Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Bad times [PV AJ] - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No One & Everybody
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 36

MessageSujet: Bad times [PV AJ] - TERMINE   Mer 10 Sep - 22:40

Bad times.
Julian Harrington & AJ Harrington
_ « Professeur Harrington ? Je suis désolée de vous interrompre mais c’est au sujet de votre femme. Elle a eu un accident de voiture et a été admise il y a 20 minutes aux urgences ... »  

_ « 20 minutes et vous ne me prévenez que maintenant ?! » Il se leva d’un bond et se précipita vers les urgences. En temps normal il ne parlait jamais si sèchement aux membres du corps hospitalier mais là il s’agissait d’une urgence. Sa femme avait eu un accident et pour le moment c’était tout ce qu’il savait. Il n’avait pas pris la peine d’attendre plus d’explications. Il n’avait pas le temps, cela faisait déjà vingt longues minutes qu’elle avait été admise ici et personne n’avait trouvé bon de venir le prévenir avant. Sincèrement, cela l’agaçait.
Une fois le service atteint trouva rapidement un médecin.

_ « Où est ma femme, Abigail Harrington ? Elle a été admise suite à un accident de voiture. Je suis le professeur Harrington oui, je dirige la cardio oui, peu importe, où se trouve ma femme ? » Encore un petit nouveau. Il n’avait rien contre les étudiants, ils étaient l’avenir de la profession mais en cas de panique comme maintenant il préférait ses collègues de longue date.
L’étudiant alla chercher un docteur chevronné qui le mit au parfum.
Abigail était encore au bloc. Elle avait une vertèbre lombaire cassée, un hématome à la tête et quelques coupures ça et là ainsi qu’une grosse fracture au tibia. Fracture qu’ils devaient réparer avec une broche à l’instant où ils parlaient.
Julian n’était pas vraiment le genre d’homme à s’inquiéter pour rien mais là il s’agissait de femme. Evidemment, il demanda qui était au bloc. Que des pontes et quelques jeunes diplômés. Ils ne l’avaient pas prévenu à temps selon lui mais avaient au moins fait les choses correctement en ne la mettant pas entre les mains de n’importe qui. Lui-même n’était pas n’importe qui bien qu’il ait tendance à l’oublier.
Il attrapa son téléphone dans son poche et appela rapidement son fils. Il se souvint que Gail lui avait donné rendez-vous chez lui justement pour qu’ils puissent se retrouver un peu en famille. Il ne s’était pas pressé à y aller ayant encore des choses à régler. Abi, elle, devait être en route et c’était à ce moment-là qu’elle avait eu son accident. S’il lui avait donné rendez-vous pour y aller ensemble comme elle le lui avait conseillé alors les choses ne se seraient pas passées ainsi.
Il alla s’installer dans la salle d’attente. Il avait du mal à ne pas bouger et à rester assis. Il ne voulait pas sortir fumer au cas où Abby sorte du bloc et qu’il puisse aller la voir. Il avait demandé à assister à l’opération mais cela lui avait été refusé. Protocole, loi ... Il savait tout cela, qu’il n’avait pas à être au bloc quand sa femme s’y trouvait, allongée et endormie, pourtant il avait espéré un passe-droit.
Il attendit son fils ainsi que le chirurgien. L’angoisse montant et descendant au gré de ses idées embrouillées. Il n’en savait pas assez sur son cas !

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Bad times [PV AJ] - TERMINE   Jeu 11 Sep - 0:03


AJ, Julian & Abigail


Sa mère était à l'hôpital. Il ne réalisait pas bien. Pourtant, le message de son père ne laissait place à aucun doute. Il l'avait réécouté dans l'ascenseur en descendant au parking. C'était ça. Elle était à l'hôpital. Il était monté en quatrième vitesse dans sa voiture, et n'avait mis que quelques minutes à parcourir la route le séparant de l'établissement. Il avait évité de prendre trop de risques quand même. Son père n'aurait pas apprécié de le savoir roulant comme un fou alors que sa mère était justement à l'hôpital pour ça.
Vu l'heure, elle avait probablement eu son accident en venant chez lui. Est-ce que ça signifiait qu'elle n'avait pas fait le trajet avec son père ? Il était encore resté dans son service de cardio ? Il n'avait pas le temps de trop réfléchir à ça, si ce n'est pour se dire que si elle avait été avec son père, sa mère n'aurait peut-être pas eu d'accident. Peu importe. Il était sur le parking couvert de l'hôpital, il venait de se garer n'importe comment. Il n'avait pas le temps. En dépit des mauvaises relations qu'il entretenait avec sa mère en ce moment, elle restait sa mère. Il était mortellement inquiet pour elle.

Arrivé à l'accueil du Blackcomb Mercy, il fit biper son père pour savoir où il était, et le rejoignit aussi vite que possible, considérant les longs couloirs à traverser.
Son père était dans la salle d'attente des urgences, il le reconnut de loin et se précipita vers lui, sans prendre le temps de le saluer.
    Qu'est-ce qui s'est passé ? Comment elle va ? Pourquoi tu n'étais pas avec elle ? Je croyais que vous deviez venir tous les deux ?

Il était un peu essoufflé, et s'était fait engueuler par des infirmières pour avoir traversé les couloirs en courant presque. Ce n'était pas leur mère à eux qui était aux urgences ...
    On peut la voir ?

Il assaillait son père de question. Sa mère était affreusement chiante, parfois, mais il se rendait compte qu'il l'aimait plus que tout. Il avait envie de tout casser autour, et des milliers de questions qui attendaient une réponse. Sur les circonstances de l'accident, entre autre. Sa gravité, tout ça. Y avait-il d'autres personnes impliquées ?

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
No One & Everybody
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 36

MessageSujet: Re: Bad times [PV AJ] - TERMINE   Jeu 11 Sep - 13:51

Bad Times
AJ & Julian Harrington
L’attente lui semblait interminable. Heureusement, son fils n’allait pas tarder à arriver. Fils qu’il n’avait pas vu depuis tellement de temps. Il ne pouvait même plus dire quand à vrai dire. Il avait toujours essayé d’être un bon père mais il savait qu’il n’était pas le genre très présent. Le contraire de sa femme en fait. Abi voulait régenter la vie de leur fils alors lui, Julian, se mettait en retrait pour lui laisser de l’air.
Il avait croisé son médecin qui lui-même avait parlé avec son kiné. Les informations qu’il avait reçues n’étaient pas très engageantes en réalité mais là encore il n’avait rien fait.
Il était tout à fait normal que son fils soit perturbé puisqu’il venait de perdre son meilleur ami depuis toujours. Les autres s’inquiétaient pour rien, comme toujours, Abi la première. Quand elle lui avait appris lé décision de leur fils d’arrêter de snowboard il avait bien remarqué qu’elle n’était finalement pas aussi heureuse qu’il l’aurait pensé. Elle attendait cela depuis tellement longtemps. Au lieu de cela elle s’était mise à s’interroger sur la santé d’AJ. A leur fils elle avait dû montrer cette image qu’elle lui montrait toujours, un peu froide voire cynique mais devant son mari elle s’était montrée en mère inquiète. Selon lui, ce n’était pas ainsi qu’il fallait procéder, c’est devant AJ qu’elle devait être douce et inquiète (si elle le voulait). Il avait certainement besoin de soutien. Pour Julian le soutien consistait en une poignée de main appuyée et une accolade exceptionnelle. Non, il n’était pas ce genre d’homme très froid et macho qui ne prend personne dans ses bras. Juste un professeur en cardiologie, chef de son service. Trop occupé à réellement voir ce qu’il se passe autour de lui et surtout, dans son monde de recherches, d’études et de paperasse.

Quand AJ arriva, pas de d’embrassade donc. De toute façon ce n’était pas le moment. Il y avait clairement autre chose à faire que de se serrer dans les bras.
Quoi ? Et bien poser des questions et y répondre. Rien de plus puisque personne ne venait les voir pour leur apporter quelconque nouvelle.

_ « Je n’ai pas de détail sur l’accident, je suppose qu’elle devait rouler vite. »  Abigail Harrington avait deux voitures : Une pour les routes estivales, fine, rapide et très tape à l’œil et une pour l’hiver, robuste, énorme, sécurisé. Evidemment, ce soir, elle avait opté pour la « rouge ». Rouge, une couleur qui lui allait si bien, évidemment et selon ses dires.
_ « Elle est au bloc, elle a une fracture du tibia, ils lui posent une broche. C’est ce qui m’a été rapporté. J’étais ici, je finissais de m’occuper d’un dossier, je devais vous retrouver oui. Elle était pressée de te voir et n’a pas attendu. » Elle n’avait pas attendu car il ne lui avait pas non plus vraiment donné d’heure pour son arrivée. Il lui avait dit qu’il les rejoindrait, qu’elle ferait mieux de partir devant car il n’était pas prêt. Comme d’habitude en fait. Il n’avait pas très envie d’en faire part à AJ car si lui-même se demandait si quelque part tout cela n’était pas de sa faute, lui, l’homme de science, alors que pourrait imaginer son fils ? Que le destin aurait été différent si la situation avait été toute autre ? Ce qui devait arriver arrivait mais... Quand il s’agissait de membre de sa famille forcément, le doute planait.

_ « On la verra quand elle sortira. Je n’ai pas été autorisé à entrer dans le bloc. J’espère que ce ne sera plus long. » Il n’avait parlé d’aucun problème de foie ou de rate ou d’hémorragie. Pas non plus de choc à la tête. Rien à la colonne vertébrale. Ils ne lui avaient rien dit concernant son pronostic vital en fait. S’ils n’avaient rien mentionné alors c’était qu’il n’était pas engagé. Pas pour quelques fractures. Ils savaient pertinemment qui était son mari non ? Ils feraient ce qu’il faut.

_ « Tu as fait vite. Je suis content que tu sois là. » Oui, quand même.
Il le regarda. Il n’avait pas l’air en trop mauvais état. Ce que l’on disait sur lui était très certainement faux et puis de toute façon il ne se fiait pas à tous ces ragots.

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Bad times [PV AJ] - TERMINE   Ven 12 Sep - 23:49


AJ, Julian & Abigail


    Elle avait pris le coupé ?

AJ n'avait jamais compris l'intérêt de rouler avec un petit coupé sportif sur les routes de Whistler. Même quand le temps le permettait, les routes à lacet interdisaient de profiter vraiment du moteur. Il fallait prendre la Sea to Sky Highway pour en profiter un peu, et encore. L'idéal aurait été un circuit, mais jamais Abigail ne l'aurait permis par peur d'abîmer sa voiture.
En attendant, elle, roulait de façon nerveuse sur des routes qui n'étaient pas faites pour ça. Est-ce qu'AJ pensait que sa mère était responsable de ce qui lui arrivait ? Bien sûr que non. Leurs relations n'étaient pas au beau fixe, mais c'était sa mère, il ne lui aurait jamais souhaité le moindre mal. C'est simplement que plus de prudence aurait peut-être permis d'éviter ça. Un véhicule mieux sécurisé aussi. Le 4x4 était tout de même beaucoup plus sécurisant.
    Une fracture du tibia ? Rien de plus grave ?

Si c'était le cas, il serait infiniment soulagé. Une fracture du tibia, ce n'était rien. Il en avait déjà eu plusieurs avec le snow. Bon, la différence, c'est qu'elle serait sûrement choquée, et contusionnée aussi. Mais si déjà il n'y avait pas de commotion cérébrale, pas d'hémorragie interne, et pas de tous ces trucs flippants qui laissaient penser que sa mère pourrait mourir, ce serait pour ainsi dire génial.
    Mais ... même à toi ils ne donnent pas de détails ?

Pour autant qu'il sache, que son père dirige le service de cardiologie faisait de lui quelqu'un, à l'hôpital. Il se serait attendu du coup à ce qu'on ne lui "cache" rien, qu'on lui dise presque minute par minute que tout se passait bien. C'était quand même sa femme ! Il ne protestait pas ?
Non, bien sûr. Il connaissait son père. C'était un homme trop humble pour faire un caprice, même quand on parlait de la santé d'Abigail. Il ne se serait jamais rien permis de tel.
    Elle est arrivée il y a combien de temps ?

Il savait grosso modo combien de temps il fallait pour poser des broches, par expérience. En revanche, il ne savait pas si son père l'avait appelé tout de suite. Il lui aurait volontiers pardonné si ça n'avait pas été le cas. Si on lui annonçait qu'Elinor était à l'hôpital, il ne pourrait sans doute pas penser à autre chose que la rejoindre.
Minute. Pourquoi venait-il de penser à elle ? Ils ne formaient pas un couple, et ils étaient encore moins mariés. Rien à voir avec ses parents. Mais peut-être était-ce parce qu'il venait de l'apercevoir dans le coin de son champ de vision ? Il tourna la tête. C'était bien elle. Elle restait loin, elle était sans doute en service. C'est vrai ... ils étaient aux urgences. C'était là qu'elle bossait. Il serait bien allé la retrouver, mais il ne pouvait pas laisser son père, alors il lui fit juste un signe. Le sourire par lequel elle lui répondit lui réchauffa le coeur. Il se rencontra sur son père.
    Je suis venu dès que j'ai eu ton message. Je vous attendais tous les deux. Ca fait longtemps qu'on ne s'est pas vus, toi et moi ...


© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
No One & Everybody
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 36

MessageSujet: Re: Bad times [PV AJ] - TERMINE   Dim 21 Sep - 14:44

Bad times
Julian Harrington & AJ Harrington
_ « Oui, elle était pressée de te voir et les routes sont encore en bon état. » Il n’aurait jamais dû la laisser partir. Il ne pouvait pas savoir. Elle le faisait toujours. Cela faisait des années qu’elle fonctionnait ainsi ! Qu’aurait-il pu faire de plus ?

Rien de plus grave, non, merci Seigneur ! Que ferait-il sans sa femme lui ? Il serait littéralement perdu. Est-ce qu’il saurait même où récupérer ses chemises ? Surement car en réalité c’était Zoila qui le faisait. Mais comment la paierait-il ? S’occuper des papiers ? De la maison, de l’aménagement, de changer si ou ça... Evidemment, tout cela était très « pratique » mais c’était Gail qui faisait tout. Pour le reste, il serait anéanti de perdre sa compagne. La vie sans elle... C’était elle qui le secouait et le sortait de son monde, de sa médecine, de sa paperasse. Elle qui lui rappelait qu’il devait dîner. Elle qui illuminait son bureau de sa chevelure de feu quand elle venait le voir. On ne pouvait pas qualifier Gail de rayon de soleil, cependant, elle était une merveilleuse lanterne. Son feu sacré quoi.
On ne parlait plus de passion dévorante entre eux. Ils étaient ensemble depuis trop longtemps. Trop carriériste, trop terre à terre mais ils s’aimaient.
_ « Non, rien de plus. Du moins, selon ce que l’on m’en a dit. »  Oui parce que finalement il n’était même pas certain que l’on avait pas essayé de minimiser les choses. Cependant il n’avait pas réellement de doute car on ne cachait pas l’état d’un patient à la famille. Simplement pour ne pas que celle-ci puisse être prise au dépourvu en cas de complications. Un médecin se doit d’être honnête. Il ne donne pas de faux espoir et n’inquiète pas non plus pour rien. Difficile, oui. Mais c’était leur métier après tout.

_ « Il y a un peu plus de vingt minutes. Ils ne sont pas venus me chercher tout de suite. » Surement parce qu’il était trop coulant, sympa, peut-être même invisible ? Pourtant il était un bon chef de service, un bon professeur.
On l’oubliait pourtant et ce, même quand sa femme entrait aux urgences.

Il remarqua le regard de son fils vers une jeune fille plus loin. La fille du chef de la police, la petite chirurgien qui avait quelques soucis avec la drogue à une époque. Il n’avait jamais eu de problème avec elle et il ne trouvait pas qu’elle fasse tant de vagues que cela. Elle était même plutôt bonne.
Pour ce qui était de tout ce qui se disait sur elle et son fils, il n’en avait eu vent que parce qu’Abi était très inquiète à ce sujet. Le BS, il ne le lisait pas et savait à peine qu’il existait. Son téléphone portable ne lui servait que très rarement en réalité. Pour le joindre il était préférable de passer par l’hôpital.

_ « Je serai arrivé un peu plus tard, je devais terminer des papiers. C’est vrai que cela faisait un moment. » Trop long surement mais il ne voulait pas être un frein à l’avancement de la vie de son fils, une enclume ou quelque chose de négatif. Il voulait que son fils fasse sa vie comme il le voulait et Gail était déjà tellement présente dans sa vie qu’il ne voulait pas en rajouter une couche, là encore, comme partout, il se faisait invisible.

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Bad times [PV AJ] - TERMINE   Dim 21 Sep - 21:04


AJ, Julian & Abigail


Bon. S'il faisait le point, ça allait plutôt pas trop mal. Tant qu'il n'aurait pas vu sa mère, il ne serait pas rassuré totalement, mais il n'y avait pas lieu de penser selon son père que le corps médical aurait menti, donc il lui faisait confiance. Il regrettait qu'elle ait pris cette voiture, évidemment, mais ce qui était fait était fait. L'important, c'était qu'elle n'ait rien de trop grave. Leur relation n'était pas au beau fixe, mais maintenant qu'il avait bien flippé pour elle, il se rendait compte que ce n'était pas grave, qu'il tenait quand même terriblement à elle et qu'il n'était pas prêt du tout à devoir faire le deuil en aussi peu de temps d'une deuxième personne à laquelle il tenait autant.
    Tu vas attendre ici ?

Après tout, il avait son bureau pratiquement sur place, et des montagnes de boulot. AJ l'avait toujours connu ayant des montagnes de boulot. Et honnêtement, il n'aurait pas été contre attendre la sortie de sa mère du bloc ailleurs que dans cette salle lugubre pleine de gens tous malades. Ca le faisait sérieusement flipper. Il se demandait comment Elinor pouvait apprécier travailler dans un endroit pareil, ça devait être déprimant.
Il savait pour avoir visité que le service de son père était très différent. Blanc immaculé, silencieux. On aurait pu croire qu'il n'y avait pas de malades. Seulement ... il avait peut-être passé l'âge d'aller passer le temps dans le bureau de son père non ? Ca n'avait déjà jamais été particulièrement une habitude ; petit, à la sortie de l'école, il allait plutôt au Four Season, ou chez Pete. C'était excessivement rare qu'il atterrisse auprès de son père ; il fallait des circonstances exceptionnelles.
Alors que son père avait acquiescé et s'apprêtait à aller demander qu'on les prévienne à son bureau, un médecin s'approcha d'eux pour leur donner des nouvelles. Abigail était remontée dans une chambre de chirurgie générale, et tout s'était bien passé. Elle ne se réveillerait cependant pas avant plusieurs heures, voire même pas avant le lendemain, et il ne leur était pas autorisé de rester tous les deux auprès d'elle jusque-là.
AJ s'inclina et laissa son père aller rejoindre sa femme. C'était normal. Lui serait en revanche là dès l'ouverture des visites. De toute façon, Julian avait promis de lui envoyer un message dès qu'elle serait réveillée, si toutefois elle se réveillait avant sa visite. Il était de toute façon rassuré, sa mère était entre de bonnes mains. Ils pourraient oublier tout ça rapidement, avec un peu de chance.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bad times [PV AJ] - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bad times [PV AJ] - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» PA GEN DYOL -NEW YORK TIMES LAN BOUNDA MARTELLY
» {TERMINE} Olaf le bonhomme de neige qui aime l'été

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: