Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 Tu veux bien sortir avec moi ? || Paul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Warren
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 75
ζ Âge du personnage : 34

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew le relou

MessageSujet: Tu veux bien sortir avec moi ? || Paul   Dim 8 Jan - 19:39

Boyfriend ?
“...”
A
ujourd’hui, Lizzie était embêtée. Elle avait un rendez-vous au parc avec un dealer auquel elle avait affirmé que son petit ami voulait acheter un peu d’herbe. Manque de chance, celui qui devait jouer ce fameux petit ami était malade et même si son chef lui avait dit de laisser tomber car l’affaire n’était pas assez importante, Lizzie avait décidé de n’en faire qu’à sa tête et de continuer, persuadée qu’elle pourrait, en se rapprochant de ce petit dealer, d’autres plus importants et surtout, vendant des produits bien plus dangereux.
Seulement voilà, les dealers, petits ou grands n’aimaient pas les changements de plan et aujourd’hui il s’attendait à voir arriver Lizzie, oui, mais avec un homme. Après avoir demandé à plusieurs de ses collègues elle finit par rentrer dépitée à la maison où elle retrouva Paul qui lui demanda comment s’était passé sa journée.

_ « Mais c’est ça ! Mais oui ! J’ai un service à te demander ! » Il était au courant de ce qui elle était réellement. Elle l’avait observé à plusieurs reprises en boite ou dans les bars et même s’il avait un jour pété les plombes, elle le trouvait toujours calme et posé et la distance qu’il mettait entre lui et les autres lui semblait être un atout pour son affaire du jour !

_ « J’ai besoin que tu joues mon petit ami. Je dois me rapprocher d’un petit dealer de la station. Je lui ai dit que mon mec voulait de l’herbe de qualité... Blabla, sauf que celui qui devait jouer mon cher et tendre à la grippe. Je me retrouve donc toute seule et j’ai pas envie de d’annuler le rendez-vous. Ce genre de type n’aime pas l’imprévu ou les changements de plans... Je t’en supplie Paul ! C’est sans danger. C’est uniquement une prise de contact. Allez ! » Elle espérait qu’il lui sauve la mise.
Depuis qu’elle avait emménagé avec lui ils n’avaient fat que se rapprocher encore et encore. Il était vraiment son meilleur ami à Whistler et elle avait confiance en lui. Depuis qu’elle lui avait révélé son secret il n’y avait pas une seule fois fait allusion. Rien. Il la laissait lui en parler si elle voulait mais ne poussait jamais afin de connaître les détails.
Sa carrure l’arrangeait également cet après-midi. Il n’était pas le genre petit gringalet à qui on a envie de chercher des noises. Il serait parfait.
Il le regardait en faisant ses yeux de Chat Potté, les mains jointes sur la poitrine, trépignant d’impatience qu’il réponde oui !

© Starseed

_________________

Bitches get shit done

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Hawthorne
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 107
ζ Âge du personnage : 36

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): Mer, AJ, Carrie, Joshua, Gabriella

MessageSujet: Re: Tu veux bien sortir avec moi ? || Paul   Lun 16 Jan - 21:33


Tu veux bien sortir avec moi ?
Avec l'arrivée de la neige et l'ouverture de la station, Paul avait repris un boulot. ✧ Cette année, point de surveillance d'un remonte-pente : il avait trouvé un job de bagagiste au Four Seasons, un peu surpris qu'un hôtel d'un tel standing embauche quelqu'un comme lui, sans la moindre référence, et vraisemblablement sans se renseigner sur son passé. Mais le boulot payait bien, sans compter les copieux pourboires qu'il touchait, et Paul avait établi à peu près avec certitude qu'en uniforme, personne ne ferait suffisamment attention à lui pour le reconnaître. Petit à petit également, sa garde baissait un peu : ici, à Whistler, le temps lui permettait tout doucement de se reconstruire une vie, et par moments, il envisageait presque d'être honnête, au moins avec ses colocs, quant à son passé. Rachel avait pu l'entendre, après tout. L'ex-prisonnier lui était infiniment reconnaissant d'ailleurs d'avoir gardé le secret, et s'était promis de lui rendre n'importe quel service, si un jour elle avait besoin de lui.
En attendant, la vie continuait donc tranquillement son cours, Joshua toujours sur ses chantiers, lui dans son nouvel emploi de bagagiste. Rachel ne faisait encore rien, mais les travaux de reconstruction du Sweeties avançaient rapidement selon elle. Et il y avait Lizzie, toujours aussi énergique au boulot. C'était à s'en demander comment elle n'avait pas déjà arrêté tous les malfrats de la station. A la décharge de cette ironie de Paul, il y avait une certaine fatigue : la neige était tombée sans discontinuer aujourd'hui, et il avait été désigné pour gérer les arrivées. Ce qui signifiait faire le pied de grue au froid, un dimanche, quand la majorité des vacances débutaient le samedi. Par chance, il avait été libéré relativement tôt, eu égard aux conditions de travail difficiles : à 16h15, le temps de décharger les bagages d'un homme probablement venu là pour des affaires quelconques à mener le lendemain, il quittait le Four Season, pour rentrer au chalet.
Et, une grosse heure plus tard, Lizzie était en train de lui tomber dessus, pour lui demander de jouer les petits amis camés. Bon ... Il fait un temps dégueulasse. Tu crois vraiment que ton dealer sera là quand même ? Puisqu'il lui avait dit être fils de flic, Paul savait que sa coloc ne s'attendrait pas à ce qu'il s'offusque. Elle ne savait pas à quel point les petits dealers d'herbe, il connaissait : du temps où il patrouillait dans la rue, combien d'entre eux avait-il fait fuir ? Il n'avait pas le droit de les arrêter, sauf en flagrant délit, mais les gars des stups s'appuyaient sur lui, et tous ceux qui patrouillaient comme lui, pour les identifications. Bon ... Laisse moi m'habiller correctement alors. J'étais dehors pour le boulot aujourd'hui, je vais finir par mourir de froid. Puisque Lizzie insistait ... Dans le fond, il préférait qu'elle y aille avec lui : il était certain de savoir la défendre, si le besoin s'en faisait sentir. Comme il l'avait annoncé, il monta à sa chambre, et enfila une tenue chaude, avant de redescendre. Je suis prêt. C'est quand tu veux.
© Starseed

_________________
There's no time for hatred, only questions
Where is love, where is happiness, what is Life, where is peace? When will I find the strength to bring me release? And tell me where is the love in what your prophet has said? Man, It sounds to me just like a prison for the walking dead by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Warren
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 75
ζ Âge du personnage : 34

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Linoy la folle, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew le relou

MessageSujet: Re: Tu veux bien sortir avec moi ? || Paul   Dim 5 Mar - 19:26

Boyfriend ?
“...”
E
ffectivement, Paul n’avait pas tort, il faisait un temps plutôt dégueulasse aujourd’hui mais peu importait ! Les dealers bravaient froid et tempêtes pour vendre leur came et puis, ils devaient se retrouver près d’un kiosque... A l’abri donc.

_ « Ouiiiii, il sera là quand même ! T’imagines s’il devait attendre qu’il fasse beau en hiver pour sortir, le mec vendrait quedal. C’est son gagne-pain, pluie, neige, grêle, les trois à la fois, il sera là. » Elle en était certaine, c’était un fait, le type avait besoin de vendre et encore plus si il était question de faire une plus grosse affaire.
Paul finit par insister tout en se plaignant tout de même pour la forme. Elle le regarda en souriant, ravie qu’il l’accompagne. Etrangement, elle préférait, du moins en théorie, être avec lui dans cette affaire plutôt qu’avec un flic de son unité. Paul aurait très bien pu être le parfait équipier pour elle. Dommage qu’il ne soit pas de la maison.
Elle ne l’attendit pas sans rien faire alors qu’il se changeait. Elle enfila sa doudoune ainsi que des boots fourrées. Elle qui était plus habituée aux climats chauds ne se plaignait finalement pas ici. Elle adorait ses vêtements d’hiver. Adorait pouvoir s’emmitoufler dans des pulls en laine et des boots fourrées en mouton. Le froid finissait toujours par lui rougir le bout du nez mais même cela ne gênait pas plus que cela.
Elle se plaça devant le miroir dans l’entrée et décida de remettre du rouge à lèvres alors qu’elle entendait Paul descendre rapidement les marches de l’escalier.

_ « Alors c’est parti, on y va. Tu conduis. » Elle préférait que ce soit lui qui conduise afin que si le dealer les voit arriver, eh bien, Paul semble être en charge. Elle n’aimait pas spécialement cette façon de penser mais évoluant dans un monde d’homme, elle savait qu’il était parfois nécessaire de laisser « l’homme » prendre en main la situation. Le dealer qu’ils allaient voir n’était pas vraiment à cheval sur quel place devait prendre la femme dans la société mais peu importait.
Ils arrivèrent rapidement et avant de descendre de voiture, elle lui expliqua à nouveau la situation.

_ « Toi et moi on est ensemble depuis quelques mois. Evidemment, et à cause de ce fichu blog BS, on s’est rencontré à la coloc. Je devrais être incognito... Enfin peu importe, je suis pleine de ressources. Donc on est amoureux et tu aimes fumer de la bonne beuh pour te détendre le soir. Tiens, attends... Fais voir. » Elle lui prit le visage pour regarder ses yeux. C’était une chance qu’ils soient clair car acec la fatigue, ils avaient tendance à rougir rapidement.

_ « Laisse-moi faire et attrape moi par la taille. » Elle prit une petite fiole dans sa poche et se mit à califourchon sur lui. Elle avait le volant dans le dos et du se coller un peu plus à son colocataire. Elle rabattit sur eux son énorme capuche et fit ouvrir les yeux à Paul afin d’y mettre des gouttes qu’elle rangea dans le vide poche immédiatement après utilisation et de façon presque invisible de l’extérieur. Elle savait y faire. Au début de sa carrière, elle avait parfois manqué sa poche ou son sac où elle devait ranger ce genre de produits leur permettant d’être plus crédibles, mais cela ne lui arrivait plus aujourd’hui.

_ « Ca va dilater tes pupilles. » De l’extérieur, il semblait que le couple était en train de s’amuser légèrement. La capuche les cachait suffisamment pour qu’ils puissent ne pas avoir à réellement se toucher, mais quand celle-ci finit par tomber et que Lizzie vit du coin de l’œil qu’ils étaient observés, elle embrassa Paul avant d’ouvrir sa portière et de s’extirper du quatre quatre.
Quand Paul la suivit, elle lui attrapa la main et tous deux allèrent en direction du genre vendeur de drogues. Il avait vingt-cinq ans, venait d’une famille monoparentale et avait décroché des études depuis l’année précédant sa graduation. Elève médiocre sans talent particulier il avait cherché du boulot sans jamais réellement trouver sa voie et finalement, il avait trouvé plus simple de vendre des produits illicites aux riches touristes peuplant la station en hiver.

_ « Hey Kev ! J’te présente Paul. – Mon cœur, c’est Kev dont je t’ai parlé. » Elle s’accrocha un peu plus à Paul sans que cela ne soit plus difficile à faire, comme si c’était naturel. Elle jouait un rôle, voilà pourquoi elle n’avait pas non plus hésité à l’embrasser dans la voiture.
Le dit Kev leur demanda ce qu’ils voulaient, insistant auprès de Paul sur ce qu’il aimait ou non fumer. Lizzie restait silencieuse, acquiesçant de temps à autres...
Le type voulait surtout s’assurer qu’ils étaient sérieux, il l’avait dit à Lizzie et si l’échange qu’ils avaient aujourd’hui se passait bien, alors ils pourraient devenir ses clients et par la suite la police de Whistler pourrait grâce à lui remonter le filon. Que tout se passe bien maintenant était donc primordial.
Voyant la discussion s’éterniser et craignant une gaffe, elle se mit à bouger sur place tout en se frottant les mains.

_ « J’ai froid... Mon cœur... Bon, Kev, franchement... C’est bon ou pas ? On va pas y passer la nuit ? C’est que quelques grammes ! » Kev finit par lâcher prise et accepter de les prendre en tant que clients. Il faudrait donc attendre le surlendemain pour pouvoir acheter et commencer plus sérieusement l’investigation auprès de lui avant de l’arrêter en flagrant délit.
Pour l’achat, Lizzie irait seule, elle dirait que Paul bossait.
Ce fut main dans la main qu’ils retournèrent à la voiture.

_ « Alors ? Tu t’en es plutôt bien sortit ! Franchement, merci ! Oh et désolée d’avoir sauté sur toi comme ça mais on était observés. » Maintenant et après coup, elle comprenait ce qu’elle avait fait et ses joues se mirent à rosir d’embarras.

© Starseed

_________________

Bitches get shit done

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Hawthorne
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 107
ζ Âge du personnage : 36

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 29 ans
Autre(s) compte(s): Mer, AJ, Carrie, Joshua, Gabriella

MessageSujet: Re: Tu veux bien sortir avec moi ? || Paul   Dim 12 Mar - 18:48


Tu veux bien sortir avec moi ?
Chose promise, chose due, Paul venait de redescendre de sa chambre, habillé pour affronter le froid ambiant et la neige. ✧ Lizzie semblait ravie de partie ainsi à l'aventure ; le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle prenait son métier à coeur. C'avait été le cas de Paul aussi, autrefois : même petit flic insignifiant qui patrouillait dans les rues, il avait toujours aimé la sensation d'être utile, de faire quelque chose qui permettait à d'autres de se sentir plus en sécurité. De les aider, quand il le fallait. Flic n'était pas une vocation, ç'avait été plutôt une évidence, parce que c'était ce que faisait son père, mais infirmier, ambulancier ... de nombreux autres jobs lui auraient sans doute plu, à l'époque. Aujourd'hui, il n'était plus question d'y penser : tous ces métiers qui touchaient à la santé ou la sécurité des personnes étaient strictement contrôlés. On aurait su qui il était.
Ainsi que sa coloc le lui avait demandé, Paul s'installa derrière le volant de son 4x4 ; lui-même n'avait pas encore acheté de voiture, hésitant sur le modèle. Et puis, en tant que saisonnier aux revenus ponctuels, ce n'aurait guère été cohérent. Quand ils furent arrivés au lieu du deal, Lizzie ne le laissa pas descendre tout de suite ; il faut dire que jusqu'alors, elle ne l'avait pas vraiment briefé. Et même s'il se sentait capable de gérer la situation sans consignes particulières, elle n'était pas sensée le savoir. OK. De quoi ? Autant le pitch de base était simplissime, autant Paul fut surpris de retrouver Elizabeth sur ses genoux une seconde plus tard. Surpris, et autre chose. Par réflexe, il l'attrapa par la taille, sans prêter attention au fait qu'elle le lui avait demandé. Heureusement qu'on était en hiver, et qu'elle portait une doudoune du genre énorme, parce qu'à l'avoir ainsi, si proche de lui, Paul sentait monter en lui des envies qui n'avaient rien à voir avec ce qu'on fait avec ses colocs. C'est qu... Lizzie ne l'avait pas laissé finir de poser sa question, pour lui expliquer ce qu'était le produit qu'elle venait de lui mettre pratiquement manu militari dans les yeux. Ca piquait un peu. Rien d'insupportable, mais il aurait préféré qu'elle lui donne un peu plus de détails à la maison, plutôt que le prendre au dépourvu comme elle venait de le faire. Et encore une fois, en l'embrassant. Putain ... Heureusement que lui aussi portait une épaisse doudoune ... Il n'était pas certain qu'il aurait assumé si Lizzie s'était rendue compte qu'il était à l'étroit dans son jean ... Bon ... Penser à un truc qui le calme ... La prison. Au moins, de ce point de vue, il n'avait jamais de problèmes d'imagination.

L'entretien se fit à l'abri d'un kiosque, Paul oscillant entre avoir l'air convaincant en tant que fumeur de drogue, et ne pas montrer l'étendue de ses connaissances sur le sujet à Lizzie qui n'aurait pas compris. Deux ou trois fois, Paul répéta au fameux Kev qu'il voulait juste quelque chose de bon, suffisamment fort mais pas trop non plus. De la marocaine ? On lui avait dit que ça ne valait plus grand-chose d'autre que sa réputation. Lui fumait de la mexicaine, un basique, mais avait envie d'autre chose. Quand finalement Lizzie les interrompit en se plaignant du froid, Paul et son nouveau dealer s'étaient à peu près entendus sur ce qu'il voulait. Ce serait disponible le lendemain. Mission accomplie, et Lizzie et lui étaient désormais de retour dans la voiture. Et là, tandis qu'elle s'excusait de l'avoir embrassée, lui se pencha vers elle pour prendre cette fois les devants. Quand il consentit à lui rendre sa liberté, son visage oscillait entre sérieux et sourire. Au cas où on nous observe encore ...
© Starseed

_________________
There's no time for hatred, only questions
Where is love, where is happiness, what is Life, where is peace? When will I find the strength to bring me release? And tell me where is the love in what your prophet has said? Man, It sounds to me just like a prison for the walking dead by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu veux bien sortir avec moi ? || Paul   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu veux bien sortir avec moi ? || Paul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Veux-tu manger avec moi ? [Pv:MayLyn]
» Veux-tu jouer avec moi ? [PV Momoshi]
» Veux-tu jouer avec moi ?
» Clayder [Duelliste]
» Veux-tu courir avec moi? (PV Lakini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Whistler Blackcomb
 :: 
Glacier drive
 :: Parc Stanley
-
Sauter vers: