Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Help [PV Bennet] - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 839
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Help [PV Bennet] - TERMINE   Sam 3 Oct - 22:19




Meredith & Bennet
No, please

Meredith se trouvait une tête de déterrée, ce matin, devant la glace de sa salle de bains. Elle s'était pourtant levée relativement tard, mais son sommeil avait été tellement perturbé ... Elle avait passé la majeure partie de la nuit à se tourner et à se retourner dans son lit ; elle avait eu froid, elle avait cherché Bennet dans son sommeil ... Bref ... C'était une nuit à oublier. Qui plus est, les SMS de Bennet lui avaient trotté dans la tête. Elle avait cherché en quoi cette dispute avait été différente des précédentes. Elle ne voyait pas, mais il semblait tellement sûr de lui ... Cela lui mettait forcément le doute. Heureusement que Rachel devait la rejoindre pour ... rien de particulier en fait. Traîner, aller déjeuner quelque part. Peut-être aller au ciné ? Meredith n'y allait pas souvent, mais n'importe quoi ferait l'affaire aujourd'hui pour lui changer les idées. Elle aurait à voir Bennet, aussi ... Merde tiens. Elle regrettait d'avoir accepté ; elle appréhendait de s'expliquer avec lui, d'avoir eu tort, ou d'avoir raison. Dire qu'elle avait quitté son appart en lui balançant qu'elle était tombée amoureuse ... C'était vrai. Aussi improbable que cela puisse paraître, elle l'aimait ; à la lumière de cette "révélation", leur dispute faisait encore plus mal. Se séparer de lui maintenant était pire que tout ce qu'elle avait vécu avec lui jusqu'à présent.
Après une douche froide, destinée à la sortir de la sa torpeur, elle se maquilla avec soin pour dissimuler ses cernes ; elle ne voulait pas qu'il soit dit qu'elle ressemblait à une fille perdue juste à cause de Bennet. Surtout, elle ne voulait pas lui laisser le plaisir de le constater par lui-même. Elle fut en revanche moins exigeante avec elle-même sur l'aspect vestimentaire. Elle enfila son unique jean, slim, bleu foncé, et le rentra dans des bottes cavalières en cuir brun. Une chemise blanche à la coupe classique, et une ceinture en cuir vinrent finaliser sa tenue. Elle se trouvait bizarre, comme ça, mais elle ne voulait pas laisser Bennet imaginer quoi que ce soit avec une tenue destinée à lui plaire.
Quand Rachel sonna à la porte, Meredith était à son piano, qu'elle abandonna au profit d'un thé et d'une longue discussion avec la jeune femme, essentiellement centrée sur Bennet. L'héritière s'en voulait à elle-même d'être incapable de concentrer son esprit sur autre chose mais ...
A 13h exactement, elle enfila une veste bleu marine, attrapa son sac à main Burberry, et Rachel et elle descendirent dans le hall de l'immeuble. Bennet était là, et les attendait - elle, en tout cas - à l'extérieur ; elle le voyait fumer comme un pompier sur le trottoir devant la résidence. Meredith avait prévenu Rachel de cette entrevue impromptue, et son amie resta en retrait, à quelques mètres de Bennet et elle. L'héritière avait le coeur serré de le voir, et la voix pas très assurée quand elle s'adressa à lui.
- Bonjour. Vous vouliez qu'on parle ?...
Elle, pas. C'était un instant de faiblesse qui lui avait fait dire oui, hier, mais maintenant, tout ce qu'elle voulait, c'était qu'il s'en aille. Elle avait besoin de mettre un mouchoir sur sa blessure, d'arrêter d'attendre quoi que ce soit de son architecte, et surtout d'oublier à quel point il comptait. Elle était en colère contre lui, pour ce qui s'était passé l'avant-veille, et elle lui en voulait de son incapacité à s'engager. Elle était en colère qu'une fois de plus, il soit parvenu à la faire souffrir.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Bennet Monaghan
Touriste
avatar

ζ Messages : 607
ζ Âge du personnage : 39

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Harper la douce, Lizzie la forte, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Help [PV Bennet] - TERMINE   Lun 5 Oct - 22:10


...
Bennet et Mer
Il n’avait pas dormi de la nuit. Il était tout d’abord sorti dans un bar pour boire quelques verres puis s’était rendu compte que boire tout seul dans un bar miteux d’une ville miteuse n’était pas pour lui. De plus, des jeunes femmes affamées et vulgaires lui avaient tourné autour. Les bougresses avaient très certainement flairé l’odeur de l’argent et espéraient se trouver un petit ami riche pour les entretenir. Ce ne serait pas lui. Avec son amabilité et son tact habituel, il les avait envoyées bouler sans aucun regret avant de partir pour l’hôpital.
Il avait échangé quelques SMS avec Linoy et celle-ci lui avait dit qu’elle était de garde. Bennet en avait alors profité pour lui rendre visite. Il avait été obligé de se planquer pour entrer et était ensuite resté coincé dans une salle de repos minuscule ou seuls deux lits superposés se trouvaient. L’architecte avait ressenti le besoin de parler à une amie. Julia n’étant pas disponible de par sa fatigue du moment ainsi que l’éloignement géographique, il avait donc choisi la médecin.
Ils n’avaient pas parlé de tout et de rien, mais bien de Meredith. Bennet avait raconté à Linoy une grande partie de leur histoire. Tout n’avait pas été révélé mais il avait tenté d’être le plus honnête possible.
L’avis de Linoy concernant leur dispute et leur relation ? Ils étaient bel et bien un couple. Elle était amoureuse de lui (en même temps elle le lui avait dit), il l’était aussi. Selon Bennet, non, il n’en était pas amoureux, pourtant, il ne parvenait pas à s’expliquer le fait qu’il n’arrive à penser à personne d’autre qu’elle depuis leur dispute. Il ne comprenait pas non plus ce besoin qu’il ressentait de la toucher, de la voir, de la faire sourire, de lui donner du plaisir etc...
Quand Linoy lui avait dit, qu’il était amoureux, il ne l’avait pas crue. Il lui avait même répondu ces phrases qu’il ne cessait de répéter à tout le monde « Je ne tombe pas amoureux ! Je ne fais pas dans les relations de couple ! » Ensuite, il lui avait dit de laisser tomber et avait profité qu’elle soit appelée auprès d’un patient pour filer.

Il était rentré chez lui à pieds, suivi par sa voiture. Une fois arrivé, il avait tout allumé et s’était mis dans son lit. A plusieurs reprises, sa main avait cherché le corps de Meredith sans jamais le trouver. La télévision qui resta allumée toute la nuit ne parvint ni à lui changer les idées, ni à l’endormir. Ce qui l’endormait en général ? Les caresses de Meredith sur son torse ou son dos. Contrairement à d’habitude, il n’avait pas fait laver son linge de lit et l’oreiller de Meredith sentait toujours son parfum. La première réaction qu’il eut en le sentant fut de le balancer à travers la chambre. Un quart d’heure plus tard, alors qu’il s’était levé pour se chercher à boire et trainer comme un fantôme dans son appartement, il avait récupéré l’oreiller pour l’échanger avec le sien dans le lit. Il se trouvait idiot, complètement idiot avec cet oreiller dans les bras qu’il sentait en espérant y trouver plus qu’un simple parfum ! Cela ne l’avait malheureusement pas plus aidé à trouver le sommeil.
Toute la nuit il avait tourné dans son lit. Il y était resté le plus tard possible et ce ne fut qu’au lever du soleil qu’il commença réellement à réfléchir à ce qu’il voulait dire à Meredith quand il la verrait.
Il fallait qu’il cesse de se mentir et de lui mentir. Il lui dirait qu’il était attaché à elle et tout un tas de choses comme cela... Il avait beau retourner la conversation dans tous les sens, il ne savait vraiment pas comment il allait formuler les choses.
Ce que lui avait dit Linoy lui trottait toujours dans la tête. Et si elle avait raison ? Devrait-il lui dire qu’il était également amoureux ? C’était ce qu’elle lui avait révélé en le quittant, alors s’il le lui disait également, elle ne pourrait pas le rejeter ? Sauf que voilà, il avait été blessé. Elle ne l’avait pas écouté et continuait de lui dire qu’il l’avait repoussée et qu’il avait fait, en gros, son Bennet d’avant. Pour lui ce n’était pas cela.

Ce fut avec le cerveau en vrac qu’il passa sous la douche peu de temps avant l’heure du rdv avec sa belle et s’habilla... En jean... Avec une chemise simple et un pull certes beau, mais tout aussi simple. Comble du malaise, et preuve qu’il n’était pas au mieux, il avait enfilé des boots pas cirées. Ce fut ainsi qu’il rejoignit Meredith.
En l’attendant il avait encore réfléchit en fumant sans jamais trouver ce qu’il allait lui dire exactement.

Enfin, elle apparut !
Sans se concerter ils s’étaient mis d’accord sur le thème vestimentaire de la rencontre : n’importe quoi.
L’avait-il déjà vue si mal habillée ? Peu importe. Il n’accorda que très peu d’importance à Rachel qui se trouvait là et s’avança vers Meredith dès qu’il l’avait vue.

_ « J’aurais espéré que l’on puisse le faire en privé. »  Oui parce que si vraiment il devait s’ouvrir à elle, il était hors de question que cela se fasse en pleine rue sous les yeux de la petite sœur de sa seconde meilleure copine (Julia étant la grande number one, cela allait de soi !).
Il s’avança tout de même d’elle pour tenter de lui prendre les deux mains afin de capter au mieux son attention. Il essaya également de plonger son regard dans le sien.

_ « Ce que vous m’avez dit en partant l’autre soir m’a beaucoup fait réfléchir... Je ... » Il allait lui dire en gros, et aussi maladroitement qu’il pouvait le faire en tant que novice en la matière, qu’il était d’accord pour accepter tout cela et officialiser leur relation. Accepter d’être un couple... De jolies choses, donc, à priori, tout en lui expliquant par la suite qu’il était ainsi, colérique et que pour que ça marche entre eux, elle devrait accepter cela et surtout, surtout, lui faire confiance. Car au final, c’était cela qui lui avait fait le plus mal, qu’elle ne lui fasse pas confiance après tous les efforts qu’il avait fait depuis leurs retrouvailles à St Barth. Même dans leur dispute de l’avant-veille elle aurait dû voir la différence... Il n’eut pas le temps de lui dire tout cela car au moment où il ouvrit la bouche pour continuer à parler, il fut interrompu par ces crissements de pneus très bruyants et des cris d’hommes.


electric bird.

_________________
“Mernet”
« I can't ever change without you
You reflect me, I love that about you
And if I could, I would look at us all the time [...] You are the love of my life »
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 839
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Help [PV Bennet] - TERMINE   Jeu 8 Oct - 0:53




Meredith & Bennet
No, please

Décidément, non. Le voir n'était pas une bonne idée. Elle s'était sentie en colère comme jamais encore elle ne l'avait été, à cause de lui, mais maintenant que cette colère était retombée et qu'il l'avait amenée à s'interroger sur les responsabilités qu'elle pouvait avoir dans leur dispute, il ne restait plus que de la peine. Et se trouver face à Bennet n'apaisait pas cette peine, loin s'en faut. Pour elle, besoin ou pas besoin l'un de l'autre, ils avaient poussé les choses trop loin pour se rabibocher encore. Ils ne pouvaient pas passer leur temps à se déchirer, s'excuser, se promettre du changement, et recommencer. Plus maintenant qu'il y avait de vrais sentiments. Elle avait déjà eu du mal à le supporter quand il ne s'agissait que de sexe, mais maintenant ... Elle prit le temps de le dévisager, avant de lui répondre au sujet de Rachel - qui n'était en aucun cas un problème, de toute manière. Il avait mauvaise mine ; comme par ironie, il semblait avoir mis la même nonchalance à choisir sa tenue qu'elle l'avait fait. Exit le costume 3-pièces. Un jean, un pull ... C'était étrange de le voir habillé aussi banalement, mais ça lui allait bien. Ca le rendait plus accessible. C'était mauvais signe. Elle ne voulait pas céder de terrain, comme elle le faisait toujours. Elle avait dit à Rachel que c'était fini, et avait passé plus d'une heure à discuter de tout ça avec son amie, pour en arriver mille fois à la conclusion que c'était mieux ainsi.
- Non. Je vais déjeuner avec Rachel ensuite, c'est plus pratique comme ça. Elle n'est pas du genre à écouter aux portes.
De toute façon, elle était au courant de tout. Au moins là-dessus, elle était capable de ne pas flancher. Rachel était là, et le resterait.
Ce qu'elle ne disait pas à Bennet, mais qu'il devinerait sans doute, c'était qu'elle n'avait pas prévu de s'attarder avec lui. Il voulait parler ? Soit. Elle pouvait consentir à l'écouter, mais elle ne voulait pas remettre en cause sa décision. Et dans cet optique, moins elle passerait de temps avec lui, moins elle risquerait de commettre une bêtise. En un sens, Rachel lui servait aussi de chaperon pour éviter de retomber dans de mauvais travers.
Quand il tenta de lui prendre les mains, elle ne le laissa pas faire. Ca aussi, c'était un comportement à risque. Pas de contact physique. Il savait trop bien lui retourner l'esprit avec ce genre de détails. Et si elle vit la déception passer rapidement dans les yeux de son ex-compagnon, elle ne céda pas pour autant. Elle l'écoutait. C'était tout ce qu'elle consentirait. Il disait avoir réfléchi. Bien. Mais il n'eut pas le temps d'en dire plus.

Sorti de nulle part, une camionnette s'arrêta à côté d'eux, et des hommes en descendirent, bruyamment. Leurs visages étaient à moitié dissimulés. Tout se passa tellement vite que Meredith eut à peine le temps de comprendre. Les hommes se dirigeaient vers eux. Aussitôt, Bennet se plaça devant elle, en protection. Meredith, elle, pensa à bêtement à un vol de sac à main. S'ils voulaient son Bucket, qu'ils le prennent. Il n'y avait rien dedans qu'elle ne puisse remplacer. Mais n'étaient-ils pas trop nombreux pour ça ?
Rachel les avait rejoints, alors que Bennet avait commencé à se battre avec les hommes. L'un d'entre eux venait de lui décocher un coup dans l'estomac ; Bennet était plié en deux, et Meredith ressentait presque sa douleur. Elle leur hurlait d'arrêter, quand deux des hommes s'éloignèrent de la bagarre, pour se rapprocher de Rachel et elle. Qu'allaient-ils faire ? Tout de même pas s'en prendre physiquement à elles ? Les deux filles avaient reculé au fur et à mesure que les hommes approchaient ; mauvaise idée, car maintenant elles étaient coincées contre le mur de la résidence, sans possibilité de fuite. Trop occupée à observer Bennet et à s'inquiéter pour lui, Meredith n'avait pas vraiment prêté attention à ce qu'elle faisait.
Quand l'un des hommes l'attrapa, elle hurla et se débattit. Sans succès. L'homme était une armoire à glace, et elle un petit gabarit. Il la saisit et la traîna jusqu'à la camionnette, sous ses hurlements.
- LACHEZ-MOI !! BENNET !! AU SECOURS !!
Elle ne pouvait se féliciter que d'une chose : à se débattre comme elle l'avait fait, et à frapper l'homme, elle ne lui avait pas facilité la vie. Mais le résultat était le même : dans la camionnette, deux bras l'avaient saisie par derrière, pour lui appliquer un chiffon sur le visage. La dernière image qu'elle emporta avec elle, avant de perdre connaissance, fut celle de Bennet au sol, un homme lui balançant un coup de pied.

En tout, la scène n'avait pas duré plus de cinq minutes.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Bennet Monaghan
Touriste
avatar

ζ Messages : 607
ζ Âge du personnage : 39

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Harper la douce, Lizzie la forte, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: Help [PV Bennet] - TERMINE   Mar 27 Oct - 21:17


...
Bennet et Mer
Franchement il ne comprit rien. Tout allait bien trop vite. Il ne comprenait pas comment cela pouvait aller si vite d’ailleurs. Ils étaient passé d’une discussion assez simple entre deux amants fâchés à des types qui se pointent pour leur voler leurs affaires à Bennet ne prend des coups et enfin à se faire massacrer et ne plus même voir sa belle. Aussi intelligent qu’il puisse être il ne comprit rien. Ce n’était pas ainsi qu’il connaissait la vie.
Oui, il tenta de se défendre mais il ne faisait pas le poids et aussi fort qu’il essayait de garder Meredith en vue et de l’aider, bientôt, il ne fut plus capable de rien.
Il entendit bien Meredith hurler son nom, il tenta d’ailleurs de se relever mais il se fit tabasser encore plus fort. Pas terrible pour son égo mais à l’instant sincèrement tout ce qu’il pouvait penser était « Meredith, je dois aider Meredith, la sauver. Je ne lui ai pas dit tout ce que j’ai sir le cœur. Meredith, Meredith ! »
Rachel était presque invisible. Ce n’était pas qu’il voulait qu’il lui arrive du mal, absolument pas mais quitte à choisir il aurait préféré qu’ils embarquent la petite brune et laisse sa belle. Il n’était pas le genre à penser à tout le monde, aimer son prochain, tout ça, ce n’était pas lui. Néanmoins, Meredith occupait toutes ses pensées.

_ « Meredith ! »  Il ne pouvait absolument rien faire. Dès qu’il avait tenté de se relever les assaillants l’avaient remis au sol sans aucun ménagement. Coups de pieds, coups de poing, même un coup de tête, il n’avait échappé à rien.
Pour le moment, c’était plus la force des coups et le fait que son corps ne répondait plus bien, qui le gardait au sol. La douleur n’entrait pas encore en ligne de compte. Plus tard elle serait le point fort de son maintien au lit, mais pas pour le moment.
Tout ce dont il avait envie était de se relever et de tout faire pour la secourir. Il la vit tout de même monter de force dans une camionnette et ce fut la dernière chose qu’il vit. Il prit un coup de pied dans la tête et perdit connaissance quasi instantanément.
Le réveil serait douloureux. Le sentiment de n’avoir pas pu empêcher tout cela le serait encore plus.


electric bird.

_________________
“Mernet”
« I can't ever change without you
You reflect me, I love that about you
And if I could, I would look at us all the time [...] You are the love of my life »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Help [PV Bennet] - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Help [PV Bennet] - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» CHLOE BENNET
» {TERMINE} Olaf le bonhomme de neige qui aime l'été

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: