Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE   Mer 28 Jan - 23:13

Maybe you could

ft. Elinor


« stay here »
Depuis qu'Elinor et lui étaient rentrés des Embruns, AJ avait déployé une activité qu'il n'avait plus déployée depuis longtemps. A défaut d'une cure de désintoxication, il devait voir son psy deux fois par semaine, pendant une heure. Il sentait bien que sa praticienne n'était pas convaincue par ce qu'il lui racontait, mais il faisait les efforts qu'il pouvait. Ce qu'il partageait avec elle, à ses yeux, c'était déjà beaucoup, d'autant plus qu'il n'avait pas forcément l'impression d'en retirer un gros bénéfice : la drogue l'obsédait toujours, et lui laissait peu de répit, indépendamment des symptômes physiques. En fait, le principal point positif, c'est que ça l'obligeait à se lever le matin ; ses rendez-vous étaient comme par hasard toujours les premiers de la journée. Depuis la mort de Pete, et sa décision de prendre sa retraite sportive, il n'avait plus eu de vrai rythme.
Il en avait profité pour reprendre le snow. De toute façon, à 9h30 il quittait l'hôpital, avec la journée devant lui, et le besoin de s'occuper pour ne pas retomber dans ses travers. Il faisait de la muscu, mais ce n'était pas sa passion ; il avait récupéré ses planches au chalet de ses parents. Son père n'avait rien dit quand il était passé, en tout cas rien de précis sur le sujet, mais AJ avait lu l'approbation dans ses yeux. Le premier jour, il s'était rendu sur le tube, comme d'habitude ; il se sentait rouillé, et surtout n'avait pas eu une grande envie d'enchaîner des heures de figures. Il était retourné sur les pistes pour enchaîner les descentes, sans voir le temps passer.
Le surlendemain, il avait dû contacter Niklas pour une séance de kiné, mais au final le rythme lui convenait. Il avait l'impression de mieux respirer, il dormait mieux. Comme s'il était plus clean.
Et puis, en fin de journée, il retrouvait surtout Elinor. Elle passait l'essentiel de ses journées et de ses nuits chez lui ; ses travaux n'en finissaient pas, il y avait des problèmes jusque dans les murs, et sa colocation avec Caitlyn ne fonctionnait pas miraculeusement bien. Là où lui utilisait le sport pour se changer les idées, elle s'occupait de l'appartement. Il rentrait le soir, les meubles avaient déménagé, des coussins apparaissaient, disparaissaient, des bougies ... Il lui laissait carte blanche ; la déco, ce n'était pas du tout son centre d'intérêt, mais il reconnaissait que sous son impulsion, les choses devenaient plus sympathiques.
Ce soir, il était relativement tard quand il rentra ; il avait croisé des potes sur les pistes, et après la fermeture des pistes ils étaient allés boire une bière. Les choses redevenaient presque ce qu'elles étaient avant, et il appréciait. Il avait passé une bonne journée, et savoir qu'il allait retrouver Elinor était un bon point d'orgue.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.


Dernière édition par AJ Harrington le Jeu 16 Avr - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE   Dim 22 Fév - 19:50

Mon cœur, mon amour !
 
Musique à fond. Mini short, chaussettes longues, chaussons fourrés et éternel pull maxi laine, Linoy jouait avec ses animaux depuis plus d’une demi-heure. S’amusant à les courser dans tous les coins en se jetant sur le canapé ou le lit et en dérapant comme des cinglés. Elle s’était d’ailleurs pris « violemment » le coin d’un mur et s’était écorchée. Demain, elle aurait un bleu. Pas de souci, cela faisait partie de son quotidien.
Aujourd’hui avait été une bonne journée. Tout était relatif mais elle n’avait pas eu à relever de déception notable si ce n’était l’absence de pain ce matin pour le petit déjeuner. Rien de grave donc.
AJ était parti depuis trop longtemps et excitée comme un puce qu’elle était, elle n’attendait qu’une chose : son retour. Quand ? Pas maintenant selon elle. Elle aurait d’ailleurs le temps d’aller se laver (encore, ce ne serait que la troisième fois de la journée) et éventuellement, lui préparer à dîner. Maintenant qu’il avait repris le sport il avait besoin de force et elle adorait lui faire plaisir. Puis maintenant qu’il avait repris le sport il était whahoo. Il lui en fallait peu.
Seule ombre au tableau, à laquelle elle évitait de trop penser, le fait qu’ils vivent séparés. La veille, elle avait été obligée de rentrer chez elle pour prendre des affaires, en laisser d’autres... C’était un trafic qui l’ennuyait beaucoup. Elle n’essayait pourtant pas vraiment de faire passer le message. Elle râlait, certes, mais n’en faisait pas des tonnes. Avec AJ, il fallait avancer sur des œufs, elle l’avait bien compris et le faisait. Là où elle n’était absolument pas subtile c’était concernant le corps de rêve de son bien aimé. Vraiment... Pas subtile.
 
__ « You set my soul alight

You set my soul alight

 
(You set my soul alight)

Glaciers melting in the dead of night

And the superstars sucked into the supermassive.

» Alors qu’elle était en train de chanter à tue-tête elle le vit apparaitre, son bel apollon.
Ni une ni deux elle se releva du tapis sur lequel elle s’était allongée et lui sauta dans les bras, Alfred à ses trousses.
AJ était glacé, Peut-être pas lui sous ses fringues mais sa combinaison lui glaça les jambes, pas grave ! Elle l’embrassa.
Elle avait parfois des moments comme maintenant où elle avait l’air d’une hyper active incontrôlable. Elle gardait cela de son adolescence. Allait-il la croire ivre ou sous l’effet d’une substance interdite ? Cela ne lui traversa pas l’esprit. Souvent il l’avait vu dans ce genre d’humeur quand elle était avec Pete. Le plus souvent elle était saoule, oui, mais cela faisait aussi partie de son caractère.
Bref, elle l’embrassait et tentait en même temps de lui retirer ses affaires. Mine de rien, elle s’était ennuyée et un présence humaine, surtout la sienne, lui avait manqué.
 
__ « Oh non ! Je n’ai même pas eu le temps de te préparer un truc ! Tu dois avoir faim. Moi aussi j’ai faim... Mais c’est pas de bouffe ! » Là encore, pas très subtil, certes, mais et alors ?! Ils étaient jeunes, beaux, AMOUREUX ! Si elle ne le lui disait pas souvent, elle le lui montrait beaucoup.
 
__ « Ca va ? » Elle l’avait un peu pris au dépourvu en lui sautant ainsi dessus et préférait tout de même lui demander comment il se sentait. Important, surtout dans leur relation. Tous les deux étaient à fleur de peau, il fallait faire attention même si elle était heureuse de constater qu’ils ne s’étaient pas disputés depuis bien longtemps.
 

lumos maxima


_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE   Mar 24 Fév - 13:53

Maybe you could

ft. Elinor


« stay here »
Comme prévu, rentrer à la maison était sympa quand Elinor l'y attendait : elle venait de lui sauter dans les bras, lui laissant à peine le temps de poser sa planche contre le mur. Il lui rendit son étreinte, sans cacher son sourire. T'aurais-je manqué ? J'étais avec les gars, je les ai croisés en repartant. Il s'était rendu compte à cette occasion qu'il les avait franchement délaissés ; ils avaient enchaîné les sorties, comme si de rien n'était, se bourrant la gueule comme jamais, mais ça s'était arrêté là. Les premières minutes avaient été un peu étranges, d'ailleurs. Aucun d'entre eux ne savait bien quoi se dire, lui moins encore que les autres. Ils savaient probablement tout de ses récents "exploits", et il était bien sûr hors de question qu'il aborde lui-même le sujet. Heureusement que Steven avait détendu l'atmosphère. Au final, ils avaient parlé de snow, de compétitions ... comme avant. C'était bon.
Les efforts qu'il faisait chaque jour lui donnaient l'impression de porter un peu leurs fruits quand il pouvait bénéficier de journées comme celles-ci. Tout ce qu'il espérait, c'est qu'il en était de même pour Elinor ; pour autant qu'il se rappelle, elle avait un entretien aujourd'hui à l'hôpital, suite à son overdose. Elle semblait joyeuse, il en concluait donc que ça avait dû bien se passer, mais n'osait pas aborder le sujet. Elle était aussi du genre à cacher les choses, par moment. C'était un réflexe d'auto-défense qu'ils avaient en commun, elle plus encore que lui.
En attendant, elle était surtout en train de le déshabiller. Une minute auparavant, il se sentait claqué de sa journée de snow ; maintenant, c'était un peu différent. Ca allait très bien, jusqu'à ce que tu t'interrompes. Il crevait la dalle, mais ça pouvait passer après ça. Il attrapa son visage des deux mains, pour l'embrasser ; rien à voir avec l'énergie un peu hystérique qu'elle avait déployée. Elle avait le chic pour lui donner instantanément envie d'elle, mais il préférait par-dessus tout prendre son temps. Le temps de la regarder. L'idée le perturbait parfois un peu, mais il comprenait Pete. Elle était divine. Il n'y avait rien à changer chez elle, même si parfois elle se plantait devant lui, ou devant un miroir, pour déclarer "je suis moche aujourd'hui".
Une de ses mains quitta le visage d'Elinor pour finir de déziper sa combinaison ; c'était de loin la tenue la plus inadéquate pour ce qu'ils allaient faire. Au passage, il en profita pour lui retirer son pull, décollant à regret ses lèvres des siennes. Il faut quand même que je prenne une douche. Mais on peut la prendre ensemble. Ouais, parce que bon ... après une journée comme celle-là, il était persuadé de puer le chacal. Amie de la poésie bonjour !

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE   Sam 7 Mar - 22:07



J't'aime! ... Mais j'te l'dirai pas !

Lui sauter dessus, le dévorer de baiser, le déshabiller et plis encore. Tout cela pour ne pas penser que oui, elle avait été mise à pieds. La routine en quelque sorte... Elle ne le prenait pas si mal mais la pilule était tout de même assez difficile à avaler. Il fallait qu’elle s’y fasse, qu’elle sache ce qu’elle allait faire de son temps libre et qu’elle s’occupe du mieux qu’elle le pouvait. Si elle ne trouvait pas quelque chose à faire, elle s’ennuierait et l’ennuie était mauvais pour elle. Cela signifiait qu’elle ressasserait, déprimerait et finirait pas faire n’importe quoi.
Elle avait réussi à arrêter l’alcool, la drogue aussi, évidemment. Elle n’avait cependant pas arrêté de fumer. Elle n’était pas encore prête. Peut-être qu’AJ l’aiderait. Pour le moment ce n’était pas vraiment une priorité. La priorité maintenant était de virer toutes ses fringues à AJ et de le voir ENFIN dans le plus simple appareil.

__ « Tu me manques tout le temps. Fin... Ce sont ces abdos, là, qui me manquent ! » Oui, elle ne voulait pas non plus sembler être la petite copine complètement folle de dingue de son cher et tendre. Et pourtant... Elle ne le lui disait pas souvent et ne se montrait en général pas particulièrement démonstrative mais elle était réellement dingue de lui. Il n’y avait que peu de moment dans la journée durant lesquels elle n’avait pas une pensée pour AJ. Pathétique ? C’était ce qu’elle pensait secrètement, voilà pourquoi elle n’en faisait pas trop, par contre, dès qu’il s’agissait de se mettre au lit avec lui, elle ne demandait pas son reste.

__ « Je ne vais pas continuer à te torturer alors... Pose tout ça. J’ai de l’avance sur toi. Je déteste l’hiver, il y a trop de couches à retirer ! » Sa bouche, sa bouche et encore sa bouche...
Elle accepta bien volontiers sa proposition de prendre une douche, elle allait surement finir par perdre sa peau à force de se laver mais peu importe. Les douches avec lui étaient toujours très agréables. Comme tout avec lui. Arfff... Non, vraiment, il fallait qu’elle arrête sinon bientôt elle dirait qu’AJ était le prince charmant !
Pour tout dire... Le chacal... Ça pouvait être excitant aussi !

Une fois la douche prise et les galipettes faites elle finit par le rejoindre dans la cuisine. Elle avait mis plus de temps à cause de sa tignasse à arranger.

__ « L’entraînement s’est bien passé ? – Faut que j’te dise : J’ai eu des nouvelles de l’hôpital. C’est mauvais, évidemment et j’ai été mise en repos pour quelques temps. Mais ça va. – On peut se commander une pizza non ? Sushi ? Hamburger ? » Son truc à elle c’était aussi d’éluder les sujets compliqués... Puis d’y revenir.

__ « ... Mais je vais m’ennuyer. Carrie, tu sais ma copine barmaid, elle ouvre un salon de thé, peut-être que je pourrais l’aider. Peut-être même qu’après je pourrais essayer de trouver une autre spécialité ? Généraliste ? Je sais pas... Peut-être qu’on peut s’enfuir aux Embruns et vivre là-bas tout nu. » Elle fila dans la salle de bain pour prendre sa pince à cheveux.
Elle fouilla partout en mettant un désordre digne d’une tornade et revint sans rien ranger, les cheveux encore plus en vrac (bien que plus courts).

__ « Fffffffffff J’en ai marre ! J’ai oublié ma pince chez moi ! J’ai pas non plus mon sweat de Paris, mes chaussettes vertes, ni ma pilule ! – Ah si. T’as de la chance. – Ca m’agace ! » Elle était obligée de faire des sauts chez elle tout le temps. Quand il lui manquait quelque chose elle était incapable d’attendre, il le lui fallait dans la seconde et quand il était cinq heures du matin, ça pouvait vite devenir compliqué. Elle ne pensait qu’à cela et ne se calmait que lorsqu’elle avait enfin son « précieux ».

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE   Mer 11 Mar - 23:17

Maybe you could

ft. Elinor


« stay here »
Premier sorti de la douche, premier habillé ... Logique. C'était lui le mec, et elle ne faisait pas exception à la règle des filles qui passent des heures dans la salle de bains. Il la laissa faire, et s'occupa de préparer un truc à manger. Avec lui, c'était généralement vite fait, et souvent répétitif. Il n'avait pas repris un véritable régime de sportif encore, mais ça ne l'empêchait pas de mettre régulièrement les pâtes au menu. Y compris ce soir, donc.
Quand Elinor sortit de la salle de bains, encore en train d'essorer ses cheveux (comment font les filles pour être aussi longues ?), l'eau bouillait, et il avait mis la table sur le bar qui séparait la cuisine du salon. Assis sur un des tabourets, il sirotait tranquillement un verre d'eau. Immédiatement, elle se mit à papoter, ne lui laissant même pas le temps de lui répondre au sujet de son entraînement avant d'enchaîner sur son rendez-vous à l'hôpital. C'était mauvais, et il se mit immédiatement en alerte. Pourtant ... elle continuait de parler, sans s'attarder sur le sujet. Il connaissait bien cette façon qu'elle avait de fonctionner. Contrairement à lui, elle disait toujours tout de ce qu'elle ressentait, mais quand elle pouvait le diluer au milieu du reste, elle ne s'en privait pas. Il l'interrompit pourtant. Attends attends ! Ils t'ont mise en repos ? Ca veut dire quoi ? Que tu ne travailles plus là-bas ? Combien de temps ? Les questions fusaient, mais il voulait être certain de bien comprendre. En gros, elle était suspendue ? "Mise en repos", ça ressemblait à un terme bien poli pour ne pas dire ce qui était vraiment. J'ai fait des pâtes, c'est mieux. Tu n'as pas envie d'en parler ? Il disait ça à cause de l'énergie qu'elle mettait à ne pas s'attarder sur le sujet de sa suspension, et dans la foulée, elle quitta le salon pour retourner en direction de la salle de bains. Ce genre de manœuvre d'évitement, ça aussi c'était typique d'elle. Lui était plus simple : quand il ne voulait pas parler, il se contentait de rester mutique. Ca l'énervait encore parfois, mais au moins c'était simple. Alors que là ... il fallait avoir le cerveau bien accroché pour la suivre. Si elle n'avait pas été suspendue, ça l'aurait fait sourire. Là, ça l'inquiétait plutôt, parce qu'il savait pourquoi elle agissait ainsi. Et depuis son overdose, il craignait tellement qu'elle recommence que la moindre mauvaise nouvelle le mettait en alerte.
Laisse tes affaires ici, si tu en as marre de déménager. Il n'était pas certain de la source de son agacement. Est-ce que c'était vraiment parce que ses affaires lui manquaient ? Sans doute. Ces derniers jours elle s'était énervée régulièrement à ce sujet. Pour lui, la réponse au problème était simple : qu'elle arrête de passer son temps à rentrer faire des lessives, ou des conneries comme ça. De toute façon, elle vivait déjà presque ici, alors qu'est-ce que ça changeait ? Pour lui, qui était un mec, c'était facile. Cela étant, il n'évaluait pas bien non plus la quantité d'affaires que ça concernait. Les travaux à ton appart en finissent pas. Tu devrais le laisser. Continuer à payer pour ça alors que tu vis presque ici, c'est con. Hop ! elle venait habiter définitivement ici, et on n'en parlait plus. Accessoirement, elle arrêterait aussi de s'exciter contre les travaux qui se prolongeaient.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE   Jeu 12 Mar - 12:54

<3

Comment ça elle était longue ! Mais pas du tout ! Il fallait qu’elle sente bon, voilà tout. Elle qui pouvait être une telle tornade à certains moment l’était effectivement moins dès qu’il s’agissait de sortir de la douche. Là en plus, elle savait qu’elle devrait lui dire ce qu’il s’était passé avec l’hôpital et elle n’en avait pas forcément envie ne sachant pas comment le faire. Il ne fallait pas qu’il s’inquiète. Il ne fallait pas non plus qu’elle s’inquiète. Il fallait qu’elle en parle mais n’était pas certaine qu’il veuille le faire. Elle aurait eu besoin de son père en fait. A lui elle disait tout. Elle pouvait pleurer, sombrer, et il savait la relever. Est-ce qu’AJ pouvait le faire ?
Il ne s’agissait pas de parler de drogue alors peut-être serait-il une épaule solide ? Le souci étant que lui non plus n’était pas forcément dans la meilleure période de sa vie.
Elle avait confiance en lui, en sa force pour réussir à remonter la pente mais si elle était un fardeau comment y arriverait-il ? Elle aurait vraiment eu besoin de Richard.
Elle ressentait déjà l’inquiétude d’AJ dans sa voix. Ses questions étaient trop nombreuses et trop rapprochées. Enervée, elle n’avait pas fini de l’être mais pas contre lui-même s’il finirait peut-être par essuyer son agacement.

__ « Ca veut dire qu’ils m’ont mise en repos pendant quelques mois. Que je n’ai pas le droit de pratiquer que ce soit à l’hôpital ou autre part. – Faut qu’on achète autre chose que des pâtes. J’aime pas ça. » Elle avait filé dans la salle de bain. Elle avait besoin de bouger en tous sens sinon elle allait exploser.
Les questions d’AJ l’avaient surprise en réalité. Elle aurait pourtant dû s’y attendre, ils étaient un couple après tout, il était normal qu’il lui pose de telles questions concernant sa vie professionnelle.

__ « J’adore travailler aux urgences mais peut-être que je devrais arrêter. Par contre, je n’arrêterai pas de pratiquer la médecine. A la fin de ma mise à pied j’aurai une nouvelle évaluation psychologique, des tests et si tout va bien ils examineront mon dossier et accepteront ou non mon retour à l’hôpital. Je ne devais pas être radiée sauf s’ils estiment que je suis un danger. Mais ça n’arrivera pas. Pas de drogue, pas d’alcool à outrance. Pas d’ennui, pas de déprime. Tout ira bien. » Si elle se remettait à se droguer ou boire ou allez savoir quoi encore, ils pourraient bien choisir de l’empêcher de pratiquer. Cela n’arriverait pas, elle ne se laisserait pas emporter par l’ennuie et la dépression. Elle serait plus forte que cela et en attendant il faudrait qu’elle trouve une occupation autre que prendre des douches, faire le ménage et jouer avec ses animaux. Elle verrait avec Carrie.

La suite la laissa sans voix.
Ils vivaient effectivement quasiment ensemble, ils avaient déjà vécu ensemble plus ou moins quand elle était avec Pete mais là c’était tout autre chose. Il s’agissait de vivre juste tous les deux. Lui et elle en amoureux tous les jours. Le pied.

__ « T’es sûr ? Parce que, c’est pas rien. Tu vas me supporter ? » En fait elle était super heureuse et en oubliait presque qu’elle n’avait plus de boulot pour le moment. Pour elle c’était énorme ! C’était un immense pas en avant, cela voulait dire que OUI, ils étaient ensemble et que c’était certain et que tout le monde allait le savoir, que c’était plus qu’officiel.
Elle n’était peut-être pas romantique en pratique mais elle restait une fille et si le garçon qu’elle aimait lui proposait de rester vivre avec lui, alors elle s’imaginait déjà fiancée.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE   Sam 14 Mar - 15:38

Maybe you could

ft. Elinor


« stay here »
Donc elle était suspendue. Elle pouvait appeler ça comme elle voulait, ce n'était rien d'autre que ça. Franchement, ça le faisait chier pour elle. Quelques mois, c'était très long. La punition lui semblait démesurément sévère, et qu'allait-elle faire pendant ce temps ? Cogiter à l'appart ? Mauvais ... Commande toi des sushis si tu veux, il y a un papier accroché au frigo. Il pourrait difficilement lui imposer son régime de sportif ; à la base, c'était un truc que lui-même n'aimait pas particulièrement, et qu'il contournait le plus souvent possible autrefois. En ce moment, c'était un peu différent. Il avait un objectif, une cible sur laquelle il pouvait se concentrer pour ne pas penser au reste. Ca l'aidait plus que n'importe quoi pourrait l'aider. Plus qu'Elinor ou son psy ne pouvait le faire. Se concentrer sur l'alpin, porter toute sa volonté à réintégrer le circuit pro, c'était le seul moyen qu'il avait de ne pas retomber dans la coke. Sans ça, il aurait déjà replongé ; là, il arrivait à baisser même sa consommation d'alcool. ce n'était pas rien.
N'arrête pas les urgences si tu aimes ça. Au contraire. Fais ce que tu aimes. Il était bien placé pour lui dire ça. Il n'en serait pas là s'il avait écouté son propre conseil, il y a longtemps. Ca faisait partie des trucs qu'il était en train de comprendre avec son psy. Il l'avait entrevu depuis longtemps, sans se l'avouer, mais maintenant, il le savait. Oui ça ira bien. Je serai là. Il la soutiendrait autant qu'il le pourrait. La situation l'inquiétait, pour elle principalement, et aussi parce qu'il ne savait pas s'il serait à la hauteur pour l'aider. Est-ce qu'un jour ils arriveraient à se sortir de tout ce bordel, tous les deux ? C'était mieux avec elle sur sans, cela dit. C'est pour ça aussi que s'installer ensemble lui semblait la meilleure des idées. Tout ce qu'il faisait, c'était pour elle ; sans elle ... Niklas avait raison, on l'aurait peut-être retrouvé dans un fossé, un jour. Je me pose pas la question. Tu habites presque ici, et je t'aime. J'ai pas besoin de certitudes, j'ai besoin de toi. Avant, prendre des risques ne leur faisait pas peur, à aucun d'entre eux. Ils en prenaient même beaucoup trop. Aujourd'hui, on ne parlait que d'officialiser l'installation d'Elinor chez lui, alors qu'elle y habitait déjà quasiment à plein temps, et que l'appartement portait sa signature déco. Ce n'était certainement pas lui qui s'était occupé des tableaux ou des coussins. Avec lui, ça serait resté nu un bon moment encore, avant qu'ils se décide pour un ou deux posters de mauvais goût. Et puis, s'il s'agissait de l'empêcher de se sentir trop mal pendant sa suspension, c'était une motivation supplémentaire à tenter le coup. Advienne que pourra, de toute façon, vu leurs problèmes à tous les deux, il était tellement illusoire d'imaginer qu'ils puissent faire des projets long terme. Mieux valait vivre au jour le jour, et faire les choses quand elles leur venaient en tête. Et donc, tu parlais de ta copine Carrie. Tu crois qu'elle aurait besoin de ton aide ? C'est la rouquine qui sort avec mon kiné non ? Elinor en parlait très régulièrement, il faudrait qu'elle finisse par la lui présenter. Elinor, elle, connaissait tous ses potes, forcément. Ils faisaient tous partie de la même bande, après tout.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE   Sam 14 Mar - 18:59



Maintenant tu sais tout

__ « Non c’est bon, je n’ai plus trop faim. » La discussion la stressait. En fait, elle savait qu’elle était suspendue depuis trois jours et elle ne lui avait rien dit. Sur le coup elle l’avait assez bien pris et puis elle avait croisé son père et tout dans sa tête s’était mis sens dessus dessous. Elle n’avait pas non plus dit à AJ qu’elle avait vu Richard. Elle avait tout réaménagé pour faire face à son stress, elle avait beaucoup fumé, fait des courses, des promenades avec Alfred. AJ s’entrait. Il partait tôt le matin et revenait le soir assez fatigué. Elle le nourrissait, le contentait et ils n’abordaient aucun sujet qui fâche. Tout cela lui allait très bien sauf que là, elle avait craché le morceau. De toute façon elle ne pouvait pas garder cela pour elle encore longtemps. Il était tout à fait normal qu’il soit mis au courant, c’était fait.
Ce qu’elle craignait c’était aussi qu’AJ se fasse du souci pour elle. Il ne disait rien. Son mutisme ne s’était pas arrangé. S’il restait aussi silencieux avec son psy, les séances devaient leur paraître longues à tous les deux ! Elle, on ne pouvait plus l’arrêter. Le stress la faisait parler. La dépression la rendait muette. C’était mauvais signe si elle ne parlait pas, c’était le l’angoisse était si forte qu’elle ne pouvait même plus l’exprimer.
Ce soir elle pouvait à nouveau parler, mais pas manger.

__ « Tu sais, j’en ai pour cinq mois. Je verrais bien d’ici là. Et je dois te dire autre chose. » Cigarette à la bouche, elle allait li dire qu’elle avait vu son père et que tout cela datait de trois jours auparavant. Et s’il le prenait mal ? Elle n’avait pas voulu faire de secret, juste digérer tout cela et pouvoir en parler calmement.

__ « C’était il y a trois jours, le soir où je me suis couchée super tôt, je t’ai dit que j’avais la migraine. J’ai appris la nouvelle de mes « vacances » et en sortant de chez Eve, je suis tombée sur mon père. J’ai été dans son studio miteux. On a parlé. Il me manque. Il me manque beaucoup. Avant je pouvais aller le voir pour parler de tout. Il me réconfortait.J’ai besoin de lui aussi. » Avec son père elle pouvait pleurer et se comporter en petite fille. Pas avec AJ. Avec lui elle ne pouvait pas non plus se montrer trop faible pour ne pas l’inquiéter inutilement, il devait lui aussi se battre contre ses démons, il ne fallait pas qu’elle en rajoute. Pour l’instant il semblait aller bien. Elle aussi, relativement.

__ « Je sais que tu seras là. » Et elle l’en remerciait. Elle avait confiance en lui maintenant. Même quand il rentrait tard comme ce soir, « tard », elle ne se montait pas la tête. Elle n’imaginait pas qu’il puisse être allé se droguer ou boire comme un trou. Pour elle, il surmonterait tout cela bien plus facilement qu’elle ne l’avait fait. Pour elle aussi, il partait de moins loin qu’elle. Pas besoin de cure ou d’enfermement pour lui. La guérison était donc très proche non ?
Elle, elle devrait juste se maintenir, ne pas se laisser couler. Son pire ennemi ? La déprime.
Quand il lui disait qu’il l’aimait, elle avait toujours ce sourire débile qui apparaissait sur son visage. Les choses avaient été si compliquées pour eux au début. Elle avait très vite compris qu’elle voulait plus de lui mais de son côté cela avait été plus long. Aujourd’hui, il lui disait plus souvent qu’il l’aimait qu’elle, et pourtant... Quand elle le regardait, c’était comme si plus rien n’existait autour. C’était d’ailleurs très étrange et elle ne s’expliquait pas comment c’était arrivé, comment ils étaient tombés amoureux l’un de l’autre. Elle aurait aimé le savoir mais pour le moment cela restait un mystère. Ils ne s’aimaient pas avant, voir ne se calculaient presque pas. Aujourd’hui elle ne pourrait supporter de ne pas le voir durant quelques jours.

__ « Carrie, oui, c’est elle. D’ailleurs... Concernant ton kiné... Parait qu’il est quelque peu fougueux ! » Oui, d’après ce qu’elle avait compris. Carrie était pudique, très pudique mais on ne la faisait pas à Linoy ! AJ devait s’en ficher comme de sa première paire de chaussettes mais il verrait peut-être son kiné autrement...

__ « Donc oui, elle pourrait avoir besoin de moi. Cinq mois c’est long si je ne fais rien. Si je ne parle plus à mon père, que j’ai peur de t’ennuyer avec mes soucis, que je finis par broyer du noir faute d’activité, je finirai par prendre une carte de fidélité chez mon psy et pas sure qu’il puisse m’aider à 100%. – Mais c’est d’accord, je rends mon appartement. – Je suis heureuse avec toi. » Il fallait quand même qu’elle soit honnête avec lui. C’était fait. Si seulement elle pouvait se réconcilier avec Richard.
Elle s’était relevée pour aller le prendre dans ses bras.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE   Lun 23 Mar - 0:37

Maybe you could

ft. Elinor


« stay here »
Il faut que tu manges. Il n'était pas son père, ne souhaitait surtout pas jouer ce rôle, mais cela en signifiait pas pour autant qu'il ne fallait pas qu'il prenne soin d'elle. Et en l'occurrence de son estomac. Elle était stressée, elle ne mangeait pas. Il connaissait plus ou moins ça. Depuis qu'il avait repris le sport, il avait la dalle. Avant, avec la coke, c'était différent. Il lui était arrivé de beaucoup plus boire que manger, parfois pendant plusieurs jours. Et pas de la limonade, tant qu'à faire. Là, heureusement, on en était loin, mais tout de même. Il ouvrit le frigo et en sortit quelques feuilles de salade, et de quoi lui improviser une salade caesar. Elle ne voulait pas de pâtes, OK, mais il savait qu'elle ne résisterait pas trop si elle le voyait faire "l'effort" de lui préparer quelque chose. Il déposa l'assiette devant elle. Assise à table, elle lui tournait le dos. Il la serra dans ses bras, pour lui faire sentir qu'il était là pour elle. La suite de leur discussion lui apporta les éclairages nécessaires sur son état. Pourquoi n'en avait-elle pas parlé ? En quelques jours, elle venait d'apprendre suffisamment de nouvelles compliquées pour péter un boulon. Elle aurait dû lui en parler. Curieux, il la laissa s'exprimer. Ce qui s'était passé entre leurs parents n'était pas quelque chose qu'ils abordaient souvent. AJ en voulait à sa mère, mais probablement moins qu'Elinor ne pouvait en vouloir à son père, et il se refusait à le lui faire savoir. Il n'était pas certain du tout qu'elle aurait bien pris son indulgence à l'égard d'Abigail. Tu as gardé tout ça pendant tout ce temps-là ? Il n'y avait pas de reproches dans sa voix, mais il aurait tellement aimé qu'elle comprenne qu'elle pouvait se confier à lui, tout le temps. Qu'il n'était pas en sucre. Elle avait à son égard des réticences, parce que pour lui aussi c'était compliqué, bien qu'il ne lui en ait jamais trop parlé. Justement pour qu'elle se sente libre de se décharger sur lui de tout ce qui la contrariait. Bon, tu vas pas aimer ce que je vais te dire, mais si il te manque ... pardonne-lui. Son couple, c'est SON affaire, pas la tienne. Surtout que Sarah n'est pas ta mère. Il t'a déçue. Mais t'as besoin de lui. Ne te prive pas d'un soutien. Même si tu ne lui fais plus autant confiance qu'avant. Il avait pris son temps avant de lui dire, parce que c'était à double tranchant. Il croyait en ce qu'il disait. Peut-être même que c'était pour ça que lui, au final, en voulait à sa mère mais ne pouvait pas couper totalement les ponts avec elle. Il était lucide sur eux deux, et sur l'aide dont Elinor avait besoin. Son père comptait beaucoup trop pour qu'elle puisse s'en passer bien longtemps, surtout avec cette histoire de suspension. Elle risquait de ne pas très bien prendre ce qu'il venait de lui dire, mais c'était nécessaire. A un moment ou à un autre, elle devrait lui pardonner.
La discussion suivait une pente savonneuse, et il ne fut pas mécontent qu'elle s'interrompe au profit de sujets plus légers. De toute façon, même s'il était prêt à écouter Elinor toute la nuit, et même plus, si elle en avait besoin, il ne fallait pas espérer que tout se résolve d'un seul coup. Alors, autant vivre. Lui, c'était comme ça qu'il tenait. Pour Elinor, et avec les objectifs qu'il s'était fixé. Sans ça, pour qui et pour quoi aurait-il arrêté ? Foncer, ne pas réfléchir, c'était parfois la meilleure des solutions.
Quand Elinor commença à raconter des potins sur Niklas, il ne put s'empêcher de rire. Si tu permets, il y a des détails que je n'ai pas besoin de connaître sur lui ! Très sincèrement, AJ ne savait rien du tout sur son kiné, en fait. Si ce n'est qu'il sortait avec Carrie, qu'il avait une petite fille, et qu'il avait tué sa femme dans un accident de voiture. C'était la seule fois où Niklas s'était confié, tout comme lui, AJ, ne s'était confié qu'une seule fois, la fois où il avait appelé Niklas "à l'aide". Leur relation était professionnelle, et ce n'était pas plus mal. AJ ne voulait pas se mettre en position de faiblesse vis-à-vis de son praticien. Saute sur l'occasion de l'aider alors, si elle te le propose. Moi aussi je suis bien avec toi. Il ne manqua pas de ponctuer cette déclaration d'un baiser. C'était vrai. En l'espace de quelques mois, elle avait pris dans sa vie une place qui parfois lui faisait un peu peur. Pas au point qu'il se tire demain, tiraillé par l'angoisse de lendemains qui déchantent. Simplement, c'était perturbant, presque du jour au lendemain, de découvrir que quelqu'un puisse compter autant.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE   Sam 4 Avr - 22:39

Maintenant tu sais tout

Elle détestait quand on lui disait cela! Son père le faisait souvent, Sarah aussi et même les petits de temps à autres. Quand elle était à Hollywood c'était plutôt l'inverse! Non, elle n'avait jamais eu de trouble alimentaire mais qu'on lui foute la paix!
Pourtant, quand elle le vit lui préparer une salade, elle n'eut plus du tout envie de râler. C'était si mignon de le voir faire ça pour elle. Normalement c'était l'inverse. Elle lui faisait à manger, lui préparait tout ce qu'elle pouvait pour lui faciliter la vie. Elle adorait prendre soin de lui. C'était parfait en ce moment puisqu'elle ne bossait pas, quand elle aurait repris les gardes ce serait surement différent mais là, c'était tout pour AJ. Son AJ, enfin! Du coup, le voir lui faire à manger était très agréable, elle ne résista donc pas et tenta de grignoter tranquillement. Le plus agréable fut tout de même le câlin qu'il lui fit.

__ « Je ne savais pas comment t'en parler. Comment moi-même je prenais les choses. Je veux que tu sois libres de toutes mes galères. Que tu t’entraînes avec l'esprit léger. » Surtout ne pas l'embêter et l'inquiéter pour rien. Il avait suffisamment à faire avec ses propres soucis. Ceux de Linoy ne devaient pas venir lui pourrir aussi ses journées. Il se battait contre la drogue et ça c'était bien plus important que les disputes avec son père ou sa suspension. Il ne devait pas replonger et ne pas finir en cure. Il en était capable, elle le savait alors elle ne l'accablerait pas.

__ « Sarah n'est pas ma mère mais elle s'est comporté comme telle depuis que je suis chez elle. Je ne supporte pas ce que mon père lui a fait, à elle et aux petits. C'est un hypocrite. Toujours si droit... Tu parles. J'ai envie de lui hurler dessus dès que je le vois et oui, quand je ne le vois pas, il me manque terriblement. Je ne sais pas quoi faire et oui, je n'aime pas ce que tu me dis. » Elle n'aimait pas entendre cela car elle savait qu'il avait raison. Elle devait pardonner à Richard seulement elle trouvait que c'était encore trop tôt. Ce que son père lui manquait. Elle en avait mal au ventre. Jamais elle n'avait été aussi fâchée contre lui. Jamais ils n'avaient passé autant de temps sans se voir, parler ou autre.

__ « Et toi, avec ta mère? Vous n'avez pas la même relation ceci dit. » Non, AJ ne courait pas dans les jupons de sa mère dès qu'il se passait un truc pas net dans sa vie. Pas comme elle. Lui préférait être seul. Elle préférait les bras de quelqu'un. AJ mais aussi Richard. Avec Richard c'était plus simple, elle pouvait TOUT dire. Elle tentait tellement d'épargner AJ qu'elle se retenait de lui dire tout ce qu'elle pouvait éprouver.

La suite concernant Carrie et le kiné. Elle préférait nettement cette conversation. Les potins, tout ça, tout ce qu'elle appréciait en tant que fille!

__ « T'es pas drôle! Suis sure que ses abdos ne valent pas ceux de mon champion! » Elle lui fit un clin d’œil et tenta de le pince à travers ses fringues au niveau du ventre.
Allez savoir comment Niklas était fichu. Il n'avait certainement pas l'air dégueu mais elle ne l'avait vu qu'habillé. Elle avait bien essayé de l'imaginer torse poils mais plus depuis qu'elle était avec AJ qu'elle vénérait purement et simplement.

__ « Je vais accepter oui, ça me fera du bien de m'occuper ou la maison va en souffrir! » Elle n'allait pas tout récurer en permanence non plus! Carrie allait la sauver!

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE   Jeu 16 Avr - 0:09

Maybe you could

ft. Elinor


« stay here »
Voilà. Comme prévu elle n'acceptait pas la proposition qu'il lui avait fait vis-à-vis de Richard. Il comprenait, cela dit, qu'elle ne se sente pas prête à lui pardonner, même s'il était intimement persuadé que c'était la meilleure des solutions. Bien sûr, il ne connaissait pas l'état d'esprit de Sarah. C'était tout de même un point important. Si lui se sentait à peu près prêt à parler à nouveau à sa mère - à défaut de lui pardonner aussi vite - c'était essentiellement parce que son père lui-même voulait son retour à la maison. AJ ne doutait pas qu'il ait souffert de la trahison de sa femme, pourtant, il semblait prêt à passer l'éponge, juste pour la retrouver. Ca forçait le respect.
Je vois ma mère dans quelques jours. Elle et moi on a beaucoup de choses à se dire, et pas qu'à ce sujet. Je crois que mon père a décidé de lui pardonner, il veut qu'elle revienne.
Lui imaginait assez mal comment il réagirait, en fait. Il ne se voyait pas parler de tout ça pendant des heures. C'était la vie privée de sa mère, et de son père. Leur couple, c'était leur affaire. Mais il y avait tout le reste. Le psy, ou peut-être Niklas, lui avait dit que la drogue avait tendance à vous isoler. Il trouvait ça bullshit, jusqu'à ce qu'il se rendre compte que la seule personne dont il avait continué à être proche était Elinor. De tous les autres, y compris ses propres parents, il s'était éloigné plus qu'il ne l'avait jamais fait, même quand les compétitions l'emmenaient au bout du monde, en Europe, ou en Asie.
Tu devrais profiter du jour où j'irai voir ma mère, d'ailleurs, pour voir Carrie.
Comme ça, elle ne passerait pas la journée seule. Elle le faisait déjà quand il s'entraînait, cela dit, mais c'était différent. Quand il allait rider, c'était un peu comme quand il allait bosser. Il avait l'objectif de réintégrer le circuit pro, dans une discipline qui n'était pas la sienne. C'était un job à plein temps. Au moins, si Elinor décidait de voir Carrie le jour où lui-même serait vers Abi, ils pourraient passer une partie de la journée ensemble. Ce n'était que de petits projets, mais conjugués à son installation, ils le firent sourire. Il y avait un intérêt à vivre avec elle, pour elle.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maybe you could [PV Elinor] - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» {TERMINE} Olaf le bonhomme de neige qui aime l'été
» Un vent d'aventure (termine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: