Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AJ Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 680
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Mer 19 Aoû - 0:04

Sweet holidays

ft. Elinor


« More than ever »
Enfin. Elinor avait enfin obtenu quelques jours de congés - AJ avait peut-être un peu intercédé auprès de son père pour ça d'ailleurs, mais il préférait que sa petite amie ne l'apprenne pas. L'important, c'est qu'ils avaient le temps de partir aux Embruns, et qu'Elinor avait sauté sur la proposition. Le trajet était toujours aussi long, certes, mais une fois arrivés à la maison de bord de mer, tous les bons moments déjà passés là avec elle lui étaient revenus, gommant la fatigue du voyage. Comme la première fois, ils étaient allés se coucher directement en arrivant, cette fois dans la chambre d'amis, comme un vrai couple, et avaient rapidement sombré quand même.
Le lendemain matin, Elinor l'avait réveillé d'un baiser, sur le coup de 10h. Pour le jogging matinal, c'était raté, en revanche, le temps radieux incitait à petit déjeuner sur la terrasse, en dépit de la fraîcheur. Alors qu'Elinor enfilait quelque chose de plus chaud que le débardeur et le pantalon léger avec lesquels elle avait dormi, il descendit dans la cuisine de la maison, leur préparer à chacun un café. Ils avaient complètement oublié de prendre un morceau de pain, ou n'importe quoi à manger, et AJ dut retourner tous les placards pour finalement mettre la main sur un paquet de biscuits. Le temps que leur café coule, qu'il nettoie la table de jardin métallique à l'extérieur de la maison, et qu'il installe la vaisselle - bien que réduite - Elinor l'avait rejoint, et tous les deux prirent place sur la terrasse, face à face, l'eau à quelques dizaines de mètres d'eux seulement. La maison avait été construite de façon à se trouver au plus près des eaux de l'estuaire du Saint Laurent, sans craindre les marées. Cette vue, plus que tout le reste, participait à la sérénité qui se dégageait des lieux. L'absence relative de monde autour également. On était en été, et quelques maisons de vacances étaient ouvertes. AJ connaissait tous ceux qui les occupaient, tous des habitués, comme ses parents, propriétaires depuis de nombreuses années.
Au réveil, il n'était pas toujours bavard, Elinor non plus, et ce n'est qu'après avoir avalé quelques gorgées de café que l'un d'entre eux, lui en l'occurrence, prit finalement la parole.
Tu as envie de faire quelque chose de particulier aujourd'hui ? Si tu veux, on peut visiter Cap-aux-Meules, en prenant le ferry. C'est la plus grande île de l'archipel. Enfin, la plus peuplée.
Moins de 5000 habitants, mais c'était tout de même énorme comparé aux 150 et quelques habitants de l'île d'Entrée, une des plus petites îles de l'archipel de la Madeleine, et la seule à être complètement isolée des autres. AJ aimait bien aller s'y promener sur le port, ou, à l'extérieur de la commune de Cap-aux-Meules, le long de falaises. De là, on pouvait voir une bonne partie des îles de la Madeleine. Une vue à couper le souffle, selon lui. Quand Pete venait en vacances, tous les deux étaient bien plus occupés à courir partout, pécher à l'éprouvette, faire du bateau, mais quand il était seul, il aimait bien s'installer simplement face au paysage, et rester là sans penser à rien. Il avait envie de faire partager ça à Elinor, si elle le souhaitait. Il avait tant de choses à lui montrer ici, qu'elle ne soupçonnait même pas.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 793
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Mer 19 Aoû - 11:15



Holylove

Depuis que Linoy avait repris le boulot, elle avait tout donné. Le service de cardio lui plaisait beaucoup et la jeune femme n’avait pas compté ses heures. Elle n’avait pas osé demander quelques jours pour se reposer mais cela lui était tombé dessus. Récompense pour le bon boulot. Ah ?! Super ! Elle n’y croyait pas vraiment. Le père d’AJ lui faisait de plus en plus peur au boulot. Il se montrait intransigeant avec elle. Pour son bien lui avait on dit, mais elle avait parfois l’impression qu’il y allait tout de même plus fort avec elle qu’avec les autres... Si elle avait su qu’AJ avait interféré en sa faveur concernant ces jours de repos, elle aurait été furieuse ! Elle ne montrait rien au Pr Harrington, ni la fatigue, ni la trouille, ni les doutes... Rien ! Elle voulait qu’il la voit « parfaite » et ce ne serait pas en faisant demander quelques jours de vacances que cela allait fonctionner !
Fort heureusement, elle ne le saurait pas ! Oh, elle n’en voudrait pas non plus à mort à AJ mais elle craindrait le regard de son nouveau mentor à son retour dans quelques jours.
AJ semblait d’ailleurs avoir (selon elle), anticiper les choses car il lui proposa assez rapidement un séjour aux Embruns. Les Embruns !! L’endroit où tout était arrivé entre eux ! Evidemment, elle sauta sur l’occasion et accepta avec grand plaisir.
Les embruns représentaient pour elle, certes, une dispute incroyable avec AJ mais aussi leurs premières fois. Les câlins et les étreintes partagés. Ces moments passés à deux, rien qu’eux. Seuls au monde. Elle et AJ comme elle le voulait. C’était ici qu’elle avait pris conscience qu’elle était amoureuse de lui. Ce fut évidemment douloureux compte tenu de leur passé mais qu’importe. Les Embruns, AJ, le paradis.
Le hic, le voyage. C’était long ! Elle avait dormi dès que cela lui était possible. Contre AJ dans le ferry, blottit contre lui.
C’est donc épuisés qu’ils étaient arrivés.
A l’entrée dans la maison, elle eut une légère angoisse en passant devant la chambre de son homme. C’était là qu’elle l’avait vu se droguer. Est-ce qu’il lui restait de la drogue ici ? Elle n’y croyait pas mais la pensée qu’il puisse encore en avoir une petite réserve ne la quitta pas. En passant devant, elle prit soin de refermer la porte pour ne pas voir l’intérieur de cette pièce qui lui rappelait son seul et unique mauvais souvenir ici.

AJ les installa dans la chambre d’ami. Elle retira ses chaussures, et s’allongea sur le lit en attendant que son champion se laves les dents ou... Peu importe ce qu’il faisait. Elle s’endormit immédiatement mais pour seulement quelques minutes. Elle était un peu comme ces enfants que l’on réveille en pleine nuit pour aller quelque part. Tel un zombie elle parvint à se mettre en pyjama puis, toujours blottit contre lui, elle s’endormit cette fois-ci pour de bon.
L’air de la mer était si fort qu’elle ne se réveilla pas avant le lendemain et ce, avec la tête un peu en vrac. Le bon air de la mer qui te fout en l’air ! Elle s’étira un peu de son côté puis regarda AJ quelques minutes. Il dormait toujours. Il était beau quand il dormait. Beau tout le temps. Il fallait avouer qu’elle n’était absolument pas objective quand il s’agissait de lui car même après la bagarre avec Joshua, elle le trouvait merveilleusement beau !
Elle l’embrassa pour le réveiller et lui caressa doucement le torse.
Bien plus actif qu’elle, il se retrouva debout en premier et elle le rejoignit ensuite. Il lui fallait avant trouver des vêtements un peu plus chauds. Les Embruns n’étaient pas à St Barth !

Café, clope pour elle (dont sa consommation avait baissé d’ailleurs), contemplation du magnifique paysage puis ils étaient prêts à parler. Les matins, tous les deux n’étaient pas à secouer dès la sortie du lit. Là-dessus, ils étaient semblables. Interdiction de s’exciter avant le café !

__ « Avec plaisir ! J’ai hâte d’en voir plus. C’est déjà tellement beau ici. Je crois que j’ai trouvé mon paradis sur terre grâce à toi. » Elle se voyait si bien, à la retraite, avec AJ, en ces lieux. Elle serait loin de sa famille mais à 70 ans, sa famille serait AJ et leurs enfants s’ils en avaient. Ses frères et sœur auraient également leur vie, loin du Canada peut-être ? Son père ne serait plus de ce monde, à moins de vivre plus d’une centaine d’années, ce qu’elle lui souhaitait !
Bref, à 70 ans, ici, avec AJ.

__ « J’ai eu un message d’Eve dans la nuit. Ils sont bien arrivés en Guadeloupe, par contre, Justin continue à lui mettre la pression pour faire un bébé. »  Eve l’avait toujours crié haut et fort : « Pas de bébé avant 35 ans !!! ». Pas de bol pour Justin, elle était têtue !
Elle estimait qu’elle devait être plus stable dans sa carrière et surtout, pour le moment, Justin lui suffisait entièrement.

__ « Oh, et elle nous remercie pour le cadeau, les discours au mariage et tout et tout ! C’était beau non ? » Le mariage de sa meilleure amie !
Elle avait pleuré en cachette ! D’émotion, évidemment. C’était beau. Si beau !
Linoy était évidemment témoin et elle avait fait quelques discours sympas. Elle avait également attrapé le bouquet de la mariée ! Tout cela la faisait se poser pleins de questions : Et moi, est-ce que je voudrais me marier ? – Oui. – Porter le nom d’AJ. – Oui. – Lui, a-t-il envie de passer toute sa vie avec moi ? – Mooooui ? Elle ne savait pas trop.
Ces petites vacances improvisées seraient l’occasion de parler. De lui surtout. Savoir comment il se sentait. Elle n’avait pas envie d’aborder le sujet de front, pour ne pas le braquer mais cet endroit était propice aux confidences.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 680
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Dim 30 Aoû - 23:41

Sweet holidays

ft. Elinor


« More than ever »
Si Elinor pensait avoir trouvé son paradis sur terre, lui avait l'impression de le redécouvrir. Autrefois, ç'avait été un paradis parce qu'il était enfant, qu'il venait là avec son meilleur copain - et sa petite soeur collante, mais ça faisait partie de la fête - et qu'ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient et courir partout sans que jamais leurs parents ne disent rien. Ils étaient totalement libres d'être des explorateurs, des cowboys, des indiens, des policiers, des voleurs ... Ils s'amusaient, tout simplement. En grandissant, quand ils avaient cessé de s'amuser comme ça, les Embruns avaient cessé de les intéresser. Pas assez de boîtes de nuits, pas assez d'alcool, et pas assez de filles. La paix ne l'intéressait pas, à l'époque. Aujourd'hui, c'était redevenu précieux. Dernièrement, en reprenant la préparation, en arrêtant la drogue, en se posant, il était repassé sous les radars du Blackcomb Scandals. Cette trêve était plus que bienvenue ; il n'oubliait que la dernière fois qu'il était venu ici il se sentait harcelé. C'avait été le meilleur des refuges. Parce qu'il y avait Elinor. Parce que c'était le bout du monde. Parce que c'était magnifique, tout simplement. Le vent qui soufflait dans les hautes herbes sèches en bord de plage, les vagues ... Les sons ici se conjuguaient aux paysages pour vous faire vous sentir bien. Avec Elinor, il se sentait bien. Même en silence. Le simple fait d'être là avec elle lui suffisait.
Il sourit alors qu'elle venait d'accepter d'aller à Cap-aux-Meules ; il n'avait pas de doutes quant au fait qu'elle accepte, il n'empêche, il serait heureux de l'y emmener. Il se sentait même prêt à parler - vraiment parler - si elle le voulait. Il ferait l'effort.
Mais doucement. Pour l'instant, discuter de tout et de rien lui convenait bien. Y compris du mariage de la meilleure amie d'Elinor. Ils y avaient assisté ensemble, une grosse dizaine de jours auparavant. Eve et Justin étaient les premières personnes à se marier dans l'entourage d'AJ, et il avait trouvé ça plutôt chouette, de la cérémonie à la soirée. C'avait aussi été leur première sortie officielle en tant que couple, même s'ils étaient sortis boire des coups avec leurs amis de nombreuses fois, et s'ils avaient dîné quelques fois dans leurs familles respectives. Est-ce que ça lui avait donné des idées ? En tout cas, il avait ressenti une émotion particulière en voyant Elinor aussi belle, dans sa robe de cocktail. C'était lui qui la lui avait offerte, conseillé par Rachel. Tu veux mon avis ? Il obtiendra ce qu'il veut ! C'était pour ça qu'on se mariait non ? Encore que ... rien n'interdisait de faire un enfant avant. C'était une sacrée responsabilité quand même. Lui ne s'imaginait pas papa. Marié, à la rigueur, et encore. Ce qui semblait naturel pour les gens autour de vous était parfois difficile à appliquer à soi-même. C'était sympa oui. Ca ne te fait pas bizarre qu'une de tes amies se soient mariée ? Il y avait bien Carrie qui avait une fille, elle aussi, mais Carrie était plus vieille. C'était normale de la voir maman, encore qu'AJ avait été très surpris quand il avait vu sa fille pour la première fois. Il l'aurait imaginée plus jeune. Carrie n'avait pas perdu de temps dans la vie.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 793
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Mar 1 Sep - 14:38



Holylove

Elle était prête à parler avec lui. Prête à l’écouter. C’était d’ailleurs ce qu’elle demandait le plus mais elle ne voulait absolument pas le pousser et le faire se sentir acculé alors en général elle restait très discrète. Ils avaient instauré leur rituel « partage » tous les soirs au repas, cela marchait bien mais même s’ils se confiaient plus, ils n’abordaient que très peu les réels sujets qui pouvaient faire mal.

Elle était ravie à l’idée d’aller se promener avec lui. Ravie d’être ici, d’avoir eu des jours de repos, de le voir serein, de plus en plus séduisant... Bref, quoi qu’il fasse elle était plus ou moins aveuglée par l’amour qu’elle lui portait.
Pour le moment ils avaient donc commencé doucement en parlant du mariage d’Eve.
Elle prit son café et se leva. Elle tira par la main Aj, pour qu’il la suive et l’entraina sur le gros fauteuil qu’ils avaient partagé la première fois qu’ils s’étaient embrassés. Maintenant elle pouvait l’enlacer comme elle en avait envie, sans retenue. Elle pouvait également le regarder avec ses yeux de merlan frit sans craindre qu’il la rejette ou se moque. Quoi qu’il pourrait encore se moquer ! Gentiment, évidemment.
Bien installés, elle put enfin lui répondre après avoir pris une grande gorgée de café.

__ « Tu crois ? Connaissant Eve... Il va ramer. Je ne voudrais pas que ça les éloigne... Elle n’est pas prête... En même temps... Tu la vois maman ? » Non ! Son enfant serait surement hyperactif déjà dans l’utérus !
C’était évident que Justin était prêt, mais pas Eve, pas selon Linoy du moins... Mais après tout, elle n’était pas dans son couple ou simplement sa tête. Parfois les gens pouvaient se montrer surprenants.
Si elle tombait enceinte, Linoy évidemment, elle n’avait aucune idée de ce qu’il se passerait. Ce serait surement la panique à bord et puis pour AJ... Il n’en voudrait surement pas. Qu’elle le veuille ou non elle le voyait toujours (pour certains aspects) comme celui avec lequel elle avait partagé un appartement et qui changeait de conquêtes chaque soir ET qui évidemment, criait haut et fort que mettre une nana enceinte ne ferait pas partie des conneries qu’il ferait. Du coup, non, il n’en voulait pas. Tout comme il ne voudrait pas du mariage. « Celle qui me mettra la corde au cou n’est pas née ! » ou quelque chose comme ça non ? Comme Pete...

__ « Oui, et non. C’est Eve et Justin. Justin et Eve. Ils sont parfaits tous les deux. Ça me perturbe et à la fois pas du tout. » Elle l’enviait et en même temps pas du tout. C’était finalement assez étrange comme sentiment.
Se marier avec AJ ? Evidemment ! Demain ? Ils n’en étaient pas là si ? Pourtant ils s’aimaient plus que tout. Elle l’aimait plus que tout. Porter son nom et être sa femme serait le comble du bonheur mais c’était un peu tôt non ? Elinor Harrington. Plutôt joli hein ?
On ne vous cachera pas qu’elle avait déjà regardé des bagues et bavé dessus. Trouver des robes et rêvé de les porter et de se marier dedans. Elle en avait envie, oui... Elle avait beau le combattre, en fait, elle en avait envie !

__ « Ils sont une famille maintenant. Une vraie famille. C’est ça qui compte. » Pour Elinor effectivement c’était de l’ordre du primordial. La famille ! « Family is power ». Elinor Harrington... Non, vraiment, ça sonnait bien !

__ « On en est pas là nous. » Elle l’embrassa dans le cou. Persuadée qu’il pourrait flipper qu’elle veuille plus, elle préféra faire comme si elle s’en fichait. Malheureusement, maintenant qu’elle y pensait, et ce depuis l’union d’Eve et Justin à vrai dire... Elle avait envie d’un peu plus. Elle devait être raisonnable.

__ « Comment tu te sens ? » Comme ça, oui, d’un coup, elle posait LA question. Elle n’était pas du genre à tourner autour du pot 107 ans de toute façon.
Il avait l’air de se sentir bien, elle savait qu’elle n’avait pas besoin de prendre des gants. Elle lui posait d’ailleurs assez souvent la question, dès qu’il était un peu trop silencieux à son goût. Ce n’était pas le cas maintenant mais le moment était propice aux confidences.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 680
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Mar 1 Sep - 23:37

Sweet holidays

ft. Elinor


« More than ever »
Quand Elinor l'attira à elle pour qu'ils aillent s'installer dans "leur" fauteuil, il la suivit sans protester. Il se rappelait pour ainsi dire de chaque moment passé là, avec elle, quand ils étaient venus aux Embruns pour la première fois. Les seuls moments dont il ne conservait pas de souvenirs, ou presque, étaient ceux où il se droguait. Il y pensait toujours et, parfois, la sensation de manque revenait le torpiller, dans les moments difficiles. Il n'en parlait qu'avec son psy, et très rarement avec Niklas ; avec Elinor, même s'ils se parlaient tous les jours, il ne pouvait pas aborder le sujet. La question de la drogue était taboue entre eux, parce qu'ils étaient tous les deux trop fragiles. Lui, fragile ; il avait dû apprendre à le reconnaître, mais ça n'avait pas été simple, et à vrai dire, ça sonnait toujours un peu bizarrement.
Bref. Dans ce fauteuil, de toute manière, c'étaient les bons souvenirs qu'il voulait garder. Ce premier jour où ils avaient discuté de tout et de rien, en savourant simplement le fait d'être arrivé ici. Comme lors de leur premier séjour, il s'assit normalement, et Elinor s'installa en travers du fauteuil, lovée dans ses bras. Contrairement à elle, sa tasse de café était déjà vide, et ses deux mains étaient libres, l'une pour jouer distraitement avec ses cheveux, et l'autre pour la serrer contre lui. Je la connais moins bien que toi ... mais ... ouais, pourquoi pas. Elle s'est bien mariée non ? En tout cas, j'ai discuté un peu avec lui, avec Justin. C'est impressionnant la sagesse qu'il dégage. J'aurais jamais cru ce que tu m'as dit sur lui, si je l'avais pas tenu de toi. Qu'il ait été une petite frappe, tout ça ... Impossible de le croire si vous le croisiez aujourd'hui. C'était la preuve que les gens pouvaient changer. Mais après tout, lui aussi avait changé, dernièrement. Il était moins fêtard, et surtout, il s'est posé avec Elinor. Il avait l'impression de mener une vie complètement différente, et étrangement, autant il avait adoré ses années de soirées endiablées, autant il n'en avait pas le moindre regret aujourd'hui. Même quand il faisait la fête, il était plus sage, et c'était bien. Ca te perturbe et en même temps pas ? Va falloir que tu m'expliques ça. Réflexion typique de fille. Depuis qu'Elinor et lui vivaient ensemble, il avait l'impression de comprendre un tout petit mieux la gente féminine. En tout cas, il s'habituait. Les sautes d'humeur, les coups de blues ... Les trucs qu'Elinor ne disait pas mais qu'elle attendait de lui ... Tout ça ne se faisait pas toujours sans heurts mais globalement, ils évitaient de s'engueuler. Ils l'avaient assez fait autrefois ; elle le faisait encore régulièrement avec Joshua - avec qui elle était brouillée depuis la bagarre, d'ailleurs - mais lui fuyait le conflit. Tout ce qui était négatif. Conseil de son psy. Ca ne marchait ni pire, ni mieux, que les autres trucs, mais il s'efforçait d'appliquer. Quoiqu'il en soit, il n'en était pas encore à tout comprendre. Entre autre sur le mariage. Un truc de filles aussi. La belle robe, tout ça. En gros, c'était le jour où elles réalisaient toutes leurs fantasmes de princesses. C'est comme ça qu'il le voyait. On n'en est pas si loin. Je veux dire ... tu comptes pour moi. Au point d'être sa famille ? C'était compliqué à dire. Très formel. Il ne cherchait pas si loin. Mais il ne s'imaginait avec personne d'autre non plus. Puis il y avait, par extension, les Caldwell. Avec Joshua, c'était la merde, et Richard et Elijah étaient circonspects, mais il s'entendait très bien avec Rachel, et dans une moindre mesure avec Sarah. D'une certaine manière ... ouais, ils étaient sans doute en train de se construire une famille ensemble. Je suis bien. Je donnerais pas ma place pour tout l'or du monde. C'était vrai, mais en même temps, ce n'était peut-être pas tout à fait ce qu'elle attendait. Seulement, passer de but en blanc d'une discussion sur le mariage et la vie de couple, à un état des lieux de comment tous les deux se sentaient - entre autre, forcément, face à leurs problèmes d'addiction - c'était une transition brutale.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 793
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Mer 2 Sep - 21:36

Holylove

Parfois elle avait peur de ce qu’elle ressentait pour lui. De la force de son amour. Et si tout s’arrêtait ? Que deviendrait-elle ?
Elle tentait toujours de profiter au mieux de lui et des moments qu’ils passaient ensemble. Tous n’étaient évidemment pas aussi remarquables que ce retour aux origines de leur couple. Pourtant, même quand il s’agissait uniquement de partager une vasque pour se laver les dents, elle essayait de le toucher, les fesses, le bras, le dos. Son contact était tellement rassurant.
Aujourd’hui c’était la première fois qu’ils parlaient si sérieusement de l’avenir. D’abord à travers celui d’Eve et Justin et ensuite, le leur. Jamais ils n’avaient encore vraiment abordé le sujet. Tout ce qu’elle savait de son avis sur le mariage datait de leur colocation.  Et encore, elle ne savait que ce qu’il criait haut et fort avec Pete quand ils parlaient gonzesses. « Celle qui me mettra la corde au cou n’est pas née ! » Pete lui avait répété cela tant de fois ! A l’époque elle s’en fichait. Enfin... Comme toute fille, cela l’ennuyait mais elle ne voyait jamais très loin. Sa vie se faisait au jour le jour. Pete comptait, sa carrière aussi. Le reste...
Depuis AJ c’était différent. Elle voulait savoir ce qu’ils feraient dans 6 mois, 1 an, 2... Elle imaginait se marier. Dans quelle tenue ? Une bague spéciale ? Des fleurs ? Rien n’était clair mais cela ne l’empêchait pas d’y penser sous la douche. Tiens, et s’ils avaient des enfants ?
Tout cela était-il dû au fait qu’elle vieillissait ou encore au fait qu’elle soit profondément amoureuse de lui ? Elle ne pouvait répondre à cette question.

A l’instant,, le sujet était encore Eve et Justin. Elle aurait tout le temps de s’interroger plus tard.

__ « Elle n’est pas prête. – Ou peut-être que ça me fait peur qu’elle le soit ? Ma j’en sais rien ! – Mais oui, Justin est remarquable. On a tous nos galères mais certains choisissent de s’en sortir. Il l’a fait. Il est top. Pas facile mais top. » Combien de fois s’étaient-ils fritté ?! Impossible de s’en souvenir.
Justin avait donc réussi à changer. Comme eux. Ils n’avaient pas vécu les mêmes galères et elle partait toujours du principe que la drogue était LA pire des galères, pourtant, elle admirait Justin. N’allez pas le lui répéter !
Pour la suite, elle devrait expliquer à AJ ce qu’elle ressentait. Bon... Pour cela, il fallait réfléchir. Elle-même n’était pas certaine de bien comprendre où elle voulait en venir.

__ « Bah... C’est normal qu’elle soit mariée. C’est prévu depuis toujours. On planifie tout ça depuis des lustres... J’ai eu le temps de m’y faire et je suis tellement heureuse pour elle et... D’un autre côté... »  Elle allait l’effrayer ! Il allait se tirer en courant en la laissant en plan ! Les mecs détestaient quand les filles parlaient de ça !

__ « ... Et d’un autre coté je suis jalouse. » Oui... Il allait fuir parce que d’une certaine manière elle avouait qu’elle voulait se marier et qu’elle y pensait et qu’il lui fallait plus, encore et encore !

__ « Pas au point de devenir cinglée hein. Mais je l’envie. C’est une femme mariée maintenant. Elle a sa nouvelle famille qui se forme. Elle porte son nom. Elle a changé de statut. » Comme toutes les filles Elinor Caldwell avait eu le cerveau rempli de rêves de beau mariage et de prince charmant. Elle devait se trouver un beau, bon, riche mari. Avoir des enfants, une carrière pas trop mauvaise. Mais avant tout, elle devait se marier. Quitter ses parents et avoir un homme qui s’occuperait d’elle. Evidemment, ce n’était plus ainsi qu’elle voyait les choses.
Quitter ses parents, oui. Elle prendrait le nom de son mari. Par contre, celui-ci ne serait pas son nouveau « gardien » ou peu importe comment sa mère voyait les choses. Son mari ne serait pas non plus son porte-monnaie. Il serait son partenaire, son meilleur ami, son amant.
Donc oui, elle enviait Eve.

__ « Pour nous, les filles, c’est une sorte de but à atteindre tu vois ? Fin bon, j’ai bien le temps ! » Oui ! Ne t’inquiète pas AJ ! Elle craignait vraiment de lui faire peur mais la suite la fit avaler de travers. Elle se mit à tousser légèrement.
Venait-il vraiment de dire qu’ils n’étaient pas « si loin » du mariage ?!! Que devait-elle répondre à cela ?! « File moi ma baaaaague » !!! Non, sérieusement.

__ « Dis pas ça. Fin si, dis que tu tiens à moi, mais pas qu’on n’est pas si loin de ce qu’ont Eve et Justin aujourd’hui. Ce ne sont pas des choses que l’on dit à une fille, comme ça, à la légère. » Elle était souriante mais maintenant son cerveau tournait  100 à l’heure !
Il ne fallait pas qu’il dise cela. Ceci dit c’était AJ, il ne disait jamais rien à la légère mais en même temps, il n’était pas le plus doué avec les mots.
Allez, du calme. Ils n’allaient pas se marier, il ne fallait pas rêver ! Ils s’aimaient certes, mais à ce point ? De son côté oui. Elle était sure. C’était lui et personne d’autre.

Il venait de répondre à son changement soudain de sujet, mais il n’avait pas été aussi honnête qu’elle l’aurait voulu. Ceci dit c’était normal, elle le savait.

__ « D’accord. » Elle l’avait embrassé et jouait maintenant avec sa main.

__ « Je suis toujours en colère contre Joshua. Je ne crois pas que ça s’arrangera entre nous. – Je n’ai pas bu depuis que je t’ai promis de ne plus le faire. Parfois ça me manque. Surtout quand je pense à ce crétin. – Ton père est un prof super dur... Vraiment sévère. Je suis contente qu’il m’ait choisie. – Je suis épuisée, j’ai peur de le décevoir mais en même temps, eje suis plutôt heureuse. » Carrément heureuse avec lui mais aussi au boulot même si pffffiouuu, le Pr H était un monstre !
Avec le fils, c’était le paradis.
Avec le frère Caldwell... Linoy n’avait pas raconté toute la dispute avec Joshua, ce serait peut-être l’occasion. Pour le moment, elle voulait surtout répondre à sa propre question pour qu’AJ puisse lui aussi se livrer.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 680
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Mer 9 Sep - 23:47

Sweet holidays

ft. Elinor


« More than ever »
Voilà. Demandez des explications à une fille, et vous vous retrouviez face à quelque chose de beaucoup plus compliqué que vous ne l'auriez imaginé initialement. Plutôt logique, mais il fallait l'entendre. Entendre Elinor lui dire que toutes les filles planifient leur mariage, ça lui amenait forcément en tête une question : Ca veut dire que toi aussi tu l'as planifié ? Lui ne comprenait pas bien comment les filles pouvaient faire ça, sans savoir qui serait le marié. Ca voulait dire que toutes les filles voulaient décider ? Bah, dans l'absolu, comme le mariage ne le travaillait pas, il s'en moquait. Mais comme il était amoureux d'Elinor, forcément, il était aussi un peu curieux de savoir si vraiment elle avait déjà tout prévu. La seule chose qui le tracassait était qu'elle puisse penser qu'il voulait se marier, parce qu'il en parlait assez librement. D'autant plus qu'elle avouait être jalouse ; AJ voyait plutôt ça comme de l'envie, un peu comme quand Pete enchaînait les titres. Pas une fois il n'avait souhaité que son meilleur ami les perde, pas même face à lui, mais avoir l'occasion de gagner ailleurs, autrement ... Oui, il avait envié Pete d'avoir ça. Il comprenait même cette histoire de statut dont parlait Elinor. Forcément, champion du monde ou femme mariée, ce n'était pas la même échelle, mais il comprenait. Enfin, il pensait comprendre.
Cela étant, se marier juste pour être mariée le dépassait aussi. Le but à atteindre, tout ça ... il ne comprenait pas non plus. Pour lui, le but, c'était d'avoir envie de se lever le matin. Il était sportif, ça passait forcément par des performances sportives. Des proches. Quelqu'un à aimer, quelqu'un qui l'aime, oui. Mais rien de tout ça ne se faisait à n'importe quel prix. Pas même le sport. Se doper, par exemple, il n'avait jamais fait.
Bon, du coup, il avait malencontreusement créer la confusion chez Elinor. Merde. Ce n'était pas ce qu'il voulait. Lui pensait au fait que d'une certaine manière, elle était sa nouvelle famille. Elle, forcément, avait aussi pensé mariage. Enfin, c'est ce qu'il en concluait à la façon dont elle avait réagi. Ce n'était pas cool de devoir la détromper ... Je parle pas de mariage, hein. Mais ma famille, c'est un peu toi. C'était avec elle qu'il vivait après tout, plus avec ses parents depuis longtemps. J'ai pas envie de faire ma vie avec quelqu'un d'autre. Ni aujourd'hui, ni demain. Ca, c'était vrai. Il ne s'imaginait pas avec quelqu'un d'autre. Sans compter que ce qu'ils avaient traversé participait à les réunir ; c'était une chose qu'il ne partagerait jamais avec personne d'autre qu'elle, elle était la seule avec qui il pouvait en parler comme maintenant, aussi difficile que ce soit de s'ouvrir. Tu m'a déjà dit que tu pensais qu'un truc était cassé avec Joshua, mais tu m'as pas dit quoi. Mon père t'apprécie. J'ai vu Niklas la semaine dernière, ma journée de prépa physique se passait pas comme je voulais. J'aurais eu besoin de voir mon psy, mais il était pas à Whistler. C'est pour ça que je suis rentré plus tard. J'étais pas avec des potes. La méthode d'Elinor pour se forcer à parler - tout lâcher d'un coup, en quelques phrases, sans vraiment prendre le temps de respirer - était violente, mais efficace. Quand il commençait, généralement, il arrivait à aller à peu près au bout de ce qu'il avait à dire. En l'occurrence, un épisode de manque la semaine passée. Il était fier d'avoir tenu une fois de plus, mais il en avait marre. Il aurait voulu ne plus jamais ressentir ça. Et ne pas avoir à le partager avec elle, en sachant comme elle aussi restait fragile face à la drogue.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 793
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Jeu 10 Sep - 21:22



Holylove

__ « Oui... Et non. Je vois à peu près quel genre de robe je porterai. Je sais qu’il n’y aura que des gens que j’aime. Que ce sera simple mais beau. Nature. Je n’ai aucune idée de ce qu’on mangerait ou boirait, mais je sais que ça se passera dans un lieu magique pour moi et... Et toi. » Se marier n’était pas forcément une évidence pour elle, mais avec lui... Cela changeait la donne. Avec lui c’était une certitude. Avec lui ça sonnait juste. Jamais cela n’avait été le cas avec Pete.
AJ lui donnait envie de se battre pour eux. De se lever le matin, de travailler dur, d’arrêter les bêtises, de rentrer le soir, de vivre en pensant au lendemain et plus uniquement au jour le jour.
Elle n’avait absolument pas envie de l’effrayer en lui disant « toi » en parlant mariage mais que dire d’autre ? « Un lieu magique pour mon futur mari » ? Oui... Mais c’était lui son futur mari s’il y avait futur mari non ? Elle le savait, c’était ainsi. Il y avait des choses inexplicables et cette certitude qu’il était bien le grand amour de sa vie en était une. Linoy n‘était sure de rien dans la vie, mais ça, oh ça, elle aurait pu mettre sa main à couper, il était bel et bien le grand Amour.

Déception sur la suite, ou soulagement ? Elle avait du mal à bien savoir. AJ n’avait pas voulu parler mariage, mais famille. Elle était sa famille. Elle lui sourit tendrement.
Pour elle c’était un peu autre chose parce que son clan représentait pour elle, quelque chose que peu de gens pouvaient comprendre. En ce moment, c’était un peu délicat à cause de Joshua, puis de son père mais voilà, il y avait ces liens du sang que l’on ne pouvait nier et qui faisait que toujours, ils seraient liés. Joshua, ce sale petit con, pouvait dire ce qu’ils voulaient, ils faisaient bel et bien partie d’une même famille.
D’un autre côté, il y avait AJ avec lequel elle ne partageait aucun lien de sang, heureusement. Ils partageaient autre choses. Des drames. Leurs drames. Il avait raison. En y réfléchissant, elle comprenait ce qu’il voulait dire. Ils faisaient front devant l’adversité. Mais... Elle ne portait pas son nom. Qu’elle le veuille ou non, elle ne cessait de se dire que tant qu’ils n’étaient pas mariés, ils ne pouvaient pas fonder une vraie famille.
Elle n’était surement pas prête maintenant à cela de toute façon alors heureusement qu’il ne parlait pas mariage. Pour le moment, le principal était qu’il soit « à elle », qu’il l’aime, qu’elle l’aime.

__ « Plutôt mourir que de te perdre. » Elle exagérait à peine. En peu de temps il était devenu celui vers lequel elle se tournait immédiatement quand elle avait une joie à raconter, une blague, un malheur, une envie, une idée, n’importe quoi. Avant c’était à son père qu’elle racontait tout, à Eve également, à Pete, mais tout était dispatché. C’était fini, maintenant c’était AJ qui recueillait toutes ses nouvelles. Elle avait beau lutter mentalement contre cette idée de famille sans pour autant partager le même nom, mais en même temps et très objectivement, oui, il faisait partie de ce cercle très fermé. Cela rentrerait doucement surtout si au final AJ ne voulait jamais se marier ? Tout cela était de la faite d’Eve ! C’est elle qui lui avait mis ces idées de mariage dans la tête ! Elle lui passerait un savon dès que possible tiens !

Elle était finalement parvenue à changer de sujet mais pas dit que ce soit mieux. C’était le moment confession, il le fallait. Elle avait vidé son sac. Cette histoire de mariage ne rentrait pas en compte ici car ce n’était pas une réelle interrogation à vrai dire. Ne pas continuer à en parlant n’aurait pas été synonyme de secret ou autre cachoterie.

__ « Il m’a dit, en gros, que de toute façon je n’étais pas sa sœur. On a pas la même mère. J’ai pas de mère. Mon père, ce n’est plus ce que c’était, et maintenant je n’ai même plus de frères au pluriel peut-être, étant donné qu’Eli est trop occupé et va savoir pour ma sœur. C’était la pire chose à me dire. » Et il le savait. Il voulait faire mal, il avait fait pire, il avait frappé si fort que ces liens qu’elle pensait indestructibles avaient été brisés. Comme quoi, oui, AJ avait décidément raison, la famille c’était lui. Lui, il était là.
Voilà, AJ se livrait aussi. Effectivement, il était rentré plus tard un soir mais elle dormait.

S’ils devaient parler drogue, elle le ferait. Elle se sentait un peu capable de le faire aujourd’hui. A l’époque elle lui avait fait promettre qu’ils ne devaient pas en parler. Maintenant elle en serait capable. Surement.

__ « Qu’est-ce qu’il s’est passé pour que la prépa n’aille pas ? » Pour le moment, ce qu’il lui disait été assez vague donc ils ne pouvaient pas vraiment en discuter. Il faudrait qu’il soit plus précis. C’était important. S’il avait eu besoin de voir son psy, ce n’était pas physique, c’était autre chose mais c’était Linoy, même si elle comprenait les choses, elles voulaient que celles-ci soient claires comme de l’eau de roche.

__ « Est-ce que Niklas a réussi à t’aider ? Ou la soirée ... ? » Niklas et AJ, c’était la paire improbable et pourtant cela semblait marcher assez bien. Elle aimait l’idée.
Est-ce que AJ était rentré saoul de cette soirée ? Avait-il décuvé avant ? Etait-il très tard ? Elle ne se souvenait pas. Il faudrait éclairer sa lanterne !

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 680
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Mer 16 Sep - 23:49

Sweet holidays

ft. Elinor


« More than ever »
Et lui hm ? Elle voyait l'avenir avec lui, comme lui le voyait avec elle ; alors, qu'elle parle de mariage et de lui dans la même phrase, finalement, ne le faisait pas vraiment flipper. Ca avait quelque chose de normal, en fait. Le reste aussi. Elle avait planifié des trucs pour son mariage, oui, mais rien qui la fasse ressembler à une folle obsessionnelle - pas qu'il ait pensé une seconde qu'elle en était une, mais avec le mariage, les filles sont parfois bizarres. Pour un mec, c'était un sujet compliqué. En l'occurrence, il pensait ne s'en être pas si mal tiré, mais après la tirade d'Elinor, il ne voyait pas quoi rajouter de plus. Dans les semaines à venir, sans doute que tout ça le travaillerait. Sur l'instant, il se contenta d'embrasser Elinor dans les cheveux, comme il le faisait régulièrement. C'était un peu son geste perso de tendresse envers elle.
La tendresse n'était jamais de trop, quand ils commençaient à parler sérieusement ; au fil du temps, les choses tendaient à s'améliorer, mais très doucement, et les obstacles étaient encore nombreux avant qu'ils soient enfin sereins tous les deux. Parler leur permettait d'évacuer la pression et de ne pas s'enfermer dans les problèmes, mais ça ne faisait pas de leurs échanges une partie de plaisir. En l'occurrence, Elinor décrochait la palme de l'épisode merdique, avec sa dispute avec Joshua ; il avait eu un épisode de manque de son côté, mais il avait tenu le choc, et finalement, même s'il avait envie de tourner la page de la drogue une bonne fois, il était fier d'avoir résisté. Entendre en revanche que ce petit merdeux avait dit des horreurs à sa soeur le mettait en rogne. AJ ne comprenait pas bien ce qu'il cherchait ... Commencer par chercher - et trouver - la bagarre avec lui, puis envoyer sa soeur sur les roses ... Heureusement qu'ils étaient aux Embruns, sans quoi pas dit qu'en le croisant - comme ça arrivait de temps en temps - il aurait pu garder son calme. Comme s'il ne savait pas que sa soeur était fragile, merde ! Rachel t'adore, tu le sais. Elle n'a jamais passé autant de temps à la maison. Je sais pas ce qu'a Joshua, mais ça lui passera. Je suis certain qu'il finira par s'excuser de ce qu'il a dit. Et sinon ... je sais que c'est ton frère, et que ça fait forcément mal, mais il ne vaut pas la peine que tu rendes malade pour lui. Sans déconner, lui dire un truc pareil, c'était le meilleur moyen de la faire replonger dans les difficultés ; s'il y avait bien une chose qu'AJ avait appris d'Elinor en sortant avec elle, c'était son sens de la famille. Rien n'était plus important pour elle, alors dire qu'elle n'était pas sa soeur ... Abruti.
Il estimait ses problèmes beaucoup moins graves ; c'était une mauvaise journée qui était déjà passée, mais si Elinor voulait en parler plus en profondeur, il le ferait. Parler de drogue restait difficile, mais ils se forçaient tous les deux, pour ne pas retomber dedans un jour. Je sais pas vraiment. C'est juste une de ces journées où ça n'allait pas. Je sais pas comment t'expliquer ça. La plupart des sportifs ont des rituels pour l'entraînement, les compétitions. Ca aide à se concentrer et à se mettre dans de bonnes conditions. Moi, j'enfile toujours ma tenue dans le même ordre, je fixe toujours ma planche de la même façon. Et des fois, c'est comme un grain de sable. Un gant qui est pas sa place. Enfiler la mauvaise chaussette en premier parce que j'ai pas fait attention. Ca pourrit tout. Il n'était pas le sportif le plus superstitieux qui soit, mais parfois, il se laissait piéger aussi. C'avait été le cas ce jour-là. Et comme la coke le faisait se sentir fort - au moins sur l'instant - il y avait pensé. Un peu trop. Niklas a été parfait. Je suis allé boire des bières avec lui, on a parlé. Il a fait en sorte de me faire penser à autre chose. Carrie a dû se demander où il était ... Le kiné lui avait affirmé que ce n'était pas un problème, que sa compagne ne travaillait pas et s'occuperait de leurs filles, alors AJ n'avait pas cherché plus loin. Il avait découvert que la drogue le rendait très égoïste, et qu'en même temps, c'était une nécessité de l'être pour s'en sortir. C'est le soir où tu es restée dormir chez Eve, quand Justin était à Vancouver. Je suis même pas rentré tard, mais ça m'a aidé. Doucement, il remua sur le fauteuil. Il commençait à se sentir engourdi, et le vent se levait. Tu as toujours envie d'aller te balader ? On peut continuer à discuter en route, mais on ne devrait pas trop tarder, je ne sais pas jusqu'à quelle heure il y aura des navettes pour le retour ce soir.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 793
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Dim 20 Sep - 17:59



Holylove

La discussion sur le mariage semblait maintenant derrière eux et ce n’était peut-être pas plus mal. Elle avait peur qu’il finisse par penser qu’elle le piégeait ou quelque chose comme cela, comme tous les hommes semblaient d’ailleurs le penser dès que leurs copines abordaient le sujet. Elle ne voulait pas de cela. Le principal étant qu’elle était bien avec lui. Rien d’autre ne comptait pour le moment.

__ « Je sais. » Elle était effectivement injuste avec Rachel avec laquelle elle avait toujours d’excellents rapports. Les deux sœurs s’appelaient très régulièrement et s’envoyaient des messages des messages instantanés plusieurs fois par jour. Linoy était fan des photos idiotes alors elle les partageait avec qui voulait bien les voir (ou non) !
Pour ce qui était de Joshua...

__ « Il pourra s’excuser tant qu’il le veut. Il ne veut pas de moi comme sœur, très bien. Tant pis. » Cela ne servait à rien de continuer à en parler, elle était aussi bornée que Joshua justement. Il lui avait fait du mal et elle lui en voulait. Cela ne passerait pas avec de simples excuses.
Elle ne l’avait pas encore réalisé mais il leur faudrait surement parler pour exprimer chacun leur point de vue et ce, le plus calmement possible. Le souci de son côté étant que pour le moment, le seul point de vue de sa part qu’elle avait entendu ne lui plaisait pas le moins du monde. Pourquoi encore écouter ce qu’il pourrait avoir à dire ? Seul le temps le dirait.
Concernant l’état dans lequel elle se mettait par rapport à cela... C’était encore une autre histoire. Le moins elle y pensait, le mieux elle se portait mais ce n’était pas simple.
Allez, parlons plutôt d’AJ et de sa mauvaise journée. Elle voulait essayer de comprendre pour peut-être l’aider ou juste, partager avec lui.
Effectivement, elle comprenait ce dont il voulait parler. Les sportifs mais aussi les chirurgiens avaient leurs rituels. Beaucoup avait des calots porte-bonheur. Le sien était violet par exemple et quand elle se lavait les mains avant une intervention, c’était également très particulier, par conséquent, elle comprenait tout à fait ce dont AJ voulait parler. Pour certaines personnes ce genre de rituels était risibles. Des abrutis !

__ « Je comprends. Est-ce qu’à ce moment-là, la drogue t’a manquée ? C’est dans ce genre de situation que c’était le plus dur pour moi. » Heureusement que Niklas était là. C’était un bon ami pour lui, le genre positif, tout comme Carrie pouvait l’être pour elle.
Après ses nombreux sevrages, effectivement, dès qu’il y avait « un grain de sable » comme le disait si bien AJ, elle s’aidait comme elle le pouvait avec tel ou tel substance.

__ « Niklas est quelqu’un de bien. Je suis contente que vous vous soyez trouvé. Si ça devait se reproduire, je ne l’espère pas, tu pourras m’en parler si tu veux. » Aucune obligation, évidemment. Elle comprenait que ce soit plus simple d’en parler à Nik qu’à elle. Elle voulait, sur le long terme, qu’ils finissent par pouvoir tout se dire, mais s’il n’était pas encore prêt, elle patienterait. Elle non plus ne parvenait d’ailleurs pas encore à tout lui dire.
Ceci dit, Niklas pouvait le faire penser à autre chose, elle, n’en avait peut-être pas le pouvoir. Il fallait parler, parler... Niklas devait être un meilleur choix !

__ « Ah, ok ! » Effectivement, elle ne se souvenait pas vraiment d’un soir où il n’était pas arrivé à l’heure.

__ « Oh oui ! Je veux tout voir de mon paradis ! » Tout !
Elle aimait trop cet endroit pour ne pas tout en voir, en découvrir et même les îles voisines. Tout l’archipel, si on pouvait l’appeler ainsi, lui plaisait !
Elle embrassa AJ avant de se lever et de le faire se lever en le tirant par le bras.

__ « Faut qu’on se lave quand même avant... Rapidos ! » Rapidos... Ils pouvaient faire ça rapidement oui !
Elle l’entraîna donc sans plus attendre dans la salle de bains où ils purent faire tout ce qu’ils voulaient, « rapidos » avant d’aller se promener !

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 680
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Dim 27 Sep - 0:28

Sweet holidays

ft. Elinor


« More than ever »
Après avoir laissé filer leur discussion sur le mariage, ils venaient d'en faire autant avec leurs problèmes ; AJ était tout disposé à parler encore de la dispute d'Elinor et Joshua, si elle en avait besoin, mais il aimait autant laisser tomber le sujet de son épisode de manque.
Pour l'instant, cela dit, l'urgence était de se préparer pour attraper la prochaine navette. AJ ne savait même pas à quelle heure elle passait, et les horaires n'étaient pas disponibles sur internet ; il leur faudrait aller directement sur le petit port de l'île pour savoir ce qu'il en était. Première étape ? La salle de bains, le temps d'une douche, et de se souvenir qu'ils étaient amoureux ET en vacances quand même. Au final, ils mirent un peu plus de temps qu'il l'aurait fallu à se préparer, mais ni l'un ni l'autre - pas AJ en tout cas - ne regretta d'avoir pris ce temps. Faire l'amour avec elle impliquait parfois un peu de précipitation, mais tous les deux pouvaient se vanter de s'entendre parfaitement tout de même.
AJ souriait, content de lui et content d'être avec elle, quand ils quittèrent la maison à pied pour rejoindre le port. Ils avaient quelques bonnes minutes de marche, mais cela leur ferait du bien à tous les deux. Lui allait s'entraîner moins pendant quelques jours, quant à elle ... respirer le grand air lui ferait du bien. Ce ne devait pas être très sain, tout de même, de passer des heures dans un hôpital.
Il leur fallut, en vérité, près d'une demi-heure pour atteindre le "centre-ville" de l'île, côtier ; tout le long du chemin, ils avaient discuté, et s'étaient arrêtés par-ci, par-là, pour regarder le paysage, un oiseau, ou faire les idiots. L'ambiance était beaucoup plus légère que quand ils avaient discuté sur la terrasse ; par chance, ils n'eurent à attendre que quelques minutes la navette, et finalement, ils étaient à Cap-aux-Meules à peine une heure et demie après être allés se préparer. Sur le port de l'île, c'était jour de marché, et ils achetèrent de quoi faire un pique-nique rapide, avant de louer des vélos et de quitter la ville. AJ prenait garde de ne pas aller trop vite, et de s'assurer qu'Elinor ne fatiguait pas trop. Lui avait certes retrouvé une condition physique olympique, mais ce n'était pas forcément le cas de sa petite amie. Quand il sentit, d'ailleurs, qu'ils avaient assez roulé, il s'arrêta, et tous les deux accrochèrent leurs vélos à une palissade, avant de rejoindre les falaises de l'île. Là, ils s'assirent au sol, en tailleur, et AJ passa un bras autour des épaules d'Elinor. Tu aimes ? L'île d'Entrée est là-bas, au bout de mon doigt. Tu vois ? C'est la seule qu'on ne peut rejoindre que par bateau. A droite, c'est l'île du Havre Aubert, et la petite là-bas, c'est l'île du Corps Mort. C'est presque un bout de caillou, il n'y a rien dessus. Et encore moins de maison. Comme il aimait ces paysages si familiers, et qu'en même temps il redécouvrait avec elle. Il avait envie de tout lui montrer, de l'emmener partout. De lui faire voir la petite crique où l'on peut pêcher des crabes. D'aller au haras de la Grosse Ile pour faire le tour des environs à cheval. Tous ces trucs qu'il n'avait plus fait depuis tellement longtemps et qui, avec elle, retrouvaient toute leur saveur. Les vacances qu'ils avaient là ne suffiraient pas à ce qu'elle voie tout, loin s'en faut, mais petit à petit, il lui ferait découvrir "son" paradis, comme elle l'appelait. Il était heureux qu'elle aime cet endroit que lui réapprenait à aimer aussi. Ce serait leur endroit.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 793
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Lun 28 Sep - 13:14

Holylove

Tout était parfait. Le temps, les lieux, le jour, la lumière, AJ...Même le temps d’attente pour la navette fut parfait.
Ils avaient pris leur douche sans se presser, qui aime quand c’est bâclé ? Et puis ils étaient partis et là encore, avaient pris le temps de flâner. Linoy avait trouvé des petites fleurs sauvages qu’elle pourrait surement faire sécher pour les mettre dans sa voiture. Cela dégagerait une bonne odeur de nature. L’odeur des Embruns toute l’année à Whistler avec elle. Rien de mieux.
Quelques minutes après leur arrivée au port ou peu importe comme ils appelaient cet endroit (c’était assez nouveau pour elle qui n’avait jamais eu la chance de fréquenter beaucoup d’endroits comme celui-ci durant son enfance), ils purent embarquer dans le bateau et direction la seconde île (ou première ou... ? ). Quoi qu’il en soit elle était heureuse de découvrir cette vie d’insulaire. C’était autre chose. Très différent de la vie dans les montagnes ou encore en ville.
Elle était comme une petite fille dans un magasin de jouet. Elle regardait partout. La mer et les beaux paysages n’étaient pas nouveaux pour elle, elle avait pas mal voyagé durant son enfance, mais ici c’était autre chose. Rien à voir avec Hawaï ou l’île Maurice qu’elle avait visité. Ici c’était... Comment dire... « Vrai ». Authentique. Cela pouvait ne pas payer de mine au premier abord et cacher en réalité des trésors insoupçonnés. Un peu comme AJ. Aurait-elle cru qu’il puisse se révéler si merveilleux ? Non. Elle s’était trompée. Beaucoup de gens devaient passer à côté de cet endroit en s’imaginant ne rien y trouver d’intéressant. Ce que c’était dommage pour eux.
Pour AJ et Linoy par contre, ce fut parfait ! Ils purent tout visiter sans être ennuyé par des touristes trop présents. Ils avaient loué des vélos. Elle ne faisait pas beaucoup de sport, voire pas du tout, alors effectivement, elle avait parfois un peu de mal à suivre AJ qui lui, avait une forme olympique. Pourtant elle roulait bien. A vélo elle pouvait penser à tout et rien à la fois. C’était comme trouver un sentiment de liberté très éphémère puisqu’il s’arrêtait dès que vous cessiez de rouler, mais très revigorant.

Le couple n’aborda d’ailleurs plus aucun sujet difficile durant leur promenade. La crise de manque d’AJ ou la dispute avec Joshua semblaient bien loin pour le moment.
Ce fut, donc, une magnifique journée.
Ils ne rentrèrent pas très tard puisque la dernière navette les ramena vers 19h. Ils prirent le temps de rentrer tranquillement à pieds. Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas fait autant d’efforts dans une même journée. AJ semblait frais comme un gardon mais elle... Marcher, pédaler, marcher encore, le tout en essayant de ne pas trop ralentir son chéri le champion. Que d’efforts ! Mais elle était heureuse. Les démons semblaient avoir été chassés bien loin.

Tous deux se préparèrent à dîner dans la bonne humeur. Ils décidèrent ensuite de regarder un film et alors qu’AJ était parti de la pièce pour faire ce qu’il avait à faire, peu importe, elle zappa et tomba sur Requiem for a Dream. Elle resta scotchée dessus le temps qu’AJ revienne. Incapable de changer de chaîne. Ce ne fut que quand elle entendit AJ revenir qu’elle fut en mesure de remettre ce qu’ils regardaient : Friends with benefits. Pas un grand film donc et rien qui puisse lui faire oublier cette horrible idée qu’elle avait eu en zappant. Jamais elle ne zappait d’ailleurs en temps normal.
Elle accueillit AJ avec un grand sourire et ne dit rien. Après tout, ce n’était qu’un film. Toute sa vie n’allait pas changer parce qu’elle avait regardé 3 minutes de ce film ! Elle détestait ce film d’ailleurs. Il était trop... Trop pour elle.
Une fois leur petite séance cinéma terminée ils allèrent se coucher. Selon elle, elle avait oublié ce qu’elle avait vu et tout allait bien ! Elle blagua même avec AJ, lui demandant s’il ne voulait pas être son friend with benefits ce soir... Enfin... Vous voyez, ces trucs que font ou disent les gens en couple pour s’amuser un peu !
Après avoir bénéficier des faveurs d’AJ, donc, elle s’endormit rapidement. La journée avait été fatigante.
D’abord, elle rêva d’AJ puis se disputa avec lui. Une sombre histoire d’amitié brisée... Elle n’était pas vraiment son amie, pas non plus sa copine. Dans ce qu’il lui disait il y avait un rapport très net avec Joshua. Elle pleurait comme une madeleine, incapable de bouger, de partir. AJ disparu, ce fut au tour de la mère de Linoy de faire son apparition. Elle lui disait qu’il fallait qu’elle (Linoy) se soigne. Qu’elle devait aller quelque part pour aller mieux et c’est ainsi qu’elles se retrouvèrent aux Embruns.
Eliana était postée devant la porte de la chambre d’AJ. Cette même porte que Linoy avait discrètement poussée pour voir AJ se prendre un shoot il y avait de cela quelques mois.

Dans le lit, pas encore de signe qu’Elinor faisait un cauchemar. Elle s’était retournée et touchait toujours AJ. Jusque-là, rien de très grave, ni en réalité, si dans son rêve. Ce fut quand la mère de Linoy ouvrit la porte de la chambre d’AJ, que l’ex-junky commença doucement à s’agiter (dans le lit mais aussi dans son rêve).

__ « Non ! Pourquoi ?! »  Derrière la porte, trois hommes habillés en blanc l’attendaient. Ce que sa mère lui disait restait assez incompréhensible mais ce qu’elle arrivait à voir était qu’elle allait devoir entrer et suivre ce long couloir qui la conduirait surement en enfer. Evidemment, ce n’était pas la chambre d’AJ qu’elle avait devant les yeux.
L’un des hommes l’attrapa par le bras et tenta de l’entrainer avec lui.

__ « Non ! »  Elle regardait sa mère qui ne bougeait pas et fut entraînée par deux des hommes. A ce moment-là elle bougea pas mal dans le lit sans pour autant se réveiller. Elle se tourna et se retourna encore. Rien de violent pour autant.
Très vite elle fut emmenée dans une chambre. Si elle ne s’était pas débattue trop en réalité, dans son rêve elle avait tout tenté pour ne pas être conduite là. Elle avait frappé, mordu, hurlé... Ou du moins, elle avait essayé de faire tout cela car ses mouvements étaient trop lents. Trop difficiles à exécuter.  Elle était tout de même parvenue à crier. « Lâchez-moi !! Non !! Je n’ai rien à faire ici ! Non ! Non ! Non !! » C’est là qu’elle fut attachée au lit.
Elle était en train de revivre les premiers jours de son internement. Elle était arrivée dans ce centre, conduite par sa mère et son agent. Elle n’avait aucune idée de l’endroit où ils l’emmenaient. Elle était tellement défoncée à ce moment. Oh... Elle était vite redescendue.
Attachée au lit, elle avait commencé son sevrage. Cela avait pris des heures.
« J’ai mal au ventre ! – Détachez moi, j’ai mal au ventre ! – J’ai chaud ! – J’ai froid ! » Plus cela allait et moins elle parvenait à crier. Elle était trempée de sueur. Dégoulinante et il en allait presque de même dans le lit aux côtés d’AJ.
Plus le sevrage et donc les crises de manque avançaient dans son rêve et plus elle s’agitait dans la réalité. Elle en était arrivée au moment où, vomissant le rien qu’elle avait dans l’estomac, elle avait manqué de s’étouffer à cause de sa position. Elle revivait minute par minute cet épisode qu’elle tentait au mieux d’effacer de sa mémoire.
Les soignants étaient finalement arrivés et lui avaient détaché un bras et une jambe. Le bras gauche, la jambe droite. Dès qu’ils avaient tourné le dos elle avait essayé de de détacher complètement mais il fallait une clé. Evidemment.

__ « Détachez-moi ! J’ai mal ! » Sa mère et son agent ne l’avaient pas placée dans un établissement grand luxe où l’on pouvait se tirer dès que l’envie nous en prenait. C’était presque vétuste. Sale ou alors c’était elle qui était sale. Ils la laissaient attachée à son lit, hurlant de douleur, les insultant aussi fort qu’elle le pouvait. Ils la laissaient dans sa merde, presque littéralement. A se demander pourquoi elle n’en parlait jamais, à personne. Rien de tout ce qu’elle avait pu vivre n’avait été aussi honteux pour elle. Tellement humiliant.
Maintenant, elle commençait également à se débattre dans le lit. Elle avait du mal à respirer. Dans son rêve, il lui semblait qu’elle avait perdu connaissance et pourtant elle bougeait encore ... Ou alors ce n’était pas elle mais l’un des infirmiers qui l’avait détachée et prise dans ses bras pour la plonger dans l’eau. Ce qu’il s’était passé en réalité ? Alors qu’elle s’était épuisée à hurler et vomir, elle avait fait une montée de fièvre fulgurante et avait perdu connaissance. Ils l’avaient donc fichue dans l’eau glacée. Ce n’était pourtant pas les années 60. Qui agissaient encore ainsi de nos jours ?! C’était horrible.

Elle manquait d’air. Partout. Elle manquait d’air.
Forcément, elle était plongée sous l’eau. Elle se sentait comme un vulgaire sac à patates bonnes à mettre à la poubelle. Elle avait mal. Elle était là et autre part en même temps et puis, tout à coup, dans un hurlement, elle revint à la réalité sans comprendre pour autant ce qu’elle faisait ici.
Elle se redressa pour s’appuyer contre la tête de lit, les genoux plaqués contre son buste, les bras les serrant.
Elle ne vit pas AJ. Ne reconnut pas la chambre et quand elle sentit une main sur elle, elle la repoussa violemment en criant.

__ « Lâchez-moi !! » Elle se leva en manquant quasiment de tomber du lit et prit la première porte qu’elle trouva. Pas un placard, heureusement. Elle se retrouva dans le couleur où il faisait noir. Seule une fenêtre et la lumière de la lune lui permirent de comprendre, doucement, où elle était.
Elle entendit la porte qu’elle venait de claquer s’ouvrir derrière elle et à nouveau on la touchait. Encore, elle se débâtit pour se libérer. C’est là qu’elle leva la tête et le vit, lui, son AJ. Elle tendit le bras pour le garder à bonne distance tout en le touchant.
Elle était tellement essoufflée qu’elle avait du mal à s’exprimer et puis, elle avait eu peur. Elle ne pleurait pas encore et pourtant ses yeux étaient trempés. Elle se laissa glisser au sol, à genoux, la tête sur ses bras qu’elle avait mis par terre.

__ « Ils avaient pas le droit de me laisser là. On peut pas traiter les gens comme ça. Les laisser souffrir, tout seul. » Elle avait encore l’impression d’avoir mal. Les crises de manque et le sevrage était ce qu’il y avait de pire.
Elle avait commencé à pleurer. Seraient-ils un jour guéris de tout cela ?
Elle en voulait tellement à sa mère de lui avoir fait vivre ça dans de telles conditions. L’attacher à un lit ? La laisser se vider sans faire quoi que ce soit pour l’aider à se sentir mieux. Qu’est-ce qu’elle était ? Une moins que rien ? Uns sorte de raclure... Comment pouvait-on traiter les gens de cette manière de nos jours ?! Elle avait ensuite étudié la médecine et n’avait rien trouvé qui prouvait le bien fait de ce genre de thérapie. Sa psy elle-même lui avait confirmé que tout cela n’avait été qu’une horrible erreur d’autres personnes. Erreur avec laquelle elle devait apprendre à vivre.
Depuis, le centre avait été fermé. On se demande pourquoi. C’était Richard qui l’avait sortie de là quelques jours seulement après son sevrage. Elle était à bout. Bien plus que maintenant même si dans la seconde, elle n’était que l’ombre d’elle-même.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 680
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Mer 30 Sep - 23:26

Sweet holidays

ft. Elinor


« More than ever »
Après s'être installés sur les falaises, ils ne bougèrent plus vraiment, se contentant de se balader un peu aux alentours, avant de pique-niquer sur place. Pour l'essentiel, leur après-midi consista à discuter, lovés dans les bras l'un de l'autre, et à simplement profiter du paysage. AJ était capable de passer des heures à simplement contempler l'eau, les vagues, les mouettes, les bateaux. Le bruit du ressac avait le don de l'apaiser, et en présence d'Elinor, c'était encore plus agréable. Elle semblait se plaire vraiment ici, et c'était comme s'il l'aimait encore plus, pour ça. En fin d'après-midi, ils attrapèrent la dernière navette vers l'île d'Entrée, et, sur le coup de 19h, ils étaient de retour aux Embruns. Elinor avait un peu souffert de l'effort de la journée, et ils convinrent tous les deux de passer une soirée tranquille, devant un film ; d'un autre côté, il n'y avait guère plus intéressant à faire sur place, il fallait bien l'avouer. Mais le film choisi - une comédie romantique - leur donna à plaisanter ensemble - et à prolonger leur soirée, dans la foulée d'une bonne journée. AJ mit moins d'une minute à s'endormir, Elinor dans ses bras, la tête sur son épaule.

Dans la nuit, il se réveilla, sentant inconsciemment Elinor remuer ; elle s'était éloignée de lui, et semblait rêver. AJ l'observa un moment, se demandant si elle faisait un cauchemar, mais hormis le fait qu'elle bougeait un peu, elle était silencieuse et ne semblait pas en difficulté. Il se leva et descendit dans la cuisine boire un verre d'eau ; quand il remonta se coucher, Elinor s'était calmée. Il la regarda pendant de longues minutes avant de se rendormir, mais elle ne remuait plus ; son rêve était apparemment terminé, et il se laissa à nouveau couler dans un sommeil lourd, et vide de songes.
Il ne savait pas combien de temps il avait dormi, quand un hurlement d'Elinor le réveilla. Cette fois, elle avait bel et bien crié, et elle était très agitée. Il lui sembla même voir une larme briller au coin de l'oeil de sa petite amie. Faisait-elle un cauchemar, plus tôt dans la nuit ? Aurait-il dû la réveiller ? Il ne savait même pas si maintenant, il devait la sortir de son cauchemar. S'il la réveillait trop brutalement, ne risquait-il pas de la perturber plus qu'elle ne l'était ? De lui faire plus de mal que de bien ? D'un autre côté, la voir agitée comme elle l'était, l'entendre hurler des choses qu'il ne comprenait pas forcément, lui serrait le coeur. Elle souffrait visiblement, et il ne le supportait pas. Finalement, il craqua et opta pour le réveil ; vu son état actuel, comment imaginer qu'il aurait pu empirer les choses ?
Il posa une main sur son épaule ; elle ne bougea pas. Alors, doucement, il commença à la secouer, pour tenter de la réveiller avec un maximum de douceur. Elle ne se réveillait pas, et ne se calmait pas. Il la secoua plus fort et, finalement, elle sortit de son cauchemar violemment, le repoussant au passage. A en juger par la façon dont elle s'était précipitée dans le couloir, AJ était presque certain qu'elle ne savait plus où elle était. La porte de leur chambre claqua derrière elle, mais il ne lui laissa pas le temps de partir trop loin. Il se leva d'un bond, et la rejoignit dans le couloir. Il n'insista pas, alors qu'elle le maintenait à distance mais, aussitôt qu'elle s'écroula au sol, il se baissa vers elle pour la prendre dans ses bras. Il ne comprenait pas ce qui venait de se passer, et ne comprenait pas ce qu'elle disait, mais il se rendait compte qu'il avait dû se produire quelque chose de grave. Quelque chose qu'elle n'avait pas partagé avec lui, et qui était remonté à la surface, sans qu'il comprenne bien pourquoi. La serrant contre lui, il se balança, doucement, pendant de longues minutes pour l'aider à se calmer comme un parent l'aurait fait avec son enfant puis, doucement, il l'attrapa par le menton pour lui faire relever la tête. Je suis là, OK ? Je suis là. Shhhh. Calme toi. Tu es aux Embruns, on est ensemble. Tu es en sécurité. Pendant un quart d'heure, peut-être plus, il répéta encore et encore ces phrases courtes, destinées à la rassurer, à la calmer. Ca avait marché, là-haut, sur Blackcomb Mountain ; il voulait croire qu'il en serait de même aujourd'hui. Quand elle lui sembla prête, calmée et plus lucide, il l'incita à se confier. Elinor, qu'est-ce qui s'est passé ? Tu as fait un cauchemar, mais ... ce n'était pas qu'un cauchemar, n'est-ce pas ? Raconte-moi ce qui t'est arrivé. Je suis là. Pour toi.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 793
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Mar 6 Oct - 22:04



Holylove

Ce qu’elle revivait était tout simplement insupportable. Elle ne comprenait pas pourquoi elle le revivait maintenant alors qu’elle se sentait pourtant bien ici. Elle devrait voir tout cela avec sa psy à la rentrée et celle-ci l’aiderait à comprendre. C’était si violent. Tout comme sa réaction avec AJ à l’instant. Elle ne savait effectivement plus où elle se trouvait et qui pouvait bien la toucher. Heureusement, quand elle s’était rendue compte que c’était lui, elle n’avait plus résisté. A terre, il l’avait prise dans ses bras et la berçait. Cela dura longtemps et durant ces longues minutes elle répéta cela.

__ « Ils avaient pas le droit. »  Non, ils n’avaient pas le droit de l’enfermer. De la maltraiter. De la laisser. De la faire se sentir si mal. De ne pas l’aider. Si elle traitait ainsi ses patients aujourd’hui, elle n’aurait que des procès !
Telle une espèce d’autiste elle se laissa bercer ainsi sans jamais résister et finit par se calmer un minimum. Si AJ n’avait pas été présent, elle aurait eu le plus grand mal à ne pas se faire de mal, ce qui pour elle signifiait, dans le cas présent, boire un coup ou vingt.
Elle avait toujours refusé les antidépresseurs par conséquent elle n’en avait pas à disposition, ce qui était une bonne chose.
Quand AJ l’interrogea elle ne répondit pas immédiatement. D’abord, elle se redressa afin de pouvoir le regarder et se préparer à tout lui raconter. Néanmoins, quand elle se retrouva face à lui, leurs regards plongés l’un d’an l’autre, elle n’y arriva pas. C’était très intime, trop peut-être. Très humiliant. Comment raconter à votre cher en tendre que vous aviez passé deux jours dans votre vomi et autres substances répugnantes sécrétées par votre corps ? Elle était médecin, en soi, cela ne la gênait pas mais pour lui les choses n’étaient pas si évidentes.
Elle avait tellement honte. Le fait de lui révéler qu’elle avait été ainsi balancée par sa propre mère li était tout aussi difficile. Quel genre de mère faisait cela ? Vous jeter dans la gueule du grand méchant Hollywood puis vous faire boire vos premières coupes de champagne pour ensuite vous laisser aller à toutes les fêtes de la côte Ouest, vous autoriser à vous habiller comme une adulte alors que vous n’étiez encore qu’un bébé et enfin, constater du désastre et vous balancer chez les fous ! Même Abigail Harrington qui était une drôle de mère n’aurait jamais, O grand jamais, fait subir cela à son fils !

Linoy se pencha à nouveau et mis sa tête sur les genoux d’AJ. Une sorte de position de fœtus tout à fait ridicule en temps normal mais peut-être pas ce soir. Si elle ne regardait pas AJ elle pourrait surement lui expliquer les choses. Sans cela, elle n’y arriverait pas. Elle avait besoin de se replonger dans sa mémoire. Devenir elle-même une sorte d’enregistrement, tout raconter en faisant en sorte de ne pas être touchée par ce qu’elle disait. Elle ne pourrait le faire qu’en ne le regardant pas.

__ « J’étais à Hollywood. C’est là-bas que j’ai commencé à me droguer. J’étais au top. Tout le monde me voulait. J’ai commencé à sortir. A boire, à taper ici et là. Petit à petit je n’ai plus été que l’ombre de moi-même et ça a tout fichu en l’air. J’ai été virée. J’ai continué à me droguer. »  Elle déballait tout cela comme une poésie. Cette partie était la plus simple à raconter. C’était celle qu’elle balançait aux réunions d’anciens junkies ou aux AA. Pas difficile donc. La suite fut un peu plus longue à venir. Elle avait commencé à se re-balancer comme elle le pouvait vu la position. Seule sa tête remuait en fait.
Finalement, elle se redressa. Elle avait mal au dos et ne pouvait plus tenir ainsi. Les larmes continuaient de couler sur ses joues malgré elle. Heureusement, cela n’altérait pas sa faculté à parler de façon compréhensible.
Quand elle se sentit prête, elle reprit la parole, le regard perdu derrière AJ.

__ « J’ai fait une OD. Je suis restée deux jours enfermée chez moi. J’ai retrouvé de la drogue. Je l’ai prise. Eliana et mon agent m’ont prise sur le fait. » Elle prit une profonde inspiration avant de continuer et le regarda brièvement et à nouveau son regard se perdit au loin.

__ « Ils m’ont conduite dans un établissement spécialisé. C’est comme ça qu’ils appelaient l’endroit. Ce n’était qu’un asile. Le pire de tous. Il y avait des schizophrènes, des suicidaires, anorexiques, alcooliques... Tous les rebus de la société et moi. Ils m’ont balancée là-dedans et m’ont laissée. J’étais pas sevrée. » Elle recommença à pleurer de façon plus forte. Les sanglots s’entendaient dans sa voix.

__ « J’avais fait une overdose, j’étais pas prête ! » Elle avait presque crié. Cela avait été plus fort qu’elle.
Elle recommença à lui raconter son histoire. Son ton était en colère, ses paroles très rapides.

__ « Ils m’ont laissée toute seule. J’ai fait la pire crise de manque que j’ai jamais eu. J’avais l’impression que mes entrailles se déchiraient tellement j’avais mal. Je leur ai dit et ils ne m’ont rien donné. Je leur ai hurlé de m’aider et ils m’ont attachée au lit. J’ai failli m’étouffer tellement j’étais malade. Je suis restée deux jours comme ça, je crois, je ne sais plus. On m’a détaché une jambe et un bras mais ensuite j’ai eu de la fièvre. Ils m’ont balancée dans de l’eau glacée. La fièvre est tombée et j’ai été remise dans la chambre puis mon père est venu me chercher. » En le racontant de cette manière elle avait l’impression que ce n’était pas si grave. Que ses mots ne permettraient pas  AJ de voir les choses comme elle les avait vécues. Elle se sentait ridicule. D’une part à cause de ce qu’elle lui racontait, d’une autre part à cause de sa réaction.
Elle était complètement paumée.

__ « C’était horrible AJ. » Elle se remit contre lui, mettant sa tête sur les genoux de son sauveur de la nuit et des derniers mois. Elle était incapable d’arrêter de pleurer.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 680
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Sam 17 Oct - 22:57

Sweet holidays

ft. Elinor


« More than ever »
Pas le droit de quoi ? Il ne comprenait rien, et les mots d'Elinor, formant tout juste des phrases cohérentes, ne lui avaient pas permis d'éclaircir la situation. La seule chose qu'il comprenait, à la violence de sa réaction, était que quelque chose de grave s'était produit. Mais quoi ? Il ne supportait pas de la voir dans un tel état de détresse, et aurait tout donné pour lui éviter ça. Ensemble, ils se soutenaient, ils s'aidaient mutuellement à surmonter leurs démons, à force de se parler et de s'ouvrir l'un à l'autre. En l'occurrence, mis à part essayer de lui faire comprendre au mieux qu'il était là pour elle, et qu'il le serait toujours, il se sentait terriblement impuissant.
Petit à petit, il sentit qu'elle se détendait dans ses bras. Son corps semblait moins tendue. Il continua sa rythmique, continua de lui parler pour la rassurer. Il continuerait jusqu'à ce qu'elle se sente le courage de lui parler, de lui expliquer ce qui la mettait dans un état pareil. Souvent, c'était elle qui avait eu à insister pour percer à jour ses moments de faiblesse et de difficultés. Aujourd'hui, ce serait le contraire. Aussi ouverte qu'elle fut à la discussion, il avait conscience que pour qu'elle lui ait caché jusqu'alors un épisode douloureux de sa vie, ce devait être suffisamment ardu pour qu'elle ne montre que peu de volonté de parler. Il ne la laisserait pas faire. Il l'aiderait même malgré elle. Il l'aimait trop pour la laisser gérer seule.

Quand elle commença à parler, évitant soigneusement son regard, il ne chercha pas à forcer le contact visuel. Il ne fit rien, à vrai dire, si ce n'est l'écouter avec attention ; ne sachant à quoi s'attendre, il ne savait quelle attitude adopter, de toute manière.
Il savait de quelle manière elle avait commencé à se droguer, ils en avaient parlé ensemble quelques fois. Ses premières paroles ne le surprirent donc pas, ni ne l'alertèrent. C'était l'histoire d'une jeune fille trop jeune pour affronter un monde superficiel, sans cadre. A l'inverse d'elle, si Pete et lui s'étaient drogués en soirée assez jeunes - sans les drogues dites dures, les premiers temps, néanmoins - le sport les avait toujours obligé à garder le contrôle. Elinor, elle n'avait même pas pu compter sur sa mère. Il n'aimait pas cette femme, même sans la connaître ; pour lui, elle avait gravement échoué à s'occuper de sa fille. Sa mère à lui avait bien des défauts, mais jamais elle n'aurait abandonné ainsi son fils. La mère d'Elinor, en revanche ... plus elle avançait dans son récit, plus il en voulait à cette femme. Ce qu'elle lui racontait maintenant était tout bonnement horrifiant. Quelle femme saine d'esprit aurait traité ainsi son unique enfant ?
AJ n'osait toucher Elinor, même pour la réconforter. N'osait croiser son regard. Il voulait lui laisser l'occasion de tout lui raconter et, peut-être, d'exorciser un peu de cet épisode de sa vie. Quand finalement elle eut terminé, et posé sa tête sur ses genoux, il lui caressa les cheveux un long moment, avant de prendre la parole. Il marchait sur des oeufs. Il ne voulait pas minimiser quelque chose d'aussi horrible pour elle, mais il devait lui faire comprendre que tout cela était derrière elle, que ça ne devait plus être autre chose qu'un souvenir. Il s'exprima lentement, cherchant ses mots au fur et à mesure. Je n'aurais jamais imaginé que tu aies vécu quelque chose comme ... ça. Personne n'a le droit d'être traité ainsi. Tu as raison. Ils n'avaient pas le droit. Tu vaux bien mieux que ce que ta mère en pensait. Tu t'en es sortie. Sans elle. Je ne pourrai jamais totalement comprendre ce que tu as ressenti à ce moment-là, mais je suis fier que tu t'en sois sortie. Je sais que c'est douloureux, mais tu t'en es sortie. Tout ça, c'est derrière toi. Tu l'as surmonté pour devenir cette femme incroyable dont je suis tombé amoureux. J'aimerais porter tout ça à ta place, que tu n'aies plus jamais à y penser. J'aimerais avoir les moyens d'effacer tout ça de ta mémoire. Je t'aime. Je serai toujours là si tu y penses, si tu te sens mal. Pour toi. Il aurait voulu faire tellement plus, mais que pouvait-il y faire ? Elle en avait fait un cauchemar, il ne pouvait même pas prévenir une telle chose. Il se sentait impuissant à la protéger de ce qui avait été le pire moment de son existence.

code by ORICYA.


_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin


ζ Messages : 793
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   Sam 31 Oct - 18:32



Holylove

Ce que faisait AJ en cet instant était exactement ce dont elle avait besoin. Ce mouvement qu’il lui faisait faire lui rappelait tous ces moments ou en crise de pleurs ou d’angoisse, de dépression, elle s’était ainsi balancée pour se calmer. A deux, c’était mieux que seule, il fallait bien le remarquer. Le fait qu’il ne l’ait pas encore parlé lui permettait également de reprendre ses esprits afin de pouvoir remettre ses idées en ordre et expliquer à AJ ce qu’il s’était passé.
Il avait eu la chance de ne pas connaître tout cela. De ne jamais avoir à être interné, de ne pas faire d’overdose, de ne pas souffrir de crise de manque qui vous tuait, purement et simplement. Avant, elle lui en voulait pour cela et ne comprenait pas comment, avec sa si petite consommation, il pouvait flancher face à la drogue. Avant, elle le voyait comme « un petit joueur ». Depuis leur dispute s’en était fini. A chacun son degré d’addiction. A chacun son rapport avec cette saloperie de drogue.
Ce qui se passait maintenant, avec son secret, était qu’elle avait peur qu’il ne comprenne pas ce qu’elle avait vécu exactement puisque lui n’avait jamais été confronté à telle situation. Elle avait envie qu’il sache TOUT mais elle n’irait certainement pas tout lui dire. C’était bien trop honteux, pourtant, cela aidait à comprendre son malaise. Elle ne pouvait pas, tant pis.
Elle avait donc commencé son récit, le racontant comme elle le pouvait. Tentant de se calmer sans réellement y parvenir. Les sentiments qu’elle avait ressentis durant son cauchemar étaient encore trop forts et il lui faudrait surement des jours pour s’en remettre. Si seulement elle avait été plus forte. Tout était dit. Il ne lui restait plus qu’à reprendre son souffle et attendre que cela passe dans les bras d’AJ, ou plutôt recroquevillée sur le sol telle la carpette qu’elle était.

__ « C’est pas vrai. Je ne m’en suis pas sortie... Je suis toujours coincée là-bas. Attachée à ce lit. »  Quelque part c’était vrai.
Elle ne criait pas, ne parlait d’ailleurs pas très fort. Elle n’avait pas la force. Elle n’avait aucune envie de s’opposer à ce qu’AJ lui disait mais ce n’était pas vrai, elle n’était pas sortie de là. Elle était certes beaucoup moins dans la panade qu’avant, beaucoup moins tentée par la drogue, moins perdue et plus vivante, grâce à lui d’ailleurs, mais elle en était certaine, elle trainait toujours derrière elle, ce lit auquel elle avait été attachée ! Peu à peu elle revivait. Peu à peu le lien se desserrait, c’était vrai. Il faudrait qu’elle parvienne à le briser entièrement.
La suite la laissa sa voix. Elle savait qu’il l’aimait et qu’il serait là pour elle si elle en avait besoin. Elle en était tout à fait consciente mais ce soir c’était comme s’il le lui disait pour la première fois.
Elle releva la tête et le regarda avec ses yeux bouffis.
Elle avait l’impression de n’être qu’une loque. Que les ennuis et les drames les suivaient sans jamais vouloir les lâcher. C’était faux puisqu’ils avaient beaucoup de moments heureux. Pourtant elle ne cessait de penser qu’un jour il pourrait en avoir marre. Qu’un jour son regard changerait et qu’il verrait autre chose que la femme qu’il aime en la regardant.
Cela la terrifiait incroyablement et en même temps, cela lui donnait aussi envie d’aller mieux, d’essayer très fort pour que plus rien ne puisse les séparer.
Elle aurait voulu sourire mais n’en était pas capable. Elle le regardait pourtant. Elle était tellement reconnaissante. S’il n’avait pas été là, comment aurait-elle fini ?
Elle n’ajouta rien mais se colla contre lui, le serrant de toutes ses forces.
Ils finiraient par retourner au lit et la nuit passerait sans qu’elle ne dorme beaucoup. Les jours suivants seraient agréables et calmes puis ils finiraient par rentrer à Whistler, ses problèmes de cauchemars pas encore réglés.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sweet holidays [PV Elinor] - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....
» ON NE FAIT PAS LE BIEN DANS LE DESORDRE...MARTELLY EST-IL TOUJOURS SWEET MICKY ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: