Vous êtes inscrits sur PRD ? Alors passez de temps en temps dans la FICHE DU FORUM pour y laisser un petit mot !
N'oubliez pas, toutes les 2h un clic sur les top sites en page d'accueil. C'est important pour faire grandir le forum !

Partagez | 
 

 I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Mar 24 Juin - 23:55


AJ & Elinor


Il se sentait mal depuis sa dernière séance de kiné. Physiquement, il avait des hauts et des bas, mais Dieu merci pas de nouvelle crise de tétanie comme il en avait eue chez son praticien. C'était surtout moralement. Ce qui lui était arrivé lui avait fait un choc. Il avait mis la tête dans le sable, version autruche, en n'allant pas faire ses examens. Et en évitant soigneusement de rappeler son kiné après ça. Il n'avait pas envie d'entendre de la part d'un professionnel qu'il filait sur une mauvaise pente.
Parallèlement à ça, il était réaliste. Drogue, alcool, ou tout simplement son rythme de vie actuel. Il savait bien que son problème avait été causé par tout ça. Il avait même essayé de la jouer plus clean après ça. La discussion avec Niklas l'y avait fait réfléchir, la tétanie l'avait convaincu.
Il avait tenu deux jours avant que ses potes ne l'appellent. Immense soulagement. Un prétexte pour faire la fête, exactement ce dont il avait besoin. Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils avaient fêté. A son réveil le lendemain, il ne se rappelait plus ce qu'il avait fait. C'avait été bon de revivre des moments d'insouciance totale. Dommage que ça n'ait pas duré. Le lendemain, il déprimait comme une merde. Retour à la coke. Quand il était défoncé, tout avait l'air plus sympa. Que ce soit grâce à la coke que sa vie reprenait des couleurs, il l'éludait. On s'en foutait. Il était mieux. C'était le principal.

Les descentes étaient moins drôles. Il essayait de se les éviter avec un somnifère. Ou du whisky. Et au final, quand il était à nouveau lucide, il se trouvait pathétique.
Ca devait être dans un de ces moments qu'il avait appelé Elinor. Il ne s'en était pas vraiment rappelé jusqu'à ce qu'elle lui envoie un SMS la veille pour confirmer leur rendez-vous. Il avait accepté, pas très sûr de lui. Leur dernière rencontre ne s'était pas exactement bien passée et il ne savait pas à quoi s'attendre. Il lui avait donné rendez-vous au Parc Stanley. C'était neutre, et c'était pas un bar. Deux bons points.
Elle connaissait ce qu'il vivait, il le savait parce que Pete lui avait parlé de son passé, et parce qu'elle-même en avait un peu parlé la dernière fois. Risquait-il quelque chose à essayer de parler avec elle ?
De toute façon, c'était trop tard pour faire demi-tour. Elle entrait dans le parc et l'avait apparemment déjà repéré. Dommage. Il serait reparti.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.


Dernière édition par AJ Harrington le Dim 13 Juil - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Mer 25 Juin - 22:11

I don’t want to call yout but you’re all I have to turn to.

Combien de fois l’avait-il appelée ? Sérieusement ! Il n’avait laissé qu’un seul message mais au son de sa voix il n’était pas frais. Tellement moisi même qu’elle se demandait si le lendemain il se souviendrait qu’il l’avait contactée. Elle connaissait bien ces états, savait donc pertinemment qu’il y avait plus de chances qu’il ne se souvienne de rien que de l’inverse et pourtant elle avait attendu assez longtemps pour lui laisser le temps de redescendre pour répondre par la positive. Pourquoi le voir alors qu’il n’était qu’un crétin ? Parce que quand il n’avait pas été bien, il l’avait appelée. Elle ne pouvait ignorer cela. Ne pouvait l’ignorer lui. Pourquoi ? Aucune idée, mais elle ne le pouvait pas.
Rendez-vous avait été donc pris. Elle s’y était rendu le cœur plutôt léger bien qu’elle appréhende quelque peu la rencontre. Elle s’était blindée en cigarettes mais rien que cela. Pas d’alcool, encore moins de la drogue, cela allait de soi !
Elle m’avait vite repéré dans le par cet s’était avancée vers lui d’un pas décidé. Il ne faisait pas très froid aujourd’hui alors elle ne portait pas de gros manteau. Juste un maxi gilet, des leggings et des tennis de runners. Quelle sportive ! Quelle illusion !

__ « La prochaine fois, dis à ton toi bourré/défoncé qu’il ne faut pas m’appeler en mode « je suis un malade mental ». Mon père a bien failli jeter le téléphone dans la cheminée... » Elle n’était pas agressive et souriait même bien que son père ait très certainement envisagé dans son inconscient de tuer AJ.
Les choses allaient à peu près pour elle. Elle n’avait pas quitté la demeure familiale et était restée avec son père. Elle s’y sentait bien. Elle n’avait pas rebu, n’était pas ressortie. Elle se reposait ou essayait au mieux de se reposer et il fallait avouer que cela fonctionnait plutôt pas mal.
Elle avait élu domicile dans le salon, ne parvenant pas à dormir seule dans sa chambre. Dans sa chambre elle s’enfermait alors que dans le salon, c’était un grand espace ouvert et cela la rassurait. La chambre de son père était à l’étage mais il avait des horaires particuliers alors quand elle dormait, souvent il était debout, sur le départ ou le retour... Bref, elle n’avait de toute façon pas l’impression d’être seule et quand ils étaient tous les deux là, pour la nuit complète il dormait en bas dans la chambre d’amis. Il ne fermait pas la porte et ainsi elle se sentait encore mieux. Elle laissait même une lumière allumée. Cela pouvait paraître bizarre aux autres personnes à qui elle pourrait en parler mais on ne devient pas addict en étant parfaitement sain d’esprit... Tout cela la rassurait et c’était le principal.
Quand elle se réveillait la nuit car elle avait fait un cauchemar elle rejoignait Richard et dormait dans le gros fauteuil de la chambre. Il la disputait toujours car il ne voulait pas qu’elle se casse le dos mais bon... Dormir avec lui c’était un déménagement à chaque fois. Oreiller, couette, truc, machin... Dans le fauteuil elle s’installait juste et basta.
Elle était chanceuse car son père était compréhensif. Il lui laissait faire tout son traffic et au final cela marchait puisqu’elle se sentait mieux. Il était son sauveur et elle en était consciente.

Pourrait-elle être la sauveuse d’AJ ? Oh... Ce serait compliqué. Déjà, Richard ne l’aimait pas... Linoy lui avait raconté leur dernière rencontre et les appels incessant de l’autre nuit avaient fini par le rendre furax... Elle était quand même venue. Quelque chose la poussait vers lui.

__ « Alors, quoi de neuf ? »  Ce qu’elle aimait être fraîche comme elle l’était présentement ! Jolie, le teint lumineux bien qu’elle fume comme un pompier, le cheveu luisant et souple, la silhouette agréable à regarder... Pas de maquillage par contre. Juste elle, à poil mais plutôt pas mal ! Bon, lui... C’était autre chose.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Ven 4 Juil - 0:42


AJ & Elinor


Elle était beaucoup plus détendue que la dernière fois, c'était certain. Lui, pas vraiment. Qui avait provoqué qui ? Ils s'étaient plus ou moins engueulés, pour autant qu'AJ s'en rappelle. Ou plutôt, elle s'était énervée. Il se rappelait parfaitement comment elle lui avait hurlé dessus parce qu'il ne voulait pas lui parler. Ce n'était pas mérité, il lui avait déjà dit pas mal de choses. Entre elle et Niklas, il s'était montré très expansif, et est-ce que ça l'aidait à se sentir mieux ? Pas vraiment. Les choses avaient empiré depuis la dernière fois qu'il avait croisé Elinor. Mais il fallait qu'il lui laisse une chance. Il ne l'avait pas ménagée.
    Pardonne moi. Je crois qu'on a fait la fête ce soir-là.

Ouais, en plus, ça devait être ce jour-là qu'il s'était mis minable à ne plus en avoir le moindre souvenir. Pas étonnant que son père n'ait pas apprécié, s'il a intercepté le message. D'ailleurs, son père écoute ses messages ?
    C'est ton père qui a décroché ?

Pour lui, c'est incompréhensible. Jamais ses parents ne se seraient permis ça, et surtout jamais il ne les aurait laissés faire. Il avait toujours farouchement empêché sa mère de se mêler de ses histoires. Finalement, peut-être qu'il était vraiment secret ?
Peut-être aussi qu'on s'en fout. Il espère juste qu'elle n'aura pas mal pris sa surprise quant au fait que son père ait pu consulter le message qu'il lui avait laissé. Ca l'a juste ... ben surpris quoi. Mais elle fait ce qu'elle veut. Si son père a accès à son mobile, il ne juge pas.
Cela étant, elle n'a pas l'air décidée à se mettre en colère. Au contraire. Elle a l'air beaucoup mieux que la dernière fois. Il ne peut pas en dire autant, est-ce qu'elle s'en rend compte ?

    De neuf ?

Bonne question. Qu'il arrête le snow. Mais est-ce qu'il a envie de lui en parler ? Si elle a toujours envie de le faire causer, elle va chercher à en savoir plus. Ca va le mener jusqu'où ? Est-ce qu'il a envie de s'aventurer là-dedans ? Il a déjà tellement l'impression d'avoir fait une sacrée bêtise en l'appelant. Pourtant il est content de la voir. C'est juste qu'il aimerait qu'il n'y ait pas Pete entre eux. Qu'elle soit juste une fille qu'il rencontre comme ça. Limite, qu'ils ne se soient pas connus avant. Alors que là ... il y a un fantôme entre eux, et ce qu'elle sait de lui, et ce qu'il n'a pas envie de lui dire parce qu'il ne veut pas en parler du tout. C'est pas du neuf, mais c'est du sacrément compliqué. Alors il botte en touche.
    Tu es jolie.

Il ne la drague pas en disant ça. Il n'y a pas la moindre pointe de séduction dans sa voix. C'est la copine de son meilleur ami décédé. Même défoncé il ne serait pas capable de faire ça. Mais c'est vrai. On dirait que ça lui réussit, de ne plus passer son temps en soirée avec eux.
    Je vais devoir arrêter le snow aussi. Comme ça tu vois, j'aurai plus l'impression d'être un suiveur.

Juste l'impression d'être un lâche, par moments, mais pour l'instant c'est moins dur à supporter.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Sam 5 Juil - 23:34



I don't want to call you but you're all I have.

« La fête », cela sonne presque comme un gros mot à ses oreilles. Ce n’était pas le temps de célébrer quoi que ce soit. Ceci dit, Pete aurait adoré que l’on danse nu en se roulant des pelles le jour de son enterrement, oh, le tout sur sa tombe. Remarquez aussi qu’elle doutait sincèrement qu’AJ ait vraiment fêté quoi que ce soit. Vu sa mine, il n’était toujours pas dans de bons jours. Avant il était plus souriant, le genre « m’en foutiste » comme eux tous. Maintenant il avait l’air dévasté... Comme eux tous. Elle comprenait mais son père lui avait bien répété, elle devait penser à elle ! Par conséquent, il lui fallait ne pas trop compatir... Difficile quand on savait qu’elle n’arrivait pas à laisser AJ bien loin de ses pensées.

Bref, il avait l’air surpris pas cette histoire avec son père. Il avait mal compris, ceci dit, si Richard répondait à son téléphone, elle savait que ce n’était pas pour l’espionner, c’était parce qu’il avait l’appareil proche de lui. Elle n’était pas à cheval sur ce genre de choses.

__ « Non, non, mais tu as appelé ... Quelques fois et quand j’ai écouté ton message il était avec moi. D’ailleurs tu devais avoir perdu l’ouïe parce que tu criais plus que tu ne parlais à vrai dire... Bref, mon père a entendu plus ou moins. Ce sont surtout les appels qui l’ont rendu mauvais. » Il n’avait pas du comprendre ce qu’AJ disait sur le message de toute façon mais elle lui en avait parlé. Il savait d’ailleurs où elle était et elle était supposée rentrer tôt et si il y avait changement de programme, elle le préviendrait. Comme une ado, oui. Elle le prenait surtout comme une preuve de respect envers son père. Elle vivait chez lui, elle lui disait donc si il devait ou non l’attendre etc etc. De plus, avec sa situation, elle avait besoin de ce système. Cela ne regardait pas AJ par contre. Elle ne lui en parlerait que si elle se sentait en confiance.
Là il semblait plutôt étonné par tout cela et pas spécialement dans le bon sens. A vingt-sept ans c’est évident que cela peut en choquer certains, beaucoup, surtout parmi ses relations.

Il ne lui répondit pas tout de suite quand elle lui demanda ce qu’il y avait de neuf. Avant il lui dit qu’elle était jolie et elle ne put faire autre chose que sourire. En même temps elle le savait. Là tout de suite elle se sentait vraiment bien dans ses pompes alors oui, elle était jolie ! Fraîche, presque pure !
Elle se rendait bien compte qu’effectivement il ne la draguait pas mais peu lui importait, c’était si agréable de se l’entendre dire. Son père lui disait aussi mais lui n’était pas objectif. Là, c’était du neutre et c’était bon à prendre. Elle ne pouvait malheureusement pas vraiment lui retourner le compliment vu sa tête.

__ « J’fais de mon mieux. »  Pas la peine de s’étaler, de lui raconter qu’elle n’a pas bu, qu’elle dort un peu mieux, qu’elle se sent un peu moins coupable, qu’elle veut aller mieux, qu’elle s’en donne les moyens, qu’elle dort avec son père parfois et tout le temps avec son doudou... Elle n’est pas assez en confiance. Elle garde en tête leur précédente entrevue et très sincèrement elle ne peut se permettre de se faire à nouveau envoyer balader. Après, il était ok pour écouter mais ce qu’elle voulait c’était partager. Elle avait quelqu’un qui l’écoutait, son thérapeute, pas besoin d’AJ. Là elle y allait donc doucement.

__ « « Devoir arrêter », pourquoi ? »  Elle ne rebondit pas sur la suite. Il fallait rester zen ! Elle lui sourit quand même et lui proposa, comme la première fois, une cigarette.

__ « Tu peux te le permettre si tu n’es plus sportif... » Elle n’y croyait pas vraiment en fait. Il avait cela dans le sang, comment pourrait-il y renoncer. Ou alors c’était une question de santé. C’était peut-être pour cela qu’il l’avait appelée, elle était médecin. Il devait déjà avoir les siens mais parfois en voir un « étranger » pouvait aider à s’éclaircir les idées. Elle ça lui ferait du bien en plus. Elle pourrait se remettre dans le bain. Mine de rien les jours passaient vite et bientôt elle allait reprendre le boulot. AJ pourrait être son cobaye ! Si et seulement si elle ne se trompait pas ! Rien de moins certain.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Dim 6 Juil - 23:49


AJ & Elinor


    Oh. On était en boîte, j'entendais pas grand chose. Enfin je crois.

Ouais, si, ça il s'en rappelait. Le trou noir, c'était après. Il se revoyait entrer dans le club avec ses potes, saluer les videurs qu'il connaissait comme un habitué. C'est après qu'arrivait le trou noir. Ils avaient commandé de la vodka, et ... pffffff, ça ne servait à rien d'essayer de se rappeler. Ce n'était pas si mal comme soirée, il avait dormi, au moins. Comaté. Enfin il n'avait pas passé la nuit debout devant la télé, ou à se tourner et se retourner dans son lit en attendant que le sommeil l'emporte.
    Désolé si tu as eu des ennuis à cause de moi.

Il ne comprend pas trop la relation qu'elle a l'air d'avoir avec son père. Elle est adulte ou pas ? Encore que ... Après tout, sa mère à lui aussi passe son temps à essayer de le convaincre d'arrêter le snow. Ca doit être dans les gènes des parents, de se mêler de la vie de leurs enfants. Ils font ça pour leur bien.
Enfin, venant du père d'Elinor, ça semble un peu too much. Elle répond bien au téléphone pour discuter avec les amis qu'elle veut, non ? Pour lui, c'est du flicage, mais bizarrement elle n'a pas l'air de le penser. Elle a l'air parfois ultra-revêche, et là ... Bref, il s'en fout mais il s'abstient d'autres commentaires sur son paternel, elle risquerait de le prendre mal.

Il n'a pas envie de se prendre encore la tête avec elle. Il n'a envie de se prendre la tête avec personne en ce moment. Il a déjà assez de problèmes à gérer pour ne pas s'en rajouter. Alors, quand elle lui demande pourquoi il "doit" arrêter, il s'efforce de garder son calme et de ne pas laisser l'amertume qu'il ressent prendre le dessus. C'est lui qui le lui a dit, après tout. Lui qui l'a appelée. Rien ne l'y obligeait, si ce n'est qu'il avait beaucoup pensé à leur précédente rencontre, qu'elle lui avait un laissé un goût amer. Il aurait dû être présent pour elle, il l'avait appelée un peu pour ça, mais visiblement elle n'avait pas besoin de son aide. Elle avait l'air de s'en sortir mieux que lui. Mais il fallait qu'il s'en assure. Il fallait qu'il lui réponde, en attendant le moment où il pourrait "contre-attaquer". Il avait l'impression que ses pensées étaient complètement décousues.
    C'est compliqué. Disons que mon kiné veut que je fasse des examens, et que je ne veux pas les faire. Donc faut que j'arrête.

Encore que ... elle est toubib non ? Elle peut pas l'aider ? Si elle l'aide, il peut fournir des résultats clean non ? Est-ce que ça en vaut la peine ? Ca lui fait un choc d'arrêter, il y pense pas mal, mais il est pas totalement certain d'être prêt à n'importe quoi pour continuer. Et puis, est-ce qu'elle risque d'avoir des problèmes après ? Il sait que ça se pratique, les faux résultats d'analyses sanguines, pour cacher le dopage. Mais les risques si on se fait chopper ... Les amendes sont élevées.
    Tu as repris le boulot ?


© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Lun 7 Juil - 22:27

I don’t want to call you but you’re all I have to turn to.

Des problèmes ? Non ! Elle n’en avait pas en ce moment avec son père par contre AJ, lui, ne se trouvait pas dans les petits papiers de son père. Elle, elle était claire et réglo mais AJ, lui, avait dépassé les bornes. Déjà, il l’avait mise dans un état lamentable, ensuite, il l’avait « harcelée ». Il n’en avait pas fallu plus à Richard pour mettre AJ dans le tiroir « à jeter ». Pas de chance parce que mine de rien, Linoy, elle, l’aimait bien malgré elle. Il faudrait qu’elle dise les bons mots pour convaincre son père que non, ce n’est pas un mauvais garçon... Dur car en plus Richard avait accès au casier d’AJ. Ce n’était pas un grand bandit, m’enfin rien que le fait qu’il ait déjà eu des problèmes quels qu’ils soient avec la police avait tendance à faire grincer des dents le sheriff. Que de mauvais points...

__ « Une bonne soirée en somme. » Les boîtes, elles détestait. Elle préférait les bars mais une fois saoule, elle suivait les autres, voire les entrainait car une fois saoule, elle avait toujours une horrible envie de danser. En réalité les boites lui faisaient bien plus peur que les bars car dans son esprit, il y avait bien plus de drogue brassée dans les clubs que dans les bars. C’était surement faux mais elle avait en tête cette idée. Pourquoi ? Tout simplement parce que durant ses années de défonce c’était dans les boîtes qu’elle s’était le plus fourni. Bête comme bonjour.

__ « Pas d’ennui non. J’étais juste avec lui et ça l’a saoulé d’entendre mon téléphone sonner comme ça. Rien de bien important. »  Qu’ils arrêtent d’en parler car sinon elle allait devoir lui expliquer leur petite routine et sincèrement elle n’en avait pas envie. Il ne comprendrait pas. Vu sa tête déjà maintenant, elle était certaine qu’il ne comprendrait pas leur relation, leur fonctionnement. Ce qu’ils partageaient. Ils avaient vécu des choses difficiles, cela les avait beaucoup rapprochés, ils avaient une relation presque fusionnelle. En général les filles ont ce genre de rapport avec leur mère. Du moins de ce qu’elle croyait en savoir mais pas elle, elle c’était avec son père. On comprend ou non mais elle doutait qu’AJ comprenne maintenant.

Elle leva un sourcil à l’évocation des examens que son médecin lui demandait de faire. Etait-il donc là pour lui demander quelque chose par rapport à cela ? Difficile à dire mais cela ne semblait pas vraiment être le cas. Si il avait voulu lui demander quelque chose il l’aurait fait sans tourner autour du pot. Ce n’était pas le genre à faire des chichis pour demander un service. Il n’allait rien demander, non. Allait-elle proposer ? Cela ne lui faisait pas peur mais alors qu’elle pensait à lui dire qu’elle pourrait peut-être faire quelque chose pour lui le visage de son père apparu dans ses pensées, puis celui de son chef, puis le terme « conseil de l’ordre » puis elle se vit clocharde et à nouveau dépressive. Si elle perdait son boulot pour ça, elle ne s’en remettrait pas. Tout le monde l’avait déjà à l’œil alors si en plus elle faisait faire de faux examens sanguins... Elle pourrait donner son sang, échanger les flacons mais il fallait qu’ils aient le même groupe sanguin, sinon elle trouverait un couillon mais et si elle se plantait complètement et qu’au final on découvrait qu’AJ était enceinte ? Elle serait fichue d’échanger avec une femme attendant un bébé... Tout cela était trop risqué. Dans d’autres circonstances, ok, maintenant, non.
Déjà, elle ne trafiquait plus avec les médicaments. Elle s’était rangée depuis la mort de Pete. C’était une fille droite maintenant, DROITE !

__ « Merde. Ton kiné c’est le nouveau ? Le grand blond ? Y’a des bruits qui courent sur lui. Parait qu’il est super stricte mais t’as essayé de lui parler ? Je sais qu’une infirmière qui me déteste lui a balancé plein de merdes à mon sujet quand il est arrivé et il lui a dit que c’était pas son problème ce que j’avais pu faire tant que je le faisais plus. Il a la réputation de rien lâcher, un vrai pitbull... »  Il allait revenir à la charge très certainement si il avait demandé des exams. Même elle le faisait de temps à autres. Pour les urgentistes c’est différent mais elle est chir et là y’a le suivit et si quelque chose ne lui plait pas, elle ne lâche pas non plus le patient. Niklas machin chose semblait pareil. Par contre... Ce qu’elle pouvait baver en le regardant ! Mais c’était une autre histoire.

__ « Non, en début de semaine prochaine. Par contre j’ai recommencé à dormir. C’est sympa aussi comme activité. »  Lui... Il n’en avait pas l’air. Il avait des cernes. Il était moins beau que d’habitude car lui aussi avait du potentiel. Si elle avait instantanément craqué pour la beauté de Pete, elle avait aussi remarqué le charme d’AJ. Un charme fou qui tendait à s’estomper un peu plus à chaque fois qu’elle le voyait.
C’était étrange de penser à ce genre de chose car AJ c’était le meilleur amie de son ex mais au final son ex elle ne l’aimait pas et lui non plus. Ils étaient partenaires, certes. Ils partageaient quelque chose de fort mais pas vraiment de précieux...
C’était toute de même dérangeant de penser si souvent à lui. Elle n’était pas obsédée par lui mais elle y pensait pas mal depuis leur dernière rencontre. Comment l’aider, ne pas l’aider, lui en vouloir beaucoup, le détester, s’en vouloir... Trop de choses !


lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Mar 8 Juil - 0:22


AJ & Elinor


    OK, tant mieux.

Il n'insiste pas sur la soirée, elle n'a pas besoin de plus de détails. Lui n'avait pas le sentiment d'insulter son meilleur ami en faisant la fête après sa mort, mais comment le prendrait-elle ? Elle avait été sa petite amie après tout, bien qu'il n'ait jamais trop compris comment leur couple fonctionnait.
Il n'insiste d'ailleurs pas plus sur les histoires avec son père. Un bref "tant mieux" parce qu'il ne veut pas qu'elle ait d'ennuis, et c'est sincère, mais le reste ne le regarde pas. Il a de toute façon suffisamment de problèmes avec ses propres parents pour ne pas s'en créer d'autre avec ceux d'Elinor.

Sans compter ses problèmes médicaux. Clairement ce qui le préoccupe le plus en ce moment, encore qu'il ait l'impression que ça le préoccupe moins qu'Elinor. Elle est très bavarde sur son kiné ... Ils parlent bien de la même personne, c'est incontestable ...
    C'est lui, oui. Il ne m'a pas encore appelé, il vient d'arriver. Contrairement à toi, je crois qu'il s'en fout. Ca tombe bien, moi aussi.

Ce n'est pas vrai, mais plus il le dira, plus il le pensera, et plus ça finira par se graver dans son crâne.
    Tu es très bavarde à son sujet, en tout cas ...

Pour autant qu'il se rappelle, le kiné avait plutôt l'air préoccupé par la jolie rouquine croisée à son cabinet, quand AJ est allé à sa dernière consultation. Mais il serait curieux de savoir jusqu'à quel point Elinor a de la considération pour lui. Il ne la connaît pas aussi bavarde, habituellement. En tout cas, elle n'a plus discuté comme ça depuis la mort de Pete.
Quoiqu'il en soit, c'est vrai. Niklas ne l'a pas rappelé. Et comme AJ s'est soigneusement abstenu de prendre rendez-vous, ni quoi que ce soit, pour l'instant il est plutôt tranquille. Pourvu que ça dure ...
Il a besoin d'éluder la question du snow, de ne plus s'en préoccuper, s'il veut pouvoir faire le point sur le reste. Le veut-il ? Il a les idées embrouillées en ce moment, une seconde il pense à un truc, la seconde d'après à autre chose, et à la fin il ne sait plus pourquoi il a pensé à telle ou telle chose. Difficile de se concentrer dans ces conditions. C'est le manque de sommeil, entre autre ...
    C'est bien que tu reprennes.

Pour autant qu'il se rappelle, lors de leur dernière rencontre, elle venait de se faire mettre à pied. Ou en congés forcés. C'est pareil de toute façon. On lui avait demandé de ne plus venir bosser. C'avait dû être raide à encaisser, alors qu'elle retourne travailler, c'était sans doute bon pour elle. Il a même l'idée de sourire quand il enchaîne.
    Et bien que tu dormes.

Il ajouterait bien qu'elle a de la chance, que ce n'est pas son cas, mais les mots ne franchissent pas ses lèvres. C'est plus fort que lui. Se confier, il ne sait toujours pas faire depuis qu'elle le lui a reproché. Tout ce qu'il peut faire, c'est se montrer plus sympa que la dernière fois, pour qu'ils ne restent pas sur ce malentendu. Bizarrement, il n'a pas envie de se fâcher avec elle, il tient à ce que leurs relations restent cordiales.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Jeu 10 Juil - 22:31



I don’t want to call you but you’re all I have to turn to.

Cette histoire avec son père pourrait presque le chiffonner, elle le voit bien. Presque oui parce que c’est AJ et en soi, il doit s’en ficher comme de sa première chaussette. Cependant elle voit bien qu’il ne comprend pas. De toute façon, à moins d’avoir une relation fusionnelle avec l’un de ses parents, on ne peut comprendre ce qu’elle vit avec Richard. Elle ne pousse donc pas plus et lui non plus de toute façon.

Le sujet suivant était bien plus intéressant que son père, Niklas Hedin le kiné. Whahooo, non, sérieusement, whahooooo... Avait-elle un peu de bave au coin de la bouche ? Merde.
C’est vrai qu’elle avait été particulièrement prolixe à son sujet mais quel bel homme ! Pas pour elle, ça c’était certain mais en salle de garde, comme ça, un jour... Pourquoi pas ! Elle avait été contente qu’il rembarre l’infirmière qui lui avait cassé du sucre sur le dos. Elle se sentait exister comme ça. Exister dans son monde à lui. Quel bonheur ! Enfin... Elle était comme une petite fille face à une sucrerie dès qu’il s’agissait du nouveau kiné ! D’ailleurs, il fallait qu’elle came son enthousiasme car tout cela ne lui ressemblait pas !
Il n’avait pas encore rappelé AJ donc. Bon... Peut-être qu’il allait lâcher l’affaire alors mais sincèrement elle en doutait. On ne l’appelait pas le Pit-Bull pour rien.
Mine de rien cela la peinait qu’AJ veuille tout arrêter. Maintenant qu’elle avait les pieds un peu plus sur terre elle se rendait compte de ce à quoi il renonçait et ce devait être très dur pour lui. Si un jour elle devait renoncer à la médecine elle ne s’en remettrait pas.
Il semblait lui dire qu’il n’en avait rien à cirer... Mouais... Après leur précédente rencontre elle en doutait sincèrement. Elle ne savait pas si elle devait le lui dire ou se taire. En fait, il lui faisait presque peur. Disons qu’elle ne voulait pas qu’ils se disputent à nouveau et comme elle n’avait aucune idée de la façon dont se comporter avec lui, elle était perdue. Etre elle-même ou jouer à la petite gentille qui ne dit rien ?

__ « Alors tout va bien... » Mouais. On sentait l’ironie dans son ton. Elle n’avait rien dit, pas vraiment, cependant elle n’avait pas réussi à se taire non plus et à faire comme si elle prenait ce que lui disait AJ comme étant la pure vérité. Comment pouvait-il s’en foutre hein ? Elle est peut-être blonde, mais pas tant que ça !
Elle oublia vite tout cela car effectivement, il l’avait grillée concernant Le doc. MERDE ! Hum... Elle devint rouge. Ce fut plus fort qu’elle et elle ne tenta même pas de le cacher. Elle joua elle aussi une indifférence certaine.

__ « Ouais, je suis quelqu’un de bavard quand je suis ni saoule, ni dépressive, ni... Toutes les merdes que je peux être depuis... »  Depuis la mort de Pete oui, mais aussi avant, parfois. Il ne la croirait peut-être pas, ou si. Seul le rougissement la trahissait car en fait, elle avait gardé un certain talent d’actrice.
Avouer à AJ qui hantait ses pensées qu’elle se serait bien mise au lit avec son kiné était trop pour elle !

Bon, lui, par contre, il n’était toujours pas très bavard. Ça commençait sincèrement à la gonfler. Néanmoins, elle avait retenu la leçon : Ne pas le brusquer. Ok, mais elle n’était pas certaine de parvenir à ne pas manquer de tact.
Elle se mit donc plus ou moins en tailleurs face à lui. Elle sourit, pas trop, pour ne pas qu’il la prenne pour une cinglée et elle tenta de se plonger dans son regard. Pas évident.

__ « ... - ... - Honnêtement, pourquoi on est ici ? Je me rends compte que t’étais défait l’autre soir et que si ça se trouve, à jeun ou... moins perché, t’as plus vraiment envie de me voir, mais t’aurais pût annuler. C’est ce qu’on fait, nous, les ivrognes... Ou on évite mais on est là, tous les deux. Donc, pourquoi ? »  Elle avait eu énormément de mal à commencer à parler, ne trouvant pas les mots. Elle y avait été doucement, calmement et gentiment mais au moindre écart de la part d’AJ elle pourrit exploser à nouveau. Il lui faudrait prendre sur elle. Le comprendre. Essayer. Penser à lui plutôt qu’à elle (et son père qui la disait trop sympa alors qu’en fait elle se trouvait égoïste).
Elle ne lui laissa pas le temps de parler car elle continua tout de suite entre deux cigarettes.

__ « Pour que tu le saches : J’ai répondu présente parce que la dispute de la dernière fois... Elle m’a mise... Elle m’a mise particulièrement mal et depuis j’y penser. Du coup, je suis venue pour mettre les choses à plat. ... – A toi. »  C’était en thérapie qu’elle avait appris à communiquer ainsi. Pas simple mais elle avait retenu la leçon. Bon... Elle espérait que la suite ce passerait pas. Elle avouait que tout cela lui avait fait du mal, ça, elle n’aimait pas parce qu’elle ne savait pas pourquoi alors lui en parler c’était se mettre en danger mais tant pis.
Elle restait calme dans ses paroles même si ses mains, sa façon de fumer et ses pieds incapables de cesser de bouger trahissait sa nervosité.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Ven 11 Juil - 13:48


AJ & Elinor


    Oui, tout va bien.

Non. Mais il ne veut pas se plaindre, ce qui lui arrive c'est sa faute, à lui de l'assumer. Et puis lui dire quoi ? Il n'est même pas bien sûr de savoir quoi en penser. C'est un immense soulagement, quelque part. Ca fait des semaines que le snow lui occupe l'esprit, qu'il ne sait pas si il va continuer ou non. Maintenant, il est forcé d'arrêter, mais au moins une décision est prise. Il va pouvoir normaliser sa relation avec sa mère peut-être, et avancer.
Sauf qu'il ne sait pas vers quoi il va avancer. Il abandonne tout ce qui a fait sa vie pendant de longues années, il renonce aussi à de nombreux moments de bonheur total, d'éclat'. Il renonce à ses amis. Et puis il renonce au snow. Le simple fait d'y penser, ses jambes le démangent d'une envie d'aller rider. Mais s'il monte sur une planche, il va replonger dans l'hésitation. Il faut qu'il fasse son deuil. Et elle ne peut pas l'aider à faire ça, il ne voit pas comment elle pourrait, même avec de la bonne volonté. Alors, il a bien compris à l'ironie du ton de sa voix qu'elle ne le croyait pas, mais il confirme quand même.
Le sujet de Niklas a glissé vers elle, il se serait volontiers attardé sur le sujet, ne serait-ce que pour ne pas parler de lui, sauf qu'elle s'est interrompue et a rougi. Il sait ce que c'est, de ne pas vouloir en dire plus, alors il n'insiste pas. Il n'aurait pas envie qu'elle insiste le concernant.

Bon, du coup, le deuxième effet Kiss Cool c'est qu'elle a l'air de vouloir revenir à la charge le concernant. Assise face à lui ... on se croirait dans les réunions de paroles telles qu'il en voit dans les films. Il se sent un peu piégé. D'ailleurs, elle lui parle comme ça. Pas son ton habituel, ni sa façon de s'exprimer habituellement. Sa voix est plus douce et ses phrases ... bah on les croirait sorties d'un téléfilm quoi ... Difficile comme ça de l'envoyer pelleter, et elle a raison sur un point, il n'a pas annulé. Mais apparemment elle ne se rappelle pas tout de leur précédente dispute.
    Je t'avais dit que je t'appellerais, alors je l'ai fait. Avec la bande, on t'a négligée depuis la mort de Pete, et t'étais dans un tel état l'autre soir ...

Il élude facilement le pourquoi elle était comme ça, tout comme l'état dans lequel lui se trouvait. A considérer les choses sous cet aspect, qui consistait à l'appeler pour veiller sur elle, il comprenait pourquoi elle jouait les psys avec lui. Se concentrer sur quelqu'un d'autre, c'est un bon moyen de ne pas penser à vous.
    Je voulais m'assurer que tu allais bien.

Un truc qu'il n'avait pas ressenti depuis plusieurs mois en fait, mais beaucoup plus conforme à ce qu'il était avant tout ça. Il n'avait pas montré la meilleure des images de lui la dernière fois, et, peut-être comme elle après tout, ça le tracassait.
Il jeta un oeil autour de lui. C'était une belle journée de fin de printemps, pourtant ils étaient seuls dans le parc. C'était mieux. Les rumeurs couraient trop vite à Whistler.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Sam 12 Juil - 0:13



I don’t want to call you but you’re all I have to turn to.

Quel hypocrite ! « Tout va bien » oui, bien sûr... Quels hypocrites même. Ils sont là à se dire que tout est cool. Oui, elle est sortie d’affaire et lui s’en tape d’arrêter ce qui le fait le plus bander dans la vie. « Tout va très bien, très très bien ! » Mais qu’est-ce qu’ils foutent l’un face à l’autre sérieusement ? Qu’est-ce qu’on s’en fout de se mentir ainsi ? Autant ne pas se voir, ne pas parler. S’éviter. Point !
Merde ! Il fallait qu’elle pense à autre chose et il allait peut-être lui dire ce qu’elle veut entendre. En gros : qu’il ne va pas bien et qu’il a besoin d’aide. Pourquoi veut-elle entendre cela de sa bouche ? Aucune idée. Pourquoi veut-elle que lui en particulier aille bien ? Là encore, aucune idée.
Sans le savoir ce mec avait toujours été présent dans la vie de Linoy. Toujours dans le coin quand elle était avec Pete. Il avait pris sa défense quelques fois face à Pete quand il dépassait les bornes. Elle l’avait une fois entendu mais n’était sure de rien, trop saoule qu’elle était pour réellement comprendre ce qu’il se passait. Pete lui avait aussi souvent raconté qu’AJ lui faisait parfois la morale la concernant. Dernier point, Pete lui disait fréquemment : « T’aurais mieux fait de t’enticher d’un autre beauté. AJ. Vous auriez été bien tous les deux tiens ! » Ce à quoi elle lui répondait qu’elle n’avait d’yeux que pour lui mais au fil du temps l’idée avait germé en elle. Malgré elle. Quand elle le regardait elle ne voyait pas grand-chose de plus que ce type pommé qui lui donnait des envies de meurtres à cause de son mutisme. Elle n’était pas face à un apollon. Elle n’avait pas envie de le violer comme le doc Nik. Non. Par contre, quand elle ne le voyait plus elle se demandait ce qu’il faisait. Si ça allait. Avec qui il était. Elle se demandait si Pete disait vrai. Est-ce qu’elle aurait réellement mieux fait de tomber pour AJ ? Se seraient-ils entendus ? Peu probable vu leurs pauvres échanges... C’était idiot de penser à lui mais il était bien trop présent. Ils n’avaient jamais eu de rapports plus poussés que cela. Ils n’étaient pas devenus amis et pourtant ils étaient quasiment tout le temps l’un en la compagnie de l’autre. C’était ça le plus fou. Ils étaient des inconnus et pourtant ils avaient si longtemps « trainé » ensemble. Peut-être était-ce tout cela qui la rendait folle.

Elle s’était donc effectivement mise à parler comme dans un téléfilm dont elle raffolait d’ailleurs. C’était moche mais ça fonctionnait avec son père. Avec AJ, bof bof. Ceci dit, les psy, il ne devait pas connaître. Pas grave. Elle s’en fichait. Elle lui montrait une autre image d’elle. L’image d’Elinor, la sérieuse. Celle qu’il nommait le plus souvent même si en réalité il était avec Linoy. Difficile quand même de garder son sérieux. Sa réponse ne la satisfit pas. Elle grimaça en fronçant les sourcils et en secouant doucement la tête de gauche à droite. « FOUTAIIIIIIIISES MEC, FOUTAIIIIIIIIIIIIIIIIIISES !!! » Elle ne le croyait pas. La bande lui manquait, oui, ok mais elle n’avait jamais compté sur eux. Elle se sentait un élément étranger et aujourd’hui elle s’apercevait qu’elle avait eu raison puisqu’ils l’avaient tous complètement zappée. Tous sauf AJ mais ça, c’était parce qu’elle lui avait fait une crise ! La dernière phrase la contenta plus. Au départ, elle ne sut même plus quoi répondre et puis elle écrasa sa cigarette et se leva.

__ « Eh beh tu vois, tout va bien ! C’était super de prendre de tes nouvelles aussi. J’vous en veux pas, après tout, on a jamais été très proches hein. Je suis ravie que tu ailles « très bien » et ce malgré l’arrêt du snow. Désolée que ton kiné soit sur ton dos, ou pas... Je connais quelqu’un, si jamais pour les analyses... Je pourrais vous mettre en contact. Voilà. » C’était difficile pour elle de rester gentille et mignonne quand elle était confrontée à un tel mur. Il ne s’ouvre pas ! Elle est trop à fleur de peau pour tout cela. Il est tout ce qui la rattache maintenant à sa vie passée ! Il est tout ce vers qui Pete la poussée et qu’elle le veuille ou non, c’est encré dans un coin de sa tête ! Alors oui, elle pense à lui, elle veut que ça colle, qu’ils parlent, qu’ils s’aident. Là ils ne s’aident pas, ils ne font que brasser du vent.

Elle restait maintenant plantée là. Fumant encore et toujours tout en tripotant son gilet machinalement. Tout ça la rend folle. Que ferait son père ? Il rentrerait. Elle, elle ne veut pas rentrer. Elle veut briser la glace. Faire quelque chose qui les fasse avancer dans le dialogue. Que ça chance car si à chaque fois qu’ils se parlent elle manque de devenir folle, il va falloir déménager !

__ « Je vais un peu bien. Mon père m’aide énormément. Sans lui je me serais noyée dans des mojitos... J’ai moins peur d’aller au boulot et j’ai pris conscience de quelque chose. »  Elle n’était pas amoureuse de Pete. Elle l’avait compris. C’était autre chose mais pas l’amour comme il devrait être.

__ « J’me soigne mais si je pars d’ici maintenant, je vais entrer dans un bar et ça finira mal. J’ai du mal avec la langue de bois. Tu vas pas bien, c’est clair. Tu veux pas en parler, c’est clair aussi. Je vais m’y faire. »  Elle s’était rassise parce que debout, cela se voyait trop qu’elle tremblait comme une feuille. L’émotion lui faisait ça. Le léger vent aussi.

__ « T’sais ce que Pete me disait à chaque fois qu’on se disputait ? Il me disait : « T’aurais mieux fait de t’enticher d’un autre beauté. AJ. Vous auriez été bien tous les deux tiens ! » Je crois qu’il doit se marrer si il nous regarde parce que, c’est clair qu’on ferait un piteux duo ! »  Elle ne disait pas couple parce que c’était trop pour elle. Mais elle souriait à nouveau. Elle trouvait cela drôle finalement. Oui, et puis au moins, ils parlaient d’autres choses. C’était plus léger. Elle arrivait à se confier, c’était devenu une habitude, elle savait faire, pas lui. Bon... Il fallait qu’elle passe outre et qu’elle tente tout de même d’établir le contact. Si cela ne fonctionnait pas, alors il ne faudrait pas pousser plus. Ce serait inutile.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Dim 13 Juil - 1:55


AJ & Elinor


Elle n'est pas dupe, bien sûre. Il est de toute façon persuadé que sa façon "psy" de parler, elle la tient d'une cure de desintox. Pete lui en avait un peu parlé, une fois, mais AJ n'y avait prêté qu'une attention distraite. C'était le genre de choses que Pete racontait quand son couple avec Elinor connaissait des bas. AJ n'avait jamais approuvé son meilleur ami de se lâcher sur ses copines - Elinor n'était pas la première - à la première occasion. Ils se prenaient la tête là-dessus, relativement régulièrement.
Bref. Les nouvelles qu'elle lui donne n'en sont pas, au moins dans un premier temps. Elle lui rend la monnaie de sa pièce, il ne peut pas lui en tenir rigueur. En lui disant que tout allait bien alors que ce n'est pas le cas, il a en quelque sorte lancé les hostilités. Et elle n'a pas tort non plus de se demander ce qu'elle fait là. Il avait juste eu envie de la voir, mais il se rendait vaguement compte tout de même qu'elle n'était pas à son service, et qu'il ne pouvait pas la faire venir juste "comme ça".

Quand il lève les yeux vers elle, il la trouve étrangement nerveuse. Il ne se sent pas du tout comme ça, et ne comprend pas. Pas jusqu'à ce qu'elle se décide à parler vrai, elle aussi. Elle est fragile. Il a les idées suffisamment claires pour comprendre qu'elle prend sur elle, et au fond de lui ça le touche. Ce n'est sans doute pas plus simple pour elle de parler que pour lui, pourtant elle le fait. Et il sent vaguement que c'est pour lui. Qu'est-ce que ça lui coûterait, après tout, de partager ce qu'il ressent ? C'est la deuxième fois depuis la mort de Pete qu'ils se voient, et la deuxième fois qu'elle veut le faire parler.
Mais dans un premier temps, il l'écoute. L'observe se rasseoir, prête à lâcher l'affaire avec lui. C'est tentant. Il est foncièrement mal à l'aise de parler de lui, ne sait pas quoi dire. Ca n'a jamais été son style. C'est presque une première, ce qu'elle lui demande.
Ca le travaille tellement qu'il n'entend ses dernières paroles que d'une oreille distraite. Que Pete lui ait dit un truc pareil ne l'étonne qu'à moitié. Les fois où AJ avait été amené à prendre la défense d'Elinor, ou tout du moins à conseiller à son ami de se conduire mieux avec elle, Pete lui avait balancé qu'il n'avait qu'à se la taper et qu'on n'en parle plus. AJ n'avait jamais pris ça au sérieux. C'était Pete, quand il s'énervait ; il disait n'importe quoi, puis se calmait. Il se demande si cela avait eu la même résonance chez Elinor, et n'en est pas certain. Enfin ... Elinor avait été la copine de Pete, et maintenant qu'il était mort, aucun risque qu'AJ et elle forme un jour un couple. Ce serait trahir Pete. Problème réglé, qui ne mérite pas qu'on y consacre du temps.
Et maintenant, Elinor semble en avoir terminé. S'il ne parle pas, se reverront-ils ? A-t-il envie de la revoir ?
    Je me sens vide.

Quatre petits mots, mais il a déjà eu tellement de mal. Il voudrait ne jamais les avoir prononcé d'ailleurs. Sauf que c'est trop tard, c'est dit. Il ne faut juste pas qu'elle lui demande d'en dire plus. Il ne peut pas en parler. Le pourquoi. Mais qu'il se sente vide, ça, c'est vrai. Il s'est senti vide après la mort de Pete, et avec l'arrêt du snow, il a l'impression de ressentir un vide encore plus abyssal. Il pourrait être mort à l'intérieur que ce ne serait sans doute pas différent. Et maintenant qu'il a partagé ça avec elle, que va-t-elle pouvoir faire de l'info ? Lui, il ne voit toujours pas l'intérêt qu'elle le sache.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Elinor Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 797
ζ Âge du personnage : 30

YOU
Ton ptit nom: Bee
Ton âge: 32
Autre(s) compte(s): Lizzie la forte, Harper la douce, Bennet l'enfoiré, Andrew cœur d'amour

MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Dim 13 Juil - 13:09

I don’t want to call you but you’re all I have to turn to.

Il ne le savait pas car il ne la connaissait pas mais elle vivait tout à fond et étrangement avec lui plus qu’avec d’autres. Il pouvait surement trouver étrange ses sautes d’humeur. Le fait qu’elle se lève d’un coup, tremble, s’installe à nouveau sur le banc... Elle était incapable de rester calme ou du moins il lui fallait faire un sacré effort pour rester tranquille. Ne pas lui hurler qu’il était égoïste de l’appeler pour la faire venir et ensuite ne rien lui dire. Elle prenait sur elle.
Elle le faisait pour ne pas tout gâcher parce qu’elle savait aussi qu’un tel comportement pourrait être déconcertant, mal pris. Elle était plus attachée à lui que l’inverse. Elle ne s’en rendait pas encore compte. Ne savait pas qu’il comptait tant et pourquoi. Comment... Mieux valait qu’elle ne se pose pas encore ces questions. Cela lui ferait mal car évidemment elle le comprendrait pas ce qu’il se passait. Pour le moment, il était bon de se voiler la face et de ne penser qu’elle voulait qu’il aille bien que parce qu’elle estimait qu’il souffrait autant qu’elle et que ce n’était pas juste. Le reste, elle verrait plus tard, quand quelqu’un lui exposerait les faits de façon claire et précise. Maintenant Il n’était que l’ami qui n’en était pas un et qu’elle voulait aider parce qu’elle était médecin et que c’est ce que font les médecins, ils aident et lui, il a besoin d’aide. Point à la ligne !

Elle s’est donc levée, rassise, elle fume toujours comme un pompier. Elle lui déballe ce qu’elle croit être vrai. Elle ne s’attend pas à ce qu’il lui dise quoi que ce soit d’important en fait. Elle craint qu’il ne lui dise encore que de toute façon il ne se confiera pas. Pourtant elle lui a bien dit qu’elle a compris ça et qu’elle doit s’y faire. Elle doit elle aussi digérer le fait que si ça se trouve il n’y aura qu’elle qui parlera... Elle se lassera vite de cela. Elle le fait trop avec son spy. Non, il lui faut définitivement plus. Le plus arrive ! Il lui répond, lui avoue qu’il se sent vide.
Sur ce point, ils sont dans la même galère. Elle aussi se sent vide. Par contre, elle ne sait pas quoi lui répondre. Commençant plus ou moins à un peu le connaître elle se dit qu’elle ne peut pas jouer l’empathie à mort, ça va le gonfler. Elle ne peut pas discourir non plus des heures là-dessus, ça va aussi le gonfler. Elle doit quand même réagir parce que sinon il ne lui dira plus jamais rien... Merde. Elle était en train de se demander que faire quand elle entendit des bruits pas loin. Quelqu’un était dans le par cet se dirigeait l’air bizarre vers une poubelle se trouvant à quelques mètre d’eux, un sac en plastique dans les mains. Sans savoir pourquoi elle fut captivée par tout cela. Le sac semblait bouger... C’était très bizarre. Plus la personne s’approchait et plus elle les regardait étrangement. Elle avançait de plus en plus vite.

__ « C’est bizarre non ? » Elle regarda mieux. Le sac bougeait, c’était certain. Il bougeait et couinait. Linoy se leva. Vous le ne saviez pas mais, Linoy n’aime peut être pas beaucoup les gens, par contre, c’est la Brigitte Bardot de Whistler. « Une chèvre an danger ? » - « Pas de souci, papa va la mettre dans son jardin ! » Elle s’était faite engueuler pour ça d’ailleurs mais tant pis. Elle sauve les humains ET les animaux donc là, elle reconnait bien le comportement bizarre d’un enfoiré qui va jeter à la poubelle des chatons.
Elle se lève et met sa clope dans la main d’AJ sans rien lui demander.

__ « HEY ! »  Direction la poubelle au trot puis au galop. Là, la personne lâche le sac d’où un chaton s’extrait péniblement, et se met à courir direction la sortie. Elle ne le rattrapera pas, elle le sait. Elle choppe tout de même un gros caillou et l’envoi en mode balle de base-ball, merci à Elijah de lui avoir appris à lancer.

__ « J’ai vu ton visage enfoiré !! Ça se passera pas comme ça ! »  Et BAM, en plein milieu du dos ! C’est là que caillou alla s’écraser dans l’inconnu ! La tête aurait été mieux mais on ne peut pas tout avoir. Elle n’avait pas vu son visage non, mais ça, il ou elle ne le savait pas. Lui, apparemment mais y’a de drôles de filles ici, accro à la muscu !
Elle retourna à la poubelle et pris dans ses bras le petit chat apeuré. Il y en avait deux autres dans le sac. Pas encore sevré, mais pas tout juste naissant. 1 mois peut-être. Oh lala, elle allait pleurer.
Elle les prit tous les trois en les sortant du sac, et retrouva AJ.

__ « Non mais tu te rends compte ?! - On va s'occuper de vous les bébés. Petit cœur... »  Elle retira bien vite son gros gilet et plaça les chats dedans. Elle avait les larmes aux yeux, elle ne pouvait pas les retenir. Elle détestait ces gens pas foutus de faire stériliser une chatte. Pas foutu de ne pas laisser sortir leurs animaux. Ces gens qui se reproduisaient alors qu’ils étaient incapables de s’occuper d’un animal, ils feraient quoi avec un enfant ?! Ces gens-là elle serait pour leur ligaturer les trompes ou simplement les castrer !

Elle n’avait pas oublié ce qu’AJ lui avait dit. D’ailleurs elle se sentait dans le même état que lui mais tout de suite elle ne pouvait plus y revenir. Elle ne le laisserait pas tomber. Elle en était incapable puisqu’il occupait une place trop importante dans sa tête mais maintenant il s’agissait de trouver une solution pour les chats. Enfin... La solution était toute trouvée. Chez elle. Evidemment. Son père râlerait, sa belle-mère aussi. Rachel serait aux anges, les jumeaux feraient mine de s’en ficher et les papouilleraient dès que la maison serait vide. En gros, problème résolu ! Mais quand même, elle était chamboulée.

lumos maxima

_________________
"You don’t decide to be an addict. One morning you wake up sick and you’re an addict." That's it.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
AJ Harrington
Lovely Admin
avatar

ζ Messages : 684
ζ Âge du personnage : 28

YOU
Ton ptit nom: Dev
Ton âge: 28 ans
Autre(s) compte(s): Mer, Carrie, Paul, Joshua

MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   Dim 13 Juil - 23:48


AJ & Elinor


Il lui avait confié ce qu'il ressentait. C'était peu de choses en soi, mais pour lui c'était déjà pas mal. Et il ne s'était rien passé. Ou plutôt si, une scène surréaliste et qui n'avait rien à voir avec eux.
Elinor s'était mise à calculer un mec qui allait jeter un truc à la poubelle. Elle devait avoir des yeux bioniques, ou alors il était vraiment trop fatigué, parce que tout ce qu'il voyait, c'était un type avec un sac plastique, qui se dirigeait vers la poubelle. Plus classique comme scène ...
Mais Elinor, elle, s'était relevée pour se précipiter vers le type et se mettre à lui hurler dessus. Il avait mieux compris en la voyant revenir avec des petites boules de poil. C'étaient des chatons, tout petits. AJ n'était pas un grand fan des animaux, alors il ne savait pas quel âge ils pouvaient avoir, enfin il était évident qu'ils n'étaient pas bien vieux.
Elinor était bouleversé en disant qu'elle allait s'occuper d'eux. Quelques minutes avant, elle avait balancé un truc - une pierre sans doute - sur le type alors qu'il quittait le parc. Il ne la connaissait pas aussi attentive des animaux, et l'espace d'un instant il se demanda si vouloir le faire parler, c'était comme s'occuper de chatons abandonnés. Elle le prenait pour un genre de chaton sans défense ? Humains, animaux, elle s'en foutait ? C'était pareil pour elle, fallait qu'elle s'occupe de la misère du monde ?

Il secoua la tête pour refouler ces pensées. Elle ne méritait pas ça, elle était la seule qui lui témoignait un peu de considération. Ses potes attendaient de lui qu'il prenne la place de leader laissée par Pete, sans s'imaginer un seul instant que les doses massives d'alcool qu'il ingurgitait, ou la coke, avaient une autre vocation que faire juste la fête pour lui. Caitlin était aux abonnés absents. Sa mère ne comprendrait rien si toutefois il arrivait à lui parler et son père restait son père. Totalement perché.
Alors non, Elinor ne méritait pas qu'il pense du mal d'elle.
Et puis, il y avait quelque chose de touchant dans la scène qu'il avait sous les yeux.
Une autre idée étrange transperça son cerveau : qu'il aurait été heureux avec elle. C'était sans doute l'effet de ce qu'elle lui avait dit plutôt. Que Pete ait pu l'envoyer vers un autre mec, vers son meilleur ami ... C'était typiquement sa façon d'être un connard. Pourtant elle était restée. Bullshit. C'était juste à cause de ce qu'elle lui avait dit.
Il se leva à son tour, lui tendit la main pour l'aider à se relever.
    Tu devrais rentrer, il va falloir t'occuper d'eux maintenant.

Il maudissait le type qui s'était pointé pile poil au moment où ... ça ne sert à rien de remuer tout ça, hein ?

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

_________________
Going back to the start
Come up to meet you, tell you I'm sorry, You don't know how lovely you are, I had to find you, tell you I need you, Tell you I set you apart by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackcomb.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
I don't want to call you but you're all I have to turn to [PV Elinor] - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» Gamertag , Call of duty MW2 ( X360)
» Call of Chtulhu LCG
» ~ call me maybe (baptiste)
» Quel est votre Call Of Duty préféré?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blackcomb Scandals :: 
Et pour se distraire
 :: 
Les archives rpgiques
-
Sauter vers: