Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 08 - MIEUX CONNAITRE LE CANADA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Whistler's mayor
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 241

MessageSujet: 08 - MIEUX CONNAITRE LE CANADA   Jeu 15 Mai - 11:12





Canada

Main facts

o O ° O o


Le Canada est une monarchie constitutionnelle fédérale à régime parlementaire d'Amérique du Nord, situé dans la partie septentrionale du continent. Fédération de dix provinces et de trois territoires, il s'étend d'est en ouest de l'océan Atlantique à l'océan Pacifique et vers le nord jusqu'à l'océan Arctique. La superficie du pays est de 9,9 millions de kilomètres carrés, ce qui en fait le deuxième pays le plus vaste du monde après la Russie. Bordé par les États-Unis au sud (Mainland) et au nord-ouest (Alaska), sa frontière terrestre est la plus longue au monde entre deux pays.

Le territoire canadien a d'abord été occupé par les peuples amérindiens depuis plus de 40 000 ans. À partir du xve siècle, des expéditions coloniales anglaises, écossaises, portugaises et françaises explorèrent puis s'installèrent sur la côte Atlantique. Au xviiie siècle, des expéditions russes et espagnoles exploreront et coloniseront les territoires de l'actuel côte Pacifique. Une série de conflits entres les différentes puissances coloniales mèneront à la guerre de Sept Ans, qui marquera l'avènement de la suprématie britannique sur le continent, formant l'Amérique du Nord britannique, un ensemble de colonies et de territoires appartenant à l'Empire britannique. Trois de ces colonies se fédérèrent le 1er juillet 1867 et formèrent le Dominion du Canada, un État indépendant, qui deviendra totalement souverain en 1931 avec la ratification du Statut de Westminster.

Le Canada est une monarchie parlementaire membre du Commonwealth of Nations. Les deux langues officielles sont l'anglais et le français. Sa population, estimée à environ 35 millions d'habitants en 2013, est marquée par une grande diversité ethnique et culturelle en raison d'une immigration ancienne et diversifiée. L'économie canadienne est la onzième du monde en PIB nominal, et la sixième en termes de liberté économique, reposant sur l'agriculture, les nouvelles technologies, l'exploitation de ressources naturelles abondantes et diversifiées, ainsi que sur des réseaux commerciaux bien développés. Le Canada possède de forts liens économiques avec l'Union européenne et l'Asie de l'est, ainsi qu'avec les États-Unis (pays anglo-saxon le plus proche et partageant une partie de son histoire), son principal client et fournisseur avec lequel perdure une des relations les plus longues et complexes au monde entre deux nations.

Le Canada est un pays développé et un des pays les plus riches au monde, avec le huitième plus haut revenu par habitants à l'échelle mondiale, et est classé onzième sur l'indice de développement humain. Il se classe comme l'une des nations les moins corrompues et l'une des plus démocratiques au monde, selon Transparency International et The Economist Group.

Le Canada est membre de l'Organisation des Nations unies (ONU), de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC), de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN), de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), de l'Organisation des États américains (OEA), de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), du G8, du G20, de l'Organisation internationale de la francophonie et du Commonwealth of Nations.


o O ° O o

Source Wikipedia



Dernière édition par Whistler's mayor le Sam 20 Aoû - 23:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Whistler's mayor
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 241

MessageSujet: Re: 08 - MIEUX CONNAITRE LE CANADA   Jeu 29 Mai - 19:00





Canada

L'Histoire récente

o O ° O o


Epoque contemporaine
En 1949, le Dominion de Terre-neuve, anciennement indépendant, rejoint la Confédération en tant que dixième province du Canada. Avec l'abolition de l'Empire britannique, tous les liens impériaux sont rompus et le Canada obtient de fait son indépendance, bien que sa constitution reste à Londres.

Jusqu'au centenaire du Canada en 1967, une immigration massive d'après-guerre provenant des divers États ravagés en Europe change la courbe de la démographie du pays. En outre, tout au long de la guerre du Viêt Nam, des milliers de dissidents américains s'installent aux quatre coins du pays. L'accroissement de l'immigration — combiné au baby boom, une force économique équivalente à celle des États-Unis dans les années 1960 et la réaction à la révolution tranquille au Québec — favorise l'émergence d'un nouveau type de nationalisme canadien. Les années 1960 sont aussi l'occasion pour les Québécois de se politiser du fait de leur non-représentation dans les postes stratégiques et économiques. C'est pendant cette période que le mouvement indépendantiste qui conduit à la fondation du Parti québécois et à sa prise de pouvoir en 1976, prend son essor. À la fin des années 1960, la Commission Laurendeau-Dunton obtient le mandat de faire enquête et rapport sur l'état du bilinguisme et du biculturalisme au Canada68. La Loi sur les langues officielles y donne suite lorsqu'elle est adoptée en 1969 par le Parlement. Celle-ci proclame l'anglais et le français comme étant les langues officielles du Canada. Celles-ci sont à égalité devant la loi et toute personne a le droit de recevoir les services de l'administration publique fédérale ainsi que de ses sociétés d'État dans l'une ou l'autre langue. Le Commissariat aux langues officielles sera l'organe responsable de l'application de la loi et de la promotion des deux langues.

Au début de la décennie 1970, une partie du mouvement indépendantiste se radicalise sous la forme du Front de libération du Québec (FLQ). Des actes terroristes seront commis amenant à la Crise d'octobre de 1970 et à l'intervention du gouvernement du Canada. Une décennie plus tard, le référendum sur la souveraineté-association du Québec a lieu au printemps de l'année 1980. Le premier ministre du Canada, Pierre Elliott Trudeau, promet de modifier la Constitution du Canada lors de la campagne référendaire à la condition que les Québécois votent en majorité contre la sécession du Québec. Ce référendum sera effectivement rejeté par une majorité de Québécois.

À l'occasion d'une rencontre spéciale en novembre 1981, les premiers ministres provinciaux et fédéraux demandent le rapatriement de la Constitution, pour autant que les procédures d'amendement y soient désormais incluses. Après une série de négociations interprovinciales, les premiers ministres provinciaux et fédéraux se rencontrent dans la nuit du 4 au 5 novembre 1981 afin de parachever les dispositions de la nouvelle Constitution. La province du Québec est cependant exclue des négociations. Cette période sera métaphoriquement connue par la suite comme étant la nuit des longs couteaux du Canada. Malgré la non-ratification des modifications par la province de Québec, cette dernière sera reconnue par les Nations Unies comme faisant partie de la fédération. Le Statut de Westminster de 1931 avait soumis le droit de modification constitutionnelle à l'approbation de la Couronne et du Parlement du Royaume-Uni afin d'éviter le retrait unilatéral du Québec de la Confédération. Cependant, certaines personnes soutiennent que l'imposition de la nouvelle Constitution au Québec est illégitime étant donné le principe de la souveraineté des États membres d'une confédération et donc, celui de l'unanimité requise pour la modification du traité de l'union. Le Canada rapatrie tout de même sa Constitution de la Grande-Bretagne le 17 avril 1982 grâce à la loi de 1982 sur le Canada, sous proclamation de la reine Élisabeth II. Cette loi du Parlement britannique crée un État entièrement souverain, bien que les deux pays partagent toujours aujourd'hui le même monarque. Ainsi, la Constitution du Canada inclut dorénavant la loi de 1982 sur le Canada, la loi constitutionnelle de 1982, la loi constitutionnelle de 1867, le Statut de Westminster de 1931, les lois d'intégrations des provinces et autres lois constitutionnelles et décrets mis en annexe, les divers amendements subséquents ainsi que les traditions et conventions non écrites reconnues par la jurisprudence. La loi constitutionnelle de 1982 introduira la Charte canadienne des droits et libertés, le Droit des peuples autochtones ainsi que le principe de péréquation. Le régime politique demeurera une monarchie constitutionnelle à régime parlementaire selon les dispositions de la loi constitutionnelle de 1867. Dès l'entrée en vigueur de la loi constitutionnelle de 1982, la forme de l'État passera toutefois d'une confédération à une fédération, donnant ainsi place à un fédéralisme canadien. Les expressions « Confédération canadienne » et « Dominion du Canada » continueront cependant à être utilisées de façon abusive par certaines personnes pour désigner le Canada.

Par suite du référendum de 1995 sur la sécession du Québec, la « loi de clarification » est déposée à la Chambre des Communes par le gouvernement fédéral du premier ministre Jean Chrétien et est adoptée par le Parlement en 2000. Celle-ci donne suite au « Renvoi relatif à la sécession du Québec » à la Cour suprême du Canada en 1998. Cette loi a principalement pour but de définir les bases de reconnaissance de la souveraineté d'une province par le Canada advenant une victoire référendaire future pour son indépendance, notamment en déterminant si la question permettrait à la population de la province de déclarer clairement si elle veut ou non que celle-ci cesse de faire partie du Canada et devienne un État indépendant. Cette loi sera cependant jugée inadéquate par les députés de l'Assemblée nationale du Québec, toutes tendances politiques confondues. En effet, ceux-ci créent un contrepoids en cette même année en votant à l'unanimité la « loi sur l'exercice des droits fondamentaux et des prérogatives du peuple du Québec et de l'État du Québec », laquelle édicte que le peuple québécois détermine seul (…) les modalités de l'exercice de son droit de choisir le régime politique et le statut juridique du Québec selon une majorité référendaire.

La spécificité canadienne
Depuis la fin du xixe siècle, les Amérindiens possèdent des territoires quasi-autonomes, appelés réserves, octroyés par le gouvernement fédéral. Les peuples autochtones vivant dans ces zones ne paient pas d'impôts, ni de taxes provinciales. Souvent éloignées, ces réserves disposent de peu de services publics. En conséquence de ce manque de services et de plusieurs traités souvent signés sous l'influence de l'armée britannique, divers heurts surviennent encore aujourd'hui à cause de revendications territoriales et du respect de la place des peuples autochtones au sein du Canada. Ces différends entre les peuples autochtones et le gouvernement dégénèrent quelquefois en conflits ouverts, notamment lors de la Crise d'Oka en 1990, de la Crise d'Ipperwash en 1995, plus récemment de la Crise de Kanesatake de 2004 à 2005 et de la Crise de Caledonia en 2006. La reconnaissance des droits ancestraux (ou issus de traités) quant aux revendications territoriales a été confirmée dans la loi constitutionnelle de 1982. De plus, depuis les années 1990, le Canada assiste à une importante crise de la contrebande des produits du tabac, en plus d'un important trafic d'armes à feu et de stupéfiants transitant notamment par la réserve d'Akwesasne, laquelle chevauche la frontière canado-américaine. Alors que ces sujets s'avèrent être très sensibles pour les politiciens, les gouvernements ont souvent été accusés de laxisme dans les médias et la population.

L'intégration économique avec les États-Unis se renforce après 1940. L'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) de 1994 est un moment culminant dans l'élaboration d'une intégration économique entre les deux pays. Toutefois, le conflit du bois d'œuvre demeure un enjeu politique et commercial depuis la fin des années 1980. De plus, l'économie canadienne est en croissance continue grâce aux secteurs de l'immobilier et des ressources minières et naturelles ainsi qu'aux réserves de pétrole dans les sables bitumineux de l'Athabasca, bien qu'elle fut affectée à la baisse par la crise économique asiatique de 1997-1998, par les attentats terroristes de 2001 aux États-Unis et par la perte de valeurs des titres technologiques en 2002. Le Canada a été le pays hôte du Sommet des Amériques en 2001, lequel s'est tenu dans la ville de Québec, afin de pourvoir aux dispositions d'une éventuelle Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA).

D'autre part, depuis les années 1980, les Canadiens se préoccupent de leur autonomie culturelle puisque les compagnies, la télévision et les films américains sont omniprésents. Cependant, faisant contraste avec le reste de l'Amérique du Nord, certaines provinces du Canada s'alignent vers un système universel de soins de santé. De plus, la Charte canadienne des droits et libertés contraint les tribunaux à la conservation du multiculturalisme dans leurs jugements.

Le Canada participe à la guerre du Golfe de 1990-1991 ainsi qu'aux missions de paix de l'Organisation des Nations Unies en Ex-Yougoslavie et au Rwanda dans les années 1990. Depuis 2001, le Canada participe activement à la guerre d'Afghanistan au sein de la coalition occidentale formée à la suite des attentats terroristes du 11 septembre 2001 perpétrés par une faction islamique talibane aux États-Unis. De ce fait, le Canada entre officiellement dans la guerre contre le terrorisme en tant qu'allié des États-Unis, mais se restreindra à la campagne militaire menée en Afghanistan.

Depuis la ratification du Protocole de Kyoto par le Canada en 2002 dans le respect de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, des opposants, tels que le gouvernement actuel du Canada, essaient de retirer le pays de l'entente, considérant les objectifs trop idéalistes et inatteignables. À l'inverse, le gouvernement actuel tente de s'aligner avec la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) donnant ainsi préséance au Partenariat Asie-Pacifique conclu par les membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN).

Dans un autre ordre d'idées, un phénomène populaire invite plusieurs Canadiens à leur migration dans les États du sud des États-Unis tels que l'Arizona et la Floride, dans les pays des Caraïbes et de l'Océanie ainsi que sur l'île de Vancouver où les hivers sont généralement plus doux. Ce phénomène s'étend à toute catégorie d'âge sans restriction bien qu'il soit présent notamment auprès des personnes retraitées. Ces gens que l'on nomme les Snowbirds y passent l'hiver, généralement six mois, et reviennent au Canada en été afin de conserver leur statut légal de résidence. La présence canadienne étant d'autant plus remarquée avec les Québécois en Floride que des institutions financières québécoises s'y sont installées en plus de journaux du Québec qui sont livrés chaque matin dans certaines régions « québécoises » de la Floride, comme à Hallandale Beach, Pompano Beach, Lauderhill, Fort Lauderdale, Fort Myers et Key West. Depuis la première moitié du xxe siècle, des relations économiques et de développement d'affaires se sont développées et sont maintenant présentes à l'année longue. On y retrouve en plus plusieurs centaines de milliers de propriétés québécoises. De plus, une forte présence de Québécois peut être remarquée dans le Maine, à Old Orchard Beach et à Ogunquit, lors des vacances d'été.


o O ° O o

Source Wikipedia


_________________

Summer has come and passed
The innocent can never last
Wake me up when September ends


Dernière édition par Whistler's mayor le Ven 15 Mai - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Whistler's mayor
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 241

MessageSujet: Re: 08 - MIEUX CONNAITRE LE CANADA   Jeu 29 Mai - 19:06





Canada

Géographie et climat

o O ° O o


Le Canada occupe la majeure partie de la portion septentrionale de l'Amérique du Nord. Il partage une frontière terrestre commune avec les États-Unis au sud, et une autre avec ce même pays au nord-ouest (entre l'Alaska et le Yukon), s'étendant ainsi de l'océan Atlantique à l'est jusqu'à l'océan Pacifique à l'ouest, et au nord vers l'océan Arctique. Il partage aussi une frontière maritime avec la France (Saint-Pierre-et-Miquelon) et avec le Danemark (Groenland). Depuis 1925, le Canada réclame la portion de l'Arctique s'étalant entre les méridiens 60ºO et 141ºO ; cette réclamation n'est toutefois pas universellement reconnue. L'établissement le plus nordique du Canada, et du monde, se situe à Alert (Nunavut), base des Forces canadiennes, au sommet de l'Île d'Ellesmere (latitude 82,5ºN à 834 kilomètres – 450 milles marins – du Pôle Nord). Le Canada est le plus grand pays du monde après la Russie.

La densité de la population, environ 3,5 habitants par kilomètre carré, est l'une des plus faibles au monde. La région la plus densément peuplée du pays est celle du Corridor Québec-Windsor, le long des basses-terres du fleuve Saint-Laurent et des Grands Lacs au sud-est. Au nord de cette région se trouve le vaste Bouclier canadien, une région de roc nettoyé par la dernière ère glaciaire, dépourvue de terres fertiles, riche en minéraux, et dotée de lacs et rivières. On y retrouve la forêt boréale, immense forêt nordique composée majoritairement d'épinettes et de sapins. Le Canada possède sur son territoire plus de lacs que tout autre pays dans le monde et possède une importante réserve d'eau douce.

Dans l'est du Canada, le fleuve Saint-Laurent se verse dans le Golfe du Saint-Laurent, le plus grand estuaire du monde ; l'île de Terre-Neuve se situe en son embouchure, alors que l'Île-du-Prince-Édouard se situe au sud de celui-ci. Le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse sont séparés par la baie de Fundy, laquelle connaît les variations de marées les plus grandes du monde. Ces quatre provinces maritimes s'avancent à l'est de la péninsule gaspésienne du Québec. L'Ontario et la baie d'Hudson dominent le centre du Canada, alors qu'à l'ouest se trouvent les vastes plaines des Prairies canadiennes, passant par le Manitoba, la Saskatchewan et l'Alberta pour se rendre jusqu'aux montagnes Rocheuses qui les séparent de la Colombie-Britannique.

Au nord du 60e parallèle se trouvent les trois territoires canadiens - Nunavut, Territoires du Nord-Ouest et Yukon – parsemés de plusieurs lacs (dont le Grand lac de l'Ours et le Grand lac des Esclaves) et traversés par le plus long fleuve du pays, le fleuve Mackenzie. De plus, les terres continentales du Nord Canadien sont bordées au nord d'un grand archipel, l'archipel arctique canadien comprenant certaines des plus grandes îles du monde. Les détroits se trouvant entre ces îles constituent le passage Nord-Ouest, de la Mer du Labrador à la Mer de Beaufort en passant par la Baie de Baffin. De plus, c'est dans cette région que l'on retrouve, en majorité au large et entre les Îles de la Reine-Élizabeth, le pôle nord magnétique ainsi qu'une partie de la glace polaire.

La végétation passe des forêts de feuillus dans le Sud de l'Ontario aux forêts mixtes et laurentiennes, et diminue graduellement vers le Nord canadien passant de la taïga — forêts boréales ou ceinture de conifères — à la toundra et finalement aux sols arides du Grand Nord.

Pour ce qui est du relief, le pays se dessine principalement de par les plaines des Prairies, et des plateaux du Bouclier canadien. Les Basses terres continentales de la Colombie-Britannique ainsi que la chaîne des Rocheuses occupent la région à l'Ouest des Prairies alors que les montagnes Appalaches s'étalent du Sud du Québec vers les provinces maritimes.

La moyenne des températures absolues hivernales et estivales diffèrent largement d'une région à l'autre. L'hiver peut être très rude dans certaines régions du pays, avec des températures moyennes mensuelles pouvant descendre à -15 °C dans la partie méridionale du pays, bien qu'il soit aussi possible d'atteindre des températures de -45 °C avec de forts vents glaciaux. Les chutes de neige annuelles peuvent atteindre plusieurs centaines de centimètre en moyenne (par exemple, une moyenne de 337 cm à Québec). La côte de la Colombie-Britannique, notamment l'Île de Vancouver, constitue une exception, et jouit d'un climat tempéré avec des hivers doux et pluvieux. Pour ce qui est des étés, les températures peuvent grimper jusqu'à 35 °C, voire 40 °C en tenant compte de l'indice humidex. La température la plus froide jamais observée au Canada est de -63 °C, au Yukon.


o O ° O o

Source Wikipedia


_________________

Summer has come and passed
The innocent can never last
Wake me up when September ends


Dernière édition par Whistler's mayor le Ven 15 Mai - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Whistler's mayor
Petit nouveau
avatar

ζ Messages : 241

MessageSujet: Re: 08 - MIEUX CONNAITRE LE CANADA   Jeu 29 Mai - 19:11





Canada

Au quotidien

o O ° O o


Education
Au Canada, les provinces et territoires sont responsables de l'éducation ; en l'occurrence, le Canada n'a pas de ministère national pour l'éducation. Chacun des treize systèmes d'éducation est similaire aux autres, et ce, tout en reflétant l'histoire, la culture et la géographie régionale de sa province. Une des grandes différences existantes est, sans doute, celle du Québec où les études postsecondaires débutent au CEGEP (Collège d'enseignement général et professionnel), une institution scolaire préparant aux études universitaires et formant les techniciens spécialisés. L'âge pour l'éducation obligatoire varie au travers le Canada, mais se situe généralement aux alentours de 5–7 ans jusqu'à 16–18 ans, contribuant ainsi à un taux d'alphabétisation de 99 % chez les adultes. Néanmoins, selon ABC Canada, 24 % des Canadiens sont limités à des lectures très simples.

Chaque province est responsable d'organiser la gestion de ses écoles. Cependant, dans le cadre des dispositions constitutionnelles de la Charte canadienne des droits et libertés, moyennant certaines conditions et restrictions, les citoyens canadiens membres d'une minorité francophone ou anglophone dans la province où ils résident ont le droit à l'instruction dans la langue de la minorité de leur province dans toutes les communautés où le nombre est suffisant pour justifier le financement des écoles à même les fonds publics. Toutes les provinces canadiennes ont mis en place des commissions scolaires pour assurer la prestation des services en matière d'éducation. Parmi les provinces canadiennes, c'est au Québec et en Ontario qu'il y a le plus de commissions scolaires : 72 pour chacune de ces provinces.

L'éducation postsecondaire est la responsabilité des gouvernements provinciaux et territoriaux, lesquels fournissent la majeure partie du financement ; le gouvernement fédéral fournit du financement additionnel de par les subventions à la recherche. En 2002, 43 % des Canadiens âgés entre 25 et 64 ans ont déjà eu accès à l'éducation postsecondaire ; pour ceux âgés entre 25 et 34 ans, la réalisation d'études postsecondaires atteignait 51 %.

Langues officielles  
Les deux langues officielles du Canada, l'anglais et le français, sont respectivement les langues maternelles de 57,8 % et 22,1 % de la population. Le 7 juillet 1969, sous la Loi sur les langues officielles, le français obtient un statut égal à celui de l'anglais dans toutes les instances gouvernementales fédérales. Ceci déclenche un processus qui mène le Canada à se redéfinir officiellement en tant que nation bilingue.

Le français et l'anglais ont un statut égal dans les tribunaux fédéraux, le Parlement et toutes les sociétés d'État fédérales ainsi que les autres institutions gouvernementales du Canada. Le public a le droit de recevoir, là où il y a une demande suffisamment importante, des services du gouvernement fédéral dans l'une ou l'autre langue. L'utilisation de la signalisation routière bilingue varie d'une province à l'autre. Alors que le multiculturalisme est une politique d'immigration officielle du Canada, devenir citoyen canadien nécessite de parler aisément soit le français ou l'anglais – 98,5 % des Canadiens parlent au moins une des deux langues (anglais seulement : 67,5 %, français seulement : 13,3 %, les deux : 17,7 %). Notons toutefois que comme seuls le Québec et quelques régions d'autres provinces ont pour langue principale (ou officielle) le français, il peut être fort difficile d'obtenir des services en français sur tout le territoire, même si le pays est dit bilingue.

Bien que le français soit principalement parlé dans la province de Québec, d'autres provinces — le Nouveau-Brunswick, l'est et le nord de l'Ontario ainsi que le sud du Manitoba — ont une part substantielle de personnes francophones. De tous ceux qui parlent le français comme première langue, 85 % vivent au Québec. Le français est la langue officielle de la province du Québec, ainsi que celle du Nouveau-Brunswick, du Yukon et du Nunavut (conjointement avec l'anglais pour celles-ci). Le français est utilisé en tant que langue pour l'éducation, les procès judiciaires, et les autres services gouvernementaux dans toutes les provinces et territoires parlant majoritairement l'anglais ou l'inuktitut. Plusieurs langues autochtones ont un statut officiel dans les Territoires du Nord-Ouest ; l'inuktitut est la langue de la majorité de la population au Nunavut et l'une des onze langues officielles de ce territoire.

Les langues non officielles sont aussi importantes au Canada, avec près de 5 200 000 personnes en parlant au moins une en tant que première langue. Les langues non officielles listées comme étant des langues maternelles incluent le mandarin (853 745 locuteurs natifs), l'italien (469 485 locuteurs natifs), l'allemand (438 080 locuteurs natifs) et le punjabi (271 220 locuteurs natifs).

Gastronomie  
La région du Québec produit de très nombreuses variétés de fromages. Le Canada fut le premier à introduire des législations strictes sur les critères de propreté et d'hygiène régissant la traite du lait et l'élaboration des fromages. Le Canada est également un gros producteur de cidre de glace ainsi que de spécialités rustiques à base de gibier.

Le Canada est le premier producteur mondial de sirop d'érable (sirop produit à partir de l'eau d'érable), avec la province de Québec étant le joueur principal de l'industrie. Seulement en 2011, cette dernière province a produit près de 102 millions de livres de sirop d'érable, qui ont principalement été exportés aux États-Unis. Le sirop, produit pendant une courte période au printemps (mars-avril), est fréquemment utilisé dans la confection de desserts. On le voit d'ailleurs de plus en plus dans la gastronomie et de nombreux restaurateurs l'incluent dans leurs menus.

Sports
Les sports nationaux officiels du Canada sont le hockey et la crosse. Le hockey est un passe-temps national, et de loin le sport le plus populaire au pays. Les sept plus grandes régions métropolitaines du Canada — Toronto, Montréal, Vancouver, Ottawa, Calgary, Edmonton et Winnipeg — sont les villes-maison d'équipes faisant partie intégrante de la Ligue nationale de hockey (LNH). Au sein de toutes les équipes de la Ligue (trente équipes réparties entre le Canada et les États-Unis), plus de 50 % de tous les joueurs sont originaires du Canada. D'autres sports canadiens populaires comprennent le curling, le football canadien (en particulier la Ligue canadienne de football) ainsi que le vélo de montagne (le Canada serait en partie le lieu de naissance du VTT, notamment des disciplines comme le Freeride ou encore le Northshore.), plus communément appelé VTT, qui se pratique beaucoup dans la ville de Whistler. Le basket-ball et le baseball sont considérablement joués à des niveaux amateurs et de jeunes, mais ne connaissent pas autant de popularité sur la scène professionnelle que les autres sports. Le Canada est le pays hôte de la Coupe du monde de football (soccer) des moins de 20 ans 2007, des Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver en Colombie-Britannique et de ceux de 1988 à Calgary en Alberta. Il a également reçu les Jeux olympiques d'été de 1976 à Montréal au Québec. Depuis les années 1990 la ville de Toronto accueille une franchise de basket-ball évoluant dans le championnat professionnel nord-américain, la NBA, les Raptors de Toronto. De plus, il y a trois franchises de la MLS au Canada. Soit le Toronto FC, les Whitecaps de Vancouver et l'Impact de Montréal.


o O ° O o

Source Wikipedia


_________________

Summer has come and passed
The innocent can never last
Wake me up when September ends
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 08 - MIEUX CONNAITRE LE CANADA   

Revenir en haut Aller en bas
 
08 - MIEUX CONNAITRE LE CANADA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 100 questions pour mieux se connaître
» 200 questions pour passer le temps
» Un questionnaire pour mieux connaitre nos personnages.
» » La vie est un jeu, dis moi à quoi tu joues on se connaîtras mieux ♪ v2.0
» Questions pour apprendre à mieux se connaître

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
S'installer à Whistler
 :: 
Arriver en ville
 :: Découvrir Whistler
-
Sauter vers: