Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Dim 31 Mai - 20:51

Crisis

ft. Rachel


« Who'd have thought you could help ? »
Il s'était senti mal dès le réveil, ce matin. Demain, il devait aller présenter son dossier et défendre son cas devant la Fédération de snow. Tous ces gens qui avaient été des collègues, des connaissances. Qui l'avaient respecté, et qui avaient aussi dû le voir tomber. Les croiser, leur parler, l'angoissait. Sans compter son dossier. Rien de ce qui était dans le Blackcomb Scandals n'était officiel, ce n'était qu'une saloperie de site de ragots en ligne ; sauf que ça aurait forcément un impact sur la façon dont la Fédération jugerait son dossier. Il demandait à revenir après une retraite anticipée d'un an, dans une nouvelle discipline. Il avait besoin de leur approbation pour pouvoir rejoindre le circuit, sans compter une visite médicale qui serait sans doute sacrément poussée. Aurait-il dû envisager que ça puisse ne pas fonctionner ? Prévoir une porte de sortie ? Il n'avait absolument rien d'autre, aucun projet, et aucune envie. Si ça échouait ...
Il aurait eu envie d'un rail pour contrer ça, pour se donner confiance. Il s'en était fait la réflexion pendant une demi-seconde à peine, en voyant la tête de déterré qu'il arborait, et depuis l'idée ne l'avait plus quitté. On était dimanche, Elinor ne travaillait pas. Et lui, avait profité qu'elle allait promener son chien pour sortir. Aller marcher, se changer les idées, seul. Il avait laissé son téléphone sur la table du salon, sa montre aussi. Et son porte-feuille. Un jour comme aujourd'hui, il aurait été capable d'aller voir son dealer. Il y avait des semaines qu'il ne s'était pas senti comme ça. Le manque le tordait de l'intérieur, l'hébétait presque.
Il avait marché sans but, sans se sentir mieux. Les milliers de pensées, de problèmes qui tournaient dans sa tête, et l'impression de ne pouvoir en parler à personne le minaient. La seule personne qui aurait peut-être pu l'aider était Niklas, son kiné, qui l'avait prévenu qu'il serait à l'étranger pour deux semaines. Impossible de compter sur lui.
L'idée de ne pas pouvoir reprendre le snow à la rentrée le terrorisait. C'était pratiquement la seule chose qui le faisait tenir. Elinor n'y suffisait pas. Il avait besoin de la muscu, et du sport en règle général, pour passer ses épisodes de manque, mais sans l'objectif du circuit alpin, pourquoi s'entraîner ? Et s'il lâchait l'affaire ? S'il se laissait replonger ? Il s'en moquait pour lui, mais pas pour Elinor. S'il replongeait, elle en ferait autant ; ils avaient lié leur sort l'un à l'autre et il était responsable d'elle. Quelle merde.
Alors qu'il avait l'impression de marcher depuis des heures dans la ville quasi vide, le manque se fit sentir si fort, qu'il eut l'impression de le sentir physiquement. Il s'appuya contre le porche d'un immeuble, avant de se laisser glisser au sol. Inspirer, expirer. Lentement. Ca allait passer.


code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 829
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Lun 1 Juin - 15:15




Meredith & AJ
You’re a mess
S’en était fini avec Miami, Bennet et elle étaient rentrés. Harper aussi mais elle se demandait presque pourquoi elle avait fait venir son assistante. Prendre des notes, des cartes, s’occuper de l’intendance. Ces choses qu’elle ne faisait pas, évidemment. Harper ne les avait pas gênés dans leurs aventures mais parfois la savoir là était pesant. Bennet n’avait fait que l’allumer et elle ne pouvait pas toujours répondre. Frustrant.
Heureusement que les soirées étaient à eux, néanmoins, Bennet avait cette mauvaise habitude de la quitter en plein milieu de la nuit ce qui faisait qu’elle réveillait systématiquement seule. « Mauvaise habitude », oui et non en fait. Elle était assez contente de se lever et d’être tranquille le matin. Il fallait aussi souligner le fait que de cette manière Harper ne les voyait jamais ensemble. Elle aurait cependant aimé que Bennet lui fasse part de ce point. Le premier matin elle s’était demandé où il avait bien pu passer et c’était une note sur la table de chevet qui l’avait informée. « RDV après le petit-déjeuner. Bennet. »
Pas de mal en soi donc. Elle n’avait aucune envie d’agir avec lui comme elle le ferait avec un vrai petit ami. Ce n’était pas ce qu’ils étaient, loin de là et c’était pour le mieux.

Elle était donc de retour à Whistler. La chaleur de Miami ne lui manquait pas vraiment. La ville était horrible et tout là-bas transpirait la vulgarité. Whistler était bien plus pudique.
Michel l’avait conduite dans le centre pour aller prendre un café et elle était de retour. Elle descendit de voiture ses lunettes de soleil sur le nez. Elle fronça les sourcils quand elle vit un clochard assis contre le mur de son immeuble. Si les mendiants commençaient à envahir la ville elle aurait du mal à parvenir à s’y sentir bien surtout s’ils squattaient devant chez elle.
Elle le regarda avec plus d’attention et se rendit compte de son erreur.

AJ ? Elle retira ses lunettes pour mieux le voir et s’approcha de lui.
Pas d’odeur de saleté, cheveux propres, habits de marques surement mais qu’elle ne connaissait pas. Les marques de sport très peu pour elle.

Est-ce que... Ca va ?  Faisait-il un malaise ou quelque chose du genre ?
Elle espérait qu’il n’était pas complètement drogué ou saoul. Le journal de la ville avait parlé de ses problèmes et elle ne voulait pas être vue ou associée à lui s’il continuait ses bêtises.
Elle fit un signe à Michel pour qu’il aide AJ à se relever s’il en avait besoin et qu’il fasse éventuellement rempart s’il devenait agressif ou qu’il tente de lui voler son sac pour y trouver l’argent suffisant afin de payer sa drogue.
Non, elle n’était pas parano mais elle n’oubliait pas l’agressivité donc Bennet avait pu faire preuve envers elle et aujourd’hui elle se méfiait bien plus des hommes qu’auparavant.
(Oui, oui, elle couchait avec Bennet mais elle n’oubliait pas pour autant ! Tant qu’il lui faisait du bien... !)

BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Lun 1 Juin - 23:51

Crisis

ft. Rachel


« Who'd have thought you could help ? »
Il connaissait cette voix, mais il ne leva pas la tête. Qu'importait à qui elle appartenait. Ca n'allait pas l'aider. Il se sentait presque mieux, de rester là sans rien faire, sans bouger. Sans réfléchir. Presque seulement, parce que le manque et l'angoisse ne disparaissaient pas. Mais au moins, ça n'empirait pas. Pourquoi fallait-il que la voix mette fin à ça ? C'était Meredith. La voix, c'était celle de Meredith. Parce qu'elle se préoccupait de lui ? Depuis quand ? Elle avait trouvé un cœur à acheter dans une de ses boutiques de luxe ? Non, il était mauvais là. Au cours de leur dernière discussion, il avait surtout eu l'impression qu'elle était seule. Comme lui, en fait. Il avait des potes, une famille, une petite amie, et pourtant il se sentait seul face à ce qu'il affrontait.
Qui l'aidait à se relever ? Il leva la tête. Pas Meredith, évidemment. Sans doute son chauffeur. Elle avait dû l'évoquer un jour. Il fit l'effort de se hisser sur ses deux jambes, histoire de ne pas laisser le pauvre bougre se débrouiller, mais le cœur n'y était pas. Il se sentait aussi bien par terre, quelques minutes auparavant ... Et puis, que faisait Meredith là ? Il regarda autour de lui. C'était chez elle, en fait. Il avait déambulé jusque-là sans s'en rendre compte. Il ne se rappelait même pas le trajet qu'il avait fait ce matin en fait. Juste d'être parti pendant qu'Elinor promenait son chien.
Il leva les yeux vers Meredith. Elle semblait réellement un peu inquiète. Ca ne lui ressemblait tellement pas. C'était étrange. Il fallait quand même qu'il lui réponde. Je ... Il était sur le point de dire que ça allait, mais qui espérait-il tromper en disant ça ? Non. Ca va pas. S'il lui parlait de manque, elle allait s'enfuir au courant, non ? Elle était beaucoup trop BCBG pour fréquenter des drogués. Plutôt le genre à avoir croisé un peu de coke en soirées. Comme lui avant, en fait. C'était comme ça que ça avait commencé, non ? Est-ce que ... Il avait désigné le chauffeur du menton, pas forcément enthousiaste de discuter devant lui. Meredith savait vraisemblablement faire passer des messages muets. Ou le chauffeur avait compris tout seul. En tout cas, il s'était éloigné. AJ se sentit plus libre de parler. Dans la mesure de ce qu'il avait l'habitude de dire, c'est-à-dire peu de choses. Je suis pas sûr de me rappeler comment j'ai atterri ici. Mais je suis pas drogué, je te rassure. Tu parles. Il était clean oui. Ca serait sans doute allé mieux s'il ne l'avait pas été, d'ailleurs. Ou pas ? Qu'est-ce qu'il en savait encore ? C'était tellement compliqué ...

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 829
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Mar 2 Juin - 21:40




Meredith & AJ
You’re a mess
Il s’agissait donc bien d’AJ assis comme un misérable au pied de son immeuble. Elle n’appréciait pas que l’on puisse l’associer à ce genre de personnage à l’air hagard. C’est pour cette raison qu’elle incita Michel a aider AJ à se relever. Pauvre Michel qui aurait d’ailleurs dû retourner chez lui une fois la course de Meredith terminée mais qui allait finalement devoir rester car elle ne pouvait imaginer faire monter AJ dans cet état et rester seule avec lui.

Aj venait de lui confirmer qu’il n’allait pas bien... Surement une vulgaire dispute avec sa copine. Cette fille n’avait pas l’air bien sympathique.
Tout en lui faisant signe de la suivre pour monter (avec Michel), elle tenta de s’intéresser à ce qu’il se passait dans sa vie.

Je l’espère pour toi. Il venait de lui dire qu’il n’était pas sous drogue. Elle était rassurée... Ou pas. Qu’est-ce qu’elle en savait ? Les drogués étaient les rois du mensonge non ?
Elle le faisait monter pour ne pas qu’il reste assis là tel un mendiant et puisse dire à qui que ce soit qu’il connaissait Meredith Carmichaël. Le reste... Ce qu’il avait en réalité elle s’en souciait guère. Elle ne s’était jamais vraiment beaucoup intéressée à ce qu’il pouvait se passer dans la vie des autres. Pour elle il ne s’agissait que d’histoires sans aucune importance. Disputes amoureuses ou soucis pécuniaires ? Tout cela ne la concernait pas.
Une fois chez elle Michel se retira dans le bureau où Harper s’occupait de ses papiers et Meredith suivie d’AJ se dirigèrent vers la cuisine.
Elle ne voulait pas qu’il puisse s’installer sur son canapé, D ieu seul savait où il s’était assis et il était hors de question qu’il puisse salir une telle pièce de sa parfaite décoration d’intérieur.

Tu as soif peut-être ? J’ai du vin, évidemment ou du whisky, porto quelques alcools italiens. Elle avait cela parce qu’il lui fallait un bar pour quand elle avait des rendez-vous professionnels chez elle. Elle ne buvait pas ou uniquement du vin, du champagne. Le reste était donc à peine entamé.
Elle laissa AJ choisir et s’installa sur l’un des grands tabourets qui entourait son îlot central.

Ne le prends pas mal mais tu as vraiment mauvaise mine. Tu n’es pas malade j’espère. Manquerait plus que cela ! Elle n’y avait pas pensé mais cela était tout à fait possible.
Elle le regarda avec plus d’attention. Il avait vraiment une sale tête. Elle ne l’avait pas beaucoup vu dans sa vie mais cette tête qu’il arborait aujourd’hui était surprenante. Devait-elle aussi s’inquiéter ? Il faudrait tout de même qu’il puisse repartir. Elle n’était pas douée pour remonter le moral. De plus, elle avait à faire plus tard et AJ ne pourrait rester ici ad vitam aeternam.

BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Jeu 4 Juin - 23:49

Crisis

ft. Meredith


« Who'd have thought you could help ? »
C'était bizarre, de monter chez Meredith accompagnés de son chauffeur. Tout en ayant le sentiment qu'elle n'en avait pas bien envie. Lui se laissait faire, l'esprit trop flou pour vraiment y réfléchir. Elle le faisait monter ? OK. Il n'avait nulle part où aller, de toute façon, et pas la possibilité de rentrer pour l'instant. Il fallait que ça passe. Même si elle semblait réticente, elle lui rendait service. Il ne comprenait pas pourquoi. Il suivait.
Il avait quand même senti dans le ton de sa voix la désapprobation, quand il lui avait parlé de drogue. Logique, sûrement. Mais ce n'était un secret pour personne qu'il avait des problèmes. Elle devait le savoir. Il avait voulu la rassurer. Ce n'était probablement pas le truc à faire.
Elle était aussi maladroite que lui, cela dit. Est-ce qu'elle avait bien réfléchi, avant de lui proposer de l'alcool ? Evidemment, il aurait payé cher pour un verre. Ou deux. Ou trois. Pour suffisamment d'alcool pour tout oublier. Refuser lui demandait un effort considérable. Tu me proposes à boire ? Je crois pas que ce soit une bonne idée. Pas du tout. Il aperçut des verres derrière la porte vitrée d'un placard, et en attrapa deux. Quelques minutes d'hésitation. Il fallait qu'il soit plus fort que son envie, que son manque. Pour Elinor. Même si elle ne respectait pas toujours les règles, et même s'il avait parfois l'impression de faire plus d'efforts qu'elle en faisait. De l'eau. Ce sera mieux. Il remplit leurs deux verres, et lui en tendit un. S'assit sur un tabouret, comme elle, mais pas à côté. Elle semblait plus ou moins rebutée par lui, à ses expressions. Lui, contraint de se préoccuper du monde autour de lui, se sentait plus frais au fur et à mesure que les minutes passaient. Le manque n'en était pas moins fort, le vide au fond de lui pas moins présent. Sans doute devait-il s'estimer reconnaissant. Je suis pas malade non. Enfin ... c'est pas une maladie, mais tu sais ... Bien sûr. Grâce au Blackcomb Scandals, ils savaient tout les uns des autres. Elle savait qu'il se droguait, et lui savait qu'elle avait une épée de Damoclès au-dessus de la tête, qui ne justifiait probablement pas qu'elle se montre aussi hautaine. Il avait le souvenir que la dernière fois qu'ils s'étaient vus, elle s'était montrée un peu plus sympa, pourtant. C'était peut-être sa mémoire qui lui jouait des tours ... Ecoute Meredith ... je sais pas pourquoi tu m'as fait monter mais ... je suis pas à la rue, j'avais juste besoin de m'isoler. Et je veux pas être importun non plus. Coincée comme elle pouvait parfois l'être, sans doute n'était-ce pas plus mal de s'excuser à demi-mots. La situation restait étrange. Il se sentait idiot, là.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 829
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Ven 5 Juin - 19:35




Meredith & AJ
You’re a mess
Il refusait ce qu’elle lui proposait à boire parce que sa proposition n’était pas judicieuse ? Fallait-il qu’elle se mette à faire en fonction des problèmes des autres ? Ce n’était pas simple pour elle ! Pas une bonne idée alors... Elle retiendrait de ne plus jamais lui proposer à boire s’il avait une sale mine, ok. Si elle s’en souvenait et si une telle situation se reproduisait, ce dont elle doutait foncièrement.
Elle le savait drogué oui, alcoolique ? Non. Elle ne comprenait d’ailleurs pas bien comment tout cela fonctionnait. Sa copine était aussi une droguée non ? Pourtant on disait partout qu’elle buvait aussi. Du coup, les deux étaient-ils compatibles ? Boire ou se droguer ? Passer de l’un à l’autre ? Ce que c’était compliqué.
Elle lui sourit en levant les yeux au ciel, un petit sourire sur les lèvres l’air de dire « oups ». Elle ferait attention la prochaine fois, promis.
Il continua à parler mais elle ne comprenait pas bien. « Tu sais »... Qu’est-ce qu’elle savait ? Qu’il se droguait, oui. Comment se douter qu’il pouvait être en manque ? Cet univers n’avait jamais été le sien, elle ne pouvait absolument pas deviner. Elle aurait aimé lire dans ses pensées pour l’aider mais cela non plus ne faisait pas partie de ses compétences.

Pour la suite elle savait quoi répondre. ENFIN !

Je ne voulais pas te laisser comme ça en bas. Je ne suis pas Mère Theresa mais j’ai un cœur... Tu ne m’importunes pas. J’aimerai t’aider mais je ne suis pas certaine d’être la meilleure personne pour cela. Non pas qu’elle mourrait d’envie de lui venir en aide mais il était un gentil garçon. Elle savait cependant que si quelqu’un devait lui parler ce n’était pas elle.
Son téléphone vibra, il s’agissait d’Harper. Elle en profita pour s’excuser auprès d’AJ et aller voir Michel, lui demander le numéro d’Elinor Caldwell qu’il avait sur les papiers de l’accident qu’ils avaient eu et elle l’appela. Pas de réponse, elle laissa donc un message et revint rapidement vers AJ.

Désolée. – Je vais devoir partir bientôt mais tu as le temps de reprendre tes esprits. Est-ce que tu as parlé à quelqu’un de ton malaise ? Son téléphone vibra, SMS, Elinor allait venir.
Le dire ou non à AJ ? Il fallait qu’elle le garde pour qu’il ne reparte pas dans cet état dans les rues. Elle ne le prenait pas comme une question de vie ou de mort non plus mais sa copine allait arriver, il fallait qu’il soit là.
C’était assez difficile pour elle à expliquer mais elle n’avait pas envie, pour lui, qu’il se retrouve à devoir s’asseoir par terre au milieu d’une rue parce qu’il n’a plus la force d’avancer. AJ n’était pas son meilleur ami mais elle n’avait pas pour autant envie qu’il erre comme un malheureux. Ce fichu journal finirait bien par le voir et en parler. En avait-il besoin ? AJ était un garçon très gentil, pas son genre finalement mais agréable, elle ne lui souhaitait pas de malheur.

Elle était en train de boire quand elle fut prévenue que quelqu’un montait. Evidemment, du temps s’était passé. Il s’agissait de la copine d’AJ. Finalement, elle ne lui avait pas dit qu’elle l’avait prévenue...

J’ai appelé ta copine pour qu’elle vienne te chercher. Tu ne dois pas repartir seul et je crois vraiment que tu as besoin d’un certain soutien. Soutien qu’elle ne pouvait lui apporter.
Elinor arriva. Elle non plus n’avait pas spécialement bonne mine. Yeux bouffis, teint rouge, lèvres gonflées... Si c’était ça être en couple, pleurer, s’inquiéter... Elle était bien mieux « avec » Bennet. Pas d’attache, que du plaisir !

BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Sam 6 Juin - 0:34

Where are you ? !

Le matin même elle s’était levée de bonne humeur. Elle avait embrassé AJ et était partie promener Alfred. Un matin normal suivant une bonne nuit de sommeil. Elle avait beaucoup travaillé au Sweeties et les soirées étaient le plus souvent passées à comater dans le canapé jusqu’à s’y endormir ou aller se coucher très tôt. AJ faisant énormément de sport, lui aussi était crevé, ils avaient plus ou moins le même rythme.
Ce matin c’était dimanche. Pas de grasse mat à cause du chien, elle se recoucherait après si AJ était encore au lit sinon, ils verraient.
Quand elle remonta elle se rendit compte que son cher et tendre n’était plus au lit.

__ « AJ ? – Chéri ? » Oui, elle l’appelait chéri. Ça lui était venu un jour et c’était plus ou moins resté. Linoy et les siens étaient de toute façon très surnoms ou petits noms affectifs.
Pas de réponse. Elle se dirigea dans la salle de bain, il était peut-être dedans, non... Elle regarda partout, personne. Ok... Elle attrapa son téléphone et l’appela, entendit sonner dans le salon. Son téléphone était là. Sur le meuble de l’entrée, son portefeuille, dans le placard ses affaires de sport, toutes ses affaires... Elle ne comprenait pas. Ses clés de voitures aussi étaient là. En fait, la seule chose manquante était AJ lui-même.
Linoy retourna dans la chambre pour voir s’il lui avait laissé un petit mot, rien. Peut-être était-il juste allé courir ? D’habitude il la prévenait puis il prenait son portable ou son MP3, quelque chose quoi.

Au départ, elle tenta de ne pas trop s’inquiéter. Au bout d’une heure par contre, ce fut la panique. Elle téléphona à leurs potes, quasiment tous. Aux partenaires d’AJ. Elle tenta de voir si sur les réseaux sociaux il était question de lui. Rien. Le temps passa vite d’une heure à trois sans qu’elle soit plus avancée.
Ce fut à une heure et demi de disparition qu’elle commença à pleurer.
AJ était tout comme elle un ancien addict. Un tout jeune « repanti ». Linoy savait très bien comment ça fonctionnait et il pouvait très bien avoir une crise de manque qui l’aurait poussé à commettre l’irréparable.
Ce genre de crise elle en avait eu une avant son overdose récente. On voyait le résultat.
Ce n’était vraiment pas difficile pour elle de sauter sur ce genre de conclusion. Elle était passée par là. Elle connaissait bien et puis elle était médecin.
Elle fouilla un peu partout dans l’appartement et trouva un papier sur lequel était indiquée la date du lendemain. AJ n’étant pas spécialement bavard elle ne savait pas bien ce qu’il pouvait se passer comme évènement notable pour qu’il l’inscrive sur un papier. Elle tenta de regarder dans son portable mais n’arriva pas à s’y résoudre. Ce n’était pas son genre de fouiller et elle aurait détesté qu’AJ le fasse.
Elle alla tout de même prendre une douche et y resta de longues minutes à pleurer et angoisser. Quitter l’appartement pour aller à sa recherche ? Non. Elle ne voulait surtout pas le manquer qu’il rentrait. Tout ce qu’elle pouvait faire c’était contacter tous leurs potes mais cela avait déjà été fait... Désespérée elle envoya même des messages à Bennet qui ne fut pas particulièrement d’une grande aide.

Finalement, alors qu’elle était aux toilettes son téléphone sonna. Meredith Carmichael lui avait laissé un message. AJ se trouvait chez elle et semblait « désorienté ». Ni une ni deux-elle sauta dans son jean, enfila ses Ash et fonça dans sa voiture. Là, elle éclata en sanglots. Si jamais AJ avait repris de la drogue elle ne savait absolument pas ce qu’elle devrait faire. Qu’adviendrait-il de lui ? Ses projets sportifs ? Et eux ? Elle avait énormément de mal à garder la tête hors de l’eau même si elle faisait beaucoup d’efforts.
« Désorienté ». Ce terme tournait en boucle dans sa tête. Elle ne pouvait croire qu’il ait replongé.
Elle démarra quand enfin elle vit quelque chose. Avoir un accident maintenant n’aurait pas été très malin. Elle fonça chez Meredith sans réellement prendre le temps de se refaire un visage. Ce fut quand elle se vit dans l’ascenseur qu’elle comprit son erreur. Rapidement elle tenta se s’essuyer les yeux. Ils ne coulaient plus, c’était déjà ça.
Meredith vint lui ouvrir.

__ « Merci d’avoir appelé. Où est-il ? » Meredith n’existait plus, tout ce qu’elle cherchait c’était AJ.
Bennet lui avait dit que si son mec était introuvable c’était qu’il était surement chez sa maîtresse. En d’autres circonstances elle aurait peut-être eu peur qu’il la trompe. Pas là. Pas quand la supposée maîtresse l’appelait pour qu’elle vienne le chercher, encore moins quand elle utilisait le terme « désorienté ». La panique se lisait certainement sur son visage. Tant pis. Aj était beaucoup trop important pour qu’elle prenne tout cela par-dessus la jambe.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Dim 7 Juin - 20:52

Crisis

ft. Meredith


« Who'd have thought you could help ? »
Il avait peut-être été maladroit, en ayant l'air aussi étonné qu'elle l'ait "recueilli". Mais il faut dire qu'elle n'était pas facile à suivre, à la fois hautaine et parfois simplement gentille. Et qu'il n'était pas au mieux de sa forme. Il s'excusa néanmoins. Ce n'était pas cool qu'elle ait à dire "j'ai un coeur". Pardon ... Ce n'est pas ce que je voulais dire. Lui plus que quiconque aurait dû comprendre qu'elle soit sur ses gardes. Elle en entendait probablement autant sur elle à New York que lui ici, et rien que ça n'aidait pas à se lâcher. Je te suis reconnaissant. Merci. Ce "merci" là venait du coeur. Pas forcément parce qu'elle lui avait tendu la main - il ne risquait pas grand-chose à rester prostré en bas de chez elle. Plutôt parce qu'elle ne lui avait demandé de se justifier de rien, elle ne lui avait pas demandé de parler. Elle l'avait juste laissé reprendre ses esprits. Elle ne se rendait probablement pas compte, en disant qu'elle n'était pas la meilleure personne pour l'aider, mais se taire comme elle l'avait fait était inestimable. Je me débrouillerai pour rentrer, si cela ne t'ennuie pas que je reste jusqu'à ton départ. Hochement de tête, elle était OK. Elle gagnait sans doute à être connue. Pour autant qu'il sache, sa mère en avait finalement une assez bonne opinion, après avoir commencé par en dire du mal après leur première rencontre. Pendant le temps où elle s'était absentée, il avait fouillé dans ses poches pour se rendre compte qu'il n'avait pas son téléphone. Aucun papier, ni même ses clés. Son départ de l'appart était assez flou, en fait.
Meredith, revenue, ne réengagea pas la discussion. Tous les deux restèrent plutôt silencieux, à finir de boire leur verre d'eau, sans vraiment se regarder. AJ s'interrogeait un peu sur elle, sur ce que pouvait être sa vie loin de tous ses repères. Elle ne semblait pas du genre à mendier de la compagnie, mais il espérait pouvoir lui rendre ce qu'elle avait fait pour lui.
Les choses en seraient sans doute restées là, si Meredith n'avait reçu un appel, avant de lui annoncer qu'elle avait prévenu "sa copine". Elinor venait ? Il se rendit compte à son évocation qu'il n'avait pas pensé une seule fois à elle. En tout cas, pas pour se demander ce qu'elle faisait en ce moment. Il lui avait mentalement reproché sa faiblesse, sans se demander une seule seconde comment elle avait pris son départ précipité. Et même maintenant, il ne parvenait pas à regretter, ni à se faire du soucis pour elle. En fait, il ne réagit même pas quand il entendit sa voix, et ne se leva pas pour la rejoindre.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 829
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Lun 8 Juin - 0:19




Meredith & AJ
You’re a mess
Bien sûr que si, c'était ce qu'il avait voulu dire. Elle connaissait sa réputation de reine des glaces, ce n'était pas nouveau. La méritait-elle ? Sans doute ... Moins depuis qu'elle était à Whistler, cela dit. Peu importait. On ne menait pas une vie comme la sienne sans le payer d'une manière ou d'une autre, elle avait l'habitude.
Elle acquiesça néanmoins aux paroles d'AJ avec un sourire. C'était plutôt gentil, de vouloir rattraper le coup. C'était exactement la raison pour laquelle elle avait eu l'impulsion de l'aider, d'ailleurs. Chaque fois qu'elle le croisait - assez peu, au final - elle avait l'occasion de se rendre compte que c'était un type gentil. Son problème, si vous vouliez son avis ? Il se laissait bien trop porter par le vent, et manquait de volonté.
Maintenant qu'Elinor était là, il allait pouvoir régler ses problèmes avec elle. Elle persistait à en avoir une opinion assez moyenne, que l'accident de voiture n'avait pas arrangée. Franchement, Meredith doutait que cette fille-là puisse grand-chose pour AJ, vu l'attention qu'elle semblait réclamer chaque fois qu'elle l'avait vue, mais c'étaient leurs histoires, et elle ne voulait pas s'en mêler. Elle crut tout de même bon de glisser deux mots à la miss Caldwell, pour AJ.
- Allez-y doucement avec lui. Il est fragile.
C'était ce qu'elle en avait vu, en tout cas.
Elle ouvrit grands les yeux à la réponse, pas franchement plaisante, d'Elinor. Elle pouvait le mettre sur le compte de l'angoisse, mais se fit quand même la réflexion qu'elle n'était guère récompensée pour ses actes de charité. Mieux valait peut-être être une reine des glaces. Au moins, quand les gens s'adressaient mal à vous, vous l'aviez mérité.
Dans un soucis de discrétion, elle laissa tomber tout ça, et alla s'asseoir sur le sofa le plus éloigné de la cuisine, où elle se plongea dans un magazine, tout en espérant qu'ils ne resteraient pas là pendant des heures à règler leurs comptes ...
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Lun 8 Juin - 15:06

Where are you ? !

Meredith lui laissa la place et elle put le voir. Il n’était pas loin, il l’avait forcément entendue, il ne bougeait pas. Sympa...
A ce moment-là, plusieurs idées lui passèrent par l’esprit. 1°) Trop défoncé pour se rendre compte de quoi que ce soit. 2°) Pas envie de la voir et par conséquent 3°) Plus jamais envie de la voir. Que des idées noires en gros.
Juste avant qu’elle puisse s’avancer vers lui, Meredith ouvrit la bouche sans avoir au préalable tourné sept fois sa langue dedans.

__ « Ne faites pas ça. Ne faites pas comme si vous saviez ce que je vais faire ou même ce dont il a besoin. Vous ne nous connaissez pas. » AJ n’était pas fragile. AJ se laissait bouffer par des angoisses idiotes parce qu’il n’avait pas confiance en lui. Pour Elinor ce n’était pas de la fragilité. AJ manquait cruellement de confiance en lui, point. Il ne fallait pas le plaindre, juste lui faire prendre conscience de ses capacités. Plus facile à dire qu’à faire, certes, mais ça finirait bien par fonctionner.
On ne devient pas sportif de haut niveau en étant fragile ! De toute façon elle n’appréciait pas que Meredith puisse lui dire ce qu’elle avait à faire. Linoy n’avait aucune envie de hurler ou de se battre avec qui que ce soit, encore moins AJ. Elle était heureuse et rassurée de le retrouver bien qu’elle ne sache pas encore s’il avait pris ou non de la drogue.

__ « Merci de vous être occupée de lui et d’avoir appelé. Ça s’arrête là. » Meredith s’éclipsa et Linoy pu rejoindre AJ.
Premier réflexe de médecin, elle lui prit doucement le visage pour regarder ses yeux. Normaux. Quel soulagement. Elle exprima d’ailleurs cela par un soupire.  
Il n’avait donc rien pris. Peut-être était-il quand même en crise de manque. Cela expliquerait qu’il semble tellement dans le vague. Malheureusement il y avait toutes les autres idées noires qu’elle avait et qui lui faisaient peur, qu’il préfère être seul plutôt qu’avec elle.

__ « Je suis contente de te voir. - Je te ramène à la maison. » Ils n’allaient pas parler chez Meredith. Linoy apprenait à être discrète depuis qu’elle était avec AJ. S’expliquer ici n’aurait pas été du meilleur effet. Ils s’expliqueraient chez eux, au calme.

lumos maxima
HJ : Je ne sais pas s'il va ou non la suivre. Si oui, ils montent en voiture et à priori elle ne dit rien durant le trajet. Elle attend juste qu'ils soient arrivés.

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Lun 8 Juin - 22:17

Crisis

ft. Meredith


« Who'd have thought you could help ? »
Il finit par lever la tête vers Elinor, alors qu'elle s'approchait de lui. Il l'avait entendue s'adresser à Meredith, et n'avait pas aimé. Meredith ne les connaissait peut-être pas, mais elle l'avait fait monter, et ne lui avait rien demandé. Elle n'avait pas cherché à le faire parler. Elle l'avait respecté, que ç'ait été volontaire ou non. Ca ne méritait pas qu'Elinor lui parle comme ça. Il s'excuserait pour elle, parce que vraisemblablement, quand ça ne la concernait pas directement, sa petite amie ne se rendait compte de rien.
Quand elle l'eut rejoint, et qu'elle prit son visage dans ses mains, il se laissa faire. Tout en sachant ce qu'elle vérifiait. Comme s'il allait craquer aussi facilement. Contrairement à elle, il ne s'était même pas vengé sur l'alcool, en dépit de la proposition de Meredith. Il hocha la tête négativement, assez déçu que ce soit sa première préoccupation, et hésita presque à la suivre quand elle lui dit qu'elle le ramenait. Il n'était pas un paquet qu'on vient chercher, ni un gosse.
Il se leva, pour Meredith. Il ne voulait pas faire une scène devant elle, elle ne le méritait pas. Mais au lieu de suivre directement Elinor jusqu'à l'ascenseur, il alla voir celle qui l'avait accueilli et s'agenouilla vers elle pour s'adresser à elle à voix basse. Pardonne Elinor. Elle ne se rend pas toujours compte. Moi, je te remercie de ce que tu as fait. Sincèrement. Il était hors de question qu'il parte comme ça, comme un voleur. Maintenant il pouvait suivre Elinor.
Elle était venue avec son 4x4 à lui, en attendant que le sien soit réparé après avoir percuté la voiture de Meredith. Il monta à la place passager, toujours muet. Qu'aurait-il pu dire ? Il n'avait rien à dire. Il voyait bien qu'elle avait pleuré, elle avait les yeux rouges, gonflés. Il ne se sentait pas désolé. Il se sentait ... détaché. Comme il ne l'avait jamais été. Et pas que d'Elinor. C'est comme si rien ne le touchait, à part sa présentation du lendemain. Allait-il être capable de la faire sans avoir l'air perdu ? Il n'avait pas regardé l'heure, et n'avait aucune idée de depuis combien de temps il était parti. Un coup d'oeil sur la console centrale de sa voiture lui fit comprendre qu'il était parti depuis plus de 4h. Il avait erré beaucoup plus longtemps qu'il ne l'aurait imaginé. Il ne se rappelait même plus où il était allé, ni s'il avait marché vite, longtemps ... Sa logique lui faisait dire que c'était vache pour Elinor. Ca s'arrêtait là. Comment allait-il lui dire ça ? Il n'arrêtait pas de l'aimer, ses sentiments pour elle étaient là ; simplement, aujourd'hui, il s'en sentait détaché. Tout le long du trajet, il resta silencieux, jusqu'à ce qu'Elinor s'arrête brusquement sur un parking, à deux encablures de chez eux. Ca voulait dire qu'elle allait lui demander des explications là, maintenant ? Ici ? Sans attendre de rentrer chez eux ?

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Lun 8 Juin - 23:11



We're fucked

Soulignons le fait qu’AJ, plutôt que de la suivre directement, était allé voir Meredith, s’était accroupi près d’elle pour lui dire on ne sait quoi. Sérieusement ?
La raison lui aurait soufflé qu’il s’excusait pour elle ou qu’il la remerciait simplement de s’être occupée de lui. La raison malheureusement n’existait plus en elle à cet instant. Ce qu’elle pensait ? Pas réellement exprimable. Elle détestait Meredith, s’imaginait qu’elle ne faisait que draguer AJ, que lui-même répondait à ses avances. Qu’il allait au mieux la tromper, au pire la quitter... Ou l’inverse.
Aucune pensée réellement rationnelle donc. Elle prenait en plus ce témoignage de gratitude comme un grand manque de respect de la part d’AJ. Toute la matinée elle avait pleuré pour lui se demandant si quelque chose ne lui était pas arrivé et alors qu’elle le retrouvait enfin il l’ignorait à moitié (complètement) et se préoccupait uniquement que de cette pimbèche de NY. Que lui trouvaient-ils tous ? Elle demanderait à Bennet tiens. Depuis quand AJ aimait-il les prétentieuses ? Toujours surement si on y réfléchissait bien... Sa mère étant la première du genre.

Voilà donc l’état d’esprit d’Elinor alors qu’elle montait dans l’ascenseur et retenait la porte pour AJ. Elle ne le regarda plus ensuite. Il était avec elle et existait forcément mais elle ne voulait pas le regarder.
Après l’inquiétude ressentie venait la colère. Il ne parlait pas. Elle non plus. Ne la regardait pas plus qu’elle ne le faisait. Bonne ambiance.
Elle serrait si fort le volant qu’elle en avait mal aux mains. Elle était extrêmement crispée et bouillonnante. Plus les secondes passaient et plus elle montait en pression. Il y avait un problème avec AJ, c’était certain, pourtant il ne disait rien. Enfin... Comme d’habitude en réalité.
Ils n’avaient pas fait beaucoup de chemin quand elle décida de s’arrêter. C’était cela ou finir peut-être par emboutir d’autres véhicules.
Elle détacha sa ceinture avec rage et descendit de voiture. Heureusement, le parking était quasiment vide. Elle descendit de voiture et balança la portière violemment. Elle fit le tour du 4*4 et alla ouvrir, toujours aussi délicatement, la portière d’AJ.

__ « Explique moi. Explique moi pourquoi quand je suis rentrée après la promenade d’Alfred je me suis retrouvée seule sans avoir aucune idée d’où tu pouvais te trouver. Sans avoir aucun moyen de te joindre et de savoir que tu n’avais pas eu un accident. » Ok, la station était petite et les choses se savaient très rapidement même si vous étiez enfermé chez vous mais s’il lui était arrivé n’importe quoi personne n’aurait prévenu Elinor parce qu’elle n’était que la petite copine. Pas assez importante pour être prévenue donc.
Il y avait tant de choses dans sa tête en cet instant qu’elle avait énormément de mal à ordonner tout ce qu’elle voulait lui dire.
Lui faire des reproches concernant Meredith aurait été équivalant à lui donner un bâton pour la battre. Au fond d’elle elle ne redoutait pas qu’il puisse la tromper avec elle. Sa jalousie était excessive et irrationnelle, elle en était consciente.

__ « Mais qu’est-ce qu’il y a dans ta tête AJ ?! » Le problème venait de là. Il ne parlait pas, jamais. Ne se plaignait pas. N’exprimait pas ses doutes. Il restait impassible et ça la bouffait. D’ailleurs, il n’y avait pas qu’elle que ça bouffait. Lui aussi et il en était d’ailleurs la première victime.
Elle n’avait pas fait attention à cela plus tôt mais le temps était menaçant et elle venait de se prendre d’énormes gouttes sur le visage. Il ne s’agissait plus de ses larmes.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Mar 9 Juin - 22:15

Crisis

ft. Rachel


« Ca va dégénérer »
Ils allaient s'engueuler. Parce qu'Elinor s'était arrêtée, et parce qu'à la façon dont elle faisait claquer sa portière, elle allait hurler. Parce qu'il ne le supporterait pas. Pas cette fois. Elle l'avait rejoint pour l'interroger. Véritablement, un interrogatoire. Un interrogatoire en "je". Cela venait de le frapper. ELLE rentrait de la promenade d'Alfred. ELLE s'était retrouvée seule. ELLE ne savait pas comment le joindre. Et il lui devait des explications pour ça. Elle attendait des explications pour ça. Savoir où il était passé ? Pourquoi il était parti ? Oui, mais uniquement à travers le fait qu'elle l'avait mal vécu. Merde, il ne s'était rendu compte de rien. Et elle lui demandait ce qu'il avait en tête ? Pourquoi ? Hein ? Et pourquoi ça t'intéresse Elinor ? En quoi ça va t'aider de savoir ce que j'ai en tête ? Comment ça va t'aider à te sentir mieux ? Parce qu'il me semble évident que ce n'est pas pour moi que ça t'intéresse. Bordel de merde. Tout ce que tu veux c'est savoir pourquoi tu t'es retrouvée seule, et tu envoies bouler Meredith en disant qu'elle ne nous connaît pas ? C'est moi qui ai l'impression de ne pas te connaître. J'ai l'impression d'avoir raté des choses sur toi. Il avait pris sur lui tout ce qu'il pouvait. Tous ses problèmes à elle. Il avait tout fait pour l'aider à se sentir mieux, sans jamais rien demander pour lui. Il n'aimait pas parler de lui, il avait du mal à le faire, mais ce n'était pas l'unique raison de son mutisme, loin s'en faut. Il avait fallu du temps, mais il parlait avec son psy. Un peu. Avec Elinor toujours pas. Parce qu'elle était fragile, parce que des années après s'être droguée elle était incapable de tourner la page dessus. Bullshit. Il croyait que l'amour c'était arrêter d'être égoïste. Quelle erreur. Il avait parlé trop fort, et sous le coup de la colère, il était lui aussi sorti de la voiture. Il lui faisait face, le regard dur. Mais tu vois, contrairement à toi, je ne replonge pas. Je ne me cache pas derrière l'alcool. Et tu oses me reprocher d'avoir besoin d'espace, parce que ça t'inquiète ? Pas pour moi non. Parce que tu ne savais pas où me joindre. Tu veux savoir ce que j'ai fait Elinor ? Hein, dis-moi, ça t'intéresse, maintenant que tu m'as retrouvé ? Maintenant que tu t'es rassurée ? La colère le rendait méchant. Il évacuait. Mais les faits étaient là. Il faisait tout ce qu'il pouvait pour Elinor et pour leur couple. Et elle ... elle montrait plus d'égoïsme qu'autre chose, aujourd'hui. Il lui tourna le dos, dégoûté de ce dont il se rendait compte.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Mer 10 Juin - 0:19



So fucked!

Ça allait mal finir. Elle l’avait su à la seconde où elle l’avait vu chez Meredith, sans parler du pressentiment qui l’avait accompagné toute la matinée alors qu’elle le cherchait en vain.
Ce qu’elle ne savait pas c’était que tout cela allait prendre une telle tournure. En fait, pour être tout à fait honnête, elle n’avait pas l’habitude qu’on lui réponde ou plus simplement, qu’on lui rentre dedans en n’allant pas dans son sens.
Joshua le faisait mais Joshua avait tous les droits, c’était son frère et puis ils ne se frittaient jamais vraiment sérieusement. Pete le faisait aussi mais avec lui c’était encore autre chose puisque tous les deux pouvaient se balancer les pires atrocités en sachant pertinemment que ce n’était que des conneries (plus ou moins mais inutile d’entrer dans les détails.) Avec AJ, cela n’avait rien à voir encore et c’était bien pire puisque qu’il lui reprochait précisément ce dont elle pouvait parler avec son psychiatre, son égoïsme et exprimait en plus une espèce de manque de confiance en elle qui lui brisa le cœur.
Sincèrement, au départ, elle ne comprit pas où il voulait en venir. La colère n’a jamais vraiment aidé personne à réfléchir. Elle le regarda donc descendre de la voiture et lui hurler dessus en fronçant les sourcils d’agacement mêlé à de l’incompréhension.
Quoi répondre à ça ? Rien pour le moment car elle se faisait tout bonnement détruire par AJ dont les traits commençaient à se déformer sous les ressentiments. Cela leur faisait au moins un point commun. Avait-elle peur ? Certainement pas. Est-ce qu’elle pleurait malgré elle ? Evidemment. Elle se bouffait l’intérieur de la joue pour se retenir mais c’était impossible.

Le pire arriva vite pour elle. Elle écarquilla les yeux en l’entendant lui dire qu’en gros, elle était complètement faible d’avoir replongé et qu’en plus elle se planquait derrière l’alcool. Ce dernier fait avait été établi peu de temps auparavant, oui. C’était pourtant toujours quelque peu délicat d’en parler. Qu’il mentionne sa rechute par contre fut le coup de grâce. « Contrairement à toi je ne replonge pas. » Dans un monde parfait elle aurait pensé : C’est vrai, tu es fort. Je devrais te prendre en exemple, tu as raison. Sauf qu’ils ne vivaient pas dans un monde parfait.

Elle ravala difficilement sa salive et le laissa se retourner sans bouger. Elle en était incapable dans l’immédiat. Elle avait reçu un à un les coups d’AJ et elle était sonnée.
Cela dura quelques secondes puis elle retourna du côté conducteur pour ouvrir la portière et chopper son sac ainsi que les clés de la voiture. Moment d’hésitation. Elle était déjà retournée vers l’avant du véhicule quand elle manqua de balancer les clés dans une espèce de bouche d’égout. « Qu’il se démerde avec sa caisse à la con ! J’le déteste » et patati et patata. Finalement ce fut sur AJ qu’elle les balança, dans son dos. Peut-être qu’avec ça il se retournerait.

__ « J’veux savoir oui ! Qu’est-ce qu’il y a dans ta putain de tête ?! Des angoisses parce que tu crois que t’es pas à la hauteur, pour rien ! T’as pas confiance en toi ! Pourtant, comme tu viens de le souligner, toi au moins tu replonges pas, tu te caches derrière quedal. De la merde ! Tu te planques derrière ta trouille ! » Elle venait de se briser à moitié la voix. La pluie redoublait et ses larmes aussi.

__ « Tu crois que je suis rassurée ? J’ai l’air rassurée ?! Si tu me parles pas AJ, on va droit dans le mur ! T’as loupé des trucs sur moi mais c’est réciproque ! » Elle avait eu à gérer Pete durant des années mais ce n’était absolument pas la même chose. Pete savait qu’il vaincrait tout. Il n’avait peur de rien. Cela le prenait parfois mais les doutes étaient vite effacés. C’était facile avec lui. Pas de déprime. Avec AJ elle avait parfois l’impression que tout était noir. Pas pour elle personnellement mais pour lui. Le souci étant qu’elle n’en était pas certaine puisqu’il ne disait rien. « Ça va ? » - « Oui » - C’était pourtant évident à sa tête que rien n’allait. « Tu es sûr ? » - « Oui, oui. » - « Tu veux en parler ? » - « Ça va. »
Jamais elle n’avait essayé de le pousser en fait. Elle l’avait fait avant qu’ils se mettent en couple et avait maintenant tout bonnement baissé les bras. Jusqu’à aujourd’hui en tous cas.

__ « Le jour où j’arrêterai de m’inquiéter pour toi ça signifiera que je t’aime plus. Faut faire la différence entre égoïsme et amour. Je t’aime, je m’inquiète ! Tu penses sincèrement que j’ai passé la matinée à me morfondre sur mon sort ?! Pour qui tu me prends ?! Si j’ai appelé les urgences pour savoir si tu n’avais pas eu un accident, contacté ton dealeur parce que j’ai cru que tu allais flancher, rassure toi, je lui ai rien commandé... » Lui seul n’avait pas le monopole de la résistance merde.

__ « ... Si j’ai écouté la radio de mon père. Cherché sur tous les réseaux sociaux c’était uniquement dans le but de savoir que tu n’étais pas en danger. « Je, je je », « moi, moi, moi » pour toi ! Mais oui je suis égoïste ! Tu veux savoir pourquoi ? Je suis accro depuis que j’ai 14 ans. T’avais quel âge toi ? T’as fait combien d’overdoses dans ta vie ? Combien de crise de manque ? D’internement ?! T’as raison, c’est moche d’être comme moi ! La drogue m’a rendue comme ça. J’y travaille mais je t’interdis de me dire que tout ce à quoi je pensais ce matin c’était moi. TU avais le monopole de mes pensées et de mes peurs, là encore, tu veux savoir pourquoi ?! Parce que tu peux pas replonger et gâcher ta vie. Tu as tout pour toi, le talent, la force, l’envie! Faut juste que le voies ! » Maintenant elle avait envie de se tirer. Qu’est-ce qu’ils pouvaient réparer ?
Le coup de la rechute et de l’alcool ne passait pas. Fallait pas oublier qu’elle s’était en partie droguée parce qu’il avait de la came chez lui et que le fait de se cacher la minait. Elle était faible dès lors que de la drogue circulait sous son nez. En dehors de cela elle tenait bon. Elle se cachait derrière l’alcool mais là encore elle faisait de son mieux. Elle ne lui disait rien et heureusement parce que de toute façon il la voyait comme une loque.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Mer 10 Juin - 20:27

Crisis

ft. Rachel


« Ca va dégénérer »
Voilà. Engueulade. Et cette putain de pluie qui redoublait, comme pour faire mieux cliché. Il était allé loin, il s'en était rendu compte au fur et à mesure qu'il avait égrené ses reproches à Elinor. Mais il avait été incapable de se retenir, comme si elle lui servait de punching-ball pour les semaines de difficultés refoulées. Avant même de lui avoir tourné le dos, il avait vu qu'elle pleurait. Par sa faute. Il avait eu immédiatement envie de revenir en arrière en voyant ça. Envie d'effacer ce qu'il lui avait dit. Elle avait été la seule à se préoccuper réellement de comment il allait, après la mort de Pete. Avait-il totalement tort dans ses reproches ? Non. Mais il en avait beaucoup trop dit. Et surtout des choses méchantes. Des chose pour lui faire mal. Pourquoi ?
Il hésitait à se retourner, ne sachant que dire de plus. Trouvant ridicule de s'excuser pour des choses dites à peine quelques secondes auparavant. Même le petit choc dans son dos, et le bruit des clés au sol, ne le firent pas bouger. La vois d'Elinor, en revanche ... Il se tourna lentement, au fur et à mesure qu'elle parlait. Il y avait tout dans ce qu'elle lui disait : de l'inquiétude, des reproches. De l'amour. De la tristesse. Et même du soutien. Il avait dit des horreurs sur elle, et elle continuait de lui accorder sa confiance. Lui était loin d'en avoir fait autant.
Il avait voulu la protéger de tout. Parce que la drogue et elle, c'était une bien plus vieille histoire que pour lui, et que pourtant elle ne s'en sortait pas. Parce qu'elle lui semblait plus fragile. Parce que c'était son rôle, enfin, de la protéger. Mais n'avait-il pas fait plus de mal que de bien ?   L'égoïsme d'Elinor - parce que oui, elle l'était un peu - il l'avait soigneusement entretenu. Erreur. Grave erreur qu'il ne pouvait pas lui reprocher aujourd'hui. Il n'avait pas l'esprit très clair, mais il sentait confusément qu'il était responsable de ce qui se passait maintenant.
Les dernières phrases d'Elinor le frappèrent. Il ne les méritait pas. Il se sentait tellement loin de ce qu'elle pensait de lui. Tant pis pour la pluie. Tant pis pour ses fringues. Et tant pis pour ses résolutions. Il se retrouva à parler sans bien l'avoir calculé. J'ai un entretien demain au siège de la Fédération pour intégrer le circuit alpin. Ils savent tous ce qui s'est passé cette année. Je vais demander à intégrer une discipline dans laquelle je n'ai rien montré, et je peux pas compter sur ma réputation, je l'ai détruite en me droguant. Ce matin, je me sentais tellement en manque, je me suis dit qu'avec ... avec de la coke, je serais plus fort. Mais je dois tenir pour toi. J'y arrivais plus. J'ai pas d'avenir si ça se passe mal demain. Je sais rien faire d'autre que du snow. J'ai pas fait d'études. Je suis pas assez intelligent pour ça. Et je peux pas retourner faire du free-style. J'y ai gâché des années de ma vie, à me forcer à faire un truc que je détestais tout ça parce que Pete le faisait aussi. Je veux pas t'emmerder avec tout ça. Je peux pa. Tu as besoin de te concentrer sur toi pour t'en sortir, juste sur toi. Je veux que tu sortes de tout ça. Il pleurait ? Merde. Oui.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Jeu 11 Juin - 0:14



Dawson's Creek

Les clés balancées dans son dos n’avaient rien fait. Il ne s’était pas retourné mais cela ne l’avait pas empêchée de parler. Rien ne l’en empêchait vraiment en temps normal alors un dos...
Ce qu’elle disait devait être dit, tout comme ce que lui avait dit AJ, très certainement, ce qui était dommage était la forme de leurs paroles. S’ils s’étaient parlé plus tôt ils auraient pu très certainement éviter tout cela. Ils avaient commis l’erreur de trop vouloir se protéger l’un l’autre.

On ne sait trop comment et pourquoi, AJ finit par se retourner. Elle continuait à pleurer et à se mordre tout ce qu’elle trouvait à l’intérieur de sa bouche pour s’en empêcher. Chose vaine. La pluie, les larmes... Peut-être se trouvaient-ils dans un épisode de Dawson ? Bientôt ils allaient s’embrasser et s’aimer à jamais... Peu probable dans la seconde. Elle avait beau l’aimer et tout désirer chez lui que ce soit pour tous les deux ou simplement lui, sa carrière et son bonheur. A l’instant, elle n’avait aucune envie qu’il la touche.
Elle avait terminé. Il lui semblait qu’elle aussi avait été dure mais son cœur avait aussi beaucoup parlé et quand elle lui disait qu’elle était très confiante pour lui, ce n’était que pure vérité.
Là où elle ne regrettait pas ses dures paroles était quand elle repensait au fait qu’il la sous estimait énormément. C’était très dur pour elle. Très dur parce qu’elle n’en avait pas l’habitude encore une fois. Son père, sa famille, tout le monde la soutenait en lui disant qu’elle y arrivait très bien. Parfois c’était vrai... Au final AJ avait bien fait de lui dire tout cela car il ne fallait pas qu’elle pense qu’elle était forte face à ses problèmes d’addiction. Le meilleur moyen pour elle d’en rester loin était de prendre conscience qu’elle pouvait être tentée très rapidement. Elle assimilerait tout cela au fur et à mesure qu’elle se repasserait dans la tête cette affreuse dispute. Heureusement, ils savaient tous les deux se remettre en question.

AJ avait repris la parole.

__ « J’ai trouvé le papier avec la date, je ne savais pas ce que c’était. » C’était donc ça. C’était cela qui avait provoqué son stress, ses angoisses, sa fuite, leur dispute. Le rendez-vous du lendemain qui le terrorisait.

__ « Non, tu dois tenir pour toi. Pour nous aussi mais pour toi avant tout. C’est là qu’un junky doit être égoïste. – Pas tout le temps... mais un minimum. On doit tenir pour nous, mais tu tiens pour toi et tu l’as fait. Tu sais combien de gens y arrivent ? C’est très peu, seulement un infime pourcentage. Demain tu vas juste leur montrer qui tu es et ce que tu vaux. Tu es tellement plus doué que ce que tu imagines. » Elle s’était un peu avancée vers lui mais pas au point de le toucher. Elle pouvait le regarder dans les yeux maintenant. Est-ce qu’il pleurait lui aussi ? Etait-ce la pluie ? Non, ses yeux étaient anormalement rouge et comme on l’a noté, il n’avait pris aucune drogue, donc... Il pleurait.

__ « J’ai besoin de me concentrer sur toi. Sur le boulot, les animaux, les pétasses qui te tournent autour, ma famille... Et un peu moi. Pour aller mieux j’ai besoin de contrôler ce qui m’entoure et d’être active... Et... J’ai besoin de mon psy mais tes problèmes sont mes problèmes, il faut que tu m’en parles. On doit pouvoir se dire les choses. » Elle s’avança encore un peu. Cette fois-ci c’était bien trop difficile de rester loin de lui.
Le voir dans cet état lui causait une douleur au cœur qu’elle n’avait encore jamais ressenti auparavant. Une attaque ? Non, juste un cœur meurtri.
Elle lui prit le visage entre les mains pour lui essuyer les larmes. Inutile vu la pluie qu’il tombait mais particulièrement important selon elle.

__ « Je t’accompagne demain si tu veux. On répètera tout ce que tu devras leur dire. On va te préparer ensemble. On va faire en sorte qu’il te donne cet avenir que tu mérites ! » Elle n’était pas spécialement douée pour le sport mais elle était parvenu à extirper son postérieur de bien des situations emmerdantes avec le conseil de l’hôpital. A tous les deux ils trouveraient bien les bons mots !
S’il y avait de la pratique... AJ était excellent. Qu’il le veuille ou non, il l’était. Son souci à lui c’était vraiment l’expression orale.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 682
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Jeu 11 Juin - 22:42

Crisis

ft. Elinor


« Ca va dégénérer »
Tenir pour lui ? Les mois où il s'était laissé plongé n'avaient pas été si terribles que ça, pour lui. Ca n'avait pas été pire que s'il ne s'était pas drogué, et qu'il ait dû affronter en face ses responsabilités dans la mort de Pete. Mais s'il disait ça à Elinor, elle ne le lui pardonnerait jamais. Il s'était accroché désespérément pour elle ; jamais il n'aurait pris une telle masse musculaire s'il s'était simplement préparé sportivement. Il avait enchaîné plus d'heures de muscu que jamais, parce que s'épuiser dans une salle de sport lui permettait de tenir, quand Elinor n'y suffisait pas. C'était peut-être l'instinct de survie. Peut-être que finalement, il était quand même égoïste. Peut-être qu'il n'avait pas un caractère à se laisser couler. Lui, restait persuadé qu'il le faisait pour elle. Son psy aussi lui avait dit qu'il devait trouver une raison personnelle, qu'il ne tiendrait pas juste pour elle ; il lui avait promis d'y réfléchir, mais ne l'avait pas fait. Si Elinor elle-même l'y poussait, le ferait-il ?
Ses encouragements lui faisaient du bien ; est-ce que pour autant il était convaincu que ça fonctionnerait le lendemain ? Certainement pas. Malheureusement. Ce qu'Elinor ne comprenait pas, c'est qu'il n'avait rien pour prouver qu'il était doué en alpin. Il y était beaucoup plus fort qu'en freestyle, il le savait, mais il n'avait pas le moindre chrono officiel pour le prouver. Et sans le précieux sésame de l'autorisation de sa fédé, il n'aurait jamais l'occasion de le prouver. Le problème c'est pas ce que j'imagine. C'est ce qu'ils penseront demain. J'ai aucun avenir en dehors de ça, j'veux pas être le loser de la station. Il avait déjà été le suiveur, ça lui suffisait. Il n'avait pas un ego démesuré, mais on ne devient pas sportif de haut niveau en s'effaçant et en acceptant d'être juste moyen. Il ne voulait pas finir moniteur de snow sur la station, ou pire. Je sais pas parler de moi. Je trouverais même pas les mots pour tout te dire, là tout de suite. Ce qu'il lui avait dit aujourd'hui, c'était déjà tellement plus que ce qu'il se croyait capable de dire. Mais j'essayerai. Vraiment. Il ne pouvait pas lui promettre d'y arriver, mais il essayerait. Il se rendait quand même compte que ce qui s'était passé aujourd'hui n'était pas normal, qu'ils n'auraient jamais dû en arriver là.
Je t'aime Elinor. Je t'aime tellement. Comment avait-il pu lui reprocher d'être égoïste, même à mots couverts, alors qu'elle lui proposait de l'accompagner, de le faire répéter. J'aurais pas dû te dire ce que je t'ai dit. Je sais pas pourquoi je l'ai fait. Comment tu pourrais me pardonner ? Il avait attrapé ses mains, alors qu'elle séchait ses larmes, et il les embrassait, presque frénétiquement. Il avait pleuré devant elle. Pour jouer les mecs qui tiennent le coup en toutes circonstances, c'était raté, et pourtant, il n'en avait pas honte pour autant. J'irai seul demain. Parce que c'est comme ça. Mais je te remercie de ton aide. Tellement.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   Lun 15 Juin - 19:14



Je t’aime sous la pluie

Evidemment qu’elle aimait l’idée qu’il tienne pour elle, c’était une fille, qu’elle le veuille ou non elle avait un côté très romantique et quand celui qu’elle aimait lui disait qu’il tenait contre la drogue juste pour elle, elle se sentait très flattée. Mais elle ne voulait pas de cela pour lui. Pour elle. « Elle » était éphémère. Et si elle mourrait demain ? S’ils se séparaient ? Si elle finissait par ne plus suffire ? Elle voulait qu’il tienne pour lui en premier lieu et il rajouterait ensuite tous ce qu’il voulait comme raison mais il devait être la première. C’était aussi ce que son psy lui avait toujours dit alors, pour elle, elle tenait ou essayait de tenir.

Effectivement, elle ne savait pas comment se passait l’audience du lendemain et elle avait tendance à imaginer d’ailleurs qu’AJ devrait faire une démonstration sportive. Cela aurait été logique non ? Il s’agissait de sport, il fallait donc bien le voir à l’œuvre, surtout quand il s’agit d’un changement de discipline, il faut bien pouvoir juger sinon quoi ? Ils acceptaient à la gueule et la réputation du type qui se présentait ? Il ne fallait pas qu’elle y pense sinon elle allait finir par hurler à l’injustice et vouloir manifester devant la fédération pour tout changer ! (en vain évidemment). De toute façon, elle était bien trop préoccupée par ce qu’AJ lui disait pour penser à faire une grève de la fin dans l’espoir de changer le monde sportif. Elle avait tellement mal de l’entendre prononcer des termes comme « loser » qu’il associait à son nom.

__ « Tu ne seras jamais le loser de la station tu m’entends ? Jamais. Je sais que tu penses que si tu ne passes pas demain alors il n’y aura plus rien pour toi, nulle part, mais c’est faux. Tu trouveras, on trouvera. S’il faut on ira dans un autre pays... J’en sais rien mais tu ne seras le loser d’aucune station ou d’aucun continent, jamais. » Effectivement, il avait toujours été second après Pete. Elle ne s’était jamais penchée sur la question auparavant et elle évitait aujourd’hui de parler de Pete avec lui.
Cela n’avait pas été simple pour AJ, elle pouvait le comprendre mais au final, le problème était-il là ? Oui et non ? S’il était refusé ce serait « l’éternel second qui ne peut même pas se reconvertir » donc le loser.
Le conforter là-dessus lui état difficile. Elle ne doutait absolument pas de lui mais des dirigeants, oui. Elle verrait demain mais en optimiste qu’elle était, elle savait que tout irait bien parce qu’il le méritait.

__ « Il penseront que tu es le plus courageux de tous. Que tu reviens de loin, de bas, mais que tu as réussi à remonter la pente comme un champion. » Elle l’avait vu se transformer. D’abord reprendre des couleurs. Mieux dormir la nuit. Se débarrasser de ses horribles cernes. Prendre en muscle... Oh oui... Le changement était radical. C’était écrit sur son visage qu’il vivait maintenant sainement. Comment pourraient-ils ne pas avoir envie de lui donner sa chance ? Il la méritait plus que n’importe qui d’autre pour ce qu’il avait traversé !

__ « Il faut se souvenir que le silence nous tue à petit feu. Regarde nous... » Elle lui sourit en indiquant leurs larmes respectives. C’était le silence qui les avait menés là. Ils ne pouvaient plus se permettre de se cacher leurs états d’âmes. Les petits, ok mais certainement pas les gros. C’était bien trop dangereux pour eux.

__ « Tous les soirs on se retrouvera autour d’un thé, café, bière pour toi ou simplement le dîner et on se racontera notre journée. Nos plus, nos moins et on n’hésitera pas à se dire si quelque chose ne va pas. Comme quand tu ne refermes pas le dentifrice et que ça me rend dingue. » C’était idiot mais il fallait qu’ils y parvienne !
Elle lui sourit à nouveau malgré les larmes et la pluie qui ne cessait pas. L’émotion la faisait d’ailleurs trembler.
La suite la fit pleurer à nouveau mais de soulagement. Il y avait aussi les nerfs qui finissaient de lâcher.
AJ lui avait pris les mains qu’il embrassait comme un « fou ». Elle souriait en pleurant.

__ « C’est oublié. » Oui et non elle y repenserait. Elle y repenserait pour ne pas oublier qu’elle devait faire attention à ne plus se faire passer avant lui (suivant les situations). Il avait été particulièrement dur avec elle et d’une côté elle l’en remerciait. C’était un coup de pied au cul douloureux mais peut-être salvateur. Il avait tort pour la situation d’aujourd’hui, là, elle n’avait pensé qu’à lui mais ce n’était pas toujours le cas.

__ « D’accord. Je t’attendrai à la maison... Ah non, au boulot, je dois bosser. On s’en fout, mais je sais que tout ira bien. »
Elle finit par récupérer ses mains et l’enlaça en le serrant fort. Elle avait l’impression de le retrouver après des lustres de séparation.

__ « Je t’aime AJ Harrington. Aujourd’hui, demain et dans cent ans. »

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crisis [PV Meredith puis Elinor] - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !
» Un p'tit tour et puis s'en vont !
» Un p'tit tour et puis s'en vont
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: