Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 I light the fire | Elinor - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: I light the fire | Elinor - TERMINE   Mar 19 Aoû - 13:40


AJ & Elinor


La grisaille s'était abattue sur l'île en même temps que le froid. Sortir sans un pull était devenu inenvisageable, même aux heures théoriquement les plus chaudes de la journée. Ca ne dérangeait pas vraiment AJ ; quand vous habitez une station de sports d'hiver, vous avez l'habitude que le ciel bleu et la chaleur ne soient que rarement aux rendez-vous. Son rythme de vie avec Elinor n'avait pas changé pour autant. Ils ne petit-déjeunaient plus dehors, certes, mais ils passaient encore la majeure partie de la journée à se promener le long de la plage, ou à profiter des paysages depuis la terrasse de la maison. Se lover l'un contre l'autre dans le rocking chair n'était plus aussi systématique, mais pour lui ce n'était pas plus mal. Il s'interdisait que les choses évoluent bizarrement entre eux, et ne voulait pas s'en donner l'occasion.
Comme il était rentré à l'intérieur en fin d'après-midi, l'humidité de la maison vint le frapper. C'était l'odeur des Embruns dans tout ce qu'elle avait de plus caractéristique. Etrangement, cela participait au charme de la maison. Même sa mère, après s'être plainte les premiers temps, avait fini par s'y faire, voire même par l'apprécier.
Il se dirigea vers la cheminée qui trônait au milieu du salon, et alluma un feu. On était mi-août, mais cela ne le surprenait pas plus que ça ; c'était souvent comme ça, sur l'île. La réserve de bois était toujours bien fournie.
Elinor était allée se reposer, et il s'assit à même le sol, appuyé contre un fauteuil, face aux flammes. Il s'était senti moins serein, ces derniers jours. Depuis l'épisode de la coke, en fait. Des tas de choses tournaient dans sa tête, en particulier la violence de la réaction d'Elinor. C'était une facette d'elle qu'il avait découverte, qu'il n'avait jamais connue auparavant. Pete lui avait fait pas mal de saloperies, entre autre en couchant à droite à gauche, mais jamais il n'avait vu Elinor s'énerver à ce point. Et il n'arrivait toujours pas à déterminer sa part de responsabilité exacte là-dedans, ni si elle avait eu raison de s'énerver ainsi, ou si tout ça avait été démesuré. Bien sûr, il avait acquiescé à ses exigences, mais il gardait un goût d'inachevé.
Il se releva, et alla se chercher une bière avant de vite se rasseoir au chaud. La pluie s'était mise à tomber dehors, une de ces averses dont on a l'impression qu'elle va tout emporter sur son passage. Il ne devait pas faire bon être sur un bateau en ce moment.
Quand les marches d'escalier craquèrent, il sut qu'Elinor avait terminé sa sieste. Il était en train de lire - relire, en fait - le dernier article du torchon de Blackcomb, qui se déchaînait contre lui. Il ne comprenait pas pourquoi, et ça le mettait en colère. Moins il sollicitait l'attention, et plus il avait l'impression que le focus se faisait sur lui. Il se demanda si Elinor l'avait lu ... ce n'était pas flatteur.
    Bien dormi ?


© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.


Dernière édition par AJ Harrington le Dim 24 Aoû - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   Mar 19 Aoû - 14:34



I light the fire !

Quel temps de chien. Ils avaient eu une météo assez clémente jusqu’alors mais aujourd’hui c’était le pompon. Froid, grisaille et pluie. Ils avaient été en mesure de sortir un peu mais leur balade avait été nettement moins longue que d’habitude.
Elle regrettait aussi leurs petits déjeunés sur la terrasse et leur contemplation. De toute façon, depuis leur dispute, pour elle, c’était différent. Il y avait des moments où elle avait follement envie d’être dans ses bras et puis d’autres, quand elle passait devant la porte fermée de sa chambre par exemple, où elle avait une bouffée de colère. Cela passait très vite mais qu’elle le veuille ou non, quand il était enfermé dans sa chambre, elle se demandait ce qu’il faisait, même au milieu de la nuit.
Heureusement, il se débrouillait pour qu’elle ne soit jamais vraiment seule et elle n’avait rien remarqué. Elle le regardait un peu moins dans les yeux qu’avant, le fixait moins aussi pour ne pas voir les signes d’une potentielle défonce. Quand elle était dans ses bras, ce qui était un peu moins fréquent, elle enfouissait son visage dans son écharpe, son pull ou ce qu’elle avait sur elle pour ne pas avoir à trop le regarder. Ce qui l’agaçait vraiment était qu’elle était toujours aussi bien dans ses bras. Elle était gênée, plus qu’avant peut-être, mais ce qu’elle s’y sentait bien.
Ces deux sentiments la fatiguaient. L’apprécier au point de ne pouvoir l’abandonner et vouloir être loin de lui avait tendance à lui donner des migraines folles. Heureusement, elle parvenait le plus souvent à retrouver son calme et profiter de l’instant présent.
Cela faisait maintenant quelques jours et le temps faisant bien son boulot, elle y pensait de moins en moins. Aujourd’hui d’ailleurs, lors de leur courte promenade elle avait même été tentée de lui prendre la main. Elle n’en avait rien fait mais s’était tout de même agrippée à son bras, s’étant machinalement approchée de lui. Lui-même l’avait bien embrassée dans les cheveux. Chacun ses gestes fous !
Aujourd’hui aussi, elle l’avait regardé comme avant. Son nez, sa bouche, ses yeux... Elle l’avait détaillé très discrètement, semblant plus regarder à travers lui qui lui-même et pourtant. Le problème avec AJ étant qu’il pouvait la mettre dans des états de rage folle pour ensuite l’amener à l’adorer. Jason Stackhouse, sors de ce corps !

Elle était montée se reposer. Le vent l’avait tuée. Ce n’était pas un simple vent comme l’on peut avoir à la station, non, ici c’est un vent qui vient de la mer, il fait mal et là, elle avait mal à en dormir ! Chose qu’elle avait faite.
Elle s’était réveillé les cheveux en bataille et la bouche pas terrible. Direction la salle de bain pour se brosser les quenottes et se faire un petit chignon. Pour dormir, elle s’était mise en débardeur et en short. Pas le mini short qui montre la moitié de votre derrière mais pas non plus le bermuda maxi long. Un short de fille. Elle avait enfilé un gros gilet et était descendu le rejoindre. Il était assis face à la cheminée. Cool, un feu.

__ « Oui, ça fait du bien. » Elle ne lui demanda pas ce que lui avait fait. Elle s’en fichait et puis il avait l’air ok. Elle le rejoignit, et comme plus tôt, elle eut un geste tendre. Pour s’installer à côté de lui elle s’appuya doucement sur lui, lui passant la main dans la nuque. Une fois assise elle le poussa un peu avec sa tête comme pour trouver une place contre lui. Pour tout avouer, elle s’était réveillée rapidement et levée tout aussi vite alors elle était encore un peu dans les vapes. Consciente de ce qu’elle faisait mais aussi totalement à l’aise avec cela. « Eh puis merde pensa-t-elle. On a rien fait jusque-là, c’est pas demain la veille. ».

__ « Ca va être loupé pour la promenade du soir je pense. » Elle le regarda avec un petit sourire tristounet. En fait, elle s’en fichait un peu. Elle adorait qu’ils sortent mais rester à la maison, ce ne serait pas mal non plus. Elle bailla doucement, absolument pas décidée à bouger de là. Elle y était bien, comme au premier jour.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   Mar 19 Aoû - 22:34


AJ & Elinor


Il la laissa s'installer à côté de lui, appréciant quand même leur proximité. Il ne savait pas dans quelle case rentrer leur relation. Parfois, il avait l'impression qu'il n'aurait pas agi différemment avec une soeur. Il aurait aimé en avoir une, d'ailleurs. Sauf qu'il n'aurait jamais pensé de sa soeur ce qu'il lui arrivait de penser d'Elinor. C'était compliqué, et leurs gestes tendres n'arrangeaient rien. Le plus simple, pour lui, c'était de faire comme pour tout le reste : mettre son mouchoir dessus et ne pas y penser. Ca disparaîtrait peut-être. La technique de la fuite en avant, il maîtrisait à fond.
    J'crois que c'est raté ouais ... Au mieux si ça s'arrête, le sol sera gorgé d'eau, dégueulasse.

De toute façon il avait la flemme, une grosse envie de ne rien faire. Il déposa son téléphone à côté de lui, toujours tracassé de ce qu'il y avait lu. Il aurait voulu savoir si Elinor l'avait lu, et ce qu'elle en pensait ...
    Ma mère m'a envoyé un message. Elle sait qu'on est là ... et elle me dit de faire attention à toi.

Il avait tourné la tête vers elle en disant ça, et levé les yeux au ciel. Si Abigail savait ce qu'il en était vraiment, et qu'Elinor était la plus clean des deux ... Il voulait bien faire attention à Elinor oui, mais pas dans le sens dans lequel sa mère l'imaginait. Il n'était pas un ami pour elle, pas celui qu'il aurait voulu être. Il avait l'impression qu'elle était beaucoup plus souvent en train d'essayer de l'aider que le contraire. Ce n'était même pas une impression d'ailleurs, c'était la réalité, tout bonnement.
    Ne lui en veux pas, elle sait pas de quoi elle parle.

Lui en revanche lui en voulait. Avec Abigail, c'était toujours les mêmes histoires ... Parfois il se demandait ce que son père faisait avec elle. Elle était tellement froide. Avait-elle toujours été comme ça ?
    Tu savais que ma mère et ton père ... ?

Lui l'avait découvert, pour peu que ça soit vrai ... enfin, le concernant tout l'était, alors pourquoi pas ça ?

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   Mar 19 Aoû - 23:39

I light the fire !

Il l’avait laissée faire, elle était bien. Elle reprenait doucement ses esprits. Tranquillement, blottit contre lui, sans se poser de question.
Elle aussi avait la flemme. Finalement, si elle avait dû sortir, elle aurait dû se rhabiller, avoir froid... Mouais, ils étaient bien mieux ici. Au moins, ils ne craignaient ni le vent, ni la pluie. Elle n’ajouta donc rien et bailla à nouveau. La suite l’aida à se réveiller. Abigail, la mère d’AJ... Elle ne devait pas beaucoup l’apprécier, comme toutes les mères en fait. « Linoy la dépravée, la droguée. Linoy la fille dangereuse ! »

__ « C’est mon père qui lui a dit ? » Elle ne s’imaginait pas qu’elle avait vu l’article du Blackcomb et qu’elle ait reconnu l’intérieur des Embruns. Pour elle, les parents n’avaient pas accès à ces infos, et pourtant.
Ils allaient devoir parler de l’article, de son contenu. De la nuit d’AJ ? Et elle, ils n’avaient même pas mentionné son aventure avec Bennet !

__ « Faire attention à moi... Que de considération ! » De toute évidence, elle ne l’aimait pas beaucoup, bon, comme tout le monde quoi. Cela allait-il changer son monde ? Surement pas. La mère d’AJ n’était qu’une mégère parmi tant d’autres si elle se permettait d’émettre sur elle, un avis négatif sans même la connaître. Elle avait l’habitude, cela faisait des années que c’était ainsi. Un peu plus ou un peu moins.
Elle sourit et rigola un peu. Non elle ne le prenait pas mal. Pas de risque. C’était comme d’habitude après tout.

__ « T’en fais pas, je fais cet effet à tout le monde. »  Elle était blasée en fait et cela la surprenait plus quand on lui accordait le bénéfice du doute que l’inverse.

__ « Ouais, je savais avant de lire l’article, donc, c’est du source sure. Il en était très amoureux. On en a déjà parlé. » Bon, par contre, les histoires de cœur de son père, très peu pour elle, elle s’en passait volontiers.
Effectivement, Richard lui avait dit qu’avant de rencontrer sa mère il avait été avec celle d’AJ. Qu’elle avait été son premier amour. Qu’il avait souffert à leur rupture et puis la vie était passée. Aujourd’hui, il avait encore énormément de considération pour elle. Fin de l’histoire. C’était ce qu’elle en savait et ce qui disait le BS n’était que foutaises.

__ « Le BS dit n’importe quoi par contre concernant un éventuel retour de flamme amoureuse. Mon père a croisé ta mère dans un magasin. Ils ont parlé de nous, point à la ligne. S’il y a bien un homme sur cette terre qui jamais ne trompera sa femme, c’est Richard Caldwell ! J’en mettrais ma main à couper. » Elle en était persuadée, jamais son père n’irait tromper sa femme. Il en était très amoureux et il était le prince charmant, un preux chevalier, bref, l’homme idéal qui ne voit que par celle qu’il a épousée, la mère de ses enfants. Il avait effectivement divorcé de la mère de Linoy mais celle-ci était une femme particulière, elle ne pouvait pas lui en vouloir. Avec la nouvelle, c’était différent. C’était une femme bien, douce et aimante, très jolie. Linoy l’adorait. Elle avait su être pour elle la mère qu’elle n’avait plus et qu’elle refusait d’ailleurs de voir. Une mère à qui elle en voulait de l’avoir laissé tomber. Elle avait une belle mère et un merveilleux père. Voilà tout et jamais son merveilleux père n’irait coucher avec son ancienne petite amie !

__ « Ca me gave ce journal... Par contre, je savais avant que ça paraisse que tu t’étais tapé une héritière, Meredith truc machin, c’est Eve qui vous a vus. » Bah ouais, la petite garce avec laquelle il avait couché là, Meredith truc machin, c’était une grosse gosse de riche !
Elle avait relevé la tête pour le regarder. Serait-il gêné ? Surement pas, pourquoi le serait-il après tout. Il faisait bien ce qu’il voulait de son corps. Elle aussi d’ailleurs. Pourquoi le BS n’avait-il rien dit à ce sujet ! Ils avaient inventé une ébriété et même pas parlé de son escapade sexuelle !
Elle avait envie de déblatérer sur la jeune blonde mais n’en fit rien, ce n’était pas son style et elle ne l’avait jamais rencontrée. Elle voulait connaître des détails mais jamais AJ ne partagerait. Trop secret, pudique.

__ « Tu t’en es tapé quand même des greluches toi aussi mine de rien. Bourreau des cœurs. » Elle lui sourit en rigolant et le poussa doucement pour se moquer gentiment. Mais c’était vrai, elle, avant ces quelques semaines, elle ne l’avait jamais vu comme une créature potentiellement attirante à ses yeux, mais les autres filles, elles, l’avaient fait pour elle. Tous les soirs il en levait une. Il aurait pu toutes les avoir. Toutes sauf elle ! Avant... Maintenant aussi, elle y avait renoncé et décidé de ne plus y penser.
Elle le regardait toujours en souriant. Finalement elle préférait parler des coucheries d’AJ que de Richard et Abigail. Voir son père dans ce torchon la mettait en colère et mal à l’aise. Il était si « parfait ». Il n’y avait pas sa place, pas lui. Elle avait pris l’habitude que l’on parle d’elle, mais pas des siens. Ca, elle détestait et estimait qu’en plus c’était de sa faute si ça arrivait.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   Mer 20 Aoû - 23:10


AJ & Elinor


    Ton père ? Non. Elle a reconnu la photo.

Foutu oeil aiguisé de sa mère ! Au moins elle n'était pas en train de lui annoncer qu'elle allait débarquer. Il était parti loin de Whistler pour s'éloigner justement de toute cette merde qui l'attendait là-bas, incluant sa mère se mêlant de sa vie, ce n'était pas pour qu'elle le rejoigne. Pour l'instant il semblait sauf, à l'exception près des remarques sur Elinor. Abigail ne comprenait rien, comme d'habitude. Il aurait fallu qu'elle écoute les autres pour ça, et ce n'était pas son genre. Pas avec son fils, en tout cas.
    Mouais ... elle ne le prend pas dans le même sens je crois.

Il avait failli ajouter qu'il n'aurait pas été contre, mais ç'aurait été maladroit.
    Mais elle ne sait pas de quoi elle parle. Ils ne savent pas.

Elinor, une fille pas fréquentable ? Avec tous les efforts qu'elle déployait pour lui ? La réputation qui la précédait n'était pas méritée. Ou alors, elle ne l'était plus. Il ferait en sorte que ça se sache, le jour où il déciderait de rentrer à Whistler. C'était la moindre des choses qu'il pouvait faire pour elle. Faire savoir ce qu'il lui devait. Pour la première fois depuis des semaines, il s'était senti bien ici, et c'était aussi à cause de sa présence. Les Embruns n'y auraient pas suffi.

De toute façon, qui était sa mère pour juger ? Il ne parvenait pas à croire qu'elle puisse ... ouais, non, il ne se figurait pas sa mère et quelqu'un d'autre que son père, c'était juste trop étrange. Pourtant, le doute existait. Si ce qui se disait sur lui était vrai, pourquoi est-ce que ça ça ne le serait pas ? Dire qu'il ne savait même pas pour sa mère et le père d'Elinor. Il ne savait pas bien quoi faire de cette information. Ca ne le mettait pas en colère, c'était la vie, c'était comme ça. Mais c'était étrange. Pour lui, ses parents étaient indissociables l'un de l'autre, tout simplement.
    Elle n'en a jamais touché un mot. Je présume quand même que mon père était au courant.

Il n'imaginait pas un homme doux comme son père apprendre les anciennes amours de sa femme de façon aussi violente. Enfin ... connaissant son père, il n'était probablement même pas au courant de l'existence du Blackcomb Scandals. C'était préférable. Cet article sur lui, sur la drogue ... Si Niklas avait vraiment contacté son père, il ferait vite 2+2. AJ ne voulait pas le décevoir.
    Je ne crois pas que ce soit le style de ma mère non plus. Elle aurait bien trop peur que ça se sache.

Les convenances. Voilà une chose à laquelle Abigail Harrington tenait plus que tout. Bref ... il n'avait pas envie d'en parler outre mesure. C'était la vie amoureuse de ses parents. Quelque chose dont il ne voulait pas vraiment entendre parler, en fait.

Il tourna la tête vers elle quand elle continua sur son "histoire" avec Meredith. Il était surpris qu'elle aborde ce sujet. S'agissant de Caitlin, elle avait rapidement détourné la conversation la dernière fois.
    Autrement dit, je ne peux pas avoir de vie privée ? Dis à Eve de garder ça pour elle la prochaine fois.

Mise à part le fait que toutes les deux savaient se mettre en valeur, elles n'avaient pas grand chose en commun. De toute façon, Meredith ne lui avait pas paru quelqu'un de bien intéressant. Un coup d'un soir, c'était exactement ça. Ils n'avaient discuté de rien, il ne savait rien d'elle sauf son prénom. Il n'avait pas particulièrement envie d'en savoir plus, il l'avait trouvée trop hautaine. Il n'était même pas certain qu'il coucherait à nouveau avec elle, si l'occasion se représentait. Alors non, AJ ne comptait pas s'étendre sur le sujet. Tout simplement parce qu'il n'y avait rien à dire.
Il haussa les épaules, avant de lui faire un clin d'oeil. Il ne se considérait pas comme un bourreau des coeurs, et il ne faisait pas le compte de ses conquêtes non plus.
    J'ai profité de ma notoriété. Il va falloir que je capitalise, parce qu'avec ma retraite sportive, ça va devenir compliqué.

Ca le faisait rire tout ça. C'était un jeu, de draguer des nanas, sortir avec. Il ne les laissait jamais espérer quelque chose qu'il ne serait pas en mesure de leur donner, et ça ne se terminait jamais mal. Même quand il restait un peu plus longtemps avec l'une d'entre elles.
    Ca ne compte pas, tu sais.

Peut-être qu'un jour ça compterait avec une fille, mais pour l'instant, les plus importantes à ses yeux étaient Caitlin, malgré sa "trahison", et Elinor.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   Jeu 21 Aoû - 10:41

I light the fire

Sa mère, elle aussi, prenait plus ou moins au mot ce qui l’arrangeait dans le BS et surtout, étudiait les vidéos ou photos parues. Surement pas toutes, mais celles concernant son fils. Elle était servie pour ce numéro, il n’y avait pratiquement que du AJ. Le pauvre... Il ne fallait pas se demander pourquoi il allait si mal et pourquoi il n’avait finalement aucune envie de rentrer.
Ce qui était invraisemblable c’était que les parents prenaient au mot ce qui était dit sur leurs enfants dans le torchon, mais qu’ils criaient sur tous les toits que c qui es concernait n’était que foutaise. Ils n’accordaient pas, pour la plupart, le bénéfice du doute à leurs enfants. Cela la mettait en colère. Elle n’avait pas vraiment ce souci avec son père mais partant du principe qu’il était anxieux, évidemment, chaque mauvaise nouvelle publiée par le BS était prise comme un cataclysme.
Elle... Elle était agacée par tout ce qui avait été dit dans cette édition. Le coup de son ébriété ne la gênait pas, car c’était faux et que son chef ne savait, elle ne risquait rien, par contre, des idiots pourraient, à son retour, refuser qu’elle les soigne... En aucun cas elle ne pouvait se permettre de perdre son travail. Tant pis, elle vivrait, encore, quelques moments difficiles. Autant vous dire qu’elle n’avait pas spécialement hâte de rentrer. La vie ici était trop douce malgré les heurts des jours précédents. Elle était bien avec AJ. Très bien, trop bien. Le retour à la réalité pourrait s’avérer douloureux. Elle aurait le blues, à un moment donné, elle le savait. C’était obligé. Elle était quelqu’un de sensible, quitter AJ avec lequel elle avait vécu pendant dix jours lui ferait mal quel que soient ses sentiments envers lui. Rassurez-vous, ce ne serait pas non plus pour elle, l’occasion de refaire une dépression.

La mère d’AJ, elle ne la connaissait pas vraiment et n’avait pas envie de la connaître. Elle semblait tout le contraire de son fils et même de son père avec lequel elle avait un jour partagé des sentiments.

__ « C’est gentil mais tu sais, je m‘en fiche de ce qu’ils disent. C’est pas grave, j’ai connu pire. » Elle ne s’en fichait pas vraiment, c’était impossible mais un peu quand même. Elle n’y pouvait rien, il fallait toujours qu’ils trouvent les pires choses à dire sur elle. Que pouvait-elle y faire ? Son passé était connu de tous, certains la voyaient encore comme une droguée, ne comprenant rien, et d’autres savaient qu’elle avait évolué. C’était ces gens-là qui l’intéressaient. Les autres n’étaient que des cons.

Elle n’ajouta rien sur l’histoire d’amour de ses parents. Julian Harrington savait ou non. C’était un homme très gentil. Elle espérait tout de même qu’il n’ait rien appris dans ce numéro. Ce serait dur. Lui, elle l’aimait bien. Il était toujours très sympa avec elle à l’hôpital. AJ tenait de son père, c’était clair, bien plus qu’il ne tenait de sa mère.
Elle sourit à ce qu’il dit ensuite. Sa mère et les convenances ! Oui, elle était LA grande dame de Whistler. Mme parfaite. Elle avait une réputation elle aussi, pas toujours très bonne.
La suite était bien plus intéressante, la vie privée d’AJ. Elle en faisait partie maintenant. Pas au même titre que toutes ses conquêtes, mais elle en faisait quand même partie.

__ « Elle était si enthousiaste de venir m’annoncer ce qu’elle avait vu. Mieux vaut qu’elle court vers moi, plutôt que vers le BS non ? Moi aussi j’aime bien les potins ! » Elle disait cela avec le sourire. Ce potin, elle ne l’avait pas vraiment apprécié en réalité mais bon, AJ ne devait pas savoir qu’elle était jalouse. Cette jalousie qu’elle ne comprenait d’ailleurs pas à l’époque et qu’elle trouvait maintenant complètement ridicule parce qu’elle et AJ, c’était de l’impossible. Une amie ne pouvait se montrer jalouse des relations de cœur. Ce n’était pas sa place. Une amie, c’était bien ce qu’elle était non ?

__ « Tu parles ! T’as le temps ! Il ne faut juste pas que tu t’encroûte et que tu gagnes des petites bouées, là et là ! »  Elle lui pinça doucement les « hanches ». Pour le moment, elle l’avait constaté l’autre soir, il était loin d’avoir des poignées d’amour. Il pouvait bien, rien qu’en se mettant torse nu, faire tomber un paquet de filles ! Le physique jouait aussi beaucoup, évidemment même si parfois seuls la notoriété et l’argent comptaient. Etre avec un champion et le prendre alors qu’il ne fait plus que manger des hamburgers, c’est quand même dommage !
Il avait l’air bien ce soir, et elle aussi, elle fut encore plus heureuse quand il lui rappela que ces fille, cette cruche héritière, ne comptait pas. Elle était ravie, parce qu’elle, elle ne voulait pas que d’autres filles comptent. Qu’ils partagent avec d’autres cette intimité particulière qu’ils avaient... Finalement, elle était revenue au point de départ : Qu’est-ce que je veux de lui ?!
Il avait réussi à la faire se perdre en quelques minutes. Elle était arrivée en simple amie et il lui disait des choses, anodines au final, qui lui faisaient tourner la tête ! Allez, Linoy, reprends-toi !

__ « C’est ta vie hein... » Elle le regarda en souriant mais le cœur n’y était pas vraiment. L’imaginer avec cette fille l’agaçait au plus haut point. Elle n’était pas triste si réellement en colère, c’était juste cette image qui l’énervait. Elle n’avait pas parlé sur un ton agressif ou méchant. Elle avait même quasiment marmonné, pas certaine qu’elle avait vraiment envie de dire ça. Le principal étant qu’elle n’avait pas du tout été agressive. Elle pourrait l’être avec cette Meredith par contre ! Garce qui marchait sur ses plates-bandes ! Dès qu’elle pensait à cette histoire, elle revenait à ses sentiments incompréhensibles du début du séjour. Tout ça, c’était vraiment de la faute de cette pouffe !
Elle en profita pour s’installer à nouveau bien contre lui, se remettant comme avant, passant cette fois sa main dans son dos, dans un geste naturel, irréfléchi et machinal. Peut-être était-elle comme ça car c’était le dernier soir. Elle se sentait mélancolique.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   Ven 22 Aoû - 19:40


AJ & Elinor


    J'imagine que je ne peux pas te refuser ça alors ?

Etre l'objet des discussions de Whistler, il détestait ça. Avant la mort de Pete, il n'aimait déjà pas beaucoup que des gens qu'il connait à peine sachent des tas de choses sur lui, alors que lui ne savait rien sur eux. Depuis la mort de Pete, c'était devenu pire. C'était devenu super glauque. Il y avait eu l'apparition du Blackcomb Scandals, le focus s'était fait sur les gens qui connaissaient bien Pete, en premier lieu. Dont lui, évidemment. Il avait pensé disparaître des radars aux Embruns, ce n'était pas le cas.
D'un autre côté, il savait bien qu'il n'y avait pas la même connotation du mot "potins" dans la bouche d'Elinor. Et de toute façon, il ne se sentait pas capable de lui refuser quoi que ce soit. Mais bon ... il aurait préféré qu'elle n'ait pas un compte-rendu de ses "exploits" drague. C'était le genre de choses dont il ne parlait pas. Avec Caitlin et Pete, oui, mais c'était différent. Tant pis, il lui avait quand même dit ça en souriant, l'air de rien. Qu'est-ce qu'il aurait pu faire d'autre ?
Le pire, c'est qu'elle avait l'air d'apprécier la discussion. Elle n'avait jamais eu l'air très fan de Caitlin, mais finalement, sur un certain nombre de points, toutes les deux se ressemblaient. La principale différence, c'était que Caitlin était clairement plus garçon manqué au quotidien, et beaucoup plus casse-cou. Elle n'avait pas non plus le passif d'Elinor, et pas cette gravité par moments. Pour AJ, elle aurait sans problème pu être amies. Mais on dit bien que les filles sont toujours un peu rivales, non ? La question, c'était face à qui ?
    On verra ça. J'arrête la compétition, mais je crois pas que je pourrai ma vie loin des pistes pour autant.

Il avait 4 ans quand son père l'a mis sur des skis, 8 ans quand il a découvert le snow avec Pete. S'il n'y avait pas eu ce ras-le-bol général, la coke, toute cette merde des derniers mois, il ne lui serait même pas venu à l'idée d'arrêter. Il aurait continué à s'entraîner comme un taré en freestyle, pour grappiller l'argent, le bronze, pendant que Pete empochait l'or dans les compétitions. Et continué à se détendre en faisant un truc qu'il aimait vraiment, de la descente pure et dure.
Ca ne s'était pas passé comme ça, mais maintenant qu'il commençait à digérer sa retraite sportive, il se disait que ça ne signifiait pas qu'il arrêterait tout. Il verrait bien.
Il remua alors qu'elle le pinçait. Elle pouvait bien le charrier et le chercher comme ça, à la fin, c'était quand même elle qui grognait. C'était aussi elle qui avait abordé le sujet. En attendant, c'était à son tour d'en profiter.
    Quand tu marmonnes comme ça, je ne comprends rien. Jalouse ?

Il riait à moitié en lui disant ça. Envie de la charrier à son tour. Un peu moins peut-être quand il avait senti son bras dans son dos. Il la regardait, et son sourire s'était figé.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.


Dernière édition par AJ Harrington le Ven 22 Aoû - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   Ven 22 Aoû - 20:32

I light the fire

Bien sûr qu’il lui devait bien cela ! Il ne savait pas bien pourquoi, elle non plus mais... Elle avait le droit de savoir. En réalité, elle avait toujours tout su de ses escapades car elle était toujours dans le coin. Elle en avait vues des nanas sortir de sa chambre en petite culotte, parfois même, elle s’en était fichue avec Pete et Caitlin. Tous les trois se marraient bien en fait. Oh, ce n’était pas parce que les filles n’étaient pas belles ou quoi que ce soit, non, AJ en trouvait des pas mal du tout, mais certaines étaient cruches et si elles manquaient un peu de confiance en elles, il était aisé pour eux tous de les mettre en boîte. C’était drôle et facile, oui.
C’était vrai qu’elle aurait pu s’entendre avec Caitlin, elles s’entendaient d’ailleurs quand il s’agissait de charrier telle ou telle nouvelle gonzesse qui tentait de faire leur place dans le groupe. Parfois, ils tombaient sur des filles cool et là, elles n’avaient rien à dire mais toutes n’étaient pas des lumières et le fait d’être groupies ne les aidait pas à paraître moins simples.
Maintenant qu’elle ne « vivait » plus avec AJ, du fait du décès de Pete, elle ne savait plus avec qui il couchait et quand... Est-ce que ça lui manquait, pas vraiment non parce que maintenant, effectivement, un nouveau sentiment s’était installé et si elle avait dû se moquer d’une de ses conquêtes, elle l’aurait fait avec bien plus de méchanceté. Ce n’était pas pour rien que dans sa tête elle appelait Meredith « la pouffe » ou autre nom d’oiseau. Elle était bien plus agressive face à ces nouvelles maintenant, cependant, elle préférait savoir.

__ « Non. Je dois rester au jus, après tout, j’ai toujours su ! » Et oui, tout comme lui avait toujours tout su sur Pete. Bon, sur elle aussi mais ce n’était pas bien compliqué. Il avait même dû la voir à maintes reprises en sous vêtements, la pudeur n’étant pas l’une de ses plus grandes qualités. Elle l’avait elle-même beaucoup vu torse nu mais jamais cela ne lui avait fait de l’effet comme maintenant. Tout était si différent. Elle avait l’impression que des années étaient passées. Qu’une vie les séparait d’avant... Tout avait changé si vite et si radicalement. Ils recommençaient tout, surtout elle en fait. Il lui semblait que toute sa vie amoureuse était à refaire au sein du même univers mais de façon si transformée. Son cœur se remettait à battre. Elle avait aimé Pete, au début. Elle en était folle et puis les années, son manque d’intérêt, les tromperies avaient tué son amour. Avec AJ elle se ressentait vivre tout en se demandant si tout cela n’était pas un peu fou, ou irréel.

__ « Je peux pas t’imaginer non plus loin des pistes. C’est ta vie, ta passion. Ça fait partie de toi. Ça me rend triste de te savoir loin de tout ça. » Elle ne voulait pas le lancer dans cette discussion, pourtant, elle avait eu besoin de lui dire sa façon de voir les choses. Il était lié à la montagne, au snow. C’était sa vie mais s’il ne se sentait pas prêt à y retourner alors qu’il attende. Elle n’avait aucune envie de lui faire la leçon et puis qui était-elle pour lui faire la leçon là-dessus ?
Il la laissa l’enquiquiner. Ceci dit, elle appréciait qu’il ne riposte pas car elle ne supportait pas ce genre de jeux. Elle ne le faisait jamais pour que ça dure d’ailleurs.

Elle se sentait bien à nouveau contre lui. Ils étaient tous les deux détendus, peut-être même plus que durant tout le séjour. Ils étaient naturels, elle ne se posait plus de questions. C’était comme ça et puis c’est tout. Etre bien était le principal. Elle n’aspirait qu’à cela et ce soir, loin de toutes questions trop prises de tête, elle se sentait vraiment apaisée.

__ « Fffff, non ! »  Bien sûr que si et comme un pou d’ailleurs ! Cette Meredith elle la maudissait pour avoir osé gouté à SON fruit défendu ! Fruit qu’elle n’avait elle-même jamais eu droit de croquer ! Pas même au court d’un simple jeu à boire !
Elle lui avait dit cela en le regardant droit dans les yeux, en fronçant les sourcils et en se pinçant à moitié les lèvres !
Se rendait-il compte de quelque chose ? Surement pas. Quant à elle, elle devait surement être maso pour désirer parler de cela alors qu’elle savait pertinemment que le sujet la mettait théoriquement de mauvaise humeur. En réalité, en parler avec lui l’aidait à évacuer. Il avait la réaction qu’elle attendait de lui. Détaché. Elle aussi devait se détacher de tout cela. D’AJ. L’important étant qu’il soit son ami, comme maintenant. Elle se rendait pourtant bien compte que ce n’était pas comme tous les soirs. Elle n’y croyait pas mais tout était plus intense ce soir. Leurs regards, ses caresses, les mots échangés. Elle mettait cela sur le compte du départ le lendemain. Voilà tout.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   Ven 22 Aoû - 23:52


AJ & Elinor


    Ouais ... c'était pas toujours très intime l'appart.

On n'entendait rien, heureusement, mais c'est vrai qu'ils s'étaient déjà tous croisés en petite tenue, sans compter les petits déjeuners à 5, 6, avec des gens qu'ils ne revoyaient ensuite jamais. Bizarrement, c'était aussi ce qui faisait le charme de leur coloc. Tout le monde y vivait avec tout le monde, il y avait toujours de la vie dans l'appart, sauf peut-être quand la compèt' les emmenait à l'autre bout de la planète, en Europe ou en Asie.
    Mais c'était cool.

Ca aussi, c'était un truc qu'il vivait plus facilement maintenant. Le déménagement ? Les Embruns ? Son ancienne coloc était devenu invivable avec tous les bons moments, tous les souvenirs, l'atmosphère, et lui seul au milieu. Maintenant, il y voyait plus facilement le positif. Peut-être que la solution serait de rester ici ? Mais ici, il n'y aurait pas éternellement Elinor. Elle repartait demain ...
    T'en fais pas pour moi, va.

Il avait dit ça sur un ton qui signifiait clairement que ce soir, il ne voulait pas se lancer dans une analyse psychologique, ni quoi que ce soit de déprimant. Il avait envie de terminer son séjour avec elle par une bonne soirée, tout simplement comme ils en passaient depuis son arrivée. Est-ce qu'il lui avait mal parlé ? Certainement pas. Il savait qu'elle comprendrait, de toute façon.
Il préférait de loin la façon dont ils se charriaient, même s'ils ne se disaient que des trucs bien futiles. C'était exactement ce qu'il attendait d'une bonne soirée avec elle. Il se sentait particulièrement détendu ce soir, et ce sans "aide" extérieure. Une bière, pas de coke. Juste le plaisir de passer un bon moment avec Elinor.
Un changement presque imperceptible s'était pourtant produit. Il ne se défila pas. C'était elle, ou c'était lui ? Parce qu'elle le défiait ? Il la regarda dans les yeux quelques secondes, et, sans lâcher son regard, il s'approcha doucement pour l'embrasser. Quelques secondes à peine, avant de murmurer à son oreille.
    Jalouse, maintenant ?


© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   Sam 23 Aoû - 0:51



I Light the fire !

Oh que non ! Ils savaient à qui appartenaient les sous-vêtements dans le sèche-linge à force de se voir en petite tenue. C’était là qu’elle avait constaté la plastique parfaite de Caitlin. Elle s’était même dit qu’elle devrait se mettre au ski et puis... Oh, et puis boire de l’alcool c’était bien mieux que de s’entrainer et faire du sport. Le sport il était en chambre. Il était suffisamment fréquent pour qu’elle travaille à fond le cardio ! Pour le reste... Pas le temps. Il ne fallait pas oublier qu’elle faisait médecine, chirurgie. Elle avait autre chose à faire entre la fête et Pete que d’aller se fatiguer à se muscler ! C’était ainsi qu’elle voyait les choses à l’époque. Aujourd’hui... Elle avait l’impression de ne plus être la même. L’alcool, elle en voulait encore, certes, mais surtout quand ça n’allait pas. Faisant moins la fête elle était moins amenée à boire comme un trou de façon festive. Au final et en y réfléchissant, c’était plus triste maintenant car elle se noyait littéralement quand ça n’allait pas... Sauf l’autre soir. Elle avait été forte. Grâce au papy, surement mais peut-être aussi grâce à son séjour ici ? A AJ bien qu’il fut la cause de son énervement. Elle comprendrait peut-être tout cela un jour. Surement pas ce soir. Ce soir on ne se posait pas de question. Rien. On s’amusait tranquillement. Comme un vieux couple OU comme un couple en devenir. Très sincèrement de l’extérieur les habitants qui les croisaient ne devaient pas se poser dix mille questions à leur sujet. Soit ils formaient un couple, soit ils n’allaient pas tarder à en former un. Si Linoy s’en était vraiment rendue compte, elle aurait eu le sourire jusqu’aux oreilles.

__ « Très cool ouais. » Oui, c’était des bons moments. Le bon vieux temps. Il y avait aussi pour elle les souvenirs de strings qui ne lui appartenaient pas dans la chambre de Pete. Les disputes, les hurlements qu’elle pouvait pousser au milieu de la nuit parce qu’ils s’étaient engueulés. Les portes calquées, les bols ou autres verres brisés qu’elle lui balançait à travers la figure. Ca, elle ne le faisait plus à la fin ayant appris à se contrôler. Elle n’avait pas que des bons souvenirs et quand elle pensait un peu trop à Pete en l’isolant du reste du groupe, elle n’avait que les mauvais souvenirs finalement. C’était dur pour elle. Penser à son ex mort et ne percevoir que des ondes négatives si elle essayait de ne revoir que leur relation. La colère la faisait surement voir les choses ainsi. Avec tout le monde par contre, c’était chouette. N’importe quoi, mais chouette. Ils étaient tous perchés à cent mille.

Toujours lovée contre lui elle lui sourit tendrement quand il lui dit de ne pas s’en faire pour lui. Comme elle l’avait imaginé il ne voulait pas parler de cela. Elle commençait à le comprendre et à savoir le prendre. Il avait le droit de ne pas vouloir en parler, elle n’avait plus le droit de se mettre en colère et de le pousser à faire des choses dont il n’avait pas envie. Enfin, en théorie, sous certaines conditions et suivant certains sujets !

Tout à coup, tout bascula. Pour tout avouer, elle ne comprit pas tout de suite ce qui se produisait. D’abord, son regard. Bien qu’ils se soient regardés plus intensément depuis qu’elle était descendue, ce regard-là n’était pas le même. Elle n’y était pas préparée. Elle n’eut pas le temps de froncer un sourcil que le visage d’AJ s’approchait du sien. Ses lèvres étaient collées aux siennes. Il l’embrassait ! Elle l’avait cherché et il l’embrassait en réponse ! Etait-elle une greluche ?! Oh... Oui !
Ce premier baiser fut très rapide. Trop rapide même si vous voulez son avis. Un léger sourire à peine dissimulé illuminait ses yeux. Elle tenta de se reprendre. Un frisson incroyable lui parcouru tout le corps lorsqu’il lui murmura à l’oreille. Elle se mordit l’intérieur de la joue, ouvrit sa main, qui s’était machinalement agrippée au haut de son partenaire et tenta de se reprendre en lui répondant.

__ « Hum... Je sais pas... Recommence pour voir. » Là, clairement, c’était de l’ordre du « Essaie si tu l’oses ». Elle avait parlé en ne brisant pas le lien visuel qui les unissait. Sa voix était basse et son visage toujours très proche de celui d’AJ.
Evidemment, elle n’attendait que cela qu’il l’embrasse! Pas étonnant qu’il en ai dragué des dizaines et des dizaines avec son regard, sa voix, ses lèvres et tout le reste ! Elle s’était complètement fait avoir ! Ceci dit, cela faisait des semaines qu’il l’avait eu sans même essayer. Avait-il un pouvoir spécial ?
Maintenant qu’elle avait goûté la pomme, en aurait-elle toujours autant envie après ? C’était un peu son interrogation avant de venir. Si elle l’avait, ne pourrait-elle pas l’oublier plus facilement par la suite et se rendre compte que tout cela était ridicule ? C’était sans compter sur ce très bon séjour passé ensemble et cette découverte de l’un l’autre qui avait fini de la séduire.
Elle tentait de garder sa contenance mais bon... Elle n’avait qu’une envie, qu’il recommence vite et qu’ils passent à la suite parce qu’elle le savait, s’il y avait bel et bien second baiser, ce dont elle ne doutait pas vraiment, ils finiraient au lit ensemble. Elle n’irait pas se coucher comme ça, la tension était bien trop forte. Sa main, incontrôlable, se baladait maintenant toujours dans son dos mais avait trouvé le moyen de passer dessous son haut. Sa seconde main se trouvait plus proche de son torse, à la hanche en réalité et elle aussi commençait à vouloir s’agiter.
Avant elle avait été comme une ado folle, trop heureuse que son « crush » l’ait embrassée, après, elle le serait surement encore, mais maintenant, elle était une femme qui avait envie d’un homme et qui ferait tout pour que cela se passe au mieux.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   Sam 23 Aoû - 12:57


AJ & Elinor


Si elle voulait ... Sur le coup, la perspective qu'elle le repousse ne l'avait pas effleuré un seul instant. Il n'avait pas l'habitude que ce soit le cas, au contraire. Sa réponse en revanche ... Il aimait bien qu'elle le défie comme ça. Il ne se ferait pas prier.
Ses lèvres retournèrent aussitôt trouver celles d'Elinor pour un baiser dans lequel il mit plus d'intensité. Si elle n'était pas sûre, il saurait comment la décider. Il n'eut pas l'occasion de lui demander si maintenant il avait réussi à la convaincre définitivement. D'abord, parce qu'il était trop occupé à l'embrasser. Ensuite, parce que la réaction d'Elinor parlait d'elle-même. Elle en voulait plus, et lui aussi.
Ses répugnances parce qu'elle était la copine de Pete ? Là, tout de suite, ça ne lui venait même pas à l'esprit. Tout ce qu'il avait en tête, c'était une fille incroyablement jolie, avec laquelle il se sentait bien. La suite ? Il n'y pensait pas non plus. Parce que s'il commençait à penser à tout ça, il allait se rendre compte que c'était compliqué, qu'il ne pourrait pas lui offrir plus, et qu'elle ne se contenterait pas de ça. La proximité physique entre eux aurait dû faire office de warning, mais il n'avait rien vu venir. Il avait laissé tout ça être plutôt un déclencheur. Et tant mieux.
Il n'avait pour ainsi dire pas cessé de l'embrasser, mais retirer son polo lui donna l'occasion de reprendre son souffle. Il sentait ses mains sur lui, et il était tout disposé à lui donner plein accès. De toute façon, penser que ça finirait autrement était illusoire. Ce que voulait Elinor ? Il ne le savait pas exactement. Mais lui avait depuis longtemps passé l'age des séances de bisous qui n'aboutissent sur rien.
Il n'était pas pressé pour autant. Ils avaient tout leur temps. Ou pas. A vrai dire, il avait bien envie de faire voler ses fringues. Il savait à quoi elle ressemblait en sous-vêtements, et ça lui allait parfaitement.

Il se défit de son étreinte et la prit dans ses bras pour la soulever. Il manquait clairement un tapis plus moelleux devant la cheminée. Il l'emmena dans la chambre de Mary, qu'elle occupait depuis le début de la semaine. Pas dans la sienne. C'était le bordel et il y avait des tas de photos de lui, et de Pete. Hors de question.
Il la déposa au bord du lit, assise, et s'assit à côté d'elle. Elle avait ce gros gilet déprimant qu'il fit glisser de ses épaules. Des épaules sur lesquelles il déposa de petits baisers, remontant dans son cou, sa joue, et à nouveau ses lèvres. Sa main s'enfila sous le tissu fin de son débardeur, caressant sa peau douce, et l'autre attrapa ses jambes pour la faire basculer allongée. Il lui ôta son haut avec la vista d'un mec qui a l'habitude de ça, mais une part de lui ne se sentait pas aussi à l'aise que d'habitude. Parce que c'était elle.
Il n'y avait pas cette tension avec Caitlin, pourtant elle aussi était une amie et non un coup d'un soir.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   Sam 23 Aoû - 19:48

I light the fire

Si elle n’avait pas voulu, il l’aurait su immédiatement. Elle se serait relevée et l’aurait regardé avec un air de dégoût figé sur le visage. Elle lui aurait demandé ce qu’il pensait ficher avec sa langue enfoncée dans sa bouche ! Là, il aurait su qu’il avait dépassé une ligne. Ce soir, elle voulait, donc, qu’il l’embrasse, oui. Tout comme lui, elle n’était plus en âge de bécoter l’autre durant des heures pour finir en touche pipi. Quelque chose qu’elle assumait, sa sexualité. Si elle avait envie ou même besoin de coucher avec quelqu’un, elle le faisait. Pas n’importe qui non plus, cela allait de soi. Avec AJ c’était parfait.
Le premier baiser avait été très correct, le second l’envoya un peu plus haut. A peine avait-il à nouveau ses lèvres sur les siennes qu’elle avait commencé son travail manuel lui caressant la nuque des deux mains tout en redescendant doucement. Elle avait envie que ça aille vite, tout, tout de suite, mais en temps, elle ne voulait pas trop presser les choses et préférait même cette deuxième option.
Une fois le polo d’AJ retiré elle arrêta de l’embrasser pour le regarder, se mordillant la lèvre tout en lui souriant de son petit air coquin. Elle l’y embrassa ensuite et remonta vers sa bouche dont les lèvres lui manquaient déjà.
Dommage effectivement que sa mère n’ait pas pensé au tapis moelleux. La chambre c’était pas mal mais presque trop conventionnel pour elle. Presque, parce que de toute façon, avec lui, tous les endroits auraient convenu !
Elle se laissa donc porter et installer sur le lit. Là, elle se mit à genou pour le regarder brièvement avant qu’il ne l’embrasse à nouveau.
Ce qu’elle avait attendu ce moment ! Il était parfait ! Pas de violence ou de précipitation. De la douceur. AJ était un « kisser » hors pair et il savait où mettre les mains pour la mettre en émoi. Comble du bonheur elle le trouvait beau et si bien fait... Son gilet retiré, il la fit basculer sur le lit dans une position qui n’était pas particulièrement la sienne. Elle le laissa pourtant faire.
Elle ne sentit pas qu’il était mal à l’aise, un peu. Evidemment, elle n’avait jamais couché avec lui alors elle ne pouvait pas comparer. Pour elle il était parfait.
Au bout d’un moment après longs baiser et caresses elle retira son débardeur sous lequel elle n’avait que sa peau et elle se plaça au-dessus. Elle avait retiré encore quelque chose, à lui maintenant. Elle l’embrassa sur la bouche, puis le cou, les épaules, le torse jusqu’à descendre à sa ceinture où elle arrêta pour lui retirer son pantalon. Elle eut un peu de mal vu la position mais elle n’en fut pas plus gênée que cela et surtout, elle ne perdit pas sa concentration.

A vrai dire, avec n’importe qui d’autre, l’affaire aurait déjà été dans le sac à cet instant mais elle n’avait aucune envie que cela s’arrête. Ce qu’elle voulait c’était profiter de lui et son corps. De ses caresses et de son attention. Jamais il ne lui avait donné autant d’attention et là, à ce moment précis, elle se sentait importante à ses yeux. La plus importante. Pour elle c’est ce qu’il était. Plus personne au monde n’existait et aucun de ses amants ou ex petits-amis ne pourraient jamais le surpasser. AJ et rien qu’AJ. C’était peut-être un peu exagérer mais elle avait réellement attendu ce moment, ne sachant trop si cela pourrait ou non se produire un jour. Elle y avait tant rêvé qu’elle avait fini par croire que ce ne serait qu’un fantasme jamais réalisé. Ce soir, si. Elle devait profiter.
Elle s’appliquait donc dans chacun de ses baisers et chacune de ses caresses comme si ce moment n’allait plus jamais se reproduire ce qui, elle le savait, était un risque connaissant AJ.
Ils n’allaient pas tourner autour du pot toute la nuit mais ils ne manquaient pas de temps et puis, ils avançaient à leur rythme. Intense certes, mais pas pressé. Si intense, qu’elle aurait pu exploser sous la pression !

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   Dim 24 Aoû - 0:07


AJ & Elinor


Elle, à demi-nue, au-dessus de lui. Ca lui donnait des tas d'idées. Et ça confirmait aussi, si besoin était, qu'il n'y aurait pas de retour en arrière. Mais si ça avait marché avec Caitlin, pas de raison que ça pose des problèmes avec Elinor. Remplaçait-il l'une par l'autre ? On s'en fout en fait, non ? Lui, en tout cas, s'en foutait.
Ce qui comptait, dans l'immédiat, c'était la façon qu'avait Elinor de l'allumer. Les baisers qu'elle dispersait sur son torse. Ses caresses. Elle aurait rendu fou un homme sain d'esprit. Elle le rendait fou. Il l'avait cherchée, et le moins qu'on puisse c'est qu'il avait trouvé une réponse à sa hauteur. Ils étaient pour ainsi dire à égalité, lui avec son boxer et elle avec son petit short. Plus pour longtemps, sans doute.
Un silence royal régnait dans la maison, tout juste perturbé par le vent, un mouette de temps à autre, et leurs soupirs. Ils avaient le souffle déjà court, tous les deux ; en dépit du temps qu'ils voulaient se donner, l'intensité de leur étreinte jouait contre eux.

Quand il l'avait invitée, il n'avait pas anticipé que son séjour se finirait ainsi. Mais pouvait-il en être autrement ? Elle était la seule fille encore dans sa vie, la seule qu'il voyait vraiment. Il se refusait à considérer Meredith comme faisant partie de sa vie. Coup d'un soir. S'il ne l'avait pas encore oubliée, c'est parce que c'était un peu récent, c'est tout.
Ils avaient passé leur séjour lovés l'un contre l'autre. Il s'étonnait même presque maintenant que rien ne se soit produit plus tôt. Il se rappelait très bien quand il y avait pensé. Le soir de leur dispute. C'était ça, le regard dans elle parlait ? Il avait eu envie d'elle ce soir-là, avant qu'elle ne s'enfuie avec son 4x4. Et puis tout était reparti, comme à chaque descente.
Aujourd'hui, c'était différent. Et meilleur que ça ne l'aurait été. Il n'y avait pas de mauvaise raison, et pas de colère. Pas de coke non plus. Il n'y avait qu'elle. Elle, ses baisers, et son short qui venait de voler.
Il l'embrassa une fois de plus.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I light the fire | Elinor - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
I light the fire | Elinor - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» morrigan ► light my fire
» Jua # Where the light shivers offshore, Through the tides of oceans, We are shining in the rising sun [TERMINE]
» Editeur light libre
» Recherche open : Fire & Shadow
» the light of aerendil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: