Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Autorisation de sortie ? [qui veut]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 810
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Autorisation de sortie ? [qui veut]    Dim 22 Mai - 20:05

Qu’il était long de rester ainsi inactive. Une semaine coincée à l’hôpital, c’était long pour n’importe qui. Notamment pour elle qui n’aimait pas ne rien faire, à part quand elle l’avait décidé ou qu’elle en avait besoin. C’était pour cela qu’elle avait décidé d’arrêter un cursus universitaire qui l’ennuyait l’année précédente. Pratiquement un an… Une année mouvementée pour le coup, elle avait été servie. Pas dans le bon sens du terme pour tout. Y’avait eu l’explosion sur le chantier pour lequel elle s’était fait un sang d’ancre pour Joshua et Meredith. Les soucis de Linoy. L’enlèvement qu’elle avait subit avec Meredith, accompagné du licenciement de son père… Deux coups durs qu’elle avait réussi à surmonter avec l’aide de ses proches et d’un accompagnement plus professionnel. Puis le départ de ses parents, qui l’avait un peu attristé. Et maintenant le feu au sweeties… Fortement agitée l’année, oui…

Heureusement, elle pouvait également lister les moments heureux qu’elle avait vécu. Elle avait trouvé un job pour l’été, qui s’était révélé lui correspondre parfaitement. Et sa patronne l’avait gardé, ce qui l’avait mise en joie. Sa soeur s’était mariée et attendait deux bouts de chou. Deux petites crevettes qu’en tatie trop cool elle comptait bien chérir comme il se doit. Puis elle avait rencontré Meredith, puis Charles aussi. Bennet… ouais enfin lui c’était pas un cadeau de son point de vue. Harper également. Elisabeth et Paul, deux colocataires sympathiques. Tout cela compensait n’est-ce pas ? Les premiers jours, allongée sur ce lit avec les souvenirs des flammes dévorant le salon de thé, elle aurait eu du mal à l’affirmer. Limite à se croire maudite, cette année.

Le feu s’était propagé à une telle vitesse… Elle avait été brûlée au second degré selon les médecins, sur la droite du décolleté jusqu’a la clavicule, l’épaule et une partie du bras. Assez profondement pour necessiter l’hospitalisation et être sous surveillance quelques jours. Heureusement, car elle avait eu de la fièvre le lendemain, et ils avaient rapidement soupçonné une infection. Ses bronches fortement sollicités par la fumée de l’incendie se remettaient doucement, et l’équipe médicale avait fait tout ce qu’il fallait pour maîtriser les conséquences de cet accident. Ses pansements étaient refaits tous les jours et, toujours selon les medecins, ses plaies semblaient bien évoluer. D’après eux, elle ne devrait pas garder de grosses cicatrices. Peut-être juste un peu près de la clavicule où la profondeur de déterioration du derme avait été la plus importante.

Le soleil revenait donc, encore plus réconfortant encore. Avec la baisse des anti-douleurs et de la sensation de brûlures, le moral était revenu. Avec les visites aussi. Joshua quand il le pouvait, Linoy tous les jours et même plusieurs fois par jour. Travaillant sur place, c’était plus facile pour elle. Son ventre s’était bien arrondi. Elle concurrençait presque Carrie. Carrie qui elle avait accouchée plus précipitamment que prévu avec cette mésaventure… Ce pour quoi Rachel culpabilisait un peu, et espérait de tout coeur que tout irait bien pour le petit.

Enfin, tout ça pour dire qu’elle avait eu pas mal de visites. Depuis deux jours, elle avait même le droit de se promener dans les couloirs et aller dehors prendre l’air ! Un soulagement pour la gamine qui n’en pouvait réellement plus d’être enfermée. Surtout après ce qu’il s’était passé… c’était quelque peu angoissant en fait.

L’infirmière venait de passer pour lui refaire les bandages quotidiens. C’était encore douloureux quand la peau abimée était manipulée, mais d’après le docteur, c’était bon signe, le système nerveux était toujours opérationnel… Il en avait de bonnes lui, bon signe, bon signe… en attendant ça faisait quand même assez mal ! Elle en avait les larmes aux yeux au début. Maintenant ça allait quand même mieux. D’ailleurs, cette même soignante lui avait signifié à l’instant que sa cicatrisation lui permettrait surement de sortir dans quelques jours… Une libération, même si aucune durée précise avait encore été vraiment évoquée… l’espoir de retrouver la coloc et le quotidien suffisait pourtant à la faire sourire, malgré le chômage technique qui s’en suivrait surement. Elle ne savait pas encore, mais espérait également que les assurances rembourseraient vite les dégâts pour pouvoir réouvrir dès que possible. ça pouvait pas terminer comme ça !

Alerte ! Mauvaises pensées… Elle avait besoin de sortir, de bouger. Elle se leva donc une fois seule, et pris la direction de son “placard” -si tant est qu’on puisse appeller ça un placard…- pour y prendre de quoi se couvrir, en faisant attention à la perf qu’elle trainait dans son sillage. Bientôt elle ne l’aurait plus ! Puis elle sortit de sa chambre, direction l’extérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Caldwell
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 219
ζ Âge du personnage : 25

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): Mer, AJ, Carrie, Paul

MessageSujet: Re: Autorisation de sortie ? [qui veut]    Ven 27 Mai - 20:29


Autorisation de sortie


Tout devenait bizarre en ce moment, à Whistler. ⊹ Depuis quelques semaines, peut-être même quelques mois, les planètes ne devaient plus être alignées pareil : Linoy s'était posée dans la vie - ce qui était une bonne nouvelle pour le coup -, Elijah le fuyait - de la merde, il ne savait même pas pourquoi ! -, et Rachel semblait vouloir cumuler les conneries à la place de leur aînée - de la merde également. C'était d'ailleurs bien pour ça qu'il avait prévu d'aller à l'hôpital aujourd'hui. Pour aller voir comment elle allait, et quand elle pourrait sortir. La coloc n'était pas drôle, sans elle. Rien n'était vraiment drôle en ce moment d'ailleurs. Il avait tout juste envie de sortir avec ses potes, et pas envie de draguer des nanas. Ce dont il avait envie en ce moment n'était pas vraiment accessible, et ça le plombait : se faire une soirée entre frères et soeurs, à quatre, comme avant. Aller à la boxe avec Harper pour qu'elle essaie de lui faire mal avec ses petits poings - mais sans viser son nez, pour une fois. Aller faire le con sur les pistes enneigés avec ses potes. Aller pêcher dans les ruisseaux avec Elijah et leur père. Ouais, la vie était chiante ... Tout ce qu'il lui restait était de passer du temps à la coloc, avec Paul et Lizzie, qui formait un duo déjà tellement soudé qu'ils en étaient chiants. En plus, ils ne s'en rendaient même pas compte. Il était peut-être mélancolique ... il avait passé pas mal de temps à glander dans sa chambre, dernièrement. Pour quiconque le connaissait, c'était tout sauf fréquent.
La seule chose qui l'avait motivé dernièrement, en fait, avait été de s'occuper de Rach. Il était passé la voir tous les jours à l'hôpital, ne serait-ce que quelques minutes, pour savoir comment elle allait, lui raconter les dernières news de la coloc, lui apporter des trucs que Paul préparait ... Après l'enlèvement, c'était la deuxième fois que sa petite soeur se mettait en danger, et pour Joshua, c'était déjà deux fois de trop. Il ne voulait pas voir son petit Sunshine s'éteindre. Il se faisait du souci. Putain de sentimentalisme de merde.
Quand il arriva ce jour-là à l'étage où Rachel avait sa chambre, un sac kraft rempli de bonbons dans les mains, il la trouva dans le couloir, en train de déambuler avec sa perf. Il se rapprocha en quelques enjambées rapides - la dernière fois qu'il avait couru, on l'avait engueulé - et haussa le ton peut-être plus qu'il l'aurait fallu avec elle. Sunshine ! Mais qu'est-ce que tu fais là ! Pourquoi t'es pas dans ta chambre ? Et, tout en parlant moins fort, mais sans être moins directif, il lui attrapa le bras - pas celui de la perf, évidemment - pour la reconduire à son lit, tout en râlant comme une petite vieille. S'il s'était vu ... Allez, on y retourne. Tu peux pas rester calme le temps d'aller mieux non ? Je t'avais amené des becs mais je sais pas si tu les mérites ... C'est pas parce que papa et maman sont repartis que tu dois faire n'importe quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 810
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Autorisation de sortie ? [qui veut]    Mer 8 Juin - 15:15

Rachel avait l’accord des medecins pour déambuler dans les couloirs… c’est donc sereinement qu’elle les arpentait à son rythme de convalescente, c’est à dire pas trop rapidement. D’ailleurs, même si ces derniers temps elle donnait l’impression d’attirer les emmerdes, ce n’était jamais dans la volontée de se mettre en danger ou défier l’autorité. Elle avait eu sa crise d’ado bien entendu, et avait fait quelques conneries dans cette optique là par le passé. Cependant, ses aînés ayant ouvert des voies royales, ses frasques n’en avait pas été vraiment et ses parents surement plus coulants. Quoiqu’il en soit, elle n’était donc pas rebelle au moment où elle avait quitté sa chambre.

C’est pourtant ce qu’elle ressenti quand la voix forte et autoritaire de son grand frère l’invectiva, la faisant sursauter. C’est qu’il avait décidé de l’achever d’une crise cardiaque ou quoi ? Elle s’était immédiatement retourné sur lui, un regard d’abord surpris puis agacée. Mais c’est qu’il l’engueulait en plus, alors qu’elle n’avait rien fait de mal ! Trop étonnée de la situation, il n’eut aucun mal à lui saisir le bras pour l’entrainer dans son sillage comme un retour à la case départ. Elle en avait marre de cette chambre impersonnelle et froide. Terne. Elle voulait aller au soleil, dehors. Il faisait beau aujourd’hui, merde ! Les deux jours précédents avaient été moroses. Elle n’attendit pas qu’il finisse son laïus pour recuperer son bras assez vigoureusement et s’arrêter au milieu de l’allée.

Mais calme-toi ! lui retorqua-t-elle sur un ton similaire à celui qu’il avait employé. Qu’est-ce qu’il t’arrive ! Justement, tu n’as pas besoin de les remplacer… Elle marqua une pause de deux secondes pour voir si son coup d’eclat avait légèrement calmé son frère avant de reprendre la parole plus posément, se calmant elle-même un peu. C’est qu’il avait en partie raison, elle n’était pas encore au meilleur de sa forme et s’emballer de la sorte n’était pas bon. Son coeur tambourinait et sa respiration était plus forte qu’avant l’arrivée de Joshua. Le medecin m’a donné l’autorisation d’aller me promener dehors, je vais mieux Josh… C’est bon.

Ces deux derniers mots avaient été prononcé doucement, comme pour le rassurer. Elle voyait bien que c’était une forme d’inquiétude qui le poussait à être si directif à l’instant. Il avait du avoir très peur quand le feu s’était vu au dessus des batiments de la ville, et quand il avait su que c’était le sweeties qui était parti en flammes. Elle pouvait comprendre qu’il soit plus protecteur encore quand leurs parents étaient parti en lui laissant la petite derniere dans les pattes, et que celle-ci semblait être devenue un aimant à danger. Peut-être même qu’il se sentait responsable d’elle, ce qui ne serait pas étonnant. Pourtant elle allait bien, aussi bien que possible malgré les circonstances.

J’en peux plus de cette chambre, j’ai besoin de prendre l’air et j’ai la permission de mon medecin… Tu veux pas plutôt m’accompagner ? rajouta-t-elle avant qu’il n’ai pu reprendre la parole pour lui rétorquer elle ne savait quel argument de prudence extrème. Elle avait vraiment besoin de sortir, et sa question aurait presque pu passer pour une supplique.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Caldwell
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 219
ζ Âge du personnage : 25

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): Mer, AJ, Carrie, Paul

MessageSujet: Re: Autorisation de sortie ? [qui veut]    Sam 25 Juin - 10:42


Autorisation de sortie


Ah ! Si même Sunshine s'y mettait, on n'était pas sorti de l'auberge ! ⊹ OK, il s'était peut-être montré un peu virulent à son égard, parce qu'il avait été surpris de la trouver en train de déambuler dans le couloir, accrochée à sa perf, et pas tranquillement en train de se reposer dans sa chambre. Mais enfin ... c'était pour son bien ! Elle avait quand même été brûlée au deuxième degré, elle en porterait sans doute la cicatrice toute sa vie, elle ne pouvait pas prendre son rétablissement à la légère ! Et comme les parents n'étaient plus là pour faire preuve d'autorité avec elle, il fallait bien que quelqu'un le fasse. Sa répartie virulente l'avait toutefois surpris, le laissant muet sur le coup : il n'avait pas l'habitude de voir Rachel s'enflammer comme elle venait de le faire, elle qui était en règle générale plutôt un ange de gentillesse croisé avec une boule d'énergie. Et quand finalement il reprit la parole, après l'avoir laissée l'incendier un peu, il était "calmé". En tout cas, décidé à ne pas se prendre la tête avec elle. La vie était trop chiante en ce moment pour en plus se rajouter une dispute avec sa soeur. Bon OK. Mais tu te rends pas compte ... D'abord, il y a eu cet enlèvement, et maintenant ça. Je sais que c'est pas ta faute, surtout pour l'enlèvement ... Il ne parvenait d'ailleurs pas à pardonner à Meredith, l'amie de Rachel qui avait été visée ; sa soeur était "juste" au mauvais endroit au mauvais moment, mais si toutes les deux ne s'étaient pas fréquentées ... ... mais fais gaffe à toi. On t'aime nous ! Et Dieu sait qu'en ce moment, rester unis était compliqué. D'abord, il y avait eu cette dispute qu'il avait vue avec Linoy, et qui était de sa faute, et qui avait duré bien trop longtemps. Et ensuite, le départ de leurs parents, l'éloignement d'Elijah ... Hors de question qu'il se passe encore quoi que ce sit avec Rachel. Bon, de toute façon, avec le Sweeties HS, Sunshine ne reprendrait pas le boulot avant un moment.
Puisqu'elle lui demandait de l'accompagner, il attrapa son bras. Au moins, il pourrait garder un oeil sur elle comme ça. Tu as le droit d'aller jusqu'où ? Dehors, dans le parc ? L'avantage d'habiter un endroit si particulier que Whistler, ses 10000 habitants et ses 2 millions de touristes, était qu'ils avaient tout ce dont peut rêver une "vraie" ville, mais dans un cadre naturel. Le vaste parc de l'hôpital, situé aux confins de la localité, donnait sur un paysage de montagnes que personne ne reniait. Certains venaient même ici pour se promener, sans besoin de soins médicaux. Et du coup, le médecin sait quand tu sortiras ? Comment va ta boss ? Carrie Peterson était la meilleure amie de Linoy, en sus d'Eve que tous connaissaient depuis longtemps, et Rachel n'en disait que du bien. Ce qui lui arrivait était un drame dont Whistler avait abondamment parlé, et même si ces histoires de grossesse et de maternité ne parlaient pas beaucoup à Joshua, il n'avait pas un coeur de pierre, à se foutre de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 810
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Autorisation de sortie ? [qui veut]    Dim 17 Juil - 19:16

Heureusement, l’inédit de son haussement de voix eut l’effet escompté sur le jumeau tempétueux. Même s’il tenta de justifier son protectionnisme excessif en lui rappella combien elle avait été en danger en peu de temps. Le regard blasé de la cadette du lui faire préciser que ce n’était pas sa faute… ou pas, mais termina uniquement sur un conseil, plein de bon sens. Oh si, figure-toi que j’ai justement eu pas mal de temps pour me rendre compte depuis une semaine… Je fais et ferai au mieux pour éviter tout objet tranchant, pointu, tout risque potentiel… plaisanta-t-elle, rajoutant un peu au côté mélodramatique de la tirade de son frangin. Comment aurait-elle pu prévoir les tuiles qui lui étaient tombé dessus, à part en arrêtant de vivre et d’être elle-même ?

C’est donc bras dessus bras dessous qu’ils reprirent le chemin que Rachel avait deja entamé, direction le parc extérieur. Ouaip, le parc, devant, sous les cèdres… L’endroit ombragé et les bancs disposés dessous permettait aux malades et patients de l’hôpital de profiter de l’air sans risquer insolation ou coup de chaud. Puis les grands conifères n’empêchaient pas de profiter des magnifiques paysages environnants. Des petits chemins entrecroisés serpentaient dessous, créant de larges plates bandes, tantôt vertes, tantôt garnies de pleins de fleurs et feuillages colorés.

Le médecin n’a encore rien dit, mais l’infirmière qui est passé refaire mon bandage a évoqué quelques jours… C’est deja ça ! Le duo avançait lentement vers la sortie, et Rachel fut saluée par deux trois malades avec lesquels elle avait deja discuter. Mais elle restait contre son frère, contente de l’avoir près d’elle. Elle s'y accrochait même peut-être un peu plus qu'à l'accoutumée. Carrie va pas trop mal, du moins physiquement. Je crois que c’est plus compliqué pour son petit, qui du coup est prématuré… Je ne l’ai pas vue ces derniers jours… Et après tout, elle savait que sa patronne avait surement bien mieux à faire que de passer la voir tout le temps. Entre sa vie de famille, son bébé qui nécessitait toute sa présence et les conséquences de l’incendie. Je ne sais pas comment ça va se passer pour le Sweeties par contre…
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Caldwell
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 219
ζ Âge du personnage : 25

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): Mer, AJ, Carrie, Paul

MessageSujet: Re: Autorisation de sortie ? [qui veut]    Dim 28 Aoû - 16:33


Autorisation de sortie


A cette période de l'année, Blackcomb redevenait agréable. ⊹ La station vivait au rythme des saisons, l'hiver dirigeant tout, évidemment. Jusqu'à la fonte des neiges, d'ailleurs, vivre dans la station équivalait à vivre dans une sorte de rêve ; le tourisme aidant, la ville faisait de gros efforts pour ressembler à Noël, pendant plusieurs mois. Chaque année, le 1er décembre, une cérémonie était organisée pour le lancement des illuminations, qui restaient généralement en place jusqu'au 20 mars. Là, on abordait la période la plus merdique de l'année : les tonnes de neige tombées pendant l'hiver fondaient, se transformant en une espèce de boue qui délavait les sols. Les pistes étaient impraticables pour le VTT, le froid n'était pas vraiment parti, le chaud pas vraiment encore là. Pendant quelques semaines, on se croyait dans les plus mauvais clichés de l'Angleterre, ou de l'état de Washington. Fort heureusement, cette période était maintenant passée : la verdure dans les arbres revenait, les sols étaient secs. Il faisait même bon, quand Rachel et lui se trouvèrent dehors. Tant mieux, car il venait de se rendre compte que sa soeur n'avait même pas un cardigan à mettre par-dessus son corsage. On marche un peu, ou tu veux t'asseoir ? Ainsi qu'il l'aurait supposé, Rachel ne se sentait pas fatiguée, et tous deux partirent tranquillement à travers les allées, pas tant pour préserver sa soeur que parce que leur discussion les ralentissait. D'ici quelques jours, Rachel serait donc en mesure de sortir. C'était une bonne nouvelle, vraiment excellente, et qui rassurait Joshua plus encore qu'il l'aurait supposé, en fait. Tu me diras quand exactement, je prendrai une journée pour venir te chercher. Journée que son patron lui accorderait sans problème. Après le sabotage sur le chantier, la construction avait pris du retard, mais ensuite, tous les ouvriers avaient travaillé à un rythme dément et fait des heures sups. Désormais, ils étaient même presque en avance ; ç'avait été une période fatigante, mais rémunératrice, et en remerciement pour les plus acharnés, son boss accordait un jour par-ci par-là, si tant est qu'il soit justifié. L'argent qu'il avait gagné serait d'ailleurs le bienvenu : outre la question de la santé de la patronne de Rachel et de son bébé, à laquelle Joshua ne savait pas bien quoi répondre, l'avenir du Sweeties serait un point clé dans les semaines à venir. Si le salon de thé ne pouvait pas rouvrir tout de suite, Rachel n'aurait plus de boulot ; pour l'instant, il aurait de toute manière été hors de question qu'elle reprenne, mais ensuite ? Eh ben ... vous allez faire marcher les assurances ou un truc comme ça non ? De toute façon, on se débrouillera bien, l'important pour l'instant c'est de finir de te remettre sur pieds. Elijah ou Linoy sont venus te voir, dernièrement ?


Dernière édition par Joshua Caldwell le Lun 26 Sep - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 810
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Autorisation de sortie ? [qui veut]    Dim 11 Sep - 17:34

Le soleil et l’air frais la firent sourire de bonheur. Littéralement. Il n’y avait qu’après des épreuves aussi traumatisantes qu’un bar en feu que le simple contact de l’air et de l’extérieur pouvait vous devenir un instant magique et précieux. En bonne compagnie c’était encore mieux, et Joshua était tombé à pic pour jouer ce rôle. En plus, il ne faisait pas vraiment froid, pas excessivement chaud. Une agréable promenade s’annonçait. On marche si ça ne te dérange pas… Trop souvent assise sur mon lit, se contenta-t-elle de confirmer à sa question. Ils s'assiéraient plus loin si jamais la fatigue venait à se faire sentir.

Le pas était calme et régulier, et l’environnement apaisant tant qu’aucune sirène ne retentissait, indiquant l’urgence d’un transport de malade. D’accord, dès que je sais, t’es le premier informé. Mais ça ira pour ton job, ça ne posera pas de problème ? s’inquiéta-t-elle tout de même. Bon, elle se doutait que s’il le proposait, c’est qu’il pouvait se le permettre, mais connaissant son frangin il pourrait tout aussi bien se le permettre en envoyant bouler son patron qui lui ne le permettrait pas… Autant s’assurer qu’elle ne serait pas à l’origine d’une autre perte d’emploi. Déjà qu’elle-même ne saurait pas quand elle pourrait reprendre… Et de fait, comment elle allait pouvoir assurer sa part à la coloc… Bon, elle savait qu’elle pourrait compter sur la famille, entre Josh, Linoy et leurs parents… mais elle n’aimait clairement pas l’idée de dépendre encore d’eux, même si ça ne serait que temporaire.

Joshua dut remarquer son léger air préoccupé sur son visage, puisqu’il repris la parole pour lui assurer qu’ils se débrouilleraient. Il avait, semblait-il, également réfléchit aux conséquences de ce chômage forcé. Oui, j’imagine. C’est Carrie qui va s'en occuper, mais le feu s’est déclenché par le four, donc ça devrait aller… y’a pas de raisons… n’est-ce pas ? Le feu était du à du matériel défectueux, elle n’avait rien fait de mal en l’allumant ou en sortant les muffins ? Elle se repassait cette matinée en boucle depuis une semaine, et venait à douter de tout. Oui ils sont passés. Linoy essaie de passer tous les jours, avant ou après ses gardes. Elijah que deux fois, et il n’est pas resté très longtemps à chaque fois… Il m’a donné l’excuse de ses études qui lui demandait beaucoup de temps, mais j’ai eu la fâcheuse impression qu’il éludait les questions un peu trop personnelles… Tu sais quelque chose toi ? Il m’inquiète un peu…
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Caldwell
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 219
ζ Âge du personnage : 25

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): Mer, AJ, Carrie, Paul

MessageSujet: Re: Autorisation de sortie ? [qui veut]    Mer 28 Sep - 23:43


Autorisation de sortie


Evidemment, marcher ne le dérangeait pas, surtout si c'était sa petite soeur qui le lui demandait. ⊹ D'ailleurs, dans l'absolu, il comprenait son besoin de bouger, imaginant ce que pouvait être une journée passée dans sa chambre d'hôpital. Il avait toujours en tête, aussi, les images d'Harper bloquée dans son lit faute de pouvoir bouger. Harper ... il ne pensait pas à elle tout le temps, pas souvent même, mais chaque fois qu'il le faisait, il ressentait comme un pincement. Aussi surprenant que ça puisse paraître, indépendamment de coucher ensemble, ils avaient fini par devenir potes, amis peut-être. Ils s'étaient même rapprochés amicalement bien avant que Josh parvienne à la mettre dans son lit, ce qui lui faisait dire que ça ne voulait rien dire. C'était sa partenaire de boxe qui lui manquait, voilà tout. Ca me va, c'est toi qui décides. Dès lors qu'elle avait l'autorisation des médecins, lui estimait ne plus avoir son mot à dire, et avec le beau temps ...
Tandis qu'ils cheminaient, tranquillement, la question du retour à la colocation de Rachel se posa naturellement. Joshua espérait que ce serait pour bientôt et, à en croire Sunshine, ce pourrait bien être le cas, ce qui le mit immédiatement en joie. Non non, t'en fais pas ! On a accumulé tellement d'heures sups que le boss sait plus comment nous les rendre ! Et d'ailleurs, Josh n'était pas particulièrement intéressé à les récupérer : l'argent qu'il pourrait obtenir en se les faisant payer le tentait beaucoup plus mais au moins, il était certain de pouvoir aller chercher sa soeur à l'hôpital quand il le faudrait.
Ensuite ... ensuite c'était un peu le flou sur ce qu'il adviendrait de Sunshine. Dans l'immédiat, il n'était pas envisageable qu'elle reprenne le boulot, déjà parce qu'elle aurait sans doute besoin d'encore quelques semaines pour se remettre. Aussi, Joshua savait par Rachel et Linoy que les choses n'allaient pas fort pour Carrie, la patronne de Rachel : elle-même n'avait pas été blessée, moins que Sunny, mais elle avait accouché très prématurément et le bébé n'allait pas bien. Prématuré, détresse respiratoire, tout ça ... ça ne parlait pas vraiment au conducteur de travaux mais en tout cas, il comprenait que la patronne du Sweeties avait plus urgent que relancer son salon de thé, pour le moment. Et puis, finalement, le dernier problème était qu'il n'y avait plus de salon de thé. Il faudrait reconstruire, ou s'installer ailleurs, ou ... Joshua ne savait pas mais, en tout cas, rien n'était possible à courte échéance. Non, y'a pas de raison. De toute façon, faut vous remettre toutes les deux, pour l'instant. Et la coloc serait un meilleur environnement que l'hôpital pour ça, n'est-ce pas ? Enfin, au moins, Rachel confirmait qu'elle avait eu de la visite même si, aux yeux de son aîné, ce ne serait jamais suffisant. En fait, c'est surtout l'attitude d'Elijah, son jumeau, que Joshua ne comprenait plus. Il évitait d'en parler, mais tout ça lui trottait dans la tête pratiquement en permanence. Eli c'était ... eh bien, c'était son jumeau. Son double. Un peu comme s'ils étaient chacun un morceau de l'autre, alors le voir s'éloigner comme ça ... ça faisait mal. J'en sais rien non. Quand on se voit, il ne parle pas. Enfin ... pas de trucs comme ça. Je sais qu'il se plaît à la fac, qu'il aime les études qu'il suit et, dernièrement, il m'a parlé d'aller continuer sur Vancouver. Je comprends pas ce qu'il a ... Mais on devrait pas parler de choses qui fâchent. Ca s'arrangera. L'important, pour l'instant, c'est toi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autorisation de sortie ? [qui veut]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Autorisation de sortie ? [qui veut]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pré-au-Lard et ses boutiques
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Problèmes liés à la demande d'envoi d'informations du client DOFUS
» Duvalier veut-il redevenir président?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: