Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Presque des retrouvailles [PV AJ] - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Presque des retrouvailles [PV AJ] - TERMINE   Mer 4 Mar - 21:02

Presque des retrouvailles
Abi Harrington & AJ Harrington

AJ avait accepté de la voir, enfin, après plusieurs semaines de silence. Elle avait eu du mal à croire qu'il puisse être le premier à la recontacter quand elle avait reçu son semaine quelques jours auparavant, et pourtant. Il semblait désabusé de la situation, comme s'il n'était pas vraiment en colère, et c'était une réaction si étonnante de sa part à lui, si prompt à s'énerver contre elle, que son impatience de pouvoir discuter face à face n'en faisait que redoubler. Elle avait dû attendre, pourtant. Il était occupé, et il avait fallu près de dix jours pour qu'il se libère. Ca aussi, ça la rendait curieuse. A quoi son fils, qui ne faisait plus rien de valable de sa vie depuis un moment, pouvait-il être occupé ?
Après son aventure avec Richard - une erreur, mais qu'au fond d'elle elle ne regrettait pas tant que ça - elle s'était réfugiée au Four Season. Un peu par honte, et beaucoup par besoin de réfléchir à son couple. Julian et elle ne vivaient plus vraiment ensemble depuis longtemps, quand on y pense, avec leurs horaires respectifs ; pourtant, le peu de vie de couple qu'ils avaient encore lui avait manqué dès les premières minutes. Aujourd'hui encore, elle ne savait pas quelle décision prendre, et tout en sachant que son mari en souffrait, elle préférait se donner le temps de ne pas se tromper.
Dans l'histoire, elle en avait délaissé son fils. Oh ! pas complètement ! Jamais elle n'aurait pu délaisser son bébé, sa fierté, son AJ. Mais elle n'avait suivi que par les commérages du Blackcomb Scandals ce qu'il devenait. Julian lui avait également fait savoir qu'il les avait expédiés aux Embruns, lui et Elinor Caldwell. Elle avait besoin d'entendre par elle-même tout ce qu'elle avait lu. Qu'il s'était vraiment drogué - qu'elle ne s'en était vraiment pas rendu compte, alors que ça expliquait tant de ses réactions ! - mais aussi qu'il s'était repris en main. Que la petite Caldwell et lui formaient vraiment un couple ; cette perspective l'avait longuement fait réfléchir. Les premiers temps, elle s'était persuadée que la drogue, c'était forcément elle qui l'avait procurée à son fils, mais petit à petit, les insinuations du BS faisaient leur chemin dans sa tête, et elle commençait à croire que peut-être elle n'avait pas une influence si néfaste sur son fils. Elle avait tellement d'impatience à découvrir tout ça. A voir de ses propres yeux s'il allait vraiment mieux. Surtout voir s'il allait mieux. Et puis, bien sûr, parler de Julian et elle. Elle savait qu'elle n'y couperait pas.
Quand il frappa à la porte de sa suite, elle se précipita presque pour ouvrir, et le serra dans ses bras à la minute où la porte s'ouvrit. Elle n'avait pas besoin d'être une lady avec son fils, mais rapidement, elle recula. Lui n'avait peut-être pas envie de prendre sa mère dans ses bras. Au lieu de ça, elle le dévisagea, l'observa même des pieds à la tête. Il avait bonne mine, les cheveux bien coupés, et de bonnes couleurs sur le visage ; ses yeux étaient un peu cernés, mais il semblait en meilleure forme que depuis bien longtemps, et elle sourit. Elle retrouvait son fils d'avant l'accident.
_ « Entre, je t'en prie. Tu as bonne mine mon grand, je suis contente. Donne moi ta veste, il fait chaud ici et ce n'est pas le moment de tomber malade. »
Bavarder comme si de rien n'était l'aidait à déstresser un peu ; elle n'était, tout de même, pas complètement sereine quant à l'accueil qu'il lui réserverait. Mais que c'était bizarre de se trouver là, plutôt que dans leur confortable chalet familial.
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Presque des retrouvailles [PV AJ] - TERMINE   Jeu 12 Mar - 21:26

Presque des retrouvailles

ft. Abigail


« Savoir pardonner »
Le chalet sans leur mère, même s'il n'y vivait plus, était vraiment étrange. Il y passait de temps en temps, pour récupérer des affaires, en déposer d'autres. Voir un peu son père aussi. Tous les deux ne discutaient pas beaucoup - aj tenait son mutisme du côté paternel - mais le peu qu'ils échangeaient avait suffi à lui faire comprendre que son père était malheureux sans sa mère. Il ne savait pas s'il lui en voulait - à quel point il lui en voulait - de son aventure avec le père d'Elinor, mais il était à peu près certain qu'il n'était pas prêt à un divorce. Alors, il y a quelques jours, il avait fini par envoyer un SMS à sa mère. Pour prendre des nouvelles, et pour savoir pourquoi elle s'était réfugiée au Four Season.
Il était en colère à son égard, bien sûr, et terriblement déçu, mais en même temps, il ne se sentait pas prêt en ce moment à couper totalement les ponts. Il était dans une phase de sa vie vraiment compliquée, et il n'avait personne auprès de qui se laisser aller. Son psy ? Il s'en méfiait. Et Elinor ... elle avait besoin de soutien, alors il lui cachait du mieux qu'il pouvait les moments difficiles. Il ne voulait pas l'inquiéter. C'était peut-être pour ça qu'il sentait qu'il ne pouvait pas sortir sa mère de sa vie. Il avait fait traîner un peu, avant de la revoir, mais maintenant, il était devant la porte de sa suite au Four Season.
Quand il entra, elle le serra tout de suite dans ses bras, et il se laissa faire, tout en se sentant un peu gêné. Leurs relations avaient été tellement compliquées au cours du temps, qu'avec son histoire de tromperie, il ne savait plus trop. Il eut un sourire un peu gêné quand elle s'adressa à lui. Toi tu n'as pas très bonne mine maman. Ce n'était que quelques mots, mais qui en disaient beaucoup plus long. Alors qu'elle attrapait le manteau qu'il venait de lui tendre, il alla s'installer dans un des fauteuils du salon. J'ai vu papa hier. Je lui ai dit que je venais te voir aujourd'hui et ... il te donne le bonjour. Autant rentrer dans le vif du sujet. Il savait qu'il aurait à parler de lui, qu'il n'y couperait pas, et pour une fois, il lui dirait les choses. Son psy disait que reconnaître ce qui est aidait, c'était une occasion de tester, même si ça ne l'enchantait guère ...

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presque des retrouvailles [PV AJ] - TERMINE   Ven 13 Mar - 11:15

Presque des retrouvailles
Abigail Harrington & AJ Harrington
Elle le trouvait si beau. Cela faisait bien longtemps qu’elle ne l’avait pas regardé avec autant de fierté. Il était comme avant la mort de Pete, ce qui la persuadait un peu plus de son bien être.
Elle ne savait pourtant pas si l’arrêt de la prise de stupéfiant était ou non plus lui une épreuve. Comme à son habitude et malgré tout ce que le BS pouvait dire, elle ne voulait pas croire que ne plus se droguer était difficile pour lui. Le contraire lui ferait trop mal. Peut-être en parleraient-ils mais connaissant son fils, ils éviteraient les sujets qui fâchent (le concernant) parce qu’elle se doutait bien que son escapade avec Richard serait le sujet principal de cette entrevue.
Elle venait donc de lui dire qu’il avait bonne mine. Elle... Oh, elle le savait, elle n’était pas très « fraîche ». Elle était très peu maquillée, pas de mascara, quand on est rousse, c’est tout de suite une catastrophe. Disparition des cils et sourcils, apparition des taches de rousseur, mine fatiguée. Elle l’était, oui. Les nuits lui paraissaient interminables. Elle pensait à Julian, Richard et évidemment AJ qui pour une fois était celui qui lui donnait le moins de souci.

_ « Je ne dors pas très bien ici, c’est bruyant. »  Pas tant que cela mais parfois des clients remontaient assez éméchés ou juste heureux dans leur chambre et cela s’entendait. Au chalet c’était différent. Il n’y avait que la nature. Parfois les ronflements de Julian quand ils dormaient ensemble. Le son de sa voix quand il faisait ses retranscription d’interventions ou autre. Tous ces bruits étaient rassurants, parfois cela la mettait hors d’elle, évidemment, mais pas en ce moment.

AJ plongea rapidement dans le vif du sujet. Devait-elle être honnête avec lui ? Oui, elle le lui devait bien et il était adulte, capable de comprendre. Il faudrait pourtant qu’elle pèse ses mots, peut-être. Ne sachant pas ce qu’elle voulait, il ne fallait pas qu’elle parle sans réfléchir.
Elle s’assit en face de son fils. Elle avait l’impression d’être une vieille femme.

_ « Je l’ai eu au téléphone il y a une semaine je crois. Zoila le rendait fou. Il lui a donné deux semaines de congé pour qu’elle puisse aller voir sa famille, mais il a dû te le dire. J’espère qu’il s’en sort au chalet. »  Julian, faire le ménage... Euh... Non. Le sol de leur chambre devait être recouvert de chaussettes sales. Julian était un homme d’une très grande intelligence mais dès qu’il s’agissait de faire des choses tout à fait terre à terre, il ne savait plus comment procéder.

_ « Il m’a aussi dit que tu étais retourné aux Embruns... Avec Elinor. Vous vous entendez bien alors ? Papa semble l’apprécier. » Oui, mais avec Julian, on ne pouvait être sû de rien.
Ce qu’elle voulait surtout savoir c’est s’ils étaient en couple. S’il était amoureux. S’il pensait avoir trouvé une femme pout toujours ou s’il se laissait du temps.
Elle aurait aussi aimé savoir ce qu’il en était concernant la drogue. Elle commençait par parler d’Elinor et en viendrait à cela.

_ « J’espère que vous vous en sortez. »  Elle avait l’impression de marcher sur des œufs. Avant elle lui aurait simplement dit que ce n’était pas une fille pour lui, qu’elle était trop instable. Qu’elle le tirerait vers le bas mais peut-être était-ce le contraire ? Elle ne la portait toujours pas vraiment dans son cœur mais si elle faisait le bonheur de son fils... Pour le moment, elle acceptait (parce qu’elle ne pouvait pas se permettre de le juger pour l’instant).

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Presque des retrouvailles [PV AJ] - TERMINE   Sam 14 Mar - 16:18

Presque des retrouvailles

ft. Abigail


« Savoir pardonner »
Il y avait un plateau, sur la table du salon de la suite, avec une cafetière fumante et deux tasses en porcelaine. Sans attendre de go de sa mère, il les servit tous les deux. Un sucre pour elle, rien pour lui. C'est papa, tu le connais. Il bosse encore plus que d'habitude, alors  le chalet ... Je ne savais pas pour Zoila, non. Il a dû oublier de m'en parler. Julian ne lui avait pas dit qu'il avait mis Zoila en congés ... Ca expliquait pourquoi elle n'était pas là hier, et aussi pourquoi il y avait du bordel partout. AJ avait bien trouvé ça bizarre, parce qu'habituellement la maison était toujours impeccablement tenue, mais il s'était dit que Zoila avait dû se sentir délestée du regard inquisiteur de sa mère. Pas très sympa pour elle ; il la connaissait depuis longtemps, et elle avait toujours été pro. Et très gentille avec lui, aussi. Il n'a pas besoin de Zoila. Toi, c'est différent. Franchement, j'ai pas vocation à vous rabibocher, je suis votre fils et tu as couché avec le père de ma copine. Mais retourne au chalet. Il a besoin de toi. Sinon, il finirait probablement par oublier même de manger. C'était son père ça. Un homme respectable en tous points, mais incapable de vivre seul. Il aurait sûrement ressemblé à ses espèces de savants un peu fous qu'on voit dans les films. Un genre d'Einstein de la cardio. Son assistante à l'hôpital devait être débordée de boulot, la pauvre, avec tout ce qu'il oubliait. Parfois, AJ se demandait si lui et sa mère n'étaient pas un peu responsables de ça, à toujours le laisser faire, parce qu'en parallèle, Julian ne disait jamais non quand AJ lui proposait une randonnée dans la montagne. Peut-être qu'il n'avait juste pas l'idée de proposer le premier.
Elle et moi, on est ensemble. J'en serais pas là sans elle. Toi aussi tu l'apprécierais si tu arrêtais de penser que je vaux mieux qu'elle. C'était tellement peu le cas ! Elle payait des faiblesses d'enfant qui grandit trop vite, mais lui, il avait su exactement ce qu'il faisait quand il s'était laissé tombé dans la coke. Il avait eu conscience pendant des semaines qu'il se faisait du mal, bien avant que l'addiction prenne le dessus. Ca lui avait plu, de savoir qu'il se détruirait à petit feu ; et ce n'était pas parce qu'il ne le disait pas, pas même à son psy, qu'il n'en était pas conscient. Il ne voulait toutefois pas être agressif envers sa mère. C'est simplement que la situation était trop compliquée pour qu'il ait à gérer les antipathies d'Abigail. Ce n'était plus le moment pour ça. Sans compter qu'elle était plutôt mal placée pour juger qui que ce soit ... Je lui ai proposé qu'on s'installe ensemble il y a quelques jours. Elle est suspendue après son overdose, mais pour l'instant ça va. En fait, la veille, elle était même revenue plutôt guillerette de son rendez-vous avec Carrie ; elle avait besoin d'elle au salon de thé. Elle allait avoir quelque chose à faire tous les jours, plutôt que rester à la maison à tout ranger de façon maniaque, ou sortir ses affaires du placard pour trier ses fringues. Elle avait eu quelques jours un peu difficiles, mais là ça allait aller. Ca tombait au meilleur moment.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presque des retrouvailles [PV AJ] - TERMINE   Mar 17 Mar - 12:57

Presque des retrouvailles
Abigail Harrington & AJ Harrington
_ « Cela ne fait pas vraiment partie de ses priorités, c’est pour cela qu’il a n’a pas pensé à t’en parler je suppose. »  Sans Abi, Zoila ne serait jamais payée, elle n’aurait aucun produits d’entretien, pas de liquide pour les courses, pas de cadeau de Noël, de prime... Non pas que Julian ne l’appréciait pas, Zoila faisait partie intégrante de leur vie mais Julian était incapable de penser « pratique ». Maintenant, alors qu’elle était séparée de lui elle trouvait tout cela fort séduisant. Avant qu’elle ne le trompe cela la mettait plutôt en colère de devoir toujours penser à tout... Elle avait épousé Julian en sachant très bien qu’il était incapable de gérer quoi que ce soit en dehors de son travail, elle était tombée amoureuse de lui en appréciant justement ce dévouement. Il fallait lui remettre les idées en place. Cette séparation lui apportait cette aide dont elle avait besoin. Pas dit que Julian, lui, le prenne si bien.

AJ ne tarda pas à entrer dans le vif du sujet. Il avait raison, ce n’était pas à lui de les réconcilier. Il était leur enfant, aucun enfant ne devrait avoir à faire en sorte que ses parents restent ensemble. Coucher avec Richard n’était pas une si mauvaise chose pour elle, par conte, perdre Julian, éventuellement AJ, cela l’était.
Abi avait donc couché avec le père de SA copine. C’était officiel ? Elle ne l’aimait pas, cela aussi était quasi officiel. Il valait bien mieux et pouvait dire ce qu’il voulait, il valait mieux que cette fille. Abi s’en fichait qu’elle soit médecin, appréciée même de Julian, intelligente et surement plein d’autres qualités. Pour la mère qu’elle était Elinor Caldwell n’était qu’une junkie dangereuse.

_ « Je suis ta mère, c’est normal que je pense que tu vaux mieux que n’importe qui d’autre. »  Elle ne voulait pas renchérir. Elle ne pouvait pas se permettre de critiquer sa copine, pas en ce moment mais penser du bien de celle-ci lui était trop difficile. Elle essayait mais ... Son fils avait meilleur mine oui, il disait que c’était grâce à sa petite copine. Tout ce qu’elle pouvait imaginer était qu’elle le contentait sous la couette, qu’elle le faisait rire. Lui il faisait tout le boulot. Il avait décidé d’arrêter la drogue, de reprendre une activité. C’était lui qui faisait tout cela, pas sa copine. Vraiment... C’était plus fort qu’elle. Personne ne veut voir son bébé avec quelqu’un de déséquilibré.
Le rappel de l’overdose n’aida pas à changer de point de vue.

_ « Alors c’est très bien. Que va-t-elle faire durant sa suspension ? » Aller en cure ? Oh... Elle avait été pleine de bonnes intentions et maintenant elle avait du mal à ne pas descendre intérieurement celle dont son fils s’était entiché.

_ « Tu as repris le sport non ? Ça se voit, mais tu sens le tabac froid. Tu as vu ton père ce matin ? »  Pourtant non, enfin, il lui aurait dit. Il sentait fort le tabac. Pourvu qu’il ne se soit pas mis à fumer pour arrêter la drogue.
Il avait néanmoins de bonnes couleurs.

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Presque des retrouvailles [PV AJ] - TERMINE   Lun 23 Mar - 23:00

Presque des retrouvailles

ft. Abigail


« Savoir pardonner »
Les priorités de son père, AJ n'était pas sûr de bien les connaître. Lui et sa mère en faisaient partie ; Julian ne s'était jamais défilé en cas de problèmes, et l'avait entre autre toujours soutenu sur la question du snow face à sa mère. Mais pour le reste ... il y avait longtemps qu'AJ avait arrêté d'essayer de comprendre ce qu'il faisait. Son père flottait dans des sphères qu'il n'atteindrait jamais, lui qui n'aimait pas les études. En revanche, une chose était certaine : le ménage ne faisait pas partie des préoccupations de son père. De celles d'AJ non plus, il n'allait certainement pas lui en tenir rigueur. C'est papa, quoi ... A coté de ça, si quelqu'un pouvait trouver comment soigner Steven, par exemple, c'était bien Julian. Il y avait de quoi pardonner.
C'était tellement plus compliqué avec sa mère ... Même en faisant des efforts tous les deux, la discussion devenait régulièrement houleuse. Comme là ... Persister à penser qu'il valait mieux que d'autres ... Ca n'avait jamais rien amené de bon qu'elle croie ça ... Maman ... Tu crois vraiment qu'avec ce qui s'est passé ces derniers mois je vaux mieux qu'elle ? Si elle ne se décidait pas à comprendre, ils allaient vers quoi ? Parce qu'il ne s'imaginait pas sans Elinor, même si tous les deux n'avaient pas de projets de fiançailles. Il ne voulait pas choisir entre sa mère et sa copine. Choisir, ce serait renoncer à l'une ou à l'autre. Elinor n'appréciait pas spécialement Abigail, il le savait. Mais il savait aussi que c'était une réponse à l'animosité de sa mère. S'il avait pu lui parler de la drogue, elle aurait peut-être compris. Qu'il ne tenait que pour Elinor, parce qu'il n'avait aucune autre raison valable de ne pas se laisser plonger. Mais ça, ce n'était pas des choses qu'il disait. Il faudrait qu'Abigail le comprenne elle-même.
Elle va aider une de ses amies qui vient de monter un salon de thé. Elles se sont vues hier, et elles ont trouvé un terrain d'entente. Franchement, ça soulageait AJ d'un sacré poids. Il avait pas mal cogité sur ce qui se passerait si elle ne trouvait rien à faire pendant sa suspension. Lui-même n'avait pas de boulot au sens auquel on l'entend habituellement, mais ce n'était pas pour autant qu'il passait ses journées à glander. Jamais il n'aurait pu passer son temps avec elle en laissant l'entraînement de côté, sans que ça se termine mal. Le jour où il rencontrerait cette Carrie, il pourrait la remercier. Il lui était redevable. Ca évitera qu'elle reste seule. J'ai repris le snow oui, je m'entraîne tous les jours. Quand je serai clean, je veux réintégrer le circuit pro. "Clean" ... voilà, le gros mot était dit. C'était presque de la provocation, en l'occurrence. Une manière de rappeler à sa mère et à son ironie masquée que son cher fils ne valait pas mieux qu'Elinor. Il ne dit rien sur la cigarette. Sa mère le mettrait à charge contre Elinor, et des arguments, elle en avait suffisamment. Pas la peine d'en rajouter. C'était tellement plus simple avec son père, en dépit de son travail qui lui prenait trop de son temps ... J'avais prévu d'aller le voir ce soir, ou demain. Ca dépend à quelle heure je terminerai l'entraînement. Si tu vas le voir, préviens-moi. Je ne veux pas vous interrompre, vous allez avoir des choses à vous dire ...

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presque des retrouvailles [PV AJ] - TERMINE   Sam 11 Avr - 19:27

Presque des retrouvailles
Abigail Harrington & AJ Harrington
« C’est papa », oui, cela résumait bien les choses. Julian et son mode, sa bulle... Si seulement ils avaient pu continuer à parler de cela. Non... Elle n’avait pas été en mesure de se taire et forcément, son avis tranché sur la nouvelle petite amie de son fils n’était pas passé inaperçu. Elle ne l’aimait pas, mince à la fin ! Qu’y pouvait-elle ?! Il valait tellement mieux que cette fille. Il était fait pour une Meredith Carmichael. Enfin... C’était ce dont elle rêvait. Une Meredith C ne se mariait pas à un jeune homme de famille si « modeste ». Surement pas à un sportif ou d’une ligue bien plus populaire.
Le principal était qu’elle ne supportait pas qu’il puisse se mettre avec cette fille complètement incertaine, instable, vulgaire... Voilà comment elle la percevait !
Il lui était impossible de comprendre que son fils tenait uniquement pour sa nouvelle petite amie. Ce qui les unissait-elle ne le connaissait pas. Si vous lui demandiez son avis elle ne pouvait que dire qu’il s’agissait d’une amourette sans lendemain et que son fils se réveillerait bien assez tôt. L’amour, le vrai ? Pas eux non, elle n’y croyait pas une seule seconde.

_ « Je ne sais pas... Je suppose... Je ne veux pas que nous nous disputions AJ. Si tu es bien avec elle pour l’instant alors c’est le principal. »  Oui et quand il serait sorti d’affaire, il la quitterait. Voilà !
Honnêtement, elle se voilait totalement la face. Les problèmes de drogue de son fils étaient légers et il allait s’en sortir si ce n’était pas déjà fait !

_ « Ah, c’est très bien. Cela lui évitera de s’ennuyer oui, je suppose. »  Et de monopoliser l’attention de son fils et l’empêcher de respirer.
Un salon de thé... Elle la voyait bien plus là-dedans que dans un bloc opératoire, il fallait bien l’avouer.
La suite... Entendre son fils lui dire qu’il fallait qu’il soit « clean ». Elle manqua d’ailleurs de s’étouffer. En grande dame qu’elle était, elle s’essuya rapidement de bouche mais le terme lui avait donné des palpitations. « Clean ». Pourquoi avait-il besoin d’être « clean » ? Il n’était pas si addict que cela si ? si ? SI ? Mais non !
Elle venait de se prendre un uppercut. Elle ne pouvait pas croire qu’il avait tant de problèmes.

_ « Quand tu seras clean. Tu... Je croyais que le problème était résolu. » Il lui était surement aussi difficile d’en parler que cela l’était pour son fils.
Il était tellement plus facile de refuser de voir la réalité en face. Cette vérité était bien trop douloureuse et encore maintenant alors qu’elle lui était exposée, elle avait du mal à l’accepter. C’était un échec pour elle et les échecs la rebutaient.

_ « J’irai surement oui. Il me manque terriblement. »  C’était la vérité. Sa vie lui manquait tellement. Elle devrait faire le point et comprendre ce qui lui manquait le plus, son mari ou son confort. Elle irait très vite le voir.

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Presque des retrouvailles [PV AJ] - TERMINE   Mer 15 Avr - 0:14

Presque des retrouvailles

ft. Abigail


« Savoir pardonner »
Pourquoi tu ne peux pas simplement essayer de la connaître ? Si encore toutes les deux s'étaient déjà parlé, alors Abi aurait peut-être eu de vraies raisons d'être hostile à Elinor, mais ce n'était même pas le cas. Sa mère ne se basait que sur les on-dit, et pour une fois, AJ aurait aimé parvenir à lui faire lâcher du lest sans que ça se termine en dispute et en pleurs entre eux. Il avait suffisamment à gérer, déjà.
Et puis, cette façon de dire "pour l'instant". Comme d'habitude, sa mère se berçait d'illusions. A croire que quand les choses ne se déroulaient pas comme elle l'aurait souhaité, elle était incapable d'imaginer que ce n'était pas provisoire, et que les étoiles ne s'aligneraient pas comme elle le voulait. Pourtant, un jour ou l'autre, il faudrait qu'elle accepte. Il n'avait été amoureux qu'une fois, et c'était d'Elinor. Il ne romprait pas avec elle demain. Tel qu'il le voyait aujourd'hui, elle était son avenir, et il se battait pour ça. Pour que ça marche, pour que ça dure. Sa mère devrait s'y faire.
Elle lui faisait parfois de la peine. Ce devait être dur à vivre, d'imaginer sa vie et celle des siens d'une certaine façon, et de se rendre compte qu'on en était aussi loin. Il ne supportait pas qu'elle veuille lui imposer son point de vue, mais quelque part, il la comprenait. Il lui avait dit qu'il n'était pas clean, pour lui c'était une évidence. Comment aurait-il pu l'être aussi rapidement ? Personne ne le pouvait. Lui se devait de lutter chaque jour ou presque. Autant contre le manque, contre son besoin de prendre de la coke, que contre son envie de se laisser porter par les événements. Prendre les choses en main comme il le faisait lui demandait beaucoup d'énergie.
Mais elle, elle semblait surprise. Comme si elle s'était persuadée que son fils adoré n'était pas comme les autres. Pourtant, il ne valait pas mieux que quiconque. Pas mieux qu'Elinor, que sa mère tenait en si faible estime. Le ... problème, comme tu dis, est loin d'être résolu. Maman ... il me faudra peut-être des années pour que ça ne me poursuive plus. Qu'est-ce que tu croyais ? Il avait plus ou moins coupé les ponts avec elle, jusqu'à l'overdose d'Elinor et son déclic, alors sans doute ne s'était-elle pas rendu compte. Lui, de son côté, prenait réellement sur lui pour dire tout ça. C'était peut-être la première fois, exception faite de son psy et de Niklas, qu'il parlait autant de ce qui le hantait.
Tu lui manques aussi. Et pour être honnête, même si je suis indépendant depuis plusieurs années, je ne m'habitue pas non plus au chalet sans toi. Faites des efforts, tous les deux. N'était-ce pas ce que lui faisait au quotidien avec Elinor ?

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presque des retrouvailles [PV AJ] - TERMINE   Dim 24 Mai - 16:43

Presque des retrouvailles
Abigail Harrington & AJ Harrington
Pourquoi ne pas apprendre à la connaître ? Et bien tout simplement parce que cette histoire ne durerait pas ! Elle n’avait aucune envie de rencontrer toutes les filles qu’AJ pouvait mettre dans son lit ou pour lesquelles il pensait éprouver on ne sait trop quoi. Lui et Elinor étaient bien trop différents. Cela cesserait avant même qu’ils aient réellement pu construire quelque chose. Heureusement.
Afin de ne pas braquer encore plus AJ elle consentit pourtant à faire un effort.

_ « Peut-être devrions nous déjeuner à l’occasion tous ensemble. » A trois ou à quatre. Pour le moment son futur avec Julian était incertain. Elle ferait ce qu’il faut pour que leur couple reparte de plus belle mais seule, elle ne pourrait y arriver. Elle avait une chance sur deux pour que cela fonctionne.

_ « Je... Je ne sais pas. » Ils n’avaient pas élevé leur fils comme ça ! Comment pouvait-il devenir un drogué ! Comment cela pouvait-il devenir un problème qui pourrait le suivre durant des années ?!
Ce qui lui disait AJ faisait son chemin en elle mais de là à comprendre tout de suite. Elle n’en avait tout bonnement pas envie mais elle ferait des recherches, en parlerait peut-être avec Julian suivant l’évolution de leurs rapports.
Elle était très déçue mais pas par AJ. Pour une fois elle rejetait la faute sur elle et Julian. Elle ne pouvait pas dire où ils avaient failli mais cela devait venir d’eux. Pauvre AJ, si perdu que ce soit dans sa vie professionnelle ou encore privée !

Elle finit par sourire aux conseils de son fils. Les efforts elle les ferait. Sa famille devait rester ce qu’elle avait toujours été. Elle y mettait un point d’honneur. Julian et elle surmonteraient tout cela !

code by mirror.wax

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Presque des retrouvailles [PV AJ] - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Presque des retrouvailles [PV AJ] - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Des retrouvailles tragiques...
» Un dîner presque parfait
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: