle n’avait formulé ces mots dans sa tête : Je tombe amoureuse de lui. Non. Elle en était incapable car elle n’y croyait pas. Elle ne voulait pas non plus les prononcer car de cette manière, tout était encore très flou et surtout pas concret.
Très respectueuse, elle n’avait absolument rien montré et surtout rien essayé. Il ne fallait pas. Cela lui passerait surement bientôt. Elle pensait que si elle ne faisait rien alors ce début de sentiments disparaîtrait tout seul. Pete devait lui manquer plus qu’elle ne croyait et elle s’accrochait à AJ qui était là comme à une bouée et ses sentiments n’étaient surement pas vrais. Voilà comment elle essayait de se convaincre que tout cela n’était pas bien grave et qu’il ne fallait plus qu’elle y pense. Raté.

Ce soir, elle avait fait un gratin de pâtes avec de la viande hachée. Elle était invitée alors elle appréciait de pouvoir lui faire des petits plats. Il fallait qu’il mange ! Elle s’était apprêtée sans trop en faire, comme à son habitude et avait installé la table.
Il y avait toujours un peu de musique, Linoy détestant plus que tout le silence.

__ « On va pouvoir passer à table ! » Cela faisait deux fois qu’elle l’appelait mais pas de réponse. Etrange car la musique n’était pas forte. Peut-être s’était-il assoupi ? Elle alla à pas de loup vers sa chambre. Elle évitait d’y entrer sans y être invitée, c’était la moindre des choses. Elle n’avait rien à faire et puis, imaginez qu’elle le voit dans le plus simple appareil ! Elle en rêvait, certes, mais si cela était arrivé comment aurait-elle pu garder son sang-froid ?!
La porte était entre ouverte. Elle regarda en direction du lit pour voir s’il n’était pas allongé dessus, mais non puis son regard se dirigea vers la petite table près de la fenêtre. AJ y était, habillé, ouf et penché en avant. Il était de ¾.

__ « C’est prêt à manger, tu fais quoi ? »  De toute évidence elle l’avait surpris et quand il se releva, elle le fut aussi.
Billet roulé sur la table, carte bleue, poudre blanche. Elle recula comme si elle pouvait se faire attaquer par un fauve. Elle ne pouvait détacher ses yeux de la table, de la poudre. Elle avait un regard horrifié, il aurait été en train d’égorger un animal qu’elle n’aurait pas eu un autre regard.
Elle se prit un mur derrière elle et décida de marcher en regardant devant elle, très vite.
Elle chopa les clés de la voiture et son sac et sortit puis elle revint sur ses pas assimilant tout à coup l’information qu’elle venait de recevoir.
Elle se planta devant lui à bonne distance.

__ « Comment tu peux me faire ça ?! » Elle s’avança, elle était furieuse ! Comment pouvait-il prendre de la drogue alors qu’elle était là ?! Ne pas se cacher, avoir ça chez lui alors qu’elle était sous le même toit ?! Elle ? Pas n’importe qui, elle, la « ptite Junkie » comme le torchon l’appelait.

__ « Comment ?! – Depuis quand tu as ça là ?! – Tu fais ça tous les jours ?! Avec moi ici ?! Mais tu te rends compte de ce que c’est ? De ce à quoi tu m’exposes ?!! » Elle poussa un hurlement de rage. Elle ne cessait pas de bouger, avançant, reculant, allant ici et là, retraversant la maison tout en prenant bien soin de ne surtout pas aller vers sa chambre.
De la drogue, il avait de la drogue ici avec elle. Elle n’allait plus penser qu’à cela. Qu’à cela. C’était dur pour elle vraiment. Elle essayait de mener au mieux une vie loin de tout cela et lui il en avait et en prenait, là, avec elle alors qu’ils étaient à l’autre bout du monde, tout seul ! A Whistler elle les laissait faire leur truc. Pete avait un petit coffre dans lequel il enfermait sa drogue quand il en avait et elle n’en avait pas la combinaison. Il ne lui disait d’ailleurs jamais quand il en prenait même si elle pouvait quand elle n’était pas trop imbibée, reconnaître les signes. A ce moment-là de sa vie ce n’était pas trop grave mais maintenant ? Elle était perdue, seule, son père n’étant pas dans le coin, loin de chez elle, en deuil, presque amoureuse d’un pauvre con qu’elle n’avait même pas le droit d’aimer et qui de toute évidence n’en avait rien à faire d’elle !

__ « J’te déteste ! » Elle sortit rapidement de la maison direction le 4x4 d’AJ dans lequel elle alla s’enfermer. Elle prit de longues, très longues bouffées d’air et mit en marche le moteur. Elle avait repéré un troquet là où elle était arrivée le premier jour. Les gens du coin seraient ravis de voir une aussi jolie nana !
Elle arriva très vite vu la vitesse à laquelle elle conduisait et s’installa au bar, à côté d’elle, un vieux pêcheur édenté.

__ « Oh, si ce petit minois n’est pas tout triste à cause d’un homme je ne m’y connais pas ! » Elle lui fit un sourire. Aj ne venait pas de lui briser le cœur mais c’était tout comme.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: What a dumbass! | AJ - TERMINE   Dim 17 Aoû - 0:28


AJ & Elinor


Il y avait pensé toute une partie de la journée. A vrai dire, ça avait commencé à le travailler la veille. mais aujourd'hui, il avait ressenti le vide en lui. Il savait ce que c'était, c'était une sensation qui lui était devenue familière. Il avait imaginé l'instant où il pourrait se retrouver seul. Il appréciait la présence d'Elinor, vraiment, mais aujourd'hui, ça lui avait pesé. Il n'y avait pas de contrat entre eux pour se coller toute la journée, certes, sauf qu'il n'y avait pas non plus de moment où il était certain d'être tranquille. Sauf quand elle cuisinait. C'était sa lubie. Elle insistait pour s'en occuper. Il essayait de faire honneur à ce qu'elle préparait, même si la plupart du temps il n'avait pas vraiment faim. Bref ... Maintenant qu'elle était occupée, il se détendait enfin. Il monta à sa chambre, et attrapa un des petits sachets cachés dans son sac de voyage. Il se sentait impatient. Ce serait l'affaire de quelques minutes avant que la coke ne fasse effet. Il avait hâte, une hâte de plus en plus grande alors qu'il préparait sa ligne.
Plongé dans son monde, il ne faisait plus attention à rien. Ne faisait entre autre plus du tout attention à Linoy. En général, elle lui laissait une bonne demi-heure de tranquillité. Il ne l'entendit pas appeler. N'entendit pas l'escalier en bois craquer. Le temps qu'il comprenne qu'elle était à sa porte, il avait déjà inhalé la drogue. Il n'avait même pas bien compris ce qui venait de se produire, et il venait de sortir dans le couloir à l'étage de la maison pour appeler sa colocataire d'une semaine, quand il se trouva face à elle. Elle semblait furieuse. Elle l'était. Lui ressentait déjà les premiers essais. Il se sentait incroyablement bien. Quand elle l'engueula, il eut envie de rire.
    Je ne te fais rien. C'est juste moi ! Tu es rentrée dans ma chambre sans invitation, ne me le reproche pas. C'est pas grave quand même ! Je te l'avais dit !

Là tout de suite, il ne faisait absolument pas le lien avec son passé à elle. La seule chose qui lui venait en tête, c'était elle ou Niklas en train de lui dire qu'il se mettait en danger. Que dalle. Il n'arrivait même pas à se sentir énervé par ça, ça glissait sur lui. Il aurait dû renoncer à cette sensation que plus rien n'est grave ? Aucun risque.
Il la suivait dans la maison, elle avait la bougeotte. Il fallait vraiment qu'elle se calme, mais il n'était pas inconscient au point de partager. A quoi l'exposait-il ? Rien. tout ça, c'était dans l'espace confiné de sa chambre à lui, où jusqu'à présent il ne l'avait pas invitée. Quoique ... il y voyait peut-être plus clairement ... elle lui paraissait ultra-baisable, surtout en colère. Mais elle ne voudrait peut-être pas. Et puis, quelque part elle le soulait. Comment ne comprenait-elle pas ?
    Arrête. Tu savais pas que j'en avais emmené, tu vas mettre ton mouchoir dessus, et arrêter d'entrer dans ma chambre sans y être invitée, et finito.

Elle était en train de lui gâcher un des meilleurs moments de sa semaine, probablement le meilleur. Il en avait marre. Il ne répondit rien quand elle cria qu'elle le détestait. Si ça la chantait ! Elle pouvait partir d'ailleurs, il ne la retenait pas. De toute façon elle reviendrait. Lui se contenta d'aller se poser dans un canapé de la pièce à vivre.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: What a dumbass! | AJ - TERMINE   Dim 17 Aoû - 1:06

What a dumbass !

__ « Oh, si ce petit minois n’est pas tout triste à cause d’un homme je ne m’y connais pas ! » Le petit pêcheur lui avait offert un verre de vin rouge. Un truc pas vraiment bon mais qu’elle arrivait à boire, pour oublier et surtout se calmer. Dans ce genre d’endroit, c’était assez formidable, on pouvait toujours fumer, elle avait donc pu à souhait, se flinguer les poumons. Ce que c’était agréable, boire, fumer, manger des cacahuètes, le tout dans un bar. Nickel. Bon, elle avait toujours AJ et la coke en tête, mais elle pouvait redescendre doucement.

__ « Allez joli poupée, dis-moi tout. » Il était marrant. Elle ne comprenait pas tout ce qu’il pouvait lui dire à cause de l’accent, du manque de dents, de la vieillesse mais il était gentil comme tout et pas prise de tête, pas comme les plus jeunes qui auraient été foutus de la draguer en profitant de son malaise. Là, elle était tranquille. Le petit papy virait tous les trentenaires/quarantenaires qui espéraient pouvoir tirer leur coup.

__ « Vous avez dû en voir des cœurs brisés vous, pour les reconnaître si vite ! »  Elle sourit et lui recommanda un verre. Elle n’allait certainement pas le laisser la rincer. Elle avait de l’argent, lui, ce n’était pas dit puis même, elle appréciait sa gentillesse.
Comment lui expliquer les choses ? Lui dire qu’il se droguait, non, certainement pas. Qu’elle-même avait été une droguée, non plus... En plus, ils n’étaient même pas ensemble... Se montait-elle le bourrichon pour rien ? Il fallait vraiment qu’elle apprenne à prendre sur elle. A voir aussi les signes... Evidemment qu’elle le savait qu’il se droguait, il lui avait dit, pourtant, elle n’avait pas retenu l’information. Elle ne voulait pas.

__ « Il a... Fait quelque chose qu’il ne devait pas faire... En théorie puisqu’il ne savait pas vraiment qu’il ne devait pas le faire... Moi je me suis énervée. Un peu trop peut-être ? » En y réfléchissant bien elle se sentait con. Con mais aussi d’une certaine manière en danger. Ces derniers jours tout s’était bien passé, elle n’avait donc pas du tout eu envie de prendre quoi que ce soit, alcool ou drogue, mais maintenant qu’elle savait qu’il y en avait dans la maison, elle craignait de ne plus penser qu’à cela. Maintenant qu’elle était énervée, elle en avait envie. Très envie. Elle n’avait que l’alcool ici, elle but son verre cul sec et en redemanda un.

__ « On est pas pressé jeune enfant. Vous êtes trop jeune pour avoir une telle descente. Quoi que cet idiot ait fait, ça ne mérite pas que vous vous rendiez malade. Pas une aussi jolie jeune femme. » Il était foncièrement gentil ce vieux monsieur et du coup, même le barman commença à être sympa avec elle sans rien attendre du tout, d’ailleurs, voyant qu’elle n’osait plus toucher à son verre de vin, il lui donna même un soda avec un sandwich. Jambon/mayo, tout ce qu’il y avait de plus simple mais ça faisait du bien même si en réalité, elle n’avait pas vraiment très faim. On s’occupait bien d’elle ici, pas comme AJ qui faisait n’importe quoi ! D’ailleurs, il ne mangeait même pas tout ce qu’elle pouvait lui préparer le bougre ! Ce n’était pas bon ou quoi ?! Elle avait eu raison de lui dire qu’elle le détestait même si en réalité ce n’était pas vrai.
S’en souviendrait-il vraiment ? La drogue n’avait pas le même effet que l’alcool mais clairement elle l’avait surpris trop tard car il commençait déjà à partir quand elle l’avait surpris. Tout ce qu’elle lui disait glissait sur sa personne comme si de rien n’était... Il ne l’avait jamais regardée comme il l’avait fait et sincèrement, ce regard, elle ne l’avait pas aimé. Pas du tout ! Il était complètement autre part. Tout ce qu'elle lui avait dit n'avait servi à rien en réalité.
Il n’avait rien compris ? Ok, super, mais il finirait par comprendre, il n’était pas idiot, il connaissait son passé et sa sensibilité. Il pigerait et si ça ne lui faisait toujours rien, alors elle n’avait rien à faire ici avec lui et ce serait le meilleur moyen pour l’oublier. Elle avait été avec un con déjà une fois dans sa vie, c’était une fois de trop !
Elle continua longtemps à parler avec le type du bar et son papy. Elle leur raconta pourquoi elle était ici, qui elle était... Ce qu’elle avait joué au cinéma. Elle joua sa mort... En fait, elle passa un bon moment... Ils avaient réussi à lui changer les idées mais voilà, à un moment, elle y repensa.

__ « Ca va aller jolie poupée. Je suis sûr que mon camarade sera d’accord pour que tu dormes sur une banquette ici si tu veux. Les hommes, il faut les laisser te courir après sinon, ils n’en valent pas la peine ! » D’une certaine manière ce type lui rappelait son père. Son père qui n’aurait pas vraiment pris parti parce que présentement, si Richard avait été là, il aurait flingué AJ.
Le barman qui était donc le propriétaire de l’endroit accepta qu’elle reste. Ils n’allaient pas fermer tout de suite et elle ne rentrerait pas avant longtemps alors elle les remercia et tenta à nouveau en papotant avec eux d’oublier AJ. C’était de plus en plus difficile car elle était toujours très en colère contre lui. Ce vilain regard qu’il avait eu. Cette bêtise... Elle était déçue, elle qui en permanence pensait à lui se disait que finalement, cela n’allait que dans un sens... Là il devait surement apprécier sa solitude et son kiff...

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: What a dumbass! | AJ - TERMINE   Dim 17 Aoû - 11:04


AJ & Elinor


Environ une heure plus tard.
Il replia ses jambes sous lui, toujours sur le canapé. Changea de position quelques secondes plus tard. Puis à nouveau. Il ne trouvait plus de façon de s'installer confortablement. Un truc n'allait pas. Il repensa à Elinor. Il lui fallut quelques secondes pour se rappeler qu'elle n'était plus dans la maison. Elle était où ?
Elle était parti après l'avoir surpris. Il s'en rappelait parfaitement. Elle était ... merde, elle était en colère et bouleversée. Il l'avait rembarrée ? Ouais, il l'avait rembarrée. Quelle merde. Pourquoi était-elle rentrée dans sa chambre ? Et pourquoi n'avait-il pas fermé la porte, lui ?
Il se leva, pour aller vérifier si elle n'était pas revenue. Elle n'était nulle part. La voiture non plus. Mais ses bagages étaient toujours là. Elle ne serait pas partie sans ses bagages, hein ? Une angoisse l'étreignit. Il ne voulait pas qu'elle parte. Il fallait qu'elle reste. Il avait besoin d'elle. Il fallait qu'il la retrouve.
Il sortit dans la nuit, sans se préoccuper de laisser la maison grande ouverte. Il avait chaud, l'air frais du dehors le soulagea à peine. Il connaissait l'île par coeur, et elle ne passerait pas inaperçue avec son gros 4x4, donc il allait forcément la retrouver. Il longea la plage. Complètement con. Il était complètement con. Elle n'aurait pas pris le 4x4 pour aller sur la plage. Il bifurqua en direction du centre de l'île. Il y avait un bosquet de forêt, pas bien grand. Elle s'était peut-être réfugiée là ? Où allait une fille quand elle partait en colère ? Putain ... c'était pour ça qu'il ne mettait pas les filles en colère d'habitude. Ce qu'il avait pu merder. Et puis il faisait chaud ! L'île n'était pas très grande, mais il avait l'impression de ne pas avancer. Et son téléphone ? Abruti. Il pouvait l'appeler. Il attrapa son smartphone dans sa poche et appela Elinor. Il atterrit directement sur la messagerie. OK, tant pis. Il continuerait à pieds.
Il faisait vraiment top chaud. Il ôta son polo et le déposa sur un rocher. Il le retrouverait plus tard. Pour l'instant c'était Elinor qu'il avait besoin de retrouver. Il avait l'impression de marcher et marcher encore, et elle n'était nulle part.
Quand il arriva au bosquet, pas de 4x4 en vue. Il l'appela quand même, de toutes ses forces. Pas de réponse non plus. Il allait devoir signaler sa disparition au village. Ou peut-être qu'elle y était ? Il n'y avait pas pensé avant ? Depuis combien de temps tournait-il en rond sans y avoir pensé ? Il fallait qu'il rejoigne la route principale. La seule en fait. Ce qu'il fit presque en courant. Presque. Il était claqué. Il avait l'impression d'avoir déjà fait 4 fois le tour de l'île. Il continua en marchant au milieu de la route. Il avait peut-être un peu plus d'un kilomètre à faire, deux au maximum. Ca serait rapide. Sauf si la voiture qui roulait en sa direction était son 4x4, avec Elinor à bord.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: What a dumbass! | AJ - TERMINE   Dim 17 Aoû - 12:09

What a dumbass !

Cela faisait maintenant longtemps qu’elle était partie des Embruns. Le gérant commençait à tout remballer, il ne restait plus grand monde et même son petit papy commençait à montrer des signes de faiblesse. Il était tard après tout et avec tout cet énervement, même elle commençait à ne plus en pouvoir.
Elle avait retourné la situation des centaines de fois dans sa tête : Rentrer, rester ici, dormir dans la voiture... ? Quoi faire ? Elle ne voulait pas le voir mais ce serait inévitable, elle ne pouvait pas quitter l’île sans rien lui dire, sans ses affaires, comme une voleuse. Ce n’était pas son genre. Elle devait s’expliquer pour crever l’abcès. Lui dire, à nouveau ce qu’elle pensait, qu’il comprenne bien. Elle ne savait pas combien de quantité de drogue il avait pris ce soir et si maintenant les effets s’étaient dissipés. Elle ne voulait pas lui parler s’il était encore sous l’emprise de la coke. De toute évidence c’était de la coke qu’il prenait, c’était ce qu’ils avaient toujours pris avec Pete. Lui parler et revoir dans ses yeux cette espèce de lueur étrange, non merci. Elle pourrait lui balancer les bibelots de sa mère à travers la figure. Elle était complètement perdue dans ses pensées quand son petit papy lui indiqua qu’il allait rentrer chez lui maintenant. Elle se leva se son grand tabouret et lui serra la main, gardant la sienne un peu plus longtemps.

__ « Je vous remercie. En vingt-sept petites années sur cette terre, j’en ai rencontré des gens mais jamais des aussi gentils que vous. Je reviendrais vous voir et avec le sourire cette fois. » Vraiment, il lui avait sauvé la mise ce soir. S’il n’avait pas été là elle aurait surement trop bu et n’aurait pas pu reprendre la voiture pour rentrer, oui, c’était décidé, elle rentrerait. Sans lui elle serait une épave, ce n’était pas ce qu’elle voulait être et pourtant son corps le lui réclamait. Heureusement, le pauvre verre de vin qu’elle avait bu l’avait presque dégoutée. C’était dégueulasse. Elle se devait d’être plus forte qu’AJ sur ce coup-là et ne pas succomber. Cela lui donnerait plus de crédit pour la suite. Suite qu’elle redoutait.
Le petit papy parti, le barman lui demanda ce qu’elle comptait faire maintenant.

__ « Affronter la réalité. » Elle empoigna son sac et le remercia lui aussi pour tout. Sa gentillesse, son écoute... Tout. Elle avait eu tellement de chance. Ce n’était pas commun que des touristes comme elle puissent trouver dans de si petits coins des gens accueillants comme cela. Elle était arrivée en trombe avec son énorme 4x4, maquillée, coiffée, bien habillée, ils auraient très bien pu ne voir que ça et se ficher d’elle, ne pas s’en occuper ou lui faire des réflexions. Non, ils avaient été adorables et lui offraient même un lit pour la nuit. Qui faisait encore ça de nos jours ? Décidément, cette île était un paradis !
Elle sortit et rejoignit la voiture. Elle ne démarra as tout de suite. Elle fuma au moins cinq cigarettes avant enfumant littéralement l’habitacle. Un vrai aquarium ! AJ n’allait pas être content ?! Elle en allumerait deux à la fois pour que ça sente encore plus mauvais !
Elle ne cessait pas de réfléchir. Qu’est-ce qu’elle allait lui dire ? Cela dépendrait de son état. Lui avouer qu’elle l’appréciait trop ? Ce serait bête. Ne rien dire donc puisque de toute façon-là n’était pas le propos, ceci dit, elle se mettait dans des états incroyables justement et aussi, parce qu’elle le voulait.
Alors elle le voulait ?

__ « Na... Tu le veux pas. Tu ne l’aimes pas et tu t’en tapes de lui. Comme si tu pouvais tomber amoureuse de lui en quelques semaines alors que tu n’aimais pas Pete ? Débile. Ma pauvre fille... Réveille toi. »  Elle démarra et prit la direction des Embruns, tranquillement.
Elle roulait en faisant très attention, dans ce genre d’endroit il pouvait y avoir des animaux qui sortaient de nulle part pour se jeter sous les roues de votre voiture. Des animaux ou...

__ « What the fuck ?! » Des mecs à poils ?
Un type torse nu venait à sa rencontre. Les gens se baladent sans fringues là nuit ici ? Elle plissait les yeux pour mieux voir ce dont il s’agissait, plus elle approchait et plus elle distinguait la silhouette. Un homme donc, oui. Blanc. Cheveux brun. Le teint pâle. Des abdos, ouh lala... AJ.

__ « Merde. » Elle arriva à sa hauteur. S’arrêta et lui ouvrit la portière côté passager. Elle ne le regarda pas une seule fois et fit tout cela avec le visage fermé. Son cœur battait la chamade. Elle avait envie de le frapper mais elle tenta de rester calme le plus possible, les lèvres pincée, les mains agrippées au volant. Elle n’exploserait pas dans cette voiture ! Elle ne lui ferait pas ce plaisir. Non, non, non.

__ « Tu montes, tu boucles ta ceinture et surtout, surtout, tu la ferme. » Elle attrapa dans son sac sa petite bombe au poivre que Richard lui avait donné en cas d’agression.

__ « Si tu l’ouvres je t’asperge. » Elle ne l’avait toujours pas regardé. Elle redémarra, tranquillement même si ses coups de frein ou d’accélération étaient tout de même vachement secs. Le chemin se fit rapidement et une fois la voiture garée dans l’allées des Embruns elle en descendit rapidement, n’attendant pas son reste. La bombe au poivre était restée dans la voiture. Elle n’avait même pas pris la peine de refermer la portière. Le souci maintenant, que faire ? Hurler ? Le frapper, pleurer, le tout en même temps ? Elle ne voulait pas entrer, et si il avait laissé de la drogue dans le salon ?

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: What a dumbass! | AJ - TERMINE   Dim 17 Aoû - 14:55


AJ & Elinor


Ca puait la clope quand il grimpa dans l'habitacle, mais il ne dit rien. Il ne se sentait pas vraiment en droit de lui faire des reproches. Il avait repassé tout ça dans sa tête, et c'était de sa faute. Il avait été con comme il était pas permis de l'être. Il le savait, pourtant, qu'elle s'était droguée, et aussi qu'elle restait fragile par rapport à ça. Quand ils se défonçaient autrefois, avec la bande, elle n'était jamais là. Pete lui avait dit un jour qu'elle ne voulait pas le savoir pour ne pas y penser. Et lui, il s'était défoncé sans même penser qu'elle pouvait le voir. Maintenant qu'il était capable de lire plus clairement la situation, il s'en voulait terriblement.
Il lui aurait bien demandé pardon, mais elle ne voulait pas l'entendre ; il se tut, parce que c'était le moins qu'il puisse faire. Des tas de choses tournaient dans sa tête. A quel point lui en voudrait-elle ? Aurait-elle envie de partir ? Il savait très bien à quel moment il avait commencé à penser aux sachets de coke qui l'attendaient sagement dans son sac. Quand elle avait prononcé le mot junkie. Son cerveau avait fait le lien. Il savait aussi à quel point l'idée ne l'avait plus quitté après. Si c'était pareil pour elle, resterait-elle ? Il ne voulait pas la voir partir ; elle était la seule amie qu'il avait en ce moment. La seule avec qui il tolérait de passer du temps. Celle qui comprenait qu'il avait juste besoin de silence, et qui s'en contentait. Elle avait arrêté d'essayer de le psychanalyser, et depuis ça ... tout allait peut-être trop bien pour que ce soit vrai, pour que ça puisse durer.

Il ne leur fallut pas plus de trois minutes pour atteindre les Embruns. Il descendit silencieusement, appréciant de respirer un air pur ; elle aussi, et ils se retrouvèrent face à face. Il pouvait presque sentir la tension entre eux. C'était à qui oserait le premier briser le silence. Il fallait que ce soit lui, il le savait, mais que dire ? Il ne voulait pas parler de la coke. C'était en quelque sorte son jardin secret. Un jardin glauque, mais c'était au moins un truc qu'il maîtrisait dans sa vie. Qu'il pensait maîtriser. Qui lui appartenait. Et dont elle ne voulait pas entendre parler, il l'avait bien compris.
    Je suis désolé pour ça.

Voilà, c'était dit. Il ne voulait pas lui demander directement "pardonne-moi". Il estimait qu'il n'y avait pas lieu de le faire. Oui, il se droguait. Elle le savait depuis plusieurs semaines. Elle était entrée dans sa chambre, ce n'était pas comme s'il s'était fait son rail devant elle. Il se sentait coupable, mais sa fierté lui interdisait de penser que c'était sa seule faute.
    Je t'ai cherchée.

Il eut un frisson ... il allait aussi devoir chercher son polo. Il n'était pas bien certain de savoir où il l'avait laissé, mais maintenant il avait froid. Pourtant il ne bougea pas. Quelque chose était comme figé entre eux. Il avait brisé le silence, mais il n'était pas prêt à détacher ses yeux d'elle. Pas avant que la colère dans son regard ne s'éteigne. Pas avant qu'il soit sûr qu'elle ne ferait pas ses bagages, qu'elle ne prendrait pas le bateau demain.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: What a dumbass! | AJ - TERMINE   Dim 17 Aoû - 16:08



What a dumbass !

AJ avait respecté ses conditions sans broncher. Il n’avait rien dit, elle ne l’avait même pas entendu ne serait-ce que respirer ou déglutir, rien, il s’était fait invisible, comme un gamin qui aurait commis une énorme bêtise. Très bien, elle n’en attendait pas autant. Linoy avait eu très peur qu’en le retrouvant il soit encore défoncé, il ne semblait pas l’être. Elle appréciait le fait qu’il soit venu à sa rencontre, ne comprenait pas pourquoi il avait décidé de sortir torse nu par contre. Elle n’avait pas pensé qu’il pourrait partir à sa recherche en réalité, c’était une assez bonne surprise. Pourquoi l’aurait-il fait puisque quand elle était partie, il semblait bien heureux qu’elle le laisse enfin ! C’est sûr, sans elle dans les parages il aurait tout le loisir de sniffer tout ce qui lui tomberait sous la main ! Pas de rabat joie pour lui hurler dessus. Il ne fallait pas lui demander de venir si c’était pour ne même pas profiter d’elle en étant « naturel ».
Alors oui, il avait éventuellement le droit de râler parce qu’elle était entrée dans sa chambre sans attendre une invitation, m’enfin, fallait pas non plus déconner, il n’était plus un ado de quinze ans qui interdirait à quiconque d’entrer dans son espace privé ! Si elle n’y était jamais entré c’était parce qu’effectivement, elle n’avait jamais rien eu à y faire et que surtout elle ne voulait pas le déranger dans son intimité. Mais le coup de la chambre qui lui était interdite, merde, elle ne voulait pas l’entendre. De toute façon, elle ne voulait pas entendre grand-chose venant de lui. Cela ne l’empêcha pas d’ouvrir la bouche.

Elle, pendant ce temps-là, ne savait plus quoi faire. Rentrer lui faisait peur et maintenant il avait capté son regard. Ses pupilles étaient normales, plus ou moins.
Il était désolé ? Et elle alors. Elle continua à le fixer, immobile. Qu’est-ce qu’il attendait comme réponse ? Elle n’en avait aucune à lui donner en fait. C’était comme si il s’était adressé à un mur, elle entendait et comprenait mais ne pouvait rien lui répondre.
Elle resta donc planté là levant tout de même les sourcils à un moment, l’air de dire qu’elle n’en avait que faire même si... Jamais Pete n’aurait fait tout ça. Il ne se serait pas tiré au beau milieu de la nuit, torse nu, traversant une île aussi petite soit-elle pour venir la chercher après qu’elle se serait mise en colère. Soit il l’aurait retenue, soit il l’aurait rappelé trois jours plus tard. AJ avait fait cet effort qu’elle n’attendait pas de lui et qui finalement, l’ennuyait parce qu’il faisait ce qui ne l’arrangeait pas. Comment le détester réellement maintenant qu’il se montrait désolé ?!

__ « Tu m’as cherchée ? » En se droguant ? Oui, clairement. Il l’avait cherchée et trouvée ! Mais ce n’était peut-être pas ce qu’il voulait dire.
Cherchée sur l’île ?

__ « T’en as mis du temps. » Bah oui, elle était quand même partie longtemps et l’île, même à pieds, n’était pas si grande que cela. Elle était alcoolique et bouleversée, où la chercher autre que dans un bar ? Avait-il cherché autre part ?
Elle avait toujours sa tête de boudeuse. Il n’était pas pardonné. Loin de là ! La drogue c’était trop dur pour elle. Il avait merdé, jamais il n’aurait dû faire ça comme il l’avait fait. Il avait qu’à fermer sa porte à clés après tout parce qu’entre ouverte, c’était un appel au regard. De toute façon c’était de sa faute.

__ « Clairement, c’est pas parce que tu as passé des heures à t’habiller... »  Elle se pinça les lèvres. C’était presque un sourire. Presque, parce qu’elle n’était toujours pas d’humeur à sourire. Elle détestait le fait qu’il se rattrape si vite juste avec sa bouille mignonne et le fait qu’il lui ait couru après.
Elle ne pouvait pas bouger, toujours pas. Elle ne savait même pas si elle devait partir ou non le lendemain, entrer, faire son sac et se tirer. C’était ce qu’elle devait faire, mais elle n’avait jamais vraiment été très en mesure de prendre les bonnes décisions.

__ « Qu’est-ce que je dois faire ? » Pardonner, partir, hurler, pleurer, le frapper, se blottir, s’enfermer dans sa chambre... ? Ils n’avaient même pas parlé de l’incident en lui-même. Evidemment, maintenant qu’elle le connaissait un peu mieux elle comprenait : Il ne voulait pas en parler, sauf qu’elle, elle ne pensait qu’à cela. Son bien être à lui ou le sien ? Allait-il encore se braquer ? C’était de sa faute et il allait se braquer ?

__ « Ca ne doit jamais se reproduire. Jamais. C’est pas quelque chose que je peux voir. » Elle n’avait toujours pas bougé. Elle avait pourtant un peu froid. S’il n’entrait pas, elle ne le ferait pas de toute façon. Elle avait bien trop peur que les vestiges de sa super soirée en solitaire ne trainent au milieu de la table basse du salon.
Peut-être qu’un jour ils pourraient parler de tout cela ? Pas ce soir, surement pas. Etrangement, et même si elle appréciait qu’il se soit déplacé pour elle, elle avait moins envie d’être physiquement proche de lui. Son instinct de survie prenant le dessus pour la première fois de sa vie. C’était bizarre parce qu’elle était bien dans ses bras en général et qu’elle avait rêvé des heures durant de pouvoir revivre ce moment dans l’ancien appart. C’était un peu comme si elle était vidée et ce n’était pas très agréable.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: What a dumbass! | AJ - TERMINE   Dim 17 Aoû - 23:10


AJ & Elinor


    Je savais pas où tu étais partie.

Et j'ai mis du temps parce que je ne suis pas parti tout de suite parce que j'étais défoncé. Ca, il ne pouvait pas le dire. Mais comme ex-toxico, elle ferait sans doute le lien sans grand mal. Il avait dit ça sur le ton de l'évidence. La coke ne faisait pas perdre la mémoire, et il n'était pas assez défoncé quand ils s'étaient disputés pour ne pas qu'il se rappelle comment elle avait quitté la maison. Donc oui, il l'avait cherchée. Ca semblait assez évident dans sa tête. Il ne voit pas ce qu'il aurait pu faire d'autre. La laisser mariner ? C'était mal le connaître. Il la respectait, il l'appréciait.
    J'ai fait le tour de l'île. Tu étais au village ?

Avec le recul il se rendait compte qu'il n'avait pas été totalement conscient de ce qu'il avait fait. C'aurait dû être son premier réflexe, d'aller la chercher là-bas. Au lieu de ça, il ne se rappelait qu'à moitié des endroits où il était allé. Le bosquet, parce qu'il n'y en a qu'un sur l'île. Et sinon ? Il avait dû errer. Il ne savait pas bien combien de temps exactement non plus d'ailleurs. Ce dont il se souvenait, c'était de l'angoisse qui l'avait étreint alors. C'était à cause de la descente. Mais peut-être pas que.

Il baissa les yeux sur son torse. Elle était en droit de se moquer de lui comme son air le laissait penser. Lui n'arrivait pas à sourire, c'était plus fort que lui.
    En fait ... il faudra que je retrouve mon polo demain. Je l'ai laissé je sais plus où, quand je te cherchais.

Il frissonna. Autant à cause du froid qu'à cause de sa question. Qu'est-ce qu'elle devait faire ? Il n'était pas à sa place, il ne pouvait pas répondre pour elle. Tout ce qu'il pouvait dire, c'était qu'il avait besoin d'elle, qu'il fallait qu'elle reste. Mais comment l'expliquer ? Comment ne pas la supplier ?
    Je sais pas ce que tu dois faire parce que ... j'arrêterai pas. J'en ai besoin.

L’honnêteté n'était sans doute pas la meilleure technique ce soir, pas sur un sujet aussi brûlant. Mais il ne connaissait que ça avec elle. Ca, ou se taire. Et le silence n'était pas une option, ce n'est pas ce qu'elle attendait. Qu'est-ce qu'elle attendait ? Il n'avait jamais connu de relation semblable avec aucune fille, et ce alors même qu'il ne se passait rien d'autre que de l'amitié entre eux, qu'il ne ressentait rien d'autre. C'était tellement plus simple avec Caitlin.
    Mais j'ai besoin de toi aussi.

Voilà, c'était dit. Elle avait toutes les cartes en main pour faire son choix. Et apparemment elle faisait le bon pour lui. Ne pas vouloir que ça recommence, c'était sous-entendre qu'elle allait rester, n'est-ce pas ? Il opina, sans un mot. Pour l'instant, il n'en était pas à penser à sa prochaine ligne. Il fallait qu'il digère ce qui s'était passé ce soir. Entre Elinor et lui, les choses ne semblaient jamais pouvoir tourner facilement. Jusqu'à quand ?
Il faisait décidément trop froid, et il se dirigea lentement vers les portes de la voiture pour les refermer. Il était temps qu'ils rentrent, tous les deux. Elle avait parlé, et ça avait comme débloqué les choses.
    Viens.

Ce n'était pas un ordre. Plutôt une invitation. Il prenait garde à lui parler doucement, il ne voulait pas la brusquer. Elle semblait hésiter pourtant, et il lui fallut quelques secondes pour comprendre.
    La voie est libre.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: What a dumbass! | AJ - TERMINE   Lun 18 Aoû - 12:33



What a dumbass !

Pour elle il n’y avait pas cinquante mille questions à se poser quant à la destination qu’elle avait prise : Un bar. Evidemment. Linoy n’était pas vraiment le genre à aller se perdre au beau milieu de la nature quand elle se sentait mal. Soit elle courait retrouver sa famille pour trouver du réconfort, si elle n’était pas encore trop bouleversée, soit elle fonçait boire un coup. Sa famille ne se trouvant pas sur l’île, elle était allé dans un bar. Comment n’avait-il pas pu le comprendre avant ? La drogue, cela allait de soi et puis il fallait aussi avouer qu’il ne la connaissait pas si bien que cela. C’était ce genre d’expérience qui ferait qu’ils apprendraient à se connaître vraiment. Allaient-ils devenir les meilleurs amis du monde ? Sincèrement elle n’en savait rien. Elle en avait envie et elle en avait peur. Il l’attirait plus qu’un simple ami même si tout de suite elle n’éprouvait plus aucune pulsion amoureuse ou simplement sexuelle envers lui. Rien, juste ce besoin de ne pas le quitter pour ne pas le voir sombrer. Si elle partait, cela ne lui ferait-il pas un coup ? Et si elle partait et qu’il faisait une bêtise ? Elle ne se le pardonnerait jamais.

__ « De toute façon, c’était mieux que tu mettes du temps. Je voulais pas te voir. » Non et s’il était arrivé trop rapidement les choses auraient pu dégénérer très vite. Elle aurait surement hurlé à s’en casser les cordes vocales, peut-être même lui aurait-elle balancé des pierres à la figure. Bref, elle serait devenue dingue. Linoy, énervée, pouvait être dangereuse. Le mieux était donc de la laisser un peu redescendre et reprendre ses esprits, comme maintenant. Maintenant c’était parfait. Elle ne criait pas et n’avait pas envie de crier, et pourtant, elle n’était toujours pas au meilleur de sa forme. Elle prenait juste sur elle pour l’entendre. Il avait aussi des choses à dire, il vivait aussi des choses difficiles. L’écoute, le partage. C’était ce qu’elle avait appris en thérapie. Elle essayait.

__ « Oui, dans un petit bar. Les gens sont adorables ici. Tu le sauras maintenant, quand je suis en colère, je me perds pas dans les bois, je préfère me noyer dans l’alcool. » Et c’est de ta faute !! C’était sur ce ton qu’elle avait dit cela. Le début était gentil mais elle n’avait pas pu s’empêcher de finir avec un ton bien plus sec.
Néanmoins, elle était contente car elle n’avait pas bu et pourtant elle en avait eu vraiment envie. Elle ne puait pas l’alcool, elle était tout à fait cohérente, bref, elle ne s’était pas noyée. C’était en soi une très grande réussite pour elle et mine de rien, elle en était fière. Elle aurait eu envie de le crier au monde mais il n’y avait qu’AJ et sa victoire, elle ne voulait pas la partager avec lui maintenant parce qu’il ne le méritait pas, lui qui de toute façon avait fait tout le contraire en prenant de la drogue.
Franchement, elle ne comprit rien à cette histoire de polo. Comment cela il l’a laissé quelque part alors qu’il la cherchait ? Le fait d’avoir trop chaud ne l’effleura pas car elle n’avait jamais trop chaud de la sorte. Oui, la drogue pouvait faire transpirer en cas de bad trip ou de descente mais de là à perdre son polo. C’était compliqué à comprendre pour elle. Elle pinça les lèvres et fronça les sourcils. Elle était sceptique. Il aurait qu’à aller chercher son polo tout seul de toute façon, elle, elle s’en fichait et puis, c’était bien fait pour lui ! En espérant que la marée ou le vent ou une mouette l’emporte tiens !

Elle lui avait demandé ce qu’elle devait faire. Il n’en savait rien, tout comme elle, c’était normal. Elle n’attendait même pas de réponse en fait et elle fut surprise d’en avoir une. Au départ, cela ne lui convint pas vraiment même si elle savait qu’elle devait l’écouter et essayer de le comprendre. La suite lui donna des frissons et elle ne le regarda plus. Ses yeux s’était tout à coup emplis de larmes qui ne devaient en aucun cas couler le long de ses joues ! Plutôt que de sourire, son visage se ferma et devint plus dur. C’était difficile pour elle d’entendre ça alors qu’elle l’avait tant espéré et qu’elle se rendait compte que rester avec lui pouvait être dangereux pour elle. Elle lui tourna carrément le dos quelques courtes secondes et lui refit face, le visage un peu plus ouvert et très digne.

__ « Je dois comprendre que tu n’arrêteras pas « maintenant » »  Elle avait lourdement insisté sur le maintenant parce qu’il n’allait pas continuer à se droguer indéfiniment c’était hors de question.
__ « Tu dois comprendre que je ne peux absolument pas me rendre compte de quoi que ce soit à ce sujet. Je ne dois rien voir, ni carte bancaire, ni résidu, ni pupilles bizarres ni regards comme celui que tu m’as jeté avant que je partes... » Elle l’avait toujours en travers de la gorge ce regard d’ailleurs.
__ « Ni rien parce que moi, je ne suis pas assez forte, que j’en ai chié pour arrêter. Je veux pas retourner en cure ou en hôpital pour les dingues. J’ai trop à perdre, ma famille, ma carrière... Ce sera la première et la dernière fois qu’on aborde le sujet en ces termes. Si je surprends quoi que ce soit, tu auras beau avoir besoin de moi, ça n’arrivera plus. Tu sortiras de ma vie. J’ai pas les épaules pour ça. » Elle ne pleurait pas. Ne criait pas. Elle était calme mais déterminée. Ce qu’elle disait c’était exactement ce qu’elle avait en tête. Elle aurait pu lui dire que ce serait difficile pour elle de renoncer à lui parce que... Ce serait difficile, mais elle ne le fit pas. Il ne méritait pas de le savoir pour l’instant et elle était encore moins sure qu’avant même si...
Finalement, elle le suivit dans la maison. Elle avait peur oui mais il n’y avait rien. Juste la table encore mise, le gratin froid... Cette soirée aurait dû être comme les précédentes, belle, mais tout avait été gâché.

Elle prit tout à coup conscience qu’il était tard et que bientôt ils devraient aller se coucher. Problème : Linoy ne dormait jamais seule quand elle n’allait pas bien. Jamais. C’était physiquement impossible, elle angoissait.
Qu’allait-elle faire ? Il ne méritait pas qu’elle lui demande de rester avec elle mais en même temps il était le seul ici et plus frais que tout à l’heure. Sa présence l’avait déjà réconfortée auparavant. Quelle merde.

__ « Tu veux bien dormir avec moi ? » Là, elle avait l’air con et c’était elle qui avait maintenant ce regard d’enfant honteux. Si elle devait lui expliquer pourquoi, elle le ferait. Elle perdrait surement toute crédibilité mais tant pis. S’il ne voulait pas, elle irait dehors et attendrait le lever du soleil. Elle serait morte mais elle tomberait une fois le soleil levé. La nuit n’était pas vraiment son amie.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: What a dumbass! | AJ - TERMINE   Lun 18 Aoû - 22:45


AJ & Elinor


Rien de ce qui s'était passé, de ce qu'elle avait dit jusqu'alors ne lui fit aussi mal que "Je voulais pas te voir". Elle était passée outre, puisqu'elle était face à lui maintenant, et qu'elle ne semblait pas vouloir partir le lendemain. Mais elle l'avait quand même dit. Et c'était douloureux. Il baissa la tête à ces mots. Ils se faisaient du mal ce soir, après s'être aidés à tenir le choc. Comme quand il l'avait recroisée pour la première fois après les obsèques de Pete, en bas des pistes de la station. Il n'avait pas voulu ça, mais dans sa tête, sa consommation de drogue n'était pas remise en question pour autant. Pas même quand il la vit se décomposer. C'était sa faute, c'était ce qu'il venait de lui dire, mais il ne pouvait pas faire autre chose qu'être franc avec elle. Ca, ç'aurait été lui manquer de loyauté.
Il avait vu les larmes dans ses yeux, compris qu'elle se forçait à ne pas craquer quand elle s'était retournée. Chacun de ses mots s'était gravé dans sa tête. Il ferait ce qu'elle demandait, elle ne le verrait plus, elle ne le saurait plus. Il acquiesça à tout ça de la tête, se demandant quand même de quel regard elle parlait. Il se rappelait ce qu'il avait dit, dans les grandes largeurs, mais ce qui lui était passé par la tête à ce moment-là ... Il creusait, mais rien ne venait. Un jour, peut-être, il lui en reparlerait. Dans la façon qu'elle avait de parler, aussi calmement et froidement, il y avait de la détermination. Il saisit bien l'avertissement. Il n'avait pas le droit à l'erreur. Et il ne voulait pas perdre sa seule véritable amie.

Rentré à l'intérieur, Elinor sur ses talons, il s'attarda à ranger la cuisine, plus pour s'occuper qu'autre chose. De toute façon, la vaisselle était restée propre, ce soir. Il n'y avait pas de bouteille de vin à reboucher, rien de ce qui marquait habituellement leurs débuts de soirée paisibles. Il lui tournait le dos la plupart du temps, autant à cause du hasard que parce que tout ce qui s'était passé tournait et retournait encore dans sa tête.
Ce qu'elle lui demanda ensuite le laissa sans voix. Il se tourna mécaniquement vers elle, certain que son cerveau lui avait joué un tour.
Vraisemblablement, ce n'était pas le cas. Elle venait vraiment de lui demander ça. De ... dormir ensemble. Quand il dormait avec une fille, il ne faisait pas que ça. Même avec Caitlin. Il n'avait jamais dormi avec elle, dans le même lit, sans qu'ils aient couché ensemble. Et Elinor ... c'était la copine de Pete. Il se refusait à la considérer autrement. Les moments de tendresse qu'ils partageaient étaient appréciables et précieux, mais ça ...
    Toi ... et moi ?

C'était un retournement de situation inattendu, compte tenu de ce qui s'était passé ce soir, en plus. Il s'était attendu à ce qu'ils ne se parlent plus vraiment jusqu'à ce que le malaise soit dissipé. Il se préparait à ce que le lendemain soit une journée morne. Pas ça.
    Je ... je suis un homme Elinor. Et toi tu étais la petite amie de Pete. Tu t'en rends compte ?

Presque mécaniquement, il déboucha la bouteille de vin qu'ils avaient entamée la veille et se servit un verre.
    Pourquoi ?


© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: What a dumbass! | AJ - TERMINE   Mar 19 Aoû - 0:23



What a dumbass !

Il était à nouveau le AJ qu’elle connaissait. Celui qui la respectait, qui l’écoutait parler. Qui la regardait dans les yeux et ne lui lançait pas des regards salasses ou même violent. Vraiment, ce regard qu’il avait eu, cette espèce de lueur lubrique ne lui avait pas plu et pire, elle lui avait fait peur l’instant d’une seconde.
AJ était à nouveau AJ et plus ce connard qui se droguait. Elle était fière d’elle car elle n’avait pas flanché. Elle avait dit tout ce qu’elle avait à dire sans que sa voix ne tremble trop. Elle avait appuyé là où elle voulait lui faire mal et avait dit les bons mots pour le blesser un minimum. Il ne fallait pas croire, Elinor Caldwell était une très gentille fille mais elle savait aussi comment planter un couteau dans le cœur, le foie ou les reins.
Elle ne connaissait pas AJ depuis longtemps mais il venait de lui dire qu’il avait besoin d’elle, pour lui, c’était énorme de dire cela alors forcément, quand elle avait appuyé en disant qu’elle, elle était heureuse qu’il ait mis du temps à la retrouver car elle ne voulait pas le voir, elle savait qu’il aurait mal et ça, c’était réconfortant aussi mesquin que ce soit.

Les conditions qu’elle avait posées n’étaient pas négociables. Il devait faire ce qu’elle demandait sans broncher, sans commettre d’erreur sinon c’était adieu. C’était simple. Elle aussi s’était ouverte. C’était plus facile pour elle, elle le faisait souvent. Néanmoins, l’épisode de l’hosto psychiatrique, ça, personne ne le savait. Ce n’était pas qu’elle en avait honte, pas vraiment, c’était qu’elle avait vraiment souffert là-bas, c’était d’ailleurs depuis ces moments qu’elle ne supportait plus d’être seule quand elle était angoissée.
Si elle retombait dans la drogue elle repartirait là-bas et les conséquences seraient surement désastreuses. Le souci de Linoy c’était qu’elle avait une imagination débordante et qu’avec la drogue, elle devenait vite quelqu’un d’autre et ce quelqu’un d’autre avait tendance à rester même quand la drogue disparaissait de son système. C’était ce qui l’avait envoyé chez les dingues. Jamais elle ne s’était prise pour un citron mais il fallait croire que certains de ses comportements avaient affolés son entourage. Sa mère, évidemment. AJ ne le savait pas, il n’avait pas besoin de tout savoir. Ca, c’était à elle.

Ils étaient à présent entrés. Lui vaquait à son rangement et elle ne faisait rien, debout au milieu de la pièce elle retournait le problème dans sa tête : Comment dormir seule ?
Il n’aurait pas compris qu’elle lui demande de laisser la porte de sa chambre ouverte pour qu’elle l’entende... Pas après ce qu’il s’était passé ce soir. Comment comprendrait-il qu’elle veuille dormir avec lui alors ? Elle n’y avait pas réfléchi, la question était sortie de sa bouche sans qu’elle ne puisse l’arrêter. Richard disait toujours oui lui... Toujours même si ils ne dormaient jamais dans le même lit, juste dans la même pièce ou tout près mais ici ça semblait compliqué. Elle n’allait pas le faire dormir sur un fauteuil ? Si ? Il était chez lui quand même. Ça lui aurait fait les pieds remarquez.
Ce qu’il lui répondit la fit d’abord sourire puis la laissa sans voix et perplexe.

__ « Non elle et lui... Oui, toi et moi. » Bah qui d’autre bougre d’idiot ?!
Ensuite, ce fut compliqué pour elle. Vraiment compliqué à piger. C’est un homme, certes. Elle une femme et puis quoi ? Ils n’étaient pas obligés de s’imbriquer comme des Lego pour dormir à deux. Les mecs...

__ « Nan, je me rends pas bien compte en fait... T’es un mec, oui, fin s’il avait dû se passer un truc entre nous ça ferait belle lurette que ce serait arrivé tu ne crois pas ? Je veux pas qu’on dorme à poil, je veux juste que tu sois là, au même endroit que moi. » Son histoire de petite amie de Pete... Si Pete était là il te traiterait d’idiot de laisser passer cette occas’ !
Pour elle ce n’était vraiment pas un souci, pas ce soir. La veille surement, l’avant-veille aussi mais pas ce soir. Ce soir elle n’avait aucunement envie de lui. Rien. Elle ne le trouvait même pas séduisant. Bien fait certes, mais pas attirant.
La question qui suivit, elle la redoutait. « Pourquoi ». Il était en droit de demander. C’était un mec et excepté son père ou d’autres fous comme elle, les mecs ne comprenaient pas ce principe d’angoisses... Chanceux !

__ « Parce que quand je vais pas bien, être seule la nuit équivaut à me jeter au milieu d’une fausse aux lions. J’ai peur. Je pense à tout un tas de trucs et ça me rend malade. »  Littéralement malade mais elle allait passer sur les détails.
__ « On m’a enfermée dans le noir avant... Avant à l’hôpital. Je veux pas qu’on soit forcément dans le même lit. Je veux juste que tu sois là à portée de main. » A priori et là tout de suite elle n’avait aucune envie de dormir dans ses bras, ça, elle pouvait s’en passer même si l’expérience lui montrait que les bras d’AJ étaient incroyablement rassurants. Ce dont elle ne pouvait pas se passer était sa présence.
Elle était toujours très floue concernant ce qu’ils lui avaient fait à l’hôpital, il ne devait pas y comprendre grand-chose mais s’il ne voyait pas qu’elle était réellement mal alors il ne pourrait jamais la comprendre. Ca l’énervait d’être comme ça au point qu’elle se mot à crier. Plus contre elle que contre lui.

__ « J’ai peur et je peux pas rester toute seule parce que toute seule je suis vulnérable ! J’ai peur et c’est tout ! Y’a même pas de chien ou de chat ici ! » Oui parce que dormir avec un animal pouvait, éventuellement, l’aider. Manque de bol le seul animal qu’elle avait semblait être un bonobo, pas fichu de dormir avec une fille sans l’imaginer à poil !

__ « Pardon... Tu dors dans le canapé et je prends le fauteuil ? » Elle ne pouvait accepter un non pour réponse. Elle s’était adoucie. Ce qu’elle pouvait être casse pied. Puis demander à la source de ses ennuis de dormir avec elle alors qu’elle ne voulait pas le voir, c’était le comble.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: What a dumbass! | AJ - TERMINE   Mar 19 Aoû - 23:17


AJ & Elinor


S'il s'agissait de dormir dans la même pièce ... ouais, ça, il pouvait sans doute faire. Elle n'avait pas été vraiment claire dans sa demande. Pour lui "dormir avec elle", ça veut dire dans le même lit. C'est comme ça que pensent les mecs, il ne fait pas exception à la règle.
    Hum ...

Au fait, est-ce que c'est humiliant qu'elle estime qu'il ne se passera rien entre eux ? Il ne veut pas, parce qu'elle est Elinor, mais ... c'est peut-être un problème d'ego, ça le vexe un peu qu'elle n'envisage pas quelque chose avec lui. Enfin ... on s'en fout en fait. Il peut lever la fille qu'il veut en soirée, aucun intérêt de focaliser sur une fille avec laquelle il ne veut même pas qu'il se passe quelque chose. La promiscuité, il faudra que ça s'arrête bientôt, parce qu'il commence à ne plus savoir quoi penser de tout ça.
En plus de ça, si c'était pour que maintenant elle se mette à crier. Qu'est-ce qu'elle avait ? C'était encore à cause de la drogue ? Il avait dit OK à toutes ses conditions, qu'est-ce qu'elle voulait de plus ?

Rien en fait. En l'écoutant, il comprenait que sa colère n'était plus tournée vers lui. Etait-ce seulement encore de la colère ? Ou plutôt de la détresse ? Ce qu'elle était en train de dire ... Elle ne donnait pas de détail, mais il saisissait l'essentiel : elle en avait sérieusement bavé. Il aurait aimé pouvoir la réconforter, mais ce soir il ne s'en sentait pas vraiment le droit, après l'avoir mise dans un état pareil. C'était lui qui s'était drogué, c'était sa faute, en quelque sorte. Une raison de plus de s'en vouloir, mais dans sa tête, toujours pas de remise en question.
    Ne t'excuse pas.

Ce n'était pas grave, qu'elle ait haussé le ton comme ça. Ca l'était pour elle, parce que c'était à cause de choses difficiles qu'elle avait vécu. Mais ça ne le dérangeait pas, lui.
    Mais si tu permets, je prendrai plutôt le fauteuil.

Comme s'il allait laisser une fille dormir dans un fauteuil pendant que lui profitait du canapé XXL que sa mère avait choisi ! Il n'était pas ce genre de mecs, Dieu merci. Il était plutôt le genre de mec qui l'aurait prise dans ses bras pour qu'elle sache qu'il était là pour elle quand elle aurait besoin. Mais pas ce soir. Ce soir, quelque chose avait grippé la machine de leur amitié, il n'avait pas le droit. Mais ça ne l'empêcherait pas de s'occuper d'elle. Lui trouver des oreillers, des couvertures, faire du feu ... Tout ce qu'il pourrait faire pour qu'elle soit bien installée, il le ferait. Il était certain qu'il passerait la nuit à la regarder dormir.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What a dumbass! | AJ - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
What a dumbass! | AJ - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» {TERMINE} Olaf le bonhomme de neige qui aime l'été
» Un vent d'aventure (termine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: