Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Dim 21 Sep - 15:52


AJ & Elinor


8h tapantes, devant le White Bear Bar. AJ attendait Elinor depuis quelques minutes à peine, quand il vit son véhiculer se garer sur le parking du bar. Elle était ponctuelle.
Il avait hâte qu'ils partent ; les premières neiges étaient tombées en quantité ces derniers jours sur la montagne de Blackcomb, et dès que l'état de sa mère avait permis qu'il la laisse quelques jours, il n'avait plus hésité. C'était l'affaire d'une journée de marche et de raquettes avant de rejoindre le refuge de montagne de ses parents. Une bâtisse austère et petite, pratiquement au sommet de Blackcomb. Il avait hâte de revoir la neige, elle lui manquait à la minute où la dernière piste de la station fermait. C'était comme ça depuis qu'il était petit, et ça ne changerait sans doute jamais.
Comme elle s'approchait de lui, ils se saluèrent, et il lui désigna un sac à dos, dans le coffre de son 4x4.
    Mets tes affaires là-dedans plutôt que dans ton sac. On prendra ma voiture pour grimper encore un peu.

Il avait préparé deux paquetages de taille relativement imposante. Il y avait les raquettes, bien sûr, les bâtons de marche, une tente qu'il prenait toujours au cas où. Heureusement, le refuge était toujours bien approvisionné en bouteilles d'eau, boîtes de conserve. Son père s'en assurait pendant la belle saison. Il y avait aussi des couvertures, des sacs de couchage à l'année. Ca évitait de trop se charger.
Mine de rien, ils auraient plus de 1000m de dénivelé à parcourir dans la journée, et Elinor n'avait pas l'habitude de randonner autant que lui. Il avait d'ailleurs pris dans son propre sac la majeure partie des affaires de la jeune femme, n'eut été ce qu'elle venait d'apporter, pour l'alléger un peu.
    La météo annonce une belle journée aujourd'hui, ce sera parfait pour monter. Mais il fera froid. Tu es bien habillée ?

A cette période de l'année, au-delà de 2000m d'altitude, les températures étaient à peine positives, et le froid tombait très vite en fin de journée. Ils commenceraient leur journée avec des températures assez douces, mais ça ne durerait pas.
Il l'invita à grimper dans le 4x4, et s'assit à la place conducteur.
    Tu veux peut-être un peu plus de détails ?

Il ne lui avait pas dit grand-chose, honnêtement. Il savait qu'elle le suivrait, de toute façon. C'était facile avec, elle.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Dim 21 Sep - 17:10

Parce que tu quoi ... ?

Pour appuyer un peu plus leur amitié, ou pas, AJ lui avait (encore) proposé de s’exiler à deux. Louche ? Pas dans la tête de Linoy même si à l’instant où elle avait eu son sms et confirmation de ce qu’il voulait faire elle avait sauté sur la cire et avait procédé à une opération éradication du poil disgracieux (à savoir presque tous ceux se trouvant sur son corps). Elle avait remis la main sur sa lingerie la plus jolie, sans être des strings puisqu’elle n’en avait pas et avait relu son sms. Partir dans les montagnes... Finalement le poil aurait peut-être pu servir de duvet supplémentaire. Mais peu lui importait, elle était ravie de cette invitation et même si elle n’était pas spécialement la plus grande des sportives, elle avait hâte de le suivre. Il ferait attention à elle n’est-ce pas ? Elle n’était pas Caitlyn et la randonnée, elle ne pratiquait pas vraiment. Elle courait avec son chien, oui, mais elle fumait aussi comme un pompier. D’ailleurs, elle était passée à la pharmacie pour acheter des patch et des pastilles. Hors de question de fumer là-haut. C’était une nature trop précieuse pour venir la polluer avec du tabac et ce même si elle avait toujours sur elle un cendrier de poche. Elle était respectueuse de la nature. Moins de son corps de toute évidence mais de la nature qui l’entourait, oui.

A six heures du matin son réveil sonna. Elle l’arrêta et fonça sous la douche. Elle mangea un truc et resta plus de trente minutes assise par terre la tête d’Albert entre les mains. L’emmènera, l’emmènera pas ? Elle n’avait pas demandé à AJ si elle pouvait le prendre avec eux. Il pourrait leur être utile et puis il était parfaitement dressé mais il faudrait aussi penser à lui, la nourriture...
Elle le savait, Albert serait ravi de faire partie du voyage. C’était parfait pour un chien comme lui, le malamut adorant crapahuter partout et surtout dans la montagne. Mais voilà, encore une fois, elle n’avait pas demandé à AJ et elle ne voulait pas l’ennuyer avec lui...

__ « Bon, Alfred, on fait quoi ? Ça te ferait du bien non ? Boh oui mon gros loup, allez ! » Elle était allée prendre ce qu’il faudrait pour le nourrir, ça rendait le sac un peu plus lourd, oui. Elle échangea donc sa grosse doudoune qui s’y trouvait pour une plus fine de mi-saison. Après tout, il était encore en septembre, il y avait une vague de chaleur incroyable en Californie... Pas chez eux, certes mais il n’allait pas non plus faire -15. Ainsi, le sac était moins lourd et il y avait plus de place.
Elle avait aussi pris deux gros pulls et des maxi chaussettes. Chaussures de marche. Pas de gants, elle les avait oubliés. Ça irait bien ! Elle finit de se préparer, attrapa son bonnet, le harnais d’Alfred et en avant tout le monde !
Elle conduisit jusqu’à rejoindre AJ. Elle espérait qu’il ne soit pas indisposé par la présence de son chien. Certaines personnes ne les aimaient pas, ou avait peur ou était allergique. Elle n’en avait jamais vraiment discuté avec lui en réalité.
C’était sa passion à elle mais pas celle de tout le monde.
Alfred se précipita hors de la voiture quand elle lui ouvrit la porte et qu’elle avait le dos tourné pour prendre ses affaires à l’arrière. Il se précipita vers AJ puis revint vers sa maîtresse puis repartit, puis revint, bref, sa tornade poilue.

__ « Tu verras, il n’est pas toujours aussi fou et puis, il est très bien dressé. Pas vrai mon gros ? Allez, assis. » Il aboya et posa ses fesses par terre. Quand on vous disait qu’il était bien dressé.
Elle fit ce qu’il lui demanda et mit ses affaires dans le sac qu’il lui proposait. Elle garda avec elle les croquettes. C’était son « fardeau » à elle après tout.
Ils se mirent vite en route. Intérieurement, elle était aussi excitée qu’Alfred ! Elle aurait pu courir dans tous les sens.
Elle se sentait heureuse qu’AJ ai pensé à elle et qu’il lui propose ce genre de petit séjour à deux après ce qu’ils s’était passé entre eux. Peut-être n’éprouvait-il finalement aucune envie pour elle, donc c’était facile ? Oh, elle s’en fichait. Elle était contente, c’était le principal !

__ « J’ai ce qu’il faut oui. Pull, sous-pull, doudoune, bonnet ! » Pour elle, c’était suffisant. Et ses affaires étaient chaudes. Elle n’avait pas vraiment fait les choses à moitié, selon elle, elle avait ce qu’il fallait.

__ « Je veux bien ! » Elle avait aussi envie que ce soit la surprise mais après tout, si il voulait la mettre au parfum, elle écoutait puis ainsi elle verrait si elle avait bien fait d’emmener Alfred !

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Dim 21 Sep - 20:26


AJ & Elinor


Ca ne le dérangeait pas du tout qu'elle soit venue avec son chien, au contraire. Il n'était pas particulièrement fou des animaux, mais il ne les dérangerait pas. Au contraire, il serait plutôt dans son habitat naturel dès qu'ils auraient atteints la neige, et il pourrait s'en donner à coeur joie. Il se contenta de signifier son consentement d'un hochement de tête, et ouvrir la portière arrière pour qu'Albert puisse monter. Très sincèrement, il était beaucoup plus intéressé par la propriétaire que par l'animal. Depuis qu'ils étaient rentrés des Embruns, la présence de Caitlyn, l'accident de sa mère, le boulot d'Elinor les avaient éloignés, et il se réjouissait de passer quelques jours avec elle. Leurs discussions lui manquaient. Leurs silences aussi.
    OK, parfait. On va laisser la voiture à un col, et ensuite on montera en haut de Blackcomb. Mes parents ont un refuge là-bas, et vu que les premières neiges sont tombées, je me suis dit que ça valait le coup d'en profiter. Il faudra fini en raquette. Tu en as déjà fait ?

Quand bien même ce ne serait pas le cas, il n'y avait pas quoi fouetter un chat. Les raquettes, c'était comme de marcher. Super facile. S'il avait été seul, il serait monté en ski de rando, mais c'était beaucoup plus technique et surtout très éprouvant physiquement. Avec son manque d'entraînement, il aurait galéré, alors Elinor ...

Ils ne mirent que quelques minutes à atteindre le col. L'endroit était désert. En été, les touristes et les locaux venaient randonner dans le coin, de nombreux sentiers montaient dans les montagnes alentours. L'hiver, il était impossible de monter là en voiture, mais une télécabine emmenait les fans de raquettes. Les amateurs de hors-piste aussi ; il en faisait partie, mais ne s'en vantait pas vraiment. C'était dangereux.
A cette période de l'année, en revanche, il n'y avait personne. Les premières neiges étaient trop récentes. Il avait hésité à monter ; il arrivait que la neige de cette période soit propice aux avalanches, ou que le temps soit incertain. Par chance, ce n'était pas le cas. Il vérifiat chaque jour, plusieurs fois par jour, qu'il n'y avait aucun danger. Tout était sûr. Il n'aurait jamais emmené Elinor sans cela, de toute façon.
Il descendit de la voiture, et ouvrit le coffre pour charger son sac sur ses épaules. Sa veste y était accrochée. Il n'y en avait pas besoin pour le moment, pas plus que de bonnets, gants ou autres accessoires d'hiver.
    Tu peux laisser ta doudoune dans ton sac. Il ne fera pas froid pour l'instant. Tu risques plutôt d'avoir trop chaud, ce n'est pas bon.

Il ne savait pas si Pete l'emmenait randonner comme ça. Pour autant qu'il sache, ce n'était pas le cas, alors il aurait sans doute quelques consignes de sécurité à lui donner en cours de route. Le strict minimum. Pour l'instant, il était surtout occupé à régler les différentes sangles du sac à dos pour qu'elle ne sente pas trop le poids qu'elle portait. Même en allégeant au max, il ne pouvait pas la décharger complètement.
    Ca va, pas trop lourd ? Appelle ton chien, on part dans cette direction.

L'animal, qui avait visiblement compris qu'il serait libre pour quelques heures, courait joyeusement dans les prés d'alpage, de l'autre côté de la route.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Mar 23 Sep - 12:18



Parce que tu quoi...?

Très bien, ça allait, selon ce qu’elle voyait, être assez tranquille ? Les raquettes, c’est chouette, c’est pour les gonzesses non ? Quand elle en faisait c’était toujours avec sa belle-mère et sa sœur alors forcément, c’était du genre « à la cool ». AJ serait peut-être moins à la cool, quant à Alfred... Il serait déjà à une centaine de mètres d’elle alors qu’elle ne serait pas descendue de voiture. Les hommes, impossible de compter sur eux !
Plus sérieusement elle ne craignait rien et surtout pas que ce soit trop sportif. Elle connaissait AJ et il la connaissait aussi, il ne l’avait donc pas invitée pour battre un record de temps pour l’ascension du Blackcomb. Elle avait hâte de descendre de voiture. Tout ça promettait d’être vraiment chouette.

__ « Oui, c’est un truc que l’on fait entre nanas à la maison. C’est toujours super sympa ! » Elle n’avait aucun mauvais souvenir des raquettes, pas même quand ils se battaient avec ses frères en les utilisant comme armes. D’ailleurs Rachel avait marqué Joshua dans le dos d’un parfait motif quadrillé ! Ce qu’ils s’étaient fait disputer ce jour là...

Elle n’avait pas envie de faire regretter AJ de l’avoir invitée elle plutôt que Caitlyn avec laquelle effectivement il aurait pu essayer de battre le record.
Puis, il avait raison, avec elle, c’était simple, il lui proposait quelque chose, elle suivait. Elle ne se souvenait pas lui avoir un jour dit non à quoi que ce soit qu’il lui aurait proposé. Etait-ce de sa faute si tout ce à quoi il l’invitait était sympa ? Un déjeuner en plein air, un séjour sur une petite île magnifique, un dîner au feu de cheminée... Une partie de jambes en l’air... Bref le tout était toujours agréable, pourquoi dire non ?!
Ils arrivèrent rapidement et ils purent sortir de la voiture. Alfred fonça dans les prés, sautant à la manière d’un mouton. Ce chien était bel et bien complètement fou ! Comme sa maîtresse, à sa façon !

__ « Ok, ça marche. » Il connaissait mieux qu’elle. Elle retira sa doudoune et la mit dans son sac. Ensuite, il le lui installa sur le dos, l’harnacha.
Pour tout vous avouer, elle n’aimait pas cela. Elle n’aimait pas, mais alors pas du tout qu’il s’occupe d’elle comme ça en fait. C’était bizarre. Elle avait plutôt l’habitude de l’inverse, de s’inquiéter pour lui et de vouloir tout faire pour que lui aille bien. Là... C’était comme cela, la seule personne qui avait ce genre de comportement avec elle et qui était autorisé à les avoir était son père en fait. Elle se sentait comme une petite fille. La prochaine fois, elle apprendrait et elle mettrait son sac toute seule ! Comme une grande !
Elle le remercia tout de même et se laissa faire, évidemment. De toute façon, il savait faire et pas elle alors il aurait été complètement débile de dire : Non, laisse-moi faire !

__ « Non, non, c’est bon. » Là encore, elle ne voulait pas faire la chochotte ! C’était effectivement un peu lourd mais elle n’était pas une lavette, ce serait très bien, elle y arriverait et voilà tout !
Elle siffla Alfred et l’appela pour qu’ils puissent partir et se mettre en route. Il arriva telle une fusée, dépassa AJ puis revint à la hauteur de sa maitresse pour trotter à ses côtés. Il était foufou mais avait toujours un regard pour Linoy. Le chien idéal quoi. Un peu idiot parfois mais c’était son gros bébé.

__ « Tu crois que l’on va mettre combien de temps ? » Non pas qu’elle en avait déjà marre mais elle aimait bien savoir ce qui allait se passer et combien de temps il mettrait pour arriver là-haut. Tout simplement, histoire de se faire une idée.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Mar 23 Sep - 20:25


AJ & Elinor


Bon ben voilà, elle avait déjà fait de la raquette, donc c'était parfait ! AJ jeta un oeil à sa montre. 8h20, il ne fallait pas qu'ils tardent. Il avait prévu suffisamment large sur la journée de rando, pour avoir le temps de faire des pauses, mais il ne fallait tout de même pas qu'ils s'attardent trop en bas. De toute façon, il ne faisait pas très chaud, et s'ils restaient sans bouger ils attraperaient froid.
Il s'engagea sur le chemin ; le passage le plus difficile était pour tout de suite. La pente était forte dès le début. Il se plaça derrière Elinor, et décrocha les bâtons de randonnée accrochés à son sac.
    Habituellement, je mets 6h pour monter. Je pense qu'il faudra un peu plus là. Tiens, prends les bâtons, et ne marche pas trop vite. Ca va grimper raide.

C'était un peu le piège des débuts de rando : vous êtes en jambe, pas encore fatigué, vous y allez trop fort, et après c'est la galère pour la journée. Il ne voulait pas qu'elle regrette d'être venue, quand même !
    On en a pour une bonne heure d'effort, le temps de passer le col, droit devant. Ensuite ça grimpe plus doucement jusqu'au refuge.

Il préférait la prévenir, même si ça risquait de ne pas l'encourager. La montagne se mérite, il le savait depuis son plus jeune âge, quand déjà il accompagnait son père au refuge. Julian Harrington était un grand amateur de randonnée. Avec le recul, AJ trouvait que ça lui ressemblait bien. Un effort continu, du silence, et la montagne qui vous écrasait de sa présence. C'était son père, en fait.

Une heure plus tard, comme il l'avait prévu, ils avaient passé la partie la plus difficile. AJ s'arrêta dans une zone dégagée, et retira son sac de ses épaules pour attraper une gourde, qu'il tendit à Elinor.
    Ca va ? Pas encore dégoûtée ? Ton chien a l'air de s'éclater, lui ..

Il avait trotté tout le chemin, faisant des allers-retours pour revenir auprès de sa maîtresse. Il s'en était aussi donné à coeur joie pour effrayer des moutons qui se sauvaient en bêlant. Une chance qu'il n'y ait pas eu de chien de troupeau pour les surveiller, il aurait pu passer un sale quart d'heure ...
Après avoir bu quelques gorgées d'eau lui aussi, AJ sortit la petite paire de jumelles qu'il avait toujours dans son sac. S'ils avaient de la chance et qu'Albert n'avait pas fait trop de bruit, ils verraient peut-être des bouquetins. Il chercha un moment, laissant Elinor souffler, avant d'aller s'accroupir à côté d'elle.
    Chut. Prends ça et regarde, à ta gauche. Au bout de mon doigt.

Un troupeau de bouquetins était arrêté dans un pierrier, à quelques dizaines de mètres. Il se colla contre Elinor et passa un bras de l'autre côté d'elle, pour mieux lui montrer où elle devait regarder. Il avait toujours adoré ce privilège de surprendre au loin des animaux que si peu de gens avaient la chance d'apercevoir, et il voulait partager ça avec elle.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.


Dernière édition par AJ Harrington le Jeu 25 Sep - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Mer 24 Sep - 23:26



Parce que tu quoi...?

Six heures ?! Whahooooooo ! Ils avaient bien fait de partir tôt oui et si jamais il y avait ouverture pour quelque chose de plus entre eux... Ce ne serait pas possible. Elle n’arriverait surement plus à marcher d’ici demain. Mince !
En fait, elle n’y pensait plus trop à cette histoire « d’eux ». Elle le trouvait toujours aussi séduisant et attirant et tout ce qui pouvait la séduire chez lui mais elle avait compris que malheureusement, cela n’arriverait pas. Peut-être même jamais. Pour le moment elle pensait juste : Pas maintenant. Jamais, c’était encore trop tôt et trop radical.
Mine de rien, elle avait été persuadée de ressentir quelque chose de fort pour lui très vite et puis ils s’étaient unis et depuis elle était un peu mieux. Leur coucherie avait eu l’effet escompté à savoir que cela l’avait quelque peu calmé sur le sujet. Pas complètement, c’était vrai.
Quand elle l’avait rejoint elle avait eu envie de se jeter dans ses bras, de lui faire un bisou dans le cou ou quelque chose d’un peu plus intime qu’un simple salut de la main. Elle n’avait pourtant pas bougé en ce sens. Elle respectait qu’il ne puisse pas et surtout elle partageait (presque) son avis concernant le BS, ils ne le lâcheraient plus si ils voyaient qu’il y avait plus entre eux et cela serait mauvais pour lui comme pour elle. Par conséquent, elle était raisonnable et était parvenue à ranger dans un tiroir encore entrouvert ses sentiments pour AJ.

Elle attrapa les bâtons de marche tendus en le remerciant un grand sourire aux lèvres. Elle qui râlait beaucoup se rendait compte qu’elle ne le faisait pas tant que cela avec lui. Encore un bon point pour lui à caser dans le tiroir donc.
Six heures quand même... Elle allait en chier. Si seulement elle ne fumait pas tant.

__ « Pas trop vite, pas de risque, je te rappelle que je fume comme un pompier... ! Sauf aujourd’hui ! » Elle était fière ! Il ne pouvait pas le savoir mais elle était fière de ne pas avoir apporté de cigarettes avec elle pour cette balade.
Il y avait les patchs et les gommes à mâcher mais rien à fumer ! Elle se le refusait. Albert serait content, il détestait quand elle fumait. Les poumons de Linoy par contre... Aussi, mais ils allaient en chier. Elle allait tousser... Ce serait sexy !

__ « Bon, eh bien en avant alors ! » Ce ne fut pas une partie de plaisir, effectivement. Elle toussa, oui, mais pas à en crever non plus. Elle eut du mal à respirer, oui, comme d’habitude dès qu’elle faisait un effort mais quand celui-ci était continu elle arrivait à gérer. Elle ne plaignit pas et se concentra sur la marche et sur le bout de la queue d’Alfred qui souvent se trouvait devant elle. Lui était aux anges. Un écureuil ! Un papillon ! Une mouche ! Une crotte de... De quoi d’ailleurs ? Quelle bonne odeur ! Il était fou de joie, elle ne regrettait pas une seconde de l’avoir pris avec eux et cela lui donnait encore plus de courage pour avancer.

__ « Des fois je me dis que je ne suis pas la bonne maîtresse pour lui, pas assez sportive mais il se balade avec la voisine alors... Et puis, des fois, je fais des trucs fous avec lui, comme aujourd’hui et pour répondre à ta question, pas dégoutée non, déjà fatiguée... Un peu oui, mais c’est normal ! » Elle gardait toujours le sourire. Elle aimait être dehors. Elle ne craignait rien, il faisait beau... Il fallait marcher, oui et alors ?!
Elle donna à boire à Alfred et bu après AJ.
Pendant qu’elle essayait de faire une tresse à Alfred elle vit AJ venir s’accroupir auprès d’elle pour lui tendre les jumelles. Alfred se plaça évidemment entre eux regardant AJ avec sa tête d’idiot qui pourtant laissait comprendre que «  c’est ma maitresse, je suis gentil mais, c’est ma maitresse ! Je te croque si tu dérapes ! » Au final il se mit sur le dos en tirant la langue.
Linoy, elle, prêta bien plus attention à ce qu’elle devait regarder qu’à son poilu. Elle ne vit pas tout de suite ce qu’il fallait observer et puis ...

__ « Ohhhh ... Je n’en avais jamais vu ! Whahoooo ! » Elle avait chuchoté et pourtant son enthousiasme était bien là.
Encore quelque chose à mettre dans le tiroir, il lui montrait des animaux... Il aurait plus manqué qu’il lui montre un renard, un loup ou une marmotte et elle lui aurait demandé de l’épouser !
Son sourire était béat. Peu de choses la ravissaient autant mais les animaux en faisaient partie !
Elle se retourna vers lui après avoir regardé un long moment et le serra dans ses bras.

__ « Merci ! »  C’était pour elle, comme si il lui avait offert un cadeau. Cette journée s’annonçait définitivement sous les meilleurs auspices.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Lun 29 Sep - 21:06


AJ & Elinor


Elle finirait par vouloir arrêter. Il arriverait un moment où elle aurait l'impression de ne pas pouvoir faire un pas de plus. Peut-être même qu'elle l'engueulerait. Elle lui en voudrait de l'avoir emmenée, elle l'insulterait. C'était comme ça, quand il s'agissait de se dépasser. Et c'était ce qu'il avait prévu de lui faire faire. Ce qu'il proposait ne serait pas insurmontable, non. L'objectif n'était pas de la tuer et de la rendre incapable de redescendre. Mais c'était difficile, c'est vrai. Il ne le lui dit pas. Le moment venu, il saurait lui expliquer que quand on a l'impression de ne plus pouvoir avancer, de ne plus pouvoir faire un pas de plus, ce n'est qu'un pic, et qu'après tout est plus facile. Il s'était dépassé comme ça pendant des années pour le snow, et il avait fini par apprécier ces moments. Passer le plus dur, vous pouviez triompher. C'était comme un combat contre soi-même, dont il s'agissait de sortir vainqueur.
    Ne t'en fais pas, au bout d'un moment tu ne sentiras plus la fatigue.

Ce n'était pas un mensonge. L'adrénaline que vous procurait la victoire contre vous-même était un formidable booster.
En attendant, il n'était pas interdit de faire des pauses. Et d'en profiter pour savourer les paysages autour. C'était aussi la magie de la montagne. Il état content qu'Elinor l'apprécie aussi.
    Quand nous serons au refuge, si tu arrives à te lever assez tôt, on pourra voir des marmottes. Mais en attendant, j'ai peur qu'il ne faille repartir.

Ils avaient encore deux bonnes heures de marche, peut-être un peu plus, avant d'atteindre la limite d'apparition de la neige. A cette hauteur, la végétation était plus dense ; le refuge se trouvait dans une clairière entourée de sapins. Il fallait traverser un morceau de forêt, et ils ne pourraient pas faire ça à la nuit tombée, sous peine de se perdre.
Ses remerciements le touchèrent. Elle n'avait pas besoin.
    Ca me fait aussi plaisir qu'à toi, tu sais. Je suis content de partager ça avec toi.

Il lui tendit la main, d'abord pour récupérer les jumelles qu'il rangea dans leur housse, puis pour l'aider à se relever. Au moins, les pentes les plus fortes étaient derrière eux. Ils auraient encore un ou deux passages difficiles, mais il s'agissait surtout d'être endurants, maintenant.


Deux heures et demi plus tard, les premiers sapins apparurent. Ils avaient marché à un rythme correct, et n'avaient que peu de retard sur leur timing. Il avait dû raccourcir un peu leur pause pour ne pas perdre trop de temps, mais quand ils seraient sur les raquettes, ils pourraient peut-être reprendre un peu d'avance.
En même temps que les sapins, la neige fit son apparition. Quelques congères deci delà, qui n'avaient pas encore fondu sous le soleil de la journée. Il commençait à faire plus frais, l'altitude aidant, mais ils devaient continuer à marche encore. Il ne prévoyait pas qu'ils s'arrêtent encore avant de devoir enfiler les raquettes.
    Tout va toujours bien ? Tu tiens le choc ?

Elle était essoufflée, et il remarqua qu'elle s'appuyait fortement sur les deux bâtons de marche. Ils étaient faits pour, elle avait raison. A côté d'elle, son chien avait dû sentir les difficultés de sa maîtresse. Il ne courait plus devant, et cheminait sagement à ses côtés.
AJ leva les yeux au ciel, à la recherches d'aigles. On en voyait parfois, à cette hauteur, mais c'était encore rare. Ils volaient si haut qu'il était difficile de les apercevoir, même avec des jumelles. En revanche, quelques nuages commençaient à s'accrocher aux sommets. Ce n'était pas prévu, mais rien n'indiquait qu'il y eut quoi que ce soit à craindre. AJ garda l'information dans un coin de sa tête, sans s'en inquiéter outre mesure.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Lun 29 Sep - 21:46



Parce que tu quoi...?

Elle commençait à peine à être fatiguée et il lui disait qu’elle le serait encore un peu plus d’ici peu de temps... Bon... Super ! Elle verrait bien. Le souci étant qu’elle n’était quand même pas super sportive et surtout, surtout, qu’elle fumait beaucoup trop. Ça, c’était un réel frein à son ascension puisqu’elle aurait de plus en plus de mal à reprendre son souffle. Elle s’y ferait. Elle s’adaptait facilement et savait repousser ses limites. Elle y arriverait, elle n’en doutait pas. Tout cela était dans sa tête mais à moins que son corps la lâche tout à coup, non, elle ne flancherait pas et avancerait. C’était dans son caractère et puis, avec AJ, elle ne voulait pas avoir l’air d’une incapable ou d’une fille qui abandonne trop vite. Elle avait sa fierté !

__ « On verra ça alors ! » Qu’ils arrêtent d’en parler sinon elle finirait par appréhender ce moment ou vraiment elle ne sentirait plus ni ses pieds, ni ses jambes, ni son dos ou encore ses bras... Ce moment où elle sentirait ses oreilles. Sentir ses oreilles... Ça c’est un mauvais signe parce que hey, vous les sentez-vous, vos oreilles ?! A moins de les toucher, non.
Des marmottes ?! Ohhhhhhhh, elle adorait ces petites bêtes là aussi !
Quelles bestioles n’aimait-elle pas ? Les insectes. Les pigeons. Les tatous. Oui, les tatous, c’est difficile à apprécier. Bref, si il n’arrêtait pas de lui montrer des animaux elle allait finir par avoir envie de le prendre dans ses bras pour le remercier encore. C’était comme ça. Peu de choses la touchaient vraiment mais les animaux en faisaient partie. Le prendre dans ses bras, c’était bien trop dangereux. Pas dit qu’elle puisse ensuite le lâcher.

__ « Pour les marmottes, je monterai là-haut sans me plaindre ! Allons-y ! » Pour les petites bêtes elle le ferait. Juste pour les voir dans leur habitat naturel. Des renards aussi ce serait sympa mais il ne lui semblait pas qu’il y en avait dans le coin. Ce qui serait beaucoup moins drôle serait de croiser un ours. C’est beau un ours, mais c’est dangereux et pas dit qu’Alfred puisse lui faire peur. Ce n’était pas un loup. Si seulement elle avait pu avoir un loup... Vivre dans les montagnes avec son Croc Blanc ! Que demander de mieux ? Vivre dans la montagne avec son Croc Blanc et AJ pardi !
Elle n’ajouta rien. Ce qu’il lui disait lui allait droit au cœur, évidemment. Qu’il veuille partager quelque chose comme cela avec elle, quelque chose qui pour elle était de l’ordre du « pure » la confortait dans l’idée que oui, elle était importante à ses yeux, d’une manière ou d’une autre. Cela la contentait.

Ils se remirent en route. Effectivement, elle la sentit la fatigue physique. Ce n’était pas du tout la même fatigue que lorsqu’elle bossait. Rien à voir. Là elle avait mal mais vraiment mal. Comme promis, elle ne se plaignit pas. Rien et pourtant, elle avait énormément de mal à respirer oui et elle se servait de ses bâtons comme s’il s’agissait de deux jambes supplémentaires dont on lui aurait fait cadeau. Pouahhhh.
Alfred, très à l’écoute de sa « mama » restait désormais à côté d’elle. Il la regardait en permanence et lui donnait des coups de museau dès qu’elle laissait tomber l’une de ses mains. Si ça se trouve, il était aussi crevé qu’eux. Ce soir il dormirait bien.
Quand AJ lui demanda comme elle allait, elle eut du mal à répondre immédiatement.

__ « Ça va. » Elle lui sourit un peu mais elle n’avait pas vraiment envie de parler. Marcher, se taire et avancer, oui, parler, non. Ses forces elle devait les garder pour monter, du coup le reste était superflu.

__ « On continue ? » Elle était lancée, il ne fallait surtout pas s’arrêter ! Ouhlala ! Allez !

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Mar 30 Sep - 13:19


AJ & Elinor


Elle était admirable. Cramponnée à ses bâtons comme si elle risquait de tomber en les lâchant, et pourtant elle ne se plaignait pas. Elle ne lui avait pas demandé de s'arrêter, ni même de ralentir. Pour lui, le rythme était presque tranquille. Il avait l'habitude de randonner beaucoup plus vite et beaucoup plus fort quand il montait avec son père, ou quand il partait camper avec des potes.
Un courant d'air frais vint les saisir. La bise caractéristique des hauteurs venait de se lever. Au fur et à mesure de leur ascension, la neige se faisait aussi plus présente, et l'air un peu plus rare. encore quelques kilomètres, et ils s'arrêteraient pour mettre les raquettes et enfiler leurs manteaux. Franchement, il n'en serait pas malheureux non plus ; si jusque-là l'ascension avait été facile pour lui, la raréfaction de l'air en altitude commençait à rendre sa marche difficile également. Mais c'était bon. C'était l'effort qu'il recherchait.

Il finit par s'arrêter à proximité de rochers, et balaya la neige dessus de la main. Un froid perçant le saisit aussitôt dans les doigts. Désagréable, et infiniment appréciable en même temps. Il aimait cette douleur que vous procurait le froid, les picotements, l'engourdissement. Il déposa son sac sur un rcher, et retira du dos d'Elinor le sac de la jeune femme, pour l'installer à côté.
    Repose-toi, prends le temps de respirer lentement. On va prendre les raquettes à partir de maintenant.

Il tendit également la gourde à la jeune fille, et profita qu'elle était occupée à boire pour enfiler son manteau et mettre ses raquettes aux pieds. Il sortit également la parka d'Elinor et la lui tendit. Elle s'était dite bien équipée, mais il tiqua en constatant que le manteau qu'elle avait pris n'était guère épais.
Le vent forcissait, et il constata non sans une certaine inquiétude que les quelques nuages qu'il avait aperçus un peu plus tôt s'étaient multipliés, diminuant assez nettement la luminosité. Il leur restait encore plus d'une heure de trajet avant d'atteindre le refuge.
Il ne laisse pourtant rien paraître de son trouble, ne voulant pas faire peur inutilement à Elinor. La météo avait annoncé un temps dégagé, il persistait à vouloir penser que ce serait le cas.

Quand Elinor eut enfilé ses raquettes, ils reprirent tous deux leur chemin. Elle n'avait pas pris ses gants ; il lui avait passé les siens, sans grands regrets. Le froid, toujours le froid. Il aimait ça.
Ils marchèrent une bonne demi-heure avant d'atteindre la forêt. Ils avaient encore deux bonnes heures de lumière avant que le soleil ne disparaisse derrière la montagne. C'était idéal. Les premiers flocons qui commencèrent à tomber à ce moment-là l'étaient moins. Il se tourna vers Elinor. Cette fois, il ne pouvait plus faire comme si de rien n'était.
    Il va falloir qu'on ne perde pas trop de temps. Il n'était pas sensé neiger. Tant que ça tombe comme ça, tout va bien, mais j'ai peur que ça ne s'amplifie.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Mar 30 Sep - 14:22



Parce que tu quoi... ?

Oui et bien... Il avait eu raison, elle en chiait grave. Selon elle, ils allaient un peu vite mais ce n’était que son avis de « grande sportive ». AJ était cool. Elle se rendait bien compte qu’en une toute autre situation elle aurait pu être le boulet de service. Lente et haletante. Même la langue d’Alfred pendait moins que la sienne, c’était pour dire ! Pourtant, elle ne râlait pas. Elle ne faisait que ronger son frein et penser à tout sauf à l’effort. Les marmottes, l’hopital, Alfred et ses poils décoiffés, Bruce, son gros chat qui devait paisiblement dormir sur son lit et à qui elle avait tout à coup envie de faire des câlins, les trois mousquetaires qui se trouvaient en garde chez sa sœur... Oh, une mouche ! Ah non, une abeille ou un truc qui fait peur, vas-t-en de là ! Elle n’avait même pas le courage de la faire partir en agitant la main !
Est-ce qu’en plus elle avait mal aux épaules ? Mais oui ! Super !
Elle suivait donc AJ sans rien dire. Incapable de lui mater le postérieur et pourtant, elles étaient bien ses petites fesses ! Elle n’était absolument plus dans une optique de drague ou même de penser à quoi que ce soit en terme amoureux. AJ était juste cet être qu’elle devait suivre sans fléchir pour arriver enfin au but et s’asseoir pour plus de quelques pauvres minutes !

Il commençait à faire froid et évidemment, elle avait transpiré et ses vêtements de séchaient pas. Ce n’était pas du synthétique, non, du coton mais ça ne séchait pas et elle avait de légers frissons alors que le vent vint lui balayer les joues.
Il y avait désormais de la neige autour d’eux.

__ « Ok. » Elle ne parlait plus maintenant et pas dit qu’elle s’émerveille à la vue du moindre animal. Pas même d’Alfred qui se roulait dans la neige... Il en mangeait. Est-ce que les chiens pouvaient avoir mal au ventre parce qu’ils avaient mangé de la neige, comme les humaines. Elle lui balança un bâton (en bois, brindille) pour qu’il s’arrête et lui pensa immédiatement qu’elle voulait jouer ! Incompréhension entre maîtresse et chien mais au moins il ne mangeait plus n’importe quoi. Elle lui fit un gros bisou et décida de l’attacher. Il la traquerait comme ça. Alfred, sa botte secrète ! Elle le fit boire aussi et quand AJ retira le sac à dos de ses épaules elle eu l’impression de s’envoler ! Ce qu’elle était légère comme cela. AJ lui donna sa parka et elle l’enfila. Cela ne fit pas sécher son haut par contre. Elle décida de changer de pull rapidement et se rendit compte qu’en fait, elle n’avait pas pris l’énorme en laine qu’elle voulait au départ. Tant pis, de toute façon il n’allait pas non plus faire plus froid si ?
Ce qui l’inquiétait c’était les coussinets d’Alfred. Il ne fallait qu’ils soient brulés par le froid. Cependant, elle le savait, c’était plus son cerveau à elle qui brûlait que ses coussinets qui étaient faits pour le froid.

Respirer lui était un peu compliqué par contre. Elle faisait de son mieux mais elle payait cher ses années de fumeuse. Horrible.
Ils se remirent en route, elle se sentait un peu plus légère depuis que la parka était sur elle et non dans son sac et le fait qu’Alfred la traîne était aussi un sacré soulagement.
Plus ils avançaient et plus il faisait froid. AJ lui donna ses gants. Elle ne savait pas bien si elle en avait besoin mais une fois enfilés elle remarqua rapidement la différence.

__ « On est plus très loin de toute façon, ça devrait aller. Go ! » Si il fallait se presser elle se presserait comme il le lui disait.
Elle remarqua légèrement qu’il était anxieux à la vue du temps mais elle ne pouvait en comprendre les conséquences. Dans sa tête et vu le temps qu’ils avaient déjà marché depuis leur départ ils étaient tout près du but alors tout irait bien.
Ils arriveraient surement sous la neige mais ce n’était pas grave puisqu’ils arriveraient en temps et en heure. Elle tenta au mieux d’accélérer le pas, espérant voir très bientôt le refuge. Le fait de penser y être d’ici quelques minutes la ravissait et la remotivait bien que la douleur soit présente.
Elle pensait à ce qu’ils allaient pouvoir manger et au repos et ... Non, à rien d’autre ! Rien, Alfred était quand même avec eux, elle n’allait pas essayer quoi que ce soit avec AJ devant Alfred !

Elle sentait tout de même l’air se raréfier encore et le froid la manger encore un peu plus. Saleté de neige. Elle aimait cela normalement mais là, ça commençait à lui taper sur le système car plus ça allait et plus les flocons devenaient nombreux et épais.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Mar 30 Sep - 23:46


AJ & Elinor


Plus très loin ... Hum ... Il ne voulait pas lui gâcher son truc, mais ils avaient encore quelques bons kilomètres à faire. Et pour lui, c'était encore beaucoup trop compte tenu du temps qui s'était couvert. Il n'aimait pas. Ce n'était pas prévu, et il n'aimait pas les imprévus en montagne. Ca pouvait s'avérer dangereux.
Elinor avait accéléré, et il ne tenta pas de la faire ralentir. Il doutait qu'elle tienne le coup bien longtemps, il l'imaginait plutôt boostée par la perspective d'une arrivée proche. Lui aussi commençait à se sentir impatient, entraîné par elle. Et puis, reconnaissons-le, quand le soleil n'était plus là, cela devenait un peu moins sympa de randonner au milieu des sapins. Surtout avec la neige venue se rajouter par là-dessus.
Ce n'était pas une simple averse neigeuse, il s'en rendit bien vite compte. Les flocons s'étaient fait de plus en plus nombreux, de plus en plus épais. Avec le vent qui venait souffler le tout, ils étaient considérablement ralentis. Sans compter qu'il avait oublié son masque. Elle aussi. Ses lunettes de soleil ne faisaient pas l'affaire, laissant la neige se faufiler sur les côtés des verres. En quelques minutes, le temps s'était changé en une sorte de tempête qui ne les laissait avancer qu'avec difficulté. Il ralentit pour la laisser le rejoindre.
    Il va falloir qu'on reste cote à cote. J'espère que ça ne durera pas, mais en attendant il ne faut pas qu'on se perde l'un l'autre.

En avançant tout droit, ils arriveraient forcément au refuge. L'important, c'était de ne pas se séparer, parce que si l'un d'entre eux déviait, ils auraient ensuite du mal à se retrouver. La nuit tomberait entre temps.

Ils avancèrent ainsi pendant près de 45 minutes, sans trouver le refuge. C'est en jetant un oeil à sa montre qu'AJ comprit qu'ils avaient un gros problème. Ils auraient dû être déjà arrivés, même en considérant qu'ils avaient avancé moins vite que prévu.
Il sortit une boussole du sac. Ils suivaient pourtant la bonne direction. Il regarda tant bien que mal autour de lui, les yeux plissés pour voir à travers la neige qui tombait toujours drue. Où qu'ils se trouvent, il ne reconnaissait pas l'endroit. Il flippa un bon coup. Il les avait perdus. Comment le dire à Elinor ? Il ne fallait surtout pas qu'ils se laissent aller à paniquer. Que lui avait dit son père, déjà ? Si on se perdait, la meilleure des choses à faire, c'était d'attendre sur place de pouvoir reprendre la route dans des bonnes conditions de sécurité. OK. Ils allaient faire ça, donc.
Il retira son sac à dos, et le posa à ses pieds pour attraper la tente pliable qu'il gardait toujours quand il partait en randonnée. Un sage conseil de son père. C'était la première fois qu'il avait à l'utiliser, mais il comprenait mieux pourquoi Julian Harrington avait toujours insisté là-dessus.
    Elinor. On est perdus. Il faut qu'on arrête là. On va monter la tente et attendre que la tempête passe, OK ?

L'avantage de ces trucs pré-montés, c'était qu'il avait pu l'installer le temps de son explication. ous jetiez en l'air le machin, et c'était fini. Pratique. Il fallait simplement faire attention de ne pas la laisser s'envoler, aussi la retint-il.
    Tu vas rentrer là-dedans, OK ? Je vais attacher ton chien à l'arbre, juste là. Il n'y a pas la place pour lui à l'intérieur.

Elle n'apprécierait pas, c'était certain, mais ils n'avaient pas le choix. Et AJ avait beau rester calme en apparence, il prenait sur lui pour ne pas paniquer. Ils étaient au beau milieu d'une tempête de neige, la nuit approchait, et il était impossible de prédire quand ils pourraient repartir. Il était tout juste habillé pour une nuit de grand froid, et Elinor ne l'était clairement pas. Son téléphone ne captait aucun signal - il avait déjà vérifié au moins une dizaine de fois, espérant l'apparition d'au moins une petite barre. Sans succès.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Mer 1 Oct - 21:14



Parce que tu quoi... ?

La neige de plus en plus abondante et qui vous fouettait le visage, c’était normal ? Plus ils avançaient et plus le temps devenait mauvais. Heureusement qu’elle avait attaché Alfred parce qu’elle aurait carrément pu le perdre ! Du coup, la balade était de moins en moins agréable. Elle commençait à avoir sérieusement froid et surtout, elle n’était pas vraiment rassurée, même avec AJ. Elle ne voulait rien dire pour ne pas encore une fois passer pour une chiffe molle mais ce n’était pas vraiment encourageant toute cette neige. Ce n’était pas le genre matin de Noël, il neige de jolis petits flocons qui tiennent bien mais le ciel est dégagé et tellement bleu. Là, le ciel était blanc et il semblait leur tomber sur la tête et les entourer.
Plus elle essayait de se presser pour arriver à bon port et plus cela lui était difficile. Tempête ? Elle ne se rendait pas vraiment compte de ce que cela pouvait être vraiment mais quand AJ lui déclara qu’il ne fallait absolument pas qu’ils s’éloignent l’un l’autre elle ne fut pas plus rassurée. Elle le regarda sans rien dire et tenta de sourire. Elle raccourcit la laisse d’Alfred pour le sentir plus proche d’elle. Il avait bien compris que quelque chose se passait. Il l’avait d’ailleurs compris avant eux parce que dès que les premiers flocons étaient tombés, il s’était calmé et n’avait plus quitté Linoy. Au départ elle avait cru que c’était parce qu’il voulait « l’aider » comme elle était fatiguée, mais il n’y avait peut-être pas que cela. Son gros poilu la regarda donc et vient lui mettre un coup de museau dans la main. Avec lui, elle ne craignait rien non ? Et lui, avec elle, il ne craignait rien non plus pas vrai ? De toute façon, ils avaient AJ. AJ il connaissait la montagne et il allait très vite retrouver le refuge, elle en était certaine. Il avait sa boussole, il connaissait le chemin, il voyait à travers la purée de pois, en gros, c’était un super héros non ? Rien à craindre.
Elle ébouriffa la tête d’Alfred et lui fit une grimace comme s’il s’agissait d’un enfant qu’il fallait réconforter légèrement.

Ils continuèrent donc à avancer tous les trois et la sentence finit par tomber. Perdus ? Quoi ? Hein ?

__ « On quoi ? » Elle avait parlé très vite, du tac o tac. Cela avait plus été un réflex qu’une réelle réponse à prendre en compte. Elle avait très bien compris. Perdus, ils étaient perdus. Ils allaient devoir s’arrêter ici en plein milieu de nulle part et ... Et quoi ? Ça allait passer non ? Dans une tente ? Il savait ce qu’il faisait non ? C’était toujours la question qu’elle se posait finalement. AJ savait ce qu’il faisait alors, il avait raison. La suite la fit beaucoup plus tiquer et là, elle n’était plus du tout rassurée.
Elle allait entrer dans la tente quand ...

__ « Quoi ? Non, non, non ! NON ! » Oh il allait voir ce que c’était qu’une maîtresse « crazy in love » de ses animaux et surtout absolument pas rationnelle dès qu’il s’agissait d’eux.
Elle s’accrocha à la laisse et Alfred commença à s’agiter. L’arbre lui semblait beaucoup trop loin en plus. Il allait avoir froid, il ne pourrait pas creuser pour se mettre à l’abri. Il n’avait même pas encore son poil d’hiver. Qu’est-ce que c’était que cette minuscule tente ?! Ok, Alfred était un chien d’un peu plus de 30 kg mais il passait avec eux non ? Son bébé !

__ « Il va avoir froid ! Ton arbre est trop loin ! Je l’abandonne pas ! » Pour elle c’était exactement cela. Elle l’attachait à un arbre et l’abandonnait à son sort ! Par malchance pour elle la décision d’AJ était prise et Alfred fut attaché.
Il n’accepta pas de suivre AJ qui fut contraint de le tirer. Voir sa maîtresse dans un tel état le stressait, évidemment et la façon dont ils se regardaient n’aidait pas à les rassurer l’un l’autre.
Maintenant, elle avait très peur.
Elle finit par entrer dans la tente. Elle ne pleurait pas mais son visage s’était complètement fermé. Et si il mourrait à cause d’elle ?
A l’instant et dans la tente elle ne s’en faisait absolument pas pour eux. Seul Alfred était dehors tout seul en plein milieu de la tempête ! Ils auraient eu bien plus chaud tous les trois !

__ « Tente de merde. On aurait eu beaucoup plus chaud avec lui. Il se serait mis sur moi. » Elle revit le regard qu’il lui avait jeté quand AJ l’entrainait, c’était déchirant. D’habitude il suivait tout le monde avec entrain. Pas là.
Elle avait exprimé son mécontentement, évidemment mais tout cela était plus pour elle que pour AJ puisque de toute façon, c’était ainsi et pas autrement. Pourtant, selon elle, il y avait la place pour le chien avec eux.
Elle attrapa son téléphone et constata qu’il n’y avait aucun réseau. Elle soupira et regarda AJ.
Elle avait de plus en plus froid et l’émotion la faisait trembler sans qu’elle ne puisse rien contrôler. Elle se colla dans les bras d’AJ sans en demander la permission et s’accrocha à lui.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Jeu 2 Oct - 18:28


AJ & Elinor


Lui aussi ça le déchirait de laisser Alfred dehors. Ce n'était pas son chien, il n'était pas aussi fan des bêtes à poil qu'elle, mais il avait un coeur, merci. Seulement quand il disait "le chien reste dehors", il n'y avait pas de "non" qui tienne. Parce que leur situation était merdique, et que c'était pas le moment qu'elle en rajoute une couche avec un caprice. Un tente de secours, c'est fait pour vous secourir. C'est pas un palace ambulant, ça ne doit pas être lourd vu que vous êtes sensés ne pas vous en servir. Alors c'est petit. Et Alfred ne tenait pas dedans.
    On ne peut pas !

Il avait presque crié. Elle ne se rendait pas compte comme ils étaient mal, là, mais il allait falloir qu'elle le comprenne. Et toute seule, comme une grande. Il avait d'autres préoccupations que de le lui expliquer, comme les maintenir en vie par exemple. Ce qui impliquait de ne pas s'attarder dehors par le temps qu'il faisait. Il était allé attacher l'animal à l'arbre soit disant trop loin - en fait, situé à à peine deux mètres de la tente, parce que de toute façon, s'aventurer plus loin c'était prendre le risque de ne pas la retrouver, et qu'il n'était pas fou.
Quand il rentra à l'intérieur, elle grognait. En attendant, la tente de merde, comme elle le disait, allait les abriter pour la soirée, la nuit, peut-être plus. Il n'en savait rien. C'était mieux que d'errer dans le froid. Parce que là, c'était certain, personne ne les retrouverait vivant. Il prenait sur lui de ne pas l'engueuler, mais il aurait aimé qu'elle se taise, parce que ce n'était vraiment pas le moment de se comporter comme une gosse.
S'il ne l'avait pas vue trembler en parallèle, il lui aurait passé le savon de sa vie. C'était surtout à lui qu'il en voulait, en fait. Il se rappelait les paroles de son père, sur les dangers de la montagne. Il pensait pourtant avoir tout anticipé, mais visiblement, anticiper n'était pas suffisant. Seul, il aurait géré. Mais avec Elinor ... Il ne voulait pas qu'il lui arrive quoi que ce soit. Ce serait entièrement sa faute si ça devait être le cas.
Quand elle se réfugia dans ses bras, il la serra contre lui, fort. Il flippait sûrement autant qu'elle, et le pire, dans tout ça, c'est qu'il n'y avait rien à faire. Juste attendre que ça passe et écouter Alfred japper, dehors, au milieu du vent qui sifflait dans les branches des arbres.
    J'suis désolé. Ca aurait pas dû se passer comme ça. Le GPS de ton téléphone est activé ?

Avec un peu de chance, quelqu'un essayerait de les joindre et s'inquiéterait. Il y avait du réseau, au refuge. Leur seul espoir, ou presque, c'était que quelqu'un en conclue que ce n'était pas normal.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Jeu 2 Oct - 22:54



Parce que tu quoi... ?

Non mais en plus elle allait se faire engueuler ?! Oui, elle râlait, m’enfin elle ne hurlait pas et lui, il lui criait à moitié dessus ! Non mais oh ! Ce fut bien la première fois qu’elle ne se rebella pas. Il avait raison, elle le savait même si elle en doutait. Voir son chien tout seul dehors ça lui faisait mal. Lui, il ne pouvait pas comprendre, qu’il aime ou non les animaux, il ne pouvait pas comprendre que ce ça lui faisait, à elle, de voir son chien dehors dans la tempête, seul. Pourtant, elle n’ajouta rien après avoir râlé dans la tente. C’était son moyen à elle d’évacuer. Lui ne disait rien, comme d’habitude mais le fait qu’il lui réponde sur ce ton montrait bien qu’il n’était pas au meilleur de sa forme. C’est pour cette raison, aussi, qu’elle n’en rajouta pas une couche.
Si il était anxieux c’était qu’il y avait réellement un danger. Il ne fallait pas qu’elle perde complètement pied non plus. Déjà qu’ils étaient surement dans ce pétrin à cause d’elle.
Elle n’avait pas dû avancer assez vite et elle avait trop trainé. Si elle avait été plus en forme alors ils seraient arrivés au refuge à temps et là ils seraient bien au chaud. Elle avait même mis Alfred en danger. Dans sa tête, ce n’était pas de la faute d’AJ puisqu’il avait tout fait comme il fallait, du moins, il n’avait pas eu l’air de commettre une quelconque erreur. Il l’avait fait avancer en prenant soin de bien se diriger. Il connaissait le chemin, le temps de trajet, la météo. Cette météo dont c’était aussi la faute. Si le temps n’avait pas changé...
Heureusement elle avait des petites choses à grignoter dans son sac et même des croquettes pour Alfred mais cela ne suffirait pas. Il leur faudrait un feu pour avoir plus de chaleur.
Ils pouvaient se tenir chaud l’un l’autre mais jusqu’à quelle limite ?

__ « C’est pas ta faute. J’ai été plus lente que prévu je suppose et la météo est imprévisible. » Ce qu’elle ne voulait pas c’était qu’AJ se sente coupable. Pas lui. Il en avait déjà trop bavé pour encore se sentir coupable face à quoi que ce soit.
Ce n’était vraiment pas sa faute. Il ne fallait pas qu’il pense qu’il avait merdé. Pour la neige qu’il s’enfilait dans le nez, oui, il merdait mais pour celle qui tombait du ciel, il ne pouvait rien se reprocher.

Son GPS donc, bonne question... Euh... Elle regarda attentivement mais elle n’aimait pas trop ces histoires de géolocalisation. Elle appréciait mettre un tas de trucs sur Instagram et Facebook mais de là à laisser tout le monde savoir où elle se trouvait exactement, non.
Elle vérifia donc et finit par grimacer.

__ « Nan. Merde ! » Ce n’était pas contre lui mais du coup elle commençait à flipper. La chose qui l’angoissait le plus en montagne c’était l’avalanche.
Souvent elle en rêvait et une fois le cauchemar avait été tellement vraisemblable qu’elle s’était réveillée à bout de souffle, complètement désorientée.
Y aurait-il une avalanche ?
Plus les minutes passaient et moins elle se sentait bien. Le froid la bouffait littéralement et elle avait beau se cramponner à AJ, pour une fois, la chaleur en elle ne montait absolument pas. D’habitude c’était assez instantané, pas là, évidemment.

__ « J’ai froid, serre moi plus fort. » Elle ne cessait de trembler et ce n’était que le commencement, comment tiendrait-elle ?
Elle aussi le serrait aussi fort qu’elle le pouvait, tentant aussi et assez machinalement de le réchauffer en lui caressant le dos plus ou moins vigoureusement.
Les minutes passaient et la peur augmentait. Encore et encore. Dehors, la seule âme se faisant entendre était Alfred, sinon, ce n’était que bourrasques. Depuis combien de temps étaient-ils là-dedans ?
Elle se redressa un peu pour le regarder et elle essaya de lui réchauffer les oreilles. « Faire attention aux extrémités », c’était ce que sa grand-mère lui disait souvent. Pieds, mains, nez, oreilles. Elle pouvait le regarder comme ça, ça la rassurait. Elle esquissa même un léger sourire.

__ « Les oreilles aussi c’est important. » Est-ce qu’il serait toujours si beau sans oreille ? Moins surement. Est-ce qu’elle en serait toujours aussi « folle » ? Surement aussi, allez savoir. Tout à coup elle se rendit compte qu’elle avait ses gants. Ce n’était pas juste qu’elle ait ses gants et lui, rien du tout.
Elle en enleva un pour le lui donner. A tous les coups il allait refuser. Elle savait qu’il refusait qu’elle lui redonne les deux alors autant partager. Elle lui attrapa la main pour le lui enfiler.

__ « Ne dis pas non, s’il te plait. » Pas encore un vent, non ! Qu’il accepte, allez. Peut-être qu’elle abusait parce qu’en fait c’était ceux d’AJ et qu’il aurait dû avoir les deux mais le connaissant, il aurait refusé catégoriquement.
Elle lui avait mis le gant. La différence était assez flagrante. Sa main avait déjà froid. Elle la plaça dans le dos d’AJ, entre son manteau et son pull afin de ne pas lui donner encore plus froid.

__ « Mais tu sais, si tu voulais que je me jette dans tes bras, il suffisait de demander. Je me serais fait un plaisir de me coller à toi-même sans tempête. » Il fallait absolument détendre l’atmosphère sinon leur fin approcherait encore plus rapidement.
Elle blaguait sans blaguer puisque ce qu’elle disait était vrai. Elle aurait retiré tous ses vêtements pour lui sans qu’il ait à le demander deux fois. Ça, il ne pouvait pas le savoir, pas vraiment. Le savait-il ? Non. De toute façon là tout de suite qu’est-ce qu’on en avait à faire ? Absolument rien !

lumos maxima


_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Ven 3 Oct - 20:55


AJ & Elinor


    Toi, plus lente ? Non !

Hors de question qu'elle s'en veuille, ils n'avaient pas pris de retard à cause d'elle. Quelques minutes, peut-être, mais ce n'était pas ça qui les avait mis dans cette situation. En fait, s'il regardait les choses en face, la situation dans laquelle ils se trouvaient n'était ni sa faute à elle, ni même sa faute à lui. C'était un malheureux concours de circonstances, mais dans une randonnée qu'il avait provoquée. Il ne s'en voulait pas pour autre chose que ça. Avoir eu la malchance de choisir le mauvais jour, et surtout d'être avec elle. Seul, ça n'aurait pas été grave, il aurait fait de son mieux. Il ne se faisait pas de soucis pour lui, mais pour elle ... Il ne voulait pas qu'il lui arrive quoi que ce soit.
    Donne ton téléphone, je vais arranger ça.

Autant qu'ils mettent toutes les chances de leur côté, hein. Il ne comptait pas vraiment là-dessus. A vrai dire, il n'avait pas la moindre idée de comment on allait les retrouver. Son père ne s'inquiéterait pas qu'il n'ait pas appelé avant le lendemain, au minimum. Et s'il y pensait, au milieu de tout son travail. Peut-être que Richard Caldwell serait inquiet. C'était le scenario le plus réaliste. Et il n'était pas du tout certain que ça fonctionnerait. Pour autant qu'il se rappelle, Elinor n'avait pas été harcelée par son père, aux Embruns. Il semblait lui laisser de l'espace, quand il le fallait.
Elle, tout en se plaignant du froid, semblait plaisanter. Il l'avait serrée plus fort, comme elle le demandait. C'était insuffisant. Les minutes qui s'écoulaient voyaient la température descendre, et lui aussi avait froid. Il se félicitait d'être un habitué de la montagne, cela dit. Son matériel de snow était suffisamment performant pour le maintenir au chaud un moment. Ses mains, en revanche ... il préférait ne pas y penser, mais la morsure du froid était difficile à supporter. Il avait l'impression qu'on lui enfonçait des milliers d'aiguilles dans les doigts, jusque dans les os.
Il fit l'effort de sourire alors qu'Elinor lui frottait les oreilles, sans lui dire qu'elle lui faisait plus de mal que de bien. Ca brûlait, mais ça ne réchauffait pas. Le coeur n'y était pas vraiment, pourtant il savait qu'il aurait dû faire l'effort pour elle, parce que c'était aussi elle qu'elle rassurait en se montrant aussi joyeuse dans des circonstances aussi peu favorables.
Quand elle lui tendit un gant, il fut tenté d'accepter. Il aurait donné n'importe quoi pour se réchauffer un tout petit peu. Mais ses doigts, à l'intérieur, restaient toujours aussi douloureux. Il le retira précautionneusement, et le lui rendit.
    Je sais ce que tu veux faire, mais ça ne sert à rien. Ils ne servent pas à amener de la chaleur, mais à la conserver. Garde les deux gants, il n'y a qu'à toi qu'ils seront encore utiles.

Il déposa un baiser sur sa tempe, pour la remercier. Elle avait eu un geste noble, mais c'était lui l'homme, il devait assumer pour deux. Ca fonctionnait comme ça.
En l'embrassant, il se rendit compte que sa tête était froide. Il s'inquiéta. Cela ne faisait pas si longtemps que ça, malheureusement, qu'ils étaient sous cette tente, et elle n'aurait pas dû avoir froid comme ça. Il fallait qu'il se concentre pour savoir quoi faire ; c'est elle qui lui donna involontairement la solution.
    Tu vas te coller à moi, oui. Mais tu vas déjà te retourner.

Si elle s'installait entre ses jambes, le dos contre son torse, il pourrait la serrer mieux contre lui, lui tenir chaud. Elle se retourna lentement, trop lentement à son goût. Elle ne se plaignait pas beaucoup du froid, jusqu'à quel point voulait-elle se montrer courageuse ? Il fallait qu'il fasse quelque chose. Il se battit avec les pressions et la fermeture éclair de son manteau. Il avait du mal à tenir le zip de la fermeture, mais il parvint néanmoins à enlever sa veste, et la glissa sur les épaules d'Elinor.
    Enfile ça.

A la seconde où il avait enlevé sa veste, le froid l'avait mordu, lui coupant presque la respiration. Il se mordit l'intérieur de la lèvre. Il ne ferait pas machine arrière.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Ven 3 Oct - 22:44



Parce que tu quoi... ?

Non ? Il voulait la flatter ? Surement pas le connaissait, il était plutôt avare de compliments... Mais si, elle avait été lente.
Après, en y réfléchissant, effectivement ce n’était la faute de personne voire la faute à pas de chance. Le fait que la balade vienne d’une idée d’AJ ne faisait pas non plus de lui un fautif. Si elle n’avait pas un jour décidé de courir aux fesses de Pete alors elle n’aurait jamais rencontré AJ et ils ne seraient pas partis tous des deux aujourd’hui. On pouvait aller loin ainsi, ce n’était pas le but.
Elle n’ajouta rien car il n’y avait rien à dire et puis elle avait vraiment froid. Pas de chance encore, elle était médecin et certains signes ne trompaient pas. En lui donnant son téléphone elle se rendit compte qu’elle était au ralentit. Pas normal. Si elle s’était considérée lente en marchant, là, c’était encore pire. Elle fit comme si de rien n’était, le moins de mouvement elle avait à faire, le plus elle gardait ça pour elle. Quoi qu’elle connaisse aussi les risques d’une température qui baisse trop vite. Elle allait finir par le faire se sentir deux fois plus coupable qu’il ne devait s’imaginer.

Au moment où elle essayait de lui réchauffer les oreilles elle ne pensait pas une seconde qu’elle pouvait lui faire mal, pourtant, elle n’avait cas se passer la main sur le nez pour souffrir elle aussi. Ce n’était pas bien grave, cela n’avait pas duré longtemps.
Et voilà, comme prévu, il ne voulait pas du gant, elle lui avait enfilé mais il le lui rendait dans la seconde. Bon... Que faire ?
Elle n’imaginait pas une seconde qu’il pouvait aussi penser que parce qu’il était l’homme il devait gérer. Lui ? Comme ça ? C’était sexy, dans un autre contexte parce que plus ça allait et plus elle avait froid. Son cœur battait très rapidement et ce n’était pas la conséquence du baiser qu’il venait de lui faire. Sa respiration aussi s’accélérait irrémédiablement.
Elle avait tellement froid. Ses vêtements étaient glacés, sa peau ainsi que ses os. Comme si elle pouvait sentir le froid sur ses muscles, sous l’épiderme. Hypothermie ? Elle avait du mal à y croire, pas aussi rapidement. Etait-elle en si « mauvais » état physique pour tenir si peu de temps ?
Quand il fallut qu’elle se retourne pour lui tourner le dos, elle eu le plus grand mal à le faire... Si elle n’avait pas connu ces symptômes alors peut-être qu’elle n’aurait pas tilté mais là c’était trop flagrant. Dans ses bras elle était bien mais pas dans ces conditions...

__ « Y’a un truc qui va pas AJ... Mon pouls et ma respiration sont trop rapides. C’est trop tôt. » Beaucoup trop tôt mais il devait le savoir parce qu’elle n’allait pas éventuellement clamser dans ses bras et le laisser avec cette galère à gérer.
Maintenant, elle n’avait plus envie de rigoler. Avant oui, pour le détendre mais ça ne marchait pas. Pas avec lui, jamais. Ils étaient si différents tous les deux et pourtant ça fonctionnait plutôt pas mal quand ils étaient ensemble.

__ « T’es sûr qu’on ne peut pas accueillir Alfred avec nous, sur nous, je sais pas, pour apporter plus de chaleur ? » Elle ne demandait même pas pour Alfred, égoïstement, c’était pour eux qu’elle demandait.
Elle parlait lentement en luttant pour respirer correctement. A son père elle l’aurait dit : Papa, j’ai peur. Là... Elle grimaça et ravala sa salive. Elle ne se doutait absolument pas de ce qu’il allait faire par la suite.

Elle ne le vit pas faire car elle était de dos et de toute façon elle était à moitié à l’ouest. Ici mais plus tout à fait. Rose Dawson avait tenu plus longtemps dans les eaux glacées de l’océan Atlantique... Elle essaya comme elle le pouvait de refuser le manteau d’AJ mais elle n’en fut pas capable.

__ « Et toi ? AJ ! » Mais non, et lui ? Il était surement plus habitué mais si quelqu’un n’arrivait pas vite son état finirait aussi par décliner rapidement.
Maintenant qu’elle était de dos elle ne pouvait plus le serrer comme elle le faisait juste avant mais elle tourna quand même la tête pour le regarder. On pouvait lire dans ses yeux sa reconnaissance ainsi que son inquiétude pour lui. Il y avait aussi surement autre chose mais pour elle ce n’était vraiment pas le moment.
La peur alors qu’elle reprenait doucement ses esprits semblait ne plus vouloir la quitter.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Sam 4 Oct - 0:00


AJ & Elinor


C'est vrai. Elle était médecin. Elle parlait pouls trop rapide, tout ça. Enfin tous les deux pensaient la même chose au final : qu'elle avait trop froid. Même en le cachant derrière des symptômes physiques, elle le reconnaissait. Il ne la laisserait pas comme ça. Quelque chose l'en empêchait et le persuadait de faire absolument tout ce qu'il fallait pour l'aider, en attendant que des secours les trouvent.
    Bon, calme-toi et essaie de respirer plus lentement, plus profondément, OK ?

Ce qu'il lui demandait n'était pas une sinécure. Respirer profondément l'air froid, c'était le laisser vous brûler la trachée, les poumons. C'était une sensation horrible. Mais c'était nécessaire. Lui-même se forçait à en faire autant depuis plusieurs minutes.
Il voulait économiser la batterie de son téléphone, mais il s'autorisa tout de même à regarder l'heure. 21h24. Seulement. La nuit n'avait même pas encore commencé. Comment allaient-ils tenir ? Peut-être qu'Alfred pourrait les y aider ? Peut-être qu'il leur tiendrait chaud pendant quelques temps ? Mais combien de temps ? Combien de temps avant qu'il ne devienne un poids ? Que le froid, la faim le rendent agressif ? Ils avaient tout juste la place pour eux deux dans la tente, pouvaient-ils y accueillir Alfred ?
Ou alors ... peut-être que le chien pouvait les aider, oui. Mais autrement. Il y avait un truc à tenter, si Elinor était d'accord.
    Ton chien ... il saurait rentrer à Whistler ? La station est à moins de 25 kilomètres.

Il y avait des animaux abandonnés qui parcouraient des dizaines de kilomètres pour retrouver leurs maîtres. S'il s'agissait de retrouver quelqu'un d'autre et sauver sa maîtresse, ça fonctionnerait peut-être, non ?
    Je vais aller le chercher et le ramener. Tu lui expliqueras et sinon ... Il ne faut pas qu'il soit couvert de neige, s'il veut rentrer.

Ce n'était pas à lui de prendre la décision, mais à Elinor. En attendant, ça lui avait évité de se justifier sur le fait de lui avoir laissé son manteau. Qu'est-ce qu'il aurait pu faire d'autre ? Il avait froid, évidemment, et si elle avait insisté un peu trop pour qu'il le récupère, il aurait peut-être eu du mal à refuser. Tenir. Il fallait qu'il garde ça en tête comme leitmotiv. Surtout après avoir ouvert la tente pour aller chercher le chien. La neige s'était calmée, heureusement, mais il faisait nuit noire, et un vent froid soufflait, soulevant les flocons à peine tombés, et faisant pleurer ses yeux. Putain. Ce n'était pas un temps de saison. Il se dépêcha d'aller détacher le chien. Alfred était calme, mais encore assez vif. Il eut vite fait de rentrer dans la tente. AJ était sur ses talons, pas pressé de traîner dehors, lui non plus. Il aurait presque eu chaud dans la tente quand il y rentra. Il se sentait gelé de l'intérieur. Il se rassit, passant ses jambes autour de celles d'Elinor, et se pressa contre son dos.
    C'est à toi de jouer, maintenant.

Lui se concentrait à maîtriser les tremblements de son corps. Il était à l'intérieur, ça allait passer.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Sam 4 Oct - 10:22

Parce que tu quoi... ?

Se calmer. Ok. Possible... Elle allait essayer. Respirer comme il le lui demandait. Si elle avait été à l‘hôpital elle aurait tout de suite su quoi faire pour endiguer l’hypothermie. Ici, elle était incapable de savoir ce qu’il fallait ou non essayer de faire. Elle n’était pas médecin de terrain elle, pas médecin de guerre non plus. Mettez là en Syrie avec des moyens qui n’en sont pas, ses patients mourraient tous... Ce n’était d’ailleurs pas son truc. Elle aimait la technologie, les scanners, les bistouris électrique, elle aimait que ça bip de partout... Les urgences oui, mais haute technologie. Ici, il n’y avait que l’urgence. Les patients c’étaient eux, elle pour l’instant et les moyens... Elle n’en avait pas exceptés ses poumons donc qui essayaient tant bien que mal de prendre de l’air.
C’était douloureux. Ça passait d’abord par le conduit nasal et la première étape était douloureuse. Ca la brûlait et arrivé au fond de sa gorge ce n’était pas mieux. Malgré elle, des larmes coulèrent sur ses joues. Elle n’y pouvait rien. Le froid et la douleur étaient seuls responsables de ces quelques larmes. Pleurer, elle n’aimait pas cela et AJ l’avait suffisamment vu faire à son goût. Elle valait mieux que cela.

Elle se concentrait sur sa respiration, tentant de remuer aussi ses doigts, ses orteils, doucement mais surement. Avec le manteau d’AJ elle se sentait déjà un peu mieux, mais lui ? Elle n’eut pas réellement le temps de lui demander car il mentionnait Alfred suite à ce qu’elle lui avait proposé et il était sorti le chercher !

__ « Je pense. Ne sors pas comme ça ! Ton manteau ! » Ah, elle n’arrivait même plus à hausser le ton. Dommage que cela ne soit pas permanant, elle aurait fait des vacances à beaucoup de gens !
Il sortait comme ça alors qu’il faisait encore plus froid dehors. Pour le moment elle était focalisée sur AJ qui selon elle faisait n’importe quoi. Elle était rassurée qu’il le fasse mais il se mettait en danger. Dommage qu’il ne fonctionne pas comme tous ces snowboarders et skiers qui mettaient toujours des vêtements trois fois trop grands, ils auraient pu s’y mettre à deux. Ils auraient eu l’air con, mais mieux vaut avoir l’air con que d’être mort de froid.

AJ et Alfred revinrent rapidement et AJ s’installa à nouveau derrière elle et la serra. Alfred avait manqué de la faire tomber en pénétrant dans la petite tente. Il était ravi d’être avec sa maîtresse. Elle prit les croquettes qu’elle avait dans son sac pour les lui donner. Il ne fallait pas qu’il ait trop faim car sinon il irait chasser plutôt que de faire ce qui lui a été demandé.
Enfin... Pour le moment il mangeait et Linoy ne savait pas bien si ce qu’AJ avait proposé était possible. Aurait-elle la force de le laisser partir seul à l’aventure ? Dehors il y avait le mauvais temps... Pas -40, ce qu’il pouvait supporter mais mauvais temps quand même. Il y avait des voitures, pas tout de suite me direz-vous mais une fois arrivé en ville. Il y avait les humains, ces êtres abjects qui font du mal aux animaux... Alfred n’était pas un chaton, il faisait même peur aux gens la plupart du temps mais le voir seul ne donnerait-il pas de mauvaise idée à ces cinglés ? Elle allait de toute façon lui laisser son harnais. S’il avait un harnais c’est qu’il avait des maîtres.
Elle le laissa manger et donna aussi une barre de céréales à AJ. Elle en avait une autre pour elle.
Elle n’était pas enchantée du tout par le fait de laisser partir son bébé mais AJ avait raison, avec lui dans la tente, la place était plus que restreinte. Avec un chihuahua il n’y aurait pas eu de souci mais le chihuahua serait déjà mort de froid...
Une fois les croquettes avalées par Alfred, elle sut que c’était le moment. Elle lui attrapa la tête et le fit l’écouter. Il était calme, cela ne lui arrivait pas souvent comme il était encore jeune mais cette fois, il était très calme, digne, comme un vrai chien de sa race.

__ « Alfred. Il est où Bruce ? A la maison ? » Elle avait capté son attention, évidemment, avec Bruce, ça marchait toujours. Ce chien avait une passion pour son chat. Bruce ne pouvait pas régurgiter une boule de poils sans qu’Alfred rapplique pour lui tenir les poils derrière les oreilles...
La seule solution pour qu’il rentre à Whistler était selon elle de parler de Bruce. Si elle lui avait dit de retrouver « papy » ça n’aurait pas fonctionné. Il n’aimait pas assez Richard pour cela. Avec Bruce, c’était presque gagné. Ensuite, il se posterait en bas de l’immeuble et hurlerait à la mort. Avec un peu de chance Julia leur merveilleuse voisine serait là et l’entendrait et comprendrait. Linoy lui avait donné il y a bien longtemps un double des clés pour qu’elle s’occupe de ses bébés. Si Alfred était seul dans la rue et hurlant, elle saurait que sa maîtresse était en danger. C’était sur cela qu’elle comptait. Rien de plus, rien de moins.

__ « TU vas retrouver BRUCE ! A la MAISON ! OUI mon gros !  On y va ! ALLEZ ! BRUCE ! » Elle insistait sur certains mots. Pas la peine de lui parler durant des plombes, sa capacité à se concentrer était peu développée.
Dès qu’elle avait prononcé le nom de son chat il avait commencé à remuer la queue. Ce n’était pas pour rien qu’elle avait appelé son chat Bruce... Dès qu’il était arrivé chez elle Alfred en avait fait son protégé et le protégé d’Alfred, c’est qui ? Bruce Wayne évidemment !
Elle bascula à quatre pattes pour le faire sortir, le retenant encore et continua à répéter les mots clés. Finalement, elle le lâcha. Il partit en trombe puis fit demi-tour. Le cœur de Linoy était brisé. Elle avait fait comme si de rien n’était mais l’envoyer tout seul c’était, pour elle, l’envoyer vers le danger le plus grand. Alfred revint donc à elle et se coucha à ses genoux.

__ « Non bébé ! Tu vas chercher Bruce ! Allez, allez mon gros, BRUCE ! » Elle le poussa, enfonçant ses mains dans ses poils. Même à travers les gants elle sentait la chaleur de sa peau. Si seulement elle aussi avait été un malamute.
Alfred se releva et fila pour de bon.

__ « Je t’aime... Attention aux voitures, aux humains, aux pièges... » Excepté pour le je t’aime, tout le reste avait été plus ou moins chuchoté.
Elle le suivit du regard autant qu’elle le pu et revint dans la tente pour se remettre contre AJ. Maintenant, les larmes qui coulaient le long de ses joues n’étaient plus dues au froid. S’il lui arrivait quelque chose... Elle n’avait pas mis longtemps à prendre la décision mais elle la regrettait déjà.

 __ « Voilà. Ça va ? » La tente était restée ouverte et AJ était sorti sans manteau. Elle aurait tant voulu lui faire face mais c’était dans cette position qu’il fallait qu’ils soient...

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Lun 6 Oct - 13:36


AJ & Elinor


23h17. Presque deux heures supplémentaires de passées. Deux heures avant quoi ? Ils n'avaient pas plus d'espoir que tout à l'heure qu'on les trouve, si ce n'est Alfred. Tout reposait sur Alfred, ou sur l'inquiétude de son propre père. Il ne comptait pas vraiment sur Julian. C'était un éminent praticien, doué dans son domaine, tout ça tout ça, et un père et un mari aimant. Mais de là à se préoccuper de choses aussi bassement terre à terre que le fait que son fils ait téléphoné en temps et en heures ... Non, leur seul espoir était Alfred. Un chien. Qui avait rejoint sa maîtresse quelques secondes après être parti. Il n'était pas revenu ensuite, mais AJ n'était guère confiant. Elinor, quant à elle, avait été dévastée. Il l'avait laissée digérer en silence, il n'y avait pas grand-chose de plus à dire pour la consoler. Si Alfred n'était pas retrouvé, Elinor ne se consolerait sans doute pas de savoir que son chien était mort en tentant de leur sauver la vie. Il espérit ne pas avoir à porter ça. Le reste était assez lourd.

Il se sentait engourdi. Il y avait plusieurs longues minutes qu'il ne tentait plus de cacher ses mains dans les manches de son pull, ni entre son torse et le dos d'Elinor. Il avait tellement mal qu'il n'avait plus mal, tant qu'il ne remuait pas les doigts. Ils étaient d'un blanc presque translucide, zébrés de bleu, de noir. Ils étaient gelés. Cette perspective ne le faisait même pas réagir. Sa poitrine se serrait presque mécaniquement quand il inspirait l'air froid. Son propre corps lui semblait comme mort, inopérant. Seul son cerveau réagissait encore, entre deux phases d'extinction. Il avait parfois l'impression que de longues minutes se passaient où, tout en étant conscient, sa tête se vidait. Il avait le plus grand mal à se rappeler de ce qui lui traversait la tête.
Au milieu de tout ça, il ne restait que deux idées, persistantes, qui semblaient vouloir vaincre le froid. La première l'avait pour ainsi dire frappée entre les deux oreilles, alors qu'en serrant Elinor contre elle pour la protéger du froid, il avait posé la tête sur son épaule. Il voulait la garder en vie coûte que coûte, et il savait pourquoi. Elle n'était plus tout à fait une simple amie. C'était nouveau pour lui. Aucune fille ne lui avait inspiré ce qu'Elinor lui inspirait. Son cerveau était pourtant trop embrumé pour analyser la portée de tout ça.
La deuxième idée, ancrée plus fort encore en lui, avait découlé de la première, naturellement. Il fallait qu'il maintienne Elinor éveillée. Il savait que le plus gros danger qui leur courait après, c'était de se laisser sombrer. Depuis, il lui murmurait à l'oreille, comme un leitmotiv.
    Reste avec moi ... On va tenir ... Les secours vont venir ...

Il avait déjà dû dire tout ça des dizaines de fois, et quand il émergeait de ses moments d'aphasie, c'était ce qu'il lui répétait encore. Sans vraiment voir son visage, il sentait à ses mouvements, à sa respiration, qu'elle était encore consciente. Alors il continuait. De plus en plus lentement. Il avait lui-même le plus grand mal à appliquer les ordres, les encouragements qu'il lui adressait.
Le voile devant ses yeux ne cachait-il pas un endroit plus accueillant ? Que risquait-il à se laisser aller ? Il avait tellement froid, tellement mal. Ses muscles étaient si raides qu'il avait l'impression de ne plus pouvoir bouger. Il pouvait bien se reposer. Mais il y avait Elinor. Elinor devait rester éveillée. Elle, mais pas lui ? Pourquoi ? Il fallait. Il le savait. Il ne comprenait plus rien. Mais il fallait. Il fallait qu'il l'avertisse, elle ne pourrait plus compter sur lui. Il fallait qu'elle tienne seule. Un dernier effort, et il pourrait se reposer. Juste lui dire encore ça.
    Il faut que tu tiennes. OK ? Jusqu'à ce que ... les secours ... Il faut ... Il faut, parce que je ...

Tout devint noir.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   Mar 7 Oct - 21:49



Parce que tu quoi... ?

Deux heures étaient passées sans qu’elle ne s’en rendent vraiment compte. En réalité, elle n’avait aucune notion de temps et ces deux heures auraient tout aussi bien pu être quatre ou juste une. Elle ne se rendait plus vraiment compte de rien. C’était très long, vraiment très long et ce surtout parce qu’AJ l’empêchait du mieux qu’il pouvait qu’elle finisse par s’endormir. Il parlait, elle écoutait tout en continuant à essayer de ses balancer. Bouger ce qu’elle pouvait comme elle le pouvait pour rester consciente.

Bien qu’elle ne souffre pas autant du froid qu’AJ, elle ressentait les mêmes choses. Respirer lui faisait très mal. Elle avait l’impression que son nez allait la lâcher et tomber pour se cacher dans une poche ou ses gants. Gants qui la protégeaient effectivement mais il n’y avait rien à faire, elle crevait tout de même de froid elle aussi.
Tout ce qu’elle ressentait était douloureux et elle n’osait se demander ce qu’AJ, lui, pouvait bien ressentir. Son don de manteau l’avait clairement sauvée d’une fin trop rapide. Jamais elle n’aurait tenu jusque-là si elle ne l’avait pas eu. Lui, comment tenait-il ? Elle ne cessait de penser à lui, d’essayer de toujours rester le plus collée à lui.
Cependant, pour une fois, elle ne parlait absolument pas. Elle le laissait faire. Elle n’avait plus envie de blaguer et de toute façon, elle n’en avait même plus la force. Ce qu’elle voulait c’était dormir car en plus du froid, il y avait la fatigue de la marche, des gardes enchaînées ainsi que de ses insomnies. Une grosse fatigue donc et qui ne l’aidait pas vraiment. Qu’est-ce qui l’aidait de toute façon excepté AJ ? L’idée qu’Alfred retrouve la maison et alerte les secours ? Non. Quand elle pensait à lui elle était prise d’angoisses. Et si il s’était fait renversé. Son gros bébé était très foncé, dans la nuit on pouvait ne pas le voir. Et si on lui avait fait du mal ? Si quelqu’un avait essayé de le voler ? Il avait tendance à être particulièrement sympathique... Alors personne ne les chercherait. Pourquoi n’avait-elle pas contacté son père avant de partir ? D’habitude elle le tenait toujours au courant. Toujours sauf aujourd’hui. Quelle bêtise !

La voix d’AJ était de plus en plus faible mais jamais elle ne réagit, du moins pas au départ. Comment ? De toute façon il allait bien. C’était ce qu’elle se disait. Il continuait toujours à parler, reprenant toujours ses mêmes phrases. Elle les récitait aussi dans sa tête en même temps que lui.
Enfin, alors qu’elle avait abandonné son balancement, la réplique d’AJ fut différente. A ce moment-là seulement, alors que sa routine était changée, elle répondit. Sa voix était à peine audible mais tous les deux étaient si proches, elle n’avait pas besoin d’essayer de se faire entendre.

__ « Ok. » Intérieurement elle avait envie de lui hurler que personne ne viendrait. Qu’elle avait envoyé Alfred se faire tuer sans aucune promesse de résultat. Qu’elle était égoïste. Qu’ils allaient mourir de froid ici, tous les deux et qu’au moins ce serait beau car ils étaient dans les bras l’un de l’autre... C’était vrai, et faux, parfois idiot mais ses pensées partaient dans tous les sens quand elles parvenaient à fonctionner un minimum.
AJ continuait de parler puis plus rien. Elle attendit. Combien de temps ? Pas très longtemps mais au moins une minute qu’il continue sa phrase, mais rien.

__ « Tu quoi ? [...] AJ ? » En se concentrant elle se rendit compte qu’il était effectivement plus lourd sur elle.

__ « AJ ? » Elle le savait elle aussi que leur pire ennemi était la perte de conscience. Lui il avait tout fait pour qu’elle ne sombre pas à commencer par se mettre en danger en se dévêtant. Elle, qu’avait-elle fait ?

__ « AJ ?! AJ, parce que tu quoi ?! » Tout à coup, avec l’adrénaline elle était re-là. Pas à 100%, ce n’était pas possible mais elle se sentait vivre à nouveau, un peu.
Elle se retourna et AJ glissa sur le flanc, inconscient. Elle se mit à quatre pattes plus lentement qu’elle l’aurait voulu et lui massa la poitrine.

__ « Non, non, non, non, non ! AJ ! NON !! » Elle commença à pleurer, paniquée et incapable de faire quoi que ce soit d’utile.
Elle tenta tant bien que mal de le prendre dans ses bras, donc, de le redresser un peu. Ce fut extrêmement difficile mais elle y arriva grâce à l’étroitesse de la tente aussi très certainement.
Là, elle le serra de toutes ses forces. Ouvrit le manteau et l’y mit avec elle. Cela servait-il réellement à quelque chose ?
Elle le frotta encore et toujours aussi énergiquement qu’elle le pouvait, pas assez fort donc surtout qu’elle avait mal au bras. L’effort l’aida à se réchauffer mais ce ne fut pas suffisant car l’effort la fatiguait aussi et qu’elle n’avait pas les ressources pour être réellement efficace.
Elle fit cela durant dix minutes puis elle finit par ne plus y arriver. A ce moment-là, elle entendit du bruit dehors. A force de trop regarder des séries sur les serial killers, elle eut d’abord très peur, la tente s’ouvrit et elle se prit une lumière aveuglante dans les yeux.
Maintenant, elle n’y voyait plus rien et le bruit lui semblait assourdissant. Elle fut tirée en arrière et allongée sur quelque chose de mou, recouverte. La chaleur était presque douloureuse. Elle ne savait pas où était AJ maintenant, ce qu’on lui faisait mais elle était rassurée, les gens n’étaient pas là pour les tuer, bien au contraire. Elle tourna la tête et l'aperçu, du moins, c'est ce que son cerveau lui dit.

__ « AJ... Les secours... On a réussi. » On lui plaqua un masque sur le visage, là, elle essaya encore de parler mais n’y arriva pas, ensuite, plus rien, excepté ça qui tournait en boucle dans sa tête : « Il faut que tu tiennes. OK ? Jusqu'à ce que ... les secours ... Il faut ... Il faut, parce que je ... »

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parce que je ... [PV Elinor] - TERMine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Camembert président, parce que l'on ne rigole pas avec le plaisir...
» Parce que nous le valons bien... ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: