Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 819
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE   Sam 2 Mai - 17:48

Mai commençait plutôt bien dans la station. Quelques nuages, mais dans l’ensemble pas trop froid. Beaucoup moins qu’en plein hiver, même si l’on garderait encore les manteaux quelques semaines encore. Rachel Caldwell attendait devant le poste de police de la ville, pianotant tranquillement sur son portable. Elle attendait son père, qui selon ses sources devait finir son service à 13h. Pour ne pas le louper, elle était arrivée plus tôt et s’était mise un peu en retrait pour pouvoir surveiller les entrées et sorties sans attirer trop l’attention. Son but ? Surprendre le chef de famille, et lui proposer d’aller manger un truc dans un des restaurants de la ville. Ils faisaient ça régulièrement avant… Avant. Juste eux, c’était leur petit rituel. De la même manière que Richard en avait d’autres avec Elinor ou encore ses fils. Même si parfois l’attention qu’il avait pu montrer pour l’aînée, envahissante et exclusive, aurait pu rendre jaloux les plus jeunes, le patriarche avait su trouver un équilibre avec chacun, selon ce que chacun requiérait.

Rachel était bien plus fusionnelle avec sa mère, mais cela ne l’empêchait pas d’adorer son père. Même si elle n’était pas autant dans l’adulation que Linoy par exemple. Enfin, disons qu’elle était bien plus… Conciliante et savait qu’il n’était pas parfait, tout comme tout être humain. Elle prenait les bons côtés de tout et de tout le monde, son paternel n’y faisait pas exception. Quoiqu’il en soit, depuis le sms de sa demi-soeur, elle aussi avait ressenti l’envie de renouer avec le pilier de la famille Caldwell. Sarah semblait plus stable, elle ne savait pas trop si elle pardonnait, pardonnerait ou non à son mari, mais elle semblait moins à fleur de peau. Et Sunshine savait que cette dernière n’en voudrait à aucun de revoir leur père.

Tout ça pour dire qu’elle comptait bien lui faire la surprise, et réhabiliter cette habitude trop longtemps coupée. S’il avait le temps… L’envie, en totale optimiste, elle était persuadée qu’il l’aurait. Il ne pouvait pas ne pas vouloir passer du temps avec sa petite fille adooooooooorée non ?

13h15. Il sorti enfin, pas trop en retard pour une fois ! Elle rangea son téléphone au fond de son sac et s’avança vers le chef de la police avec son grand sourire éternel.

Papaaa !

Oui, elle avait vingt ans depuis trois mois. Et sans cérémonie, elle lui avait sauté au cou comme quand elle était gamine. Même si elle pesait bien plus lourd, et qu’il n’était plus aussi jeune, certes. Elle lui colla un bisou sonore sur la joue, comme si elle ne l’avait pas vu depuis des mois. Ce qui n'était pas forcement le cas, mais pas de cette façon. L'impression était là. Et très franchement, elle n'avait rien trouvé de mieux pour briser la glace en mille morceaux et éviter la gêne des non-dits.

Dis, t'es libre pour un petit resto avec ta fille chérie ?

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE   Lun 18 Mai - 19:00



▲ Comme tu m'as manqué ! ft Rachel


Comment savoir quand cette situation prendrait fin ? Il n'en pouvait plus de ce studio minable, isolé des siens. Le chalet lui manquait, non pour son confort, mais pour ses habitants, sa joie de vivre. Pour Linoy qui débarquait à l'improviste, pour les tablées du dimanche. Pour sa petite Sunshine. Pour tout ce qui avait fait sa vie jusque-là, et dont il ressentait cruellement le manque. Abigail ne lui avait apporté le réconfort de rien, rien de plus que ce qu'il avait déjà. Il ne tenait rigueur de rien à son premier amour pour autant : cette erreur, ils l'avaient faite à deux. Mais ça n'avait suffi qu'à leur prouver que les vieilles amours meurent et ne ressuscitent pas.
Abigail, d'ailleurs, avait retrouvé le chalet familial. Il l'enviait. Linoy, sans doute la plus fâchée de tous, mais aussi la seule à qui il avait parlé depuis son incartade, semblait commencer à lui pardonner, et il mourait d'envie de faire comme Abi : rentrer chez lui, s'excuser auprès de Sarah et, à défaut de pouvoir effacer, essayer de recommencer. Une part de lui l'en retenait pourtant, peut-être trop pudique, et sans doute trop coupable pour imaginer qu'on lui pardonne déjà.
Soupirant alors qu'il terminait la paperasse d'un rapport, il jeta un oeil à sa montre. Il était 13h, bientôt l'heure à laquelle il irait réchauffer un plat tout prêt dans son nouveau et triste foyer. Il n'y cuisinait pas, lui qui aimait pourtant préparer le repas pour les siens. Seul, c'était sans intérêt. Il avait conservé son habitude de déjeuner hors du commissariat pourtant, mais uniquement pour ne pas donner prise à des ragots. Comme si tout la ville n'était pas au courant.

Refermant son dossier, il attrapa sa vieille veste vert foncé et la balança sur ses épaules. Il attendait le printemps avec impatience. Qui sait, peut-être serait-il porteur d'améliorations ? Pourtant, un froid relatif se maintenait sur la région.
Alors qu'il venait de pousser la porte de sortie du bâtiment, il reconnut la voix de Rachel, son soleil, avant même de réaliser que c'était elle qui lui sautait dessus. L'âge aidant, l'énergie de sa cadette lui coupa un instant le souffle, avant qu'un grand sourire n'illumine son visage. Sa fille venait de lui sauter dans les bras. Si ça, ce n'était pas le signe que les choses finiraient peut-être par s'arranger !
    Mon soleil ! Comment va ma petite fille chérie ? Je suis un vieux père toujours disponible pour toi ! Pizza, chez Tony ?

C'était leur refuge préféré, jusqu'à la fin de l'hiver. Ce n'était loin ni de la fac, ni du centre administratif, et ils pouvaient ainsi y aller à pieds.
    Tu n'imagines pas à quel point je suis heureux de te voir.

Tout ce qu'il espérait maintenant, c'était que le déjeuner se déroulerait sans trop d'anicroches. Il ne s'attendait pas pour autant à un lit de roses ...
made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 819
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE   Ven 22 Mai - 23:31

Pizza chez Tony ! rétorqua-t-elle aussitôt en guise d’acceptation de la proposition, et en lâchant le cou de son père histoire qu’il puisse reprendre son souffle. La gamine maintenant grande -je vous l’accorde tout est relatif, même physiquement elle restait la plus petite de la fratrie- aimait surprendre son entourage, et les voir sourire. Celui qu’arborait son paternel à cet instant lui réchauffa un peu le coeur. Jamais elle n’avait douté qu’il ne soit pas heureux de la voir. En toute sincérité. Ce qu’elle ne fit pas forcement dans ces termes là…

Oh que si ! Comment pourrait-il en être autrement quand ta petite princesse adoooorée te fait la surprise de venir te chercher au boulot ! plaisanta-t-elle en se calant contre lui, une main passée sous son bras. Si les gens ne connaissaient pas la famille Caldwell, et donc le lien entre le policier et sa fille, cela aurait pu faire jaser. Ou non, et très franchement la tornade brune s’en moquait éperdument ! Elle était tout autant heureuse de retrouver son père. Comme si de rien n’était.

Elle aurait pu mettre le sujet sensible sur le tapis de suite, histoire que ce soit fait. Mais si son tempérament optimiste pouvait l’aider à franchir beaucoup d’obstacles et de préjugés, il lui donnait aussi la mauvaise manie de ne pas vouloir remuer le passé et les choses qui fâchent. Elle préférait voir un bon déjeuner avec son père, plutôt qu'une conversation d’adulte avec un homme qui a trompé sa femme et qui tente de se justifier. Elle n’avait pas besoin de justifications, elle, c’était sa mère qui devrait les entendre. Elle regrettait presque d'avoir suivit le sentiment général de la famille, même si elle avait ressenti de la colère au début.

C’est la raison principale pour laquelle elle se contenta d’un habituel et rassurant :
Ta matinée s’est bien passée ? Et le boulot, ça se passe comment en ce moment ?

Oui, en effet cela pourrait presque passer pour de l’indifférence puisque le sujet abordé n’était que superficiel. Cependant, c’était la façon de faire de la cadette de Richard. Chose moins habituelle cependant, elle avait sciemment omis de répondre à la question de son père, parce qu'elle comptait peut-être un peu éluder la question de la fac. Encore au moins quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE   Jeu 4 Juin - 0:29



▲ Comme tu m'as manqué ! ft Rachel


Son Sunshine, son soleil, qui venait l'attendre avec enthousiasme, comme avant. S'il avait été une femme, ce moment l'aurait probablement vu fondre en larmes. Par chance, ce n'était pas le cas. Il avait sa réputation à tenir au commissariat de police. Quoiqu'il en soit, la présence de sa fille, venue pour déjeuner comme ils le faisaient toujours autrefois, dépassait ses espérances les plus folles. Peut-être n'aurait-il même pas à attendre le printemps pour que les choses s'arrangent réellement. Il ne fallait pas qu'il s'emballe, Rachel souriait trop au quotidien pour penser que les choses étaient dans la poche, mais si elle avait été hostile, il l'aurait sans doute vu tout de suite, tout de même.
Lui tenant le bras, ils se dirigèrent donc tous les deux chez Tony, leur pizzeria favorite à Whistler. L'endroit ne payait pas de mine mais Tony, le propriétaire, était un véritable Italien exilé au Canada, et ses pizzas fleuraient bon le soleil de son pays natal. Leur table favorite, à côté de la vitrine, était libre, et ils s'installèrent autour de la table parée de la traditionnelle nappe blanche et rouge à carreaux. De là, un de leur plaisir était de commenter l'allure des passants dans la rue, et se demander ce qu'ils faisaient à cette heure de la journée, qu'ils soient pressés, ou qu'ils flânent. Richard n'était pas certain qu'ils reprendraient leurs vieilles activités. Tous les signaux étaient au vert de la part de Rachel, mais allez savoir ...
Alors qu'il consultait la carte - sans grande nécessité à vrai dire, tant il la connaissait - il eut le plaisir d'entendre sa fille cadette ne pas attaquer directement la discussion par ce qui s'était passé entre Abigail et lui. Les choses se déroulaient vraiment mieux qu'il l'imaginait. Je te commande un Moutain Dew, comme d'habitude ? Il fit signe à Tony, commanda le soda de sa fille et une bière pour lui, puis regarda son soleil. Au boulot ... ma foi, c'est toujours un peu la même chose. Le maire met la pression pour que nous trouvions qui gère ce journal en ligne, depuis que l'héritière Carmichaël est apparue dedans. Il craint la mauvaise publicité. Mais nous ne trouvons rien. Aucun d'entre nous n'est informaticien, il faut dire ... Il craignait de se retrouver sur la sellette avec cette histoire ... Le maire et lui ne s'étaient jamais entendus, sans que Richard sache vraiment pourquoi. A ses yeux, la défiance venait plutôt de Gregory Parker. Enfin ... Ils allaient continuer à travailler comme ils avaient l'habitude de le faire, et ils finiraient bien par trouver une piste. Et toi ? La fac ? A ses yeux, c'était beaucoup plus important de savoir comment elle allait, plutôt que parler de lui.
made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 819
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE   Mar 16 Juin - 14:45

Les habitudes revenait si facilement quand on mettait de coté tout sentiment négatif tel que la fierté, la rancune ou encore la deception. Ne rien attendre de quelqu’un, c’était ne jamais être déçu, ne jamais être rancunier. Ce n’était aucunement un manque de considération ou de confiance envers elle, juste Et faire le premier pas était tellement plaisant quand la fierté ne nous en empêchait pas. Rachel était comme tous les Caldwell, cependant elle avait la faculté de mettre ses mauvais traits de coté pour son bien et celui des autres. Surtout celui des autres d’ailleurs.

La pizzeria n’était pas loin à pied, et ils y furent vite. Là encore, aucun besoin de se consulter pour la table, la leur était libre. Sun s’installa à sa place et ne pu s’empêcher de commencer à fureter du coté de la vitrine et des passants entre deux coups d’oeil à la carte, tout en écoutant son père lui répondre. Elle hocha la tête quand il lui demanda pour le cocktail qu’elle prenait habituellement. Le rituel était sur les rails.

Vous n’avez aucune piste ? Pas même un soupçon ou une intuition ? Eux doivent en avoir des balèzes en plus, pour brouiller les ip et le reste.  Ouais, elle avait quelques notions mais aimait trop bouger pour passer sa vie devant un ordinateur. Vous avez tenté d’enquêter à l’école d’informatique de Vancouver ? Même s’il n’y a personne d’impliquer, ils doivent peut-être avoir des recrues qui pourraient vous aider ?

Puis vint la question piège. Celle que tout le monde lui posait ces derniers temps. Celle qui la mettait toujours un chouia moins énergique sur l’échelle énergie de la cadette Caldwell. Ah, la fac… Elle fit une petite moue contrariée mais ne comptait pas y aller par quatre chemins avec son paternel. Elle avait confiance en lui, et les discussions d’avenir n’étaient pas tabou dans la famille. Il ne pouvait pas avoir autant changé à côtoyer la Harrington.

Les exams sont dans deux semaines. Je vais les passer, mais je ne pense pas poursuivre cette filière , commença-t-elle. Et avant même qu’il ai pu approuver ou désapprouver l’annonce, elle enchaina pour qu’il comprenne que ce n’était pas une décision prise sur un coup de tête. Je me suis trompé sur le contenu de cette formation, ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais en fait. J’ai tenté de suivre toute l’année, mais depuis Novembre ça ne va qu’en empirant au fil des semaines. C'est trop théorique, j'ai besoin d'un truc plus concret.

Tony apporta les boissons commandées et réitéra son plaisir à les voir à nouveau dans son restaurant. A croire que à lui, ça lui avait manqué ! La commande fut vite expédiée puisque les choix étaient pratiquement fait avant même qu’ils aient passé la porte de l’établissement. Le patron s’éloigna, et les deux trinquèrent avant d’entamer leur verre. Elle releva la tête pour faire face à son père, et ce qu’il dirait de son annonce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE   Dim 21 Juin - 18:00



▲ Comme tu m'as manqué ! ft Rachel


Si seulement ils avaient eu une piste ! Mais rien. Quelques familles de la ville semblaient un peu plus ciblées que d'autres, mais rien d'étonnant à cela, compte tenu de leurs réputations dans la ville. Prenez les Harrington : Julian était chef de service à l'hôpital, Abi dirigeait le plus bel hôtel de la station, et AJ était un sportif de haut niveau. De quoi en faire des cibles faciles. Au même titre que Mlle Carmichaël, ou que son architecte, et plus globalement son entourage. Quant à sa propre famille ... eh bien, ce n'était pas plus surprenant, entre le passé de Linoy, ou son statut de chef de la police. Il avait essayé d'utiliser ça pour remonter une piste, d'ailleurs, mais cela n'avait rien donné. Il leur aurait fallu un véritable expert en informatique pour venir à bout de celles ou ceux qui étaient derrière tout ça. Leur propre informaticien, même sans démériter, s'était cassé les dents contre des serveurs proxy et autres pièges informatiques auquel lui-même ne connaissait rien. On n'a rien non. Pas le moindre soupçon. Richard avait un énorme regret : la photo de sa fille et d'AJ Harrington aux Embruns. Cette photo-là aurait dû les aider. L'île sur laquelle les Harrington avaient leur résidence secondaire était au bout du Canada, et assez peu peuplée. Il l'avait faite expertisée, mais rien. A en devenir fou. L'informaticien qui travaille à la mairie vient de l'école de Vancouver. C'est à lui que nous avons fait appel pour nous aider, mais il n'a rien pu faire. Mais tu as raison, peut-être qu'ils ont des jeunes là-bas plus au fait des choses. De toute façon, il ne pouvait pas faire grand-chose de plus. Aucune agence de police centrale ne se déplacerait pour un journal de ragots. La seule qui aurait pu faire bouger les choses était Meredith Carmichaël, mais elle n'était encore pas passée au commissariat pour se plaindre.
Son travail tenait une place importante dans sa vie, mais moins que ses enfants ; ce serait toujours le cas. Aussi fut-il plus intéressé quand la discussion se réorienta vers Rachel, et la fac. Celle-ci ne serait d'ailleurs pas forcément d'accord quant à la notion d'intérêt, se dit Richard en souriant intérieurement. Sa petite fille n'était pas destinée à faire de très longues études, il le savait depuis longtemps. Ce n'était pas grave, tant qu'elle trouvait une voie honnête, qui la rendait heureuse. Tu sais déjà un peu vers quoi tu vas te réorienter ? Ta mère et moi ne t'empêcherons pas d'arrêter, mais nous ne voudrions pas que tu aies des regrets, un jour. Sarah et lui la soutiendraient quoiqu'il advienne, tant que ça la rendrait heureuse. Lui n'avait jamais considéré que de longues études vous ouvraient forcément la route d'une vie heureuse, et Sarah, bien qu'un peu plus inquiète de l'avenir de sa petite dernière, partageait son opinion. A moins que tu n'envisages de travailler ? A 20 ans, ce n'aurait pas forcément été surprenant non plus que leur sunshine veuille prendre de l'indépendance.
made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 819
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE   Mer 1 Juil - 21:35

Rachel n’était effectivement pas faite pour les longues études, cependant ce que son père avait deviné depuis longtemps, elle-même n’en avait pas conscience. Elle pensait se connaître mais cela peut-il vraiment être le cas quand on a que vingt-ans ? En de très rares spécimens, peut-être. Pas pour la surcouvée de la famille Caldwell. Oh non ! La vraie vie, elle ne l’avait pas encore entièrement expérimenté, elle n’avait que des suppositions, des hypothèses, des convictions. Celles-ci d’ailleurs en grande partie hérité de ses parents, de ses aînés. Autant dire qu'elle n’était pas encore prête à comprendre qu'elle ne sortirait surement pas grande diplômée d’une université, ou alors à force d’acharnements et de combats à mort. Oui, rien que ça !

Heureusement, elle connaissait légèrement mieux son père qu'elle ne se connaissait. Et fut immédiatement rassurée des paroles qu'il lui adressa aussitôt. Elle adorait parler avec lui, elle avait toujours trouvé qu'il émanait de la sagesse de lui et imposait naturellement une forme de respect. Je vous l’accorde, toutes les petites filles passaient par un complexe d'œdipe qui ne s’effaçait pas toujours rapidement. Mais dans le cas de Rachel, ce n’était pas exactement ça. La preuve, elle ne lui en avait pas voulu à mort comme l’avait fait Linoy quand le cataclysme Harrington avait ébranlé la famille. Niveau complexe d'œdipe, elle était hors concours diraient certains psy. Oui, la fac, ça attaque les neurones quand on y va trop...

Hummm, non je pense pas que j’aurai de regrets. Si j’ai fait ça, c’est parce que je pensais pouvoir être au contact des gens… mais au final, y’a plein d’autres pistes pour arriver à ça ! Bon, sincèrement, je n’ai pas d’idée précise pour l’instant… Du coup oui, j’avais envisagé de me trouver d’abord un petit job appoint le temps de réfléchir et de trouver vraiment ce dont j’ai envie ! Au moins pour l’été, je sais que ça recrute pas mal dans les bars ou les boutiques de la station… ce sera toujours ça pour commencer !

Là encore, les paroles suintait l’optimisme. Non, elle ne comptait pas finir sa vie caissière ou serveuse dans un drive-in glauque de la brousse américaine. Néanmoins, elle ne dénigrait pas non plus ces métiers et les envisageaient sérieusement comme étant de bonnes expériences, partant du principe que de toute manière toute expérience était bonne à prendre ! Sauf si ça te fait du mal, comme la drogue ou l’alcool pour ne citer qu'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE   Lun 6 Juil - 23:13



▲ Comme tu m'as manqué ! ft Rachel


Etre au contact des gens. C'était exactement sa petite fille, quand il y pensait. Hautement sociable, toujours d'humeur égale, toujours envie d'accepter l'autre. Peut-être bien que psy n'était pas le métier qu'il lui fallait. Elle semblait, à vrai dire, un peu trop enthousiaste dans sa façon de voir la vie, un peu trop énergique, pour l'image qu'il s'en faisait. Tous les trois ans, environ, sauf événement grave entre temps, il rencontrait une psychologue du travail. Ce n'était pas toujours la même - une ou deux fois, ç'avait même été des hommes - mais immanquablement, les psys qui venaient rencontrer les membres du poste de police étaient calmes et posés. A des kilomètres de sa petite fille.
Ce n'était pas grave. L'important était qu'elle trouve un chemin qui lui plairait. Linoy, en dépit de ses débuts dans la vie d'adulte difficiles, était plutôt bien en place dans son métier de médecin. Elijah se réservait à des études longues - son fils serait sans doute ingénieur, un jour. Joshua avait choisit de travailler rapidement, et trouvait sa voie dans le bâtiment. Aucun d'entre eux ne suivait le même chemin, et Rachel suivrait elle aussi le sien. C'était la vie, c'était normal. Richard faisait confiance à ses enfants, et à l'éducation qu'il leur avait donnée avec Sarah. Si Linoy avait pu être médecin, rien n'était impossible.
C'est tout un programme. Mais c'est très bien. Tes frères ont travaillé aussi, l'été. Ta mère et moi approuvons. Pour Elinor, c'était évidemment un peu différent. Mais quoi qu'il en soit, travailler était une bonne chose, cela ferait découvrir la vie à leur petit soleil, qu'ils avaient peut-être déjà un peu trop protégé. Elijah et Joshua avaient travaillé beaucoup plus tôt. Cela dit, ils avaient aussi recherché l'indépendance plus tôt que ne le faisait Rachel. A 20 ans, elle n'exprimait pas vraiment de souhait de s'installer chez elle. Joshua, lui, rongeait son frein. Il n'en avait peut-être même pas encore conscience lui-même, mais il était prêt à quitter la maison. Ce serait difficile pour Sarah. Lui avait vécu la séparation très tôt avec Linoy, mais sa femme ne connaissait pas encore ça. Tu n'oublieras quand même pas de prévoir tes dates d'inscription, si tu retournes à la fac en octobre. Rappel de vieux papa. Il lui faisait confiance, mais lui rappeler les étapes importantes ... c'était presque un réflexe, en fait. De ceux qu'on a quand on s'occupe de ses enfants.
made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 819
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE   Lun 13 Juil - 11:29

Sans surprise, ou plutôt avec soulagement de ne pas s’être trompée, la gamine fut heureuse d’entendre son père confirmer qu’il approuvait. Concernant sa mère, vivant avec elle au quotidien, toutes deux en avait aussi déjà parlé et le ton n’avait pas détonné. D’ailleurs, la petite recommandation que le chef de famille ne put s’empêcher de rajouter fit rire Rachel. A peu de mots près, Sarah lui avait fait sensiblement la même.

C’est marrant votre synchronisation… Maman m’a déjà dit la même chose ! précisa-t-elle naturellement pour explication au regard étonné de son paternel. Vous inquiétez pas, je ne me tournerai pas les pouces l’année qui vient, même si je rate les inscriptions si je me décide trop tard. Puis je m’inscrirai l’année d’après si je le veux toujours…

Elle avait conscience que cette façon de voir pouvait être un peu inconsciente pour certains, puisque ça pouvait potentiellement lui faire perdre un an. Mais qu’était un an à vingt ans ? Pas grand chose. Là encore, l’optimiste de la cadette Caldwell prenait le pas, préférant voir là une opportunité de faire un an de découvertes, d’expériences et d’être encore plus sure d’elle, si jamais elle trouvait une voie qui la bottait.

Puis qui sait, suivant ce que je trouve à faire cet été, ça pourrait déclencher une vocation !

Oui, toujours voir le verre au trois quart plein. On avait une vie bien moins morne comme cela, malgré les coups durs et les imprévus. Comme la séparation, temporaire ou non de ses parents. Elle n’eut pas plus de temps pour s’en préoccuper, puisque le gérant arriva, plats en mains. Déposant les assiettes garnies devant chacun des deux clients, il leur confirma amener le parmesan à la suite, comme d’habitude. Et cette fois-ci, il demanda des nouvelles de Sarah. Aie. La fille de cette dernière sentit l’alerte et fut la plus rapide à réagir sans regarder son accompagnateur. Elle ne voulait pas qu’il soit mal à l’aise, même si Tony devait savoir qu’il y avait de l’eau dans le gaz. Elle le soupçonnait même de l’avoir fait exprès pour avoir des nouvelles fraîches sur le couple.

Elle va bien, merci, sourit la gamine avec un regard décidé, décidé à ne pas en dire plus. Le restaurateur fit chou blanc et le sut immédiatement, lui répondant de lui passer le bonjour. On n’y manquera pas, conclut-elle toujours avec le sourire. L’emploi du pronom avait été fait consciemment, et sembla porter ses fruits. L’italien lui renvoya un sourire, comme satisfait. Et s’en retourna à ses autres commandes après leur avoir amené le fromage comme promis. La brunette soupira de soulagement, pensant avoir évité une erreur diplomatique. Mais elle ne releva pas les yeux sur Richard, se demandant s’il l’avait bien pris… Cela partait d’une bonne intention, mais elle ne lui avait pas demandé son avis avant de prendre les devants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE   Mar 28 Juil - 0:06



▲ Comme tu m'as manqué ! ft Rachel


Le jour où Rachel trouverait un homme qui vaille la peine qu'on s'y intéresse pour plus que quelques jours, qu'elle l'épouserait, et prévoirait de vivre toute sa vie avec lui, elle se rendrait compte de ce qu'est la "synchronisation" dans un couple, comme elle le disait. Sarah et lui avaient effectivement souvent les mêmes réflexes face à leurs enfants, les mêmes rappels à leur faire. Les mêmes paroles. Ils les avaient élevés ensemble, avant même qu'ils viennent au monde, à travers leurs projets, à travers la vie qu'ils avaient aussi construite pour eux. Un voile de tristesse passa sur son visage. Sa femme lui manquait, et il ne voyait pas le bout du tunnel de la réconciliation. Il était heureux pour Abigail, qu'elle ait réintégré son foyer, mais si malheureux de son côté de ne pouvoir en faire autant. Il avait tellement peur que Sarah le rejette. Ta mère est une femme sage. Nous te faisons confiance tous les deux. Par conviction, mais aussi parce qu'à l'âge qu'avait Rachel aujourd'hui, ils ne pouvaient guère faire autrement. Heureusement, elle n'était pas du genre à rester sans rien à faire bien longtemps, au contraire. Elle avait plutôt besoin que les choses bougent. Cela n'étonnerait pas forcément Richard qu'elle mette fin à son expérience en fac de façon précoce pour se lancer dans le monde du travail définitivement, en fait. Peut-être, effectivement, se découvrirait-elle une vocation cet été. Il le lui souhaitait. Il lui souhaitait de trouver une voie qui lui donne envie de se lever le matin.
Lui n'avait guère que ça en ce moment. Il avait besoin que les relations avec ses enfants s'améliorent rapidement, sans compter Sarah. La vie était triste sans eux, elle était triste loin du chalet. Il n'en pouvait plus. Il avait peur de ce qui se passerait s'il se confrontait à sa femme, mais petit à petit, il était en train de se rendre compte qu'il n'en pouvait plus de vivre ainsi. Il fallait que ça change. Que les choses redeviennent ce qu'elles avaient été. Il irait voir Sarah.
L'échange qui suivit avec Tony finit de le convaincre que c'était la chose à faire. Il avait bien senti que Rachel essayait de cacher les choses au pizzaïolo qu'ils connaissaient bien, et il l'interpréta comme un besoin de sa part de revoir ses parents ensemble. S'il pensait beaucoup à sa femme et à la peine qu'elle pouvait ressentir, il voyait toujours plutôt ses enfants à travers leur colère. Peut-être parce que Linoy et Joshua étaient très remontés contre lui et ne l'avaient pas caché. Mais Rachel avait peut-être surtout de la peine ? En tout cas, elle était là. Avant de commencer à manger, il attrapa la main de sa fille et la serra. Je te promets de tout arranger, Sunshine. J'irai voir ta mère. J'irai m'excuser.
made by moonstone.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 819
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE   Mar 4 Aoû - 22:06

Pourquoi avait-elle fait ça ? Elle même n’aurait su répondre avec précision à cette simple question. Parce qu’elle n’avait pas envie de faire partie des ragots ? Les babillages du Blackcomb Scandals suffisait bien assez, en effet il était inutile de les alimenter par un autre moyen, aussi bienveillant soit le restaurateur. Elle avait envie que ce soit la vérité ? Quel enfant, même jeune adulte, n’espérait pas voir ses parents fâchés se rabibocher ? Elle comprenait bien évidemment que ce n’était pas une petite engueulade, il y avait eu des blessés dans l’histoire, et il y avait un temps de convalescence incompressible. Cependant, il se disait que chez les Harrington c’était deja l’heure de la réconciliation. Alors pourquoi pas chez les Caldwell ? Parce qu’elle aimait son père et avait voulu l’aider ? Clairement.

La gamine releva les yeux sur son paternel face à elle, suivant la main qui s’était posé sur la sienne, puis le bras fort et solide auquel elle était rattaché. Elle fit un petit sourire contrit, ne sachant pas s’il avait bien pris sa petite initiative. Une promesse, c’est ce qu’il y répondit. Une promesse toute simple, sans fioriture. Oh, ce n’était pas la promesse d’une réconciliation ou d’un retour à avant. Il ne pouvait pas promettre ça, et la brunette le savait. Mais la promesse d’un premier pas, c’était bien plus fort pour elle.

D’accord, chuchota-t-elle. Elle n’avait pas à le remercier, elle n’était pas la principale concernée, mais elle était vraiment reconnaissante. Tu sais, tu m’as enormément manqué, Papa. Je crois que tu manques à tout le monde, même si tous ne veulent pas ou ne peuvent pas le reconnaitre.

Un dernier sourire et elle préféra revenir sur un sujet plus léger ! Redevenant la pétillante benjamine de la fratrie : Bon, c’est pas tout ça, mais ça va refroidir sinon ! s’exclama-t-elle en prenant le parmesan pour en parsemer son plat de lasagnes. La routine avait vraiment quelque chose de bien plus rassurant ! Et c'était un bon détournement pour éviter d'avoir à dire ou à entendre des choses qu'elle n'aurait pas été prête à dire ou entendre. Enfin, de ce qu'elle en croyait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme tu m'as manqué ! ~ Richard - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TERMINE - Comme un poisson dans l'eau & avec une sirène
» Vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton. (PV) [TERMINE]
» "Comme des ronds dans l'eau" {RP Libre} -TERMINE-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: