Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 I've faith in you [PV Elinor] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: I've faith in you [PV Elinor] TERMINE   Mer 20 Aoû - 13:26



▲ I've faith in you feat Elinor


Richard se demanda, pour la millionième fois peut-être, si sa fille rentrerait bientôt. Elle aurait dû partir 5 jours, chez une amie, et voilà qu'en raison de travas à l'hôpital elle se retrouvait à passer 10 jours avec AJ Harrington. Il avait beau ne pas vouloir prendre au sérieux ce que disait le Blackcomb Scandals - il n'y avait qu'à voir ce qu'ils disaient d'Abi et lui ! - cela l'inquiétait d'y avoir lu que le fils d'Abi se droguait. Cela venait confirmer les craintes qu'il avait exprimées à son ancienne amie. Etait-ce vrai ? Il espérait pour le gosse que non, et plus encore peut-être pour sa fille. Il craignait plus que tout de la voir replonger. Elle avait tout à perdre, à commencer par son job. Et son boulot, c'était en partie ce qui la motivait à rester clean.
Il relut le dernier message qu'il lui avait envoyé ; il avait été un peu dur, et il s'en voulait. Il n'aurait pas dû lui dire qu'elle l'avait déçu, quand bien même c'était vrai. Il la ménageait plus que ça habituellement, mais il avait du mal à admettre ses mensonges. Mentir, cétait ce que faisait les gens qui avaient des choses à cacher. Et pour lui, quelque chose à cacher, ça le ramenait automatiquement à la drogue. Mais peut-être aussi lui avait-il mis lui-même la pression concernant le fils Harrington ?
Etre parent était vraiment un métier à part entière : vous voulez toujours le meilleur pour vos enfants. Il n'y avait qu'à voir Abi qui ne voulait pas voir son fils avec Linoy, parce que selon elle elle pouvait avoir mauvaise influence sur AJ. Et lui, Richard, qui craignait strictement l'opposé. Au milieu de tout ça, leurs enfants sembleaient n'en avoir rien à faire de ce que leurs parents pensaient !

Linoy se croyait capable de gérer la situation, et il savait qu'il devait lui faire confiance, sans quoi elle ne pourrait jamais s'en sortir complètement. Il fut néanmoins contente et un peu soulagé quand il entendit la porte de la mason s'ouvrir. Elle avait sa valise, donc elle était venue directement ici. Cela réjouissait son coeur de vieux papa.

    Je suis content de te revoir, chérie. Comment se sont passées ces vacances ?

Il était curieux de s'assurer que tout s'était bien passé, c'est vrai. Mais en l'observant, il pouvait d'ores et déjà constaté qu'elle avait l'air particulièrement bien. Elle souriait, avait une bonne mine reposée. Pas la tête de quelqu'un qui a replongé dans la drogue, ni même de quelqu'un qui a trop bu. Se pourrait-il que ce se soit effectivement bien passé ?
made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I've faith in you [PV Elinor] TERMINE   Mer 20 Aoû - 19:53



I've faith in you !

Le séjour était terminé. Il s’était d’ailleurs terminé en apothéose. Elle et AJ, dans le plus simple appareil, n’enfilant pas des perles. Elle ne l’avait pas vu venir. Loin de là, elle avait même renoncé à cela. Se contentant de leurs gestes tendres. Persuadée qu’ils auraient dû coucher ensemble bien plus tôt. Le soir de son arrivée peut-être ou durant les jours suivant mais pas hier. Comment en étaient-ils arrivés là ? Elle n’en avait aucune idée puisque tout s’était passé « comme d’habitude ». Pour elle, aussi folle soit-elle, il s’était agi d’un moment magique. Ce moment auquel vous ne croyez plus et qui pourtant finit par arriver. Un moment qu’elle avait souvent imaginé et qui avait été en réalité bien meilleur qu’en rêve. La suite avait été moins idyllique parce que, c’était quand même bizarre. Elle avait eu beau y penser et en rêver, en théorie les suites étaient chouettes, mais en réalité, c’était un peu bizarre. Elle était gênée. Lui aussi. Forte, elle avait feint le détachement. Dans sa tête, les pensées se suivaient et se bousculaient à la vitesse d’un avion supersonique. Elle regrettait de devoir partir aujourd’hui d’ailleurs car ils n’auraient pas l’occasion d’en reparler avant quelques temps.
Pour ne pas arriver trop tard à Whistler elle était partie très tôt dans la matinée. N’étant pas vraiment du matin, elle n’avait pas attaqué directement en le harcelant. Ce n’était pas vraiment son genre. Ensuite, elle avait dû partir et ils ne s’étaient rien dit de bien remarquable.
Dans le ferry elle avait regretté d’avoir couché avec lui. Dans le premier avion elle avait eu une bouffée de bonne humeur car enfin elle « l’avait eu ». Cela avait duré jusqu’à son arrivée à Whistler où là, elle ne savait plus bien quoi penser. A AJ, elle ne dirait de toute façon rien. Elle ne lui enverrait pas de sms enflammé ou tout autre message désespéré. Pas son genre non plus. Revenue à la réalité, elle avait le cul entre deux chaises se sentant très bien mais aussi un peu sur ses gardes.
Fort heureusement, AJ ne rentrait pas tout de suite. Elle n’aurait pas à le croiser trop tôt. Ce n’était pas la première fois qu’elle couchait avec un garçon que ce n’était que l’affaire d’une fois... Sauf qu’avec AJ, c’était différent parce que lui, ce n’était pas, pour elle, un coup d’un soir. Et s’ils avaient détruit leur amitié naissante en couchant ensemble ? – Quelle amitié ? Ils ne faisaient que se chercher après tout. Petits câlins par-ci, petites papouilles par-là... Non, définitivement il y avait anguille sous roche et elle refusait de penser qu’il n’avait succombé à son charme que parce qu’il éprouvait un besoin naturel. Il s’était tapé l’autre gourde peu de temps auparavant. Ce n’était pas ça. Il avait eu envie d’elle, rien qu’elle. Parce qu’elle était-elle, Elinor.

Elle pensa à tout cela en prenant un taxi direction la demeure familiale comme elle l’avait promis à son père. Elle était heureuse, tout s’était bien passé excepté cette dispute concernant la drogue. Tout s’était bien terminé, même si elle n’était pas certaine de ce qu’elle devait en penser. Le principal étant qu’il avait succombé une fois et qu’il ne pourrait lui résister bien longtemps... Sauf s’il faisait sa tête de mule. Possible avec AJ. Elle poussa la porte de la maison.

__ « Papa ! » Ce fut tout sourire qu’elle largua sa valise dans l’entrée et sauta au cou de son père. Heureuse et fière d’elle. Reposée.
Il lui avait envoyé un message peu sympathique auquel elle avait répondu. Elle n’avait pas l’impression qu’il puisse réellement être déçu d’elle. Il lui avait d’ailleurs fait mal en lui écrivant cela mais elle avait tenté de lui expliquer. Maintenant, face à lui, ce serait surement plus simple que par messages interposés.

__ « Tu m’as manqué ! » Elle ne répondit pas tout de suite à sa question. Préférant dégager sa valise de l’entrée, poser son sac à main, sa veste. Allant dans le salon... Bref, se mettre à l’aise. Il allait attendre. Elle aimait bien le faire poireauter quand elle n’avait absolument aucune mauvaise nouvelle à lui annoncer. Elle le savait anxieux mais c’était sa petite vengeance au message qui lui disait qu’elle le décevait. Ce que les enfants peuvent être durs avec leurs parents !

__ « Tout le monde va bien ? Mes bébés ? Oh mon gros matou ! » Curieux comme pas possible son gros chat était venu l’accueillir, frétillant de la queue et ronronnant au simple fait qu’elle le regardait. Elle l’attrapa comme un gros bébé et lui fit des câlins. Elle s’installa sur le canapé et daigna, enfin, répondre à son père. (Elle ne chercha pas les tout petits chats, sachant très bien qu’ils devaient se trouver dans la chambre de sa petite sœur).

__ « J’ai passé de super vacances. Il a fait beau la plupart du temps, sauf hier ou vraiment c’était mauvais. AJ est resté se reposer, loin d’ici, il est mieux. » Mieux... Il continuait de se droguer. Elle ne savait pas s’il en prenait plus ici ou là-bas mais elle doutait qu’aux Embruns il succombe souvent à l’appel de la drogue. Il était mieux sur l’île même si maintenant, seul, ce serait différent pour lui, très certainement.

__ « J’ai presque pas bu. Un verre ou deux au dîner. AJ n’a pas de problème de drogue, je l’aurai vu. Le BS raconte vraiment n’importe quoi ! » Elle ne pouvait pas le dénoncer, donc, elle le couvrait. C’était plus simple. Ses talents d’actrice fonctionneraient-ils avec son père ? Elle n’en avait pas trop fait, juste dit les choses, simplement et calmement. AJ ne méritait pas qu’elle le balance, son père parlerait peut-être à sa mère et celle-là semblait particulièrement casse bonbons. Son père était chiant, mais pas de la même façon, puis elle l’avait accepté. Si la mère d’AJ s’en mêlait vraiment, ça ne ferait que le pousser encore plus dans son malaise, elle en était persuadée.

__ « D’ailleurs, sympa ce qu’il dit sur toi... Sarah ne l’a pas mal pris ? » Ce torchon pouvait vraiment causer des problèmes. Elle ne voulait pas que ça arrive à son père. Surtout pas.

lumos maxima


_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I've faith in you [PV Elinor] TERMINE   Mer 20 Aoû - 21:55



▲ I've faith in you feat Elinor


Quand elle venait lui sauter dans les bras comme ça, il avait l'impression qu'elle était encore une enfant. Avant le divorce, avant que sa mère ne l'emmène et que tous les problèmes ne surviennent. Il ne se rappelait d'ailleurs plus très bien la dernière fois qu'elle avait agi ainsi. Il l'avait serre dans ses bras de nombreuses fois depuis son retour à Whistler, mais c'était généralement pour la réconforter. Son soulagement était immense, mais en un sens, sa curiosité aussi. Il l'avait vue très mal quand elle avait été mise à pied - saloperie de journal qui avait brodé là-dessus - et petit à petit, avec le repos, elle s'était remise. Mais pas à ce point-là.
Il attendait d'en savoir un peu plus, mais elle ne semblait pas très pressée de parler. Elle jouait avec son vieux père, il le savait. Elle le faisait poireauter exprès. Elle était en train de lui prouver qu'elle allait bien, à cause du message qu'il avait envoyé. Avec quatre enfants, il finissait par comprendre comment ils fonctionnaient. Enfin, la majeure partie du temps. Parfois, certaines choses lui échappaient encore, mais qu'importe. Il estimait ne pas si mal s'en tirer.
Elle finit par s'installer au salon, où il la rejoignit, et s'assit sur un fauteuil, face à elle. Une discussion père-fille où Linoy ne risquait pas de craquer et hurler ou fondre en larmes, ça méritait d'être souligné. Et ça le mettait de particulièrement bonne humeur.
    Bon, je suis content que tu en aies bien profité. Je peux savoir où tu étais, exactement ?

Il évitait volontairement de parler d'AJ. Il ne voulait pas encourager sa fille sur cette voie. A la voir aussi bien, il se disait que peut-être le jeune homme n'avait pas si mauvaise influence sur elle, mais il se rappelait aussi l'avoir entendu parler de lui en arrivant raide morte au chalet. Il était peut-être moins catégorique qu'Abi sur l'influence que leurs deux enfants pouvaient avoir l'un sur l'autre, mais il restait néanmoins circonspect.
Elle n'avait pas bu. Ca c'était vraiment super. Il ne lui avait jamais mis la pression sur l'alcool comme il le faisait sur la drogue, parce que selon lui la tirer une fois pour toute des stupéfiants était prioritaire, mais si elle ralentissait aussi sur l'alcool, ils auraient tout gagné. AJ ne se droguait pas ? OK ... si elle le disait. Lui, il ne voulait de toute façon pas en parler.
    Je suis vraiment fier de toi. Je craignais que ... ça ne se passe pas bien.

Et qu'elle rentre dans un état lamentable. C'est vrai, il avait eu peur de ça. Il ne l'avait pas appelée pour lui laisser l'autonomie qu'une adulte de son âge doit aussi avoir, mais qu'est-ce que ç'avait été dur !
    Ils cherchent à faire de l'audience. On essaie d'identifier les auteurs. Ils ont fuité des choses confidentiels sur la mort de Pete.

Le dossier pataugeait. A ce rythme, l'affaire finirait classée. Mais s'ils parvenaient à identifier ceux qui tenaient le journal, ils pourraient les interroger. Richard était persuadé qu'au milieu de leurs délires, il y avait du vrai.
    Je ne sais pas si Sarah l'a lu. De toute façon, elle connait mon passé avec Abigail. Et elle sait que c'est du passé. Comment vis-tu le fait qu'ils parlent de toi en des termes aussi peu flatteurs ?

made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I've faith in you [PV Elinor] TERMINE   Ven 22 Aoû - 0:33



I have faith in you !

Faire patienter son père, c’était vraiment trop tentant. Trop souvent elle s’effondrait en larmes, criait, était saoule... Trop souvent elle le retrouvait pour qu’il ait à constater qu’elle n’allait pas bien mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui c’était chouette, tout était chouette sauf l’absence d’AJ mais finalement elle aussi avait besoin de réfléchir à tout cela. Après tout, « eux », ça ne coulait pas de source même si elle se complaisait dans l’idée que Pete avait toujours été ok puisqu’il l’avait toujours dit. Pour elle, ça, c’était LE signe, qu’ensemble, ils seraient très bien ! En pratique, ce serait surement plus compliqué. AJ ne voudrait pas d’elle. Son père ne voudrait pas d’AJ. AJ voulait de la drogue. Linoy n’avait pas le droit de vouloir de la drogue... Bref, pleins de choses qui finalement ne fonctionnaient pas très bien ensemble.
La drogue était un sujet qu’elle ne devait absolument pas aborder avec son père. Voilà pourquoi elle avait pris rendez-vous avec son médecin pour le lendemain. Elle devait en parler à quelqu’un, elle avait besoin de se confier. Pas à un ou une ami(e). A quelqu’un qui comprendrait vraiment ce dont il s’agissait et quelqu’un qui ne lui dirait pas simplement en l’applaudissant : « Mais c’est merveilleux, tu es guérie, c’est trop cool... » Ce n’était pas parce qu’elle avait résisté à l’envie de fouiner partout pour trouver la drogue qu’elle était guérie, certainement pas et cela, elle le savait. Elle le savait pour ravoir trop souvent par le passé, au début, eu trop confiance en elle. Elle ne referait plus cette erreur.
Richard ne sauterait pas au plafond en entendant qu’elle n’avait pas succombé car il la connaissait et aussi car il comprendrait qu’elle avait été en danger. Elle mettrait AJ en danger aussi en avouant son secret. Bref, son envie de partager était grande mais elle n’en avait pas le droit.

Son gros matou sur les genoux, elle put enfin parler à son père et répondre à ses questions. Interrogatoire en prévision ? Peut-être ? Mais Richard était plus malin, elle le savait !

__ « La maison des Harrington sur l’Ile d’Entrée... C’est ça hein ? Tout ce que je sais c’est que pour y aller, c’est long ! Deux avions et un ferry, t’imagines ? Par contre... C’est magnifique. Epoustouflant... Je crois que j’ai trouvé un endroit qui me conviendrait pour ma retraite ou simplement des vacances au calme. Tu connais ? Vraiment, je ne me suis jamais sentie si bien ailleurs. » Peut-être que la présence d’AJ y était pour quelque chose. Peut-être aussi que le fait que la maison ait été splendide aidait ? Tout était réuni, c’était vrai mais aussi important que tout cela soit, il y avait cette suspension du temps, cette beauté sauvage, froide, terrible d’un côté mais aussi tellement douce dès qu’un rayon de soleil venait caresser le sable et les rochers. Cette paix qu’on y ressentait à peine le pied posé à terre. Un paradis, son paradis. Leur paradis. Elle avait presque les yeux luisants d’émotion en en parlant.

__ « Ce s’est très bien passé. Vraiment. » Elle rêvait encore un peu. Ce dont elle voulait parler, aussi, c’était de ce qu’il s’était passé avec AJ, pas la dispute donc. Pourrait-elle le faire avec Carrie ? Elle devait dîner avec Sexy Kiné elle d’ailleurs mais elle ne se souvenait plus quand. Linoy pourrait-elle avouer son faible pour AJ à quelqu’un ou était-ce trop tôt ? D’ailleurs, la question était toujours la même : Eprouvait-elle réellement quelque chose pour lui ? Il fallait arrêter de se voiler la face, si dans trois jours elle ne pensait encore qu’à lui et que son estomac se serait toujours autant à l’évocation de son prénom, elle devrait assumer la réalité, oui, elle ressentait quelque chose pour lui. Pour le moment, et bien que sur un nuage, elle s’accordait encore quelques jours avant de s’avouer les faits !

__ « Sur Pete ? »  Ca l’avait ramenée à la réalité à la façon d’une grosse claque qu’elle se serait prise. Tout à coup, elle n’était plus certaine que son ex petit ami ait aussi bien pris la nouvelle d’AJ et elle dans le même lit. Merde, elle eut une bouffée de honte.

__ « Fuité quoi ? » Elle voulait savoir. Savoir aussi si quelque chose lui avait été caché. Certes, elle semblait être passée à autre chose mais au final, dès qu’on le mentionnait à nouveau comme maintenant, elle avait mal, honte et il lui manquait. Pete était possessif, il n’aurait surement pas voulu qu’AJ et elle couchent ensemble, ce qu’elle était idiote...

__ « Je m’en fiche. Ce qui m’ennuie c’est qu’ils parlent de toi et que ça puisse faire du mal aux petits ou à Sarah. Moi... Tu sais que je n’étais pas ivre, mon chef aussi, c’est le principal. Quant à cette histoire avec AJ, c’est n’importe quoi. Je pleurais, il m’a réconfortée. » Moui. Elle disait vrai au début, ensuite... Elle disait encore vrai en fait mais il fallait avouer que ce qui était dit sur eux ne l’enchantait pas vraiment. Ce n’était pas encore assumé, elle ne voulait pas que les autres le sachent avant elle en réalité.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I've faith in you [PV Elinor] TERMINE   Sam 23 Aoû - 1:20



▲ I've faith in you feat Elinor


Tout ça le laissait perplexe. Qu'elle dise des choses aussi fortes que "je ne me suis jamais sentie aussi bien". Etait-ce vrai ? A quel point ? Il ne voulait pas tenir cette bonne humeur et cette bonne mine qu'elle avait pour acquises. Il faudrait plus de temps. Et pourtant, une autre part de lui, beaucoup plus optimiste, trouvait juste ça bien que sa fille aille mieux, peu importe que d'un seul coup elle soit si emballée.
    L'île d'Entrée ? Sur les îles de la Madeleine ?

Si c'était ça, c'était quelque part entre le bout du monde et ... le bout du monde. Lui ne connaissait que par des reportages, parce qu'il adorait l'océan, la pêche, et tout ce qu'on ne trouve pas à Whistler.
    Je ne savais pas qu'Abigail et Julian avaient une maison là-bas.

Encore que ... peut-être qu'Abi lui en avait déjà parlé, tous les deux se croisaient après tout régulièrement, mais ça ne l'avait pas marqué. En revanche, il constatait que sa fille était prête à faire un sacré paquet de kilomètres pour un garçon, alors même qu'elle refusait d'accompagner son petit ami quand les compétitions l'emmenaient loin.
    Je connais pas la télé. Je ne croyais pas ma fille capable d'apprécier un bout de caillou.

Parce que c'était un peu ça, tout de même, ces îles. De ce qu'il en avait vu à la télévision, néanmoins. Il commençait cependant à penser que ce n'était pas tant l'île qu'un de ses habitants ...
    Mais je suis heureux pour toi, en tout cas.

C'était sincère, et le meilleur encouragement qu'il puisse lui donner. Entre eux il n'y avait pas "c'est bien ma fille, continue comme ça". Il n'était pas son coach, ni son psy, ni son médecin. Juste son père. Attentif, mais un papa.

Parfois aussi, un chef de la police. C'était le rôle qu'il venait subitement de reprendre, et bien involontairement. Il n'avait pas voulu que la conversation dérive sur le sujet délicat de Pete alors que Linoy allait si bien.
    Je n'ai pas le droit de te donner de détails. A vrai dire, on n'aurait même pas dû aborder le sujet. Je suis désolé. Je me suis laissé emporter par mes soucis.

Entre le secret de l'instruction, le fait qu'elle était partie prenante dans le décès de Pete, et le fait que certaines informations à vérifier concernaient ses amis, il y avait de quoi faire un mélange détonnant s'ils persistaient dans cette direction. Sans compter qu'en changeant rapidement de sujet, il espérait qu'elle garde la bonne humeur qui avait été sienne jusque-là, et qu'il sentait se ternir.
    Tout ce que tu dois savoir, c'est qu'on n'abandonne pas.

Pas encore, mais il savait que tôt ou tard, s'il s'obstinait, on mettrait ça sur le compte du fait que la petite amie de Pete n'était autre que sa fille. Il leur fallait rapidement de nouveaux éléments. Depuis que le médecin légiste avait détecté des détails lors de l'autopsie qui laissaient penser que la mort de Pete Thompson était plus qu'un accident, Richard n'avait pas ménagé son énergie. Il ne rencontrait pour l'instant que peu de succès. En attendant, il répétait mot pour mot à sa fille ce qu'il disait aux Thompson chaque fois qu'ils appelaient pour savoir si les choses avançaient. C'étaient des gens biens, et c'est aussi pour eux qu'il ne voulait pas abandonner. Il fallait juste qu'il mette la main sur ceux qui éditaient ce "journal".
    Ne t'inquiète pas pour nous. Toute la famille sait parfaitement où elle en est, et ceux qui te connaissent savent également parfaitement où tu en es. Tu avais besoin de repos, et s'ils veulent épiloguer là-dessus, laisse les faire. Ce qui importe, c'est ta propre conscience.

Il n'empêche qu'au-delà des mots de réconfort, s'il trouvait ceux qui disaient des horreurs sur sa fille, il oublierait sans doute son insigne pour ne plus être qu'un père. Face à AJ Harrington aussi, peut-être. Linoy mettait un peu trop de conviction à le défendre, et à se défendre qu'il se soit passé quelque chose. Aurait-elle pu ne pas oser lui en parler ?
made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I've faith in you [PV Elinor] TERMINE   Sam 23 Aoû - 10:43



I've faith in you

__ « Oui, voilà ! C’est magnifique. » Il ne fallait pas y aller en espérant croiser une tonne de monde mais c’était parfait pour quiconque cherchait la tranquillité. Le genre de coin reculé prisé des stars sauf que non en fait car il y manquait le soleil et surtout la chaleur. Quels frileux ces vedettes ! Elle, on lui dirait d’y retourner demain, elle irait en courant. Remarquez, si elle devait s’y retrouver seule, elle n’irait peut-être pas bien longtemps ? Pas dit, elle savait se faire des amis partout ! En tout cas, elle avait adoré et regrettait presque de ne pas avoir pu vivre des souvenirs d’enfance dans un si bel endroit. Encore la faute de sa mère surement qui préférait toujours fréquenter les endroits pleins de monde et bien souvent moche. Elle, elle était tombée amoureuse de cette île et si un jour elle avait la possibilité d’y acheter une maison, elle le ferait, AJ ou pas d’ailleurs. Cela ne s’expliquait pas, elle avait eu un coup de foudre pour l’endroit.

__ « Si, et puis, pas la moitié d’une maison. C’est immense et très beau. Elle a du goût. » Evidemment qu’elle avait du goût la Lady de Whistler. Vestimentairement parlant on ne pouvait jamais rien dire. Toujours très chic, tirée à quatre épingles. La classe à l’état pure. Son intérieur était lui aussi des plus raffiné mais pas chargé. Question homme, elle savait aussi les choisir. Linoy ne trouvait pas que son père était le plus bel homme du monde, elle avait passé cette phase environ vingt-deux ans auparavant, cependant, elle trouvait que pour son âge il était toujours très séduisant. Bien conservé. Il n’avait pas de ventre, des rides certes mais pas disgracieuse. Quand il était jeune, il était même franchement beau, Abigail avait du gout oui. Comme pour Julian. Dommage que sa douceur laisse perplexe Linoy. Il avait pourtant un petit côté dur qu’elle ne s’expliquait pas mais qui le rendait sexy ou alors c’était ses cigarettes ? Bref.

__ « Moi non plus... »  Et pourtant ! Elle lui fit un énorme sourire qui s’effaça rapidement lorsqu’il fut question de Pete. Pete, Pete, Pete... Comme une claque qu’elle se prenait. Ce n’était pas simple de repenser à lui comme cela et ça lui filait des angoisses. Parler des circonstances de sa mort en plus. C’était elle qui avait demandé ceci dit.

__ « Oh, d’accord. » Qu’est-ce qu’il y avait dans cette affaire pour qu’elle ne soit pas encore classée quelques mois après les faits ?! Il était mort parce qu’il avait eu un accident non ? Il était plein ? Bien... Ce n’était pas la fin du monde. Sa prise de drogue n’était-elle pas un secret de polichinelle ? Des accidents, dans la montagne, ça arrivait tout le temps, pourquoi s’acharner ? Sur ce sujet elle n’était absolument pas au point, ne comprenant pas que l’enquête continue, ne comprenant rien et se braquant même.
Le principal était que sa mémoire ne devait pas être ternie. Mais Pete n’avait pas été poussé ? Pour elle il était surement défoncé, il n’a pas fait attention et la suite, on la connait. Dans sa tête, elle voyait les choses ainsi et n’avait pas envie de les voir autrement. En réalité elle ne voulait rien savoir et encore moins maintenant qu’elle commençait à passer à autre chose. Il s’agissait surtout de cela, d’elle qui passait à autre chose. Elle guérissait doucement, s’ouvrait à nouveau et cette enquête revenait tout ficher en l’air. Ne serait-elle jamais tranquille ? Elle n’en voulait pas à son père pour cela, elle n’en voulait à personne, juste à Pete, d’être mort et d’avoir mis une telle pagaille.

Sa conscience ?! Et bien, maintenant qu’il parlait de Pete elle n’était plus si sereine qu’avant. Y penser était une chose, en parler concrètement, une autre.
Elle ne reprit pas la parole tout de suite et laissa passer quelques secondes. Elle était pensive.

__ « J’ai rencontré un garçon avant de partir. Un architecte d’intérieur de NY. Très sympa... Au bout de combien de temps on a le droit d’essayer d’être à nouveau heureux ? » Elle avait parlé doucement, sans le regarder.
Bennet elle s’en contre fichait. Ce qu’elle voulait surtout c’était poser cette question. Ce que diraient les gens là-dessus la tracassait. Elle n’avait aucune envie de blesser la famille de Pete qu’elle connaissait finalement assez bien pour les avoir souvent vus. Elle ne voulait pas passer pour une garce à leurs yeux.
Se mettre avec Bennet ? « Never gonna happen ». Avec AJ ? Elle le souhaitait là tout de suite, elle verrait bien dans quelques jours mais le connaissant... C’était mal barré. Plus gros que tout cela, elle voulait savoir quand elle pourrait enfin recommencer à vivre sans craindre de passer pour une veuve joyeuse. Jamais son père ne la jugerait, ou il ne dirait rien, mais les autres ? La mémoire de Pete ne devait être entachée par sa faute.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I've faith in you [PV Elinor] TERMINE   Lun 25 Aoû - 22:58

.opaciteimg:hover{filter:alpha(opacity=70);-moz-opacity:0.7; opacity: 0.7;transform: all;-moz-transform: all; -o-transform: all; -htm-transform: all;-webkit-transform: all;transition: 0.7s; -moz-transition: 0.7s;-o-transition: 0.7s;-htm-transition: 0.7s;-webkit-transition: 0.7s;} .opaciteimg{filter:alpha(opacity=100);-moz-opacity:1; opacity: 1; transform: all; -moz-transform: all; -o-transform: all; -htm-transform: all;-webkit-transform: all; transition: 0.7s; -moz-transition: 0.7s; -o-transition: 0.7s; -htm-transition: 0.7s; -webkit-transition: 0.7s;}

▲ I've faith in you feat Elinor


C'était Abigail tout craché. Elle était comme ça depuis toute jeune. Qu'elle soit devenue une femme en vue de Whistler ne l'étonnait pas le moins du monde. Elle avait ça dans le sang. Ce n'était pas plus mal, qu'elle ait épousé Julian. Lui n'aurait jamais pu lui offrir tout ça avec son simple job de policier, même maintenant qu'il était chef de la police. Richard n'avait jamais eu une ambition dévorante. D'autres choses l'intéressaient plus, dans la vie.

Il aimait néanmoins son métier, la plupart du temps. En ce moment, et depuis la mort de Pete, beaucoup moins. Flic, ce n'était pas pour couvrir le monde de fleurs, il le savait. Mas quand quelqu'un était mort, il ne servait plus à grand-chose. Surtout que là, on ne parlait pas d'un meurtre. Il n'empêcherait pas que ça se reproduise, puisqu'il n'y avait pas lieu que ça se reproduise.
Mais c'était comme ça. Il fallait bien qu'il y ait des difficultés dans la vie, sinon comment reconnaître les moments de bonheur et savoir les apprécier ? C'était sa philosophie. Les difficultés, il les prenait une par une, et il s'en occupait, patiemment. C'était long, mais efficace comme un rouleau compresseur.
Avec Linoy, cela commençait à porter ses fruits, preuve s'il en était que rien n'est impossible. Elle parlait même de recommencer à être heureuse. Cela sous-entendait qu'elle ne l'était plus. Il le regrettait, mais c'était un processus normal, et contre lequel même un papa poule comme lui ne pouvait rien. C'était le deuil.
    Il n'y a pas de délai de prescription. Certains n'oublient jamais, d'autres refont leur vie sans oublier la personne qu'ils ont perdu. Tu as le droit de passer à autre chose, ça ne veut pas dire que tu oublies Pete. Ce garçon ... il te plaît ?

Il était évident pour lui que si elle mettait les deux choses dans la même phrase, c'était lié. Cela le rassurait plus que tout. Si elle parlait de lui, elle ne pensait pas à AJ. Parfait.
Architecte d'intérieur, c'était très bien. Mais New Yorkais ... beaucoup moins. Il ne faudrait pas qu'il essaie un jour d'emmener sa fille loin de sa famille. Elle n'était pas prête du tout.
    Vous vous êtes vus plusieurs fois ? Je sais que ça a été dur de perdre Pete, mais ne le remplace pas par quelqu'un juste pour ne pas être seule.

C'était dur de lui dire ça, parce qu'il voulait qu'elle aille de l'avant, mais en tant que père il se devait de la prévenir. La tentation de se mettre avec n'importe qui pour combler un vide, ce n'était pas une bonne solution. Ca ne pansait même pas les plaies.
made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I've faith in you [PV Elinor] TERMINE   Mar 26 Aoû - 17:00



I've faith in you

La conversation était plus sérieuse. Elle avait mené son père vers une fausse piste, espérant tout de même obtenir des informations satisfaisantes. Si elle lui disait qu’il s’agissait d’AJ, il n’apprécierait pas. Elle en était convaincue. Il devait d’ailleurs très certainement espérer qu’elle se trouve un gentil médecin ou un infirmier, un vétérinaire lui aurait été comme un gant, mais pas un rider, pas quelqu’un qui sans cesse lui rappellerait le passé. Pourtant, c’était bien celui dont elle semblait être tombée sous le charme.
Pour ce qui était de Bennet, le N.Y, ça n’allait pas non plus le faire pour Richard. N.Y, ce n’est pas forcément la porte à côté et même si il n’était nullement question d’imaginer déménager, Linoy ne s’en serait pas senti le courage. Dans sa tête c’était assez claire en fait, soit elle tombait amoureuse d’un type d’ici et ils restaient, soient, ils partaient mais revenaient très souvent. Bennet, c’était un étranger. De toute façon, il n’était pas question de Bennet. C’était elle qui en avait parlé à son père mais elle n’avait effectivement pas pensé à cette histoire de N.Y. Au fait qu’il pourrait s’inquiéter qu’elle s’éloigne et décide de suivre son nouvel amour ! S’il savait.
Cela allait de soi, elle aurait été plus qu’heureuse de se rendre compte qu’en réalité AJ ne comptait pas. Pour le moment, elle était toujours sur son petit nuage de la veille. Demain, peut-être ou après-demain, elle l’oublierait. Elle en était sure. Ces papillons dans l’estomac n’étaient dus qu’à un truc qu’elle aurait mangé dans l’avion... Ce même truc qu’elle devait manger depuis des semaines en fait... Merde, elle était dans de beaux draps.

__ « Ce garçon... Me plait oui. » Elle semblait plus embêtée qu’autre chose en lui répondant à vrai dire.
Embêtée car elle, elle savait qu’il s’agissait en réalité d’AJ et que ce n’était pas un bon choix. Trop compliqué. Aux Embruns tout était simple mais ils n’allaient pas vivre reclus toute leur existence. Autre point important à ne pas négliger : Les sentiments d’AJ à son égard. Si elle pensait sincèrement éprouver quelque chose pour lui, elle doutait que cela soit réciproque. Ou, si ça l’était, le connaissant, il se mettrait des barrières infranchissables. Dans tous les cas, c’était mauvais.

__ « Mais je ne suis pas sure que ce soit réciproque. Enfin c’est pas grave ! » Elle sourit en faisant un gros bisou à son gros matou toujours sur elle.
C’était grave si, mais il était son ami et c’était le principal.

__ « Non, ce n’est pas ça. »  Non, pas du tout. Elle ne cherchait pas absolument un compagnon pour combler le vide. Elle avait ses animaux et puis surtout sa famille et le boulot. Elle n’était jamais seule sauf quand elle le voulait vraiment. Non, avec AJ c’était autre chose.
Elle aurait aimé le dire à son père mais si déjà il semblait sur ses gardes concernant un architecte d’intérieur, qu’en serait-il avec AJ ? Elle ne le sentait pas. Elle n’allait pas revenir sur son mensonge maintenant en plus. Elle venait de le dire, son père ne comprendrait pas et ça finirait mal.

__ « Rien de fou de toute façon, je me demandais juste. Je vais aller m’occuper de mon linge si tu veux bien et après on pourra manger un truc ensemble ? » Elle ne coupait pas court mais il n’y avait plus grand-chose à dire. Si elle avait été honnête, le retour se serait passé autrement mais ce n’était pas utile d’inquiéter son père. Le principal était qu’il voie qu’elle allait bien et que même si elle s’était absentée quelques temps, elle revenait toujours vers les siens.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I've faith in you [PV Elinor] TERMINE   Jeu 28 Aoû - 1:08



▲ I've faith in you feat Elinor

Il mit l'hésitation de sa fille sur le fait qu'il s'agissait de "remplacer" Pete, sur le coup. Puis il repensa à ce qu'il avait lu dans le Blackcomb Scandals, et aux rumeurs qui couraient en ville. Aurait-elle pu lui mentir sur le sujet ? Se pouvait-il qu'elle veuille parler d'un autre garçon, AJ à tout hasard ?
Clairement, il n'apprécierait pas qu'il s'agisse du petit Harrington. Qui n'avait rien de petit, si ce n'est qu'il était le fils d'Abi. Linoy serait toujours sa petite fille, AJ était le petit d'Abi. Truc de parent. Bref. Tout ça pour dire que même s'il n'appréciait pas qu'Abi pense que sa fille avait mauvaise influence sur AJ, il ne s'autorisait pas moins à penser l'exact opposé. Il y avait des traces de stupéfiants dans le sang de Pete lors de son autopsie, et avec les différents "indices" qui se recoupaient sur la prise de drogue d'AJ, il était presque certain que la mauvaise influence viendrait plutôt de là.
Il ne pouvait pourtant pas faire subir un interrogatoire à sa fille sous peine de se l'aliéner. Il lui laissa comprendre pas un regard et un vague "hum" qu'il n'en pensait pas moins, mais prit son histoire pour argent comptant. Du coup, il ne répondit pas sur la question de la réciprocité. En temps normal, il aurait dit que le garçon n'y connaissait rien, ou quoi que ce soit laissant penser que c'était un crétin fini s'il ne distinguait pas Linoy des autres filles. Mais là ... il ne voulait pas la pousser dans les bras d'un garçon dont soit il ne savait rien, soit il ne savait rien de positif. Il était un papa, et un papa poule encore. Se taire, c'était difficile, il lui glissa quand même :
    Ca ferait de lui un sacré beta. Ma fille est exceptionnelle.

Il le pensait. Il ne l'avait pas élevée en lui disant qu'elle était la 8ème merveille du monde, ça, c'était tout juste bon à faire des enfants capricieux, imbus de leur personne et stupides. Mais aujourd'hui, il savait qu'elle relativisait ses compliments. Il était en quelque sorte autorisé à le faire par la maturité de son aînée.
    Si tu ne remplaces pas Pete par peur de la solitude, alors tu as tous les droits. Personne ne peut juger la sincérité de ton cœur, à part toi.

Pete y occuperait probablement toujours une place spéciale, mais ça ne voulait pas dire qu'il devait prendre toute la place. Est-ce que Richard trouvait que c'était tôt ? Franchement, oui. Est-ce que pour autant il jugerait sa fille ? Certainement pas. Elle avait le droit d'avoir ses propres repères. Il la soutiendrait toujours pour ça. Tant qu'elle restait aussi son bébé qu'il pouvait choyer de temps en temps !
    Pizza, ça te conviendrait ? Je peux commander pendant que tu vas t'occuper de tes affaires. Il me semble qu'ils rediffusent Hot Fuzz, ce soir !

Mine de rien, rien que pour ça il était content qu'elle rentre !

made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I've faith in you [PV Elinor] TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
I've faith in you [PV Elinor] TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» Shopping Trip [Faith]
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Factory of faith ♦ demande en attente
» Factory of faith ♦ demande en attente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: