Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Welcome to New York [PV Rachel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 829
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Welcome to New York [PV Rachel]   Sam 27 Aoû - 0:10




Mer & Rachel
So happy !
Meredith était ravie : l'avion de Rachel atterrirait incessamment sous peu, pour un week-end dont elle comptait bien profiter à fond. Leur seul impératif, d'ici à lundi matin quand son amie était sensée repartir, était l'essayage de leurs robes respectives pour le mariage, fixé le 24 septembre et dont la date approchait bien plus vite que Meredith l'aurait imaginé. Globalement, elle se sentait sereine néanmoins : en dehors de quelques points vraiment spécifiques, comme le choix des fleurs par exemple, sa wedding planner ne se débrouillait finalement pas si mal. S'il fallait dire que les choses coinçaient, c'était plutôt du côté de Bennet, qui ne faisait pas toujours les efforts que son épouse aurait espéré. Ce mariage, dans l'esprit de l'héritière, n'avait d'autre vocation que de satisfaire leurs relations mondaines, et redorer un peu leur blason. Cette idée-là ne venait d'ailleurs même pas d'elle, mais de son chargé de relations publiques, car même si, finalement, Bennet était ressorti du tribunal totalement absout après que Stephen avait porté plainte contre eux, le mal était en quelque sorte fait. On avait beaucoup parlé de cette histoire à New York, trop sans doute. D'où l'idée de son PR de médiatiser discrètement leur seconde union, de manière élégante, pour contrebalancer la mauvaise impression des dernières semaines. Dans les conditions qu'on lui avait proposées, Meredith avait accepté, mais son mari refusait de se plier au jeu et, parfois, elle se sentait seule quand il s'agissait de décaler l'interview prévu de très longue date avec un magazine d'art de vivre. Comme aujourd'hui, en vérité. Bennet avait catégoriquement refusé de se dégager du temps dans la semaine à venir, et Meredith avait dû appeler son PR pour lui dire de se débrouiller pour décaler à la semaine suivante.
Maintenant que cette contrariété finalement mineure était réglée, l'héritière n'avait plus qu'à se laisser conduire à l'aéroport, et y attendre son amie. Ses bagages seraient amenés directement à l'appartement, si bien qu'elles n'auraient pas à attendre. Meredith n'avait jamais eu l'habitude d'attendre. En chemin, elle fit arrêter la voiture, et envoya Sean - qui avait plus que jamais sa place comme garde du corps maintenant que Carmichaël Resort et la fortune de ses parents étaient à elle - lui acheter des chocolats, dont elle avait envie depuis quelques jours déjà. Ce fut la dernière interruption jusqu'au tarmac, où l'avion avait déjà atterri. A la seconde où elle vit son amie descendre les marches jusqu'à elle, Meredith se précipita hors de sa voiture, un sourire ravi aux lèvres.
- Racheeeel ! Ce que je suis contente de te voir !
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 811
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Dim 28 Aoû - 20:00

Ce week-end, elle débarquait à New-York ! La destination qui fait rêver même si on adore son petit coin de campagne perdu dans les montagnes canadiennes. Mais plus que cela, ce week-end, elle le passait avec Meredith, et ça c’était encore plus top ! Les deux jeunes femmes étaient à présent de vraies amies, et Rachel avait été extrêmement touchée que l’héritière de l’empire Carmichaël lui demande à elle, petite provinciale étrangère, d’être sa demoiselle d’honneur. Et ravie bien entendu ! Pleine de bonne volonté, elle ne savait cependant pas trop encore comment devait se comporter une demoiselle d’honneur dans le monde huppé de Merry. Elle verrait bien sur place, serait de toutes les sorties que pourrait avoir Meredith, donnerait son avis et tâterai le terrain sur certaines questions - comme l’enterrement de vie de jeune fille -, comptant aussi un peu sur l’aide ou les conseils de Harper si elle avait un doute. D'ailleurs, elle espérait la voir également ce week-end, puisque la whistler girl n’était plus non plus dans leur ville natale.

D'ailleurs elle le sentait parfois à l’humeur de son frangin même s’il ne s’étendait pas sur le sujet.

Bref ! L’avion amorçait enfin l’atterrissage et la gamine trépignait de poser le pied sur le sol américain. Revoir son amie qu’elle n’avait pas vu depuis de trop longs mois. Longs mois éprouvants, pour elle bien sur, mais surtout pour la rousse. Depuis la mort de ses parents, les événements s’étaient enchaînés et pas pour le meilleur. Heureusement, ça semblait s’arranger, en attestait le mariage en préparation. Hiiiiiiiii ! Rachel savait déjà que ce serait grandiose ! Suffisait de voir ce que Meredith avait pu proposer pour le mariage d’AJ et Elinor à Vancouver… Alors pour son propre mariage, surement hyper médiatisé, à New-York… C’est bien simple, Sun s’attendait uniquement à un mariage de princesse à la Disney ! Et elle serait aux premières loges !

Les roues de la carlingue touchèrent terre, et l’avion se stabilisa. Les minutes étaient ralenties, l’impatience de la passagère perdue au milieu des autres était palpable.

Elle laissa sortir le monde, c’était long. Mais elle avait eu cette consigne et l’information qu’une voiture viendrait la chercher. Mariage de princesse, je vous le dis ! Contre toute attente, la benjamine Caldwell commençait à s’habituer à ce faste et à ne plus lutter contre. C’était le monde et la façon de vivre de son amie, elle l’acceptait et le respectait. Appréciait aussi, bien entendu mais n’y voyez là aucune forme de vénalité.

Puis vint le moment de descendre enfin. A la porte de l’avion, elle aperçut la voiture. Un sourire se dessina sur ses lèvres, enfin elle y était. Puis elle commença a descendre les marches, et vit une silhouette sortir et courir vers elle.  Elle se hâta, manqua de peu de louper une marche vers la fin, et ne put s’empêcher de prendre son amie dans ses bras quand celle-ci la salua. Meredith ! Une étreinte longue, dans laquelle Rachel insuffla tous les sentiments cristallisés depuis des mois. Une fois relâchée, elle regarda la jeune mariée rayonnante : Moi aussi, ça me fait tellement plaisir de te voir et d’être là ! Tu m’as manqué à Whistler ! Tu as l’air en pleine forme et radieuse !
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 829
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Mer 31 Aoû - 20:08




Mer & Rachel
So happy !
Allez savoir pourquoi, en présence de Rachel, Meredith faisait souvent preuve de bien plus d'exubérance qu'avec quiconque. Peut-être parce que Rachel elle-même était énergique au possible, ou en raison de ce qu'elles avaient traversé ensemble. Quoiqu'il en soit, l'héritière n'était jamais sur la retenue avec Sunshine, et cet après-midi ne faisait pas exception à la règle : sans prêter la moindre attention à qui, de son personnel ou autour d'elles, pourrait les voir, Meredith avait sauté dans les bras de son amie. Il faut dire aussi que leurs existences à toutes les deux avaient été bien trop bouleversées dernièrement, d'enlèvement en incendie en rupture. Il était temps que la vie reprenne son cours sans qu'elles aient à considérer un simple week-end entre fille comme une bénédiction. Enfin ... "simple". Si l'on excluait le fait que le but premier de la visite de Rachel à New York était l'essayage de sa robe de demoiselle d'honneur, et celui de la robe de mariée de Meredith.
- Moi aussi je suis tellement contente de te revoir ! Tu as l'air remise de l'incendie. Mais quand même, tu aurais dû me laisser t'envoyer le jet.
Rachel ne l'avait pas voulu, au motif de ne pas abuser de la bonté de Meredith, qui, dans l'absolu, appréciait cette réaction : quand on était à la tête d'une fortune comme celle de sa famille, les pique-assiettes étaient nombreux, et il fallait toujours être sur ses gardes. Avec Rachel, rien de tout ça : son amie s'émerveillait, mais ne demandait jamais rien, et insistait régulièrement pour payer sa part, et régler la note quand elles allaient prendre un verre ou déjeuner quelque part. Cela faisait partie des choses qui incitaient d'autant plus Meredith à se montrer généreuse, et qui avaient pesé dans la balance quand il avait fallu choisir une demoiselle d'honneur : Rachel n'appréciait pas Meredith Carmichaël, elle appréciait Meredith tout court. C'était tellement rare, que c'en était encore plus chouette. Bras dessus bras dessous, l'héritière conduisit son amie à la voiture.
- Tu n'es pas trop fatiguée après le voyage ? J'avais pensé qu'on pourrait aller goûter. Il y a ce super salon de thé que j'adore, ils ont des cookies à se pâmer. J'ai tellement envie de cookies en ce moment ! Mais si tu es fatiguée, on peut d'abord s'arrêter à la maison. On vit chez Bennet.
Précision qui n'avait que peu de valeur dans la mesure où Rachel ne connaissait pas le penthouse Carmichaël, que Meredith avait d'ailleurs définitivement décidé de mettre en vente, mais au moins son amie saurait à quoi s'attendre quant à l'endroit.
- Il rentrera tard ce soir. La comédie musicale est à 19h, alors en sortant, on peut aller manger quelque part. Harper sera avec nous, d'ailleurs, je me suis dit que ça te ferait plaisir de la voir. Elle sort avec ton frère, non ? Mais si tu préfères te poser au calme, on a tout le week-end. Tant qu'on va essayer nos robes, tu décides pour tout le reste !
Meredith, elle, connaissait New York comme sa poche. En tout cas, Manhattan. Elle n'allait que rarement se promener en dehors de son carré magique de l'Upper East Side, quoique dernièrement, avec Bennet, elle se soit montrée plus aventureuse. Mais il y avait déjà là de quoi s'occuper pour des jours et des jours.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 811
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Ven 2 Sep - 22:47

Leurs retrouvailles étaient chaleureuses et enjouées. Avec le recul, qui aurait pu croire cela à leur première rencontre ? Elles étaient tellement différentes… Et pourtant. Les deux jeunes filles avaient créé une amitié bancale au début, mais où chacune voulait y croire. Bon, avoir traversé le traumatisme de l’enlèvement, de l’enfermement ensemble durant plus de 48h, sans savoir si elles survivraient, ça les avait indéniablement lié à jamais. C’était derrière elles maintenant, et malgré les mois qui s’étaient écoulés depuis, Sunshine avait une sensation intense au fond des tripes alors qu’elle retrouvait sa comparse de galère. Comme si l’éloignement avait ravivé à l’inverse le sentiment d’insécurité d’alors, que l’étreinte qu’elles venait d’échanger apaisait déjà.

Mais à cet instant là, nulle analyse de la part de la jeune Caldwell. Elle vivait simplement l’instant présent. Le sourire de Meredith, et leur week-end qui s’annonçait bien. Sans compter que ça la changerai du chalet et de Choups, de la routine et des allées et venues des autres colocataires. Ne pas avoir de boulot, ça faisait tourner vite en rond. Et elle ne savait pas tourner en rond.

Arrêtes, tu vois bien que je suis arrivée sans encombres et entière ! plaisanta Sun en ouvrant grand les bras. La forme ! Tout cicatrise bien, c’est derrière. Enfin, y’avait toujours la cicatrice bien visible sous la clavicule, et des soins encore réguliers pour l'endroit le plus abîmé, mais le médecin lui avait assuré qu’elle était saine et s’estomperait avec le temps. Rachel ne s’en faisait donc pas, puis c’était comme une blessure de guerre, une preuve qu'elle était une survivante. Celle là, elle se voyait, elle était son trophée.

Ah, très bien, affirma-t-elle à l’information du lieu de chute du week-end. Il fallait s’en douter, elle était tout de même là pour se trouver une robe pour le mariage de son amie avec l’architecte, même si elle l’appréciait peu. Bon, depuis qu’il lui avait offert un opéra en compagnie de Merry, elle lui laissait le bénéfice du doute. Le sourire était donc poli, et elle ferait au mieux pour que cette fois tout se passe bien avec le fiancé… Son hôte précisa de suite qu’il ne serait là que tard le soir même, ça limitait les intéractions… L’avait-il fait exprès ? La brune n’était pas là depuis assez longtemps pour le dire. Les deux femmes s’approchaient de la voiture et y montèrent. Elle n’aperçut pas le chauffeur, mais avait salué Sean qui était sorti pour les laisser s’installer en toute sécurité.

Le véhicule restait dans le standing de la PDG de Carmichaël Resort. Se trouver à l’étroit là dedans, impossible. Ce programme me convient ! Le goûter c’est parfait et les cookies, on dit jamais non ! J’ai bien plus faim qu’envie de me reposer. J’arrive pas à croire que je suis à New-York ! s’exclama-t-elle comme tout bon touriste fraichement arrivé, alors que la voiture démarrait pour quitter l’aéroport. Et mes valises ? réalisa-t-elle par réflexe. Le sourire amusé de la rousse lui confirma que la question était bête quand on partait avec Meredith Carmichaël. On ne s’encombrait jamais de ces détails. Ok, ils seront chez Bennet, c’est ça ? Bref… rigola-t-elle pour revenir au programme de la soirée. Oui, Harper sort avec Joshua aux dernières nouvelles… Elle va bien ? ça me fait plaisir de la voir, oui. Préciser que l’absence de la dancing queen à Whistler agaçait son frangin ? Inutile, Meredith était la patronne de Harper tout de même. Du coup on va voir quoi ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 829
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Mer 14 Sep - 23:46




Mer & Rachel
So happy !

"Sans encombres et entière" ... Rachel avait une manière de voir les choses que Meredith ne comprenait parfois pas, origine sociale oblige. Elle avait sûrement voyagé en classe éco ! L'héritière ne connaissait même pas cette épreuve, mais elle le voyait ainsi : comme une épreuve. Pour elle, un vol ne se concevait pas sans un minimum de confort. Enfin ... Elle était là, et c'était bien le principal. Et, tandis que les filles montaient en voiture, direction le salon de thé puisque Rachel avait donné son accord, Meredith sourit alors qu'elle évoquait ses bagages. Tout de même ! Pour le coup, il était hors de question qu'elles s'ennuient avec ça, et la PDG de Carmichaël Resort avait donné ses instructions à ce sujet : quand elles rentreraient toutes les deux, les valises de Rachel seraient déjà défaites et rangées dans la chambre d'amis qu'elle occuperait pendant son séjour.
- Je ne voulais pas qu'on perde de temps avec ça.
Alors qu'elles pouvaient papoter, faire du shopping, voir une comédie musicale, et tout ce que New york offrait encore de choses cool ? Allons ! Meredith était tellement contente de retrouver son amie et, avec elle, une forme de légèreté qu'elle n'avait plus eue depuis qu'elle avait quitté Whistler. Non pas que sa vie avec Bennet fut pesante d'ailleurs, pas un seul instant, mais elle ne partageait pas avec son mari ce qu'elle partageait avec son amie, et c'était bien normal.
- Je vois ... J'ai fait réserver des places pour Cats. Ce n'est pas celle que tu avais repérée, mais pour ta première comédie musicale, il fallait absolument que tu voies celle-ci. C'est un classique !
Et puis, Rachel reviendrait de toute façon ; les filles auraient tout le temps de retourner voir toutes les comédies musicales de Broadway qu'elles voudraient, et ce bien tranquillement, car y traîner Bennet ... A vrai dire, Meredith elle-même n'était pas certaine d'aimer non plus, elle qui n'avait plus mis les pieds à Broadway depuis son enfance, et qui appréciait tellement l'opéra. Ce serait une découverte également !

A cette heure-là, la circulation s'était considérablement densifiée et la berline ne roulait plus qu'au pas. Rachel, la tête penchée à la fenêtre, semble admirer Manhattan, tandis que la conversation s'était éteinte pour un moment. Après avoir envoyé un message à Harper pour confirmer avec elle une ou deux choses pour la soirée, et lui demander de réserver un restaurant pour après le spectacle, Meredith se pencha vers l'avant et vers Michel, son chauffeur.
- Michel, ne connaissez-vous pas un moyen d'éviter ces ralentissements ? J'ai tellement ... faim !
Ce qui, soit dit au passage, n'était pas exactement fréquent ; Meredith se sourit à elle-même, en se faisant la réflexion que Bennet n'aurait pas manqué de le relever. Puis, reculant, elle se recala dans son siège et interpella Rachel.
- Et alors ... que dit ton frère du départ d'Harper pour New York ?
Les choses avaient été si précipitées, et après l'urgence des premières semaines, qui n'avait pas laissé une seconde à Meredith pour discuter avec son assistante de ce déménagement, le sujet ne s'était plus posé. Pour autant, l'héritière savait qu'elle aurait dû en reparler, sans compter qu'elle-même se posait la question de New York, dans ces moments où elle regrettait le calme de Whistler. Seulement ...
- Je ne suis pas très douée pour établir le contact avec elle. Je veux dire ... autrement que professionnellement ... Je l'ai déracinée et elle m'a suivie sans rien dire, mais maintenant ... je ne sais pas. Tu lui parlerais ?
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 811
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Sam 17 Sep - 21:34

Meredith lui avait précisé à haute voix que la perte de temps n’était pas au programme, et les détails seraient réglés sans elles. Tels les bagages. Décalage de classes sociales, Rachel ne s’y ferai surement totalement jamais… Pour elle, c’était magique, assez irréel, peu commun… mais surtout ça ne restait qu’une virée dans le monde de Meredith, le monde de Chaz et Bennet… pas le sien. Le sien était bien plus simple, même en se compliquant la vie avec les bagages. Enfin, d’un autre côté, Merry avait raison, autant ne pas perdre de temps, elle était à New-York !

Oh, j’avais pas de réelle préférence, c’est déjà énorme d’aller sur Broadway et d’assister à une comédie musicale ! Et Cats, c’est en effet celle qu’on a tendance à citer en premier ! Le thème m’attirait aussi… confessa-t-elle, avec une moue d’enfant qui se sent un peu bête, mais je me suis dit que tu l’avais surement déjà vue.

Que la voiture n’avance pas ne dérangeait pas le moins du monde la touriste, qui dans toute sa splendeur de “campagnarde canadienne” avait dégainé son portable pour mitrailler les rues tellement typiques de la Grande pomme. Tellement, que durant un moment, elle en oublia son hôte, et fut totalement happée dans sa contemplation. Une part d’elle n’arrivait pas à croire qu’elle était là, à Manhattan. Elle n’avait jamais ressenti le besoin de voir le monde, de voir NY, de voir autre chose que son coin de paradis à la montagne. Et pourtant, maintenant qu’elle était là, c’était comme à Saint Barth. Dépaysement total.

Saint Barth… Y penser la ramenait à Charles. C’était là-bas que Meredith lui avait présenté son meilleur ami. Le verrai-t-elle ce week-end ? Elle n’oserait jamais le demander à son amie, ce serait avouer qu’elle avait envie de le voir, là, soudainement. Ridicule enfant. C’était le savoir tellement plus près que lorsqu’elle était à Whistler. Une infime possibilité qui s'ouvrait alors. Elle n’y avait pas songé jusque là. Et de toute manière, il serait forcement au mariage de son amie d’enfance… Elle le reverrait à ce moment là, et ce serait suffisant.

Ce fut lorsque l’héritière parla au chauffeur que Sunshine revint à la réalité et rentra la tête dans l’habitacle lorsqu’elle fut interpellée. Esquiver. Elle n’était pas à l’aise de parler de la vie privée d’Harper à la patronne de celle-ci. D’abord parce que justement, c’était sa patronne… Un court instant elle se demanda si Linoy et Carrie parlaient d’elle. Surement… mais c’était différent. Elle n’était pas si proche d’Harper que Linoy l'était d'elle. D’où la seconde raison, elle n’en savait pas tant que ça, et parler pourrait amener à créer des malentendus. Il en dit pas grand chose, il a jamais été un grand expressif, et d’autant plus sur ses histoires de coeur… c’est pas avec sa petite soeur qu’il partage ça… il pense toujours que je suis le bébé de la famille qu’il faut surprotéger, rajouta-t-elle sur le ton de la boutade gratuite. Mais la confession de Merry la toucha, et elle ne put s’empêcher de tout de même s’en mêler un peu. Tu sais, c’est toujours délicat de discuter avec sa boss autrement que professionnellement. Moi aussi, c’est parfois étrange avec Carrie, même si c’est l’amie de ma grande soeur… Je ne crois pas que tu aies besoin de forcer, tant qu’il y a de la communication et du respect. Je crois que Harper aime cet univers que tu lui as ouvert… Mais je peux essayer de lui parler, oui si tu veux… C’est quoi qui t’inquiète ? Elle a montré des signes de mal du pays ?
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 829
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Sam 1 Oct - 0:49




Mer & Rachel
So happy !

Voir Rachel prendre en photos ces rues qu'elle-même connaissait si bien amusa Meredith un moment. Le monde n'avait pas beaucoup de secrets pour elle ; elle en appréciait la beauté, mais elle connaissait tellement d'endroits déjà, à son âge. Tous les noms qui font rêver étaient pour elle des destinations de vacances régulières : Paris, Londres, la baie d'Halong, la grande barrière de corail, elle avait déjà tout vu. Avec Bennet, elle avait redécouvert l'Italie avec un plaisir immense, mais pas l'émerveillement de son amie. A vrai dire, elle s'émerveillait rarement et, en enfant gâtée qu'elle avait tout de même été, elle finit par se lasser du manège de Rachel, réengageant la conversation.
Le sujet de Harper était, pour le moment au moins, un bon sujet de discussion aux yeux de Meredith, qui se sentait maladroite avec son assistante sans bien savoir comment corriger la situation. Pourtant, avec Rachel, elle n'avait eu aucun mal à lier une amitié. Mais, d'un autre côté, les choses avaient été compliquées avec Linoy, très compliquées même si on repensait à cette dispute que les filles avaient eue, quand Linoy avait foncé dans la voiture de Merry, alors que celle-ci se rendait à l'aéroport. Depuis qu'elle était à Whistler, les relations humaines semblaient un peu moins complexes mais tout de même ... ça ne valait pas le confort des liens superficiels entretenus dans son monde et dans les soirées policées qu'elle fréquentait. Ca n'avait pas le même sel, non plus.
- Les mecs ne sont pas très douées pour ça, on dirait ...
Bennet n'en était-il pas le pire exemple - ou le meilleur, selon le point de vue ? Son époux ... Meredith savait aujourd'hui qu'il l'avait plus ou moins confusément aimée depuis longtemps, tout comme elle l'avait sans doute aimé bien plus tôt qu'elle l'imaginait et pourtant, il avait tellement bien caché tout ça, qu'elle avait été plus prompte à croire tout ce qu'il avait pu dire en la rejetant. Avec le recul, c'était si paradoxal. S'agissant d'Harper, cela dit, son supposé petit ami était aussi un moyen d'entamer la discussion ; Meredith s'inquiétait en premier lieu du bien être de son assistante, le reste ne venait qu'ensuite. Mais si ce bien-être passait par un garçon ... Il faudrait bien qu'elle le comprenne, voilà.
- Non non, rien. Justement. Harper ne montre rien, et au final, je ne sais pas si elle est bien ici, à New York. Quand mes parents sont décédés ... on n'a pas vraiment pris le temps d'en parler, tu t'en doutes. Et maintenant, je t'avoue que je n'aurais pas envie qu'elle quitte mon service. Elle avait l'air très contente à la perspective de te voir, en tout cas. Je devrait peut-être lui dire de venir accompagnée au mariage, qu'en penses-tu ?
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 811
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Lun 3 Oct - 20:01

Certains surement encore moins que d’autres… confirma-t-elle à la généralité que Meredith fit des hommes avec leurs sentiments. La cadette imaginait sans mal que son amie évoquait Bennet. Elles en avaient parlé quelques fois. Pour le cas de l’architecte, elle pensait qu’il était pire que son frangin… Joshua parlait à ses petites amies, n’est-ce pas ? Du moins l’espérait-elle. Enfin, d’un autre coté, si Meredith s’était mariée et renouvelait ses voeux officiellement sous peu, c’était que son mari avait fini par s’ouvrir. Dans le cas de son grand frère, elle ne pouvait pas en dire autant, parce qu’elle n’était simplement pas la mieux placée pour ça.

La question réelle n’était d’ailleurs pas là, mais sur le bien-être d’Harper dans ce nouveau monde où sa riche patronne l’avait propulsé sans pouvoir freiner la machine. Rachel se contenta d’hocher affirmativement la tête lorsque son interlocutrice lui expliqua les circonstances qui avaient suivi la mort de ses parents et l’arrivée précipitée de son assistante à New York. Bien évidemment, elle imaginait fort bien qu’en de pareils moments, elle n’avait pas pensé aux autres, si ce n’est en terme de ce qu’ils pouvaient lui apporter à ce moment là. Finalement, la dancing queen n’était pas la personne que Rachel connaissait le plus, mais elle ne doutait pas non plus du dévouement dont elle faisait preuve dans son travail depuis qu’elle la fréquentait -l’ayant rencontré après qu’elle fut embauchée-. Ni qu’elle ne s’était surement pas posé de questions au moment de partir pour la grande pomme pour la rejoindre.

A présent ? Elle ne savait point…

Oui, c’est une excellente idée ! Elle n’osera peut-être pas sans ça… Mais ce que tu viens de me dire, tu le lui as dit ? Lui exprimer ce qu’il en est de sa présence à tes côtés pourrait aider, non ? La voiture venait de bifurquer et semblait reprendre de la vitesse à travers les rues animées. Le regard de la brune se perdit une seconde à l’extérieur avant de revenir sur le visage de son hôte. Enfin… je dis ça mais peut-être que je me trompe... Je discuterai avec elle, promit-elle enfin, curieuse également de savoir si la timide native de Whistler arrivait à s’acclimater à une si grande ville… Sun, de son côté, s’imaginerait pas y vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 829
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Dim 16 Oct - 1:05




Mer & Rachel
So happy !

Ce qui était simple avec Rachel, même si elle ne faisait pas partie de son monde, ne l'était pas avec Harper. Meredith n'était même pas certaine que ce soit parce qu'elle était son assistante, à vrai dire ... Chez les Carmichaël, le personnel de maison était bien traité mais pour l'essentiel ignoré : chauffeur, femme de chambre et assistant étaient les seuls postes qui conféraient une réelle importance aux yeux des défunts parents de l'héritière, et elle-même, d'ailleurs, avait une confiance aveugle en Michel, son propre chauffeur. Harper ne rentrait pas dans ce schéma, et Meredith ne trouvait pas comment l'y faire rentrer. Son assistante se montrait tellement distante, tellement peu bavarde : elle était d'une efficacité redoutable, et d'un mutisme paralysant.
- C'est gentil ...
Quelques secondes plus tard, leur voiture se stoppa le long du trottoir de la 5ème, devant le salon de thé où Meredith avait prévu d'emmener Rachel. Les deux jeunes femmes s'installèrent dans le fond d'une salle relativement sombre, aux murs tendus de velours émeraude, dans de confortables fauteuils. On leur apporta la carte, que Meredith n'eut même pas besoin de consulter pour commander.
- Aportez-moi deux cookies cannelle-avoine-raisins, et une eau figues et mirabelles. Je pense que mon amie aura besoin d'un peu plus de temps.
Et, un sourire sur les lèvres, elle congédia la serveuse sans un mot de plus, avant de déposer son téléphone sur le coin de la table basse en agate.
- Tu m'excuseras de le garder, c'est compliqué de couper complètement, maintenant.
A l'époque de Whistler, les choses étaient un peu différentes, mais Meredith ne se plaignait pas. La plupart du temps, elle n'avait pas le temps de regretter l'absence de ses parents, même si elle avait l'impression de ne pas avoir eu l'occasion de faire son deuil ; elle maîtrisait mieux sa tache, elle avait Bennet avec qui partager ses journées et échanger sur ses difficultés et, depuis deux semaines, Erik, son cousin, était en formation auprès d'elle, dans le cadre de la fin de son cursus universitaire. Il la déchargeait d'une part de son travail, et c'était agréable de travailler avec quelqu'un en qui elle avait confiance. C'était lui, d'ailleurs, qui avait préparé le dossier dont elle était sur le point de parler avec Rachel. Mais d'abord, la serveuse, qui revenait avec sa commande, prit la commande de Rachel. Meredith attendit encore qu'on amène la commande en question, avant de lever son verre d'eau parfumée.
- A ton arrivée à New York.
Et, non sans gourmandise, elle reposa son verre pour attraper un de ces cookies dont elle avait eu tellement envie. Face à elle, Rachel grignotait également, et le silence se fit pendant quelques secondes entre les deux filles, avant que Meredith reprenne la parole.
- Alors dis-moi, le Sweeties ça donne quoi ? Tu n'avais pas l'air très optimiste, mais les choses se sont arrangées peut-être ?
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 811
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Mar 15 Nov - 22:14

La conversation autour d’Harper se termina là alors que la voiture ralentissait à l’approche du salon de thé dont lui avait parlé Merry. Et ses fameux cookies. Tandis qu’elles descendirent de la voiture, le regard de Rachel se perdit dans la longueur infinie de la plus célèbre rue de New-york. A quelques paté de maison, elle aperçut la végétation de Central Park. La hauteur vertigineuse des immeubles anciens. Tout dans cette avenue respirait la splendeur et la grandeur de l’Amérique. Puis elles rentrèrent dans ce salon à l’allure chic. L’intérieur était tout à fait à l’image que ce que la devanture du commerce laissait imaginer. Rien à voir avec le Sweeties ! Enfin, ce qu’il avait été. Cette simple comparaison donna un instant le vertige à la brune. Voilà à présent plusieurs mois que le feu avait ravagé son lieu de travail et sa blessure était pratiquement guérie, pourtant pas un instant elle ne pensait pas à cela à Whistler. Elle avait presque oublié aux côtés de la jeune Carmichael, qu’elle suivit jusqu’à une table en fond de salle les yeux dans le vague.  

Le sweeties. Son quotidien morne. Carrie et le bébé. Les soucis financiers. Des trucs qu’on occultait finalement vite face à l’opulence et l’abondance dont faisait preuve son amie, quoi de plus humain n’est-ce pas ? Très vite, une serveuse fut à leur table pour prendre leur commande. Avant même que Sun puisse détailler la carte, l’héritière habituée énonça ce qui lui faisait plaisir. Fort heureusement, la canadienne eut quelques minutes supplémentaires pour faire son choix.

Oui oui, bien sur je comprends, rassura la benjamine, retrouvant esprit et sourire peu à peu. Une suggestion à me faire ? demanda-t-elle ensuite pour ne pas que sa comparse remarque le léger laps de temps pendant lequel elle avait été ailleurs. En quelque sorte, l’atmosphère sombre aidait à masquer rapidement un regard égaré, qui n’aurait pas été pratique au Sweeties. Avait-elle une sorte de déformation professionnelle à vouloir comparer les deux salons de thé ? Quoiqu’il en soit, elle était là pour préparer un événement heureux, et n’avait pas à se soucier de tout cela pour un week-end. C’est avec une pointe de culpabilité qu’elle chercha à reléguer Carrie au second plan pour seulement profiter de l’instant et des avantages à avoir une Carmichaël pour amie.

Et à ton futur mariage, rajouta la demoiselle d’honneur de son ton enjoué, souhaitant bien faire son taf une fois que les deux boissons et les mets furent amenés par la serveuse. Puis il fut temps de s’attaquer à la vraie raison de leur présence ici : les cookies ! Alors que son esprit apaisé avait accepté de laisser les déboires de Blackcomb à Blackcomb, ce fut Meredith qui les mit sur le devant de la scène, non sans surprendre la serveuse au chômage technique. Une miette passa de travers et sans pouvoir répondre, Rachel toussa par reflexe. Elle prit son thé afin de faire passer la douleur à la naissance de sa gorge, et ce n’est qu’après s’être calmé qu’elle put reprendre la parole.

Pardon, je m’attendais pas à la question… Elle soupira et son sourire se fit plus terne. Non, ça ne s’arrange pas vraiment. Une histoire d’assurance, de ce que j’en ai compris elles ne veulent pas rembourser pour les travaux… mais Carrie ne m’a pas tout détaillé. Je crois qu’elle a du mal à faire face à tout ça avec le bébé. C’est compliqué pour elle…
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 829
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Jeu 17 Nov - 22:41




Mer & Rachel
So happy !

- Eh ben ... leurs cookies à la cannelle sont à tomber ... Tous leurs cookies en fait ! Mais les muffins et les cupcakes sont moins bons que les vôtres.
Ceux du Sweeties, s'entend. Meredith les adorait, et envoyait régulièrement Harper en chercher, quand elle était encore basée au Canada. L'idée d'y retourner lui trottait dans la tête en permanence, et elle commençait à avoir ses idées sur comment y parvenir tout en continuant à diriger Carmichaël Resort. Erik ne le savait pas encore, mais il l'y aiderait, et le temps qu'elle passait à le former servait aussi à ça, en plus de l'aider à obtenir son diplôme. Quand elle aurait un PDG adjoint compétent et digne de confiance prêt à rester à New York, elle pourrait rentrer dans la station, qu'elle considérait désormais comme son véritable "chez elle".
- Ou alors, il y a leur chocolat chaud aux chamallows et à la chantilly. C'est une boisson, mais ça vaut une pâtisserie question calories !
Non pas que cela ait un jour été une réelle préoccupation pour Meredith ; ado, Aly et elle avaient eu leur période régime, plateau repas salade/yaourt, thé détox, etc. Mais en grandissant, elle s'était rendu compte qu'elle n'avait pas besoin de perdre du poids, ni même de se contrôler particulièrement ; si elle tombait enceinte, peut-être les choses changeraient-elles ? Peut-être aurait-elle de ces fameuses envies ? Dernièrement, elle avait mangé plus de chocolat que jamais. Quant à Rachel ... Meredith n'avait jamais eu particulièrement l'impression qu'elle soit du genre à être toujours au régime, mais la mise en garde était une question de ... solidarité féminine, disons. D'ailleurs son amie, toute sage, opta finalement pour un thé, et des cookies, quand même ! Tandis que les filles attendaient la commande de Rachel, Meredith prit le temps de l'observer : d'un seul coup, elle s'était comme éloignée, comme si elle n'était plus tout à fait là. L'héritière n'avait pas besoin de beaucoup y réfléchir pour en arriver à la conclusion que l'évocation du Sweeties était à l'origine de tout ça. Et, effectivement, renseignements pris sur l'évolution de la situation du salon de thé, l'avenir ne semblait pas très rose pour Rachel et Carrie Peterson, sa patronne.
- Je suis désolée de te demander ça. C'est sans doute pas facile pour toi à évoquer mais ... j'ai une proposition à vous faire, à Carrie et toi. Erik, mon cousin, travaille à finaliser le dossier. Je pense que tu pourras repartir avec à la fin du week-end. J'aime le Sweeties, et ta patronne l'a remarquablement bien développé, depuis son ouverture ; je ne la connais pas mais j'ai l'impression que c'est un manager avisé. J'aimerais donc vous proposer, à elle et toi, d'être votre business angel. Je prendrai à ma charge les frais de reconstruction, ou d'installation dans un autre bâtiment, et je vous apporterai le cash nécessaire pour redémarrer l'activité. Ce n'est pas un cadeau, il y aura des contreparties. Mais je ne suis pas une actionnaire aux exigences délirantes. Est-ce que tu pourrais relayer cette proposition à Carrie, s'il te plaît ?
Meredith n'y gagnerait pas des milliards, mais l'investissement, à défaut d'être rentable, lui coûterait trop peu pour qu'elle ne se lance pas dans l'aventure. Sans compter son amitié avec Rachel qui, bien sûr, lui donnait d'autant plus envie de s'investir au retour du salon de thé.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 811
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Dim 8 Jan - 17:57

Si l’évocation du Sweeties l’avait surprise, ce ne fut rien par rapport à l’étonnement puis à la stupéfaction qui se marquaient sur les traits de la canadienne à mesure que son amie lui exposait le plan qu’elle avait élaboré. Et qu’elle en comprenait le sens. Elle avait vaguement hoché la tête quand Merry avait evoqué les qualités qu’elle devinait en sa patronne, puis ses yeux s’étaient équarquillés, et Rachel demeura silencieuse plusieurs secondes. La proposition avait de quoi réjouir, mais en même temps elle ne pouvait en évaluer tous les tenants, les aboutissants et les éventuelles complications que cela pourrait engendrer. Même si la femme d’affaire face à elle -elle le devenait soudainement à ses yeux, et ce pour la première fois- ne lui demandait pas de se positionner sur ça, il n’en restait pas moins qu’elle s’attendrait surement à une réaction de la part de Sun.

Problème, elle ne sut pas déterminer ce qu’elle ressentit à cet instant.

Euuuh… émit-elle enfin comme son avant de remettre un peu d’ordre dans ses pensées. C’est extrêmement généreux de ta part… je… oui, si tu veux je peux…

Certes, on l’avait connu bien plus locace qu’en cet instant. Neanmoins, jamais elle n’aurait pu songer à un tel geste de la part de Meredith. L’idée que cette dernière puisse les aider ne l’avait même jamais effleuré ces derniers mois où pourtant elle avait tenté de réfléchir à des solutions pour aider Carrie. Ce n’était aucunement dans son tempéramment. Et que cela vienne de la riche héritière la touchait plus surement que tous les cadeaux qu’elle aurait pu lui faire…

Je… tu es sûre de toi ? demanda-t-elle pourtant, encore quelque peu incrédule avant de se reprendre. Pardon, je ne voulais pas te vexer, je me doute que tu dois y avoir plus que réfléchi…

Après que Meredith lui ait à nouveau exposé les arguments raisonnés la poussant à financer le renouveau du sweeties avec toute la patience qu’il fallait pour que la plus jeune assimile tout cela, cette dernière opina une nouvelle fois, assurant qu’elle en parlerait à Carrie dès son retour à Whistler.

C’est quand même énorme ! ne put-elle s’empêcher de commenter, le choc de la nouvelle passé et le sourire retrouvé. Malgré tout, elle s'obligeait à ne pas s'emballer de cet espoir que lui offrait l'héritière Carmichaël sur un plateau. Après tout, Carrie pouvait tout à fait refuser cette aide salutaire...
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 829
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Jeu 12 Jan - 23:13




Mer & Rachel
So happy !

Meredith prenait les affaires au sérieux, depuis que son père l'avait nommée chef de projet à Whistler et que Bennet lui avait en quelque sorte botté le cul, mais plus encore maintenant que ses parents étaient décédés et qu'elle était à la tête de Carmichaël Resort : plusieurs milliers de personnes dépendaient d'elle et de ses décisions, désormais. Elle n'avait plus le droit d'être insouciante et, par ricochet, elle avait suivi avec le même sérieux le dossier pour le Sweeties. Ce à quoi elle était arrivée en conclusion des analyses d'Erik était que même en cas d'échec, les montants investis étaient si faibles qu'elle ne le verrait pas ; elle ne croyait de toute façon pas à l'échec. Le Sweeties s'était fait une clientèle solide en un temps record, mais sa patronne n'avait pas pris la folie des grandeurs. Outre les conditions dramatiques de la destruction du salon de thé, Meredith aurait trouvé trop dommage que cet endroit qu'elle aimait tant disparaisse. Elle croyait à tout ça.
Rachel, elle, semblait plus dubitative. Ce n'était pas surprenant : quelques secondes auparavant, son amie était persuadée ou presque que c'en était fini du salon de thé où elle travaillait, et où elle appréciait visiblement de travailler. Meredith avait l'impression d'être une bonne fée, même en étant motivée par des raisons sérieuses, et la sensation était agréable. Elle laissa encore le temps qu'il fallait à Rachel pour reprendre ses esprits, et s'exprimer, avant de lui répondre, un grand sourire sur les lèvres.
- En fait, je n'y ai pas réfléchi si longtemps que ça. Je forme Erik, mon cousin, qu'on verra peut-être ce week-end, pour qu'il m'aide. Il a monté un business plan, mais j'avais déjà pris ma décision. Les muffins du Sweeties sont irremplaçables !
Plus sérieuse, elle enchaîna :
- Tu diras bien à Carrie que je ne vous fais pas la charité. Il y aura des contreparties. Et dès qu'elle se sentira prête à penser à nouveau au travail, j'espère pouvoir la rencontrer.
Il n'y avait à priori plus lieu d'insister sur le sujet, mais si Rachel avait encore des questions, Meredith y répondrait.

Plus tard, le goûter des filles terminé, toutes deux quittèrent les lieux pour rejoindre la voiture, qui les avait attendues dehors.
- Michel, déposez-nous à la maison s'il vous plaît. Mais vous ne garerez pas la voiture, nous ne resterons pas longtemps. Il ne faut pas qu'on soit en retard !
C'était la présence de son amie, sans conteste, mais Meredith se sentait toute heureuse de ce week-end. Incapable de tenir vraiment en place, elle se tourna vers Rachel.
- Chaz t'a contactée, dernièrement ? Il m'a parlé plusieurs fois de toi ...
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 811
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Ven 27 Jan - 22:05

Il n’y avait guère plus à dire sur le dossier du Sweeties que les quelques precisions que lui apporta Meredith. Un sourire bien franc s’invita sur le visage de la plus jeune à l’évocation des muffins du salon de thé, qui commençaient à être sérieusement réputés quand le feu avait tout ravagé. Clair que Carrie avait vraiment la main pour en faire toujours d’exquis. Elle lui avait deja appris quelques recettes, mais l’employée pourtant très volontaire n’était pas encore à la hauteur du maître ! Elle confirma qu’elle passerait bien le message à sa patrone, et si elle repartait avec le dossier à la fin du week-end, elle n’avait pas besoin d’en savoir plus.

Alors que le goûter avait tranquillement touché à sa fin et que le chauffeur acquiesçait aux directives de Meredith, cette dernière se tourna rapidement vers elle. Sunshine ne pouvait que remarquer le bonheur qui se lisait dans les yeux de son amie depuis qu’elle était arrivée, et était vraiment ravie d’être là pour le partager avec elle. Elle n’avait pu être presente pour partager les malheurs qu’elle avait du traverser, et s’en voulait. Au moins, elle ne raterait pas les heureux à venir !

Ah oui, il t’a parlé de moi ? s’enquit spontanément la cadette, occultant totalement la question initiale. Curieuse de savoir ce qu’il avait pu dire d’elle à sa meilleure amie. Même s’ils parlaient beaucoup tous les deux, elle n’avait jamais vraiment su déterminer l’interet d’une personne pour elle. Son esprit tilta immédiatement à sa fougue mal maitrisée, le sourire naissant de Merry l’aidant surement, et elle rougit quelque peu avant de reprendre : Pas ces dernières semaines, non… Il doit surement être pas mal occupé. Mais oui, régulièrement. On s’entend bien, on a pas mal de points communs… commença-t-elle dans un sourire doux. J’aime beaucoup parler avec lui… confia-t-elle naïvement.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Carmichaël
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 829
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): AJ, Carrie, Joshua, Paul

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Lun 27 Fév - 22:48




Mer & Rachel
So happy !

Et bien ! Rachel semblait drôlement excitée de savoir que Charles avait parlé d'elle ; Meredith ne savait pas bien ce qui se tramait entre ses deux amis, d'autant qu'à la période de sa rupture avec Bennet elle ne s'était plus préoccupée de rien ni de personne, pas réellement par sa faute mais parce qu'elle ne le pouvait tout simplement plus, mais les choses semblaient rouler dans un sens qu'elle n'aurait pas imaginé. Après tout, Chaz était quand même nettement plus âgé que Rachel. Bon, d'un autre côté, elle-même avait dix ans de moins que son époux, mais ce n'était pas pareil. Pas à ses yeux en tout cas. Et quant à dire que cela l'aurait dérangée que tous les deux aient une histoire, c'était loin d'être le cas : Charles était parfois trop raisonnable, et Rachel parfois très exubérante. Ils se compléteraient bien.
- Il prend des nouvelles, oui.
Elle avait à peine eu le temps de répondre à Rachel, que déjà celle-ci venait d'enchaîner pour parler un peu plus en détails de ses rapports avec Charles, l'air un peu moins excitée et un peu plus gênée. C'était mignon. Meredith aussi avait l'impression d'avoir pensé à Bennet comme ça, fut une période, à défaut d'avoir pu en parler à qui que ce soit. De là à dire que la relation de Chaz et Rachel pourrait un jour évoluer vers quelques chose de semblable ? Ca, la jeune Mme Monaghan n'y croyait pas : Bennet et elle vivaient quelque chose de bien trop particulier.
- Je ne pensais pas que vous vous entendriez comme ça. Mais c'est chouette. Chaz est un garçon super.
Ce n'est pas pour rien si, au-delà de la proximité de leurs deux familles, ils étaient restés si proches avec le temps. Sans compter leur histoire, évidemment, qui aujourd'hui paraissait anecdotique à Meredith, mais qui avait compté pour elle à une période.
Comme les filles discutaient, la voiture les avait amenées chez Bennet. Meredith n'avait pas encore l'habitude de qualifier l'endroit de "chez elle", bien qu'elle s'y soit senti dans son propre foyer. C'était une habitude de langage qui viendrait avec le temps.
Rachel et elle descendirent de voiture, et Michel confia les bagages de Rachel au portier, et, après que Meredith eut donné pour consigne à son chauffeur de les attendre, toutes deux prirent l'ascenseur direction les dernières étages et l'appartement du couple Monaghan. Là, Meredith laissa Rachel observer les lieux un moment, avant de la conduire à la chambre d'amis.
- Voilà ta chambre durant ton séjour. J'espère que cela te conviendra. Si tu veux, la gouvernante peut défaire tes bagages. Nous avons un peu de temps avant de rejoindre Harper pour Cats, si tu veux te rafraîchir après le voyage. Je serai dans le salon.
BY .TITANIUMWAY


_________________
— LIKE YOU'RE MY MIRROR
I don't wanna lose you now, I'm lookin' right at the other half of me. The vacancy that sat in my heart  is a space that now you hold. Show me how to fight for now and I'll tell you, baby, it was easy comin' back here to you once I figured it out, you were right here all along × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Caldwell
Saisonnier
avatar

ζ Messages : 811
ζ Âge du personnage : 22

YOU
Ton ptit nom: Lysk
Ton âge: 29
Autre(s) compte(s): me tentez pas !

MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   Mar 25 Avr - 14:13


La confirmation de Meredith à sa question avait fait légèrement monter le rouge aux joues de la plus jeune, et cette dernière avait vite fait de revenir à une attitude un peu plus sur la réserve. C’est dans ces moments là qu’elle se rendait le plus compte de leurs différences sociales. A aucun moment l’héritière de la forturne des Carmichael ne se serait enflammée comme ça, elle. Pas qu’elle en complexe, au contraire. Sunshine n’était pas surnommée comme cela pour rien, et en était bien fière… mais il fallait, lui semblait-il, qu’elle apprenne un peu les moments où il est opportun de laisser sa joie exploser et ceux où la retenir est préférable. Enfin, à cet instant là, Merry s’en étant plus amusée qu’offusquée, aucun réel souci. Mais pour le mariage, il faudrait qu’elle sache faire la distinction.

Moi non plus, mais je suis contente que tu nous ai présenté, affirma-t-elle naturellement. Autant dire les choses gentilles et positives quand on les pense, et non pas que le mauvais sous le coup de la colère. Elle se contenta ensuite d’un hochement de tête pour acquiescer. Il ne faisait aucun doute qu’il était un garçon super, son attitude envers sa meilleure amie quand elle était au plus mal avait parlé pour lui. Rachel ne pouvait bien entendu pas prétendre à avoir les mêmes avantages auprès du fils Piper mais il était indéniable que la relation des deux enfants new-yorkais avait de quoi faire envie. Une amitié si solide, c’était forcement beau.

En parlant de beau, inutile de confirmer cela pour l’immeuble et l’appartement de Bennet Monaghan. Bien entendu. Chic et parfaititude de rigueur, jusqu’au mobilier des toilettes… C’en aurait été presque flippant. Surtout quand on connaissait le décorateur du lieu. C’est un peu le sentiment qui s’empara de la jeune femme quand elle passa le pas de la porte de cet appartement new-yorkais. Oui, malgré tout, elle ne pouvait pas toujours occulter la différence de milieu. Elle observait, les yeux eberlués par tant de faste. Mais elle ne pouvait nier que c’était propre. Dans le sens esthétique, pas question ménage. Je m’égare ? Certes.

Comment cela pourrait-il ne pas convenir ? Elle est deux fois plus grande que mon actuelle… plaisanta Rachel à la remarque de son hôte concernant la chambre. Merci mais je vais me débrouiller. Je te rejoins, pas de problème.

Tout comme Merry le lui avait proposé, la canadienne ne résista pas longtemps à prendre une douche pour se délasser du voyage. Pas qu’il ai été long ou pénible… mais sans s’en apercevoir on cumulait toujours quelques tensions dans les muscles. Après avoir défait sa valise - comprendre éparpiller quelques affaires sur le lit pour récuperer trousse de toilettes et tenue qu’elle souhaitait - Sun se glissa dans la salle d’eau attenante pour se rafraîchir. Spa aurait surement mieux convenu à l’endroit.

Elle n’en profita pourtant pas plus que de raison, et après seulement un petit quart d’heure elle sortie de la chambre les cheveux aux pointes humides et une nouvelle tenue décontractée… tenue qu’elle ne savait pas adaptée ou non à la soirée qui les attendait.

ça ira pour ce soir ? Peu coutumière des soirées new-yorkaises, elle avait simplement assorti l’un de ses jeans clair avec un chemisier assez distingué, plus sombre. Je savais pas trop quoi emporter, rigola-t-elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Welcome to New York [PV Rachel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome to New York [PV Rachel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» New York Islanders
» benji, york de 14 ans (canisenior)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Out of town
 :: 
Round the world
-
Sauter vers: