Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Who are you ? [PV Rachel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 836
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Who are you ? [PV Rachel]   Sam 7 Fév - 19:46




Meredith & Rachel
Shopping is life

Ces dernières semaines avaient passé à une vitesse folle. Elle avait considéré Whistler comme une pénitence depuis qu'elle y était arrivée, mais ce n'était plus autant le cas qu'au début. Les opportunités de sorties, le soir, restaient faméliques - qu'on parle de clubs, ou de sorties culturelles - mais la saison touristique et sa foule apportaient une animation incontestable. Et puis, surtout, entre le travail qui avançait, Harper avec qui elle passait ses journées, et Riley avec qui elle passait une partie de ses nuits, elle n'avait plus le temps de s'ennuyer des heures sur son piano. Elle le délaissait même presque trop, à son grand regret, mais le travail n'attendait pas. Le courant passait entre Bennet et Riley ; ce dernier se laissait volontiers conseiller par son aîné, ce qui facilitait les choses, et Meredith, elle, présidait. Elle donnait son avis lorsqu'elle y était invitée, c'est-à-dire très régulièrement ; elle avait été surprise les premiers temps que Bennet la consulte autant, mais elle s'y était aujourd'hui habituée, et appréciait d'être au coeur du projet. C'était autrement plus intéressant que les plans d'entreprise que lui demandait son père.
Cet après-midi, pourtant, elle avait laissé ses architectes plancher seuls sur le futur palace de Carmichaël Resort. Elle avait reçu une invitation du maire de la ville, Gregory Parker, pour une soirée privée le week-end prochain, et Harper était incluse dans l'invitation. Meredith, comme elle l'avait promis à son assistante lors de son embauche, se chargerait de sa garde-robe ; elle l'avait conviée pour l'occasion dans une des boutiques huppées de la ville, dont elle avait déjà pu constater que le choix était correct.
Harper serait ponctuelle, Meredith le savait, aussi s'était-elle accordée 3/4 d'heures pour elle ; la veste en laine bouillie rose pâle qu'elle avait repérée ne la séduisait qu'à moitié, et elle se tournait dans tous les sens devant le salon d'essayage cerné de miroirs, quand elle constata qu'on la regardait. Une jeune fille, qu'elle n'avait jamais vue ailleurs.
- Qu'en pensez-vous ? Je n'arrive pas à me décider.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 819
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Who are you ? [PV Rachel]   Mer 11 Fév - 14:31

Ce début d'année n'était pas de tout repos. Et l'énergie habituellement débordante de la cadette Caldwell s'en ressentait ces derniers temps. La fac c'était mort, ses études l'ennuyant de plus en plus. La maison c'était un peu morose, même pour elle et malgré ses efforts pour positiver en toutes circonstances. Le soleil de la famille faisait de son mieux pour apporter du beaume au coeur aux restants, mais elle s'épuisait un peu. Cependant, ce n'est pas pour ça qu'elle baissait les bras et se laissait happer par la déprime hivernale post-fêtes, d'autant plus éprouvante cette année avec la trahison de Richard, son père.

La jeune adulte soupira en remontant le col de son manteau.

L'avantage de vivre à Blackcomb, c'était l'effervescence de toute la ville durant l'hiver justement. Il suffisait de sortir le nez dehors pour trouver quelque chose à faire ou quelqu'un à rencontrer pour se rebooster à mort. Et aujourd'hui, elle avait séché ses cours pour aller faire du shopping. C'est ainsi que, passant de boutiques en boutiques, elle s'accorda quelques petits plaisirs pas trop cher. Il faudrait sûrement qu'elle se trouve un petit job d'appoint, histoire de pas se retrouver sur la paille ou mettre ses parents… sa mère dans de sales draps. Sortant d'un des cocons de chaleur pour affronter le vent glacial de l'extérieur, elle se promit de jeter un œil sur les emplois saisonniers de la station. Après tout, cela serait peut-être plus instructifs que des cours soporifiques.

C'est dans la cinquième… ou sixième peut-être ? Bref, c'est dans la boutique suivante qu'elle fit la rencontre la plus improbable et en même temps la plus naturelle qu'elle ai pu imaginer. Elle sortait à peine de sa cabine, ayant essayé et rejeté quelques frippes, que son regard tomba sur Meredith Carmichaël, en plein essayage elle. D'une petite veste dont la coupe était sympa certes, mais la couleur peut-être un peu trop fané. Cela dit, une telle nana, avec sa morphologie, le blé de ses cheveux et ses yeux profond pouvait sûrement tout se permettre. Elle avait le physique, la classe et la prestance d'une parfaite Lady, ce qui avait le don d'obnubiler un peu Rachel, bien qu'elle ne se le soit jamais vraiment avoué tel quel. D'autant que l'héritière était connue pour également pouvoir tout se permettre financièrement. Et ça, c'était quand même un luxe que beaucoup pouvaient jalouser.

Son observation assidue était loin d'être discrète, et c'est sans surprise qu'elle se fit repérer par la cible de cette attention. Et cette dernière lui demanda même son avis, à elle petite chose originaire d'ici. Rachel n'était pas du genre à se fier à des ragots, cependant elle ne pouvait pas totalement s'isoler de tout cela. Aussi, la réputation de son interlocutrice ne lui était pas inconnu, et l'intégration de la New-Yorkaise n'avait pas été simple dans ce petit monde de skieurs. Neanmoins, ce n'est surement pas ce qui intimiderai la brune, et sans attendre bien longtemps elle lui répondit avec la franchise positive qui la caractérisait tant.

Il vous vieillit quelque peu, sûrement à cause de sa couleur. Tout dépend donc de l'occasion pour lequel vous voulez le mettre. Mais au niveau de la coupe, il tombe plutôt bien. L'avez-vous trouvé dans un autre coloris pour comparer ?

Rachel, ses choix de vêtements toujours sur son bras, pris le temps de jauger l'apparence de celle dont on parlait tant en ville.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 836
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Who are you ? [PV Rachel]   Mer 18 Fév - 23:01




Meredith & Rachel
Shopping is life

La veste la vieillissait ? Eh bien ... cette petite personne à qui elle s'était adressée sans y prêter plus d'attention que ça ne manquait pas de caractère, en tout cas. L'espace d'un instant, Meredith se sentit vexée, et plutôt que de répondre, elle s'observa une nouvelle fois dans les grandes glaces de la boutique. Elle refusait de le reconnaître, par fierté, mais la jeune brune n'avait pas tort. Elle ressemblait presque à sa mère avec une telle veste. En beaucoup plus jeune et plus belle, évidemment. Riley ou Bennet pourraient-ils apprécier ? Prêtait-elle vraiment du crédit à leur opinion ? Riley lui mangeait peu ou prou dans la main, quant à Bennet ... L'amélioration de leurs relations ne signifiait pas pour autant qu'elle ait plus envie de lui plaire aujourd'hui. Non, en fait, la seule vraie opinion sur laquelle elle devait se baser était la sienne. Et peut-être celle de la brunette.
Avec plus de regrets de ne pas avoir trouvé une pièce qui lui convenait que de devoir reposer la veste, elle se tourna vers la brune.
- Ce ne sera pas pour cette fois. Je m'appelle Meredith.
Elle avait tendu la main à la jeune femme, tout en rendant gracieusement la veste à une vendeuse qui passait. Il était excessivement rare qu'elle adresse la paroles à des inconnus, à fortiori en s'étant adressée à eux en premier. A New York, cela ne lui serait même jamais venu à l'esprit. Il faut dire qu'à New York, elle n'aurait jamais fait de shopping sans ses amies, ou tout du moins sans les filles qui jouaient ce rôle. L'amitié n'était pas vraiment profonde, elle avait eu le temps de le constater. Elle s'en doutait, mais tout de même ... Cette petite brune ne pouvait pas être plus hypocrite, elle ne la connaissait même pas.
- Vous êtes du coin, ou en vacances ?
De toute façon, si elle était dans cette boutique, même en étant de Whistler cela signifiait qu'elle avait plus de goût que la majeure partie de la population, et ça, c'était déjà positif. Si en plus elle était une touriste ... en fait, Meredith hésitait entre la joie de parler à une citadine, quelqu'un qui comprenait pourquoi passer sa vie ici était déprimant, et le regret d'être quand même coincée ici. Peut-être somme toute valait-il mieux que la jeune femme soit d'ici. Peut-être aussi fallait-il que Mer se prévoit régulièrement des week-end à Vancouver, pour humer le bon air de la ville et de ses innombrables activités que la station n'offrait pas.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 819
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Who are you ? [PV Rachel]   Lun 23 Fév - 14:47

Sa remarque était certes franche, mais Rachel n'avait pas pour habitude d'être méchante pour être méchante. Parfois il lui arrivait même de détourner légèrement ses propos quand elle savait qu'elle blesserait en y allant de front. On ne pouvait pas lui reprocher vraiment sa franchise du coup, et là encore, elle avait trouvé l'argument d'après, celui pour calmer la vexation. C'était comme arracher une bande de poils à la cire, et appliquer une main froide directement dessus ensuite. Ça apaisait et faisait passer la douleur. Bon, ok, la comparaison était peut-être légèrement exagérée.

Le silence qui suivit sa tirade la laissa un instant dubitative. Meredith Carmichaël semblait prendre en compte ce qu'elle venait de dire ! Woooow, la révélation ! La petite étincelle d'inattendu de la journée ! Si on lui avait raconté cela le matin même, c'est bien simple elle n'y aurait pas cru. Aussi, la brune attendit patiemment une quelconque réaction orale pour voir, par curiosité. Elle aurait pu en rester là, saluer la demoiselle en plein essayage, poser ses affaires non conformes à ce qu'elle avait voulu, et sortir du magasin. Elle se contenta de poser ses vêtements inutiles, à savoir ceux qu'elle avait essayé sans succès, et de rester là, observant toujours l'héritière en plein dilemme.

- Ce ne sera pas pour cette fois. Je m'appelle Meredith.

Bingo ! C'était bon ça, non ? Elle se présentait, preuve qu'elle comptait continuer un peu cette conversation.

Rachel, enchantée. Rétorqua-t-elle en serrant la main tendue par son interlocutrice. Commenter ou argumenter pour la faire changer d'avis lui importait peu. Cette veste n'était pas son souci, elle n'avait fait que donner son ressenti sur l'instant. Soulever le fait qu'elle la connaissait déjà ne lui sembla pas judicieux, pas plus que de mentionner son nom qui avait fait les choux gras du Blackcomb Scandal pendant les fêtes. Ce qui amena sûrement la question de la blonde.

Je suis du coin, oui, affirma-t-elle, encore un peu vaguement. Elle ne mentait pas, mais attendait de voir un peu comment se passait l'entretien avant de s'avancer trop. Et vous ? osa-t-elle avec politesse, connaissant déjà la réponse pourtant. Elle n'amorça aucun geste dans l'attention de partir de la boutique ou autre. Elle attendit que ce soit l'autre qui décide. On avait pas tous les jours affaire à la haute !
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 836
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Who are you ? [PV Rachel]   Dim 8 Mar - 22:44




Meredith & Rachel
Shopping is life

Rachel. Joli prénom, qu'elle nota dans un coin de sa tête, sans faire plus de commentaires. Elle avait entamé la discussion, certes, mais elle n'en était pas à se répandre en compliments ou en confidences comme elle le faisait avec ses connaissances. Non, même malgré elle, elle resterait toujours un peu hautaine. Elle était une Carmichaël, après tout. Elle souriait, pourtant. Plus ou moins. Cette histoire de shopping la contrariait, elle aurait aimé se trouver un truc sympa. Il y avait si peu de boutiques, finalement, ici, comparé à la multitude de celles qu'on trouvait à New York ! Et Rachel, dont elle avait imaginé qu'elle puisse être une touriste, venait d'ici. Comment faisait-elle ?
- New York. Je suis ici pour le travail.
Hors de question que qui que ce soit aille imaginer qu'elle était ici pour son plaisir, alors que c'était si peu le cas. Elle voyait le potentiel de la station en termes de développement, et parfois, quand elle était de suffisamment bonne humeur, et que sa journée s'était suffisamment bien passée, elle appréciait un peu l'endroit. Mais c'était rare. Le seul lieu dont elle pouvait dire qu'elle s'y sentait parfaitement à son aise, ici, c'était son loft. Son lit était un peu grand pour y dormir toujours seule, et organisait des soirées lui manquait, mais globalement, elle ne se lassait pas du travail réalisé par Bennet.
Sortie de sa rêverie d'un instant, elle constata que Rachel ne semblait pas plus avancée qu'elle en termes de vêtements ; la jeune femme avait déposé un tas de vêtements sur un des fauteuils gris de la boutique.
- Pour vous aussi, c'est un échec ? J'attendais mon assistante, c'est elle qui a le plus besoin d'une garde-robe, mais c'est toujours tellement frustrant de ne rien se trouver ...
Du coin de l'oeil, Meredith vérifia l'heure sur sa Patek Philippe. Harper, symbole de ponctualité, ne tarderait pas à arriver. Meredith avait déjà repéré une ou deux choses pour elle, mais elles avaient beaucoup de travail pour qu'Harper ait une garde-robe convenable. Ses vêtements étaient de qualité moyenne, et surtout pas du tout adaptée aux événements auxquels elle pourrait être amenée à accompagner sa patronne.
- Que cherchiez-vous ?
C'était plus fort qu'elle, elle aimait passionnément les vêtements, et la perspective d'une discussion chiffons la rendait toujours plus prolixe que la moyenne.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 819
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Who are you ? [PV Rachel]   Dim 15 Mar - 22:17

New York. Je suis ici pour le travail.
- Rien à voir avec le petit monde de Blackcomb. L'effervescence constante de cette ville doit être un vrai entrain quotidien non ?

L'avantage de connaître la réponse à une question, c'est de pouvoir anticiper une remarque que l'on juge intelligente ou intéressante. Peut-être cela ne serait pas le point de vue de la jeune femme d'affaire face à elle, mais très sincèrement ce n'était pas le genre de considérations qui empêchait la Caldwell de parler. Cependant, même si la remarque était surement assez bateau, on ne pouvait ignorer le regard un peu illuminé et le ton envieux qui avait été le sien en disant cela. Rachel était une fille pleine de vie depuis son plus jeune âge, et si elle adorait Whistler il aurait été hypocrite de sa part de dire ne pas préférer la station en l'hiver, grouillante de monde. Évoluer à travers une foule la regonflait toujours à bloc, elle ignorait pourquoi.

Bien vite, la conversation revint néanmoins à leur occupation première en cet instant : les fringues. C'était une valeur sure ! Elle acquiesça d'un simple « oui, en effet » lorsque Meredith remarqua sa récolte ratée. Cette dernière l'informa de son rendez-vous imminent, et Rachel se demanda un instant si c'était une façon détournée de mettre fin à cette rencontre. Elle avait quelques fausses idées sur ces personnes appartenant au monde dorée New-yorkais. Ce n'était en rien méprisant ou simplement négatif. Là encore elle se contenta d'un « ah ça, c'est le plus difficile du shopping... ». La pétillante gamine se retrouvait dans une situation qui ne lui était pas familière, et contre toute attente la présence tranquille de la Carmichaël l'impressionnait quand même un peu. Heureusement, ce fut l'héritière qui relança la conversation, mettant fin aux doutes de la brune. Rien en particulier, j'avais surtout besoin de chercher, plus que de trouver quelque chose de précis. L'hiver est long, un peu de chaleur et de couleurs fait toujours du bien au moral ! finit-elle avec le sourire radieux qui la caractérisait tant. Et maintenant ? Était-il plus poli de s'excuser et de laisser son interlocutrice seule le temps que son assistante arrive, ou au contraire lui proposer de l'attendre avec elle ? Dans le doute, autant s'abstenir et attendre de voir la réaction de ladite interlocutrice. Si Rachel sentait qu'elle ne voulait plus discuter, elle s'excuserait et partirait. Mais ce n'était pas tous les jours qu'on avait une telle occasion !
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 836
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Who are you ? [PV Rachel]   Dim 22 Mar - 21:16




Meredith & Rachel
Shopping is life

Elle ne croyait pas si bien dire en parlant d’effervescence. Meredith n'habitait pas dans ces quartiers bobo tendance, et Park Avenue était un coin relativement plus calme que la moyenne - un coin convenable pour une grande famille comme la sienne. Quoiqu'il en soit, il y avait toujours de nouvelles boîtes huppées à tester, de nouvelles soirées privées, les collections de Barneys étaient immenses et en permanence renouvelées ... Il y avait tout à New York, surtout la société qu'il fallait pour toutes ces activités. C'était ce qui manquait beaucoup ici, aussi. Fin mars, elle était invitée à une soirée organisé par le maire de la ville et sa femme. Bien qu'issue de la bourgeoisie anglaise, elle n'était pas trop mal dégrossie ; Meredith parvenait à entretenir des discussions correctes avec elle. Mais sinon ... Sinon, elle en revenait toujours à Bennet, qui était tout autant l'homme qu'elle avait le moins envie de fréquenter, et le seul dont la compagnie soit digne d'elle. Affligeant ...
- Disons que tout est beaucoup plus ... paisible, ici.
Paisible était un euphémisme. Elle n'arrivait pas encore à se faire à ce rythme de vie tellement plus lent des gens ici. Personne ne semblait jamais pressé, contrairement à New York, qui était une ruche en constante agitation. Parfois, elle essayait d'aller se promener, comme les gens d'ici le font, juste pour profiter des paysages. Pas vilains, c'est vrai, mais elle finissait toujours par s'ennuyer au bout d'un quart d'heure à peine.
- Sans vouloir vous manquer de respect ... vous ne vous ennuyez pas à mourir ici ?
Ou alors, la jeune femme en face d'elle était une de ces sportives qui s'entraînait ici. Pas de risque qu'elle s'ennuie alors, mais Meredith en doutait. Elle était trop bien habillée pour être une de ces skieuses sans style. Non, elle était probablement simplement une locale. Se rendant compte qu'elle la dévisageait peut-être trop, Meredith détourna la tête. Il y avait quelque chose de sympathique chez elle, elle devait bien le reconnaître. Elle semblait beaucoup moins hypocrite que la majeure partie des gens avec qui elle avait l'habitude de discuter, disant simplement ce qu'elle pensait. Peut-être est-ce ce qui incita Meredith à poursuivre la discussion.
- De la couleur ... C'est une bonne idée.
Elle-même en portait beaucoup l'été, pendant ses vacances, mais le reste du temps ... Elle jouait sur les pastels, et quelques couleurs fortes comme le rouge, ou le bleu roi. Avec son teint, elle pouvait tout se permettre, mais elle avait toujours trouvé - on lui avait fait trouver ... - que la couleur, ça ne faisait pas sérieux ...
- Tu es jeune pour travailler ... Il y a une fac, ici ?
Sans s'en être vraiment rendu compte, elle avait basculé sur le tutoiement. Elle était rarement d'une telle familiarité avec les inconnus, mais ... C'était plus fort qu'elle, la jeune femme en face lui faisait bonne impression.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 819
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Who are you ? [PV Rachel]   Mar 14 Avr - 11:17

Rachel ne douta pas un instant que la station bien que mouvementé en hiver restait bien plus calme que la mégalopole d’où était originaire la blonde face à elle. Raison pour laquelle elle acquiesça simplement d'un sourire sans rajouter une remarque inutile. La question qui s'en suivit l'étonna. Pas tant dans le fond, mais dans la façon de la poser. Pourquoi lui manquerait-elle de respect en la posant ? Voici un concept qui échappait totalement à la Caldwell. La surprise passée, elle haussa les épaules avant de formuler au mieux son ressenti. Elle aimait sa ville, elle aimait sa vie, sa famille, ses amis, les paysages de la région…

Au point de mourir, non quand même pas, rigola-t-elle. Éternelle optimiste, même dans un trou paumé elle n'aurai pas une telle idée. Cela arrive, bien sur, comme partout je pense. Je crois surtout que c’est à force d'habitude qu'on apprends à apprécier le rythme de vie ici. Et surement le manque de points de comparaison, pour ma part. Pour être tout à fait franche, je suis née et j'ai grandi ici. Vancouver est la plus grande ville des alentours, la plus grande que je connaisse vraiment. Je trouve qu'on s'y épuise rapidement et on aime revenir au calme de la montagne. C’est serein, ça apaise. C’est peut-être aussi une question de tempérament, et d'environnement, de souvenirs aussi… Son ton se fit légèrement plus rêveur. Oui, pour elle Blackcomb c'était sa maison, son cocon, sa famille, ses amis, tout ce à quoi elle tenait vraiment. Comment ne pourrait-elle pas aimer l'endroit ? Bien qu'elle ne dise pas non à quelques mois dans la cité New-Yorkaise pour comparer ! Mais toujours elle aimerait revenir ici, toujours. Elle le savait. Parce que c'était ses racines. Cependant, elle se rendit compte qu'elle s'était un peu laissée emportée, et venait d'avouer être une native provinciale. Et s'arrêta avant de se saborder seule.

La conversation se recentra sur les fringues et apparemment sa vision du shopping sembla plaire à Meredith. Ce qui fit sourire de plus belle la gamine. Oui, j'ai toujours aimé mettre de la couleur dans le blanc de l'hiver ici, ça permet de garder le moral malgré les jours courts et le froid quasi-permanent., s'autorisa-t-elle à préciser même si cela pourrait paraître superflu. Une manière de casser ennui aussi justement, rajouta-t-elle même avec un clin d'oeil entendu. Finalement, ce petit échange avec l’héritière souvent vu comme hautaine se déroulait pas si mal, mettant Rachel un peu plus à l'aise au fur et à mesure. Elle se dévoilait petit à petit, sans savoir vraiment où cela pourrait mener. Et même si ça ne menait à rien, l'instant aura été agréable, pour elle en tout cas. Le visage de la femme d'affaire ne semblait pas dire le contraire non plus.

Argh, la fac… Le nez de la brune se retroussa un instant dans une petite grimace, très vite effacée. Oui, il y en a une petite, avec quelques cursus forts… Rien de comparable avec les grandes universités. Sinon après, c'est Vancouver pour la plus proche, mais ça demande d'y déménager. Et je suis en psycho, en effet. Oui, elle était jeune, mais elle aurait aussi pu travailler. Elle l'envisageait fortement d'ailleurs. Enfin… Pour le moment, mais ça ne me convient finalement pas tellement… rajouta-t-elle, pour expliquer sa grimace qui aurait pu être mal interprétée. Elle, bavarde ?

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 836
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Who are you ? [PV Rachel]   Sam 18 Avr - 18:49




Meredith & Rachel
Shopping is life

Elle s'ennuyait, ici. Ses journées de travail n'étaient même pas assez longues pour combler son ennui. Elle avait l'impression qu'elle aurait eu le temps de vivre deux vies dans le temps d'une seule, dans cette petite ville où il ne se passait, à ses yeux, rien de chez rien. Elle savait que cela changerait quand le palace serait construit, qu'elle croulerait sous le travail, mais cela semblait si loin. Il fallait encore finaliser les plans, que le terrassement se fasse, puis les travaux de construction. Seulement alors, et si Bennet la laissait s'impliquer un peu, les journées commenceraient à être plus longue. La seule chose qui lui demandait de passer du temps, en ce moment, c'était les business plans qu'elle devait rendre à son père tous les mois, et des suivis d'indicateurs sur leur avancement. Rien qui la passionnait vraiment, c'était même exactement ce dont elle avait voulu s'éloigner quand elle avait choisi de ne pas se rendre aux entretiens qu'il avait obtenus pour elle.
En entendant Rachel parler, elle regrettait un peu de ne pas être capable d'apprécier autant l'endroit. Elle se rendait compte, aussi, qu'elle n'aimait pas New York comme la jeune brunette aimait sa ville.
Quoiqu'il en soit, Rachel se révélait sympathique, dans sa façon de "s'enflammer". Elle avait l'air d'être le genre de personne qui sait apprécier la vie quoi qu'elle vous offre. Tellement éloigné du point de vue de Meredith, qui n'appréciait la vie que quand elle se déroulait comme elle devait se dérouler dans l'esprit d'une Carmichaël. Elle se reconnaissait toutefois dans une chose : leur discussion sur les études. Elle avait choisi l'audit financier par défaut, parce que les trois quarts des disciplines de l'université n'étaient pas assez sérieuses aux yeux de son père, mais certainement pas par passion.
- Et tu vas continuer ?
Est-ce qu'il y avait besoin de faire des études, pour vivre ici ? Sans doute pour certains métiers, mais de l'activité qu'elle voyait, il n'y avait pas non plus comme dans le New York qu'elle fréquentait besoin de centaines d'ingénieurs. Ce n'était pas du mépris - enfin, pas à ses yeux - mais voilà quoi ...
En parallèle de leur discussion, Meredith avait empilé sur un fauteuil des choses qu'elle avait repérées pour Harper, quand elle vite celle-ci passer la porte de la boutique, pile à l'heure. Elle se tourna vers Rachel, l'air un peu désolée.
- Je suis désolée d'interrompre cette discussion, mais mon assistante vient d'arriver. Au plaisir, peut-être ?
Déjà, rapidement, elle avait tourné la tête pour signaler sa présence à Harper, mais elle gratifia quand même Rachel d'un dernier sourire. Celle-ci ne deviendrait pas sa meilleure amie demain, c'était certain, mais au final, peut-être arriverait-elle avec le temps à se faire des connaissances sur place. En tout cas, d'une certaine façon, elle se sentait un peu plus légère après cette rencontre ...
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 819
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Who are you ? [PV Rachel]   Jeu 23 Avr - 10:58

Meredith Carmichaël devenait de plus en plus intriguante pour Sunshine. Malgré ses airs de ne pas y toucher, elle continuer à lui poser des questions, comme si ce qu’elle, simple provinciale, racontait l’interessait. Après tout, pourquoi pas. Rachel ne se le fit pas poser deux fois et repris une nouvelle fois la parole sans se modérer vraiment. S’enflammer, c’était le mot.

Je ne sais pas encore, disons que j’aime pas abandonner quelque chose que j’ai commencé. Et en même temps… La discipline n’est pas ce à quoi je m’attendait et j’ai l’impression de ne pas avoir choisi la bonne… Je me laisse encore quelques temps pour trancher la question. Les pires erreurs sont souvent faites dans la précipitation et pourraient être évités, je pense… Enfin pas toujours mais certaines fois clairement ! Comme son père et cette Harrington. C’était une erreur facilement évitable de son point de vue. Mais elle n’était qu’une gamine qui n’avait jamais été vraiment amoureuse, donc un point de vue bien tronqué.

Alors qu’elle jacassait, monopolisant en grande partie la parole, la fameuse assistante fit son arrivée comme il l’était prévu depuis le début. C’était le jeu, et il touchait à sa fin. Et en même temps, cette petite discussion improvisée et totalement incongru avait ravie la jeune Caldwell. C’est à l’instant où la blonde interrompit la conversation qu’elle se rendit compte que cette dernière l’avait fait marcher machinalement dans le magasin, restant fixé sur l’objectif de reperer des vetements. Assez impressionnant quand Rachel n’avait eu l’impression que de parler d’elle au final. Quelle bien piètre image aurait l’autre d’elle… Enfin, la fin de sa remarque redonna le sourire a la brunette qui s’empressa d’acquiescer avec vigueur.

Oui, avec grand plaisir. La station n’est pas grande, on se recroisera surement. Bonne journée à vous, et à votre assistante.

Puis, saluant Harper qui s’approchaient d’elles, la cadette Caldwell s’éloigna d’un pas léger, plus que quand elle était entrée. Les couleurs n’était pas le seul remède contre la morosité de l’hiver. Les gens et le bavardage aussi, c’était bien connu.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Who are you ? [PV Rachel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Who are you ? [PV Rachel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» Rachel Berry - Obviously, i'm a star
» Rachel Draan
» 05. [Villa des Berry] Pendant que Rachel n'est pas là, les AV dansent
» 04. 74'75 | Rachel Berry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: