Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Pour ne rien ressentir - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Pour ne rien ressentir - TERMINE   Lun 8 Déc - 22:25

Pour ne rien ressentir

Comment en était-elle arrivée là ? Comment après tant de temps sans toucher à quoi que ce soit avait-elle pu si facilement retomber ? Ses thérapeutes l’avaient pourtant mise en garde à plusieurs reprises. « Vous ne serez jamais guérie Linoy. Il vous faudra être vigilante, toujours. » Elle l’avait compris, elle le savait mais jamais elle ne se serait imaginée replonger ainsi.
Il y avait d’abord eu AJ. AJ qu’elle avait vu se droguer. AJ qui toujours avait de la drogue chez lui. Etait-ce pour cette raison qu’elle l’appréciait tant ? Etait-ce son instinct de junkie qui l’avait poussée vers lui ? Instinct qui l’aurait amenée à tomber amoureuse de lui pour se rapprocher de la drogue ? Ces questions étaient étranges, certes, mais elle se les posait réellement.
D’abord, donc, AJ. Amoureuse pour de vrai ou par intérêt ? Aucune idée en cet instant et pourtant au fond d’elle elle ne pouvait croire qu’il ne s’agissait que d’une histoire de drogue. Jamais elle n’aurait dû le surprendre aux Embruns. Rien de tout cela ne serait arrivé. Peut-être serait-elle tout de même tombée amoureuse de lui mais elle n’aurait pas replongé... En théorie... S’il n’avait pas voulu la cacher... Si seulement il avait assumé, comme elle l’aurait fait ! Pourquoi ne pouvait-il pas assumer le fait d’être avec elle ? N’était-elle pas assez bien pour lui ? Pas assez comme Caitlyn ? Pas assez jolie, pas assez mince, pas assez sportive... N’oubliez pas que Linoy est une personne psychologiquement fragile, un rien peut la pousser dans une spirale infernale alors avec tout ce qu’elle vivait en ce moment. Qu’y avait-il encore ? AJ en premier. Son père en second.
Richard , son roc, son exemple n’était en fait qu’un menteur, un tricheur ! Elle n’avait pas cru le BS quand elle y avait lu qu’il avait une relation avec Abigail. Elle n’avait pas non plus cru Joshua quand il lui avait dit qu’il les avait vus et que tout cela était étrange et puis elle était allée chercher des croquettes chez son fournisseur dans un petit bled en dehors de la ville. Prise d’une furieuse envie de faire pipi elle s’était arrêtée dans un diner se trouvant en face d’un motel. C’est idiot, elle avait pensé : « Tiens, c’est marrant, c’est exactement la même voiture que celle de papa. » Elle n’avait pas réussi à voir la plaque mais il y avait un autocollant placé exactement au même endroit que celui que Richard avait collé quelques années auparavant quand ses enfants le lui avaient offert. Autocollant du meilleur papa-poule... Rendez-vous compte.
Une fois sa commission faite elle était restée devant le diner, tournée vers le motel et les voitures et là... Elle les avait vus. Un homme ressemblant comme deux gouttes d’eau à son père et une femme rousse. Très collet monté. La mère d’AJ... Encore lui.
Le présumé Richard la tenait par la main, à ce qui lui semblait, ils sortaient d’une chambre. Il la tenait par la main, la regardait avec une tête d’idiot et avait fini par l’embrasser. Ensuite elle était montée dans sa voiture et lui dans celle avec l’autocollant. Linoy s’était cachée les voitures étaient passées... Elle avait cru reconnaître Abi, pour ce qui était de Richard, elle en était certaine, c’était lui. Elle avait bien regardé et l’autocollant l’avait trahi.
Voilà ce qui l’avait poussée à replonger. Comment ? Rien de plus simple.
Elle avait demandé à AJ si elle pouvait passer. Elle savait déjà où il planquait sa dope. Elle l’avait surpris à fureter souvent dans le même coin de sa chambre, une petite boîte... Elle était arrivée chez lui très tard lui expliquant qu’elle devait ensuite partir très tôt le lendemain matin. Quand il était parti se laver elle en avait profité. L’affaire était dans le sac. Le jour suivant elle était partie aux aurores et était restée chez elle à ruminer. Chez elle et non chez Caitlyn. Elle voulait être seule. Alfred et Bruce n’étaient pas là non plus.
Elle avait donc passé sa journée à regarder le petit sachet qu’elle avait posé sur son lit. En prendre, ou pas, tout prendre ? Juste un peu ? Ne pas en prendre assez ne lui ferait pas assez d’effet... Saurait-elle encore s’y prendre ? Evidemment !
A onze heures elle se mit à réfléchir plus concrètement. La coke, pas mal mais cela ne la ferait rien oublier en fin de compte. C’était autre chose dont elle avait besoin. La cocaïne allait l’exciter, l’énerver et vu l’état dans lequel elle était, surement la rendre encore plus déprimée. Non. Il lui fallait autre chose. Elle appela donc son ancien dealer pour lui demander s’il avait quelque chose qui lui permettrait d’oublier, du moins pour quelques heures. A midi tapante il était là. Elle exigea de ne pas connaître le nom de ce qu’il lui vendait bien que vu la couleur... Marron...
Elle continua à pleurer, à ne pas croire en tout ce qu’elle avait vu. Elle essaya de se convaincre que tout allait bien mais ce fut sans succès. Tout allait mal.

N’allez pas croire que sauter le pas fut simple. Elle joua longtemps avec ce deuxième sachet. Le délaissant de temps à autres pour l’autre, se disant qu’elle ne pouvait pas faire cela... Jamais elle n’avait pris de cette poudre. Jamais elle n’en avait ressenti le besoin mais aujourd’hui c’était différent.
Ce fut la cocaïne qu’elle privilégia pour commencer. Un tout petit peu. Elle sentit son cœur s’accélérer, une envie idiote de sauter partout... Elle fuma cinq clopes d’affilée puis ouvrit le sachet de « brown sugar » . Si elle avait été « raisonnable » pour commencer, là, elle ne l’était plus. Elle prit tout le sachet et se prépara à tout prendre d’un coup sachant pertinemment que c’était dangereux puisqu’elle était encore sous l’effet de la cocaïne.
Tout cela elle le fit en pleurant. Les larmes disparurent rapidement et tout aussi rapidement elle se sentit partir. Doucement. Tout son corps se relâchant. Sa respiration devint plus difficile. Elle n’arrivait plus à bouger. Ses doigts devenant bleu et elle plus blanche que d’habitude... Elle se mit à trembler sans rien contrôler tout en ayant mal partout sans savoir où exactement. Jamais elle n’aurait dû prendre de ça. Jamais elle n’aurait dû  le faire juste après avoir pris de la coke. En quelques minutes elle se mit à vomir puis s’endormit, emportée par les effets des produits. Se réveilla puis repartit. La suite ? ... Elle n’en sait rien. Elle ne s’en souvient pas, tout ce qu’elle sait c’est qu’elle est maintenant à l’hôpital, de toute évidence. Pour le moment, elle n’était pas encore très fraîche.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour ne rien ressentir - TERMINE   Dim 14 Déc - 20:48



▲ Pour ne rien ressentir feat Linoy & Joshua


C'était la deuxième fois en quelques semaines qu'il se précipitait aux urgences pour voir sa fille aînée. Et autant la première fois était un malheureux accident auquel personne ne pouvait réellement quelque chose, autant cette fois c'était infiniment plus grave. Le mot overdose avait pour ainsi dire mis Richard en état de choc. Après tout le travail que Linoy et lui avaient mené pour la sortir de là, en dépit des contrôles quotidiens ... Il ne comprenait pas ce qui avait pu amener sa fille à replonger. Le médecin lui avait expliqué qu'elle avait mélangé des substances incompatibles. Il connaissait son passif de droguée, ce qu'elle avait testé. Et il avait retenu deux choses de ça. La première, c'est que compte tenu de ses "connaissances", un tel accident n'aurait pas dû lui arriver. La deuxième, qui en découlait, c'est qu'elle l'avait probablement fait exprès. Il ne pourrait sans doute pas tirer ça au clair tout de suite, ni même comprendre les raisons qui l'avaient poussée, mais ce serait un travail nécessaire si elle ne voulait pas que cet accident de parcours ne soit synonyme d'une véritable replongée.
Il était seul quand il arriva dans la chambre de Richard. Il avait laissé un message aux garçons, et à Rachel. Il ne faisait aucun doute qu'ils ne tarderaient pas à arriver. Pour le moment, il était à nouveau assis sur une chaise au pied du lit de sa fille, lui tenant la main. Elle remuait doucement, vraisemblablement prête à se réveiller. C'était un soulagement. Les médecins lui avaient expliqué que certains produits permettaient d'atténuer les effets de l'overdose. Tout cela restait du chinois pour lui, comme à chaque fois qu'on lui parlait de médecine en des termes trop détaillés. Il était, en revanche, incollable sur le sevrage, les addictions et tout ce que Linoy avait traversé. L'important, au final, c'était qu'ils avaient réussi à ramener sa fille, et qu'elle n'aurait probablement pas de séquelles. Elle était d'ailleurs en train d'ouvrir doucement les yeux. Richard tenta de se contenir pour ne pas la perturber, ne pas parler trop fort.
    Chérie. Linoy. Tu es réveillée. Tu m'as fait tellement peur. Reste calme. Je vais appeler ton médecin.

Le doigt déjà sur la sonnette depuis quelques minutes, il appuya sur le bouton. Un peu trop, un peu trop fort, mais il voulait qu'ils viennent vite. Qu'ils s'occupent de sa petite fille. Qu'ils le rassurent, aussi.
made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Pour ne rien ressentir - TERMINE   Mar 16 Déc - 13:37

Pour ne rien ressentir

D’abord, rien. Ensuite, la bouche sèche. Le mal au cœur. Le mal de tête. Les crampes dans le ventre. Le froid. Un peu de chaud. La lumière qui peu à peu vous tire à elle. Le bruit que vous n’aviez pas remarqué mais qui maintenant vous empêche de retourner vers le « rien ». Elle se réveillait. De quoi se rappelait-elle ?
Elle pleurait. Elle avait hésité. Craqué et... Où était-elle ? Ces bruits, elle le connaissait par cœur sauf que d’habitude elle n’était pas allongée... Pas dans cet état.
La colère et la tristesse elles aussi remontaient. La colère surtout. Contre son père. Contre AJ et évidemment, contre elle. Elle avait craqué. Comment avait-elle pu craquer ? Si seulement elle ne s’était pas réveillée... Ce n’était pourtant pas une tentative de suicide. Non, elle voulait juste oublier. Mourir ? C’était un peu gros non ? Même pour elle.
Elle savait très bien que mélanger les substances était une mauvaise idée, dangereuse. Elle l’avait pourtant fait. Elle voulait que ça aille plus vite. Que les effets durent plus longtemps. Elle pensait sincèrement que son corps résisterait mieux. Il avait pourtant l’habitude. C’était avant. Aujourd’hui son corps ne connaissait plus tout cela. Quelle bêtise ! Quelle idiote !
Elle avait envie de retourner dans le « rien ». Tellement envie. C’était trop compliqué. Il faudrait tout recommencer. Le psy, les réunions. Réapprendre à être forte. Retrouver la motivation. Faire confiance. Elle n’aurait plus son père. Elle ne pouvait plus lui faire confiance.
Elle n’aurait pas AJ. Jamais il ne serait en mesure de l’épauler. Il ne savait pas s’occuper de lui alors d’elle ? Et puis il était un addict.

Petit à petit donc, elle reprenait conscience. Elle n’en avait pas envie. Elle espérait être seule. Non.

__ « Oh ... Ça va, ça va. Je l’appellerai toute seule quand je voudrai le faire. » Elle avait beaucoup de mal à parler. Lavement ? Erffff...
Son père lui donnait aussi la nausée. Elle était à peine réveillée qu’elle avait déjà envie de fumer une cigarette pour se calmer les nerfs.

__ « Sors ! »  Elle s’était redressée sur son lit. Elle avait tant de mal à le faire. Son cerveau allait à peu près à vitesse normale mais pas son corps. Elle était cassée. Elle avait envie de hurler, de lui balancer pleins de saloperies à la figure mais elle en était incapable. Son corps ne le voulait pas et son esprit n’était finalement pas mieux. Insulter son père ? Pas vraiment dans ses habitudes ou même encore dans son éducation. Avec sa mère oui. C’était simple. Pas avec Richard.

__ « Tout ça c’est de ta faute. Joshua m’avait prévenue et je l’ai pas cru. Je vous ai vus ! Tu nous as menti à tous ! Les petits, moi et surtout Sarah ! » Ce ne serait surement pas clair, même pour Richard mais il savait bien ce qu’il avait fait non ? Ce qu’il avait fait et qu’il n’aurait pas dû faire !

__ « Je veux que tu me laisses tranquille, que tu t’en ailles ! » Elle se retourna pour ne plus lui faire face. La vue du mur n’était pas génial mais tant pis. Elle avait un bout de fenêtre et elle voyait au moins la neige tomber. Le principal étant qu’elle ne voyait plus son père. Cet horrible bonhomme, ce menteur !
Elle ne pleurait pas, la colère l’en empêchait mais elle était prête à exploser. Heureusement, le médecin que Richard avait appelé n’allait pas tarder. Sauvée par le Doc ! Merci !

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Joshua Caldwell
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 220
ζ Âge du personnage : 25

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): Mer, AJ, Carrie, Paul

MessageSujet: Re: Pour ne rien ressentir - TERMINE   Lun 5 Jan - 22:47


Pour ne rien ressentir


Ca ressemblait à un mauvais film. L'ex-droguée qui retombe dedans. ⊹ Sauf qu'aujourd'hui, en plus, on parlait de sa demi-soeur, et qu'il savait très bien pourquoi elle avait fait ça. Ils en avaient même parlé ensemble. Il ne savait d'ailleurs pas vraiment si la colère ou l'inquiétude dominait. Elijah et Rachel étaient restés avec leur mère, pour éviter d'être trop nombreux d'un coup vers leur demi-soeur, et lui s'était occupé de Linoy. Tout ça parce que son père, l'homme le plus droit qu'ils connaissent, avait couché avec son amour de jeunesse, cette pétasse BCBG d'Abigail Harrington. Richard Caldwell avait commis un putain d'adultère, et il avait le plus grand mal à le digérer. Ca ne lui ressemblait, ce n'était pas ce qu'il leur avait appris.
Il y avait aussi AJ Harrington, qu'il avait eu au téléphone et qui venait prendre des nouvelles. Joshua l'avait toujours trouvé sympa dans son genre. Le mec cool, mais un peu inexistant. Jusqu'à ce qu'il comprenne aujourd'hui qu'il s'était foutu de la gueule de sa soeur. Joshua avait même cru au départ que c'était pour ça qu'elle avait replongé. Leur engueulade au téléphone avait dû se faire entendre loin autour. Comment vouliez-vous qu'avec tout ça il ne se sente pas en colère ? En colère, parce que c'était Linoy qui payait les pots cassés, et que franchement elle ne méritait pas ça. OK, depuis son arrivée dans leur famille, elle avait toujours été un peu bizarre. A la fois pleinement un membre de la famille, et à la fois un peu quelqu'un d'autre. Mais il avait appris à la connaître, et savait qu'elle faisait ce qu'elle pouvait. Que certaines des personnes qui auraient le plus dû la soutenir ne l'ait pas fait était tout bonnement dingue.
Mais que son père soit dans sa chambre d'hôpital était sans doute encore plus dingue. Son père à qui Linoy venait de dire qu'elle les avait vus. C'était ça qui venait de lui faire comprendre que c'était vrai. Que Richard avait vraiment merdé. C'était ça qui le mettait en colère, et il dut prendre sur lui pour ne pas frapper son père. Il avait immédiatement compris, alors que Linoy parlait, que c'était pour ça qu'elle avait fait ce qu'elle avait fait. Et leur mère, comment le prendrait-elle, quand elle le saurait ? Qui lui dirait ?
Alors que Linoy était en train de s'énerver après leur père, il entra dans la chambre et fit face à son père. Ils faisaient la même taille, tous les deux, mais si habituellement Richard lui semblait plus impressionnant qu'il ne l'était lui-même, aujourd'hui le rapport de force était inversé.
Elle a raison. Sors immédiatement ou c'est moi qui te ferai sortir.
Il avait gardé son calme, en dépit de la colère qui bouillait en lui, mais son ton était sans appel. Sec, cassant et déterminé. Richard, déjà debout, sortit de la pièce et Joshua put enfin prêter un vrai regard à Linoy, en essayant de laisser de côté tout ce qu'il avait appris aujourd'hui.
Comment tu te sens ?
C'était plus une proposition de l'écouter si elle avait besoin de se confier qu'une vraie question sur son état. Il imaginait qu'elle ne devait pas se sentir bien, de toute façon.


Revenir en haut Aller en bas
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Pour ne rien ressentir - TERMINE   Mar 20 Jan - 22:14



Pour ne rien ressentir

Elle aurait pu envoyer son pot de chambre au visage de son père si elle en avait eu la force. Si elle en avait eu un aussi. Il lui était tout bonnement impossible de le regarder maintenant. Pas lui, il ne pouvait pas avoir fait ça et pourtant...
Elle n’arrivait même pas à crier et heureusement que son frère était entré dans la chambre sinon elle serait devenue hystérique. La vision de son père ici lui était insoutenable. Il en aurait été de même s’il s’était agit d’AJ. Lui qui l’avait mise en danger. Tout le monde la mettait en danger. Ce n’était pas de sa faute à elle... Non. Finalement, elle était aussi un peu lâche et cela ne l’aidait pas à se sentir mieux que de s’en rendre compte.
Quand Joshua apparut elle se sentit donc soulagée. Quand elle l’entendit s’adresser à Richard, elle su aussi qu’il savait. C’était obligatoire, tout le monde le saurait. Pauvre Sarah. Pauvres « petits »... Pauvre AJ aussi et Julian...

__ « Mal. Je suis désolée. Je voulais pas que ça se passe comme ça. Je voulais juste oublier ce que j’avais vu. » Jamais elle ne se confiait comme ça à ses frères. Jamais elle ne se montrait si fragile. Elle tentait toujours de sauver les apparences. Pas là. Elle n’avait même pas son père pour parler. Lui savait à quel point elle était parfois faible. Elle n’avait plus honte face à lui mais devant Joshua ou Elijah... Rachel. Joshua serait son allié.
De là à aborder le sujet de la tentative de suicide... Ce n’en était même pas une mais elle le savait, sa rechute serait prise comme telle. Elle savait ce qu’elle avait pris, en quelle quantité et quel mélange elle avait fait. Elle n’avait pas réellement pensé à se tuer. Pas consciemment en tout cas.

__ « Il nous a menti et tu avais raison. J’ai été aveugle. Il se tape bien Abigail Harrington. C’est l’homme le plus droit que je connaisse et il ose faire ça à Sarah. Est-ce qu’elle sait ? Et Elijah ? Rachel ? »  Elle commençait à s’agiter. Le réveil n’était pas simple et là, avec son père qu’elle avait vu, ses nerfs recommençait à vouloir lâcher.
En fait, elle était perdue. Se sentir mal pour la famille mais aussi pour elle. Détester son père, se retrouver seule car Sarah n’était pas sa mère... Penser à AJ. Oui, il était bel et bien dans un coin de sa tête, comme toujours. Avoir envie de parler de lui mais ne pas trop savoir comment faire parce qu’en réalité il s’agissait d’un sujet bien secondaire.

__ « Qui m’a trouvée ? C’est AJ ? » Voilà comment aborder le sujet. Ce n’était pas fait exprès, pas vraiment mais c’était fait.
Elle ne comprenait pas bien comment elle était arrivée là en réalité. Richard l’aurait amenée mais... Elle avait rendez-vous avec AJ non ? Comment Josh savait-il qu’elle était là ? Par Richard ?
Elle avait envie de hurler.

__ « Je vais me faire vire. Ils vont me virer... J’aurai mieux fait d’y rester. Moins de galère. » Se taire ? En général oui mais pas là. Malheureusement, son frère allait devoir la gérer ou faire en sorte que les médecins la calme parce que plus ça allait et moins elle assumait quoi que ce soit.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Joshua Caldwell
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 220
ζ Âge du personnage : 25

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): Mer, AJ, Carrie, Paul

MessageSujet: Re: Pour ne rien ressentir - TERMINE   Dim 25 Jan - 2:09


Pour ne rien ressentir


Ce n'était pas à elle de s'excuser, certainement pas. ⊹ Les seuls qui auraient dû s'excuser, et qui avaient tenté de le faire, c'étaient AJ et surtout leur père. Harrington l'avait plus ou moins fait par téléphone, comme si c'était à lui, Joshua, qu'il fallait tenter de justifier des trucs. Et comme s'il suffisait de s'excuser. Quand à leur père ... là, c'était tout bonnement pire que tout. En tout cas, en aucun cas Linoy n'avait à s'excuser de quoi que ce soit dans ce qui s'était passé, à part si vous estimez que la confiance appelle des excuses. C'est pas ta faute. Ils ont déconné. C'est pas à toi d'être désolée. Toi, il faut que tu te reposes. Vu la tête qu'elle avait, ça ne serait pas du luxe. Un camion qui lui aurait roulé dessus n'aurait pas forcément fait plus de dégâts. Joshua était en train de découvrir une facette de sa soeur dont il avait beaucoup entendu parler, mais sans jamais en connaître les détails. Aujourd'hui, il regrettait de savoir à quoi ressemblait sa période junkie, parce que ça n'était pas beau à voir. Linoy n'était pas comme Rachel, toujours pomponnée, fraîche, mais jamais elle n'avait les yeux cernés de noir à ce point ou le teint aussi pâle. Maman et les autres savent que tu es à l"hôpital, et pourquoi. Mais ils ne savent pas pour papa ... Qui allait leur dire ? Pas Linoy, c'était certain. Lui ? Il ne voulait pas être le messager de ce genre de nouvelles auprès de leur mère. Aucun d'entre eux ne méritait la trahison de leur père, et elle moins encore. Joshua cherchait des signes avants-coureurs, des choses qui pourraient laisser penser que Sarah ne serait pas touchée. Mais il n'y en avait pas. Jusqu'à ce que Richard prenne cette décision ahurissante, ils avaient été un couple heureux. Alors, la question était bien là : qui allait leur dire ? C'était à leur père de le faire, mais en aurait-il le courage ? Où était-il parti d'ailleurs ? Josh n'aurait pas dû se contenter de le renvoyer de l'hôpital, il aurait dû l'envoyer vers sa famille restante, pour qu'il assume auprès d'eux aussi ses conneries. Qu'est-ce que c'était que ces mecs qui n'assumaient rien ? Putain, il était branleur au possible, mais jamais il ne faisait ce genre de choses à une fille. Et Elinor qui était encore assez naïve pour croire qu'AJ Harrington l'aurait trouvée ? Elle lui faisait mal au coeur, franchement. C'est pas lui non. C'est ton plombier qui a appelé les secours, apparemment. Mais il a téléphoné ce matin. L'hôpital a prévenu papa, et ensuite ... je sais pas comment AJ l'a su en fait. Oublie-le. J'ai compris ce qui se passait entre vous, c'est un putain de connard. Je lui ai interdit de venir, sinon je le descends. Ca ne plairait peut-être pas à Linoy qu'il dise tout ça ; il déchargeait un peu sa colère et son angoisse, c'est vrai. Mais c'était justifié. AJ était un sale con qui avait agi comme le dernier des cons avec sa soeur. Arrête, dis pas ça. Pense à nous. Ils te vireront pas. Tu feras autre chose. T'en préoccupe pas maintenant, c'est pas l'urgence. Je vais aller chercher un médecin, et puis Sarah viendra, OK ? Il n'était pas toubib, mais il lui semblait que Linoy était très agité sur son lit, et il doutait que ça soit bon pour elle. Alors, chose promise, il sortit pour trouver un infirmier, un médecin. Quelqu'un qui saurait. Et Sarah. Elle n'était pas la mère de Linoy, mais elle avait parfois agi comme telle, quand c'était nécessaire, et elle aurait de toute façon assez d'affectation et de sang-froid pour s'occuper de sa belle-fille. Parce que lui, franchement, il se sentait paumé. Il aurait voulu faire plus, mais il ne voyait même pas comment faire ...
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Pour ne rien ressentir - TERMINE   Dim 25 Jan - 15:42



Pour ne rien ressentir

Elle avait l’impression que tout était de sa faute. Elle se rendait aussi compte qu’au-delà de ce qu’avait fait Richard, elle causait aussi plus de souci aux siens qu’ils n’en méritaient. Sarah n’était certes pas sa mère mais elle allait s’inquiéter pour elle et ce, sans savoir pourquoi sa belle-fille avait ainsi replongé (du moins pour le moment). Elijah et Rachel aussi seraient inquiets et pire que tout même, peut-être déçus.
Le junkie, après une telle expérience ou même en simple descente se sent bien souvent pris d’un fort sentiment de culpabilité et là, elle était en plein dedans. Elle avait réagi très égoïstement. Elle rajoutait des problèmes aux siens... Ce qu’elle avait été conne. Après toutes ces années sans rien toucher elle retombait dedans, comme ça, en un claquement de doigts. Quelle honte.
Elle ne pourrait pas l’exprimer pour le moment, pas comme elle le ressentait alors elle ne faisait que s’excuser dans expliquer pourquoi. Elle était pleine de bonnes intentions mais allez savoir comment les choses évolueraient. Malheureusement, elle n’avait pas les épaules pour tout supporter... Sa mère avait fait d’elle une loque.

__ « J’arrive pas. » Non, son cerveau allait d’ailleurs commencer à fumer si ça continuait. Elle pensait tellement que cela lui donnait mal à la tête ainsi qu’au ventre. Les bouffées d’angoisses montaient doucement dans sa poitrine. Pour se reposer elle aurait besoin qu’on lui donner quelque chose. De la drogue autorisée. Soigner des droguer avec de la drogue. Normal.
Ça aussi la faisait réfléchir. Elle avait envie de tout envoyer valser et de partir se cacher dans un trou. Malheureusement, elle aurait besoin de quelque chose pour se calmer. C’était un cercle vicieux dont elle avait l’impression qu’il finirait par la dévorer. A l’instant elle n’était plus que l’ombre d’elle-même. Aussi faible qu’à ses seize ans. Aussi faible qu’en hôpital psychiatrique.

__ « Il a intérêt à le dire à Sarah. Elle ne mérite pas de l’apprendre par quelqu’un d’autre. » C’était trop dur de l’apprendre par une tierce personne. Imaginez « Bon, faut que j’te dise un truc, j’ai vu ton mari, le père de tes enfants, qui roulait une galoche à son premier amour. Allez, bonne journée ! »
Sarah était une femme trop bien pour l’apprendre de cette façon et puis il y avait aussi le risque qu’elle l’apprenne via le BS. Comme tout le monde elle recevait les dernières news et la nouvelle tomberait vite, surtout avec la connerie que Linoy avait faite. S’ils avaient été fichus de la retrouver avec AJ aux Embruns, ils savaient pour Richard et Abi.
La suite ne concernait plus ses parents mais elle et surtout AJ.
Naïvement, oui, elle avait pensé qu’il était celui qui l’avait retrouvée mais non, son sauveur n’était pas celui qu’elle aimait mais son plombier. Ah.
La nouvelle était dure. Elle avait rendez-vous avec lui non ? Si, elle s’en souvenait plus ou moins. Elle s’était dit que de toute façon il n’y verrait que du feu si elle arrivait complètement stone au marché. Qu’elle boirait quelques verres avant de le rejoindre, sentirait l’alcool et que comme ça il mettrait son drôle d’état sur le compte des verres pris.
Donc quoi ? Il n’avait pas essayé de savoir où elle se trouvait et ne s’était pas inquiéter de son absence ? C’était douloureux d’imaginer cela et entendre son frère parler de lui ainsi ne l’aidait pas vraiment.

__ « C’est pas à toi de décider qui peut ou non venir me voir. Jusqu’à preuve du contraire t’es pas papa, pour ça faudrait que tu te transforme en menteur. – AJ a pas cherché à me trouver alors ? [...] On avait rendez-vous pourtant... » Son frère avait surement raison et AJ n’était qu’une enflure pour ne même pas avoir cherché à la trouver. Il ne s’était même pas inquiété ? Elle l’aimait elle. Lui il s’en foutait. Il se foutait d’elle comme il se foutait de tout en fait. Encore un qui la laissait misérablement tomber et si elle continuait à être agressive avec son frère il serait le prochain...

__ « T’as rien compris non. Il se passe rien entre nous. T’as raison, c’est qu’un connard de plus à ajouter à ma liste. [...] Je sais plus où j’en suis. » Elle ne pleurait pas mais elle était effectivement très agitée. Elle regardait à droite, à gauche, au-dessus d’elle, partout. Elle évitait le plus possible les yeux de son frère.
Il allait l’aider comme il le pouvait. Elle le savait, il n’était pas le genre à faire des bisous des papouilles, à vous prendre dans les bras etc... Il était là, c’était déjà énorme.
Maintenant il était allé chercher un médecin et quand ils revinrent et qu’elle vit la seringue elle ne bougea pas. Là, elle regarda son frère. Elle savait qu’à priori elle se sentirait mieux, du moins pour quelques heures.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour ne rien ressentir - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour ne rien ressentir - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ô mon amour c'est le jour parfait, pour ne rien faire ou pour crever.
» Aline c'est pour toi, rien que pour toi.
» Courir pour ne plus penser [ Mary & Gynna ]
» On dit du physique qu'il importe peu... mais pas pour tout le monde [TERMINE]
» Anne Nichols - Née pour être vainqueur ! [TERMINE - 100%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: