Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 New life - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: New life - TERMINE   Sam 20 Juin - 17:11

Heart that!

C’était le grand jour !
Elle s’était levée à six heures et demi du matin alors qu’elle ne commençait qu’à 9heures. Le stress l’avait réveillée à six heures et elle n’avait pas réussi à se rendormir. Elle avait gigotée un peu avant de plus y tenir. Aucune envie de réveiller inutilement AJ alors elle avait foncé dans la salle de bain, malade comme un chien. Le stress. Elle en avait l’habitude. C’était fort désagréable mais assez courant finalement. Elle prit ensuite une douche, se maquilla, se coiffa... A 7 heures 35 elle était prête. Elle repassa dans la chambre pour prendre ses vêtements, embrasser AJ et elle s’occupa des poilus. Promener Alfred. Ce fut rapide.
Quand elle remonta AJ était debout. Ils parlèrent un peu puis bientôt vint l’heure de partir. Elle n’avait pas réussi à avaler plus que trois gorgées de café et deux bouchées de brioche. Elle n’en mourrait pas.
Après un énorme câlin avec AJ elle fut en route. A 8h40 elle était garée et fumait surement la dixième clope de la matinée. Elle puerait, c’était de toute façon une odeur à laquelle les patients étaient habitués. Les médecins passaient leur temps à vous dire de manger sainement, de faire du sport, ne pas fumer, ne pas boire et pourtant... Quelle bande d’hypocrites !
8h45, arrivée dans la salle destinée aux médecins, là elle croisa beaucoup de personnes qu’elle connaissait et deux autres qu’elle n’avait jamais vues. L’hôpital devait avoir recruté. De toute évidence il s’agissait d’internes pas encore Dr mais relativement autonome. Elle était ravie d’avoir passé ce cap. Heureusement qu’elle l’avait passé car sans cela elle était persuadée qu’ils l’auraient juste virée. Elle savait également que le fait d’être la fille d’une des meilleurs amis du chef de l’hôpital avait joué pour elle. Privilégiée ? Elle n’aimait pas le penser et pourtant...
A 8h55 elle se trouvait devant la salle de réunion et à 9h tapantes, ce fut parti. Il y avait du monde. Enfin... Du monde. Le chef de l’hôpital, le chef des urgences et le Pr Harrington. Le père d’AJ... Pourquoi ?! Est-ce qu’il allait donner un avis défavorable sur son retour ? Pourtant c’était décidé, elle revenait. Il lui avait très gentiment sourit. Il était doux, comme son fils, son regard était vraiment doux, comment ne pas lui faire confiance ? Elle était un peu perdue.

__ « Dr Caldwell, asseyez-vous. Comment allez-vous ? » Ce fut le chef de l’hôpital qui prit la parole. Elle s’exécuta. Elle savait très bien qu’elle allait devoir suivre certaines règles, elle ne savait juste pas lesquelles exactement.

__ « Très bien, je vous remercie. » Elle avait les mains moites mais pas tremblantes. Elle n’avait jamais eu les mains tremblantes et heureusement sinon elle n’aurait jamais pu faire ce métier.

__ « Parfait. Ce sera assez court, nous allons vous expliquer les conditions pour que votre retour se passe bien et vous pourrez ensuite vous mettre au travail. – Nous nous sommes mis d’accord avec l’équipe pour faciliter ce retour et nous assurer qu’il n’y aura pas de problème. – Prête ? »

__ « Oui Mr. » Le Pr Harrington semblait absorbé par quelque chose au mur, le chef des urgences, son chef la regardait assez froidement, au final seul le directeur lui donnait un réconfort tout relatif.

__ « Très bien. Le Pr Harrington a accepté d’être votre chaperon. » Comment ça un chaperon ?! Elle regarda le père d’AJ en haussant un peu les sourcils. Elle n’avait plus besoin d’être chaperonnée !

__ « Vous allez intégrer son service. Vous ferez toujours des consultations pour les urgences mais uniquement s’ils ont besoin d’un avis cardio. Votre souhait était de devenir chirurgien cardiothoracique ? Votre stage s’était très bien passé puis vous êtes retourné aux urgences et finalement il n’y a pas eu cette spécialisation à laquelle vous aspiriez. Nous vous donnons la possibilité de le faire maintenant, sous la charge du Pr Harrington. »

__ « Mais j’adore les urgences. » Elle aimait aussi la cardiologie, c’était vrai. Elle n’avait pas persévéré parce que Pete, AJ, ceci, cela... Elle avait été idiote et avait négligé sa carrière, oui. Mais on lui imposait un choix auquel elle n’avait plus réfléchi depuis des lustres !

__ « Je ne vous fait plus confiance et je n’ai pas envie d’avoir à gérer vos éventuelles crises. Je n’ai pas le temps de m’occuper de ça. C’est à prendre ou à laisser. » C’était le Dr Pratt qui venait de parler, le chef des urgences donc. Qu’est-ce que vous vouliez qu’elle réponde à cela ? Si elle se rebiffait elle risquait de ne plus avoir sa place ici. La cardio ne serait peut-être pas une punition si difficile à accepter ?

__ « Le Dr Pratt est peut-être un peu dur mais nous pensons tous qu’il est préférable de vous encadrer quelque temps et le Pr Harrington s’est proposé de le faire. Vous n’irez pas au bloc avant qu’il le décide et la pharmacie vous est interdite jusqu’à nouvel ordre. » Coup de massue. Qu’allait-elle faire ? Uniquement des consultations ?! Mais c’était l’ennui assuré ! Est-ce qu’elle pourrait au moins observer ? S’il y avait une urgence et que personne n’était disponible ? De toute façon elle ne pouvait pas opérer seule sur un cœur. Intestins, poumons, rate, foie... Pas de problème mais elle n’était pas encore suffisamment formée pour un cœur. Des petites choses, ok, de grosses pathologies...

__ « Vous ferez les consultations, pré-op, post-op. – Avez-vous des questions ? » Le bipper du Dr Pratt se mit à sonner. Il s’excusa et les quitta. Elle le regarda partir comme si c’était toute sa vie qui disparaissait. Elle n’avait jamais eu de réels problèmes avec lui. Quelques anicroches, mais c’était fréquent dans leur profession. Elle n’imaginait pas qu’il puisse ainsi lui tourner le dos mais elle ne lui en voulait pas non plus. Imaginez qu’elle fasse une erreur, qu’un patient meure. Qu’elle se drogue à nouveau... Elle pouvait comprendre.

__ « Combien de temps ce « stage » va-t-il durer ? »

__ « Le temps de voir si oui ou non la cardiologie thoracique est faite pour vous. Le temps de vous remettre sur les rails. Ce n’est pas une punition Elinor et il ne faut pas le prendre ainsi. Vous allez apprendre auprès d’un des meilleurs chirurgien cardiothoracique du pays, c’est une fleur que l’on vous fait. » Oui et non, elle était obligée. C’était ce qu’elle avait du mal à accepter mais en même temps... La déception était grande mais elle était également accompagnée d’une crainte de l’inconnu qui lui donnait envie de se lancer tout de suite ! Une bonne crainte donc.
Quoi ajouter à tout cela ? Très vite il fallut se lever et partir, suivre le Pr Harrington. Ne pas le voir comme le père d’AJ mais bien comme son supérieur, comme avant.

__ « Je suis content que vous acceptiez notre offre. » Comme si elle pouvait refuser. C’était ça ou la porte non ?

__ « Avant de commencer les visites il va falloir vous soumettre à une prise de sang. Cela ne vous changera pas de d'habitude. Ensuite, vous vous mettrez à jour concernant les patients que nous avons et vous me ferez un topo de chacun d’eux. D’ici trois quarts d’heure. » Ils avaient pris l’ascenseur et étaient maintenant dans son service. Il venait de s’arrêter à un comptoir, c’est ici qu’elle étudierait les dossiers après avoir été faire sa prise de sang.

__ « Je ne vous cache pas que ce sera difficile. C’est vous que j’ai choisi et pourtant il y a une liste longue comme mon bras de personnes qui voulaient cette place. Ils vont vous détester, vous envier, dire que vous êtes pistonnée, chouchoutée. Faites les mentir. Montrez leur que vous êtes ici grâce à votre talent et non votre carnet d’adresse. J’avoue que le dîner que nous avons fait tous les quatre avec AJ et mon épouse m’a aidé à prendre cette décision de vous prendre sous mon aile mais à la moindre incartade vous êtes virée. Tout simplement. Je vous laisse maintenant et je vous retrouve dans 45 minutes. » Il s’était tourné et il la laissait effectivement. Ok.
Cette journée lui parut d’une longueur incroyable. Elle prodigua des soins d’une simplicité telle qu’un première année s’en serait sorti les doigts dans le nez. Le service de cardio était un endroit assez calme qui la changeait des urgences. Tout le monde la regardait plus ou moins de travers mais rien qu’elle ne puisse supporter.
En rentrant, elle eut de quoi raconter à AJ. Sa journée de retour avait été tout sauf ce qu’elle s’était imaginée mais elle n’était pas déçue. Elle savait en plus que le père d’AJ l’appréciait et ça, ça c’était chouette !

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
 
New life - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: