Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 839
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE   Mar 14 Avr - 0:03




Meredith & Bennet
is just skin

Elle avait donné congé à toute l'équipe, aujourd'hui. Ils s'étaient présentés à 9h30, comme tous les matins, à l'exception d'Harper qui venait plus tôt pour préparer leur journée de travail. Ils étaient censés toper les plans pour enfin lancer les travaux de construction de l'hôtel. Le terrassement avait commencé deux semaines auparavant ; les plans extérieurs du palace était prêts, aux détails architecturaux près.
Pour la centième fois, peut-être plus, ils avaient revu les plans et les modélisations de Riley. Et pour la centième fois, Bennet avait refusé de figer la définition. Des portes à déplacer de quelques centimètres, des marches d'escalier dont la hauteur variait de façon imperceptible. Il était insupportable. Riley devait en permanence défaire, refaire, et jamais assez vite. Meredith ne se mêlait que peu à leurs discussions au début, préférant laisser les choses entre les mains de ceux qu'elle considérait comme les experts du sujet, mais rapidement, elle avait dû intervenir en tant que garant financier. Le retard qu'ils prenaient se chiffrerait bientôt en dollars sonnants et trébuchants pour lesquels elle devrait rendre des comptes à son père, ce qu'elle ne souhaitait surtout pas faire.
Prétextant un mal de tête, elle avait de fait renvoyé tout le monde chez soi vers 11h. C'était vrai, après tout. Avoir supporté une journée de plus l'attitude enfantine et puérile de Bennet - elle savait très bien depuis quand il se comportait ainsi - l'usait littéralement. Elle était trop jeune pour ça. Harper était restée une heure de plus, le temps de répondre à quelques courriers en attente, et, une fois seule, Meredith avait pu enfin profiter d'un vrai silence et d'un vrai repos. Pour une fois, elle ne s'était pas installée à son piano. Le soleil, dehors, était radieux. Elle avait enfilé un bikini, une paire de lunettes de soleil, et s'était coulée dans le jacuzzi sur sa terrasse. De là, la vue était incroyable ; l'immeuble était un des plus haut de la station, et elle pouvait profiter du paysage sans être vue, de la rue par exemple. En tout honnêteté, la paysage qui se transformait, délaissant l'hiver au profit du printemps, ne la transportait pas. Elle appréciait surtout le soleil, son smoothie, et le dernier Vanity Fair qu'elle avait reçu le matin même.
Il était peut-être 17h quand le froid la fit rentrer à l'intérieur. Elle attrapa son portable, et sans consulter les appels en absence ni les messages, elle envoya un SMS à Riley, l'enjoignant de passer en début de soirée, pour profiter du jacuzzi. L'attitude détestable de Bennet avait redonné du brillant à la gentillesse de Riley, au moment même où la lassitude la gagnait. Elle avait recommencé à coucher avec lui régulièrement. Il ne cherchait pas vraiment plus, pour le moment, ce qui l'arrangeait. Tous les deux profitaient simplement de bons moments ensemble.
Elle sortit une bouteille de vin, qu'elle carafa, et la déposa sur un guéridon, à proximité de la porte-fenêtre. Il aurait le temps de chambrer avant l'arrivée de son amant. Quant à elle, toujours en maillot de bain, elle s'allongea sur un de ses canapés et feuilleta son magazine, jusqu'à s'endormir.
Quand les mains de Riley la réveillèrent en lui massant le dos, elle se laissa faire et garda les yeux fermés, se contentant de soupirer d'aise. Mettre fin à ça aurait été idiot.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Bennet Monaghan
Touriste
avatar

ζ Messages : 607
ζ Âge du personnage : 38

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Harper la douce, Lizzie la forte, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE   Mar 14 Avr - 22:04


A poil !
Bennet et Mer
Courir, sauter, frapper, transpirer pour éviter de réfléchir. Il ne faisait que ça depuis que Riley était arrivé. Le petit ne faisait rien comme Bennet voulait et cela le mettait dans un état de nerfs proche de la crise. Ses escaliers n’étaient pas assez droits, ses murs pas là où il fallait, bref, il avait de bonnes idées mais malheureusement cela ne transparaissait pas toujours sur les plans qu’il proposait. Bien mignon ce Riley mais pas tout à fait assez pro pour le grand Bennet Monaghan. Meredith, quant à elle semblait le trouver tout à fait à son goût, c’était à se demander s’il ne se passait pas un truc entre eux. Mais s’il se passait un truc entre eux... Non ? Allez, avouons-le, il avait bien remarqué que Meredith n’était plus tout à fait la même mais de là à dire ce que c’était exactement, impossible. Tant que ce n’était pas en rapport avec lui de toute façon il ne percutait pas grand-chose. Riley devait plaire à certaines filles oui, mais Meredith avait besoin de mieux.
Il avait terminé son sport et était passé sous la douche. Il s’essuyait quand il reçut un sms. Sa patronne. La tournure du SMS était assez étrange. Au départ il ne comprit pas tout de suite. En gros, elle le sommait de venir. Ce n’était pas un sms cochon mais plus il le relisait plus il se mettait à réfléchir encore et encore.
Bon... Elle voulait qu’il vienne, elle parlait de jacuzzi... Non, ce n’était pas cochon mais le jacuzzi... Elle ne voulait quand même pas qu’il le lui refasse ?! Non, non, il était peut-être fatigué mais pas débile. Meredith le voulait, pourquoi ? Parce qu’elle avait enfin comprit qu’il était irrésistible et qu’elle devait absolument le goûter !
Depuis plus d’une dizaine de jours il la zyeutait et avait envie de lui arracher ses fringues. Certes, il était en manque mais c’était elle qu’il voulait plus que n’importe quelle autre. Pourquoi ? Parce qu’elle travaillait mieux. Arrivait à se faire respecter (un minimum pas lui, beaucoup par les autres). Elle semblait plus épanouie, un chouillat plus femme. Il la lui fallait et ça tombait bien, elle le voulait aussi !
Il fila chez lui et s’habilla correctement. Prit une bouteille et se fit conduire chez Meredith. Il monta et entra. Elle était allongée, surement endormie.
Il posa la bouteille par terre à côté d’elle et s’installa sur le bain de soleil où elle était et la réveilla doucement en la massant délicatement.

En temps normal jamais il ne se serait permis de la toucher, encore moins comme il le faisait là mais son message était assez explicite. Lui il était comme un chien, avouons-le donc même s’il ne comprenait pas bien le pourquoi du comment, il fonçait !

_ « Vous m’avez convoqué ? » Il était doux, évidemment. Assez souriant. C’était bien le seul moyen qu’elle pouvait avoir pour le convoquer d’ailleurs. Jamais il ne serait venu si elle lui avait mis dis de ramener ses fesses. Là c’était tout à fait différent.


electric bird.

_________________
“Mernet”
« I can't ever change without you
You reflect me, I love that about you
And if I could, I would look at us all the time [...] You are the love of my life »
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 839
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE   Mer 15 Avr - 22:40




Meredith & Bennet
is just skin

Elle adorait littéralement les massages ; quand elle vivait encore à New York, il ne passait pas une semaine sans qu'elle ne passe dans un de ses spas préférés. A Whistler, il n'y avait rien de tel, mais quand le palace serait construit, elle ne manquerait pas de profiter du partenariat entre Carmichaël Resort et Sisley, la marque française d'aromathérapie qu'elle adorait et qui gérait tous les spas des hôtels de son père. Si ça n'avait tenu qu'à elle, elle serait restée allongée là pendant encore de longues minutes, à profiter des mains de Riley. Elle ne lui connaissait pas ce talent. Le charme, pourtant, se brisa violemment.
- BENNET !
Elle s'était rassise à la vitesse de l'éclair, lui faisant maintenant face. Alors que son cerveau essayait encore de déterminer si elle était coincée dans un rêve particulièrement réaliste, il lui demanda si elle l'avait convoqué, sur un ton qui tenait autant de l'affirmation que de la question, à vrai dire.
- Convoqué ? Comment ça ?
Convoqué. Elle trouvait ça vraiment bizarre comme expression. Ca faisait très ... soumis. Rien qui corresponde à l'image qu'elle avait de Bennet, et de son caractère de cochon. Pourtant, ce soir, il semblait poli ; elle ne comprenait pas ce qui avait pu l'amener à penser qu'elle l'attendait chez elle. Depuis l'incident du jour de l'arrivée de Riley, elle se montrait d'une prudence démesurée à son égard, évitant soigneusement de se retrouver seule en sa présence par exemple. Sans se l'avouer, elle repensait régulièrement à la sensation du corps de Bennet contre le sien. Il aurait suffi qu'elle tourne la tête ...
Elle se releva vivement, et attrapa le déshabillé en soie fleurie qu'elle enfilait toujours par dessus son bikini ; elle se sentait très nue face à lui, même avec son maillot de bain. Bennet lui tendait son téléphone portable, sur lequel elle lut mot pour mot le SMS qu'elle destinait à Riley. Leurs mains se frôlèrent quand elle lui rendit son mobile, et sous la surprise, elle recula son bras tellement vite que le portable faillit s'écraser par terre.
- Ce SMS ne vous était pas destiné.
Heureusement qu'elle n'était pas branchée sexto, elle était certaine qu'elle en aurait été foudroyée sur place de honte. Déjà que là ... la seule chose qui la réconfortait un peu était de voir que Bennet ne semblait pas plus fier. Peut-être éviterait-elle les remarques acerbes. En attendant, gênée, elle oscillait d'une jambe sur l'autre, ne sachant pas bien comment se sortir d'une telle situation. Elle ne pouvait quand même pas le mettre dehors maintenant ? Elle n'en avait même pas envie. Elle attrapa son propre téléphone, curieuse de savoir si elle avait envoyé le message en double. Il n'aurait plus manqué que Riley débarque maintenant ... Mais en fait non. Elle s'était juste trompée de destinataire. Avisant la bouteille qu'il avait posé au pied du canapé, elle se demanda si elle devait lui proposer de rester. Comment le prendrait-il ? Comme une nouvelle invitation ?
- Vous aviez amené du vin ?
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Bennet Monaghan
Touriste
avatar

ζ Messages : 607
ζ Âge du personnage : 38

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Harper la douce, Lizzie la forte, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE   Ven 17 Avr - 21:31


Un travail de longue haleine
Bennet et qui veut !
Il avait commencé à passer ses mains doucement sur celle qu’il parviendrait peut-être un jour à considérer comme sa boss, quand celle-ci s’était redressée en criant son prénom comme s’il s’agissait d’annoncer au monde entier la présence d’un monstre.
Relevée, il put admirer sa plastique. L’admirer et le regretter immédiatement car vu sa surprise et la tête qu’elle faisait, il y avait un problème et lui ne pourrait pas jouir de ce qi se présentait à lui. Il finit par lui tendre son Iphone pour lui montrer le fameux message de convocation et elle confirma vite ce qu’il craignait : Il y avait bel et bien une erreur de destinataire. Il n’était donc pas désiré ce soir... Une première pour lui, jamais auparavant il ne s’était retrouvé dans telle situation.
C’est la mine quelque peu déconfite qu’il se releva et la regarda. Pour qui pouvait bien être ce message ? Il s’en souvenait vaguement, elle avait couché avec un type de la station. Pourtant, il lui semblait que ce type était maintenant avec Elinor, la starlette. La trompait-il ? Ce foutu journal parlait sans cesse d’eux... Il mènerait l’enquête mais pas via Meredith. S’il se montrait trop curieux elle pourrait bien le penser plus intéressé qu’il ne l’était réellement. Il avait certes très envie de coucher avec elle mais de là à savoir ce qu’elle faisait de ses autres nuits... Oui, c’était décevant de savoir qu’elle se donnait ainsi mais en même temps, cela lui permettait de la voir sous un tout autre jour. Plus femme. Il ne demanda donc rien.

_ « Du vin, oui. » Oh, oui, il allait en avoir besoin. Il lui fallait maintenant rebondir et retrouver de sa contenance. Il ramassa sa bouteille et posa les yeux sur le vin en carafe que Meredith avait préparé. Ni une ni deux il prit deux verres dans lesquels il versa la boisson et revint vers la blonde pour lui en tendre un. Lui avait déjà commencé à boire, cela lui permettrait peut-être d’oublier rapidement cette déconvenue.

_ « Bon... Ça nous fera du bien. Buvez. » Il but presque son verre cul sec et se resservit aussitôt (fit de même pour Meredith si elle aussi avait son verre vide).

_ « Puisque je suis là, asseyez-vous, je vais vous masser. J’ai senti un nœud. Je vais vous arranger ça. » Il était doux et calme et faisait en sorte de faire paraître cette situation tout à fait normale. Il ne pouvait pourtant encore oublier qu’il n’était pas désiré. C’était assez blessant vu qu’ils avaient déjà vécu une situation un peu étrange mais c’était à se demander s’il ne s’était pas monté le bourrichon pour rien. Lui la voulait, oui... Mais finalement, elle peut-être pas ce qui était vraiment, vraiment étrange ! Non mais regardez son corps ! Un adonis !

_ « Allez, ne faites pas cette tête, promis, je serai doux. J’adore faire ça et il parait que je suis doué. Mon ex-femme qui passait son temps dans les spas de NY m’a toujours dit que j’avais des doigts de fée. » Pas uniquement que pour masser les dos d’ailleurs...
Il la fit s’asseoir doucement, sans la brusquer mais la fit tout de même s’asseoir. Il ne partirait pas comme cela. Certainement pas. Elle semblait dans le gaz et pas si dégoutée que cela par sa présence. Si elle l’avait été elle lui aurait hurlé de partir non ? Ok, elle avait été surprise, très surprise, mais elle ne l’avait pas poussé dehors ! Il profitait de cela.
Une fois assise il commença donc son œuvre. Elle avait toujours son peignoir et il fallait bien avouer que ce n’était pas évident de masser à travers. Cela lui prit cinq bonnes minutes avant de lui dire :

_ « Vous permettez que je vous enlève ça ? » Sans vraiment lui laisser le temps de répondre, il fit glisser délicatement le haut du vêtement le long de ses épaules ravissantes qu’il avait maintenant envie d’embrasser.
Pour ne pas qu’elle puisse le repousser, l’architecte d’intérieur continua immédiatement son massage.
Il misait dessus. Oui, il était doué. Cela mettrait-il Meredith dans son lit ? Il continua encore ainsi un bon moment.
Il était physiquement très proche d’elle ne voulant pas couper le contact. Il respirait presque à son oreille, soufflant profondément et doucement. Après encore quelques instants il s’approcha encore un peu plus d’elle et monta ses mains le long de sa nuque pour l’y masser et la faire se détendre encore plus, insistants bien derrière les oreilles et les lobes.
Tout en continuant à garder le contact physique il se déplaça pour lui faire face. Les mains toujours placées dans son cou, proches de ses oreilles. Il lui était impossible de la quitter des yeux et il remarqua des détails de son visage encore jamais vus auparavant.
Il ne souriait pas vraiment mais il était assez évident que son humeur était bonne.

Cela faisait maintenant une vingtaine de minutes qu’il faisait de son mieux pour la détendre tout en se retenant de l’embrasser...


electric bird.

_________________
“Mernet”
« I can't ever change without you
You reflect me, I love that about you
And if I could, I would look at us all the time [...] You are the love of my life »
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 839
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE   Sam 18 Avr - 10:59




Meredith & Bennet
is just skin

Descendre à toute vitesse un Pommard premier cru était une erreur de profane, mais vu les circonstances, elle n'en tint pas rigueur à Bennet. Son propre verre ne survécut pas longtemps à celui de son architecte ; elle n'avait rien avalé depuis un bon moment, et elle sentit l'alcool lui monter à la tête assez rapidement. Peut-être était-ce qu'il fallait pour dissiper la gêne. Après tout, qu'est-ce qui l'empêchait de passer un moment à discuter avec Bennet ? Quand ils étaient allés à la première de Castor et Pollux, elle avait, somme toute, passé un bon moment. Ils n'avaient abordé aucun sujet qui fâche de la soirée, entre autre pendant tout le temps du trajet vers New York. Bennet savait être de bonne compagnie, quand il le voulait, et ce soir, il semblait particulièrement normal. Alors pourquoi pas ...
- Je vous remercie.
Elle comptait bien ne pas boire son deuxième verre à la même vitesse que le premier, sans quoi elle se sentait assez capable de perdre au moins un peu le contrôle. La proposition de Bennet, néanmoins, était à même de changer la donne. Depuis quand s'improvisait-il chiropracteur ? Elle avait, certes, plus qu'apprécié les quelques minutes pendant lesquelles il l'avait massée avant qu'elle sache que c'était lui, mais cette proposition ... C'était déstabilisant. Elle avala une longue gorgée de vin - mauvaise idée dans l'absolu, mais excellente à ses yeux dans l'instant - avant d'hésiter.
- Je ne sais pas si ...
Il essayait de la convaincre, et ce ne fut pas tant ses arguments - bien qu'elle ait eu quelques courtes minutes pour vérifier qu'il disait vrai - que le ton de sa voix qui fit pencher la balance. Elle se rassit, toujours plus ou moins cramponnée à son verre. Elle se sentait tendue, c'était vrai, mais uniquement depuis qu'elle avait découvert que ce n'était pas Riley qui la massait. Elle était lucide sur ce qui se passait généralement dans ce genre de situation, et consciente qu'elle ne résisterait pas longtemps si Bennet tentait quoi que ce soit. En cet instant, elle se rappelait mieux que jamais le jour de son retour à Whistler. S'il ne s'était pas s'agi spécifiquement de lui, elle ne se serait pas posée de questions. Mais il était son architecte. Son employé dont elle avait tant de mal à se faire respecter. Elle n'était pas certaine - quoiqu'il se passe à compter de maintenant - que les choses seraient plus simples ensuite.
- J'adore les spas.
Quelques mots innocents, pour dire qu'elle cédait. Mieux réveillée maintenant, elle apprécia le travail des mains de Bennet dès les premières secondes, et se contenta d'un hochement de tête quand il la sollicita pour retirer son peignoir. Il ne se vantait pas ; il était réellement doué pour les massages et elle, se détendait au fur et à mesure que les minutes passaient. Seule la sensation de son souffle, presque dans son cou, maintenait en elle une certaine tension qui lui rappelait ce qu'elle était en train de faire. De laisser faire.
De son dos, ses épaules, il était remonté à sa nuque, le haut de son cou. Ce n'était pas une zone particulièrement sensible pour elle, mais quand elle le sentit bouger et qu'elle ouvrit les yeux pour le trouver face à elle, elle tressaillit. Il la regardait sans sourire, mais sans son mépris, sans sa distance habituelle. Elle l'avait toujours trouvé beau, mais comme on peut trouver intrinsèquement beau un tableau, une sculpture. Ca ne signifiait pas forcément avoir un coup de coeur. Ce soir, c'était un peu différent. Quand il quittait son air pincé et hautain, il était différent. Elle l'attrapa doucement par les poignets.
- Arrêtez.
Elle avait presque murmuré ; elle avait envie d'autre chose, qui ne consisterait pas forcément à se jeter sur lui immédiatement. Elle avait envie ... oui, elle avait envie de profiter de sa soirée avec lui. Si elle pouvait le découvrir différent de ce qu'elle connaissait, et sans les discussions culturelles polies qu'ils partageaient parfois, elle ne disait pas non.
- L'invitation incluait le jacuzzi.
D'un sourire, elle le lâcha et défit le noeud de la ceinture de son peignoir, qu'il avait juste redescendu sur ses hanches pendant le massage, puis elle se dirigea vers la terrasse, son verre et la carafe de vin déjà passablement entamée à la main.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Bennet Monaghan
Touriste
avatar

ζ Messages : 607
ζ Âge du personnage : 38

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Harper la douce, Lizzie la forte, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE   Lun 20 Avr - 21:37


Et maintenant ...?
Bennet et qui veut !
Il fallait bien avouer que son vin était excellent et qu’il s’agissait presque d’un péché de le siffler comme il venait de le faire avec son premier verre. Pourtant, il avait eu besoin de ce vin pour se remettre de ce qu’il venait de se passer avec Meredith.

Elle accepta qu’il la masse. Parfait. Accepta également qu’il fasse glisser son peignoir le long de ses épaules. En fait, elle accepta tout et il put à sa guise la toucher. Il ne s’agissait pas d’être chaste, mais pas non plus de tomber dans la vulgarité et de tenter quoi que ce soit de déplacé, au contraire.
Il aimait passer rapidement à l’acte et finir par ne plus en parler mais avec certaines femmes il fallait avouer qu’il aimait que cela prenne du temps. Elle était spéciale. Meredith bien qu’étant une piètre patronne, était une jeune femme aux attributs particulièrement remarquable. Peu de poitrine certes mais une chute de rein... Si seulement il avait pu l’y masser... Pas encore non car son touché aurait indéniablement changé et il ne le voulait pas. Il la massait donc méthodiquement et parfaitement, comme il savait le faire.
Il avait d’ailleurs tellement souvent réussi à faire flancher sa frigide de femme avec ce genre de massage qu’il ne doutait presque pas de pouvoir mettre Meredith dans son lit. C’était un challenge qu’il ne considérait pas si grand que cela. Bennet et son égo.

Il était passé devant elle et lui faisait face. Elle lui dit même d’arrêter... De façon si peu claire qu’il ne fut pas persuadé de ce qu’elle venait dire. Il arrêta pourtant mais ne la lâcha pas pour autant. Quand elle lui indiqua que le jacuzzi était compris dans le prix, il la laissa se lever et l’admira quand elle se leva et retira son peignoir, entièrement cette fois-ci. De dos, puisqu’elle allait vers le jacuzzi, il put enfin admirer ce qu’il avait tant de fois imaginé, son postérieur ! Parfait !
Il avait commencé à sourire. Légèrement. Nul besoin d’en faire trop.
Sans rien dire il la suivit. Merde... Evidemment il n’était pas venu en maillot... Il ne la quitta pas des yeux en se déshabillant. Chemise. Chaussure/chaussettes, pantalon. Son boxer était noir, ouf, un blanc aurait été trop transparent.
Il entra dans l’eau.
Il ne voulait pas faire le premier pas. Il leur avait apporté leurs verres. Il crevait d’envie de l’embrasser mais il ne fallait pas, pas tout de suite et ce même si maintenant qu’ils étaient tous les deux-là, il n’y avait quasiment plus de doute, ils finiraient la nuit ensemble.

_ « Et maintenant... ? » Il s’était approché tout près d’elle sans pour autant la toucher, moyen de faire encore plus monter la température entre eux si besoin était.


electric bird.

_________________
“Mernet”
« I can't ever change without you
You reflect me, I love that about you
And if I could, I would look at us all the time [...] You are the love of my life »
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 839
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE   Mar 21 Avr - 0:08




Meredith & Bennet
is just skin

Son dernier mouvement n'avait pas été totalement spontané ; en laissant tomber son peignoir, elle savait qu'il ne la quitterait pas des yeux. Plusieurs fois il ne s'était pas gêné pour la mater, depuis le début de leur collaboration, et cette fois, elle avait choisi de provoquer son regard. Ce n'était pas pour autant qu'elle lui donnerait ce qu'il voulait tout de suite ; si elle pouvait avoir le dessus sur lui de cette manière, elle ne s'en priverait pas. Elle avait conscience de s'être laissée faire jusque-là, dépassée par la surprise et dans une moindre mesure par le sommeil, mais elle se sentait l'esprit clair, maintenant. Le massage de Bennet, entre autre, y avait contribué. Elle ne savait pas dans quelle mesure il avait compté profiter de la situation, mais elle y voyait une ironie qui l'amusait.
Quelque chose d'autre jouait contre Bennet, qu'elle préférait faire taire car traduisant une part d'elle plus faible : elle était curieuse de le connaître autrement que dans le cadre professionnel, ou au travers de discussions policées. Curieuse, et d'une certaine façon heureuse aussi de passer du temps en compagnie de quelqu'un de son monde.
Elle souriait toujours quand il sortit sur la terrasse, quelques secondes après elle. Il y avait de quoi : il était en train de se déshabiller, et elle n'en perdait pas une miette, son regard ne croisant que par hasard celui de Bennet. Elle le jaugeait, sans vergogne ; elle estimait l'avoir mérité, pour tous les mois où elle l'avait supporté.
- Maintenant, vous pourriez nous resservir un verre de vin.
Ils étaient proches, tous les deux, pourtant il s'était installé suffisamment sagement pour qu'ils ne se touchent même pas. L'air de ne pas y toucher, elle changea à peine de position, de façon à lui faire face. Son genou trouva opportunément - mais fortuitement, bien sûr - appui contre la cuisse de Bennet. Elle ne réagit volontairement pas, et attrapa plutôt le verre de vin qu'il lui tendait. Sur le bord du jacuzzi, la carafe était désormais vide. Ils trinquèrent.
- Aux erreurs, qui n'en sont finalement pas toujours.
Elle ne regrettait pas d'avoir envoyé son SMS à la mauvaise personne ; elle était certaine que Bennet saurait lui faire passer une bonne soirée. Il s'y était déjà employé avec application en la massant. Le souvenir de ses mains la laissa rêveuse une minute, pendant laquelle elle l'observa sans réellement le voir. Si elle s'était écoutée, elle l'aurait embrassé dans l'instant ; il était rare qu'elle ne laisse pas son impatience la dominer, mais l'envie de le faire patienter lui était une motivation puissante. Plutôt qu'entreprendre un rapprochement, elle engagea la conversation, l'air de rien.
- J'ai vu que la Biennale du design de Miami débutait dans trois semaines. Vous comptez y assister ?
Sous son impulsion - mais en se gardant bien de lui en parler - elle s'était beaucoup documentée dernièrement sur le design. Jusque-là, elle n'avait eue qu'une vision partielle des pièces iconiques, essentiellement parce que nombre d'entre elles atterrissaient chez son père ; aujourd'hui, elle ressentait le besoin d'en savoir plus. Et cette Biennale, apparemment, était un des plus gros événements de la profession. Elle espérait que Bennet s'y rende avec elle ; ç'aurait été un prétexte parfait pour quitter Whistler.
Déposant son verre sur le rebord du jacuzzi, elle se rapprocha quand même de Bennet. Elle avait envie de son contact. La proximité qu'il avait établie entre eux pendant le massage lui manquait, d'une certaine façon.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Bennet Monaghan
Touriste
avatar

ζ Messages : 607
ζ Âge du personnage : 38

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Harper la douce, Lizzie la forte, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE   Jeu 14 Mai - 12:26


Encore...
Bennet et qui veut !


Il n’allait pas profiter de la situation jusqu’à la forcer à quoi que ce soit, évidemment. C’était un con mais pas à ce point. Son orgueil en prendrait un sacré coup, certes, il bouderait, certes, mais ne l’obligerait en rien.
Il avait également beaucoup apprécié le massage. Elle avait la peau douce, elle sentait bon et cela avait éveillé en lui un désir fou. Plus fou encore que celui qu’il ressentait avant d’avoir posé les mains sur elle.

Meredith s’était levée et avait abandonné le peignoir. Non, il ne la quitta pas des yeux. Impossible. Sa chute de reins... Rien qu’avec cela elle pouvait le mettre en feu.
Comme commandé il leur servit à nouveau du vin. Verre qu’il but avec plus de respect pour le cru. Ce vin était excellent, surement aussi excellent que ce qu’il avait devant les yeux. Heureusement, ils étaient dans l’eau, une eau frémissante qui cachait son impatience grandissante.

_ « Aux erreurs. » C’était la première fois qu’il en acceptait venant d’elle. Pour une fois il s’agissait d’une erreur qui lui plaisait. La seule et unique surement. Quand il ne s’agissait pas du boulot il pouvait se montrer plus souple... Non, en fait c’était la situation qui le rendait plus souple. Elle en petite tenue, eux dans un jacuzzi, la finalisation de ce qu’il attendait depuis quelques semaines.
Depuis quand mélangeait-il travail et plaisir ?! Il ne faisait jamais cela... Il se l’était d’ailleurs toujours interdit. Pourquoi flancher avec elle qui d’ailleurs le rendait si dingue ? Peut-être parce qu’il ne la voyait pas comme une réelle partenaire de travail ? Il aurait même dû la voir comme sa supérieure... Non.

Maintenant, elle le branchait sur son domaine, le design. Il n’avait pas spécialement envie d’en parler, voire de parler tout court mais si cela permettait de faire un peu retomber la tension sans pour autant la faire disparaître, ce ne serait pas de refus.
Il était prêt à exploser à tout instant mais cela lui plaisait assez. Cela lui plaisait car il était persuadé que tout ceci mènerait à quelque chose de concret.

_ « J’irai, oui, comme toujours. Je ne suis pas fan de Miami ni même de leur art mais je me dois de me tenir au courant. » Il détestait Miami en fait. C’était une ville moche et vulgaire selon lui. Que des vieux à la retraite ou des pétasses en mini robes. Pétasses, qui, quand il s’y trouvait, lui permettait de passer le temps mais quand même.
Il ne courait pas après la mer, le soleil et la vulgarité. Il s’y rendait tout de même tous les deux ans pour voir et critiquer, parfois être agréablement surpris. Ses à priori et ses idées reçues auraient pu le faire passer à côté de plein de belles choses mais il se forçait (parfois et surtout dans le domaine professionnel).
Ce qu’il n’entendait pas dans la question de Meredith était qu’ils auraient pu y aller ensemble. L’inviter ? Proposer un truc à deux ? Il n’en était pas là.
Elle s’était à nouveau rapprochée de lui et encore une fois son parfum enivra l’architecte.
Elle était bien trop proche pour qu’il parvienne à résister plus longtemps. Il finit de faire disparaître cet infime espace qui existait encore entre eux et passa sa main dans la nuque de sa jeune patronne. Il posa son verre sur le rebord du jacuzzi et sa deuxième main vint rejoindre l’autre.
Sa nuque n’était pas foncièrement la partie qu’il rêvait le plus de toucher mais il n’était pas de ce genre d’homme qui, dans l’intimité, va droit au but sans jamais préparer le terrain.
Les yeux plongés dans ceux de Meredith il la prévint.

_ « Je vais vous embrasser maintenant. Repoussez-moi si vous n’êtes pas d’accord. » Il s’était tellement approché d’elle que leurs nez se frôlaient. Entre les deux phrases il lui mordilla très délicatement la lèvre inférieure.
Il ne se jeta pas sur elle une fois ses paroles terminées. Il avait envie que cela dure, un minimum.
Ses mains descendirent doucement le long de son buste pour finir sur sa taille et il l’attira contre lui. Maintenant leurs deux corps étaient collés. Enfin, il l’embrassa.
Ce fut un premier baiser assez doux, sensuel mais particulièrement intense. Reprendre son souffle n’était qu’une option. Ne pas la lâcher, la manger de baisers, sa priorité.


electric bird.

_________________
“Mernet”
« I can't ever change without you
You reflect me, I love that about you
And if I could, I would look at us all the time [...] You are the love of my life »
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 839
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE   Dim 17 Mai - 18:54




Meredith & Bennet
is just skin

Il irait. Très bien. Elle le nota dans un coin de sa tête. La manière dont la soirée se terminerait ne changeait rien pour elle concernant l'opinion qu'elle se faisait de lui ; mais si elle pouvait l'utiliser pour quitter Whistler pour une destination plus séduisante - encore que Miami soit passablement vulgaire pour elle - elle ne s'en priverait pas. Elle verrait comment procéder le moment venu.
Pour l'heure, elle laissa tomber le sujet du design. Il n'avait pas envie d'en parler, elle le sentait, et à vrai dire, même si une part d'elle voulait le faire patienter pour l'emmerder, l'autre partie d'elle voulait tout le reste. En se rapprochant de lui, elle avait ressenti ce petit frisson d'excitation qui précédait toujours un premier baiser. Bennet l'impressionnait toujours un peu, d'une certaine façon. L'anticipation d'une aventure avec lui était très différente de ce qu'elle ressentait avec Riley, ou ce qu'elle avait ressenti avec le snowboarder mignon. A la différence près que sur la question des baisers et du reste, elle avait tout le répondant qu'elle n'avait pas du point de vue professionnel. Ce n'était pas avec ça que Bennet la respecterait beaucoup plus - encore qu'il avait fait des progrès dernièrement - mais au moins ils joueraient jeu égal pour une fois.
Il se montrait plus prévenant qu'elle l'aurait cru, et plus prévenant qu'elle ne l'aurait été si elle avait fait le premier pas décisif. Il ne s'écoula pourtant pas longtemps entre le moment où il lui murmura qu'il allait l'embrasser et le baiser à proprement parler, mais elle crut qu'elle allait franchir elle-même le faible espace entre eux pour ne pas attendre plus longtemps.
Et puis, il y eut le baiser. Ce genre de baiser qui ne vous laisse pas beaucoup de temps pour respirer, et vous incite à en vouloir beaucoup, beaucoup plus. Sans lâcher les lèvres de Bennet, Meredith se plaça face à lui, agenouillée sur la marche en ardoise du jacuzzi sur laquelle il était assis, une jambe de chaque côté de ses jambes. Ainsi installée, elle avait libre accès à son torse, son dos. Sans aller jusqu'à fantasmer, elle y avait régulièrement pensé après l'avoir vu torse nu la première fois. Preuve qu'une chemise bien repassée cachait parfois des trésors. Prenant les commandes de leur étreinte, elle savoura un moment de sentir les muscles de Bennet sous ses doigts, avant de reculer, mettant finalement un terme à leur baiser.
Se séparant complètement de son amant, elle se retrouva au centre du jaccuzi, debout. Le spa entièrement en ardoise était enterré dans le bâtiment, et suffisamment profond pour que de là où elle se trouvait, seules les épaules, le cou et le visage de Meredith sortent de l'eau. Sur trois des côtés, des marches brutes permettaient de s'asseoir. Le dernier côté était une simple paroi verticale, contre laquelle elle repoussa Bennet après l'avoir attiré debout vers elle.
Tout en reprenant leur baiser interrompu, elle attrapa les mains de son architecte d'intérieur et les mena jusqu'au bas de son dos, à la limite entre sa peau et le bas de son bikini. Puis, sans cesser de l'embrasser, elle tira sur les ficelles de son haut de maillot de bain, qu'elle laissa flotter négligemment dans le jacuzzi.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Bennet Monaghan
Touriste
avatar

ζ Messages : 607
ζ Âge du personnage : 38

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Harper la douce, Lizzie la forte, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE   Dim 24 Mai - 13:07


Bonne surprise
Bennet et Meredith
Leur conversation ne lui avait pas permis de faire baisser la pression qui montait de plus en plus en lui. Au contraire en fait. Il avait pris ces quelques mots échangés comme une tentative de Meredith de faire reculer l’inévitable. Non plus qu’il eut cru une seconde qu’elle allait faire marche arrière, cependant, il craignait presque qu’elle finisse par se trémousser en tous sens comme une vierge effarouchée. Le genre qu’il détestait. Le genre de son ex-femme. Timorée... Les vierges l’avaient amusé un temps et il s’était finalement lassé.

Quand Meredith se mit à l’embrasser, il comprit tout de suite son erreur de jugement : Elle était loin, très loin (sans la juger mal) d’être une jeune femme frigide.
Elle embrassait aussi bien qu’il aurait pu le rêver et elle savait exactement quoi faire de son corps et de celui de son partenaire pour que tout soit le plus agréable possible.
A un moment peu opportun il crut entendre quelque chose dans l’appartement. Une porte ? Quelque chose qui bouge... Trop absorbé par Meredith il ne releva pas vraiment et trop soucieux que cela ne finisse trop vite, il n’en fit pas cas.

La suite ? On la connait tous. Sortie de jacuzzi avec Meredith dans les bras. Périlleux mais en homme fort qu’il était, il ne fit rien remarqué, pourtant dans sa tête tournait en boucle : P*tain, la lâche pas, la lâche pas ! D’habitude en de telles situations il laissait la demoiselle se démerder pour sortir, la... C’était Meredith Carmichael, pas n’importe quelle fille qu’il aurait pu « lever » dans un bar.
Elle devait être traitée comme son rang le demandait.
Sortie de jacuzzi donc et direction la grande, très grande douche... Le lit ? Trop classique. Canapé ? Allons... Ils étaient trempés ! Tapis ?! Allons ! On vient de vous dire qu’ils étaient trempés ! Douche... Parfait ! Frottage, savonnage... Histoire de et... Tout le reste !


electric bird.



_________________
“Mernet”
« I can't ever change without you
You reflect me, I love that about you
And if I could, I would look at us all the time [...] You are the love of my life »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
All I wanna see you in [PV Bennet] - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» [libre] I wanna be, the very best !!
» CBS wanna trade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: