Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 The Asian connexion [PV Harper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 815
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: The Asian connexion [PV Harper]   Jeu 21 Avr - 22:50




Meredith & Harper
Someone to count on ?
Puisque le jet n'avait pas assez d'autonomie pour les emmener à Shangai, Meredith avait été contrainte de voyager sur une compagnie nationale pour se rendre sur le continent asiatique où elle devait, pour les dix jours à venir, faire le tour des hôtels de son père - non, les siens - et se faire connaître en tant que nouvelle PDG. Harper voyageait sur le même vol, mais en classe affaires, et, dans sa cabine de première classe, alors qu'elle n'avait pu s'endormir même avec des somnifères, Meredith s'ennuyait ferme. La perspective de quitter les USA pour l'Asie, même pour quelques jours seulement, lui avait permis de tenir depuis sont retour de Whistler en catastrophe, le dimanche matin, lendemain du jour du mariage d'Elinor et AJ. Après ce qui s'était passé avec Bennet, rester une seconde de plus au Carmichaël Vancouver lui aurait paru insurmontable. Mais, une fois rentrée à New York, l'héritière ne s'était pas sentie vraiment mieux. La peine ne la quittait pas, à tel point que réussir à travailler lui semblait inenvisageable. Et pourtant ... tous les matins, elle s'était levée, traînée hors de ce lit où elle parvenait à peine à dormir, et pas sans aide, mais où elle aurait pourtant voulu passer sa vie, pour se rendre au siège de l'entreprise, où elle avait à peine essayé de tenir son rôle. Ca ne servait à rien, si Bennet ne voulait plus d'elle ; quel intérêt à maîtriser au plus vite son poste, si elle ne pouvait pas le retrouver ensuite ? Elle avait fait ça pour eux, et son projet s'était retournée contre elle. Tout lui semblait vain.
Après avoir feuilleté un livre et deux magazines, sans jamais avoir envie de s'arrêter sur une page ou une autre, Meredith avait reposé le tout, réclamé un verre de vin, qu'elle avait avalé en une poignée de secondes, en même temps que deux cachets supplémentaires. Elle prenait garde à ne pas en abuser mais Lynette lui avait certifié que s'aider un peu, dans les périodes difficiles, ne posait pas de problème. L'héritière lui faisait confiance, trop contente que quelqu'un se comporte avec elle avec un peu d'attention, Stephen se montrant, pour sa part, un peu trop exigeant sans que Meredith trouve la force de le contrer. Tous les deux faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour l'aider et, au final, elle leur en était infiniment reconnaissante. Sentant que les comprimés commençaient à faire effet, elle abaissa sur ses yeux son masque en soie noire, et sombra bientôt dans un sommeil sans rêves.
Quand elle s'éveilla, l'avion était sur le point d'atterrir, et une hôtesse était penchée sur elle, prête à la réveiller. Elle s'étira doucement, puis accrocha sa ceinture, comme on le lui demandait. L'atterrissage se fit sans encombres et, bientôt, Harper la rejoignit pour lui annoncer que la voiture les attendrait à la sortie du terminal. On s'occuperait évidemment de leurs bagages.
- C'est parfait, Harper. Laissez tomber les détails, je verrai bien. Quelle heure est-il ?
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Harper Spinosa
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 150
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: Quelle indiscrétion! Voir ma fiche
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Bennet l'enfoiré, Lizzie la forte

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Ven 22 Avr - 11:12


...

Les fonctions d’Harper avaient officiellement reprises. Elle était, à nouveau, l’ombre de Meredith Carmichael.
Depuis la mort des parents de sa boss Harper avait tout d’abord continué à faire son travail depuis Whistler puis elle avait été appelée à NY où elle résidait depuis dans une suite que le groupe lui prêtait. La jeune femme, pas issue d’un milieu très favorisé, avait tout à coup eu l’impression d’être une princesse. Un princesse qui colle aux fesses d’une reine certes, mais dès qu’elle n’était plus au boulot, elle pouvait être Harper, rien qu’Harper ! Shopping et jogging dans Central Park, visite rapide de la ville, shopping, shopping... Le tout, toujours effectué en un temps éclair car depuis que Meredith avait ses nouvelles fonctions, celles d’Harper avaient également quelque peu changé. Il y en avait plus et quand elle avait à préparer des dossiers, ce n’était plus une question de millions mais plutôt de millions fois dix ! C’était surement moche à dire et elle ne le révèlerait que sous la torture, mais tout cela était une aubaine pour elle. Si elle ne se plantait pas, et elle faisait tout ce qu’il fallait pour que cela n’arrive pas, elle pourrait monter en grade auprès de Meredith. Avoir plus de responsabilités, être finalement reconnue. C’était épuisant mais elle adorait cela. La pression qu’elle sentait sur ses épaules ne l’effrayait pas, au contraire. Elle désirait au mieux faciliter les choses à sa boss et pour le moment, celle-ci ne s’était jamais plainte.
Cette semaine, elles partaient en Asie. Que de voyage. Que de « bonheur » là encore. Harper ne pourrait pas réellement visiter mais elle se ferait une idée de ce qu’était l’Asie et la vie là-bas, ou du moins, la vie des gens fortunés...
Elles étaient dans l’avion. Meredith en première et Harper en classe affaire.
Heureusement, depuis quelques semaines, elle pouvait à nouveau porter des talons sans que ses jambes ne la laissent en plan en plein milieu d’une marche. De ce côté-là également, elle maintenait donc le cap sans embarrasser Meredith. Qui avait envie d’une assistante en ballerines ? Elle était cependant parfois contrainte d’en porter... Mais le moins possible !
Dans l’avion, elle regarda encore et encore leur planning essayant de voir s’il n’y avait pas un souci sans jamais en trouver. Elle regarda un film, dîna et s’endormit. Une heure avant l’arrivée elle se réveilla afin d’aller faire un brin de toilette et se remaquiller.
L’avion se posa sans encombre et rapidement, Harper rejoint Meredith à l’avant.

__ « Il est dix-neuf heures quarante-cinq. Le temps de rejoindre le palace il sera vingt heures trente. Voulez-vous que je fasse réserver une table pour vous dans un restaurant ou que je prévienne le concierge que vous dînerez dans votre suite ? » C’était l’un ou l’autre, et vu la tête de Meredith tous ces jours, elle ne sortirait pas.
Harper n’était pas inquiète pour sa patronne mais elle avait réellement mauvaise mine et son attitude laissait à désirer dans le sens où elle semblait complètement à côté de ses pompes, déprimée au possible.
Harper n’était pas certaine de la raison principale de tout cela. Etait-ce la mort de ses parents ou tout ce qui lui était tombé dessus depuis ou encore son architecte qui apparemment faisait encore des siennes ? Le tout surement. C’était triste mais de sa place, Harper ne pouvait rien faire. Elles n’étaient pas amies et Meredith était le genre froid alors non, l’assistante n’allait pas essayer de lui tirer les vers du nez au risque que tout se passe mal, du coup, elle tentait au mieux de lui adoucir la vie comme elle le pouvait en étant le plus efficace possible au travail.
Une fois installée dans la voiture, Harper se « connecta ». Elle passa de Twitter à Snapchat en passant par Instagram où le compte du BS la fit s’arrêter quelques secondes.
Bennet avait été opéré du cœur. Il était également question de la rupture avec Meredith. Rupture dont Harper n’était certaine mais qui lui semblait cependant tout à fait probable vu que l’architecte n’était plus nulle part dans la vie de l’héritière. Etait-elle seulement au courant de cette opération ? ... Leur vie lui paraissait si compliquée !

© one more time.

_________________


'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~  ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 815
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Ven 22 Avr - 20:39




Meredith & Harper
Someone to count on ?
Comme Harper lui donnait l'heure, Meredith baissa les yeux sur sa montre ; déjà, son Apple Watch s'était remise à l'heure seule. Jamais elle n'avait réellement pu s'y habituer, en conséquence de quoi elle ne portait généralement que celle que Bennet lui avait offert pour Thanksgiving. Depuis leur rupture, elle ne pouvait plus. Elle avait précieusement remisé tous les bijoux qu'elle avait reçus de son architecte dans un coffre qu'elle possédait en banque après s'être trouvée en larmes en les voyant dans sa boîte à bijoux, un matin où elle se préparait à aller travailler. Elle n'avait gardé que cette monstruosité d'Apple, faute d'avoir le temps de se choisir une nouvelle montre qui lui plairait. La laideur qu'elle lui attribuait compensait la perspective qu'elle la tenait également de son ex-compagnon. Pendant quelques secondes, son esprit se perdit dans les souvenirs attribués à cette montre, qui incluaient le premier "je t'aime" de Bennet ; cette idée la frappa, et la poussa à s'activer, plutôt que se laisser submerger par la tristesse. Elle ramassa à la va-vite ses quelques affaires, les glissa dans le grand cabas Saint Laurent avec lequel elle avait fait le voyage. A travers les hublots, le jour tombait doucement, mais elle enfila néanmoins une paire de lunettes de soleil, avant de quitter l'avion. Sur le tarmac, une première voiture les récupéra, Harper et elle, pour les mener au terminal où le véhicule qui devait les mener à l'hôtel les récupérerait. Meredith en profita pour finalement répondre à Harper, après s'être rendu compte qu'elle avait oublié de le faire plus tôt, plongée dans ses souvenirs.
- Je vous ai oubliée tout à l'heure, n'est-ce pas ? Pardon.
Oui, pardon. Elle était ce qu'elle était, et demander l'heure plutôt que regarder sa montre ne la dérangeait pas outre mesure, mais elle faisait normalement preuve d'une politesse à toute épreuve. A fortiori avec Harper, à qui elle ne le disait pas forcément, mais qui lui avait incroyablement facilité la vie ses derniers jours. Sans elle, Meredith se serait sans doute noyée, rien que du fait des problèmes de concentration qu'elle avait actuellement.
- Je dînerai dans ma chambre.
Pour ce qu'elle avait faim, de toute manière ... Elle n'avait pas d'appétit en ce moment, et avec le décalage horaire ... Elle savait pourtant que si elle voulait que ce déplacement ne se passe pas trop mal, il lui fallait prendre tout de suite un nouveau rythme. Hésitant une seconde, elle ajouta :
- Vous dînerez avec moi.
Cela ne ressemblait pas à une question, parce qu'elle ne demandait pas ; c'en était néanmoins une. Harper était libre de refuser si ele le souhaitait mais ... refuser, franchement ? Une seule chose était certaine : Meredith espérait ne pas avoir à rester seule aujourd'hui. Elle avait tout le temps de trouver le temps long. Elle aurait toute la vie pour ça, maintenant qu'elle n'avait plus Bennet.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Harper Spinosa
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 150
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: Quelle indiscrétion! Voir ma fiche
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Bennet l'enfoiré, Lizzie la forte

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Sam 23 Avr - 11:41


...

Meredith lui avait posé une question, Harper y avait répondu et puis... Plus rien. Ce n’était pas réellement dans les habitudes de sa boss de ne pas l’écouter quand elle lui parlait mais malheureusement, vu son poste, Harper avait l’habitude que l’on ne prête pas attention à elle alors, elle ne s’en formalisa pas. C’était surprenant de la part de l’héritière car en règle générale elle était même toujours très polie avec elle mais comme très souvent depuis la mort de ses parents, elle semblait absente, pensive... Pas bien.
Mine de rien et même si cela ne gênait pas foncièrement Harper, elle se sentait embêtée pour sa patronne. Toutes les deux n’étaient absolument pas amies et n’avaient d’ailleurs jamais partagé aucun moment ne serait-ce que de légère camaraderie mais avec les mois passés à ses côtés, la jeune assistante avait appris à l’apprécier à sa façon. Si quelqu’un se permettait de la critiquer devant elle, elle n’hésitait pas à la défendre, par contre, si quelqu’un critiquait Bennet, elle ne disait rien et n’en pensait pas moins. Elle ne pouvait pas se permettre d’émettre un quelconque avis sur sa personne, si cela lui était arrivé aux oreilles, il aurait tout à fait été capable de lui faire perdre sa place. LA place de sa vie selon elle. A son âge, assistante de l’une des plus jeune PDG d’un groupe hôtelier mondial et énorme... Franchement, elle était bien et il était hors de question qu’elle perde cela alors, personne n’avait le droit de dire de mal de Meredith et pour Bennet, elle ne se prononçait pas.
Bref, elle descendit de l’avion à la suite de sa boss et elles montèrent en voiture ou Harper décida de se concentrer sur son téléphone, son agenda, encore et ses notifications sur les réseaux sociaux. Elle était d’ailleurs plongée dans cette histoire de chirurgie de l’architecte quand sa voisine se rappela de son existnce.

__ « Ce n’est pas grave. » En même temps, elle n’allait pas s’offusquer. On le pouvait peut-être avec certaines personnes mais pas avec une princesse récemment couronnée reine. Bien trop délicat pour le moment... Dans dix ans peut-être... Certainement pas aujourd’hui.

__ « Très bien. » Pas de réservation de table au restaurant alors mais faire préparer un repas pour l’arrivée de la reine dans sa suite.
Harper allait appeler le concierge quand Meredith reprit la parole en lui disant qu’elle, Harper, allait dîner avec elle.

__ « Je... Oui, très bien. » « Oh, merde » fut ce qu’elle pensa. Dîner en tête à tête avec Meredith ?! Bon... Mais de quoi allaient-elles parler ?! Puis Harper voulait aller faire du sport, puis... Puis une tonne d’autres excuses qui lui venait en tête mais qu’elle ne pouvait évidemment pas donner à l’héritière !
Elle n’attendit pas et appela le palace pour « un dîner, pour deux, dans la chambre de Mlle Carmichael, dès notre arrivée, merci. »
Tout était de toute façon sous cloche et rien ne serait froid et les bagages ne les rejoindraient pas dans la seconde et plus elles dînaient vite, plus vite Harper serait libre, car oui, ce n’était pas un rêve pour elle que dîner seule avec sa patronne. Toutes les deux n’avaient rien à se dire... Tout à coup, et à cette idée, elle pensa à Joshua et cela la fit sourire légèrement. Lui non plus n’aurait rien à dire à sa boss mais elle était certaine qu’il lui ferait les yeux doux !
Durant le trajet, elles ne se dirent pas grand chose, voire quasiment rien... Le dîner allait être long, très long!

© one more time.

_________________


'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~  ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 815
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Sam 23 Avr - 17:36




Meredith & Harper
Someone to count on ?
"Oui très bien" ? Ce n'était pourtant pas un ordre que Meredith avait donné à Harper en lui proposant de dîner avec elle ; même si les deux jeunes femmes n'étaient pas proches, l'héritière trouvait globalement la compagnie de son assistante pas désagréable. La réponse d'Harper ressemblait pourtant à celle qu'elle lui aurait donné si Meredith lui avait demandé de lui préparer un dossier quelconque ; la jeune femme soupira, déçue de se sentir si seule. Il lui avait semblé que c'était moins le cas depuis qu'elle était à Whistler, mais sans Bennet, il n'y avait personne. Quand il était encore dans le coma, et qu'elle avait avoué à sa grand-mère qu'elle était seule, maintenant, elle ne croyait pas si bien dire. Elle n'avait même personne avec qui elle aurait pu parler de son architecte, et qui aurait pu la conseiller, ou la rassurer. Si, Charles. Mais son meilleur ami était loin, et occupé par la préparation d'une campagne. Meredith avait l'impression de ne pas pouvoir lui parler. De ne pouvoir parler à personne. Elle se sentait étouffer sous la tristesse et pourtant, la partager était impossible. Le seul dont elle aurait voulu l'aide dans une telle situation était justement celui qu'elle avait sorti de sa vie.
Pour s'éviter d'y penser, et de se remettre à pleurer devant son assistante - c'eut été du plus mauvais effet, n'est-ce pas ? - Meredith attrapa sa tablette et se mit à parcourir les emails reçus pendant son vol. Tandis que sa boîte chargeait, le chiffre des mails non lus ne cessait d'augmenter. 75, 96, 123, 167, 213. Au moins, elle avait de quoi s'occuper jusqu'à arriver à l'hôtel. Lentement, elle les ouvrit un à un, classant ceux qui ne l'intéressaient pas réellement, supprimant les mails de listes qui ne la concernaient même pas. Conservant les plus importants dans sa boîte de réception pour les traiter ultérieurement. Par moments, aussi, elle levait la tête pour observer Shanghai sous le soleil couchant mais, à vrai dire, elle se moquait complètement de découvrir la ville. Demain, elle devait passer la journée avec le directeur du Carmichaël, et être présentée au personnel. A la suite de quoi, Harper et elles reprendraient l'avion pour Hong Kong. Leurs dix jours à venir se dérouleraient à peu près tous de la même manière.
Quand finalement les lumières du palace se firent visible, et que la voiture s'arrêta, Meredith attendit qu'on lui ouvre la porte avant de descendre, regarder sa montre et jeter à Harper, par-dessus la voiture :
- J'ai besoin de 45 minutes. Rejoignez moi ensuite.
Puis, plongée dans ses pensées, elle monta les quelques marches qui menaient à l'immense entrée vitrée du Carmichaël Shangai ; là, un homme se présenta à elle comme étant le directeur de l'hôtel et la salua dans un anglais teinté d'accent chinois. Elle lui répondit dans un mandarin impeccable - quelques mots qu'elle avait passé la semaine à préparer avec une répétitrice, pour d'évidentes raisons de politesse. Il l'accompagna jusqu'à sa suite, située évidemment au dernier étage. A peine arrivée à sa suite, elle se précipita dans l'immense salle de bain en marbre - un style élégant, mais plus daté que ce que Bennet faisait, remarqua-t-elle dans une certaine tristesse - et prit une douche, presque froide. L'air ambiant était moite, désagréable, à l'extérieur mais, surtout, laisser l'eau gelée couler sur son corps jusqu'à s'en faire mal était une des seule solution qu'elle avait trouvées pour étouffer un peu la peine de son corps. Douleur physique contre souffrance morale, les minutes qu'elle gagnait ainsi étaient presque précieuses. Elle n'en pouvait plus de cette sensation d'oppression qui la tenait en permanence.
Quelques minutes après, on frappa à la porte de la suite ; sans prendre la peine de se lever du fauteuil où elle s'était installée pour continuer à traiter ses mails, elle cria d'entrer. Le service d'étage était là, une femme de chambre et un serveur, qui s'occupèrent silencieusement de dresser la table dans la salle à manger. Puis, on frappa à nouveau. C'était Harper, qui resta sur le pas de la porte alors que Meredith l'avait invitée à entrer.
- Harper. Venez. Vous souhaitez boire quelque chose ?
D'un geste de la main, elle appela le serveur.
- Une vodka pour moi. Double. Sans glaçon.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Harper Spinosa
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 150
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: Quelle indiscrétion! Voir ma fiche
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Bennet l'enfoiré, Lizzie la forte

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Mar 26 Avr - 10:47


...

Si Meredih espérait une autre réponse que « oui, très bien » , il aurait surement fallut qu’elle demande son avis à Harper sur la question car « vous dînerez avec moi », sortant de la bouche de la big boss ne pouvait amener d’autre réaction que celle que l’assistante venait d’avoir.
Elle n’avait absolument pas pris cette proposition comme une invitation qu’elle aurait pu refuser. Mais qu’est-ce que ça l’ennuyait et ce, surtout en ce moment. Depuis sa prise de position au sein de l’empire familiale Meredith était encore « pire » qu’avant. Complètement à côté de la plaque qui plus est.
Harper comprenait pourquoi. Elle venait de perdre ses deux parents dans un affreux accident de voiture et en plus, son mec, était tombé dans le coma pour s’être trouvé là. Mec qui aujourd’hui semblait ENCORE, l’avoir larguée... Pour quelle raison cette fois-ci ? Avait-elle éternué au lit et cela n’avait pas plu à monsieur ? Ce qu’elle ne l’aimait pas... Du côté de Meredith c’était autre chose. Elle lui avait d’ailleurs semblé réellement folle amoureuse, mais comment tomber amoureuse de ce type franchement ?! Harper ne comprenait pas. Il tirait la tronche, donnait des ordres, hurlait, ordonnait... Bref, si Meredith semblait mal à cause de lui, cela passerait surement rapidement quand elle prendrait conscience du « boulet » qu’elle n’aurait plus à se trainer (en gros).
Donc oui, Harper allait dîner avec Meredith parce qu’elle y avait été contrainte de par la forme de la demande mais également les circonstances.
Quand sa patronne lui indiqua avoir besoin de 45 minutes seule, Harper appela tout de suite le concierge pour l’informer, de cette manière, le repas ne serait pas apporté trop tôt.
Une fois arrivées au palace Meredith partit dans sa suite et Harper rejoignit sa chambre. Belle chambre, sans aucun doute et quelle vue...
La jeune assistante prit une douche rapide et enfila une tenue toute propre. Un pantalon cigarette, un chemisier blanc manches courtes, une paire de Roger Vivier basses. So chic. Elle se maquilla légèrement et... Vu le peu de temps qu’elle eut pour se préparer, laissa ses cheveux naturels. Avec l’humidité, elle s’était remise à boucler instantanément à sa sortie de l’avion...
Quarante-cinq minutes plus tard elle retrouva sa patronne dans sa suite. Frappa et attendit son accord pour entrer et ensuite, pour finalement, s’approcher. Dîner avec elle sans avoir de tâches professionnelles à effectuer était une expérience toute nouvelle qu’elle n’était même pas certaine de vouloir tenter.

__ « Je vous remercie. Un Martini blanc je vous prie. » La fin était pour le serveur, le début pour Meredith.
Elles finirent par prendre leur verre et purent passer à table. Tout ce temps, rien ne s’était vraiment passé. Meredith semblait absorbée dans ses pensées et le temps que le personnel se trouvait là, Harper n’avait trouvé que des banalités inutiles à dire. Autant se taire donc mais ici, le silence était gênant... Vraiment, elle ne se sentait pas à l’aise et pourtant, cette patronne, elle l’aimait bien. Juste... Elle la préférait loin d’elle quand il s’agissait de ne pas travailler !
Elles commencèrent à parler, puis, après avoir retourné cent fois la question dans sa tête, Harper se lança.

__ « Est-ce que... Tout va bien Mlle Carmichael ? Je ne veux pas être indiscrète mais vous ne semblez vraiment pas dans votre assiette... Si vous avez besoin de ... De parler, je suis là. » Non, évidemment que tout n’allait pas bien ! Ses parents venaient de mourir quant au reste, même si Harper ne se sentait pas forcément très à l’aise avec elle, elle pensait réellement ce qu’elle disait.
La jeune femme aimait faire comme si elle s’en fichait mais cela la touchait de voir sa boss aussi mal en point. Elle n’aurait surement pas toutes les réponses mais Meredith méritait qu’on l’écoute si elle se confiait, ce qui n’était vraiment pas gagné. Elle était si seule... Harper l’écouterait et essaierait de la rassurer comme elle le pouvait si L’héritière partageait ses sentiments.

© one more time.

_________________


'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~  ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 815
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Mer 27 Avr - 0:35




Meredith & Harper
Someone to count on ?
La vodka de Meredith n'avait pas fait long feu, tandis qu'Harper et elle prenaient un verre avant de dîner. Abus latent chez l'héritière ? Non. Quiconque la connaissait un tant soit peu savait qu'en matière d'alcool, elle n'abusait jamais, se classant dans la catégorie des amateurs éclairés plutôt que des buveurs patentés. Petit début d'alcoolisme alors, pour éponger un chagrin d'amour ? Non plus. Sa peine ne faisait aucun doute, tout comme son manque d'envie de quoi que ce soit - à part ce qu'elle ne pouvait plus avoir, à savoir Bennet. Mais elle n'était pas désespérée au point de se mettre à boire comme un trou. Contrairement à son architecte, elle ne cherchait pas à garder le contrôle en absolument toutes circonstances, mais l'alcool, comme la drogue ou les médicaments, ne la tentaient pas : elle n'avait plus l'âge de donner l'image de ce spectacle affligeant.
Cette vodka vite avalée avait essentiellement pour but de lui donner du courage pour la suite de la soirée, et du séjour. Courage d'être loin de Bennet. Courage d'avoir rompu avec lui. Courage de travailler comme on l'attendait d'elle alors qu'elle en avait si peu envie. Les journées à rallonge ne lui faisaient pas peur avant, à Whistler, quand Bennet et elle commandaient une salade, et dînaient sur le pouce, sur ce fameux tapis que son architecte ne pensait sans doute pas avoir si bien choisi à l'époque où il avait aménagé son appartement, tout en faisant des plans sur la comète aussi bien s'agissant du palace en construction que de la société de Bennet, parfois. Aujourd'hui, tout cela était une torture. A n'avoir rien envie de faire, le temps lui paraissait long. Elle en était encore à apprendre la société pour bien comprendre chacun de ses rouages, un travail qui lui prendrait encore plusieurs semaines sans doute, alors^même qu'elle aurait rêvé de "mettre les mains dans le cambouis", et retourner à Whistler par exemple. Ce déplacement en Asie, pour venir parader et que ses employés la connaissent, ne la distrayait même pas.
Une fois à table, Meredith s'avéra tout aussi incapable d'être une bonne hôtesse qu'un peu plus tôt, dans le salon. Elle avait pourtant fait cela des centaines de fois, entretenir une conversation futile mais qui ne soit pas gênante de banalité ; Harper, clairement, avait du chemin à faire en la matière, mais elle aurait l'occasion d'observer de plus en plus souvent, désormais. Elle apprendrait. Quoiqu'il en soit, tout cela semblait affreusement pénible à Meredith, qui se demandait maintenant comment elle avait pu imaginer que ne pas être seule serait mieux, quand finalement Harper brisa le silence pour dire quelque chose d'intéressant. Non pas parce que cela la concernait - son ego n'allait pas jusque-là - mais parce que c'était vrai. Relevant la tête, elle la regarda sans sourire, mais sa voix ne trahissait aucun déplaisir.
- Appelez moi Meredith. Vous êtes sensée faire partie de mon cercle rapproché, maintenant.
Son père, lui aussi, avait eu plusieurs personnes pour s'occuper de lui, parce qu'une seule n'y suffisait tout simplement pas. Mais Harper serait toujours son assistante "principale", celle qui la connaissait depuis le plus longtemps, et à qui elle confierait ce qu'elle ne confierait à personne d'autre. Même si Meredith n'était pas douée pour le dire, elle était très satisfaite de son travail, et son inquiétude la touchait. Harper n'était donc pas une machine à arranger les agendas ...
- Est-ce que ... le Blackcomb Scandals en parle ? Est-ce qu'ils disent que Bennet et moi sommes séparés ? [...] Ils le diront bientôt, sinon. Cela vous concerne, après tout. M.Monaghan et moi ne sommes plus ensemble. J'ai mis un terme à cette relation.
De façon plus ou moins volontaire, ce que son timbre de voix ne parvenait à cacher. Elle essayait de prendre l'air détaché, mais intérieurement ... oh, intérieurement, c'était toujours le même maelstrom de douleur, d'incrédulité, et de tout ce avec quoi elle vivait depuis que Bennet et elle n'étaient plus.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Harper Spinosa
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 150
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: Quelle indiscrétion! Voir ma fiche
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Bennet l'enfoiré, Lizzie la forte

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Jeu 28 Avr - 13:10


...

Harper ne l’aurait pas imaginé mais Meredith avait une sacrée descente. Sa vodka avait été avalée en deux gorgées et quelques. De son côté, la jeune assistante prenait plus son temps. Elle ne buvait pas beaucoup même si elle s’y mettait gentiment. Elle ne voyait juste pas l’intérêt de boire beaucoup et ce, même en soirée. En plus, ce soir elle ne pouvait pas se permettre d’avoir un coup dans le nez car elle dînait avec sa patronne, rien que cela.
L’une dînait tandis que l’autre picorait. Décidément, sa boss n’allait pas bien et Harper tenta le tout pour le tout en le lui faisant remarquer et en lui demandant si par hasard, elle ne voulait pas en parler.
Harper ne savait pas à quoi cet état d’être de Meredith était lié. Tellement de choses lui étaient tombées dessus ces derniers temps... Oui, Harper comprenait que ça n’aille pas mais si elle avait su ce qui clochait exactement, peut-être aurait-elle pu l’aider un peu mieux... Faudrait-il encore que Meredith se confie, ce qui ne serait pas gagné mais, pour sa défense, Harper n’avait jamais été non plus très demandeuse ou encore très ouverte sur sa propre vie à l’égard de Meredith.
La jeune femme fut d’ailleurs surprise que l’héritière lui demande de l’appeler par son prénom en lui disant, en plus, qu’elle était censée faire partie de son cercle rapproché. Elle ne se sentait vraiment pas à cette place... Pas encore peut-être. Elle lui répondit donc d’un signe de tête positif accompagné d’un léger sourire.
Ensuite, enfin même, Meredith se confia et parla. Le Blackcomb, Bennet, séparés et le plus important, Meredith elle-même avait mis un terme à leur liaison. Harper se doutait qu’ils n’étaient plus ensemble, évidemment, mais de là à imaginer que c’était du fait de sa boss et que surtout, c’était vrai... Incroyable. Ils étaient un drôle de couple, lui n’était qu’un con mais quand les choses allaient, il semblait réellement amoureux, une fois tous les trois mois quoi... Avant qu’il ne pète un plomb pour allez savoir quelle connerie.
Autre chose, Meredith avait mis un terme à tout cela, alors pourquoi était-elle si triste ?
En premier lieu, répondre à ses questions.

__ « Il y a des rumeurs. Pour le moment ce sont principalement les commentaires sur leur compte Instagram qui en font mention. Le BS, lui-même, est resté discret sur le sujet. » Pour le moment... Plus ne saurait tarder.

__ « Je ne savais pas. Je suis désolée que ça n’ait pas fonctionné... [...] Si je peux me permettre, je pense qu’une fois le choc de la rupture passé, vous serez mieux... Mr Monaghan... Je trouve... Ne vous a pas toujours traitée comme vous le méritiez ou même épaulée. » Mine de rien, sans tout connaître dans les détails, Harper connaissait des informations très privées sur Meredith. Elle savait, par conséquent, que l’architecte l’avait larguée salement alors qu’elle s’était retrouvée enceinte et qu’il l’avait envoyée balader. Elle savait qu’il s’était laissé plus ou moins charmer par Felicity. Elle savait qu’il avait rompu ... Pour une sombre histoire qu’Harper ne connaissait pas exactement mais du jour au lendemain, il n’était plus là et sa boss pleurait... Ce type ne la méritait pas.

© one more time.

_________________


'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~  ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 815
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Lun 2 Mai - 15:15




Meredith & Harper
Someone to count on ?
Des rumeurs ? Les rumeurs étaient détestables. Il en avait toujours circulé beaucoup la concernant, concernant Aly, ou Charles. Tous ceux qui, à New York, gravitaient dans leur cercle et valaient la peine qu'on s'intéresse à eux parce qu'ils étaient plus riches, plus beaux, et plus cool que la moyenne. On lui avait prêté des tas de scandales, des tas de relations ... A l'époque, elle était d'ailleurs sans doute bien plus scandaleuse qu'elle l'était aujourd'hui, mais elle avait pour elle l'impertinence de la jeunesse. Ce qu'elle avait surtout de retenu de ça, c'était que des rumeurs qui semblaient trop vraies pouvaient être prises au pied de la lettre, et générer des tas d'emmerdes supplémentaires. S'agissant de sa rupture avec Bennet, évidemment, elle ne le souhaitait pas ; elle avait toujours l'espoir que les choses s'arrangent mais pour ça, il ne faudrait pas qu'elles aillent trop loin. Si une vraie cassure se faisait ... à cette idée, la nausée monta dans la gorge de Meredith, et elle avala brusquement un verre d'eau pour essayer de calmer son estomac. Rompre avec Bennet de façon définitive n'était tout simplement pas imaginable ; jamais elle ne survivrait sans lui à ses côtés.
- C'est très bien. Qu'ils se taisent. Ca ne les regarde pas.
Meredith avait parlé presque autant pour elle-même que pour Harper, élevant à peine la voix. Cela n'avait sans doute pas beaucoup de sens, mais tant que les choses n'étaient pas officialisées quelque part, noir sur blanc, il y avait toujours un espoir. Espoir qu'elle maintenait en évitant de consulter le site du journal en ligne.
Son assistante, pour sa part, ne semblait pas du tout avoir la même opinion sur tout ça, bien au contraire. Elle était en train de reprocher à Bennet, sans même chercher à atténuer ses propos, d'avoir été ni plus ni moins qu'un mauvais compagnon. Meredith ne parvenait pas à partager cette opinion, pas en s'étant sentie si bien, si sereine, dans les bras de son architecte. Alors que la nausée l'avait reprise, elle se leva précipitamment en direction de sa salle de bains, où elle eut à peine le temps d'ouvrir le robinet avant de rendre sa vodka, et le peu qu'elle avait picoré. Quand elle se releva pour se passe un peu d'eau sur le visage, et surtout se brosser les dents, elle se trouvait l'air misérable : ses yeux étaient rouges, ses cheveux emmêlés ... En deux temps trois mouvements, elle se redonna une constance, honteuse de se donner ainsi en spectacle devant son assistante. Qu'elles discutent de sujets personnels étaient une chose, mais ça ... Le temps qu'elle se rassoie à table, elle avait cependant à peu près retrouvé son allure posée habituelle.
- Je vous prie de m'excuser. Les désagréments de voyager sur des lignes régulières ...
Meredith se moquait bien qu'Harper la croie ou non, elle avait besoin de garder le contrôle pour ne pas s'effondrer. Car elle ne pouvait approuver les mots de son assistante.
- Vous disiez ... Ah oui. Le soutien de Bennet.
Sans même s'en rendre compte, elle était repassée à l'utilisation du prénom de son ex-compagnon.
- Le tableau ne lui semble peut-être pas favorable, mais sans lui, le projet de Whistler n'en serait pas là. Et moi non plus, par la même occasion. Je lui dois bien plus que vous semblez le penser.
Qu'elle ait pardonné "en échange" était normal, non ? Et si Harper avait raison ? Et si ça ne l'était pas tant que ça ?
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Harper Spinosa
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 150
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: Quelle indiscrétion! Voir ma fiche
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Bennet l'enfoiré, Lizzie la forte

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Lun 9 Mai - 21:34


...

La soirée avec sa supérieure s’annonçait particulière. Si Harper ne mangeait en règle générale pas énormément afin de garder sa ligne de danseuse, elle avait trouvé un oiseau encore moins gourmand en la personne de Meredith. En plus, ce n’était pas totalement vrai, avant le sport, la jeune danseuse se prenait toujours une plâtrée de pâtes à faire pâlir un Joshua Caldwell... Tiens, d’ailleurs, depuis qu’elle lui avait donné sa virginité, elle pensait de plus en plus à lui, allant même à s’imaginer dans ses bras dans ses postures peu catholiques. Elle le faisait avant... Mais maintenant qu’elle avait goûté au fruit défendu...
D’une gorgée de vin elle balaya ces pensées et se concentra à nouveau sur Meredith à laquelle elle venait de faire part, sans prendre de gant, de son sentiment envers l’architecte d’intérieur. Si Joshua était plus ou moins considéré dans la station comme un coureur de jupons pas très attentif à ses conquêtes, Bennet, lui, n’était qu’une enflure sans vergogne ! Non, Harper ne l’aimait pas et vu l’état dans lequel il mettait Meredith pour laquelle elle commençait à éprouver quelque chose de l’ordre de l’a sympathie, son avis sur son ex ne risquait pas de changer de sitôt.
Les rumeurs n’allaient donc pas encore bon train concernant l’ex couple doré mais cela ne devrait pas tarder. Harper le savait, bientôt le BS en parlerait et tout le monde irait de son petit commentaire désagréable, ou non.
Alors qu’Harper se resservait en haricots, Meredith se leva et la quitta pour rejoindre la salle de bains. Très bien... Elle finit par revenir.... Ce qi traversa l’esprit d’Harper fut : Manquerait plus qu’elle soit enceinte. Clairement, elle n’était pas bien et que la brune le veuille ou non, cela l’attristait.

__ « Je vous comprends. » Elle, elle avait mal au ventre d’être restée assise si longtemps. Comme si tout s’était plié en elle. Néanmoins, cela ne la rendait pas malade. Peut-être était-ce autre chose ? Surement... Elle était si mal depuis le décès de ses parents.
Toutes les deux reprirent leur conversation comme si de rien n’était.

__ « Je ne sais pas... Je trouve juste, de mon point de vue, qu’il n’a pas toujours été juste envers vous ou même respectueux. Vous... N’êtes pas n’importe quelle fille. Vous êtes, Vous, Meredith Carmichael. Vous méritez plus qu’un homme qui draguera devant vos yeux votre nouvelle assistante... Felicity j’entends. » Harper y allait franco tout en tentant au mieux d’arrondir les angles comme elle le pouvait.
Elle ne voulait pas déballer tout ce qu’elle trouvait de négatif envers l’ex de sa boss. La liste était longue... Il leur faudrait la nuit, et puis, elle n’était pas non plus certaine de ce que Meredith accepterait ou non d’entendre de la bouche d’une simple assistante.

© one more time.

_________________


'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~  ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 815
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Dim 29 Mai - 23:52




Meredith & Harper
Someone to count on ?
Harper pouvait-elle réellement comprendre ce que Meredith voulait dire par "voyager sur des lignes régulières" ? Alors qu'il s'agissait uniquement de cacher sa nausée sous une excuse de lui éviter de montrer dans quel état la situation avec Bennet la mettait ? Comprenait-elle seulement ce qu'il y avait de désagréable à voyager sur des lignes régulières quand on ne prend habituellement que des avions privés ? Avant qu'elle l'embauche en tant qu'assistante en la payant grassement pour ça, elle n'était qu'Harper Spinosa, une jeune adulte insignifiante dans une station de sports d'hiver ... Sa remarque tendait probablement à souligner qu'elle se faisait remarquablement bien au nouveau monde dans lequel elle évoluait, cela dit ; elle devenait politiquement correcte ... Meredith ne se sentait de toute façon même pas agacée à son égard ; en vérité, elle était contente d'avoir à ses côtés quelqu'un à qui elle fasse confiance, et qui ait l'âge de comprendre pourquoi elle était bouleversée de ce qui se passait en ce moment. Un homme, ou une vieille, n'auraient probablement rien compris.
Pour autant, Harper ne faisait guère preuve de diplomatie, ni de magnanimité à l'égard de Bennet. C'était même tout le contraire : elle le descendait, et ce en rappelant à Meredith un des épisodes les moins glorieux de son architecte. Qu'il ait dragué Felicity - ou se soit laissé draguer, ça revenait au même - quand elle était si mal après l'enlèvement ... C'est vrai, qu'il n'avait pas été à la hauteur, à l'époque. L'héritière se rappelait en particulier de cette soirée, à Vancouver. Il avait même été odieux ce soir-là, passant la soirée on ne sait où sans lui donner de nouvelles, avant de lui balancer qu'il était avec Felicity ; elle était convaincue qu'il ne l'avait pas trompée, alors. Ni ce soir-là, ni un autre, mais pour autant, il s'était montré si peu compréhensif avec elle. C'était probablement bien plus grave. *
- Vous croyez ? Ce n'est que peu de choses, comparé à ce qu'il m'apporte ...
Bennet la faisait se sentir, la challengeait ... Il la tirait vers le haut, la protégeait ... Avant leur rupture, il lui apportait nettement plus qu'il ne lui "coûtait", si elle avait dû mettre les choses dans une balance. Pourtant, les paroles d'Harper l'interpellaient : se pouvait-il qu'extérieurement, leur couple donne une toute autre image ? Ne se rendait-elle compte de rien, parce qu'elle était aveuglée par lui ? Mais quand bien même, aurait-ce été grave ? Meredith commençait à se sentir perdue ...
- Harper, vous croyez que parce que je m'appelle Meredith Carmichaël, les hommes devraient me traiter mieux ? Vous êtes tellement loin du compte ...
Attention, l'héritière ne se posait pas en victime. On n'est pas une victime quand on est dans sa situation mais, justement, en tant qu'héritière, elle savait bien qu'elle attirait les vautours. Ce serait pire maintenant. Bennet ne se comportait pas toujours bien mais, au moins, elle était certaine qu'il n'en voulait pas à sa fortune. Il était bien trop fier, pour ça. Non, décidément ... même si ce que son assistante lui disait la faisait réfléchir, elle persistait à se dire qu'elle avait les torts, dans tout ça.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Harper Spinosa
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 150
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: Quelle indiscrétion! Voir ma fiche
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Bennet l'enfoiré, Lizzie la forte

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Mar 31 Mai - 12:28


...

Voyager en avion lui donnait mal au ventre, qu’elle voyage en business, en éco ou même encore dans sa soute, c’était ainsi, que la grande Meredith Carmichael le comprenne ou pas, alors oui ! Quand elle lui disait qu’elle voyait ce qu’elle voulait dire, elle le voyait vraiment, même si el l’occurrence, sa patronne souffrait surement bien plus de son cœur brisé que de son intestin coincé ! Le souci étant qu’elle n’allait rien en dire, trop prude surement... Si seulement Harper savait qu’elle pensait d’elle... Qu’elle n’était QUE Harper Spinosa, une pauvre assistante de bas étage... Si Harper s’était aperçue de cela, elle n’aurait as autant descendu l’architecte. Elle aurait même d’ailleurs pensé qu’au final, Meredith le méritait puisqu’ils étaient semblables.
Après... Voilà, Harper le savait, en travaillant dans ce monde, elle serait forcément amenée à rencontrer des personnes pétant plus haut que leur cul et ne la considérant qu’avec dédain. Mme Harrington (première) ne l’avait jamais traitée ainsi. Meredith, non plus, du moins, elle ne montrait rien. Harper en aurait-elle été blessée, oui, jusqu’à ce qu’elle décide que Meredith, elle-même, ne méritait pas tant de considération. Enfin... Quoi qu’il en soit, rien n’avait été montré et la jeune assistante, trop gentille qu’elle était, ne voulait qu’une chose, que sa supérieure aille mieux.

__ « Des larmes et des angoisses... » Oups, c’était sorti tout seul...

__ « Ma vision d’un couple heureux est peut-être fausse, je n’en sais rien mais selon moi il ressemble plus à celui que forment mes grands-parents qui se sont épaulés toute leur vie, ou au couple des parents d’AJ qui malgré la crise ont su se retrouver sans jamais se déchirer. Plus proche de vous il y a Elinor et AJ également. Ils ont traversés des épreuves sans pour autant chercher à se faire mal. Un couple c’est une équipe. – J’ai l’impression que Mr Monaghan ne cherche que cela, vous faire mal. Vous rabaisser, vous secouer sans vous demander votre avis, vous stresser, vous crier dessus... Je ne juge pas, après, si c’est ce qui vous fait avancer, tant mieux, mais ce n’est pas l’impression que vous donnez. Vous semblez, au contraire, plutôt vivre dans l’angoisse de ses réactions... Etre en couple c’est évoluer à deux, pas évoluer selon les désirs de l’autre. Il me fait penser à un dictateur très franchement. » Sa famille avait quitté l’Italie à cause de Mussolini.
Sur le reste, elle allait peut-être se faire virer pour tout ce qu’elle disait à Meredith mais Bennet n’était qu’un pauvre con. Le genre tyrannique. Elle n’était même pas certaine qu’il possède un bon fond ! En plus de cela, il était égoïste ! Oui, il faisait des cadeaux mais à quel but ? Après, si sa boss était maso... De son point de vue, tout ce qu’elle avait vu apporté par l’architecte avait été des larmes et des coups de stress... Super. Quelle vie heureuse !
A la suite, elle ne répondit pas. En fait, les hommes devraient la traiter mieux car elle était faible, très vraisemblablement. Mr Monaghan aurait peut-être le mérite de l’endurcir, allez savoir.
De son côté Harper passait pour une douce et frêle créature mais lorsqu’il s’agissait de se relever ou de combattre, elle était présente et très persévérante. Elle préférait ne rien montrer mais c’était bien en elle. Meredith ? Qu’était-elle ? Finalement Harper n’en savait rien. L’assistante était supposée connaitre l’assistée par cœur afin d’anticiper mais là... C’était difficile.

© one more time.

_________________


'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~  ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 815
ζ Âge du personnage : 27

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Dim 5 Juin - 0:10




Meredith & Harper
Someone to count on ?
Des larmes et des angoisses ? C'était ce que Bennet lui apportait, selon Harper ? Mais ... il y avait tout le reste. L'envie de se surpasser, de le rendre fier. Une véritable évolution professionnelle. Plus de maturité aussi. Et d'autres choses auxquelles Meredith ne voulait pas penser en ce moment, alors que son architecte ne voulait plus entendre parler d'elle : de la complicité, de l'amour. Leurs ébats. Plus généralement, tous les moments qu'elle avait partagés avec lui, et qui lui avaient apporté tant de bonheur. N'avait-elle jamais eu l'air heureuse, pour qu'Harper pense qu'elle ne tenait que des larmes de Bennet ? Mais ces mots-là n'étaient rien en comparaison de ceux qu'Harper énonça ensuite. Meredith avait dans l'idée qu'entre son architecte et son assistante, cela n'avait jamais été l'amour fou, mais à ce point ? Normalement, l'héritière aurait dû la virer pour ce qu'elle était en train d'affirmer ; Bennet, sans être son patron, lui était supérieur, en quelques sortes. Elle n'avait pas à médire ainsi sur lui, à fortiori en face de l'ex-compagne de l'architecte. Stratégiquement parlant, le choix était douteux.
D'un autre côté, Meredith y voyait également la preuve d'un réel intérêt de son assistante : pour qu'elle prenne le risque de lui dire tout ça, Harper devait vouloir l'aider, d'une manière ou d'une autre. Cela donnait d'autant plus de poids à ses paroles, que Meredith analysa du coup avec attention. Bennet et elle n'auraient donc jamais formé un couple classique, un couple solide ? Ces derniers mois, pourtant, ils avaient été bien ensemble. En fait, jusqu'à l'accident, Meredith avait assez facilement imaginé faire sa vie avec son architecte, quoi que cela signifie exactement. Rester ensemble, et voir de quoi demain serait fait, sans se poser particulièrement de questions. Ce qu'ils avaient fait jusqu'à leur rupture, en fait. La suite, en revanche ... la suite la mettait mal à l'aise. Harper affirmait que Bennet la maltraitait et ... quand Meredith y réfléchissait, elle était forcée d'avouer que son assistante n'avait pas tort. Bennet avait passé des mois à abuser de son influence sur elle. Agacée d'avoir été si peu clairvoyante, l'héritière attrapa son verre de vin, et le but pratiquement cul sec.
- Dictateur est un terme un peu fort, sans doute mais ... vous n'avez pas tort. Bennet a une vision du respect qui lui appartient et ... je n'y ai pas toujours eu droit. Mais il avait changé Harper et enfin ... c'est tout de même bien moi qui l'ai abandonné alors qu'il sortait du coma.
Mais pas sans avoir passé l'éponge un nombre incalculable de fois sur son comportement, autrefois. Meredith attrapa son verre, qu'on était venu lui remplir à nouveau, et le but à peine moins vite que le précédent. Elle commençait à avoir un peu chaud.
- Est-ce que c'est vraiment l'impression que je donne, de me laisser ainsi marcher sur les pieds ? Je devrais vous virer pour ce que vous avez dit mais ... personne ne m'a parlé avec autant de franchise dernièrement. Personne ne me défend jamais. Je suis Meredith Carmichaël, pourquoi faudrait-il le faire ? J'ai déjà tout pour moi, vous comprenez, c'est ce que les gens pensent. Et Bennet ... j'ai l'impression de ne pas m'être rendue compte jusque-là qu'il outrepassait ses droits. Comment se fait-il que vous, vous l'ayez vu ? Est-ce que j'ai été idiote à ce point ?
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Harper Spinosa
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 150
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: Quelle indiscrétion! Voir ma fiche
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Bennet l'enfoiré, Lizzie la forte

MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   Lun 6 Juin - 11:33


...

Dictateur était loin d’être un terme un peu fort selon elle mais chacun son point de vue.
Bennet Monaghan ne la laissait pas décider, il allait jusqu’à lui acheter ses fringues... Des cadeaux, certes, mais mieux valait qu’elle enfile les cadeaux tout de suite. Pareil pour les bijoux... Ce qu’Harper ignorait était tout de même que Bennet, quand il faisait ces cadeaux, prenaient en compte les goûts de Meredith et qu’il tenait réellement à lui faire plaisir. (Je ne défends pas Bennet... Déformation professionnelle...) Tout ce que l’assistante voyait était que l‘architecte imposait. On dîne ici, on fait ça, on par là, tu portes cette robe, ce collier, coiffe toi comme ça, mange ci... Meredith allait finir écrasée sous le poids des désirs de cet homme. Qu’ils se soient séparés était une très bonne chose. Sa supérieure allait pouvoir se consacrer à son entreprise. S’épanouir et se reconstruire. Se retrouver ou même se trouver peut-être. Avant elle était « la fille de » et puis, « la compagne de », aujourd’hui elle n’était plus qu’elle et c’était déjà pas mal.
C’était donc Meredith qui avait lâché l’architecte et ce, au sortir du coma. Comme on disait, il fallait de sacrées couilles pour faire ça ! Franchement, bon, l’assistante était du côté de l’assistée dans toute cette histoire mais le larguer alors qu’il sortait du coma... C’était salaud, même pour un con pareil... Ou pas peut-être ? Oh... Ça lui faisait les pieds !

__ « Ce n’est pas l’impression que « vous » donnez. C’est surtout l’impression que lui donne. Pas que vous vous laissez écraser, mais qu’il écrase parce qu’en réalité, vous n’y pouvez rien. Peu importe votre force de caractère, contre une personne comme lui, avec... Avec ce tempérament, personne ne peut lutter. Je ne dis pas que vous y êtes pour quelque chose, bien au contraire. Je pense juste que le problème vient de lui. » Comment lutter face à lui ? N’avait-il pas toujours raison ? N’écrasait-il pas quiconque irait à l’inverse de ses désirs et de ses pensées ? N’évinçait-il pas toute personne se mettant en travers de son chemin ? Forte de caractère ou non, Meredith n’aurait jamais eu le dessus et puis... Cela, elle ne l’avouerait pas mais, Meredith avait-elle réellement beaucoup de caractère ? A voir.
Pourquoi s’était-elle battue dans sa vie hormis les derniers mois parce que son père l’avait menacée de la déshéritée ? Toute sa vie tout lui avait été servi sur un plateau d’argent. Toute sa vie les gens lui avait léché les pieds. Elle n’avait qu’à claquer des doigts pour obtenir ce qu’elle voulait... Tout cela ne forge pas grand-chose.
Qu’elle puisse être capricieuse, ok, oh que oui. Réellement forte de caractère... ? C’était autre chose. Son architecte d’un autre côté possédait cela sauf que chez lui, c’était bien trop important.
Le fond de sa pensée, elle le garderait pour elle, évidemment.

__ « Non, vous n’avez pas été idiote. Vous êtes tombée amoureuse c’est tout et en même temps, c’est un très bel homme, ça se comprend et ensuite, comme on dit, « l’amour rend aveugle ». Ce genre de personne est très fort, elles soufflent le chaud et le froid... On peut vite se sentir déstabilisé. Vous avez bien fait de mettre fin à tout cela je pense... Ce n’est que ma vision des choses et je me rends compte que je n’aurai peut-être pas dû être aussi franche mais il vous faut penser à vous. » Mais oui !
Les jeunes femmes continuèrent à parler un peu mais finalement la conversation tourna sur des sujets plus légers qui sembla les arranger toutes les deux.
Plus tard dans la soirée, Meredith demanda à Harper de faire envoyer une petite boîte à l’architecte. Ce qu’il y avait dedans, cela ne regardait pas l’assistante mais c’était surement des objets... Des cadeaux rendus ! Meredith reprenait le pouvoir ! Bravo !

© one more time.

_________________


'cause in a sky full of stars
"Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre" ~  ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Asian connexion [PV Harper]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Asian connexion [PV Harper]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» Non! plus de Guerre ,monsieur Harper !
» Les dangers d'un gouvernement Harper majoritaire.
» Bruce Harper
» Saphira Harper .:: Little Angel ::.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: